Alain MOREAU

Les ambitions lunaires de la Chine se précisent

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Je me suis permis de traduire ci-dessous l’article suivant de Space.com paru hier, que je vous conseille de consulter malgré tout car il comporte des liens et illustrations auxquelles il se réfère et que je n’ai pas pris le temps d’incorporer patiemment au texte traduit :

https://www.space.com/china-planning-future-moon-missions-change-7?utm_source=Selligent&utm_medium=email&utm_campaign=9155&utm_content=SDC_Newsletter+&utm_term=3640529&m_i=aZVG8Ruoj4sDAfQTJqNY6VlZ6KZlkfSAmopwp8VQ2tDIiNeg6nttZatmrb7fUo2LKoZhQ84_eLp8pS4O7lbn_Tzbhs_P3ep6_3ARQ2VaaC

Je serais curieux de savoir ce que vous en pensez, non seulement sur les plans techniques et scientifiques mais aussi sous l’angle géopolitique.

 

La Chine dévoile des plans ambitieux de missions lunaires pour 2024 et au-delà

Par Andrew Jones il y a 16 heures

 

La Chine n'a pas l'intention de se reposer sur ses lauriers lunaires.

 

L'atterrisseur chinois Chang'e 4 sur la face cachée de la lune, vu par le rover Yutu 2 de la mission.

(Image : © CNSA)

 

La Chine a une mission opérant sur la face cachée de la lune et se prépare à en lancer une autre cette année pour collecter des échantillons lunaires. Et le pays prévoit d'ajouter à son impressionnant curriculum vitae lunaire, avec une nouvelle série de missions pour explorer le pôle sud de la lune.

Chang'e 6, une mission de secours pour le lancement de retour d'échantillons de cette année, devrait se rendre sur la lune en 2023 ou 2024 ; Chang'e 7 devrait être lancé vers 2024 avec le double objectif de se poser sur le pôle sud de la lune et d'étudier de près la région depuis l'orbite. Une huitième mission est également en préparation pour la fin de cette décennie.

Le mois dernier, le Centre d'exploration lunaire et d'ingénierie spatiale de l'Administration spatiale nationale chinoise (CNSA) a lancé un appel d'offres aux instituts concernés afin de développer des charges utiles pour les cinq différents engins spatiaux participant à la mission Chang'e 7.

 

(Vous pouvez le lire ici, en chinois). 

 

Les documents ci-joints montrent que la mission complexe sera composée d'un orbiteur, d'un satellite relais, d'un atterrisseur, d'un rover et d'un "mini vaisseau volant". Une fusée Longue Marche 5 sera nécessaire pour lancer les 18 000 livres. (8 200 kilogrammes).

La Chine prévoit que l'orbiteur transportera une caméra de cartographie stéréo à haute résolution et un radar à synthèse d’ouverture, un imageur minéral infrarouge à large spectre, un spectromètre à neutrons et à rayons gamma et un magnétomètre. Ensemble, ces charges utiles fourniront de nouvelles données sur la topographie, la composition minéralogique, l'environnement radiatif et la magnétosphère de la Lune. 

Le satellite relais - un engin spatial similaire au satellite de communication Queqiao qui facilite la mission Chang'e 4 - transportera un système d'interférométrie à très longue base (VLBI) pour les mesures VLBI Terre-Lune. Cette technique implique un partenariat avec un télescope au sol pour créer efficacement un télescope virtuel du diamètre de la distance entre les deux détecteurs et ainsi faire des observations radioastronomiques détaillées. Un autre instrument permettra d'étudier les atomes neutres de la magnétosphère terrestre, dont la queue s'étend bien au-delà de l'orbite de la lune.

L'atterrisseur de la mission transportera des caméras d'atterrissage et de topographie, des instruments qui sont également présents sur les atterrisseurs chinois Chang'e 3 et 4. Des charges utiles supplémentaires permettront d'étudier les composés volatils et les isotopes et de mesurer le flux thermique à travers le sol lunaire. L'atterrisseur comprendra également une caméra à ultraviolets extrêmes, un thermomètre et un sismographe.

Le rover transportera quatre charges utiles scientifiques. Les équipes s'affronteront pour fournir un radar pénétrant lunaire, un magnétomètre, un spectromètre Raman pour une analyse précise de la composition minérale et une caméra panoramique pour le véhicule.

Enfin, le "mini vaisseau volant" transportera un analyseur de molécules d'eau pour prendre des mesures dans des zones ombragées en permanence au pôle sud lunaire, où l'angle d'élévation très faible du soleil signifie que la surface à l'intérieur des cratères ne reçoit jamais de lumière solaire directe. Les scientifiques proposent que la glace d'eau dans ces zones puisse y rester longtemps, et si cette glace est présente, elle pourrait fournir des ressources pour de futures missions avec équipage.

Chang'e 7 fait partie d'une nouvelle phase des missions lunaires chinoises que les responsables ont annoncée après l'atterrissage réussi de Chang'e 4 sur la face cachée de la Lune au début de l'année 2019.

Chang'e 7 ouvrira également la voie à Chang'e 8, une autre mission d'alunissage au pôle sud de la Lune prévue pour la fin des années 2020. Cette mission comprendra des tests technologiques pour l'utilisation des ressources locales et la fabrication avec l'impression 3D, selon les déclarations de la presse chinoise. 

Chang'e 6, qui vient en renfort de la mission lunaire d'échantillonnage et de retour Chang'e 5 de cette année, sera également lancée vers 2023 ou 2024. Si Chang'e 5 réussit, il sera redirigé vers le pôle sud.

Ensemble, les missions feront partie d'une station internationale de recherche lunaire, un concept de projet majeur que la Chine a proposé à d'autres nations. Les États-Unis, l'Agence spatiale européenne, la Russie, l'Inde et le Japon prévoient également des missions vers la lune au cours de cette décennie.

  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Sous l'angle géopolitique, il se dit qu'avec la giga crise économique déclenchée par la pandémie, la Chine sera la 1ère puissance mondiale dans 2 ans ! Elle sera la seule économie au monde avec un taux de croissance positif l'an prochain... Sa course à la lune n'est qu'une gestion d'image pour affirmer sa prédominance technologique actuelle.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au moins, il y a un plan. Les Chinois savent faire les plans depuis des décennies, c'est sûr.:/

 

Et c'est un plan réaliste, il y a des étapes progressives, on valide les technologies, il y a un déroulé.

 

Pas seulement montrer Mars du doigt et dire "on y va !". Alors que l'Amérique est, vis-à-vis de l'exploration de l'espace par des équipages, comme un canard sans tête. Neuf ans sans capacité de mise en orbite d'équipages, pour la nation qui se dit "leader in space exploration" ! Magnifiques explorations par des sondes automatiques, mais le tournis pour les vols habités. Au point qu'ils me font douter de leur intérêt...

 

La faute sans doute  aussi aux entrepreneurs "New Space" qui vendent du vent, enfin, disons des images futuristes alléchantes de cités martiennes. Et à Boeing qui rame sur le SLS,  dommage.

 

Sur le plan géopolitique, la Chine fait comme ont fait les Etats-Unis et la Russie dans les années 50-60 : la "conquête" de l'espace est une obligation pour un pays qui se veut un acteur mondial majeur. Avec de nombreuses retombées technologiques et humaines positives (de quoi motiver des ingénieurs intelligents, travailleurs, ambitieux !), bien sûr. Et de quoi renforcer la fierté nationale, bien sûr.

 

Finalement, ça ressemble à un scenario déjà vécu, pour ceux qui ont l'âge de l'avoir vécu (:/).

 

Mais ce sera passionnant à suivre ! :)

 

Jacques

 

 

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

@starjack dit "Finalement ça ressemble à  un scénario déjà  vécu par ceux qui ont  l'âge de l'avoir  vécu (¬¬)"

Tout à fait d'accord  sur la démarche mais avec un écart  très important en ce qui concerne  la couverture  médiatique par la presse  à grand tirage actuelle , bon il faut reconnaître  que 50 ans après  c'est  un peu du réchauffé,  mais peut-être  aussi se rendre compte  que les Chintoques vont devenir la première  puissance du monde ça doit faire rire jaune  pas mal de gensxD

Edited by barnabé

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, starjack a dit :

Finalement, ça ressemble à un scenario déjà vécu, pour ceux qui ont l'âge de l'avoir vécu (:/).

 

Ouaip, des vieux rêves, tout ça...-_-

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/10/2020 à 06:17, Alain MOREAU a dit :

l'orbiteur transportera une caméra de cartographie stéréo à haute résolution et un radar à synthèse d’ouverture, un imageur minéral infrarouge à large spectre, un spectromètre à neutrons et à rayons gamma et un magnétomètre. (...) un système d'interférométrie à très longue base (VLBI) (...) des caméras d'atterrissage et de topographie, (...) un radar pénétrant lunaire, un magnétomètre, un spectromètre Raman (...) un analyseur de molécules d'eau (...)

 

Tant qu'ils n'envoient pas un pangolin ...

 

  • Like 1
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, barnabé a dit :

les Chintoques vont devenir la première  puissance du monde ça doit faire rire jaune  pas mal de gensxD

 

Alors là, tu as mille fois raison ! 

Si on les laisse faire,  y vont nous manger la laine sul' dos ! :/

Et ça date pas d'hier leur fourberie rampante ....jusqu'à nous r'filer le coronavirus:ph34r: et s'en sortir mieux que nous les enfoirés ! >:(

 

5f8fe1614c7bc_giphy.gifFUMan.gif.805788b29eeae52b69d12beb57ccc756.gif

 

 

Toujours à copier les autres -_-...en plus ! 

 

 

Tous sur la Lune avant que la Chine ne la contamine ! :D...avec son sourire sournois...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 20/10/2020 à 09:19, Kaptain a dit :

Sous l'angle géopolitique, il se dit qu'avec la giga crise économique déclenchée par la pandémie, la Chine sera la 1ère puissance mondiale dans 2 ans ! Elle sera la seule économie au monde avec un taux de croissance positif l'an prochain...

 

N'en déplaise aux médias qui annoncent la relance de la croissance chinoise, cette croissance est loin d'être ce qu'elle était avant la crise et est essentiellement liée à une dynamique interne, pas au commerce extérieur.

La Chine par ailleurs dépend fortement de ce commerce extérieur. Indépendamment de la volonté d'indépendance manufacturière qui est soulevée en Europe, la mauvaise santé économique mondiale impactera forcément la Chine.

Avant la crise, on savait que la Chine était un colosse aux pieds d'argile car son succès s'inscrit dans plusieurs bulles économiques.

La Chine est en train de vivre une victoire à la Pyrrhus.

 

Je passe sur les prévisions à plus long terme (sur les 30 prochaines années) impliquant le changement climatique, et dont les effets sont déjà à l'œuvre en Chine, et qui devraient dissuader de miser sur la Chine.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, George Black a dit :

dissuader de miser sur la Chine

C'est toujours préférable à chiner sur la misère -_-

 

Amitiés

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, ALAING a dit :

George au moins lui . . . y sait

 

Moi non. Mais si on en croit ceux qui étudient la question... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Billyjoe
      Salut à vous,
       
      Je vous présente  une petite mars qui s’éloigne avec sa tempête (au dessus de Argyre est ce que c'est encore elle que l'on voit ?  Parce que dans ce cas elle n'est pas si petite mais plutôt étendue ? )  et un voile polaire nord sympa.
      J'ai seulement pu imager en début de nuit jusqu'à 19H TL, mais en ce moment pas trop le temps pour s'investir dans l'astro. C'est un peu dommage car les conditions devenaient de plus en plus sympa, mais pas trop le choix dans les horaires et de toute façon ma priorité était d'avoir un petit souvenir de cette tempête et c'est chose faite.
      Alors vite fait Mars en RVB à 17h31 TU  redim à 125%

       
      édit avec une version avec un peu plus de peps

       
       
       
      J'ai fini cette courte soirée avec un Copernicus encore bien  bas sur l'horizon (30°) mais imagé avec la même config que pour Mars donc avec un ADC relativement bien réglé pour Séléné ( à la base par acquit de conscience je voulais vérifier la MAP que j'avais pour Mars sur la lune, je n’ai d’ailleurs pas retouché la  MAP entre les deux cibles). J'ai fais deux prises avec filtre V et R, le filtre R s'en sort bien mieux. 
      Pour la lune c'est du 100% Astrosurface du stacking au traitement (merci Lucien )
       

       
      Une version plus dur de Copernic mais mieux à mon avis. Je tâtonne avec les traitement lunaire. 
       

      Set up: Dobson Skyvision 15" sur table EQ Tom O camera, Barlow x4 TV, ADC PA,  ASI290mm  ech: 0.094"/p.
      Traitement : AS3, Astrosurface, Winjupos, Prism 10.
       
       
      Bon ciel à tous
    • By CB7751
      Bonjour à tous.
      Le 26/11, seeing correct il me semblait, l'occasion de faire un nouvel essai d'assemblage... la première fois je n'avais aucune maîtrise de la partie technique astro générale.. et la configuration du PC n'autorisait pas d'y aller franchement dans le paramétrage d'AS!3.
       
      Au C9.25, caméra ZWO ASI183MM Pro filtre Astronomik Proplanet IR 642, 7 captures de 2000 images pleine résolution, 40Go chacune, 7% conservés.
      AS!3, assemblage du panorama dans Photoshop avec quelques retouches locales à la main... ondelettes et déconvolution sur Astrosurface (quel soft génial!), Caméra RAW, Topaz Denoise, Luminar 4, un peu de flou, un peu de ci de ça.. 
       
      C'est pas parfait parfait mais on s'améliore.  
      Aucun intérêt si on regarde pas la full.  Bonne ballade. 

    • By sebseacteam
      Bonsoir,
       
      Voici 2 images issues de la soirée du 25/11.
      Superbes conditions, le Meade 254 bien mis en température, le temps de souper, et c'était parti pour une session pas revue depuis Septembre niveau conditions atmo.
       
      Meade 254/2500, Asi290mm + IR590nm + Ircut (soit une bande passante de 590-700nm)
       
      La mosaïque complète devrait faire 44 tuiles.
      Traitement IMPPG + Astrosurface.
       

       

       
       
    • By Sonne
      Bonjour,
      Après avoir fait la mosaique entière au foyer, j'ai mis une barlow et fait qques images dont une autre mosaique du pôle Sud.
      Mak 180 - Barlow Fr=3150mm - IMX265 - Filtre Rouge - Genika - AS3 - Astrosurface
       
      Avant les images, voici un extrait de 2 secondes d'une des vidéos pour montrer la turbulence :
       

       
      Mosaique de 3 images (clic pour la voir en grand) :
       

       
       
      Et deux autres vues :
       

       

       
      J'ai encore d'autres vues. Pendant le traitement, je me suis aperçu que je pouvais faire le terminateur en entier ou quasiment. A regarder de plus près mais il doit quand même manquer des petites zones...
      Je ne vais pas m'embêter pour cette fois, j'ai encore beaucoup d'images en retard. Mais lors de la prochaine soirée avec un bon seeing, je ferai une mosaique entière à la barlow.
       
      Jérôme
       
       
    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      Bon ciel dégagé au moment des prises de vues puis après observation des mers et terres pas loin du terminateur histoire de ne rien manquer....avant l’arrivée des nuages
      La première image est faite comme d'habitude , la seconde s'est avec la "barlow inversé" visé à l'intérieur de la bague T2 qui donne un coeff d'agrandissement d'environ 30% (mais l'image est moins bonne.

       
      Bon ciel lunaire
  • Upcoming Events