Sign in to follow this  
jm-fluo

Le meilleur instrument astronomique !!!!

Recommended Posts

Le meilleur instrument, c'est un PC et un abonnement à internet. Avec cela on peut voir toutes les planètes et tous les objets du ciel profond avec une qualité de vision et un confort incomparables.
C'est le plus simple et le plus économique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Ben, non, c'est pas l'attente des trous de turbu, on joue pas à ça quand il y a du monde. Et même sans trous, la perception des faibles contrastes est tellement meilleure quand il y a de la lumière. Perso, en dessous de 250mm je trouve que l'on ne voit rien sur Saturne, à cause de la lumière, pas de la turbu.

Faut savoir si on cherche à faire quelque chose sur les paramètres que l'on peut maitriser... La turbu, n'en est pas! (ou alors faut être très fort) La qualité optique, le diamètre et l'entrainement à l'observation en sont: là, on peut agir.

Pour ce qui est de l'encombrement, de fait notre 456 demande du monde. Mais on a trois 400 dans notre entourage qui se manipulent seule, qui voyagent, ... Va voir la quantité d'observation de Nicolas Bivers avec son 400 dans Versailles...

On constate plutôt que l'EQ-chose ne bouge pas car c'est bien trop gros et lourd et qu'il y a plusieurs paquets, contrairement à un 400 bien pensé.
Mais là où tu as raison, c'est que ça ne se trouve pas dans les boutiques, les trucs bien pensés. Hélas, ils sont plutôt observatoires fixes, imagerie, ....

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Astrild : bien dit !

Babar : « Et bien en pointant le zénith c'est quasi à hauteur de mes yeux, pour tout objet plus bas: je dois me baisser un peu dans une position inconfortable (pour moi). »

Il n'est pas interdit de s'assoir !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Complètement d'accord avec Pierre : ce n'est pas dans des magasins qu'on trouve ds gros dobsons qu'on peut trimballer facilement.
Faut les construire. Certains diront que c'est une contrainte supplémentaire, mais c'est aussi une superbe aventure.
Raphaël

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation: "la perception des faibles contrastes est tellement meilleure quand il y a de la lumière".

Encore vérifié hier soir. A 200 fois un 300 donnait à peine la tache rouge sur Jupiter, dans le 600 elle fut éclatante avec des détails à l'intérieur. Les conditions furent moyennes et ne permettaient pas de grossir davantage. Si les gros instruments sont davantage pénalisés par la mauvaise météo (pour produire leur potentiel) les images sont à grossissement égale quand même souvent meilleures que dans les instruments plus petits.

amicalement rolf

S'il faut deux personnes pour trimballer un 500, ce n'est pas bien. Je l'admets à partir d'un 1 mètre, ou la partie la plus lourde incompressible (je pense au primaire) ne peut être portée par un homme seul.

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 23-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Encore vérifié hier soir. A 200 fois un 300 donnait à peine la tache rouge sur Jupiter, dans le 600 elle fut éclatante avec des détails à l'intérieur. Les conditions furent moyennes et ne permettaient pas de grossir davantage. Si les gros instruments sont davantage pénalisés par la mauvaise météo (pour produire leur potentiel) les images sont à grossissement égale quand même souvent meilleures que dans les instruments plus petits"

C'est que la qualité optique et mécanique du 600 était tout aussi bonne voire meilleure que celle du 300.

La réalité, c'est qu'un tel instrument ne court pas les rues, et peut être qualifié d'instrument d'exception. Je crois bien qu'aux RAP il y en ait beaucoup. Mais je n'étais encore jamais aux RAP, et de tout les gros instruments dans lesquels j'ai observé (plusieurs de 400 mm, mais aussi 460 et 500), l'image en ciel profond était impressionnante. Mais en planétaire, aucun ne surpassait de bons 250 et 300, l'image dans les gros était même souvent moins bonne!

A budget égal on peut avoir un Newton 150/750 Skywatcher ou une lunette achromatique longue de la même provenance, de 90 mm. Pour avoir possédé les 2 types d'instrument, je peux dire que 95% des nuits la lunette fait bien mieux que le télescope. Celà est du aux qualités optique et mécanique médiocres de ce Newton. Pourtant la lunette 90/1000 n'a rien d'extraordinaire non plus.
Sinon, mes 250 et 300 de construction personnelle donnent de meilleures images que la lunette. Pourtant je sors plus souvent la lunette, car le rapport emmerdement/plaisir est plus favorable pour une observation de courte durée.

Tout celà pour dire encore une fois mon opinion: oui au diamètre le plus grand possible, mais à condition de conserver une qualité optique ET mécanique de haut niveau, sinon çà ne servira pas à grand chose de plus que de trimballer un lourd bazar!

Mais ma meilleure observation planétaire c'était Mars en août 2003 dans une lunette Takahashi TOA 130. Je n'ai encore jamais retrouvé un tel contraste, de telles couleurs, une telle pureté d'image.

Share this post


Link to post
Share on other sites
De toute façon, si l'optique et la mécanique d'un instrument sont mauvaises par rapport à l'autre instrument - réglage de surcroît - la comparaison n'a de sens.
Une TOA donne toujours de superbes images, mais la lumière manque souvent pour voir et tu n'arrivera jamais à obtenir des images de Mars comme je les ai vues dans mon ancien 400 par exemple. (voir sur mon site les petits films de Mars de 2005 - sans aucun traitement naturellement): http://astrosurf.com/astroarcan/

Ce que tu dis sur les contraintes pour sortir les gros instruments, c'est évidemment juste, mais c'est le prix à payer pour voir. D'ailleurs Magnitude 78 donne de bonnes récettes pour diminuer ces contraintes ...

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 23-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
La question du "meilleur instrument" n'est pas prête d'étre épuisée !

La plupart de ceux qui se sont exprimés connaissent très bien, même s'ils ne l'ont pas toujours constaté par eux même dans tous les détails, la différence entre une apo de 90/100, une apo de 130/140, un SCT de 200, un Newton de 250/300 ou de 500/600... pour prendre une gamme relativement étagée.

Mais quand on est amateur, on ne compte plus et ce n'est même pas une question de prix mais de "passion". Chacun espère son "nirvana" de la puissance, de la compacité, de la portabilité, de la qualité pure, de la beauté, de la mécanique, du confort, du rapport qualité/prix, du prix le plus faible, du haut de gamme, etc... sans jamais l'atteindre (heureusement).

Et, de toute façon, le sujet est presque sans objet car l'amateur (qui ne compte plus) adore changer... S'il y avait un "meilleur instrument", franchement, sans rêve, ce ne serait pas drôle.

Cependant il est possible de s'amuser toute une vie avec n'importe quel tube muni d'une optique décente sans jamais se poser cette question et d'espérer son nirvana de la nuit la plus noire, la plus calme, la plus longue, etc...

[Ce message a été modifié par Laurent (Édité le 23-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les 400 Skyvision sont démontables et transportables. Donc, contrairement à ce qui est dit plus haut, il se vend des téléscopes bons et transportables.
Ce qui est flatteur dans une apo c'est le rendement de l'image. Elle est moins pénalisée par la turbu et l'information est moins "nombreuse" que dans un gros dob mais plus accessible. Dans un gros télescope, il y a toujours un peu plus de bruit.
Aussi, quand la turbu est moyenne ou forte, je préfère les images de ma 152 car je les trouve plus contrastées (c'est sans doute plus du rendement que du contraste), même si plus sombre. Par turbu faible, l'image de ma lulu progresse peu alors que celle du 400 devient écrasante de détails et d'intérêt. C'est en grossissant plus que le télescope se démarque. Alors la lulu perd tout intérêt.
Donc je reste accro aux deux...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Skysision c'est la seule et unique marque qui fasse des télescope de conception "type amateur" (ce qui est un compliment dans ma bouche).
Normal, le concepteur fabriquant est un ancian fabricant de gros diamètre.
Mais je te rapelle qu'ils ne vont pas au delà de 500mm.

Une chose aussi que j'aime bien aussi sur un grand diamètre, c'est justement essayer de maitriser toutes les contraintes : concevoir afin qu'il soit utilisable facilement, comprendre (via le startest) les problèmes optiques et mécaniques qui sont bien sur plus importants que sur un petit, et, surtout ...les régler !!!.
Cela fait BEAUCOUP progresser.

Raphaël

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il doit y avoir un truc pas compris. ... enfin j'ai l'impression que l'on ne parle pas du cour du sujet.

La courbe FTM d'un 600 parfait sans turbu et d'un 300 parfait sans turbu n'a rien à voir. Car il y en a une qui va deux fois plus loin dans les détails. C'est à dire qu'au delà de la limite du 300: le 600 donne des choses que le 300 ne donne pas du tout du tout.

La dessus on retire de la qualité par les défauts de l'optique, de la thermique de l'instrument, de l'atmosphère, ...

Mais quoi que l'on retire, il reste des choses. Et le jour où il y a un trou de turbu c'est la fête.

Et donc sur un 600 où il ne reste qu'un fifrelin tout pourri au-delà de la limite du 300, et bien il montre des choses que le 300 ne peut pas montrer (même si on ne lui à rien retiré de ses superbes qualités à lui).

Et donc la question est de savoir ce que l'on achète comme voyage: Celui où on reste dans le bus et où l'on regarde que l'extérieur du musée, ou celui où l'on descend du bus pour rentrer dans le musée.

Là j'ai l'impression que certains disent: "Il est préférable d'avoir le temps de bien regarder l'architecture du musée. De toute manière c'est trop long de visiter le musée." Mais en face j'aime bien l'idée de dire: "Même si c'est rapide, on rentre dans le musée et on va voir".

Mais bon, pour avoir une vue d'ensemble du musée, rien ne vaut de rester dans le bus. Dehors il pleut, faut se mouiller, va falloir marcher, on risque de pas aimer les toiles, on peut se perdre, il y a des pic-pockets, on va encore voir ça en coup de vent,...


Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
C'est vrai ce que tu dis mais tu oublies que l'esthétique d'une image n'est pas que la somme de ses détails.
La qualité d'une image n'est pas QUE sa richesse de détail. Il peut y a voir d'autres critères.
Si tu aimes la BD, il y a Bilal avec moultes détails, ombres dans ses dessins, mais aussi du "bruit" (comme dans ton 600). Si tu lis Jacob ou Hergé, c'est la ligne claire, peu de détails mais une info très lisible.
Il n'y en a pas une supérieure à l'autre. C'est deux approche de l'image c'est tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Là en effet on est bien plus en accord.

J'accorde qu'il n'y a pas que le nombre des détails qui jouent dans l'appréciation subjective. Seulement quand j'en ai assez des détails, je grossit moins et j'ai le même résultat... Je plaisante! Je ne le fait jamais! Je ne le fait jamais parce que la démarche qui consiste à se contenter d'une paire de jumelle de qualité n'est pas la mienne. Je vais dans la direction opposée. J'aime voir une différence de diamètre des satellites de Jupiter (il faut 250mm pour ça) et j'attends de pouvoir voir les détails de surface des satellites (il faut un 400 pour commencer...). Mais je suis d'accord que le plaisir d'une belle image est très satisfaisant. Je les goute aussi les belles images. Seulement ont peut aussi avoir beaucoup de plaisir avec une images qui donne à observer longuement et pas seulement à voir vite fait.

Maintenant l'exemple de Bilal me semble orienté et fallacieux. C'est plutôt comme de regarder une BD de Bilal de loin et de prêt. De loin, on n'y pige pas grand chose mais on a une belle double page bien rectangulaire avec une couture au milieu. Faut grossir pour voir qu'il y a plus à voir sur la page. C'est pareil pour Tintin de moins près... Bilal c'est le foisonnement des bulles et des circonvolutions de Jupiter. Tintin, c'est la ligne contrastée des anneaux de Saturne. Faut grossir pour les détails de Jupiter sinon c'est beau mais il n'y a que trois fois rien !

L'essentiel est de ce retrouver sur une idée importante qui est qu'il ne faut pas oublier qu'il n'y a pas que -et exclusivement que- les petites images parfaites. Car je connais des personnes qui en ont très gros sur la patate d'avoir été freinées, contraintes, restreintes pendant des années à ne regarder que des images riquiqui et parfaites sous prétexte qu'il n'y a avait pas mieux et que la science avait statuée définitivement sur le fait. C'est dommage de ne pas parler de la diversité.

Ça me rappel la page du Danjon & Couder qui affirme péremptoirement qu'il est totalement idiot d'investir dans un oculaire de plus de 40° de champ apparent... son argutie est pourtant complètement exacte... pour ce qu'il faisait à l'oculaire à l'époque!

Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ok.
Prends aussi le tableau de Dali avec Abraham Lincoln qui se détache quand on le regarde de loin, et un truc incompréhensible de près. Une image moins résolue peut aussi gagner en signification ou en sens.
Avec mon 400, il m'arrive de redescendre en grossissment pour retrouver une image moins détaillée mais infiniment plus propre...
Question de goût.

Share this post


Link to post
Share on other sites
ouai , chauffe Marcel, c'est la fin des vacances !!!!!

-le meilleur, instument, c'est le mien !!!!
-encore mieux, c'est celui que je fabrique avec les copains, inspiré et ayant regardé dans celui de quelques autres qui se reconnaitront bien !!!!!!!
-encore mieux, c'est celui dont je reve !!!!!!!!!!!!!!!!
il y a quelques constantes dans tout celà :
- fô du gros,
- mais fô du beau, bien foutu (ne me parlez pas du trucs démontables du commerce mais qui au final font des colis non négligeables)

C'est quoi la question déjà ?
le meilleur pourquoi ?
les planètes ? comme on le voit, ça chauffe.
mais le ciel profond, j'ose croire que même les officiados de la petite merveille APO ne garderont pas leur superbe en affirmant que ça décoiffe haut la main les gros zonzons !!!!
mouarf !!

petit tappel : une observation, c'est tirer la quitescence d'une information lumineuse. Bref, on veut de la lumière, du détail, du contraste. Les p'tites images jolies ne m'interssent définitivemnt pas. Beurk....

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ta définition de l'observation n'engage que toi.
Pour le ciel profond, les deux instruments se complètent aussi.
Du grand champs entre 20 et 50 fois avec l'apo (North America avec le Pélican dans un dobson t'y arrives toi ?) et tous les objets à détailler avec le gros dob. Et là encore, j'ai les deux et je garde les deux.
Décidément, difficile de sortir de l'idéologie.
A restefond, j'ai montré M7 se levant sur une le col en face à un certain possesseur de 400 nommé Bernard : grossissement 30 fois en bino... Il a trouvé ça top et avait oublié quel était cet objet. Lui observait des amas de galaxie à 500 Millions d'années lumière. Il en faut pour tous les goûts. J'ai aussi un 400 et, rassure toi, je sais à quoi ça sert.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le meilleur instrument, c'est celui des copains .

Heureusement qu'il y a des astrams qui montent leur 600 d'enfer et qui le laissent aux amis pour aller tchatcher au coin du feu.
David, c'est promis, c'est toujours près de toi que je m'installerai .

Michel

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation: "Pour le ciel profond, les deux instruments se complètent aussi."
Parfaitement d'accord. Les deux se complètent en ciel profond! La preuve:
Avec la lulu on cherche et on observe avec l'autre ... .

amicalement rolf
(Lulu de 120 sur un 600)


Share this post


Link to post
Share on other sites
Je préfère avoir la lulu à part, ça permet d'observer des objets différents. C'est bien le pb quand la lulu est sur le tube, tu ne peux t'en servir que comme chercheur. Du coup tu oublies tous les objets qui ne rentre pas dans ton dob. Tu oublies qu'ils existent...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Comment cela? Qu'est-ce qui m'empeche d'observer avec cette lulu sur le dos du Dobson autant que toi dans la tienne?

amicalement rolf

[Ce message a été modifié par rolf (Édité le 24-08-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Voui, mais un peu accroupi par terre non ?
Et puis là c'est une chtite lulu.
Alors que la grosse lulu elle est tellement bonne...

Share this post


Link to post
Share on other sites
En plus il dénigre ma lulu ...

amicalement rolf

Share this post


Link to post
Share on other sites
bouuuhhhh !!!!
pas de grands champs possibles ? je rêve ou quoi ?
je reviens d'une sacrée poignées de nuits avec l'ami David. Ben parcourir encore et encore les dentelles (champ respectable s'il y en est) d'un bout à l'autre, de l'une à l'autre, sans oublier les p'tites crottes qui flottent ici ou là dans tout ce bazar, si c'est pas du grand champ, j'sais pas ce que c'est.
Evidement, la vision fort sympathique à 180° de la voie lactée m'échappe dans ce cas. Mais est-ce bien là le sujet ?

Serge

Share this post


Link to post
Share on other sites
Ben disons qu'un scope de 2m de focale et de 600 mm de diamètre, ça m'étonnerait que tu grossisses moins que 75 fois... Tu peux appeler ça du grand champs, moi pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this