Blogs

Our community blogs

  1. Pour modifier la fiche d'un club, il y a deux possibilités :

     

    1. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf et vous avez le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il suffit d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) en indiquant :

    • Le nom du club
    • Le mot de passe
    • Votre nom de membre Astrosurf

    Vous deviendrez alors "propriétaire" de la fiche du club et vous pourrez la mettre à jour quand vous le souhaiterez.

     

    2. Le club existait déjà sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf, mais vous n'avez pas le mot de passe qui était celui du club dans l'ancienne base de données

    Alors il faut d'envoyer un email au Webmaster (webmaster@astrosurf.com) avec :

    • Le nom du club
    • Votre nom de membre Astrosurf
    • Un document prouvant que vous êtes bien un responsable du club concerné (une attestation du Président ou d'un membre du bureau du club conviendra, numérisée et jointe à l'email conviendra).

     

    3. Le club n'existait pas sur la base de données des clubs de l'ancienne version d'Astrosurf

    Alors sélectionnez le département (ou le pays si ce n'est pas un club en France), puis cliquez sur le bouton "Ajouter une association".

  2. Je suis retourné observer le ciel et faire de l’astrophoto au refuge des conques dans le haut vallespir à LA PRESTE (commune de PRATS DE MOLLO) dans la nuit du 15 au 16 Février 2020.

     

    Les prévisions météos détaillées disponibles sur l’application de LA CHAINE METEO pour la PRESTE LES BAINS, annonçaient le passage de nuages de haute altitude entre 19h et 24h00 environ, puis un ciel totalement dégagé.

     

    Dans le même temps elles annonçaient des nuages de basse altitude pour les communes se trouvant aux alentours. Les prévisions de METEOBLUE allaient dans ce sens. Cela laissait penser qu’il pourrait y avoir la mer de nuage.

     

    Par ailleurs le taux d’humidité annoncé était très bas.

     

    Comme j’avais observé la veille au soir, je n’étais pas très motivé, mais mes amis m’ont convaincu d’y aller, malgré la fatigue. Je me suis alors fixé comme objectif de :

    • Tester le calfeutrage de mon AZ EQ6 et de l’ensemble des périphériques nécessaires à la prise de vue avec un APN et mon ordinateur portable ;

    • Faire un timelapse ou un nightscape avec mon 6D sur un trépied ;

    • Observer en parallèle ;

    • M’assurer que le lentilles sont une solution acceptable pour observer

     

    Je suis arrivé vers 18h00. Une fois sur place, j’ai commencé à monter mon matériel. Tout s’est bien passé tant qu’il y avait la lumière du jour et j’ai avancé rapidement et de façon ordonnée. Une fois que l’obscurité est arrivée, j’ai commencé à ne plus savoir comment m’organiser, et tout a semblé beaucoup plus compliqué. Cela montre que je dois pratiquer l’astrophoto plus souvent.

     

    J’ai calfeutré la base de ma monture, le HUB USB, le POWER HUB, le CABLE ACTIF USB 3 avec un film plastique noir pour le jardinage. Cela s’est avéré très efficace et les diodes n’ont incommodé personne pendant la soirée, malgré un ciel très noir.

     

    Comme j’avais oublié ma tente de PC (j’avais également prévu un film plastique pour la calfeutrer et faire disparaitre les lumières qui étaient encore visibles), j’ai installé mon portable dans ma tente FRESH AND BLACK.

     

    Cela s’est avéré très efficace et très confortable et je pense que je recommencerai. Je n’utiliserai la tente de PC que lorsque la présence du portable sera nécessaire à proximité de ma monture (lors de la mise en station au POLEMASTER par exemple).

     

    Conformément aux prévisions le ciel s’est couvert progressivement et a commencé à se dégager complétement vers 23h30. Durant ce laps de temps, j’ai tout de même pu voir le pourpre dans ORION en profitant de trous dans la couverture nuageuse.

     

    Quand le ciel s’est dégagé et que j’ai entendu un de mes amis énoncer des SQM de malades (entre 21,66 et 21,74) alors que je paramétrai ma session de prises de vue, j’ai commencé à faire des erreurs et j’ai trouvé le long tellement je voulais mettre l’œil à l’oculaire.

     

    Dans la précipitation, je ne me suis même pas rendu compte que j’avais réglé les ISO à 160 au lieu de 1600 et j’ai oublié de lancer le logiciel BACKYARD RED pour rendre l’affichage de l’écran moins gênant pour l’accoutumance à l’obscurité, ce qui m’a quelques peu perturbé et fait perdre un peu (et même beaucoup) du spectacle.

     

    J’ai pu malgré tout lancer une session photo avec autoguidage (avec une erreur de paramétrage certes), et faire un timelapse.

     

    Dans le même temps, j’ai pu observer plusieurs objets : M51, M81, M82, Le trio du LION, M104, M97 et M108, la nébuleuse du clown et sa couleur bleutée. Comme à chaque fois que le SQM avoisine 21.7 les objets sont transfigurés, les bras spiraux des galaxies deviennent visibles, c’est un régal.

     

    Dans le même temps, j’ai pu valider le fait que les lentilles pour corriger la vue de loin sont très adaptées à l’observation au télescope (je suis myope, presbyte, et astigmate) pour peu que l’on se tienne bien droit (la lentille pour astigmate est lestée et ce point est donc très important) .

     

    La difficulté survient quand on travaille sur un écran, ou que l’on regarde un livre ou un atlas ou une carte du ciel, il faut alors prévoir une paire de lunette en complément des lentilles et les avoir autours du cou.

     

    En conclusion cette soirée a été un succès :

    J’arrive à bien isoler mon matériel et rendre la pratique de la photo compatible avec l’observation visuelle. Je peux lancer deux sessions photos en parallèle tout en observant au télescope et je pense avoir trouvé la solution pour rendre mon astigmatisme non gênant pour la pratique de l’observation visuelle .

     

    Il me tarde de recommencer.

     

    Vincent

  3. Cela faisait des années que je voulais faire une photo de cette région du ciel, très esthétique mais difficile à réaliser du fait de la configuration de mon site d’observation :

    http://www.astrosurf.com/blogs/entry/42-promenade-dans-lhorizon-sud/

    Ce lundi 17/02 malgré une météo peu engageante ces derniers temps une possibilité s’est présentée

     

    Alnitak.jpg.923525a2a60994bb81737a2d3fa2eba4.jpg

     

     

     

    Quelques explications techniques

    La présence massive d’Alnitak dont la température de couleur est donnée pour -0.20 donc étoile de type B (T=15000°k vs Soleil 5600°k) grosso modo égale à 15 masses solaires ,avec 2 conséquences:

    Elle finira sa carrière en supernova et   elle émet suffisamment d’UV pour ioniser les gaz d’hydrogène environnants

    Découverte récente : la nébuleuse de le Flamme serait le résultat d’une ionisation par une étoile jeune de 20MS situées en arrière de la nébuleuse et visible seulement  en Infra rouge

    Le catalogue Simbad (cds) classe ic431 dans les nébuleuses à réflexion?

    Image en bleu (380 -500nm):(lumière d'une étoile diffusée)

    bleu.jpg.99127cd767537f31293fd5a76951319c.jpg

     

     

    Image Halpha 656 nm( lumière émise)

    5e4d6e5e8520b_imhalpha.jpg.ff1545fb35310e966837d270b5f63662.jpg

     

    détails de prise de vue:(quelques interruptions à cause de légers grains pluvieux)

    atik 414 lunette 80 TS doublet avec réducteur 0.79 focale442 suivi avec Lacerta MGEN au chercheur

    11x 300s Halpha 18x50s rouge 28x60 bleu

    couche rouge ha/2 + r/2

    couche verte b/2 + r/2

    couche bleue

    normalisation offset ,DDP le tout avec IRIS (merci Mr Christian Buil)

  4. qui n'a jamais rêvé d’alléger sa monture pour ne pas dépasser le poids limite ?

     

    moi le premier surtout quand on a un tube qui frôle les 20Kg tout équipé pour le planétaire !

    on recherche la queue d'aronde la plus légère , les anneaux les plus minces , le Renvoi Coudé mini ou tout simplement en décidant de prendre un chercheur ultra léger.

     

    certains s'équipent d'un  :

     

    - chercheur basique 10x60 ayant un poids de 850/900gr + oculaire 100gr

    -  d'un viseur telrad avec son pare buée pour un prix de 80€ et un poids de 350gr

    - d'autres d'un viseur point rouge  à 70€ et ayant un poids d'environs 150gr

     

    j'utilise souvent une TS60/330 pour observer ou pour m'en servir comme lunette guide afin de mettre ma monture en station.

    mais cela à un inconvénient , c'est gros  ; elle est lourde et elle provoque des flexions.

     

    après avoir utilisé des oculaires réticulés couplé à ma TS ou alors un viseur point rouge , j'ai constaté  trois problèmes importants : le besoin de piles ; le dépôt de buées sur l'optique et l'alignement de l'optique par rapport au tube imageur

     

    c'est en regardant ma polemaster que j'ai eu cette idée : pourquoi ne pas l'utiliser comme chercheur ?

     

    - elle ne demande pas de pile

    - je l'utilise déjà pour mettre en station ma monture

    - avec sa fixation (queue d'aronde ) elle est alignée par rapport au set up

    - placée sous le tube elle est à peu prêt protégée de la buée

      (je peux éventuellement remettre son capuchon après avoir fait ma mise en station).

    - son champs est tres grand :11° x 8°

    - son poids est contenu environs 150gr avec sa fixation

    - elle est assez sensible pour permettre de chercher l'étoile de référence

    et surtout ....je l'ai déjà achetée :D

     

    j'ai donc décidé de la tester avec mon astrotech 106LE

    après avoir mis ma monture dans l'axe de rotation de la terre , je laisse le logiciel en fonctionnement pour effectuer ma MES.

    l'étoile choisie se retrouve pile poil au centre du capteur . il me suffit alors de faire le centrage de mon imageur avec la croix rouge de la caméra .

    cela fonctionne à merveille .;)

     

    par contre si votre focale est tres importante et que votre imageur l'est in versement proportionnel vous risquez de  rester sur votre faim .

    le grossissement est tellement important  que votre étoile sera en dehors du champs

    cette technique n'est vraiment fiable que si votre capteur ait une diagonale de 22mm et que votre focale ne dépasse pas le 1500mm

    image.png.629c316d92dc2123afef2306789361f2.png

     

    et en plus vous ferez une économie sur l'achat d'un viseur ou chercheur. que demander de plus ?

    bon ciel

     

    20200105_184643[1].jpg

    capture.png

    20200212_191815[1].jpg

  5. J'ai  profité de ce beau ciel bien dégagé de février, malgré la fraîcheur. Les images sont prises dans la nuit du 6 au 7 février 2020.Turbulence assez forte, ce qui a été préjudiciable aux films pris avant le passage au méridien, pris au-dessus de la maison. 

    Lunette LZOS 152/1200. Caméra ASI ZWO 290MM avec Barlow Meade 2X télécentrique. 

    Ici une image de Rigel, béta Orionis : Magnitude  primaire 0.30 /  Magnitude secondaire 6.80 /  delta magnitude (ΔM) 6.5 / Separation (ρ) 9.7"

    https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=18472

    Une image prise parmi les meilleures: J'ai réalisé aussi un empilement avec AS3! sur 5% des images du film, mais c'est moins fin comme résultat. Je crois qu'à l'avenir, pour les étoiles doubles, je réaliserai une série de photos afin d'extraire plus facilement les quelques images potables. Celle-ci est l'une des meilleures sur les 500 images prises. Suit l'image obtenue avec AS3! et R6 sur 5% des images.

    A partir de cette images, j'ai pu calculer approximativement l'échantillonnage du montage avec la camera et la Barlow. Ce sera utile par la suite. On tombe sur une valeur cohérente.

    Échantillonnage : 0.23"/p :  F/D résultant : 16.8 pour un F/D initial de 8. On a donc 16.8, probablement du fait d'un léger tirage du support de la caméra, mais 16, cela colle. La Barlow n'est peut-être pas si "telecentrique " que cela avec ses 4 lentilles (2+2).

    Puis suivent deux plans lunaires dont je suis assez satisfait avec la détection d'un dôme sur l'image de  Wallis Schröten ( Voir discussion en fin de blog)

     

    Ici l'une des meilleures image de Rigel A&B. 41/42 pixels d'écartement pour 9,7 " d'arc soit approximativement 0,230 à 0,235" d'arc/Pix

    5e3d5fb4bbea3_Rigelunitaire.PNG.10e4e1059a1e5a4494e2f211107818b6.png

    Ici l'empilement avec AS3! et R6 sur 5% des images:

    5e4929c3d29ba_RigelABinv.jpg.e77a64a73ed3d1638a317245ece5f2a5.jpg

    Écartement 41 pixels. Échantillonnage: 9.7/41=0.236"/Pix soit 2500mm de focale pour un capteur ayant une taille de 2.9 µm. La valeur théorique aurait été de 2400mm de focale. 150/1200mm X2 avec la Barlow.

    image.png.13c515298effb91734182b9151715eab.png

     

    Toujours avec le même montage optique et photographique. Les films sont en .avi 8 bits, mais je gagnerais à faire du .ser la prochaine fois en 16bits, et à orienter correctement la caméra. La mise au point me semble bonne, mais j'ai eu un peu plus de mal avec la deuxième image, probablement du fait que l'image à moins de contraste, et que la mise au point est moins simple. La prochaine fois, je ferai d'abord les films sur les zones à forts contrastes, et ensuite j'irai sur les autres en gardant la mise au point.

    Les commentaires sur les images ont été aimablement fait par jmd, administrateur d'astron'amis.

     

    Ici Schickard, Wargentin, Nasmyth et Phocylides. 

    5e3da95e4e970_PlaineSchickardrecadrebis.thumb.jpg.f0ec98078fead9f376707a1e152d82b0.jpg

     

    photo110.jpg

     

    Ici une carte https://planetarynames.wr.usgs.gov/images/Lunar/lac_110_wac.pdf (vous pouvez grossir avec le +) et un lien :https://en.wikipedia.org/wiki/Schickard_(crater). Vous trouverez aussi une carte de la lune qui permet de zoomer:https://quickmap.lroc.asu.edu/?extent=-90,-23.097024,90,29.4556181&proj=10&layers=NrBsFYBoAZIRnpEoAsjYIHYFcA2vIBvAXwF1SizSg

    On ne doit pas etre loin du pouvoir séparateur de la lunette. Un cratère de 5 kms est parfaitement résolu. Les plus petits détails résolus doivent avoir 2 kms à la louche, mais des cratères plus petits sont détectés simplement par la différence de teinte plus claire.

     

    Les cratères Aristarque, Hérodote et Vallis Schröten.

    5e3da9175c2df_WallisSchrten2226bis.jpg.a3523ff6d2fa97a532cc9ddb535cc826.jpg

     

    photo210.jpg

    Voir la discussion lancée par @guy03 sur sa détection d'un dôme déjà connu dans la région, en fin de post.

     

    Je passe sous silence mes tentatives d'imager deux autres étoiles doubles:

    1. Sirius pour détecter Sirius B, mais Sirius prenait déjà une taille énorme sur le film du fait de la turbulence mais surtout du fait d'une surexposition du film. Sirus B était inclus dans la lumière de l'étoile principale. La détection est donc impossible car Sirius B était à l'intérieur de la tache lumineuse de Sirius A. Comment remédier à la surexposition? Je pense faire ainsi:
      1. Première étape: filmer Rigel avec une mire réglable en prenant bien soin d'avoir Rigel B sur la vidéo. Rigel B et Sirius B ont un écartement identique avec leur étoile respective.https://stargazerslounge.com/topic/142100-collimation-with-als-reticle/
      2.  Allez vers Sirius en laissant la mire. Réduire l'exposition ou le gain pour avoir Sirius A de la taille de Rigel A, et filmer. Avec un peu de chance, Sirius B doit apparaitre par moment. Éventuellement, mettre l'ADC en place pour que la lumière de Sirius B ne soit pas dispersée et qu'elle soit ainsi mieux focaliser . https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=27936
    2. Dubhe. Bon là, j'ai sous-estimé l’échantillonnage. Il me faudrait pour la prochaine fois prendre un échantillonnage plus important avec la barlow télévue 3X.https://www.stelledoppie.it/index2.php?iddoppia=49399
    3. Trapèze d'Orion pour E et F. Je les ai toutes les 6 sur quelques images mais échantillonnage était aussi insuffisant du fait de la turbulence. Je n'ai pas jugé utile de mettre une image ici. A refaire une prochaine fois.

     

    Dubhe va être un challenge pour cette lunette, ainsi que Sirius. Il y a peu d'images qui circulent sur le net pour ces deux étoiles doubles.

     

    Merci de m'avoir accordé du temps pour la lecture.

     

    Claude schuhmacher

     

    PS: Les quatre discussions.

     

     

     

     

     

    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 88
      views

    Recent Entries

    MF_Erwan
    Latest Entry

    Lieux de prise de vue:

    • Saint-Pierre de Chartreuse (45°18'41"N 5°45'18"E 1639m)
    • Col de Rousset (44°50'33"N 5°25'23"E 1394m)
    • Albiez-Montrond (45°10'37"N 6°19'56"E 1905m)
    • Col du Glandon (45°14'22"N 6°10'31"E 1925m)
    • Col de l'Iseran (45°25'21"N 7°2'24"E 2741m)

     

    Monture: SkyWatcher EQ6 Goto

     

    Instruments: Samyang 135mm f/2.0 ED UMC

     

    Imageur: Sony A7s ASTRODON

     

    Logiciels:

    • Siril 0.9.10 Windows 64 bits
    • Photoshop CS6 13.0 Windows 64 bits
    • Iris 5.59 Windows
    • DeepSkyStacker 4.1.1 Windows 64 bits
    • 1
      entry
    • 0
      comments
    • 3672
      views

    Recent Entries

    jpg&mtl
    Latest Entry

    Bienvenue sur le Blog de l'Uranoscope de l'Ile de France.

    • 2
      entries
    • 0
      comments
    • 2992
      views

    No blog entries yet