Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Messages recommandés

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

 

Rhaaa, on a bien l'air cons maintenant avec notre scepticisme dans le fil sukupe….. :So.OO.o

 

 

Non seulement ils existent, mais ils se font des mamours et des petits sourires à distance …….

 

 

PIA18794_hires.jpg

 

 

 

  • J'aime 3
  • Haha 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

La question qui se pose désormais est de savoir s'ils vont s'acharner à continuer les tentatives de forage sur cette satanée crête "Vera Rubin"..

Au delà "d'Inverness" il était prévu un autre et tout dernier forage sur la crête.. Puis ensuite direction la vallée argileuse, promis, juré !!

Il nous a été rapporté à plusieurs reprises que "l'équipe scientifique est impatiente" d'y arriver. Peut-être pas tous manifestement -_-..

 

Allez savoir, l'échec de ce forage pourrait encore retarder une échéance qui  semblait enfin se rapprocher ! On commencerait presque à être impatient nous aussi xD^_^..

 

 

PANOS MASTCAM - 9 SEPTEMBRE 2018 (SOL 2166) - thomas Appéré - 3,3 mb :

 

SUPERBE !

5b9ec88a7079e_2166PANONAVCTHAPPERE.thumb.jpg.503316e82ac20abe2caa3fd75b27a299.jpg

 

 

Découpage d'Est en Ouest:

 

1,2 mb

5b9ec9cf5cac2_2166PANONAVC1TAPPERE.thumb.jpg.7b9b02cad18ab2d5281b811d0c94108b.jpg

 

1mb

5b9ec9f5eb6b3_2166PANONAVC2TAPPERE.thumb.jpg.f64f3946519c05d3eb66ee335bf66f75.jpg

 

991 kb

5b9ec9a85832c_2166PANONAVC3TAPPERE.thumb.jpg.5c77bd510cbbc662c43d7945176bb9d0.jpg

 

 

 

  • J'aime 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils doivent quand même avoir leurs bonnes raisons d'insister sur cette zone. Le manque de données à cet endroit compliquerait peut-être la reconstitution de l´histoire de l´eau sur la planète ? Je veux dire, je ne peux pas croire qu'ls fassent n'importe quoi par pur caprice ou autre...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, Kaptain a dit :

je ne peux pas croire qu'ls fassent n'importe quoi par pur caprice ou autre..

 

 

Ce n'est bien sûr certainement pas à ce niveau qu'il convient d'appréhender la stratégie de l'équipe du rover..

 

Curiosity a abordé le bord Nord de la crête en juillet 2017, et l’a longé continument vers l’Est pendant plus de 2 mois en étudiant longuement les stratifications apparentes tout au long du parcours. Puis, le 8 septembre 2018 (sol 1809) le rover a commencé son ascension et son exploration des roches constituant la surface de la crête. On en est donc à 14 mois dédiés quasi exclusivement à l'exploration de la crête Vera Rubin..

 

Personne ne nie le grand intérêt de l’étude géologique de cette structure, mais il est clair qu’au sein de l’équipe scientifique certains commencent à trouver que ça commence à faire long (dixit Francis Rocard et quelques autres), même si on considère que les échecs de forage ont conduit à prolonger le séjour sur la crête.

Difficile de savoir quels sont exactement les critères qui dominent et qui conduisent à prolonger cette situation. Sauf si on envisage que les scientifiques tournent autour d’une découverte scientifique majeure qu’ils ne peuvent encore révéler.. Une hypothèse audacieuse qui reste à vérifier.

 

On peut surtout s’étonner de la confiance que les gens chargés de sa maintenance semblent accorder au rover. Curiosity a maintenant plus de six ans, le générateur RTG ne fournit plus qu’environ 85 W (au lieu de 110 W en 2012 à l’atterrissage) ce qui diminue déjà inexorablement le champ opérationnel. Cette puissance va encore diminuer d’environ de 1 w tous les 80 sols. De plus les risques de casse mécanique, électronique ou/et informatique augmentent notablement avec le vieillissement de tous les organes. Avec le temps qui passe, Il existe donc le risque que cet engin, techniquement extrêmement complexe, devienne plus ou moins, ou totalement, inopérant !.

 

Personne ne sait ce que l’exploration de la vallée argileuse (un des objectifs prioritaires et majeurs de la mission) peut réellement apporter, mais elle est là, potentiellement comme une belle promesse. Imaginons (loin de la science-fiction) que Curiosity se mette "en rideau" maintenant.

Un véritable désastre pour la mission.. et surtout, indéniablement, une énorme bourde stratégique. Ce n'est pas que mon avis, et je l'assume ¬¬ .

 

En tout cas il est vraiment à espérer qu'on n'en arrive pas là..

 

 

PS > Hormis l'imagerie, aucune mise à jour depuis le 9 septembre et le forage. 

Modifié par vaufrègesI3
2017 au lieu de 2018
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

L’équipe du rover a confirmé que la tentative de forage sur "Inverness" n’avait pas abouti, atteignant seulement 4 mm de profondeur !

 

Le premier point à l'ordre du jour était de discuter de la direction à prendre.

Selon l’équipe scientifique le forage dans la zone "Jura" est une priorité absolue pour l'échantillonnage et la compréhension de l'histoire géologique de la crête "Vera Rubin". Ils ont donc déterminé qu'il était impératif d'essayer à nouveau !

 

Il a été décidé de retourner dans la région de "Lake Orcadie", où deux forages ont déjà été tenté, "Lac Orcadie 1 et 2" le 27 février 2018 (sol 1977) et le 4 mars 2018 (sol 1982).

Ces deux tentatives avaient pu atteindre une profondeur de 10 mm en utilisant uniquement la rotation du foret. En utilisant aussi la percussion, on peut donc espérer que la prochaine tentative dans cette région atteindra une profondeur suffisante permettant un prélèvement d'échantillon.

 

Avant de quitter le site "d'Inverness" atteint au sol 2166, des mesures spectrales APXS et ChemCam ont été réalisées afin de caractériser la composition des résidus de forage. Au 16 septembre 2018 (sol 2173) était prévu un trajet de 65 m pour rapprocher Curiosity du prochain site de forage dans la région de "Lac Orcadie". Le site des forages "Lac Orcadie 1 et 2" est distant d’environ 70 mètres (voir la carte ci-dessous).

 

À ce jour, 18 septembre (sol 2175), aucun retour côté imagerie ou compte rendu du JPL pour confirmer ou non la bonne exécution de ce parcours.   

 

Position de la région "Lac Orcadie" - 3,9 mb :

 

5ba17020502a3_2166Curiosity_Location9sept.thumb.jpg.2eee4f77cf467c68c08eb9fbd08608d1.jpg

 

 

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 17/09/2018 à 17:03, vaufrègesI3 a dit :

Imaginons (loin de la science-fiction) que Curiosity se mette "en rideau" maintenant.

Un véritable désastre pour la mission.. et surtout, indéniablement, une énorme bourde stratégique

Je ne cite que ceci, mais ton post entier de lundi résume parfaitement la situation : Curiosity me fait penser à un géologue vieillissant, aux forces sur la pente du déclin et à l'équipement fatigué - les roues déglinguées de son 6x6 et son perfo en carafe, notamment (car il n'y a plus que dans les films de SF qu'on voit encore un géologue humain se balader à pinces sur Mars avec un marteau à la main ! :)) - mais qui s'obstine à taper dans le dur avec son matos défaillant et ses faibles forces restantes au risque d'y casser ses dernières dents, alors que son drone orbital lui martelle depuis des années que plus loin, une riante vallée lui tend les bras pour lui confier tous ses secrets...

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

J'ai joué à l'oiseau de mauvais augure.. et j'ai malheureusement gagné : ce qui doit arriver.. arrive !

 

 

Je cite Ashwin Vasavada  (update du 19 septembre 2018) :

 

Au cours des derniers jours, les ingénieurs de JPL ont travaillé sur un problème de Curiosity qui l’empêche d’envoyer une grande partie des données scientifiques et techniques stockées dans sa mémoire. Le rover reste dans son mode normal et est par ailleurs sain et réactif.

Le problème est apparu samedi soir alors que Curiosity traitait le plan du week-end.

 

En plus de transmettre les données enregistrées dans sa mémoire, le rover peut transmettre des données "en temps réel" lorsqu'il est relié à un orbiteur relais ou à une antenne du réseau "Deep Space". Ces données "en temps réel" transmettent normalement et incluent diverses informations sur le statut du mobile. Les ingénieurs développent les infos que le mobile transmet dans ces données "en temps réel" pour mieux diagnostiquer le problème. Étant donné que la quantité de données en attente est limitée, l’équipe d’ingénieurs peut mettre un certain temps à diagnostiquer le problème.

 

Lundi et mardi, les ingénieurs ont discuté des informations en temps réel qui seraient les plus utiles. Ils ont également ordonné au rover d'éteindre les instruments scientifiques qui étaient encore allumés, car leurs données ne sont pas stockées. Ils se préparent également à utiliser l'ordinateur de secours du mobile au cas où ils auraient besoin de l'utiliser pour diagnostiquer l'ordinateur principal. Cet ordinateur de secours était le principal du mobile jusqu’au sol 200, où il a été confronté à la fois à une défaillance matérielle et à un problème logiciel.

 

Tandis que les ingénieurs travaillent pour comprendre le problème, l'équipe scientifique de Curiosity utilise le temps nécessaire pour analyser les données collectées sur "Vera Rubin Ridge" et trouver le meilleur emplacement pour une autre tentative de forage. Nous examinons tous les indices qui nous suggèrent les roches plus tendres et meilleures pour le forage. En tant que scientifique du projet basé au JPL, j'adore regarder nos scientifiques du monde entier relever ces défis. Et, j'observe également les compétences intellectuelles que le JPL apporte quand le mobile a un problème technique. Nous soutenons l'équipe d'ingénierie à 100% !

 

Ce blog peut être moins fréquent jusqu'à la reprise des opérations scientifiques.

 

FIN DE CITATION

 

 

Plus aucune image n'a été transmise par Curiosity depuis le 16 septembre (sol 2172), et cela risque de durer ! :|

 

Bref, Opportunity toujours aux abonnés absents, Curiosity qui nous cause plus (ou si peu)… j'ai donc plus qu'à aller pointer au chomdu :/ ^_^..

Modifié par vaufrègesI3
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Allons allons... INSIGHT va arriver dans quelques semaines, et dans deux'tites années deux nouveaux rovers tout neufs... qui eux aussi tourneront en rond en faisant semblant de chercher quelque chose !

Enfin on sait comment tout cela allait finir non ? Faudrait fouiller dans le fil quelques années en arrière.

 

p.s : il y a un patron dans cette mission ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

Bref, Opportunity toujours aux abonnés absents, Curiosity qui nous cause plus (ou si peu)… j'ai donc plus qu'à aller pointer au chomdu :/ ^_^..

Il suffit de traverser la route et ...

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Au cours des derniers jours, les ingénieurs de JPL ont travaillé sur un problème de Curiosity qui l’empêche d’envoyer une grande partie des données scientifiques et techniques stockées dans sa mémoire. Le rover reste dans son mode normal et est par ailleurs sain et réactif." Nous dit Ashwin Vasavada du JPL.

 

Qu'est-ce que c'est que cette langue de bois ? Autrement dit il semble y avoir un gros problème, mais à part ça tout est "normal" et "sain", tout va donc très bien madame la Marquise.

Il ont une drôle de façon de communiquer au JPL.

 

En attendant que ce problème soit résolu, s'il peut l'être (espérons, prions la Madone de la vallée argileuse), pour que notre très cher et valeureux Vauffy ne reste pas au chômage, j'ai une question : Sur les panoramiques de Thomas Appéré du 9 septembre on peut voir au premier plan comme un vieux bidon cabossé. Qu'est-ce donc ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Géo le curieux a dit :

Sur les panoramiques de Thomas Appéré du 9 septembre on peut voir au premier plan comme un vieux bidon cabossé. Qu'est-ce donc ?

 

Merci de me donner un peu de travail .. Sniff.. :/-_-

Il s'agit d'un cylindre hélicoïdal (recouvert d'une sorte de toile de protection) qui est une antenne UHF 400 mégahertz qui rend possible l'envoi à haut débit d'informations aux orbiteurs martiens servant de relais avec la Terre. Le débit maximum est de 1,35 mégabit par seconde dans le sens rover-satellite et 256 kilobits dans le sens inverse. C'est ce mode de communication qui est privilégié.. 

 

Voir ici le cylindre en haut de l'image :

 

Curiosity-Sol-2-Wheels-on-Mars_2b_Ken-Kremer.jpg.0f794d67b42dddefd8b195654b10353c.jpg

 

 

 

Modifié par vaufrègesI3
  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

o.OEt pourquoi est-il cabossé? Curiosity a fait un tonneau? Ce n'est pas logique...

Modifié par dfremond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Juste une hypothese un peu saugrenue....    Et si l'equipe de Curiosity, des scientifiques, donc remontés contre Trump tres probablement, attendaient doucement que le fruit  tombe de l'arbre quand il sera bien mûr, et soit donc destitué et remplacé par le vice président, pour annoncer une nouvelle fracassante, ou aller enfin etudier la vallée argileuse,dans laquelle des decouvertes seraient comme un cadeau politique consequent?

Modifié par dfremond

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, dfremond a dit :

Et pourquoi est-il cabossé? Curiosity a fait un tonneau? Ce n'est pas logique...

 

Non, pas de tonneau pour Curiosity, surtout à la vitesse de pointe  maxi de 5 cm par seconde ¬¬.

Simplement l'antenne UHF est protégée par une toile alu :

 

Au départ elle était nickel :

 

5ba5437581ff4_AntUHFtoilealu.jpg.a57d2a129a35879ea49931a06d0dd8f5.jpg

 

Et puis ce sont probablement les contraintes thermiques qui ont amenées ces petites déformations : 

5ba5427a87670_AntUHF2.png.f4455e3403dc8689bf4fcbd6704ed40d.png

 

 

 

Il y a 10 heures, dfremond a dit :

Juste une hypothese un peu saugrenue....

 

Je confirme :D ..

 

Le monstre émergeant du sol martien (voir plus haut) est bien plus crédible xD

 

 

  • J'aime 1
  • J'adore 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour ton travail :) 

quel aventure!! que tu nous fais suivre :)  c'est genial !

  • J'aime 2
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ah ben c'est idiot mais tant qu'à faire en ce moment, pourquoi ne pas revenir un peu…. au début de Curiosity ! Ben oui, c'était il n'y a pas si longtemps…., et il y a si longtemps aussi bien…. :

 

 

 

Modifié par Motta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Motta,

 

C'est intéressant de revoir ce débat, et émouvant de retrouver le volubile André Brahic..

Deux remarques : Pour Curiosity, contrairement à ce qui est évoqué dans le débat, il n'a jamais été dans les objectifs de "gravir le mont Sharp".

Par ailleurs, lorsque l'animateur pose la question de savoir quelles seront les chances pour Curiosity de trouver la vie (une vie présente donc, ce pourquoi ce rover n'a absolument pas été conçu, à moins de trouver un os -_- et un cadavre), il est dommage que personne de cette docte assemblée n'ait jugé utile de préciser que sa mission était de trouver les traces de vie passée, disons plutôt les traces chimiques de cette vie passée, voire d'une chimie prébiotique. 

 

 

Toujours aucune nouvelle image transmise par Curiosity depuis le 16 septembre (sol 2172) et aucune nouvelle précision sur le problème inquiétant survenu le 15 septembre de non transmission par le rover des données stockées en mémoire (si stockage il y a, ce qui reste à vérifier).

 

RAPPEL :

 

Citation de Ashwin Vasavada  (Extraits de l'Update du 19 septembre 2018) :  

 

Au cours des derniers jours, les ingénieurs de JPL ont travaillé sur un problème de Curiosity qui l’empêche d’envoyer une grande partie des données scientifiques et techniques stockées dans sa mémoire. 

/../

Le problème est apparu samedi (15 septembre) au soir.

/../

Le rover peut transmettre des données "en temps réel" lorsqu'il est relié à un orbiteur relais ou à une antenne du réseau "Deep Space". Ces données "en temps réel" transmettent normalement et incluent diverses informations sur le statut du mobile. Les ingénieurs développent les infos que le mobile transmet dans ces données "en temps réel" pour mieux diagnostiquer le problème. Étant donné que la quantité de données en attente est limitée, l’équipe d’ingénieurs peut mettre un certain temps à diagnostiquer le problème.

/../

Ils ont également ordonné au rover d'éteindre les instruments scientifiques qui étaient encore allumés, car leurs données ne sont pas stockées. Ils se préparent également à utiliser l'ordinateur de secours du mobile au cas où ils auraient besoin de l'utiliser pour diagnostiquer l'ordinateur principal. Cet ordinateur de secours était le principal du mobile jusqu’au sol 200, où il a été confronté à la fois à une défaillance matérielle et à un problème logiciel.

Modifié par vaufrègesI3
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, vaufrègesI3 a dit :

Pour Curiosity, contrairement à ce qui est évoqué dans le débat, il n'a jamais été dans les objectifs de "gravir le mont Sharp".

 

Je sais que nous ne sommes pas dans les meilleurs termes mais d'après "Sky and Teloscope:"

". . . panoramas showing a towering mountain nearby that is the mission's ultimate destination. Nicknamed "Mount Sharp. . ."

Les problèmes de roues ont forcé le changement d'itinéraire d'après l'article paru en 2014 dont je me souvenais vaguement?

Plus tard dans l'article il est expliqué les bonnes raisons scientifiques de gravir cette montagne.

https://www.skyandtelescope.com/astronomy-news/curiosity-reaches-mount-sharp-09122014/

Merci Motta pour le lien de l'émission télévisé, un peu de nostalgie!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Très cher bentley/roul-_-

Je vais te répondre une dernière fois : Dans l'article de "Sky and Telescope" que tu cites, je lis que l'objectif de Curiosity est de se diriger vers le Mont Sharp sachant que ses contreforts, où se situent les argiles, en sont "l'objectif ultime". 

 

Et je te confirme formellement qu'escalader le mont Sharp jusqu'à son sommet n'a JAMAIS fait partie des objectifs de la mission

 

Dans les 117 pages qui précèdent et que tu n'as manifestement pas pris la peine de lire, j'ai du aborder une vingtaine de fois ce sujet, sans parler de la carte du trajet prévisionnel officiel que j'ai du poster toutes les 3 ou 4 pages.

 

Si tu en doutais encore, voici une interview de Francis Rocard sur le site du CNES qui me semble assez explicite : 

 

Question : 5 km sépare le fond du cratère Gale du sommet du Mont Sharp. Curiosity est-il bien équipé pour grimper ?

Francis Rocard : Attention, Curiosity ne va pas escalader le Mont Sharp. L'objectif de Curiosity n'est pas de faire de l'alpinisme. C'est de faire de la géologie, de remonter dans le temps en étudiant la stratification géologique du Mont Sharp. Or dans les stratifications, le plus vieux est en bas. Les argiles, vieilles de plus de 3,5 milliards d'années et qui se sont formées alors que l'eau liquide abondait sur Mars, se trouvent à la base du Mont Sharp juste en-dessous de sulfates vieux, eux, d'environ 3 milliards d'années.

 

Question : Curiosity va-t-il bientôt atteindre ces argiles ?

Francis Rocard : Curiosity doit d'abord traverser la ride d'hématite, ce qui va nécessiter une petite grimpette d'environ 200 m. Il va ensuite redescendre et devrait atteindre au printemps 2018 les zones argileuses, l'objectif central de sa mission, situées juste après la ride. 2 km après les argiles se trouve la région des sulfates qui sera le dernier objectif de la mission.

 

Source : https://spacegate.cnes.fr/fr/curiosity-face-au-mont-sharp

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

Et je te confirme formellement qu'escalader le mont Sharp jusqu'à son sommet n'a JAMAIS fait partie des objectifs de la mission

 

Daniel, du coup, tu dois savoir, en revanche, de combien Curiosity a monté pendant sa mission, si on considère son site d'atterrissage comme point zéro ? 

 

200, 300 mètres ???

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ci-dessous PROFIL D'ÉLÉVATION depuis l'atterrissage à "Bradbury Landing" et la position du rover au 6 décembre 2017 (sol 1896).

Aujourd'hui, le site atteint le 9 septembre 2018 (sol 2166) par Curiosity en est très proche, et se situe exactement 7 mètres plus haut.

Depuis le point le plus bas atteint par Curiosity à "Yellowknife Bay" soit - 4476 m (flèche rouge en haut à gauche de l'image) situé 18,6 mètres plus bas que "Bradbury Landing", jusqu'au site actuel situé à - 4150 mètres, le rover s'est élevé de 326 mètres (et de 307,4 m depuis le site d'atterrissage) :

 

5ba8a8d927a55_Profillvation.jpg.49fb0fa25688b4d8fe135034d7145d27.jpg

 

 

  • J'aime 1
  • Merci 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 9/24/2018 à 00:29, vaufrègesI3 a dit :

je lis que l'objectif de Curiosity est de se diriger vers le Mont Sharp sachant que ses contreforts, où se situent les argiles, en sont "l'objectif ultime". 

 

Oui de monter tout en haut n'était pas envisagé, mais de pouvoir monter plus haut l'était pour analyser d'avantage d'autres couches géologiques. Mais les roues de 25 pouces ne sont pas assez grandes, et de plus en mauvais état pour ce genre de terrain. (Des chenilles sur les roues arrières?)

 

Similaire au Grand Canyon et sur ses falaises. D'ailleurs si vous voulez vous amuser écrivez dans "Street View:" "Phantom Ranch, Arizona" Google a fait un superbe travail, on peut monter ou descendre virtuellement sur les chemins et le long du haut et de plus en radeau! Les couches géologiques sont de 200 millions en haut et près de 2 milliards d'années en bas.

https://www.google.com/maps/place/Kaibab+Suspension+Bridge/@36.1006601,-112.089992,17z/data=!4m16!1m8!3m7!1s0x873311a0814cef0f:0xce7cf77591d7d380!2sPhantom+Ranch!5m1!1s2018-09-30!8m2!3d36.1057075!4d-112.0947724!3m6!1s0x0:0xf706e59d241f5df3!5m1!1s2018-09-30!8m2!3d36.1009721!4d-112.0892539?hl=en

 

D'autre part je n'ai pas trouvé de site similaire en français de Wikipedia, mais la version anglaise est excellente: https://en.wikipedia.org/wiki/Timeline_of_Mars_Science_Laboratory

D'autre part Wikipedia a plusieurs sites en anglais sur le sujet,

 

Apparement on peut être encore optimiste: https://www.space.com/41905-curiosity-mars-rover-computer-glitch.html

Screen Shot 2018-09-24 at 10.56.42 AM.png

Modifié par roul

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant