symaski62

étoile ALF ORI variable chute baisse

Recommended Posts

Je viens de remesurer Bételgeuse hier matin 5 août à 5h47 après son long passage derrière le Soleil. Calcul délicat de la correction airmass: j' ai fait et refait mes calculs, croyant à une possible erreur de ma part. (Je me suis servi de Rigel, Pollux, Aldébaran et Elnath.)

Eh bien non, je trouve une magnitude de 1.0, quand le 8 mai, il y avait encore 0.4; d' autres observateurs confirment une valeur autour de 1.

Comme vous le suggérez, la baisse de l' hiver n' était pas occasionnelle.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 4 heures, joannyzbear a dit :

Eh bien non, je trouve une magnitude de 1.0, quand le 8 mai, il y avait encore 0.4; d' autres observateurs confirment une valeur autour de 1.

Comme vous le suggérez, la baisse de l' hiver n' était pas occasionnelle.

 

C'est très intéressant ça, merci pour l'info. Par contre c'est plutôt une mauvaise nouvelle pour mon déficit de sommeil déjà bien avancé, je vais devoir résister à la tentation d'observer (jusqu'?) au petit matin.

 

jf

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jfleouf a dit :

c'est plutôt une mauvaise nouvelle pour mon déficit de sommeil déjà bien avancé

Mettez donc le réveil à 5h10, le temps d' enfiler une polaire et un tour de cou, de vous éloigner de 100m pour accéder à un horizon Est dégagé, et c' est tout bon! Madame sera enchantée du ptit coup de réveil, elle prendra son café juste un peu plus tôt! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, joannyzbear a dit :

Mettez donc le réveil à 5h10, le temps d' enfiler une polaire et un tour de cou, de vous éloigner de 100m pour accéder à un horizon Est dégagé, et c' est tout bon! Madame sera enchantée du ptit coup de réveil, elle prendra son café juste un peu plus tôt!

 

Avec les 99% d'humidité pendant la nuit par ici (Mississippi), pas besoin d'enfiler une polaire pour observer à 5h du mat en été :) Autre avantage, j'ai un super horizon Est depuis ma maison, et depuis la cuisine je peux même voir l'horizon sans sortir (grandes baies vitrées). Le vrai problème, comme tu l'as deviné, c'est madame qui n'appréciera que moyennement le réveil à 5h.

 

Et pour apporter une contribution un peu plus utile à la communauté que mes histoires de couple :p, je suis allé voit sur le site de l'AAVSO et il y a plusieurs observations qui confirment cette nouvelle chute de luminosité. Ca va être passionnant à suivre cet automne/hiver/printemps.

 

jf

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Il y a 3 heures, jfleouf a dit :

Mississippi

Petite précision sur l' horaire: je suis situé en 45°11'7.00"N, 01°03'57.15"W, et je me lève donc à 3h10 UTC. Cela vous permettra d' affiner un lever sur la pointe des pieds, selon votre localisation géographique. Et puis chut! je publie à l' AAVSO...

Share this post


Link to post
Share on other sites

A 17,16 mètres d''altitude'' :)

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

"...Bételgeuse, Bételgeuse, Bételgeuse! 
Les observations de Hubble montrent que la gradation inattendue de l'étoile supergéante Bételgeuse a probablement été causée par une immense quantité de matière chaude éjectée dans l'espace..."


https://go.nasa.gov/3iDa5zz

 

 

 

 

Betelg.jpg

Edited by jackbauer
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On en revient toujours à la même chose j'ai l'impression: Vapété? Vapapété?

 

Du nouveau sur cette nouvelle baisse?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, Nostra a dit :

Vapété? Vapapété?

Bonjour,

Il manque a pété mais pas encore arrivé à nous 600 ans et des brouettes ca fait long avant d'arriver.

Amicalement

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah si Apété mais qu'on le voit pas encore ça rejoint Vapété dans notre réalité causale à nous, non ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et bien, voila une nouvelle étude (fondée sur des simulations) qui devrait faire du bruit...

L'essentiel de l'article de Futura-sciences, suivi de la traduction de l'abstract des chercheurs :

 

https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/astronomie-betelgeuse-continue-nous-surprendre-19557/


"... Et les chercheurs de l’ANU ont justement utilisé des modélisations hydrodynamiques et sismiques pour en savoir plus sur la physique qui conduit à ces pulsations. Et se faire ainsi une idée plus claire de la phase de sa vie dans laquelle se trouve Bételgeuse.
Les chercheurs ont ainsi confirmé que les ondes de pression -- essentiellement des ondes sonores -- sont la cause principale de la pulsation de l'étoile supergéante rouge. De quoi conclure que Bételgeuse en est à brûler de l'hélium. « Ce qui signifie qu'elle est loin d'exploser », souligne Meridith Joyce, tout en avançant que cela ne devrait pas se produire avant 100.000 ans.
Ces travaux ont aussi été l'occasion pour les chercheurs de revoir la taille de Bételgeuse, qui elle aussi restait mystérieuse. Alors que les astronomes l'imaginaient aussi grande que l'orbite de Jupiter, la supergéante rouge ne s'étendrait finalement que sur les deux tiers de cette distance. Pour un rayon d'environ 750 fois celui de notre Soleil. Conséquence : Bételgeuse est aussi 25 % plus proche de nous. Elle se situerait à seulement 530 années-lumière de notre Système solaire. Ce qui reste malgré tout trop loin pour que son explosion en supernova ait un impact significatif sur notre planète..."

 

 

Traduction de l'abstract des chercheurs (Astrophysical Journal)

 

https://iopscience.iop.org/article/10.3847/1538-4357/abb8db

 

Debout sur les épaules de géants : nouvelles estimations de masse et de distance pour Bételgeuse grâce à des simulations évolutives, astérosismiques et hydrodynamiques combinées avec MESA
Meridith Joyce , Shing-Chi Leung  , László Molnár , Michael Ireland  , Chiaki Kobayashi et Ken'ichi Nomoto 

 

Nous effectuons un examen rigoureux de la supergéante rouge voisine Bételgeuse en nous appuyant sur la synthèse de nouvelles données d'observation et de trois techniques de modélisation différentes. Nos résultats d'observation incluent la publication de nouvelles mesures photométriques traitées collectées avec l'instrument spatial Solar Mass Ejection Imager avant l'événement de gradation récent et sans précédent de Betelgeuse. Nous détectons la première harmonique radiale dans les données photométriques et rapportons une période de 185 ± 13,5 jours. Nos prévisions théoriques incluent des résultats auto-cohérents de simulations évolutives, oscillatoires et hydrodynamiques multi-échelles réalisées avec la suite logicielle Modules for Experiments in Stellar Astrophysics. Les résultats significatifs de nos efforts de modélisation incluent une prédiction précise du rayon de l'étoile : 764 (+116 -62) rayons solaires. De concert avec des contraintes supplémentaires, cela nous permet de dériver une nouvelle estimation de distance indépendante de 168 (+27 - 15) parsecs et une parallaxe de pi = 5.95 (+0.58 -0.85) mas, en bon accord avec Hipparcos mais moins avec des mesures radio récentes. Les résultats sismiques des simulations hydrostatiques perturbées et hydrodynamiques en évolution contraignent la période et les mécanismes moteurs des périodicités dominantes de Bételgeuse de manière nouvelle. Nos analyses convergent vers la conclusion que la période de ≈400 jours de Bételgeuse est le résultat d'une pulsation en mode fondamental, entraînée par le mécanisme κ . La modélisation hydrodynamique basée sur la grille révèle que le comportement de l'enveloppe oscillante dépend de la masse, et suggère également que le temps d'excitation de pulsation non linéaire pourrait servir de contrainte de masse. Nos résultats placent αOrion est définitivement au début de la phase de combustion d'hélium du noyau de la branche supergéante rouge. Nous rapportons une masse actuelle de 16,5 à 19 M ⊙ - légèrement inférieure aux valeurs typiques de la littérature.

  • Like 1
  • Thanks 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now