• 0
FroggySeven

théorie "limité en diffraction"

Question

Je sais que c'est une notion de base (d'où le choix de la rubrique), mais c'est pour m'ôter un doute.

 

La résolution angulaire pour un appareil optique parfait ne dépend que de son diamètre.

Donc par exemple un 100/500 et un 100/1000 parfaits auront la même résolution angulaire.

Donc le 100/500 parfait avec une barlow x2 parfaite devrait se comporter exactement comme un 100/1000.

 

Donc pour un diamètre donné, si un constructeur choisit d'augmenter la focale,

c'est pour se rapprocher à moindre coup de l'instrument idéal "limité en diffraction" ?

 

J'ai tout juste ou bien ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

12 answers to this question

Recommended Posts

  • 0
Il y a 1 heure, FroggySeven a dit :

La résolution angulaire pour un appareil optique parfait ne dépend que de son diamètre.

Donc par exemple un 100/500 et un 100/1000 parfaits auront la même résolution angulaire.

Donc le 100/500 parfait avec une barlow x2 parfaite devrait se comporter exactement comme un 100/1000.

 Oui, car La puissance optique, la convergence, la focale, l'angle de prise de vue.....ne sont pas des notions concernant la résolution, car elles se cantonnent à des angles beaucoup moins exigus que ceux impliqués dans une résolution.

 

Il y a 1 heure, FroggySeven a dit :

Donc pour un diamètre donné, si un constructeur choisit d'augmenter la focale,

c'est pour se rapprocher à moindre coup de l'instrument idéal "limité en diffraction" ?

 que veux-tu dire par l'instrument idéal limité en diffraction?

 

Bien à toi

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
  • 0

merci de te pencher sur ma question :)

 

"un instrument dont le pouvoir de résolution n'est limité que par son diamètre"

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 4 minutes, FroggySeven a dit :

"un instrument dont le pouvoir de résolution n'est limité que par son diamètre"

 

Ce que tu indiques me surprends car le pouvoir de résolution en distance ou angulaire est fonction uniquement de :

  1. diamètre de l'instrument
  2. longueur d'onde de la lumière observée
  3. la taille du sujet observé

Si cela peut t'aider, suis ce lien sur ce mémo assez bien fait : http://www.astrosurf.com/luxorion/rapport-formulae.htm#Résolution d'un télescope

 

Bien à toi

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 2 heures, FroggySeven a dit :

Donc pour un diamètre donné, si un constructeur choisit d'augmenter la focale,

c'est pour se rapprocher à moindre coup de l'instrument idéal "limité en diffraction" ?

 

A moindre COÛT, oui :  il est plus facile, donc moins cher, de faire une bonne optique avec une longue focale. Mais ça peut aussi être fonction de la formule optique de l’instrument.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Attention, il existe des télescopes à la focale longue qui ont en réalité un miroir beaucoup plus ouvert et une barlow (de mauvaise qualité) intégrée au porte oculaire. Ils sont attractifs pour les néophytes à cause de leurs dimensions réduites mais ce sont souvent des "daubes". Je pense au 115/1000 qui sont de piètre qualité par rapport aux 115/900.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Le 115/1000 est en réalité un 115/500 au primaire sphérique  à f/d inférieur à 4 avec barlow intégrée dans le porte oculaire, alors que le 115/900 a un primaire réellement avec une focale de 7.8. Le miroir sphérique à f/d 4  présente des aberrations rédhibitoires, mais il n'y a pas besoin de paraboliser donc c'est moins cher. ;) et puis la compacité du télescope plait aux néophytes qui, de toute façon, ne sauront pas faire la différence.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Bonjour froggy,

 

Ta question est tés intéressante, mais je vais te donner un élément de réponse de manière légèrement différente.

Voici un test sur une Taka Sky 90, le propriétaire la compare à une autre de sesTaka, une 78 en planétaire...

Résultat, la 78 et devant la 90 :) : http://scopeviews.co.uk/TakSky90.htm

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Une petite récapitulation, parce que j'ai l'impression qu'il y a des confusions :

 

1) La diffraction

 

Une étoile à travers un télescope est un objet de dimension apparente si petite que c'est presque un point mathématique. Sauf que non : à cause d'un phénomène appelé la diffraction, ce sera un disque largement, mais alors largement, plus gros.

 

Exemple : α Centauri fait, en gros, 7 millisecondes d'arc de diamètre apparent (0,007" ─ si je n'ai pas fait d'erreur de calcul). Pourtant, avec un télescope de 200 mm de diamètre, on verra un disque de 1,4" : 2000 fois plus gros ! C'est à cause d'un phénomène appelé la diffraction.

 

2) Limité par la diffraction.

 

La taille d'une étoile due à la diffraction dépend uniquement du diamètre (le rayon du disque vaut 140"/D(mm)).  La diffraction limite la résolution d'un télescope, et elle la limite selon son diamètre. Sauf que, en pratique, il n'y a pas que la diffraction, il y a aussi des défauts optiques, les miroirs (et lentilles) n'étant jamais parfaits.

 

Si les défauts optiques sont suffisamment faibles, c'est la diffraction qui limite la résolution du télescope. On dit que ce télescope est « limité par la diffraction ». (Ça se produit lorsque le miroir est au moins à λ/4 PTV, ou quelque chose comme dans ce genre.)

 

Si les défauts optique sont trop importants, ce sont eux qui limitent la résolution du télescope, pas la diffraction.

 

------

Du coup :

Il y a 7 heures, FroggySeven a dit :

Donc pour un diamètre donné, si un constructeur choisit d'augmenter la focale,

c'est pour se rapprocher à moindre coup de l'instrument idéal "limité en diffraction" ?

 

Non, et précisément pour la raison que tu as exposée au début de ton message (la résolution ne dépend que du diamèrte). (Le « donc » de cette phrase n'est pas logique puisqu'il contredit la phrase qui précède.)

Edited by Bruno-
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Sauf qu’il est question de coût, et qu’à diamètre et qualité égaux, il est moins coûteux de fabriquer une longue focale qu’une courte. On peut même se permettre de laisser des miroirs sphériques sans être obligé de les paraboliser, imbattable question prix.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Ah, dans ce sens là, OK... (C'est marrant, maintenant que je relis le message original, je le comprends comme toi, et hier non. J'ai dû être embrouillé par les réponses...)

 

Donc oui, c'est vrai, mais seulement pour une configuration optique donnée. D'ailleurs c'est ce que tu disais.

 

Edited by Bruno-

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Barlow parfaite : ça n'existe pas. Il y en a de plusieurs types, dont certaines corrigent la coma, elles ont le petit plus pour un newton.

En général, ça dégrade toujours la performance, en particulier le contraste, reste à savoir à quel niveau elle rend service.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour ou bonsoir.
       
      - Optique concernée : Maksutov 127/1500 de chez Sky-Watcher.
       
       
      J'ai testé cette bestiole avec une caméra ZWO 294 MC ( 4144 x 2822 ; pixels de 4.63 micro mètres ) sur la Lune.
       
      Bref :  j'ai été - positivement - étonné  que la Lune "entre" aussi facilement ( car le champ théorique avec 1500 mm de focale était vraiment "limite" d'après les calculs avec f = 1500 mm ).
       
       
      Après une prise de vue "full frame", le diamètre de la Lune est de ~ 2600 pixels  :
       

      (  Etant une burne niveau traitement "planétaire", c'est un "one shot" ... donc désolé pour la qualité de l'image ).
       
       
      Sachant qu'au moment de cette prise de vue ( 09/11/2019 ), la Lune avait un diamètre apparent de 1790,1 " :
       
      Cela donne un échantillonnage :  E = 1790,1/2600 ~ 0,6885 "/pixels.
       
       
      Du coup, avec la formule E ~ 206,3 x p / f   ( avec E en " d'arc / pixels ; p = largeur des pixels en micro mètres ; f = focale en mm ), cela donne :
       
      f ~ 206,3 x p / E ~ 1387 mm ... au lieu des 1500 mm annoncés. ( donc ~ 7,5 % de moins ).
       
       
      Donc : si le miroir a bien 127 mm de diamètre, cela correspondrait à un rapport f/D de ~ 10,9 au lieu de ~ 11,8.  ( ce qui ferait une "luminosité" photographique ~ 17 % supérieure ).
       
       
      Voilà : c'était pour info. ^^
       
       
    • By astroman72
      Bonsoir, j'hésite a me prendre l'asi 183 mono pour un 200/812 je sais d'avance qu'il vaudrait mieux la 1600 rapport a l'échantillonnage 0.608 / 0.95
      Mais j'aimerais savoir si certains ont essayé avec des focales de 800/1000 et si vous auriez quelques photos a me montrer que je me rende compte par moi même.
      Ou alors a 1400/1500 de focale avec un apn aux pixels de 4,30 sa devrait être kif kif.
      Merci d'avance
    • By Blink
      Bonjour à tous,
      Quelqu’un peut peut-être m’aider à comprendre la différence entre deux instruments proches, de même marque, mais avec un écart de prix de 1000€
       
      TS Optic 100 F5.8   2650€
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/astrographes/lunette-ts-imaging-star-100mm-f-5-8_detail
       
      TS Optic 102 F 5.1   1635€
      https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/astrographes/lunette-ts-imaging-star-102mm-f-5-1_detail
       
      Si j’ai bien compris, sur la première lunette, le correcteur est placé de façon optimale dès qu’on fait la mise au point. Pour la seconde (moins chère), il faut adapter le back focus, ce qui représente une bonne prise de tête quand on n’est pas habitué… Peut être la qualité de l’objectif et du porte-oculaire fait aussi la différence…?
       
      Merci pour vos avis !
      Bonnes nuits
    • By AstroSylv1
      Salut tous, suite à une occasion, suis allé voir à deux reprises une vieille Manent de 1930-1935 près de chez moi... elle était hyper bien conservée, couverte de taches de gras, de crottes de mouche, d’huile (peut-être pour la protéger de corrosion éventuelle), de poussière, mais un fort potentiel de « belle lunette » une fois sa toilette faite. Pour faire court, voilà le résultat, une mécanique exceptionnelle. Nettoyage uniquement avec une microfibre humide, zéro produit, je le souligne parce que c’est bluffant de voir la peinture qui a toujours son vernis d’origine, le laiton si brillant après 90 ans, et sa mécanique toujours précise... Pour les optiques, idem. Mais elle a deux trois trucs à réparer : il manque 2 vis au chercheur, la base en bois est fendue, le réticule du chercheur est détendu, l’optique mérite d’être nettoyée en profondeur, et je dois me trouver un adaptateur coulant 27mm —> 31,75mm. Hélioscope en accessoire avec 2 oculaires et un filtre variable, tout est opérationnel !




















    • By Hyphene
      Bonjour à tous,
       
      Tout est dans le titre ! Enfin presque... J'ai besoin d'un petit coup de main. Je souhaite faire construire un dobson de 508mm par un artisan à l'étranger. Je dois donc commander les miroirs au préalable et lui envoyer. Mais je suis une tache en calcul et je ne suis pas sur d'avoir bien compris l'effet du paracor sur la taille du miroir secondaire.
       
      En clair: Quelle taille de miroir secondaire choisir pour un primaire de 508mm à 3,7 avec un paracor type 2 ?
      Si vous avez des conseils diverses et variés n'hésitez pas !
      Merci d'avance!
  • Images