Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 10/06/21 in Images

  1. 4 points
    Rho Ophiuchi - Canon ra + Samyang135 - 104 x 75"- 5000iso - Nb1
  2. 3 points
  3. 3 points
    C11 + Sony a7s, Eq6 + Synguider. 11 h. exposition. From Landete, Spain.

    © Jordi González

  4. 3 points
  5. 2 points
    Cassegrain 250mm + barlow Antares 1,6x + ASI120MC et filtre cut UV/IR Baader. 9 sers de 75s + 1 ser de 2min40s ( de 1H38 à 1H54 local ), 1000 images retenues par film dans AS3, traitement Iris et Astrosurface, taille 80%. Ensuite une série de 10 sers de 75s ( sauf le dernier de 2min40s ) de 1H38 à 1H54 local, 1000 images retenues par film, taille 100%
  6. 2 points
    Prise rapide fin août juste avant la fin de la nuit astronomique de la Boucle de Barnard et Orion en grand champ à La Palma - Canaries . Canon Eos 6D Astrodon 55*60" à 1600 ISO, juste le temps avant le lever du jour ! Sigma 50mm diaphragmé à f/4 Star Adventurer Siril 1.0.3 et Gimp Bon ciel !
  7. 2 points
    Jupiter au C8, Barlow x2, ADC, caméra ASI290MC Traitement AS!3, Registax
  8. 2 points
    - Fsq106 - Canon Ra - 163 x 120%22- 800 - Optolon Lpro -
  9. 2 points
    Rotation complète de Jupiter réalisée avec WinJupos. 10 & 11 sept. 2022 Mewlon 210
  10. 2 points
    Derotation de deux captures de 17 et 8 minutes avec winjupos sharpcaptur AS3 Astrosurface et photoshop. A noter la rotation d'un spot circumpolaire boréal, et de deux ondulations de la SEBn, quelques details aussi en region equatoriale, et dans l'hemisphere Sud. Flextube /televue3x/adc zwo/qhy5III462C
  11. 2 points
    pas trop de turbu image prise au Mak-180 Jean marc
  12. 2 points
    Mak 180 Filtre continuum Zwo178mm au foyer du télescope 2700mm de focal Jean marc
  13. 2 points
    La voie lactée depuis le port de Brigneau dans le Finistère. 20x10sec + Dark Canon EOS200D + 14mm @ f4 et 1600 ISO sur trépied
  14. 2 points
    Le triangle de pickering Ngc6974 - Fsq106 - Asi533 - Nbz - 30 x 300%22- gain 200
  15. 2 points
    CFF 300 f/d de 20 asi 462c 59ser de 75s traitement As3 + traitement batch astrosurface
  16. 2 points
    Grand champ dans le cygne- Canon Ra - Samyang 135 - 48 x75"- 6400 -Nbz
  17. 2 points
    Au T400 A7S en 1h17 de pose, filtre LPro.
  18. 2 points
    Les Appenins, saturation renforcée flextube 305 goto barlow APM 2,7 filtre luminance L2 astronomik capture sharpcap, traitement AS3 astrosurface, et photoshop
  19. 2 points
    NGC 4725 Nuit 28 au 29 Avril 2022 Temps de poses global 1h40 avec DOF Temps de pose unitaire : 300 sec Nombre de pose unitaires : 20 Gain 120 Température cooling -5 deg Offset cam : 30 Angle cam + 90 deg / W pointage E Instrument de prise de vue : C8 EDGE F/D 7 Réducteur de focale : CELESTRON x 0.7 Camera de prise de vue : ASI294MC pro IR cut Instrument de guidage : Do zwo Camera de guidage : asi290 mini Monture : AZEQ6 en mode eqmode Soft ASIAIR SIRIL Lieu de prise de vue: BACKYARD ISERE France SQM 21.00 mag./arc sec2 Bortle class 4 NGC 4725 Nuit 28 au 29 Avril 2022 Temps de poses global 1h40 avec DOF Temps de pose unitaire : 300 sec Nombre de pose unitaires : 20 Gain 120 Température cooling -5 deg Offset cam : 30 Angle cam + 90 deg / W pointage E Instrument de prise de vue : C8 EDGE F/D 7 Réducteur de focale : CELESTRON x 0.7 Camera de prise de vue : ASI294MC pro IR cut Instrument de guidage : Do zwo Camera de guidage : asi290 mini Monture : AZEQ6 en mode eqmode Soft ASIAIR SIRIL Lieu de prise de vue: BACKYARD ISERE France SQM 21.00 mag./arc sec2 Bortle class 4
  20. 2 points
    image du 10 mai 2022 FS60 et Solarmax de 40mm Zwo 178mm jean marc
  21. 2 points
    a7s et samyang 135 f2 400x2,5 secondes staking Sequator La grande galaxie d'andromède (m31) au couché. Andromède n'était qu'à une douzaine de degrés au-dessus de l'horizon. Je précise que ce n'est pas un photomontage
  22. 2 points
    Cassegrain de 250mm + ASI120MC et filtre cutUV/IR au foyer. 31 sers de 2000 images environ de 23H33 à 01H30 local. 200 images retenues par film dans AS3. Traitement de la couche rouge avec Iris ( double vancittert ), déconvolution Lucy-Richardson dans Astrosurface ( valeur 6 ), agrandissement à 200% + masque flou supplémentaire.
  23. 2 points
    a7s samyang 135/2 staradventurer 30x30 sec a 3200 iso
  24. 2 points
    Sol'Ex sur zenithstar 66 WO et hélioscope de Herschel Baader 2"(ancien modèle), ZWO ASI 174MM, logiciel INDI, AS3 (compositage de 10 images) et IRIS
  25. 2 points
  26. 2 points
    sony a7s pancake 40mm 100x30 sec a 3200iso siril
  27. 2 points
    AIRWOLF BRESSER AR90/900 + SONY ALPHA 3000
  28. 2 points
    AIRWOLF BRESSER AR90/900 + SONY ALPHA 3000
  29. 2 points
    Les pléiades. Fsq106 + 6D - 109x90" - 800iso
  30. 2 points
    Solex 20211029 TS72 ND 0.9 Instrument Lunette TS 72 mm focale 432 mm Réduction énergie Filtre pleine ouverture Baader 50 mm ND 0.9 Solex config objectif caméra 125 mm / montage D / réseau 2400 Camera ZWO ASI178MM Monture HEQ5 Type scan RA solaire + X3 16x sidéral Soft capture sharpcap v 3.2 6482 Paramètre capture Raie h alpha horizontale / ser mono 16 bin 2 Capture Area=3096 x 144 Frame Rate effectif =188 fps Gain=95 Exposure 5.2 ms Traitement INTI
  31. 2 points
    LH-HRVB (Filtre Ha à bande étroite 6 nm) Bin1x1 CLS:8h30 , Ha:7h56 ; Bin2x2 R:2h39 , G:2h24 , B:2h51 temps d'exposition Télescope Newton 200/1000 mm Caméra ZWO ASI1600MM Pro Capture automatique avec APT Guidage avec AOG et caméra ZWO ASI1174MM mini - Logiciel PHD2 Prétraitement avec SIRIL Traitement d'image avec Photoshop Touche finale avec Lightroom
  32. 2 points
    Courte fenêtre pour la première de l’année ! La comète C/2021 A1 (Léonard) est la première comète découverte en 2021. Elle provient sûrement du nuage de Oort au vu de son orbite hyperbolique. Si elle survit à son périhélie (passage au plus près de Soleil) qui aura lieu début janvier 2022, elle quittera probablement le système solaire. Il est donc important d’en profiter aujourd’hui, d’autant qu’à son périgée (passage au plus près de la Terre) qui arrivera le 12 décembre, elle deviendra visible à l’œil nu (magnitude estimée à 4 environ). Ça devrait bien le faire avec une bonne paire de jumelles. La comète s’affichera aux côtés de l’alignement des planètes que nous offrira le ciel en cette seconde partie du mois de décembre, du 19 au 25. Mais en attendant, il faut la chasser très tôt le matin et les conditions météo du moment ne nous aident pas vraiment. Une belle éclaircie arrivant dans la nuit du 3 décembre en Gironde, il fallait en profiter. Je montais donc le matos, la veille, dans le jardin mais cette fois, j’avais acheté le filtre EOS clip L-enhance afin de m’astreindre de cette pollution lumineuse qui pourrit le ciel du village où j’habite. Autre inconvénient, il fallait se lever à 3h… et affronter le froid glacial… car oui, il gelait sec. Mais quand on aime... Je débâchais le setup avec difficulté car la bâche était gelée. La mise en station et la mise au point étaient déjà faite. Il ne me restait plus qu’à chercher la boule de neige sale qui devait croiser l’amas globulaire M3. J’eus un mal fou à la mettre dans le capteur. A cause des lampadaires de la rue, je voyais très mal les étoiles faibles de la constellation de la Chevelure de Bérénice qui devait m’aider à repérer l’objet de ma quête (pour rappel, je préfère chercher moi-même plutôt que d’utiliser le goto). Il fallut que j’attende 4h pour voir enfin Seginus (gamma du Bouvier) pour réaliser mentalement un carré entre Alkaïd (Eta de la Grande Ourse – au bout de la queue), Cor Caroli (Alpha des Chiens de Chasse) et l’amas M3. En un clin d’œil, j’avais l’amas d’étoiles et la comète dans le capteur. Encore quelques secondes et je centrais le couple. Je lançais enfin les poses. Je pris ma paire de jumelles pour l’observer. Elle se révéla parfaitement, y compris sa queue de poussière. Je réveillais alors Denis pour qu’il vienne voir le spectacle. Au bout de quelques minutes, je regardais où en était mes poses. Mais rien n’allait apparemment. L’intervallomètre d’EOS Utility ne semblait plus marcher. Après 9 poses d’une minute, il ne s’arrêtait plus et était en train de me faire une pose qui dépassait les 7 minutes. Je forçais l’arrêt et fis repartir le décompte. Alors que Denis rejoignait le lit bien chaud, je restais un peu afin de vérifier que tout marchait bien. Le décompte se poursuivait et les poses d’une minute s’enquillaient les unes derrière les autres. Tout semblait bien marcher cette fois et je pus regarder encore une fois ce beau ciel scintillant d’étoiles dans cette atmosphère bien froide. A 5h je rentrais alors à mon tour et m’endormit bien au chaud sous la couette. Vers 8h30, je me levais rapidement et alla voir le résultat. Il faisait grand jour, il gelait toujours et le setup continuait son travail d’acquisition. Je regardais le résultat… et là, je remarquais que la dernière pose était très blanche. Quand mon regard se porta sur le nombre de poses acquises, je vis le chiffre de 24, ce qui me surprit et m’agaça fortement. En vérifiant cette dernière pose blanche, je vis que l’intervallomètre avait recommencé à déconner et m’avait fait une pose de 4h ! Que s’était-il passé ? Mystère. Des essais en salle n’ont pas révélé de dysfonctionnement. Je ne saurais jamais pourquoi le compteur s’était arrêtait sur 24. Donc, après avoir éliminé la dernière pose et 3 autres poses « déchets », il ne me restait plus que 20 poses… je devais m’en contenter et je vous livre ci-dessous le résultat du traitement. Photos prises à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 40D défiltré partiel (+ filtre clip EOS L-enhance) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage). Photos : 20 poses d’1 minute –ISO 3200 – 23 DOF – Iris, Toshop, Virtualdub et DSS.
  33. 2 points
    NGC7293 - 103 images de 180s à 800ISO Le matériel : AZEQ6-PRO + C8 + red/corr 6.3 + EOS4000D Défiltré-partiel EQMOD + Stellarium + PHD2 + APT Siril + PSP + Lightroom
  34. 2 points
    La Californie, vue de Paris! Ha : 19x900" en 2018 + 12x1200" en 2020 OIII : 24x600" binx2 SII : 48x600" binx2 Acquisitions : 20h45' à Romainville
  35. 2 points
    C1805_ MEL 15 _ Sh2-190 dans la constellation de Cassiopée , nuit du 12/13 octobre. Proche de Toulouse (France) Newton SW 254/F4 sur AZEQ6GT pilotés ASIAIR Pro _ ASI183MM_guidage OAG,ASI290mini_roue EFW et filtres Ha 6nm et R, V, B, Astronomik Ha : 60 x 240s Bin1 R, V, B, : 15 x 180s Bin 2 pour chaque filtre Prétraitement : Siril avec DOF Montage : L(H) RHVB Traitement : StarXTerminator (essai), Photoshop CC et plugins A bientôt et bon ciel
  36. 2 points
    ADC+barlow télécentrique 1.37X. Traitement Astrosurface Redshift4, AS!3 et PS. Lieu de prise de vue Paris.
  37. 2 points
    NGC1491 ou Sh2-206 dans la constellation de Persée , nuit du 14/15 octobre. Newton SW 254/F4 sur AZEQ6GT pilotés ASIAIR Pro _ ASI183MM_guidage OAG_roue EFW et filtres Ha et OIII 6nm Astronomik Ha : 37 x 300s OIII : 30 x 300s Environ 5 heures après tri. Prétraitement : Siril avec DOF Montage : L(H) HOO Traitement : Starnett, Photoshop et plugins.
  38. 2 points
  39. 2 points
    HO-HOO (Filtres à bande étroite 6 nm) Bin1x1 Ha:3h52, OIII:2h56mn de temps d'exposition Télescope Newton 200/1000 mm Caméra ZWO ASI1600MM Pro Capture automatique avec APT Guidage avec AOG et caméra ZWO ASI1174MM mini - Logiciel PHD2 Prétraitement avec SIRIL Traitement d'image avec Photoshop Touche finale avec Lightroom
  40. 2 points
    CFF 300 f/d de 20 asi 462c adc zwo 150ser de 90s as3 batch et astrosurface batch wiener et wavelets !
  41. 2 points
    Andromède (M31) après 11h de pose Nikon D7500 Samyang 135mm Eq6 r pro 4 séances pour les prises : Séance 1 : 97 x 100s iso 800 f/3.5 Séance 2 : 31 x 180s iso 800 f/5 Séance 3 : 258 x 60s iso 1250 f/3.2 Séance 4 : 154 x 60 iso 800 f/2.8 Une trentaine de DOF par session Photoshop Siril
  42. 2 points
    Vénus le 24/03/20 avec Mak 180, Asi 178 et filtre UV astrodon
  43. 2 points
    jupiter 21/08/2021 BASTIA C14 Barlow 2X ADC ASI190MM
  44. 2 points
  45. 1 point
    INTES MICRO M809 DELUXE ASI 290 MM BARLOW X2.5 TELEVUE POWERMATE AS3 ASTROSURFACE
  46. 1 point
  47. 1 point
    C14 + ASI 290 mm + filtre R (+ facteur 150% au traitement dans Registax)
  48. 1 point
    Dans la tête de la Licorne Partie pour faire cette cible lors de notre sortie de la Saint-Sylvestre 2021 au Mémorial de la Ferme de Richemont à Saucats, j’ai dû renoncer à cause d’un manque d’énergie. Notre prise électrique était HS et mes batteries d’APN insuffisantes. C’est donc dans le jardin que je remis de couvert 5 jours plus tard mais cette fois avec le filtre antipollution lumineuse. La tête de cet équidé céleste est riche en nébuleuses, dont la plus célèbre est bien la nébuleuse à émission de la Rosette. Elle resplendit à droite de l’image avec, en son sein, l’amas d’étoiles ouvert naît il y a environ 8 millions d’années, catalogué comme NGC 2244. Ce sont les radiations ultraviolettes des étoiles de cet amas qui ionisent l'hydrogène de la nébuleuse et qui lui donnent sa teinte rouge. Cette rosette céleste se situe à 4700 années-lumière de nous. En bas à gauche, tout aussi connu que la Rosette, c’est l’amas d’étoiles ouvert du Sapin de Noël. Cet amas, âgé de 9 millions d’années, se situe à environ 2080 années-lumière de nous. C’est la répartition des étoiles de l’amas qui font penser à un arbre céleste dont la base est l’étoile 15 Mon (la plus brillante) et, à l’autre bout, le sapin de noël se finit par la nébuleuse obscure du Cône (nom qu’elle doit à sa forme). Cet amas possède bien d’autres nébuleuses mais il est difficile d’en voir le détail sur cette image grand champ. Au-dessus du Sapin de Noël, se trouve la petite nébuleuse par réflexion d’IC 2169 qui se situe à environ 1500 années-lumière de nous. Peu connue, comme effacée par ces célèbres voisines bien plus brillante et plus populaires auprès des astronomes amateurs, elle gagnerait toutefois à ce que je m’y attarde avec la lunette. Je la mets donc dans la liste des objets à imager en 2022. Pour finir, entre la Rosette et IC 2169 se trouve la comète 4P/Faye. C’est une comète périodique qui revient nous voir tous les 7 ans environ. Elle a été au plus proche de la Terre (périgée) le 5 décembre 2021. Bien que peu brillante, c’est elle qui a aiguillé mon intérêt pour la tête de la Licorne. Le 31 décembre 2021, elle était pile poil au milieu du trio de nébuleuses et amas. Honnêtement, je ne pensais même pas la voir sur cette image du 5 janvier 2022… sa magnitude et le filtre anti PL ne jouaient pas en sa faveur. Mais au final, elle est bel et bien visible. Voilà, ce n’est pas la photo du siècle mais j’en suis assez fière ;) Photos prises le 5 janvier 2022 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 40D défiltré partiel (+ filtre clip EOS L-enhance) avec objectif Sigma DG APO 70-300, focale à 119 mm , ouvert à f/5.6, sur monture StarAdventurer (sans goto ni autoguidage). 85 poses de 87 s –ISO 1600 – 23 DOF – Iris et Toshop, image cropée + réduction d’étoiles.
  49. 1 point
    sony a7s filtre duoonarrowband samyang 135mm/2.8 staradventurer 30x30 poses a 3200 iso
  50. 1 point
    jupiter 21/08/2021 BASTIA C14 Barlow 2X ADC ASI190MM