AstronoSeb

Monture et risque à la laisser seule la nuit...

Recommended Posts

Bonjour les astro,

 

Depuis quelques mois, je laisse les acquisitions se faire seules durant la nuit, y compris le retournement au méridien géré par NINA (qui parfois se passe bien, sisisisi), ainsi que l'autoguidage au DO avec PHD2.

Alors évidement, il y a toujours la possibilité de ne pas dormir, mais je ne suis surement pas le seul à avoir des enfants et un travail et vouloir imager quand même...

 

Je voulais savoir quels sont les risques à  cette pratique et comment vous les gérez.

 

Je pense en particulier à un emballement de la monture qui viendrait buter le matériel contre les pieds. Je suis particulièrement inquiet quand à la perte de l'etoile guide à cause d'un nuage ou d'un coup de vent. Mais n’hésitez pas à évoquer d’autres risques....

 

Merci beaucoup pour votre partage d’expérience à ce sujet....

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Tout bêtement, mais la pluie ?

ça m'intéresse aussi...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, la pluie aussi, mais je pars du principe que j'ai quand même une fenêtre météo sans nuage et sans pluie. Ah oui, j'oubliais, il regarde aussi qu'il fasse nuit ;O).

 

 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

Tu ne risque pas grand chose , sauf a perdre quelques images si ton retournement au méridien  se passe mal ou le suivi de guidage dérape .

Ce qui arrive quelques fois , pour ma part si cela arrive SGP met  la monture en mode parc après quelques minutes s'il il n'arrive pas reprendre avant le temps désigné .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faut avoir la fois:-), un peut de confiance en son matériel et au contrôle que l'on en fait. je suis en observation automatique toutes les  nuits ou presque avec entre 1 et 4 télescopes à la fois, et du materiel a des distances considérables le plus souvant. heureusement que c'est automatique sinon, ca serai invivable.

Il n'y a pas de secret, il faut du bon matériel, avec de bons drivers, un bon soft que l'on connait bien. Quelques éléments d'automatique pour assurer une mise en sécurité des observatoires, et surtout éviter l'aventure avec des multi configuration, des tests dans tout les sens. Il faut des systèmes solide de tout point de vue.

Mais dans le fond il n'y a rien de bien compliquer, mais il faut apprendre pas a pas.

 

Laurent Bernasconi

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, dudu40 a dit :

pour ma part si cela arrive SGP met  la monture en mode parc

Est ce qu'il y a l'equivalent sur PHD guiding ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et le fait que la monture reste sous tension n'est pas un problème ? 

 

Ph

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, airbus340 a dit :

Et le fait que la monture reste sous tension n'est pas un problème ? 

Pourquoi laisser le matériel sous tension?... la je ne comprend pas...

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Laurent51 : dans le cas où l'on lance une session en automatique ( récupérer les images au réveil le matin ) , je ne pense pas que la monture puisse être éteinte par un logiciel . Je me trompe peut être 

Ph

Share this post


Link to post
Share on other sites

elle peut etre etainte via une interface du type Prise IPPower, ou via un IPX800, via tout un tas d'interface que l'on peut piloter a distance biensur et via surtout un script ou un driver ascom qui commandera automatiquement la coupure de l'alimentation du materiel apres parking de la monture, remonté de la temperature de la camera etc... 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut ;) 

c'est un gardien de nuit que vous cherchez ?  ! ;) 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, airbus340 a dit :

avec un AsiAir . Il y a peut être une fonction 

oui dans le menu autorun il faut cocher park et turn off 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, AstronoSeb a dit :

je ne suis surement pas le seul à avoir des enfants et un travail et vouloir imager quand même...

On est au moins deux.

Pour ma part je laisse tourner le setup piloter par NINA toute la nuit, et je fais juste les flats au petit matin avant d'aller bosser. Jamais eu de problème particulier. Il faut évidemment s'assurer que la météo soit favorable sur toute la nuit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

Piloter à distance ou en absence est forcement synonyme d'apprentissage initial et quelques nuits loupées. A mon avis, deux seules choses sont cruciales: le vol et la pluie. Ceci dit, le reste est question de réglage et quelques try and fail par lesquels nous sommes tous passés.

 

Après ces deux soucis rédhibitoires, le suivant serait de s'assure que l'équipement ne vienne pas toucher le pied de la monture puis ne pas couper l'alimentation avant de réchauffer la CCD. Enfin, le plus simple, dans un premier temps, serait de mettre la monture sous un système de relais ou simplement avec un minuteur.

 

Le reste, pas tellement grave et se règle au petit matin pour trouver une soluce la nuit suivante :)

 

A+

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, AstronoSeb a dit :

En fait je cherche l'equivalent sur PHD guiding... 

 

C'est une excellente question. Je travaille sur une plateforme soft permettant d'automatiser des acquisition, et j'ai donc un petit client qui recupere les Event PHD.

En particulier l'event StarLost: https://github.com/OpenPHDGuiding/phd2/wiki/EventMonitoring#starlost

 

Je ne connais pas les dev de nina / openPHD2 personnellement, mais ca vaut le coup de leur demander si ils peuvent mettre en place cette feature (park upon StarLost event).

Edited by DOLGULDUR

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux aussi avoir ton pc de guidage avec Teamviewer pour verifier si tout se passe bien depuis ton lit. Si ton endroit est sûr il n'y a pas trop de risques. A vérifier que ta monture résiste a un oublie et qu'elle vienne en butée. Ca m'est déjà arrivé avec mon eq6 et heureusement elle est prévue pour cela, même si je ne souhaite pas le faire mais en cas... Après attention à la météo ! La dernière fois que j'ai oublie de me lever et que j'ai trouver la monture en butée, le ciel était tout gris, j'aurai eu bonne mine si il avait plu !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

un simple script et un détecteur de pluie / nuages permet de parker mais en pleine nature la bâche va pas se mettre toute seule ;)

Pour la collision je ne connais pas ta monture mais on peux donner des limites dans le soft.

Edited by Raphael_OD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, AstronoSeb a dit :

En fait je cherche l'equivalent sur PHD guiding... 

Tu cherches à faire quoi exactement ?

Avec NINA (qui fonctionne avec PHD), à la fin des acquisitions tu peux demander à la monture de se parker. Ce qui fait que le matin tu récupères tes images et la monture attend bien sagement, orientée vers la polaire. C'est bien ça que tu veux faire ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je voudrais faire en sorte que quand PHD perd l'etoile guide par exemple, que la monture se mette en position park, pour eviter de laisser tourner la monture.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ok, ben NINA permet de récupérer l'étoile guide si elle est perdue. Tu peux aussi lui demander de faire une analyse astrométrique à intervalle régulier pour recaler la monture si jamais elle s'est perdue en route.

Jusque là je n'ai jamais eu de problème de monture qui parte en vrille malgré la perte de l'étoile guide.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir.

 

Je rejoins Laurent. En + de la fois, :-) il faut commencer avec peu, puis monter en puissance pas à pas pour vérifier la fiabilité/stabilité...

Personnellement, j'ai un slogan qui ne m'a jamais quitté : plus c'est simple (en terme de setup) mieux c'est !

En tout cas, c'est un plaisir sans nom, quand au petit matin on voit son matériel parké et qu'il n'y a plus que les fruits célestes à récupérer au fond de son disque dur. :-)

 

Bonne continuation et n'hésitez surtout pas à vous lancer dans cette aventure.

JFS

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello, pour les craintes de vol ce genre de petit tracker GPS :

RF-V16 GPS Tracker (je vous laisse chercher sur votre moteur preferé...)

Avec une sim  et abo 2€ permet de se rassurer a bon compte .

Ca peu se déclencher par détection de son ou vibration car il a un accéléromètre, on peu aussi

creer une zone duquel il ne doit pas sortir,  pour tous ces cas le bidule vous envoie un sms.

a vous de programmer vos notification sur votre téléphone histoire d'etre tiré d'un juste sommeil au besoin.

Ca se planque facilement.

Quand a savoir si ce materiel est vraiment légal sur notre territoire... pas sur, on tout cas il peu s'acheter...  ;)

(parce que ca permet aussi d'autres trucs pas joli joli...)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonjour,
      J'ai pas mal de projets en tête pour un second setup qui sera dédié imagerie du ciel profond, avec un tube conséquent mais transportable, et de focale pas trop longue pour s'adapter aux petits pixels des caméras CMOS (ayant jusqu'à présent l'habitude de travailler avec un C11 à F/6.3 et une CCD avec des gros pixels de 9 microns).
      Pour la monture, mon choix s'est arrêté sur une skywatcher AZ-EQ6-pro Goto.
      Hésitant à perdre trop en diamètre par rapport au C11 (28 cm) j'aurais tendance à partir sur le SW de 250 mm de diamètre, mais a priori le SW de 200 mm serait plus conseillé pour cette monture, pour un suivi moins cahotique et un autoguidage plus performant...
       
      Je serais donc très intéressé d'un retour terrain si certains ont tenté déjà l'aventure PHOTO avec un Newton de 250 mm sur AZ-EQ6 ?
      Il existe en F5 (1,20 m de long) et en F4 (1 m de long) : est-ce que çà passerait du coup sur le F4 avec moins de flexions ?
       
      Un grand merci d'avance pour vos partages d'expérience.
      Bon ciel à tous,
    • By SAUTIER Sylvain
      Bonjour,
      J'ai récemment fait l'acquisition de la base équatoriale EQ6 WEDGE (https://www.eq6wedge.com/) pour remplacer l'embase d'origine de ma N-EQ6 SW (suite foirage du pas de vis réglage de l'altitude ...).
      Malheureusement le dispositif est complètement inopérant une fois monté. La première chose que je constate est un backlash important dans la vis sans fin du système de réglage de l'altitude: le backslash se manifeste lorsque je change de sens de réglage vers le haut ou vers el bas. Autre remarque: la pièce métallique jaune qui enserre cette la vis sans fin bouge, elle ne semble pas parfaitement solidaire de la plaque support de la base (elle était déjà montée sur la plaque latérale de la Wedge dans le carton). Voici une vidéo pour montrer tout ça: 
      Du coup, voici ce qui se passe lors de mes tentatives de mise en station: Le déplacement de l'étoile polaire en altitude est saccadé, difficilement prévisible. Dès que je change de sens de mouvement d'altitude, l'étoile polaire se déplace d'environ une graduation de viseur vers la gauche ou vers la droite. Et lorsque malgré cela je parvient à faire une MES, alors je resserre les vis de serrage des 2 côtés de la Wedge pour "bloquer" la monture comme indiqué dans le mode d'emploi: je constate alors que l'étoile polaire s'est déplacée d'environ une graduation sur la cible. Donc cette manipulation requise dérègle ma MES.
      J'ai essayé de faire la MES à pleine charge, puis sans contrepoids, puis à vide. Dans tous les cas, je constate les même disfonctionnements.
      Remarque: j'ai tenté de serrer cette vis à l'arrière de la plaque latérale de la base (voir image ci-dessous) et qui me semblait être celle permettant de maintenir le du système de réglage d'altitudes solidaire de la base, mais sans succès. On m'a dit par ailleurs qu'elle était probablement montée avec du frein filet et que pour la débloquer il faudrait prolonger la clé Allen  par un tube pour démultiplier la force ... mais si cette vis est bloquée par le fabriquant, ce n'est peut être pas pour rien. J'ai un peu peur de faire une bêtise et de perdre la garantie en faisant cela.

       
      Si il en a parmi vous qui ont cette pièce pour leur monture NEQ6, avez vous eu les même problèmes? Si oui avez-vous pu faire quelque chose pour rendre le système opérant?
      Merci par avance pour votre aide.
      Sylvain
    • By Vivlepic
      Qui pourrait avoir la gentillesse de me préciser le nom, la désignation… de cette satanée fiche femelle,
      (la plus à gauche sur l’image) qui doit recevoir le câble d’alimentation en provenance de ce boitier ? ( cliché du panneau de l’alim joint )...
      Il s'agit d'alimenter le Servocat du SV400.
      J'espère pouvoir faire réaliser le câble par Pierro car aucun de mes deux câbles d'alim. ( monture AVX et EM 200 ) ne peut s'y brancher.
       
      Si quelqu'un a une autre idée, plus simple ...
      Merci et bon ciel.


    • By sypack
      Bonjour à tous,
      J'ai fais quelque recherche / lecture sur le forum mais je n'ai pas exactement trouver la réponse que je cherchais.

      Mon fils de 6 ans adore tout ce qui concerne le ciel, l'Univers, les planètes, les étoiles. Il en sait plus que moi :-) . je lui lis des encyclopédie sur l'espace, il a regardé tous les "c'est pas sorcier" sur le sujet, il a des planètes en décoration dans sa chambre, et il a un planétarium pour s'endormir.
      Son rêve pour son anniversaire est de recevoir un telescope pour observer de plus près les planètes et les étoiles.

      Moi qui n'y connais rien, j'ai commencé mes recherches sur le web afin de me documenter au mieux sur ce qui pourrait le convenir et ne pas lui mettre entre les mains quelque chose d'infâme qui risque de le dégouter de son intérêt.

      D'après mes recherches, nous ne sommes pas dans de bonnes conditions du tout pour profiter de cette passion.
      J'ai donc essayé de lui faire comprendre que l'achat d'un telescope risque de lui apporter plus de frustrations que de satisfactions.
      En effet habitant en Belgique où la nuit tombe tard en été et qu'en hiver il ne fait pas vraiment des températures à mettre le nez dehors, et en plus où le ciel est souvent couvert, les périodes idéales d'observations seront assez minimes pour un enfant de cet âge.
      De plus nous sommes dans une zone où la pollution lumineuse est quand même importante. Nous avons une terrasse qui donne sur l'ouest, où on voit la grande ourse mais pas l'étoile polaire (caché par d'autre maison)
      En bref, c'est pas vraiment les conditions de rêve.
      Il a assez bien compris mon désarroi mais il insiste quand même avec des étoiles pleins les yeux pour avoir un telescope. 

      Après réflexion je me dis que si le telescope est "facilement"  transportable, on pourrait se faire des petites sorties dans des coins plus adaptés en fin de soirée certain week-end, ou l'emmener avec nous quand on va en vacances dans des endroits plus sympa.

      J'ai donc besoin de conseils auprès de votre communauté d'astronomes plus avertis sur ce qui serait idéale comme monture/telescope/optique pour qu'il puisse en profiter un maximum et sans le dégouter par trop de frustration.
      Au niveau budget, je souhaiterais ne pas dépasser les 500 euros tout matériel compris.
       
      Merci d'avance pour vos retours,
       
      Cédric et Adrien.
       
    • By Christophe-07
      Bonjour,
       
      Je pratique l'astronomie depuis environ 1 an, avec une utilisation photo.
      J'utilise une N-EQ6  gentiment prêtée par le club d'astronomie de Mars.
       
      Mon setup est un C8 + RDF 0.63 + ASI 1600MM. La roue à filtres sera aussi à programmer dans les futurs investissements.
      A l'avenir, un C11 ou un RC8 à sa focale native pourrait être envisagé.
       
      Souhaitant m'équiper de mon propre matériel, j'hésite entre 2 modèles. 
      La AZ-EQ6 et la CGX.
       
      Skywatcher étant en rupture de stock, mon attention s'est porté sur les CGX non L. Je suis en semi-nomade. Je suis obligé de changer de coin en fonction de la portion de ciel que je veux photographier. La monture peut rester en place plusieurs jours suivant la météo et les cibles choisies.
       
      J'ai le sentiment que les débuts de la cgx ont été difficiles, mais que ça semble s'être amélioré. Si des utilisateurs pouvaient nous faire un retour d'expérience.
       
      Pour contrôler le tout, j'utilise prism v10.
       
      En gros, je suis partagé entre la Az-EQ6 et la CGX, surtout que dans les 2 cas c'est un investissement qui n'est pas anodin.
       
      Bonne journée à tous.
       
      Christophe
       
  • Upcoming Events