Anton et Mila

Vision nocturne et intensification

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Moins cher tout court... (plutôt 1/2 prix)... Mais la plus value ici c'est l'adaptation photo ... et peut-etre (ce n'est pas indiqué) une + grande taille de cercle image voire une bonne résolution ?

ATN corp? https://www.atncorp.com/

 

Je ne sais plus pour quelle raison, mais il me semble que ce genre d'engins manque d'efficacité à F/D élevé (pourtant un photon c'est un photon...).

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, aubriot a dit :

moi je pensais que c'était interdit à la vente (domaine militaire )

Non, enfin tout dépend de la destination du produit. 
Je te mets un extrait de l'excellent livre "Observer avec des jumelles"

jumelles_250-48a05.jpg

 

"ce système
fait l’objet de réglementations spécifiques
très strictes concernant leur utilisation sur
le territoire français et à l’étranger. La première
restriction concerne l’utilisation de
lasers puissants, émettant une lumière
invisible, dans l’infrarouge. Il peut provoquer
des lésions oculaires aux personnes
ou encore aux animaux observés. Du fait
de leurs performances, certains équipements sont interdits à l’exportation.
Ils sont régis comme des armes de guerre. Le décret n° 2005‑1222
du 28 septembre 2005 nous renseigne sur les règles en vigueur en France.
Il est possible d’utiliser des équipements de vision nocturnes à intensification
de lumière sous réserve que ces équipements ne puissent être mis
en oeuvre sans l’aide des mains. En d’autres termes, il est interdit d’utiliser
des lunettes ou jumelles fixe sur un trépied, un casque ou une lunette de
tir dans le cadre de la chasse. Comme la législation en vigueur peut évoluer
rapidement, nous vous recommandons de vous renseigner auprès
des revendeurs et d’être très vigilants lors d’achats sur internet.
En fait, il existe deux types d’instruments très différents utilisés pour la
vision nocturne. Les premiers sont basés sur l’amplification lumineuse ;
ils permettent d’observer dans les longueurs d’onde proche du visible,
typiquement 500 à 1 000 nm. Ils ne sont utilisés que pendant la nuit, car
de jour, la lumière solaire est trop forte, ils sont aveuglés. Les seconds,
appelés caméras thermiques, sont basés sur la détection de chaleur. Ils
permettent de mettre en évidence des zones chaudes et froides. La température
du corps humain est de 37 degrés
Celsius ; il émet donc des rayons infrarouges,
principalement entre 8 et 12 μm, alors que la
végétation, plus froide, émet peu de lumière à
ces longueurs d’onde."

 

Si tu as du temps pour lire les tables de la loi c'est ici 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000451816&dateTexte=

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour... :

 

Il y'aurait des tonnes de trucs à dire sur ce sujet là....

 

Pour faire simple, en France:

- appareils de vision nocturne, toute "generation" confondue, autorisés tant qu'ils ne sont pas montables sur une arme et qu'ils nécessitent d'être portés et utilisés avec les mains.

- au niveau mondial, un des plus grands fournisseurs de ce type de technologie: les U.S.A.

Et là leur regulation I.T.A.R rentre en jeu:

* interdiction d'exporter/d'extraire du sol US du materiel de vision nocturne ayant un niveau de performance supérieur à un minimum numérique (F.O.M. (Figure Of Merite): SNR (RSB) X resolution).

De mémoire si le F.O.M est supérieur à 2100 (j'ai pas la valeur exacte en tête)): export niet et import/achat par un étranger pour le ramener "à la maison" dans la valise, niet....

* et autorisation de posséder ce type de materiel (>=F.O.M) seulement si on est citoyen américain, vivant sur le sol amériain, et utilisant ledit materiel sur le sol américain.

 

à la louche hein....

 

Ici, on bosse pas mal sur ce sujet:

 

http://www.astronomie-va.com/forum/viewforum.php?f=11

 

Ainsi que les américains, biensûr, chez CN:

 

https://www.cloudynights.com/

 

Pour l'import russe, c'est plus facile, mais il me semble qu'il y 'a quand meme un peu de paperasserie à faire...

 

De par chez nous, je connais un seul gars qui pourrait fournir e type de materiel sans souci administrative particulier:

 

https://oculaire-vision-nocturne.jimdo.com/

 

E-bay est une autre soure de tubes de seconde main, avec un côté loterie au niveau état du tube, qui parfois à connu les champs de batailles...

 

à+,

Lambda

Edited by lambda
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
47 minutes ago, Jijil said:

Je ne sais plus pour quelle raison, mais il me semble que ce genre d'engins manque d'efficacité à F/D élevé (pourtant un photon c'est un photon...).

 

Pour les mêmes raisons que celles mentionables pour un capteur CCD/CMOS et capteur en general....

 

Un intensificateur de lumière capte de la lumière par le biais de sa photocathode sur laquelle on focalise une image avec un scope/objectif.....

 

La photocathode est un capteur ayant une surface pour "imager", de nature différente de celle d'un CCD/CMOS c'ewt vrai, mais cela reste un capteur photosensible "comme les autres dans sa fonction de base", avec un rendement quantique QE, et obeissant aux lois optiques habituellement utilisées en ce qui concerne la nécessité d'avoir des F/D bas pour pouvoir projeter une image brillante sur ladite photocathode et que celle-ci est "du grain à moudre" et puisse émettre assez de photo-electrons.

 

à+,

Lambda

Edited by lambda
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, lambda a dit :

De par chez nous, je connais un seul gars qui pourrait fournir e type de materiel sans souci administrative particulier:

 

On retrouve le même genre d'intensificateur ici : https://www.optique-pro.fr/vision-nocturne/22/m,Armasight

C'est le même fabricant visiblement. Je ne sais pas ce qui explique la différence de prix. @joko ? Peut être la génération. 2+ et 3 normalement c'est pareil, @Joko annonce 3+ sur son site, mais visuellement le produit est le même que celui vendu sur optique pro. Quid  ? C'est peut être les déclinaison de génération 3+ qui sont difficile à se procurer ?

Pour l'astro, j'ai l'impression qu'il y a juste à remplacer l'objectif d'origine par un adaptateur 31,75 mm.
Un autre fournisseur : https://www.flir.com/browse/home--outdoor/handheld-optics/
En tout cas se procurer des systèmes intensificateurs en France n'est pas une difficulté, il existe plusieurs marques et plusieurs technologies

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les infos... (c'est instructif ;) )...

JL, ce sont des intensificateurs Gen2+, moins performants que le Gen3.

(Et peut-etre que ne voir "que" du Gen2+ est en lien avec la FOM dont parlait Lambda)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Jijil a dit :

Gen2+, moins performants que le Gen3.

2+ et 3 c'est pareil. La techno n'est pas la même, mais la performance est comparable. La génération 3 a été introduite par Photonis, c'est à base d'arséniur de gallium. 

 

Là on trouve les produits vendus par Joko en Génération 3 https://www.atncorp.com/nightvision

C'est décliné aussi en génération 4. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
46 minutes ago, jldauvergne said:

On retrouve le même genre d'intensificateur ici : https://www.optique-pro.fr/vision-nocturne/22/m,Armasight

C'est le même fabricant visiblement. Je ne sais pas ce qui explique la différence de prix. @joko ? Peut être la génération. 2+ et 3 normalement c'est pareil, @Joko annonce 3+ sur son site, mais visuellement le produit est le même que celui vendu sur optique pro. Quid  ? C'est peut être les déclinaison de génération 3+ qui sont difficile à se procurer ?

 

En effet JL, la grande difference est liée aux "generations" utilisées...

Perso, j'aime pas cette classification un peu arbitraire, ... d'origine, je crois que ce sont les ricains qui ont "imposé" ces labels, pour des raisons commerciales et pratiques pour l'acheteur...

 

Bref:

- Pour la "gen 2": la photocatode est du type multi-alkali et variantes, suivant le domaine spectral visé: S20, S25...

Réponse  à la louche (lumière blanche) 200-400 uA/lm

- la "Gen 2+": meme structure de tube, mais avec une photocathode, toujours de tpe multi-alkali, mais à la réponse améliorée(variation dans la compo chimique, procédé de depot sur la photocathode). réponse à la louche 400 -800 uA/lm

Résolution entre 40-50 lp/mm

 

 

- Pour la "gen 3": La photocathode est du type GaAS, beaucoup plus performante que les photocathodes de type S20/S25 dans le visible et proche IR... Réponse  à la louche (lumière blanche) 1000-2400 uA/lm

Résolution entre 60-70 lp/mm (valeurs souvent vues: 64 lp/mm et 72 lp/mm)

 

Pour la "gen 3+, quelques remarques:

 

Les gen 2, 3 et "3+" partagent en gros la meme architecture:

- Photocathode (PC) -> galette de microcanaux (MCP) -> écran phosphore.

avec éventuellement des optiques électrostatiques complémentaires entre PC et MCP et/ou MCP et écran.

 

Les PC (GaAs) des gen 3 sont très sensibles au probleme d'empoisonnement dû au bombardement d'ions positifs provenant de l'ionization occasionelle des gazs résiduels present dans le tube.

Pour allier à cela, on depose un film métalliwque très fin sur la face d'entrée des MCP, permettant de transmettre au moins 50/100 des photoelectrons émis par la PC, mais bloquant complètement le passage d'ions, du MCP vers la PC.

avantages: PC preserves de ce problem d'empoisonnement, durée de vie améliorée (10000 heures et +)

inconvenient: SNR limité car le fil métallique bouffe du photoelectron (transmission de l'ordre de 50/100).

 

En conséquence, il a été développé des tubes gen 3 à "film fin" (thin film), donc au film metallique plus fin, permettant de laisser passer plus de photoelectrons tout en continuant à protéger de l'empoisonnement, de façon encore raisonnable, la PC.

c'est ce qu'on pourrait appeller la "gen 3+"...

 

à cela il faut rajouter qu'il a aussi été rajouté une fonction de "decoupage" (auto-gating) permettant de faire travailler les tubes en mode "chopping", et en modulant le taux de decoupage de permettre aux tubes de voir leur dynamique grandement améliorée et leur resistance au grandes variations de luminosité aussi renforcée....

 

à+,

Lambda

 

 

 

 

Edited by lambda
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
17 minutes ago, jldauvergne said:

2+ et 3 c'est pareil. La techno n'est pas la même, mais la performance est comparable. La génération 3 a été introduite par Photonis, c'est à base d'arséniur de gallium. 

 

Je ne crois pas, JL (cf mon post qui a croisé le tien...), les tubes avec des PC à base de Ga As, sont vraiment un cran au dessus...

 

Pour les photocathodes GaAS, il ne me semble pas que Photonis bosse avec cela, et ils ne sont pas les "inventeurs/développeur" de ce type de PC.... je crois bien que c'est une "primauté" US aussi, d'un point de vue historique....

 

Je peux me tromper, hein...

 

Par contre, PHOTONIS à améliorer grandement et pousser l'état de l'art des tubes de type "Gen 2" très loin, au point de les rendre comparables (4G, XD4, XR5) en terme de performances, aux tubes de "gen III" produits aux US, de milieu de gamme....

 

 

 

Edited by lambda

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est la génération 2+ qui a été développé par Photonis, j'ai fourché. 

 

il y a 10 minutes, lambda a dit :

les tubes avec des PC à base de Ga As, sont vraiment un cran au dessus...

C'est très proche. Comme le montre tes chiffres. Entre 800 pour un bon 2+ et 1000 pour un génération 3 ce n'est pas un gouffre. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

si on regarde plus les fouchettes, 400-800 uA/lm pour du gen 2 et 1000-2400 uA/lm, on se rend plus compte de la gamme d'écart quand meme....

 

après je te rejoins dans ce cas particulier ou on compare un excellent tube gen II travaillant à 800 uA/lm a un tube de gen III de "basse extraction" :D bossant à 1000 uA/lm. ou là l'écart en chiffre n'est pas énorme....

 

Mais là on parle seulement de comparaison integrant toute la réponse à la lumière blanche.....

La difference de performance se voit mieux en tenant aussi compte de la réponse spectrale des tubes:

 

sr.bmp

https://www.semanticscholar.org/paper/Electrooptical-Evaluation-Techniques-of-Image-I1-Bhasin-Goyal/279b7857a26dae35436129403b92885faf57332e/figure/4

 

Hamamatsu fabrique aussi du tube à base de PC multi alkali (et variantes) ou GaAs (et variantes)...

 

https://www.hamamatsu.com/resources/pdf/etd/II_TII0007E.pdf

 

La difference entre les 2 types de PC est quand meme assez nette, enfin je trouve.... meme si on se cantonne dans le visible entre 400 nm et 800 nm.

 

 

 

 

Edited by lambda

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vois que vous en connaissez un rayon sur ces produits.

Mais y a t'il une offre similaire à celle initiale, c'est a dire avec des bagues canon, et qui fonctionne sur boitier photo....car sur l'image il y a un obj canon 50 1.8. Cela donnerait quoi sur une Apo 150 F8 ou un canon EF 500 F4

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après pour des usages Astros, les generations II et III sont parfaitement utilisables, d'autant plus si on peut les faire bosser avec des optiques rapides...

 

J'utilise un vieux gen III (MX10160 de chez Litton (PC classique GaAS)) qui donne des résultats grand champs assez rigolo, et aussi meme 2 tubes antiques de "gen I" (PC de type S25) mais de type cascade en 3 étages (P8079HP de chez EEV).

Et franchement, les 2 sont sympas et rigolos à utiliser:

 

Ici des essais que je me suis amusé à faire cet été avec 2 systèmes bricolés différents....

 

http://www.astronomie-va.com/forum/viewtopic.php?f=11&t=358

 

 

 

  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Jijil a dit :

Mais la plus value ici c'est l'adaptation photo ...

 

Salut,

 

J'avais deja parcouru le site de Joko tres interessant, ici il est question de le monter sur APN, mais du coup quel serait le rendu couleurs en photo ?

Si j'ai bien suivi en visuel faut aimer le vert.

 

Malik

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Malik...

 

alors, oui (en attendant que Joko passe par là et vous expose le truc plus complètement :$), avec des tubes II, on bosse on monochrome (nuances de vert fournies par l'écran "phosphore" du tube, ou nuances entre le  noir et blanc, avec les tubes à écran "phosphore blanc", il y'a même des tubes qui fournissent du monochrome en nuance de bleu).

 

Mais d'un point de vue photo, en effet, les résultats sont monochromes.

 

Il faut savoir que les écrans ont été conçus pour rayonner initialement dans le vert, là ou notre vision en mode photopique, est la plus grande (me semble t'il).... ces tubes doivent en gros nous permettre de "voir comme en plein jour" (en réalité, c'est plus nuancé et exigeant que cela, à l'usage).

et les tubes sont initialement prévus pour être utilise à "l'oeil nu" à l'oculaire...

 

 

 

 

 

Edited by lambda
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

En mettant l'APN en noir et blanc, cela irait non. Mais a t'on une idée du gain en magnitude pour un temps de pose  défini. Mais je vois pas trop les applications astro (j'y connait pas grand chose ici) , mais pour détecter des objets très faibles en mouvement par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, STF8LZOS6 a dit :

Cela donnerait quoi sur une Apo 150 F8 ou un canon EF 500 F4

Je ne vois pas trop l’intérêt en astronomie pour la photo. Nos cibles ne bougent pas, il suffit de poser long et tu auras un bien meilleur résultat (couleur, résolution, etc).
En visuel assisté par contre c'est certains qu'il y a un intérêt. Mais dans ce cas une adaptation à la Joko est préférable. 
Bref c''est fun, mais à mon sens d'aucun intérêt dans notre domaine. 

  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Jijil a dit :

ça donne quoi avec un fond du ciel un peu clair?

il sera encore plus clair voir saturé sauf si il y a un réglage de gain :) Si la question est de savoir si ça permet de voir North America en plein paris la réponse est non. Le fond de ciel est à mag 16-17 par seconde d'arc, donc pour tout ce qui est notablement plus faible que ça il faut faire une  croix. 
J'ai encore eu l'occasion de m'en rendre compte cette semaine, il me fallait poser 3s à 1"/Pix pour sortir une étoiles de mag 16,5, et elle sortait mal. 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme le dit JL, à l'heure actuelle ou les cameras astro CMOS/CCD très performantes sont très accessibles au astram voulant faire de l'astrophotographie sur monture EQ, l'usage du tube II dans ce domaine précis n'a plus vraiment d'intérêt, et je dirais meme est presque contre-productif, si on veut faire de l'AP haute resolution.

 

à l'époque de l'astrophotographie argentique, cela se justifiait plus:

 

On en cause ici...

https://www.webastro.net/forums/topic/175271-histoire-du-visuel-assisté-et-documents-divers/

 

Par contre en Va temps reel. Cela reste un outil genial (parmi d'autres comme les cameras CMOS sensibles et à faible bruit de lecture, basé sur des capteurs de type IMX224 par exemple, ou des cameras du genre Sionyx Aurora que Joko connît bien aussi), utilisé sur un scope rapide et avec un filtre de bande étroite, c'est redoubtable sous bon ciel et pousse bien les limites du possible sous ciel pollué, clairement....

J'ai eu l'occasion d'observer sous bon ciel avec la configuration de Joko, c'est absoluement genial, j'y ai vu des objets jamais vu en presque 40 ans d'astro....

 

http://www.astronomie-va.com/forum/viewtopic.php?f=11&t=364

 

De mon côté, avec mes bricoles plutôt orientées grands champs et usage terrestre, idem en terme d'étonnement et de facteur "wahouu".... en temps réel!

 

à+,

Lambda

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, même avec un intensificateur d'image, le problem reste le ainsi que les solutions:

 

-filtrer: avec quand même l'avantage de pouvoir utiliser parfois des filtres plus étroits que ce que l'on pourrait se permettre, à ouverture égale, avec une camera classique.

- faire des kms....

 

à+,

Lambda

Share this post


Link to post
Share on other sites

Me voilà xD

Beaucoup d'interrogations et d'intérêt sur le sujet, Lambda a déjà fait un bon résumé.

Tout d'abord, je vous invite à consulter mon site internet consacré aux oculaires de vision nocturne intensificateurs :

www.oculaire-vision-nocturne.jimdo.com

Vous y trouverez déjà de nombreuses réponses.

 

Quelques infos en vrac :

 - oui il s'agit du domaine militaire, mon projet à mis 1 an à se concrétiser car il a fallu obtenir les autorisations pour que je puisse commercialiser l'OVNI-M (avec au départ que des refus), l'oculaire intensificateur que j'ai créé n'utilisant que les meilleurs tubes intensificateurs au monde.  Car 99% des tubes les plus performants (GEN3+) fabriqués sont destinés aux gouvernements dans un cadre militaire. 

 - aucun problème pour trouver des GEN1 et GEN2 en France mais aucune comparaison possible en termes de performances avec du GEN3 (et encore moins du GEN3+). Cela revient à comparer une Renault Twingo à une Formule 1. D'ou la différence de prix.

Une seule exception avec un Photonis qui développe des tubes GEN2+ (ils n'ont aucun GEN3). Leur meilleur tube es le 4G (ce n'est pas de la GEN4 mais de la GEN2+, le nom est trompeur).  Ce sont les seuls GEN2+ capables de rivaliser avec des GEN3 de moyenne performance. Mais pas avec des GEN3+.

- d'ailleurs la GEN4 n'existe pas, cf. www.oculaire-vision-nocturne.jimdo.com/historique-de-la-vision-nocturne

- un tube qu'il soit GEN1, GEN2 ou GEN3 contient de nombreuses mesures de performances, il n'existe pas 2 tubes avec les mêmes valeurs (tout comme un miroir de télescope). Certaines valeurs doivent être les plus basses possibles pour l'astronomie. Aucun vendeur cité précédemment ne présente ses valeurs !!! Les GEN3 des vendeurs USA (ATN, FLIR,...) aux liens cités précédemments sont de faibles GEN3. 

- il faut bien distinguer le corps monoculaire "body" du tube intensificateur. Un fabriquant de tubes n'est pas un fabriquant de body. Bien qu'il se ressemblent par leur forme et leur couleur noir, il existe de nombreux body de qualités bien différentes. Tout comme les tubes sont aussi très différents. 80% du tarif dépend de la performance du tube intensificateur utilisé. Mais un excellent tube se doit d'être utilisé dans un excellent body pour en tirer les meilleurs performances. Et avant la conception de l'OVNI-M il n'existait sur le marché aucun oculaire intensificateur utilisable en l'état avec un télescope ou une lunette...

- il s'agit d'observation visuelle, si vous aimez la photo cela n'a pas d'intérêt, vous aurez beaucoup plus de détails et surtout de couleurs avec une CCD ou CMOS.

 - au sujet des prix mentionnés sur le site ATN par exemple. Il faut savoir qu'aux USA un tube intensificateur GEN3 (les plus performants) coûtent plusieurs milliers de $ et donc d''€. Mais ils sont inexportables et sur le reste de la planète c'est encore + cher qu'aux USA. Et comme précisé plus haut ATN n'utilise que des tubes de faible performance.

 - actuellement il n'y a qu'un seul fabriquant de tubes aux USA, il s'agit de L3 qui vient tout juste de fusionner avec son concurrent Harris. Photonis est bien le leader meilleur mais ce ne sont pas eux qui fabriquent les meilleurs tubes dans le monde ni même en Europe.

 - sans oublier que la technologie militaire Américaine est inexportable : 

"Export of Night Vision Equipment or related accessories (such as manuals) is strictly regulated by the US Department of State in accordance with the guidelines of the International Traffic in Arms Regulations (ITAR). It is a major crime to ship or carry US manufactured Gen3 night vision devices outside the borders of the United States, punishable by fines and prison sentences. Ignorance of these regulations will not hold up in court. Also, it is illegal to allow a non-US Citizen to look through US Gen3 Night Vision Devices, even on US soil. Again, this is a crime punishable by fines and prison sentences. If/when such items are resold, the original purchasing party must advise customers/end users of their duty to comply with U.S. export control regulations or face the possibility of severe criminal and civil fines including imprisonment if convicted."

 

Voilà rapidement résumé les quelques réponses aux interrogations que j'ai pu lire. 

Je reste disponible pour répondre aux questions sur ce fil ou en MP .

Il y aurai encore tellement de choses à dire sur le sujet...:)

Edited by joko
quelques explications complémentaires
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By jean dijon
      Bonjour,
       
      je suis en train de réaliser le spectro UVEX3 que je dois monter sur mon télescope T500 F/5, je sais que ce n'est pas l’idéal en terme de rapport F/D du télescope 
      Pour l'instant j'ai commandé le réseau 300 traits/mm. J'ai une question concernant le choix de la fente d'entrée:
      j’ hésite entre une fente de 35µm et une fente photométrique 23/200µm que je préfère à priori 
      A votre avis laquelle est la plus adaptée sachant que je suis intéressé par la spectro des galaxies en plus de celle des étoiles.
      Autres question comment calcule t'on la résolution de ce type de spectro ?
      Merci d'avance pour votre aide et vos réponses
       
      jean
    • By Lonelystar78
      Bonsoir à toutes et tous,
      Possesseur d'une lunette Explore Scientific 480/80, je l'utilisai jusqu'à présent avec un appareil Canon100D pour lequel il existe une bague d'adaptation équipé d'une lentille correctrice.
      Maintenant je souhaiterai l'utiliser également avec une caméra ASI2600MC. Le backfocus annoncé est de 165 mm (cf https://laclefdesetoiles.com/lunettes-tubes-seuls/5528-lunette-explore-scientific-80ed-fcd-1-alu-avec-focuser-2-rp-.html)
       
      Question n°1 :
      Comment cette longueur est-elle comptée. Comme sur la photo jointe (P1)?

                                         P1
       
      Question n°2 !
      Puis-je utiliser le flattener Canon (Cf P2) en adaptant la distance derrière l'optique après avoir démonté la bague d'adaptation Canon pour ne conserver que la partie entourée de rouge?
       

       
       
      Merci d'avance pour votre aide (vous avez compris que l'optique n'est pas mon fort)
       
      Bon ciel
      Patrick
    • By JeromeMiroux
      Salut à tous,
      J'hésite entre une Photoline 107/700 et une Askar FRA 600...
      Pour le moment j'image avec une ASI 183MM et c'est la FRA 600 avec son réducteur de focale qui me donnerai l'échantillonnage le plus proche de la résolution théorique d'un instrument de 107. Ma question : est-ce qu'il faut mieux suréchantillonner un peu avec un triplet et son réducteur (si le prend la photoline) ou échantillonner moins mais avec un triplet + son correcteur suivi d'un réducteur (cas de la FRA600) ?
    • By sebastien85
      Bonjour à tous,
       
      J’en appelle aux possesseurs de ces tubes pour plusieurs questions.
      Pour ceux qui vont me dire d’entrée ”pourquoi ne pas poser ces questions à ton revendeur ?”  ,  je précise de suite: ces questions j’essaye de les poser depuis plus d’une semaine à O.U (130D acheté neuf chez eux en mars), mais à chaque appel je fais choux blanc...bref j’espère obtenir des réponses à mes interrogations ici 
       
      Première question : le backfocus derrière le correcteur, sur le site d’O.U c’est indiqué 56,2mm, sur le manuel Taka 56mm, au final vous avez mis quelle valeur ?
       
      Concernant le PO : avec un train d’imagerie relativement léger (D.O + ASI2600MC) d’environ 1kg, pensez-vous qu’il peut supporter sans soucis cette charge ? Peut-on utiliser la fonctionnalité de rotation du PO pour le cadrage tout en conservant la collim ? 
       
      Enfin concernant la méthode de collimation indiquée dans le manuel Taka (au passage j’ai l’impression que la traduction Japonais—>Anglais du manuel est un peu hasardeuse… ), étant habitué au système CATSEYE sur mes autres tubes j’avoue être preneur de toute astuce ou méthode particulière concernant la collim de ce tube (j’ai les outils de collim Taka) car je trouve les infos du manuel anglais peu claires…Mes premiers essais sont peu concluants, étoiles ok au centre mais très bof bof sur les bords (capteur format APS-C)
       
      Merci d’avance pour votre aide 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By PPAQU
      Bonjour à tous
      Est-ce certains d'entre vous (je pense surtout à ceux qui possèdent un newton) ont pu déjà tester cette technique avec un ADC ?
      Je vous décris rapidement ma problématique. J’utilise cette technique (sans ADC) en imagerie planétaire ce qui me permet de monter facilement en focale avec mon SW 254/1200. Pour cela j'utilise un oculaire Baader ortho Genuine de 9 mm et une ASI224MC. Pour l'opposition de Mars, sans ADC ça pouvait aller. Mais avec les géantes gazeuses, sans ADC, point de salut (du moins pour quelques années encore)...
      Ceci dit, en rajoutant un ADC, je me retrouve coincé avec le tirage. Avec ma config. habituelle, J'obtiens de bons résultats à F/D 24 (tirage d'environ 55 mm). Le correcteur seul fait 30 mm. Il me reste donc 25 mm entre l'ADC et le capteur. Or, en lisant différent posts traitant du sujet, j'ai cru comprendre qu'une distance minimum de 40 à 50 mm était nécessaire pour assurer une bonne correction sur les planètes basses.
      Pourquoi pas une barlow me diriez vous ? Je possède déjà une APM 2.7x idéale pour l'imagerie lunaire avec une ASI 178M. Mais même en poussant au maximum le grandissement, j'ai peur peur d'être un peu juste sur l'échantillonnage, surtout par bonnes conditions (mais vue la hauteur des géantes gazeuses cet été, je suis peut-être un peu ambitieux).  Une bonne barlow comme la Powermate x5 est hors budget.
      Du coup, je misais sur un ortho de focale plus longue. Un 18 mm serait l'idéale (ortho H.D Fujiyama ou Utech ?) pour atteindre un F/D 24. J'aurais besoin d'un tirage de 110 mm (grandissement de 5). Là, on serait bien. Et j'aurais plus de flexibilité pour réduire le tirage si les conditions sont moins bonnes.
      Ci-dessus le montage que cela représenterait (il manque le bloc correcteur avec les prismes de 30 mm). L'oculaire serait placé juste avant à droit, avec la lentille au plus proche des prismes (j'ai mis dans le montage ci-dessous l'ortho. de 9 mm).

      Quand pensez-vous ? Est-ce ce montage est viable optiquement parlant ?
      Pascal
  • Upcoming Events