Cyp

NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413 au T200

Recommended Posts

Salut à tous !

 

En remettant au propre mon observation du précédent couple de galaxies NGC 3395 et NGC 3396, je me suis aperçu qu'il faisait parti d'un groupe plus conséquent encore. C'est assez ballot car, à 77×, le groupe entier rentre tout juste dans le champ ! Qu'à cela ne tienne, j'y suis retourné dès que le vent me l'a permis.

 

Voici donc mon observation de ce trio de galaxies, NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413 ; plus faibles et nettement moins charismatiques que le duo précédent, certes, mais qui présentent l'avantage d'être observées ensemble. Ajoutons quelques étoiles lumineuses subtilement colorées, quelques autres plus rapprochées et un îlot de plus faibles à proximité de NGC 3424 et on obtient un champ plutôt esthétique qui semble fourmiller.

 

Il est effectivement possible de faire entrer NGC 3395 et NGC 3396 dans le même champ mais c'est plus pour le défi car, cadrées ainsi, l'observation n'est pas des plus confortables. Néanmoins, ça permet de mettre en avant la différence de taille entre les galaxies et la très grande proximité du couple précédent.

 

Ce trio de galaxies n'est pas sans rappeler un autre récemment observé, celui de NGC 3190, NGC 3193 et NGC 3185. La disposition, la forme et l'orientation des galaxies sont étonnement similaires !

 

Cette observation s'est déroulée après un épisode venteux. Le soir de l'observation, le vent encore présent a été plutôt gênant et la turbulence marquée. Conséquence logique, la transparence du ciel était bien meilleure que les autres soirs !

 

Page web : https://www.cypouz.com/croa/200414/ngc-3430-ngc-3424-ngc-3413

 

Objet : NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413
Type : Groupe de Gx
Constellation : Petit Lion

 

AD : 10h 52' 11" (NGC 3430)
Déc. : +32° 57' 01" (NGC 3430)

 

- Date, heure, durée : 14/04/2020, 22:12 TU, 1:30
- Lieu, altitude : Juliénas (69), 290 m

 

- Vent gênant, 7 °C
- T1 (mvlonUMi 6,27), P3, S3/77× et S4/154×

 

- Instrument : Lx90, 203/2000, F/10

 

Observations :
    77× (champ de 38') et 154× (champ de 17'), H = 70°. Faible groupe de Gx, avec NGC 3395 et NGC 3396.
    
    - NGC 3430 : Gx oblongue aux limites floues vue VI1, orientée NE aux dimensions estimées à 2,8' × 1'.
    
    Une couronne très diffuse de luminosité L1 est graduellement plus brillante vers une zone centrale arrondie de luminosité uniforme L2.
    
    - NGC 3424 : Gx très effilée aux limites plutôt nettes, vue VI1, orientée ONO aux dimensions estimées à 2' × 0,3'. Elle est située à 6,2', PA 240, de NGC 3430.
    
    Un très fin profil de luminosité L2 est enveloppé dans un écrin diffus de luminosité L1.
    
    Une étoile toute proche de mV 13,8 borde l'extrémité E de la Gx. Elle est située à 0,7', PA 96, de son centre.
    
    - NGC 3413 : Petite Gx aux limites floues vue VI2, orientée NNO aux dimensions estimées à 1,3' × 0,7'. Elle est située à 15,4', PA 224, de NGC 3430.
    
    À 77×, une zone centrale arrondie de luminosité L2 est entourée d'une couronne diffuse de luminosité L1. À 154×, un noyau stellaire entr'aperçu VI5d est entouré d'une zone centrale arrondie de luminosité L2 vue VI5 elle-même auréolée d'une couronne externe oblongue aux limites floues de luminosité L1 vue VI3.
    
Remarques :
    L'étoile de mV 7,5 située à 6,7', PA 70, de NGC 3430 apparaît légèrement jaune.
    L'étoile de mV 7,7 située à 19,5', PA 184, de NGC 3430 apparaît dorée.

 

large.5e9960c8a4aff_NGC343034243413-T200.png.380f9e924bd5a401692cef4be1c3dec9.png

Edited by Cyp
  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Très joli groupe avec deux étoiles jaunes qui viennent rehausser le tableau.

J'avais les mêmes conditions de vent que toi mardi soir. Comme tu le dis, ce qui est perdu en confort et seeing est gagné en transparence.

Fred.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joli dessin :).

 

Il fallu que je déterre une observation faite en avril 2000 avec mon T254, pour retrouver la trace de NGC 3430 dans mes notes. Je ne l'ai jamais repointée depuis. A l'époque, pas d'ordinateur. J'utilisais juste mon atlas papier Wil Tirion pour trouver des idées d'observation. Alors, comme NGC 3430 est la seule galaxie indiquée sur cet atlas, je n'ai même pas chercher les autres dans le champ, car j'ignorais leur existence. J'avais fait un petit croquis où l'on voit juste NGC 3430 avec les 3 étoiles brillantes au Nord-Est de la galaxies, dont celle que tu as colorée en jaune léger, mais je n'avais pas noté la couleur à l'époque.

J'avais juste écrit : "Nébulosité très faible qui apparait par flash en vision décalée".

 

C'est curieux, avril 2000... c'est le mois où je me suis marié :$.... et aujourd'hui 17 avril 2020, c'est mes 20 ans de mariage.... donc merci aussi de m'avoir ramener à cette époque...si lointaine ;).

Pour fêter ça, il faudrait que je repointe ce groupe de galaxies pour tenter de voir les autres du groupe ;).

Yves

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe dessin de champ avec l'étoile jaune et les formes bien différentes des galaxies, le tout toujours précisément documenté !

 

Oui je confirme la très bonne transparence du 14 au soir, j'étais sur des objets assez bas dans l'Hydre notamment, et les étoiles jalons étaient bien visibles. Par contre, quelle turbulence !

 

Allez, le désormais classique comparatif ! :)

 

Avril 2018, T 300 : attention turbulence très forte mise au point difficile au-dessus de 50 X !!!

A la lunette j'ai seulement vu NGC 3430, par intermittences fréquentes (ne sachant peut-être plus qu"'il y avait les autres à chercher !)

 

56 X : pâle nébulosité en VD3 N/S, assez large, allongée 2/1 environ, au S d’un trio brillant.

 

NGC 3424 (mag 12,4) à 8’-10’ SE, même luminosité, VD3, allongée E/O, plus étirée 3/1.

 

Centres moyennement marqués.

 

NGC 3413 (mag 13,0) vue dans l’alignement SO des 2 autres, beaucoup plus faible, plus compacte. Elle touche une étoile de mag 13, ou c’est le centre brillant.

 

Champ proche assez riche en étoiles assez faibles à faibles.

 

96 X : jolies malgré la MAP difficile. Visibles en VD2.

NGC 3430 très unie, pas de centre marqué.

 

NGC 3424 un peu plus brillante grâce à une étoile en VI2 sur le bord E de la galaxie et un petit noyau. Une étoile de mag 11-12 à 2’ S.

 

NGC 3413 : petite, elliptique, peu allongée N/S, VD3.

 

Edited by etoilesdesecrins
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à vous :)

 

@fred-burgeot la couleur de l'étoile légèrement jaune à proximité de NGC 3430 n'était pas super franche et évidente. Je l'ai en fait détecté lorsqu'elle était bien en bord de champ, légèrement déformée par la coma xD C'est toujours plus franc en défocalisant un peu, en fait, j'ai l'impression.

 

@yves65 bon anniversaire de mariage, alors ;) Allez quoi, c'est pas si loin :) Ça mériterait effectivement de retourner y jeter un petit coup œil ! Dans mon Sky Atlas, il n'est effectivement pas fait mention de NGC 3424 à coté de NGC 3430, par contre NGC 3413 y est bien indiqué.

 

@etoilesdesecrins perso j'évite de trop descendre vers l'horizon, vu le halo de l'agglomération lyonnaise. Comme tu peux le voir, je tire toujours au minimum à 60 ° de haut, vers le sud-ouest. Habitué au ciel de Sirene, j'ai pas encore osé pointer plus bas :D Merci pour ton CROA. C'est marrant comme à faible grossissement NGC 3413 apparaît plutôt compacte avec une forme assez difficile à saisir.

 

Je ne l'ai pas mentionné dans mon message initial mais, après m'être échiné pendant 1:30 sur ce trio faiblard, je suis ensuite parti me dégourdir les bâtonnets en pointant M 3, NGC 4631 et NGC 4565. Et là, la claque ! Comme si ma concentration et le temps passé à détailler ce faible trio du Petit Lion avait hypersensibilisé ma rétine façon TP2415 ; elles m'ont sauté à la gueule ! NGC 4565 emplissait quasiment tout le champ à 154×, pour une vision photographique. La finesse, les détails, la bande d'absorption, le petit bulbe au centre le tout tiré à la règle, ouahou ! Quel contraste ! Ça m'avait fait le même effet — toutes proportions gardées — lorsque j'étais passé de NGC 3003 à NGC 3395 et NGC 3396. Elles m'ont paru si faciles ! Alors qu'en y retournant pour cette observation de NGC 3430, NGC 3424 et NGC 3413, elles sont apparues somme toute plutôt banales...

Edited by Cyp
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem ! Après les dernières séances pour le moins usantes pour les yeux au vu de la faiblesse des tâchouilles, je suis allé chercher une dernière vision plus truculente pour m'accompagner dans le sommeil. Le Trio du Lion est à point pour cela, avec structure spirale de M66 enfin immédiatement vue, et une viision de science fiction sur 3628 et sa bande noire impressionnante. Ll'autre soir M104 ultra bien définie malgré la turbulence ! Par contre j'ai voulu profiter de cette belle transparence du 14/04 pour voir ce que ça donnait sur Leo1 avant de rentrer, mais j'ai pointé de l'autre côté de Régulus ...ah la fatigue ! Je n'ai bien sûr rien vu ! :D

Edited by etoilesdesecrins
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci José :)

 

Edited by Cyp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Discret68
      Bonjour à tous
       
      Suite du déterrage de photos sur mon disque dur. Ce matin, je vous présente un petit groupe de galaxies dans la constellation du Dragon, avec notamment le trio !
       
      Les images ont été prises en 2016 avec la Moravian G3-8300 sur le newton de 300 f/d4. Le tout monté sur la GM2000HPS.
      20 images de 300s en bin1 pour la luminance et 9 images de 200s en bin2 pour chaque couche RVB. Le capteur était à -22°.
      Le pré-traitement et le traitement ont été effectués avec AstroPixel Processor.
       
      On commence par un trio de galaxie : NGC5981-5982 et 5985. NGC5981 et NGC5985 sont des spirales alors que NGC5982 est une galaxie lenticulaire. Les 3 galaxies se trouvent à environ 120 à 150 millions d'année-lumières de la Terre.
       
      A droite de ce trio, pratiquement alignée, se trouve la petite galaxie lenticulaire NGC5976.
       
      Et puis, dans l'environnement, il y a une dizaine de galaxies répertoriées dans le catalogue PGC. La plus significative est PGC55561 (une spirale barrée) en haut et à droite de l'image, qu'on trouve parfois sous le numéro NGC5976A. Voir l'image annotée pour les localiser.
       
      Je pousserais bien davantage la couleur, mais j'ai des artefacts colorés qui apparaissent au niveau des galaxies :
       

       
       

       
      Jean-Pierre
       
    • By Discret68
      Bonjour à tous
       
      Poursuite de la reprise du traitement de mes images "anciennes" (2015). Un objet qu'on ne présente plus : M51, objet plutôt facile à imager et à traiter.
       
      Images prises avec la caméra Moravian G3-8300 sur le newton 300 f/d4 et la monture EQ8 en fixe dans mon observatoire. Guidage avec ASI120MM sur lulu de 80.
       
      30 images de luminance avec un temps de pose unitaire de 200s en bin1. 9 images pour chaque couche RVB de 200s en bin 2. Pré-traitement et traitement avec AstroPixel Processor. Petit complément sous Pix avec un process HDRMultiScalteTransform pour rehausser un peu le contraste :
       

       
      Bonne journée
       
      Jean-Pierre
    • By xavierc
      Nuit du 9 au 10 août 2021
      Dobson Factory Mirrosphère 508/1920
      Dans le virage est du parking de la station de Valdrôme
       
      13 dessins : 9582 à 9594.

      22h40 sonne le début de séance par des galaxies de la Grande Ourse dont des Arp.

      Observation 9582 : NGC3738 = Arp234.
      Vue à 85x, elle est assez faible à considérablement faible à 201x, et montre à 276x des nodosités difficiles VI3 à VI5.


      Observation 9583 : NGC3756.
      Elle est très diffuse et très faible à 201x.Les détails sont difficiles, je note son centre plus brillant flou en vision indirecte.


      Observation 9584 : NGC5250.
      Cette galaxie est condensée à 201x, considérablement faible au centre.


      J'en profite pour dessiner quelques galaxies des Chiens de Chasse sur la même carte Uranométria, ce n'est plus trop de saison maintenant, je me rattrape de ce printemps de confinement puis couvre-feu dû à ce satané Covid.

      Observation 9585 : NGC5225.
      Elle est vue petite et faible à 85x. A 201x, le centre est considérablement faible et le reste est faible.


      Observation 9586 : NGC5238.
      A peine visible à 85x, elle est très diffuse à 201x, très faible, avec son centre difficile à détacher en vision indirecte.


      Je reviens vers le ciel d'été, destination une nébuleuse diffuse du Cygne.

      Observation 9587 : Sh2-101.
      A 85x, elle est très diffuse mais sûre, très faible, aussi vue avec le filtre Oxygène 3 qui réagit très bien, et avec le filtre HBêta répondant assez faiblement.


      Sur le chemin des toilettes sèches du parking, vers 1h30, je regarde Jupiter dans le télescope de 400 de Nicolas Biver. A chaque fois que je passe chez lui il est sur un objet du système solaire, notamment cométaire. Un hasard?

      Je dessine ensuite un amas ouvert du Cygne du côté de la Nébuleuse du Croissant.

      Observation 9588 : IC4996.
      Cet amas ouvert est superbe, brillant et concentré à 201x.


      J'ai chaud avec le manteau.
      La position d'observation devient malcommode au zénith pour le dessin, j'ai mal au dos.

      Tel un martyr du zénith faisant fi de ses courbatures, je regarde malgré la douleur une nébuleuse planétaire du Cygne.

      Observation 9589 : NGC6881.
      Repérée à 85x par blinking avec le filtre Oxygène 3 qui répond bien, elle montre un petit diamètre à 201x, considérablement faible. Le centre est plus brillant mais la turbulence de 4 sur 5 limite la résolution pour en voir plus à 631x. Elle s'efface avec le filtre HBêta.


      Je soulage mon dos en visant plus bas le reste de la nuit, d'abord Neptune et Triton dans le Verseau vers phi-96.

      Observation 9590 : Neptune et Triton.
      A 631x Neptune est brillante bleu ciel pâle. Son satellite Triton est faible, et déjà soupçonné à 85x.


      Je suis retourné faire le plein d'eau au jerrican de ma tente.
      Association d'idée avec la constellation suivante? Car les galaxies pointées ensuite nagent dans les champs stellaires des Poissons à proximité angulaire de l'autre planète bleue du système solaire.

      Observation 9591 : NGC7700 et NGC7701.
      Du côté de Neptune, je regarde cet autre duo, mais extra-galactique cette fois. NGC7700 est assez faible à considérablement faible, et NGC7701 est faible et allongée à 201x.


      Toujours sur le thème de l'eau, j'observe un groupe de galaxies Arp dans le Verseau.

      Observation 9592 : PGC70127/PGC70130 = Arp314.
      Je vois les 2 à 85x. PGC70127 est considérablement faible et PGC70130 est faible à très faible. 201x, 276x.
      Une troisième tache VI5 donc limite n'est pas réelle (un faux positif, zut je regarde trop les infos!).


      J'assiste au rendez-vous de la comète 67P Churyumov Gerasimenko dans les Poissons avec une galaxie dans le champ.

      Observation 9593 : comète 67P Churyumov Gerasimenko et galaxie IC182.
      A la position prévue (4h30 sur le dessin), elle révèle à 201x sa coma faible à très faible et sa queue en vision décalée. Elle va vers une galaxie faible à très faible, diffuse, IC182.
      Amusante conjonction!


      Une sauterelle sur le carnet de dessins m'a fait sursauter avant d'elle-même sauter vers d'autres horizons.

      Je termine avec des galaxies Arp dans le Bélier.

      Observation 9594 : IC195/IC196 = Arp290.
      Vues dès 85x, elles sont respectivement faible et considérablement faible, allongée et incurvée vers IC195 à 201x.


      Le vent s'est levé, et a apporté des nuages gênants dans l'aube.
      Les affaires sont restées sèches cette nuit.
      Je remballe à 5h07, le couperet de l'aube étant tombé sur mes cibles d'observation.
    • By Discret68
      Vu qu'il y en a qui aiment bien jouer sur ce site (ils se reconnaitront ), je rajoute pour même pas 1 euro de plus, une image de NGC2403.
       
      Cette galaxie m'a donné un peu de fil à retordre lors du traitement, notamment vu le faible nombre de poses réalisées. Les images ont été prises en février 2015 .... Mais elles sont restées intact sur mon disque dur.
       
      Setup : newton 300 f/d4, Caméra Moravian G3-8300 sur l'EQ8. Autoguidage par ASI120MM sur lulu de 80 en parallèle.
       
      En résumé, pour cette galaxie, ce ne sont pas 300 poses, ni même 50, mais seulement 9 de 300s pour la couche luminance (Je dis bien neuf brutes !). Et le pire, c'est que je les ai faite en bin2 - Allez savoir ce qui m'est passé par la tête . Je pense que le rhum consommé pour me tenir chaud y est pour quelque chose. En fait, c'est une fausse excuse vu que je suis en remote, bien au chaud.
       
      Pour la couleur, ce sont 8 de 200s en bin2 pour chaque couche RVB. Le capteur CCD était à -22°.
       
      Le pré-traitement a été effectué avec AstroPixel Processor. Une petite reprise avec Pix pour appliquer un HDR MultiScaleTransform (layer 5) sur un clone de l'image. Mixage des 2 images à 50% de chaque avec PixelMath pour donner un peu de relief.
       
      J'ai peaufiné un peu le résultat en utilisant quelques scripts "Astronomy Tools" sous Photoshop.
       
      Eu égard au nombre de poses, je vous demande d'être un peu (mais juste un peu) indulgent :
       

       
      Et la version annotée pour y localiser de petites copines. Il y a PGC0021288 en bas à droite, une petite galaxie spirale vue de  trois quarts qui a l'air bien sympathique. Distance 300 millions d'annnée-lumières :
       

       
      Bon, je sens qu'on ne va s'éterniser très longtemps sur cette image.
       
      Jean-Pierre
  • Upcoming Events