FroggySeven

ça existe des jumelles à champ de 80 voire 110° dans le commerce ?

Messages recommandés

Pourquoi on n'en trouve pas ? Pourtant on trouve des oculaires qui font ça...

ça serait génial pour avoir l'impression de "plonger" dans les champs étoilés :x !

 

En plus on est très très loin de telles valeurs :( :

65° sur les Zeiss Victory SF 8x42     (le maximum que j'ai trouvé dans la doc),

58° sur les Nikon Monarch 7 8x42   (que j'aime bien utiliser, mais je ne cracherais pas sur un champ beaucoup plus large)

Modifié par FroggySeven
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Bonsoir ;) 

oui, bonjour, bon midi ou bonsoir c'est norma l :) 

la réponse à ton post est très simple :

- comment veux tu avoir du champ extra large en étant limité par une "focale " aussi courte ? 

Fonce vers les jumelles dite "yeux de hibou" ;) 

et pour les oculaires de trés grands champs, ca va avec tout ;) 

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 4 minutes, PETIT OURS a dit :

Fonce vers les jumelles dite "yeux de hibou" 

J'en ai déjà mais ai été très déçu par l'homogénéité :-/

Dès qu'on ne fixe plus le centre c'est flou (je préfère mes 8x42)

Modifié par FroggySeven

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour ça il y a les "yeux de Hibou", mais il est vrai que la formule optique est différente type lunette de Galilée. C'est assez bluffant et la sensation d'immersion est bien présente. 

 En formule optique classique, on doit vite être limité par les aberrations des objectifs de jumelles. Le grossissement est faible sur des jumelles. Et déjà qu'avec les oculaires à  65° ça craint sur une bonne partie du bord de champ...

  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je n'ai jamais eu d'occulaire à très grand champ, et j'ai peut-être tendance à les idéaliser...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 7 minutes, FroggySeven a dit :

et j'ai peut-être tendance à les idéaliser...

comme moi, c'est très cher , mais ça permet de voir arriver les nuages sur les côtés :) 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

la seule solution est de fabriquer un binoscope avec oculaires très grand champ

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, astrocg a dit :

la seule solution est de fabriquer un binoscope avec oculaires très grand champ

Pour ça on récupère des prismes de jumelles ???

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour rester chez Zeiss, il y a aussi ça ! :-)

 

  • J'aime 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/02/2019 à 19:50, FroggySeven a dit :

65° sur les Zeiss Victory SF 8x42     (le maximum que j'ai trouvé dans la doc),

Excellente question. Je vais tenter une excellente réponse du coup :)

 

Il y a eu les Mirapan dans les années 50 chez Huet qui avaient 200 m à 1000 m en 8x30. Donc 78° de champ. 

 

Le truc qui limite en fait ce sont les prismes, plus on veut du champ et plus il faut des gros prismes. Les Victory SF déjà ne sont pas des poids plume et c'est peut être ce qui a permis de mettre du poids vers l'arrière. 

Les primes c'est aussi la partie la plus délicate à fabriquer dans les jumelles.


L'autre truc surtout aussi c'est que plus  on a de diamètre plus il faut des gros prismes.

 

Bref, si on veut monter en diamètre et en champ de vision il faut des prismes plus plus plus plus gros. A un moment ça coince. 

 

D'autant que ce n'est pas le seul problème, si on veut du champ il faut aussi le corriger, sinon ça ne sert à rien. Et des jumelles avec aplanisseur sur le marché il n'y en a pas 50. 

La différence entre nos instruments d'astro et pas mal de jumelles c'est que la focale est souvent relativement courte par rapport au diamètre. Et encore en astro on sait bien que les Newton F/3,5 ne s'en sortent pas sans correcteur en visuel. 


Ce qui est marrant c'est de voir que du coup dans certaines gammes, il y a une base identique entre les 30 mm et les 50 mm et du coup beaucoup plus de champ sur les 30 mm que sur les 50 mm.

Exemple Action 7x35 vs Action 7x50
Jumelles-Nikon-Action-EX-7x35-CF-WP.jpgJumelles-Nikon-Action-EX-7x50-CF-WP.jpg

 

163 m de champ à ma gauche, .... 112 m de champ à ma droite pour le même grossissement. 
Étonnant non ? 

Là on voit clairement que le bloc prisme est le même. 

  • J'aime 1
  • J'adore 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'allais calculer l'angle de vue sur les jumelles Zeiss du lien de jm (merci !)...

 

Mais voilà j'ai ma réponse. MERCI :) !!!! Je déteste ne pas comprendre un truc...
alors quand je comprends cela me fait d'autant plus plaisir !

Modifié par FroggySeven
  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 18 minutes, jldauvergne a dit :

163 m de champ à ma gauche, .... 112 m de champ à ma droite pour le même grossissement. 
Étonnant non ? 

Là on voit clairement que le bloc prisme est le même. 

Ben oui pourquoi les deux jumelles n'ont pas le même champs ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 23 minutes, jldauvergne a dit :

163 m de champ à ma gauche, .... 112 m de champ à ma droite pour le même grossissement. Étonnant non ? 

A l'inverse, pour un même prisme, en augmentant le grossissement/la focale des lentilles frontales à diamètre égal,

on devrait pouvoir augmenter l'angle de vue coté oculaire, non ???

(pas terrible pour le luminosité pour l'astro, mais c'est pour comprendre)

 

il y a 3 minutes, jm-fluo a dit :

pourquoi les deux jumelles n'ont pas le même champs ?

il faut "récupérer" des rayons à plus forte incidence, non ?

Modifié par FroggySeven

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 2 minutes, jm-fluo a dit :

Ben oui pourquoi les deux jumelles n'ont pas le même champs ?

Tu as un objectif plus petit avec le même prisme. Donc tu fais passer un faisceau plus petit à travers ce qui laisse plus de mou pour couvrir du champ. 
Sur les 50 le vignetage serait sévère avec le même oculaire. 
La photo montre bien à quel point le prisme est surdimensionné aussi pour des 30 mm. Du coup 800 g les 30 mm ! C'est plus que beaucoup de 42 mm. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, FroggySeven a dit :

A l'inverse, pour un même prisme, en augmentant le grossissement/la focale des lentilles frontales à diamètre égal,

on devrait pouvoir augmenter l'angle de vue coté oculaire, non ???

Oui clairement et plus facilement se passer de correcteur de champ aussi. 
 

 

il y a 2 minutes, FroggySeven a dit :

(pas terrible pour le luminosité pour l'astro, mais c'est pour comprendre)

ça ne change rien en astro, tu mets un oculaire de plus longue focale pour rester à 8 ou 10x 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 13/02/2019 à 20:17, Bernard Augier a dit :

"yeux de Hibou"

J'ai exactement les mêmes. Pas mal de gens aiment ça,

mais perso je trouve l'angle de vue côté oculaire pas énorme,

et riquiqui quand on ne prend en compte que le champs net.

Modifié par FroggySeven

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Concernant les prismes, comme leur utilisation est basée sur la réflection totale, n'y a-t-il pas un angle d'acceptance maximum? Puis il y a aussi le chromatisme... Ce qui complique l'utilisation de courtes focales à grande ouverture... non?

 

Modifié par Jijil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, jldauvergne a dit :

Il y a eu les Mirapan dans les années 50 chez Huet qui avaient 200 m à 1000 m en 8x30. Donc 78° de champ. 

Le maximum de champ qui à été obtenu au niveau des jumelles (et qui est peut-être encore actualité), c'est avec des 30 mm ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, jldauvergne a dit :

Il y a eu les Mirapan dans les années 50 chez Huet qui avaient 200 m à 1000 m en 8x30. Donc 78° de champ. 

Je n'arrive pas à trouver les jumelles dont tu parles?

Les seules que j'ai trouvé on un champs de 114m !

00001_RARE-JUMELLES-COMMANDOS-MARINE-8-30-modele-1957-etui-cuir-1.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 58 minutes, Jijil a dit :

Concernant les prismes, comme leur utilisation est basée sur la réflection totale, n'y a-t-il pas un angle d'acceptance maximum?

l'angle de brewster, qui dépend de l'indice. θ = tan-1 ( n2/n1)

prismeBK7.png

On préfère les prismes BAK4 qui reste d'un prix abordable et la transparence pour la plage couleur reste élevée.

On peut faire mieux pour l'angle ... mais c plus cher

La marge avec la normal du prisme donne le f/D minimum

BK7 11,65° (f/D minimum 4.85)

BAK4-12,59° (f/D 4.5)

SK-16- 13,32° (f/D 4.22)

voir le diagramme pour Vd entre 55 et 63

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nombre_d'Abbe

 

Modifié par lyl
  • J'aime 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 27 minutes, jm-fluo a dit :

Je n'arrive pas à trouver les jumelles dont tu parles?

Les seules que j'ai trouvé on un champs de 114m !

C'est la différence entre un livre et internet ;)

  • J'aime 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai parlé trop vite tu as mal cherché.

Huet 8x30 mirapan 200

 

Il me semble que Zeiss a fait des jumelles avec plus de champ encore. Sur des jumelles militaire pendant la guerre. A vérifier, je dis ça de mémoire. 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant



  • Contenu similaire

    • Par MICALEF
        bonjour les amis
       qui peut me conseiller au sujet de mon c11  car il me semble que au niveau planetaire  il n'est pas top   , la collimation est parfaite  ,mais je pense qu'il a un souci d 'alignement des miroirs  j'habite vers beziers dans l'herault   certains me disent  que cela vient de mon ciel pas loin de la mer !!!! si  parmi vous quelqu'un    a un c11 dans les alentours de beziers : qu'il me renseigne sur la qualité de ses observations en planetaire   , Medas me prend 300£ pour intervenir sur l'appairage des miroirs   ,  puis il y a t'il une autre boite pas loin de beziers  qui peut me faire cette intervention car je crains le transport  et enfin puis-je le faire moi même avec vos astuces  que j'attend fébrilement 
       MERCI DE ME LIRE  ET DE ME CONSEILLER   
        MICA
       
    • Par Lilian LEFORT
      Bonjour !
       
      Petite question je pense prendre un de ces correcteurs ci-joint !
       
      Mais j aimerais avoir des retour d'utilisateurs 
       
      Ethos 21mm / sw 458/1900


    • Par STF8LZOS6
      Hello,
       
      Vous avez tous eu à faire à cet effet sur les objets lumineux bas sur l'horizon. Tout astrophotographe qui débute en a entendu parler mais il est toujours assez surpris d'avoir à gérer ce problème lors de ses prises de vues planétaires ou stellaires.
      C'est mon cas depuis peu, lorsque j'ai voulu imager Sirius et Rigel lors de prises de vues d'étoiles doubles et qui vont m'orienter vers un correcteur de qualité, ADC MK3.
      J'ai une question liée à l'équipement: Y aurait-il une raison technique qui ferait que les réfracteurs sont plus gênés par cet effet que les réflecteurs, en ce sens que chaque lentilles, jouant le rôle de prisme, accentue la dispersion contrairement à un miroir.
      J'aimerai avoir votre opinion.
      Je pense de même aux renvois coudés à prisme et à miroir.
      J'ai vu des courbes de dispersions  atmosphériques en fonction de la hauteur sur l'horizon, et je pense que vouloir mesurer des écarts de quelques secondes d'arc sur des étoiles doubles devient très difficile si la dispersion engendrée par la faible hauteur sur l'horizon donne des erreurs aussi grandes que l'écartement.
       
      Merci de vos retours.
       
      Claude
       
    • Par lyl
      Je suis ennuyée car une évaluation d'épaisseur requise pour stabiliser la déformation d'un doublet type Fraunhöfer est difficile pour moi.
      le verre 1 (gauche) a un module d'Young de 71,5GPa et le verre 2 est à 113,2GPa, les ratios de Poisson sont à .292 et .294
      disque de 26 cm, maintenu à 25,4cm par le pourtour.
      Actuellement 16kg, alors que Istar Optical l'aurait sorti à 8kg environ.
      J'ai pris 45mm au centre pour le convexe (30 au bord) et 30mm pour le concave (40 au bord)
      Qu'elle déformation serait causée pour cette épaisseur et la moitié en épaisseur ? (centre -22 & -15)

       
       
      Est-ce que je peux utiliser ça : http://jean.lamaison.free.fr/flexion.php
      en simulant le poids ?
       
    • Par tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



  • Images