gordini

Durée de vie PUROSOL ?

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

               Je vais enfin me décider a nettoyer l'intérieur de la lame de mon C9 Carbone il y a une espèce de buée à l'intérieur. Depuis 2003 on ne va pas lui en vouloir.

Je nettoye l'exterieur tous les 3, 4 ans au purosol. il m'en reste encore mais il commence à se faire vieux donc avant de le pulvériser j'aimerai savoir si vous avez une idée de la stabilité du produit ?

J'aimerai éviter de tout démonter et passage à la bassine le purosol plus lingette optique ça va bien pour les lames

 

merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

C'est un composé enzymatique naturel, biodégradable.

Il n'y a pas de solvant volatil, ça se conserve longtemps

Fait un test, c'est censé être anti-statique quand il est encore actif.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Côté pro, j'ai lu que la lame de Schmidt du James Gregory Telescope (JGT), un SCT de 1m, est nettoyée annuellement avec du First Contact.

 

C'est un polymère qui sèche en formant un film ressemblant à de la cellophane. On retire ensuite ce film, et la saleté avec.

 

C'est un peu onéreux, mais avec une lame de 25cm, ça dure longtemps :

http://www.photoniccleaning.com/SprayFirstContact-s/129.htm

https://www.photoniccleaning.com/FAQ-s/107.htm

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, gordini a dit :

Je vais enfin me décider a nettoyer l'intérieur de la lame de mon C9 Carbone

Ecoute pour le nettoyage de mes APO je fais confiance qu'aux "PRO" après chacun fait comme il veut ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

les PRO c'est une solution mais ça c'est quand j'ai pas envie :)

Je suis physicien de formation donc je devrais y arriver.

 

avant j'utilisais du collodion pour mon 155 mm Newton ça fait pareil on attend et hop suffit d'enlever ça devient nickel sauf que ça va bien pour une toute petite surface je pense que ce produit à l'air pas mal du tout. A voir

je vais le tester avec le truc anti-statique

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 20 heures, spectrahm a dit :

Côté pro, j'ai lu que la lame de Schmidt du James Gregory Telescope (JGT), un SCT de 1m, est nettoyée annuellement avec du First Contact.

 

C'est un polymère qui sèche en formant un film ressemblant à de la cellophane. On retire ensuite ce film, et la saleté avec.

 

C'est un peu onéreux, mais avec une lame de 25cm, ça dure longtemps :

bonjour,

ça peut fonctionner pour nettoyer les capteurs ?

Paul

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après la FAQ, oui, c'est conçu pour toute surface optique, lame de Schmidt, miroirs, lentilles, et même réseaux de diffraction sur les spectroscopes, très fragiles et donc difficiles à nettoyer.

 

Il y a néanmoins un solvant organique dedans qui le proscrit pour les plastique, si tu as une surface en polycarbonate par exemple (ne pas utiliser pour les lunettes de vue).
 

Quote

 

clean any surface that is not soluble in strongly polar organic solvents such as acetone or ethanol, including all types of glass, metals, silica, Si, Ge, KRS-5, NaCl, KBr, and all polar inorganic crystals. It works on frosted glass, diffuse reflective and even many anodized surfaces.

First Contact™ cleans AR and reflective coatings, most commercial first surface mirrors (protected and unprotected), and some plastics, for example nylon and Delrin®, that don’t dissolve in polar organic solvents such as acetone.

 

 

https://www.photoniccleaning.com/FAQ-s/107.htm

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait c'est clairement indiqué :

 

Quote

Can First Contact™ clean camera CCD?
Yes First Contact™ does clean detector windows and unprotected CCD boards effectively and completely. We have done it many times. However, the user must proceed with caution and knowledge about the CCD he/she is going to clean.

 

Juste faire attention à ne pas en mettre sur les parties plastiques, puisqu'il y a un solvant dans leur formule.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

je m'étais posé la question aussi mais visiblement ça tient sans problème plusieurs années.

Mon flacon date de 2009 et ça semble toujours bien fonctionner :-).

Edited by HAlfie
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'après Optique&Vision il se conserve jusqu'à 7 ans pour un flacon bien fermé (vu sur leur site).

Le mien doit avoir 5ans. Aucun problème à signaler.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je confirme.

Mon stock de Purosol a 4 ans et il fait toujours parfaitement le job (conservé en ambiance tropicale à température ambiante moyenne élevée, donc, mais toujours bien fermé et à l'abri de la lumière).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loulou62630
      Bonsoir tout le monde,
       
      Suite à l'achat d'un MAK SW 150/1800, je souhaiterez faire de l'astrophoto avec mon vieux Canon EOS 20D, je suis sur un PO en 50,8. Que me conseillez vous comme Barlow pour du planétaire et de la photo sur Amas s'il vous plaît ?
       
      Est ce que je pars sur une barlow X2 en 31,75 genre Taka https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-2x-takahashi-coulant-31-75mm_detail à 120 € avec adaptateur ou je reste quand même en 50,8 avec une skywatcher https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-optiques/barlow/lentille-de-barlow-deluxe-ed-2x_detail
       
      Quel est l'impact sur l'astrophoto avec une barlow ED ?
       
      Budget max : 120/150€
       
      Merci de vos retours.
       
      Louis
    • By astroespo
      Bonjour,
      tout est dans le titre.
      Merci pour vos lumières.
    • By yann35
      Bonjour,
      Je recherche un complément d’infos sur la Barlow Baader VIP, (souhaitant l’acquérir).
      Pour les Astrams aillant déjà utilisés ce multiplicateur de focale modulaire.
      je souhaiterai connaitre les facteurs de grandissement avec et sans les deux bague allonge 25AI et 25AII.
      Merci
      Yann
    • By Fred_76
      Bonjour,
       
      L'objectif russe Tair 135 mm f/2.8 me fait de l'oeil. On le trouve à moins de 150 € sur le net et il est en monture M42 ce qui le rend facilement adaptable sur n'importe quel appareil photo, ou presque (45.5 mm ou moins de distance capteur-bride). Il ouvre à f/2.8 et son diaph est constitué de 20 (!!!) lames, ce qui fait qu’on peut l’enfermer un peu sans voir apparaître plein d’aigrettes sur les étoiles lumineuses.
       
      Mais que donne-t-il en astrophoto ?
       
      Si quelqu'un en a un, je veux bien qu'il le teste :
      - sur trépied, avec retardateur sur 10 s
      - viser l'étoile polaire
      - prendre des poses de 5 s à 800-1600 ISO, pas plus, à pleine ouverture
      - préciser le modèle du boitier
      - m'envoyer un RAW (contact en MP)
       
      Sa conception est à 4 lentilles (ci dessous le TAIR 11 135 mm f/2.8 en monture M39, argenté, alors qu'en monture M42 il est anodisé noir) :
       
      Quelques tests et revues :
      https://manondamoon.com/2017/05/14/a-lens-the-kmz-tair-11a-135mm-f2-8/ 
       
      http://www.reduser.net/forum/showthread.php?152436-Russian-Soviet-USSR-Lens-Survival-Guide&p=1728060&viewfull=1#post1728060
       
      https://www.pentaxforums.com/userreviews/tair-11a-135mm-f2-8.html
       
      Il y aurait aussi le Zeiss 135 mm f/2.8 T* C/Y qui pourrait convenir, à peine moins lourd que le Tair, mais plus cher (250€).
       
      A+
       
      Fred
    • By Chrishapha2019
      bonsoir à tous..
       
      POur ceux qui ne connaissent pas cette application du spectroscope il est tout à fait possible d'observer les "flammes" (protubérances) solaire en utilisant un spectroscope avec la méthode de la fente large.
      Cette technique très simple a été surtout utilisée et décrite par Angelo Secchi (jésuite italien et Astronome) . J'ai reproduit son protocole et ça fait 20 ans que je l'utilise.
       
      Son spectroscope comprenait 7 prismes et un collimateur de 120mm de focale. Il décrit lui même la dispersion de son spectro comme équivalente à un réseau de 540 t/mm que lui avait donné Rutherford pour remplacer ses 7 prismes.
      Pendant des années j'ai utilisé un réseau de 1200t/mm (conseillé dans les quelques articles récents sur cette technique).
       
      Or TROP de dispersion fini par trop étirer les images et les déformer à cause de l'effet Doppler car les protubérances sont des corps en mouvements (plus ou moins violents).
       
      Voici donc en photo comment évolue l'image lorsque je change de réseau. Le contraste augmente mais les images se déforment progressivement et la netteté même diminue!
       

       
       

       
       
      j'ai également un réseau de 2400 t/mm mais l'image est encore plus déformée et la base des protubérances est noyée par l'élargissement de la chromosphère.
      Le meilleur compromis se situe entre 600 à 1200 t/mm max car soit on augmente le contraste mais c'est au détriment de la qualité finale de l'image qui devient moins fine.
       
      En revanche si je veux détecter les petits changements d'activité alors la dispersion devient indispensable pour voir en direct l'effet Doppler.
       
       
       
  • Images