FroggySeven

De combien peut-on réduire le coulant 31,75mm d'un Ethos de 13mm ?

Messages recommandés

L'idée c'est de vérifier si on peut mettre un Ethos 13 derrière un objectif photo

(et si oui, lesquels) avant d'acheter ce truc qui coûte un bras.

 

Televue fournit les cotes nécessaires sauf une : celle qui est indiquée en vert sur la photo.

Vu ce que j'ai lu (le peu d'intérêt porté à l'utilité du coulant de 31,75mm),

ça ne devrait pas trop (...) baisser le prix d'une éventuelle revente si je taille dedans.

 

D'avance merci :)

 

renfoncement ethos13.jpg

Modifié par FroggySeven

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Le coulant 31.75 présente un très gros intérêt pour ceux qui n'ont pas de PO 2"!

Personnellement je n'achèterais pas un oculaire dont la jupe a été raccourcie, même à bas prix, on ne sait jamais à quel point le coup de scie à métaux et les poussières de métal abrasives peuvent avoir endommagé la lentille frontale.

 

  • J'aime 1
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui mais il y a ceux qui sont équipé en 2" et j'aurai les photos de la méthode d'usinage (protection lentille)...

ça va baisser mais ça ne le rend pas invendable. Et puis surtout, perso je pourrai l'utiliser sur mes télescopes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

bien sûr on peut mais sans renvoi coudé

pas assez de dégagement

y'a qu'à voir la conception d'un apn

entre la dernière lentille et le capteur y'a 56mm (de mémoire)

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Tu vas te faire tordre le cou si des puristes américains fans de Télévue apprennent cela!:D

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

salut ;) 

moi je te l'échange contre un Televue de 13 mm  :) 

comme ça, pas de massacre  :) 

;) 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

 

Perso, je pense qu'un Ethos et tout autre oculaire de ce type, même "bricolé" dans les règles de l'art... est quasi invendable ensuite.

 

Cdt.

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce double coulant est une absurdité totale chez televue.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je me disais bien que tout le monde n'était pas d'accord sur le sujet xD

Modifié par FroggySeven

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par lilian nantes
      Bonjour !
       
      Petite question je pense prendre un de ces correcteurs ci-joint !
       
      Mais j aimerais avoir des retour d'utilisateurs 
       
      Ethos 21mm / sw 458/1900


    • Par STF8LZOS6
      Hello,
       
      Vous avez tous eu à faire à cet effet sur les objets lumineux bas sur l'horizon. Tout astrophotographe qui débute en a entendu parler mais il est toujours assez surpris d'avoir à gérer ce problème lors de ses prises de vues planétaires ou stellaires.
      C'est mon cas depuis peu, lorsque j'ai voulu imager Sirius et Rigel lors de prises de vues d'étoiles doubles et qui vont m'orienter vers un correcteur de qualité, ADC MK3.
      J'ai une question liée à l'équipement: Y aurait-il une raison technique qui ferait que les réfracteurs sont plus gênés par cet effet que les réflecteurs, en ce sens que chaque lentilles, jouant le rôle de prisme, accentue la dispersion contrairement à un miroir.
      J'aimerai avoir votre opinion.
      Je pense de même aux renvois coudés à prisme et à miroir.
      J'ai vu des courbes de dispersions  atmosphériques en fonction de la hauteur sur l'horizon, et je pense que vouloir mesurer des écarts de quelques secondes d'arc sur des étoiles doubles devient très difficile si la dispersion engendrée par la faible hauteur sur l'horizon donne des erreurs aussi grandes que l'écartement.
       
      Merci de vos retours.
       
      Claude
       
    • Par lyl
      Je suis ennuyée car une évaluation d'épaisseur requise pour stabiliser la déformation d'un doublet type Fraunhöfer est difficile pour moi.
      le verre 1 (gauche) a un module d'Young de 71,5GPa et le verre 2 est à 113,2GPa, les ratios de Poisson sont à .292 et .294
      disque de 26 cm, maintenu à 25,4cm par le pourtour.
      Actuellement 16kg, alors que Istar Optical l'aurait sorti à 8kg environ.
      J'ai pris 45mm au centre pour le convexe (30 au bord) et 30mm pour le concave (40 au bord)
      Qu'elle déformation serait causée pour cette épaisseur et la moitié en épaisseur ? (centre -22 & -15)

       
       
      Est-ce que je peux utiliser ça : http://jean.lamaison.free.fr/flexion.php
      en simulant le poids ?
       
    • Par tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • Par payrault
      Bonjour,
      Une petite question concernant le nettoyage d'une lame de C8 Edge qui porte quelques traces de poussières et d'autres substances non identifiées qui pourtant semblent légèrement grasses.
      Peut-on nettoyer une telle lame (à l'extérieur) et si oui, comment? Quelles précautions, il ne faut pas qu'elle bouge?
      Peut-on employer les produits liquides (spray) de nettoyage de lunettes ou préférer Purosol?
      Quel textile pour essuyer?  On parle beaucoup des microfibres mais on ne connait pas leurs composants qui pourraient rayer! Non?
      Depuis des dizaines d'années j'utilise pour mes optiques photo des mouchoirs en fil. Est-ce possible dans ce cas?
      Merci de vos précisions lorsque vous aurez un peu de temps...
      Cordialement,
      P. Ayrault
  • Images