jackbauer 2

Sonde JUNO : destination Jupiter

Recommended Posts

Une belle image, trouvée sur le site de la Nasa : Beaux éclaires d'orage jupitérien dans des nuages d'eau ammoniaquée.

pia23983-main-1041.pjp

Désolé, je n'arrive pas à copier-coller l'image, cf. le site de référence :

https://www.nasa.gov/feature/jpl/shallow-lightning-and-mushballs-reveal-ammonia-to-nasas-juno-scientists

Edited by Géo le curieux
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a 55 minutes, Géo le curieux a dit :

Désolé, je n'arrive pas à copier-coller l'image, cf. le site de référence :

 

Normal, l'extension du fichier c'est jpg (JPEG) et non pjp qui ne correspond à aucun format connu.

 

Donc la voila : ;) et merci !

 

 

 

pia23983-main-1041.jpg

Edited by iblack
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

 Précision : illustration et non image produite par Juno

Edited by Kaptain
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une "illustration" (ou une "vue d'artiste" informaticien), j'avais un doute sans en être sûr. Merci pour cette précision Kaptain.

 

Dommage, c'est très beau. Le petit montage vidéo sur le même lien semble être également un mélange de vues prises par Juno, au début, suivi d'un "zooming" trop beau pour être vrai. L'absence de commentaire (de la musique) ne le précise pas. Ce mélange de vraies vues et de "fake views" de la part de la Nasa prête à confusion, c'est regrettable.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas enquêté longtemps, c'est la légende de l'illustration sur le site : "This illustration uses data obtained by NASA's Juno mission...". Les données en revanche proviennent bien de Juno.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La sonde Juno, lancée en 2011, a atteint en 2020 (le 30 décembre exactement), depuis une orbite polaire très elliptique, son 31e périjove (périgée jovien) et continue sa mission d'observation de l'atmosphère et de la magnétosphère de Jupiter.

 

Un enregistrement (en anglais) de la session d'automne de l'organisme AGU (Advanced Earth and Space Science) présentant les derniers résultats scientifiques obtenus par la sonde Juno (avec, notamment, Tristan Guillot de l'observatoire de la Côte d'Azur / CNRS) :

 

 

Diapos de présentation : https://www.agu.org/Fall-Meeting/Events/-/media/CC3F1F0E9C3849D381F6D3A4292AA5DA.ashx

 

Juno-Jupiter-pole.jpg

 

Ci-dessus : une mosaïque d'images de JunoCam montrant 8 cyclones autour du pôle nord de Jupiter. La taille de ces cyclones varie de 2400 à 2800 kilomètres. Cette formation octogonale est d'une remarquable stabilité : aucun nouveau cyclone ne s'est formé et aucun n'a disparu depuis l'arrivée de la sonde Juno en 2016 (NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS)

 

 

Juno-Jupiter-p30.jpg

 

Ci-dessus : une image retraitée prise au cours du périjove 30 (NASA / JPL / SwRI / MSSS / Gerald Eichstädt / AmazingSpace)

Edited by Bill46
  • Like 1
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une des dernières images de 2020 pour Juno avec cette vue de la zone circumpolaire nord de Jupiter prise lors du périjove 31, le 30 décembre.

 

PJ31.jpg

 

(NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill)

Edited by Bill46
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une séquence animée des cyclones de la région circumpolaire nord obtenue par traitement de 5 images normalisées (avec couleurs et contraste renforcés) retransmises par la JunoCam lors du périjove 31 (NASA/JPL/SwRI/MSSS/Gerald Eichstädt). De façon intrigante, les zones extérieures de ces tourbillons gigantesques tournent dans le sens antihoraire alors que les zones proches du centre tournent dans le sens horaire, un phénomène probablement lié à la structure verticale des couches nuageuses qui les composent.

 

https://www.missionjuno.swri.edu/junocam/processing?id=9749

 

JNCE_2020365_31C00006_010_V01_reg_9frm_interpol_masked_forthback.gif

 

Voir aussi : https://www.livescience.com/agu-jupiter-cyclones.html

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un possible éclair (la tâche bleutée) vu dans l'un des cyclones circumpolaires de Jupiter (JunoCam RVB, périjove 31, 32.12.2020, altitude 32137 km).

 

L'auteur du traitement, Kevin Gill, précise toutefois que cela pourrait aussi être le résultat d'une particule de haute énergie ayant frappé le détecteur de la caméra, bien que son aspect diffère quelque peu des tâches habituellement observées. Il rajoute que "cet éclair semble avoir illuminé les gaz environnants sur 100 à 200 km de distance". A confirmer.

 

Image source : https://www.missionjuno.swri.edu/junocam/processing?id=9731

Traitement Kevin M. Gill : https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/50804466588/

 

eclair.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 6
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vues de haut, certaines images de la surface chaotique et turbulente de Jupiter ont une texture qui fait penser à des plissements de soie... ou à une peinture de van Gogh.

(NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill, JunoCam PJ31, 30.12.2020, altitude 8987 km)

 

Image originale : https://www.missionjuno.swri.edu/junocam/processing?id=JNCE_2020365_31C00019_V01

Image retraitée (détail) : https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/50800509643/

 

JunoCamPJ31.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 3
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Bill46 a dit :

Vues de haut, certaines images de la surface chaotique et turbulente de Jupiter ont une texture qui fait penser à des plissements de soie... ou à une peinture de van Gogh.

 

« La vie imite l'art bien plus que l'art n'imite la vie » (Oscar Wilde)

  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 04/01/2021 à 10:43, Bill46 a dit :

Un traitement d'image sur la GTR à partir de récentes vues prises par la JunoCam lors du périjove 31 fin décembre 2020 (NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill) :

 

GTR.jpg

 

https://www.missionjuno.swri.edu/junocam/processing?source=junocam

 

A rapprocher d'une imagerie prise une bonne quarantaine d'années auparavant :

 

grs_vgr1_4x3_19790304_enhanced.jpg

grs_vgr2_5x3_19790708_enhanced.jpg

20171220_Jupiter-GRS-Voyager-2-Jonsson-D

Crédit :  NASA / JPL-Caltech / Björn Jónsson / Seán Doran

https://bjj.mmedia.is/images/

https://www.planetary.org/space-images/a-voyager-2-image-of-jupiters-great-red-spot-after-image-processing-with-modern-tools

Edited by BobMarsian
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Une autre vue de la JunoCam lors du périjove 31 avec une partie de l'hémisphère austral et quelques cyclones autour du pôle sud de Jupiter, à 81600 km de distance (NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill).

 

https://www.flickr.com/photos/kevinmgill/50811906507/

 

JupiterPJ31.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites

:)

 

Très bonne nouvelle : la NASA vient d'annoncer la prolongation de la mission avec des survols de ses gros satellites (Io ça va être génial !)

(voir page précédente)


https://mars.nasa.gov/news/8829/nasa-extends-exploration-for-two-planetary-science-missions/?site=insight


extrait :
Le vaisseau spatial Juno et son équipe de mission ont fait des découvertes sur la structure intérieure, le champ magnétique et la magnétosphère de Jupiter, et ont trouvé que sa dynamique atmosphérique était beaucoup plus complexe que les scientifiques ne le pensaient auparavant. Prolongée jusqu'en septembre 2025, ou sa fin de vie (selon la première éventualité), la mission poursuivra non seulement les observations clés de Jupiter, mais étendra également ses enquêtes au système jovien plus large, y compris les anneaux de Jupiter et les grandes lunes, avec des observations ciblées et à proximité survols prévus des lunes Ganymède, Europa et Io.

 

 

Capture.JPG

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'ai trouvé ça sur une page de la NASA ; Il s'agit d'un comparatif entre les photos prises par Galileo et une simulation de ce que verrait JUNO

Mais la simulation date de 2016 je ne sais pas si les mêmes altitudes de survol prises en compte :

 

https://www.missionjuno.swri.edu/junocam/processing?id=197

 

 

Thumb.jpg

 

Le commentaire sur le site :

 

Ce collage a été créé pour démontrer les capacités de JunoCam en ce qui concerne l'imagerie des grands satellites galiléens de Jupiter. Les images acquises lors de survols rapprochés de l'orbiteur Galileo au-delà des lunes sont comparées à des images simuléespar JunoCam à distance. Le survol de Ganymède le 26 août a été utilisé pour calibrer les tailles de pixels des lunes. Des panaches volcaniques simulés sur Io et les deux types de geysers vus sur Europa sont inclus dans les images de ces lunes. Il est évident que JunoCam devrait être en mesure de confirmer les geysers d'Europe, ouvrant ainsi la voie à de futures missions d'astrobiologie! Les images d'Io seront utiles pour surveiller l'activité volcanique qui s'est produite depuis le survol de New Horizons en 2006. Nous devrions imager ces lunes autant que possible pour surveiller les changements sur leurs surfaces, et avec l'approbation de la NASA, voler près d'elles pour prendre des photos haute résolution dans une mission prolongée avant l'élimination de l'engin spatial.

Edited by jackbauer

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

D'un autre côté, il ne faut pas oublier que JunoCam est une petite caméra grand angle fixe placée sur une sonde en rotation (2 tours par minute je crois), ce qui ne facilite pas la prise d'images. Elle a surtout été embarquée avec un budget a minima afin de faire participer le grand public à la mission (on voit bien que la plupart des images exposées - en accès libre sur un site dédié - et retraitées le sont plus par des amateurs que par des professionnels faisant partie de la mission Juno).

 

Un article assez ancien (2014) qui décrit en détail la JunoCam : https://link.springer.com/article/10.1007/s11214-014-0079-x

Citation

Junocam is on the spacecraft explicitly to reach out to the public and share the excitement of space exploration. The public is an essential part of our virtual team: amateur astronomers will supply ground-based images for use in planning, the public will weigh in on which images to acquire, and the amateur image processing community will help process the data.

 

En ce qui concerne les satellites galiléens, on note ce passage :

Citation

With Juno’s high inclination elliptical orbit most opportunities to observe the Galilean satellites are distant and at high phase angles. Furthermore, they must be in the spin plane to be imaged by Junocam.

 

JunoCam.jpg

 

Ci-dessus : à gauche, la JunoCam et son boîtier électronique (la caméra fait 19 cm de long) ; à droite la JunoCam montée sur le flanc de la sonde, son objectif regardant dans l'axe perpendiculaire à l'axe de rotation de l'engin.

 

JunoCam.jpg

 

 

Ah si on pouvait avoir des images comme ça de Io (entre autre satellite galiléen), ça serait chouette ! :)

 

Io.jpg

Edited by Bill46

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

On se rappellera qu'initialement il était prévu que Juno se déplace sur une orbite elliptique autour de Jupiter bouclée en 14 jours, mais que suite à des ennuis avec son moteur de propulsion, il avait été décidé de rester sur une orbite de 53 jours afin de préserver la sécurité de la mission. De ce fait, les 32 périjoves qui devaient être atteints en février 2018 ne le seront qu'en 2021, au-delà de la durée nominale prévue au départ. Et à la fin de la mission en 2018, il était prévu de faire se désintégrer la sonde dans l'atmosphère de Jupiter afin d'éviter une contamination potentielle d'une de ses lunes. Mais cet inconvénient dans le temps présentait aussi un avantage en ce sens que la nouvelle orbite de 53 jours permettait, outre de permettre une moindre exposition de la sonde aux radiations nocives de Jupiter, et donc de préserver l'électronique de bord, d'envisager aussi une approche de satellites galiléens dans les années 2020... si la mission était encore active.


En octobre dernier, Scott Bolton, principal investigateur de la mission Juno au Southwest Research Institute, précisait que :

 

- la possibilité de survols des satellites découle du lent changement du plan orbital de la sonde en raison d'une perturbation par le champ gravitationnel asymétrique de Jupiter qui de ce fait déplace le point de la plus courte distance vers le Nord (ce qui favorise aussi l'observation de la zone polaire nord de Jupiter)

 

- les survols des satellites commenceraient mi-2021 avec une première approche de Ganymède à environ 1000 km de distance, puis fin 2022 avec un passage rapide à 320 km seulement au-dessus d'Europe (seule la sonde Galileo est passée plus près, Europe qui est l'objectif de la future mission Europa Clipper de la NASA qui pourrait être lancée en 2024), et deux autres survols rapprochés de Io en 2024 à environ 1500 km

 

- lors du survol d'Europe, la JunoCam devrait être capable de prendre des images de la surface avec une résolution de 1 à 2 km (c'est moins bien que Galileo mais personne n'est repassé par là depuis 20 ans...) et éventuellement des fameux panaches de vapeur d'eau qui émergent de geysers à la surface

 

- pendant cette extension de la mission, Juno pourrait aussi espérer prendre des images des anneaux ténus de Jupiter.

 

Source : https://spaceflightnow.com/2020/10/12/juno-team-planning-close-flybys-of-jupiters-moons/

 

Juno.jpg

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne s'en lasse jamais... Ici une vue de détail des tourbillons de l'atmosphère de Jupiter lors du périjove 16 en 2018 (NASA / SwRI / MSSS / Gerald Eichstädt / Seán Doran).

Voir aussi la vidéo réalisée à l'occasion de ce périjove.

 

J'invite les amoureux de belles images à aller consulter les galeries de Seán Doran sur Flickr : https://www.flickr.com/photos/seandoran/albums

 

JunoPJ16.jpg

  • Like 1
  • Love 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

La dernière, avec les ombres des nuages, est hallucinante... Quoique probablement bien trop saturée.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le périjove 31 en vidéo (Kevin M. Gill) :

 

 

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un graphique montrant les périjoves de la phase étendue de la mission (tracés PJ1 à PJ32 de la première partie de la mission en noir - qui s'achève en juillet 2021, tracés PJ34 et au-delà en couleurs) et les approches possibles des satellites galiléens. La mission étendue englobe 42 nouvelles orbites et plusieurs survols de Ganymède, Europe et Io. (Crédit : NASA/JPL-Caltech/SwRI)

 

Juno extension.jpg

 

Juno.JPG

 

PJ31.jpg

 

L'hémisphère austral de Jupiter lors du périjove 31 - le pôle sud est vers le haut (NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS/Kevin M. Gill)

 

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now