Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Messages recommandés

 

Huitzy', ..J'ai c'qui faut :DB|:

 

20180921_110151_resized.jpg.886f9032584443b648767669eda5d9c1.jpg

 

Va p'têt' falloir que j'en rachète…….

 

 

il y a 55 minutes, roul a dit :

Oui de monter tout en haut n'était pas envisagé, mais de pouvoir monter plus haut l'était pour analyser d'avantage d'autres couches géologiques

 

Désolé, tu as encore tout faux : "Monter plus haut" (que les sulfates) ne fait absolument pas partie non plus des objectifs de la mission et n'aurait que très peu d'intérêt scientifique. On n'y trouverait que des couches sédimentaires d'origine éolienne, couches d'autant plus jeunes que l'on monte en altitude. Elles constituent les trois quarts du mont Sharp. Comme le souligne Francis Rocard cette mission est essentiellement dédiée à l'étude des sédiments lacustres situés à la base du Mont Sharp et âgés d'environ 3,5 milliards d'années, en particulier les argiles qui se sont formées alors que l'eau liquide abondait sur Mars et qui se trouvent  juste en-dessous de sulfates vieux, eux, d'environ 3 milliards d'années. Pourquoi s'intéresser particulièrement aux argiles ?? C'est expliqué en détail et de multiples fois tout au long de ce fil, et la documentation sur le sujet est abondante dans la littérature scientifique (géologie et biologie). 

 

 

il y a 42 minutes, roul a dit :

Mais les roues de 25 pouces ne sont pas assez grandes, et de plus en mauvais état pour ce genre de terrain. (Des chenilles sur les roues arrières?)

 

??????????… 

 

Heu.. d'une part les roues de Curiosity font moins de vingt pouces (50 cm). D'autre part le terrain dans l'ascension du mont Sharp ne présente pas de difficultés particulières concernant le risque de dégradation des roues du rover et, en toute rigueur, beaucoup moins que dans la plaine.

Bref...

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

J'arrive trop tard, ça aurait été mieux la page d'avant.

 

C'est lui qu'on devrait envoyer sur mars, il pourrait faire couleur locale.

 

G_Rover.jpg.6b11b8439482a8237a8564deda1ebce1.jpg

 

En plus, il se baptise Grover.:D

 

Christophe

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Ouais bon, c'est total n'imp, j'en ai bien conscience, mais bon hein….. xD

 

 

 

 

 

Modifié par Motta
  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 19 minutes, Motta a dit :

c'est total n'imp,

 

 

Moi aussi , moi aussi !!!

 

 

  • Haha 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 2 heures, roul a dit :

Mais les roues de 25 pouces ne sont pas assez grandes, et de plus en mauvais état pour ce genre de terrain. (Des chenilles sur les roues arrières?)

 

C'est une idée à creuser. Moi j'avais déjà pensé à une version spatialisée du Panzer Tigre, qui serait bien plus à l'aise pour rouler sur la caillasse martienne. Et avec son canon de 88, inutile de dire qu'il n'y aurait plus de problème de forage !

Certes l'engin est un peu lourdaud (55 tonnes) mais la BFR d'Elon Musk est bientôt disponible, elle va nous déposer ça sur la Planète Rouge comme une jeune mariée...

 

 

00ta.JPG

  • Haha 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Mais Jack, tu ironises à propos de sa Majesté Elon O.oO.o ??? ….. Tout arrive…. 

 

 

Modifié par Motta
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Aucune ironie de ma part ! Elon est un immense fan de Tintin. Normal qu'il reprenne l'idée du blindé :

 

 

00ta2.jpg

  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, le char de Tintin est assez amusant. Mais leur fusée, grâce au génial Tournesol est surpuissante, assez pour amener sur la Lune un char blindé (pour les protéger des météorites sans doute). Mais ils auraient mieux fait d’y amener davantage d’oxygène, ça pèse moins lourd et ça leur aurait évité de gros problèmes pour le voyage de retour. De plus Tintin, aurait mieux fait, avant d’embarquer, d’apprendre à piloter ce char (il nous dit lui-même qu’il le pilote pour la première fois sur la Lune...).

 

Tout aussi sérieux que cette  première expédition lunaire syldave, j'apprends sur ce fil, que dans le Grand Canyon, selon Roul, "les couches géologiques sont de 200 millions en haut et près de 200 milliards d'âge en bas"

200 milliards !!! S’il s’agit d’années, c’est génial, on va pouvoir étudier des couches déposées bien avant le Big-bang. Ça va passionner tous les astrophysiciens... Il n’y a pas que Curiosity qui semble avoir des problèmes de restitution de données !
___

 

Pour Curiosity, ce qui est inquiétant c’est que le deuxième ordinateur actuellement présenté comme « de secours » est déjà tombé en panne et que celui utilisé ensuite jusqu‘à maintenant, en rade lui aussi, sauf erreur de ma part, était justement celui qui était prévu pour être celui « de secours ».

 

Les deux ordinateurs à bord semblent donc avoir des problèmes. Il y a du pain sur la planche pour les spécialistes en informatique de la Nasa.

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 4 heures, roul a dit :

Les couches géologiques sont de 200 millions en haut et près de 200 milliards d'âge en bas.

A propos du grand canyon du Colorado, vous avez écrit « Les couches géologiques sont de 200 millions en haut et près de 200 milliards d'âge en bas ».

C’est extraordinaire, 200 milliards vous avez creusé trop profond, vraiment trop ! Le souci c’est que si on va trop profond on n'arrive plus à remonter…

 

Bon, eh nous voilà bien embêtés sur Mars avec ces deux rovers qui ratatouillent.

Heureusement que le Vaufy est toujours debout !!! Mephisto fait laisse…

  • J'aime 1
  • Haha 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 5 heures, roul a dit :

près de 200 milliards d'âge en bas.

 

 

tumblr_n4fznb84tz1sv7laoo1_500.gif

 

 

 

  • J'aime 1
  • Haha 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas à dire, c'est d'la bonne... Visiblement un peu forte toutefois...:)

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Roul ne précise pas l'unité de temps utilisée en bas. Il doit s'agir de secondes. 200 milliards de secondes cela fait un peu plus de 6000 ans, âge de la création du monde selon la Bible. C'est donc correct.

  • J'aime 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

200 millions en haut et 2 milliards d'années en bas!

Ce n'est que deux zéros en trop! ;-)

Enfin quoi c'est vieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

On attend…

 

Depuis samedi soir 15 septembre, le système informatique de l’ordinateur B de Curiosity ne permet plus d’accéder au stock de données de la mémoire flash, et la question qui se pose est de déterminer s’il s’agit d’un problème matériel ou de logiciel (ou des deux).

 

Le rover a été équipé de deux ordinateurs, mais un seul peut être actif à la fois.

Tous deux sont conçus avec le même processeur “BAE RAD750” d’une puissance maxi de 200 mégahertz. Chaque ordinateur est équipé de 2 gigaoctets de mémoire flash, 256 Mo de mémoire vive et de 256 kilo-octets de mémoire effaçable programmable en lecture seule.

 

Le rover envoie toujours au "fil de l’eau", en temps réel des informations sur ses systèmes internes, ce qui peut permettre d’aider à diagnostiquer le problème, mais c'est long et complexe.

Le 27 février 2013 (sol 200) soit 7 mois après son atterrissage, l’ordinateur principal A avait déjà connu une défaillance matérielle partielle de sa mémoire flash et un bug logiciel. L’équipe avait alors basculé le rover sur l’ordi de sauvegarde B (celui actuellement utilisé). Quant à l’ordi principal A les ingénieurs ont limité l’utilisation de sa mémoire à un niveau inférieur et corrigé le bug logiciel. Il joue maintenant à son tour le rôle d’ordinateur de secours.

 

Pour mémoire, quelques coûts de missions passées (voir entre autres le coût faramineux de fabrication d'une navette spatiale.. et celui d'un seul vol) :

 

 

Le-cout-de-curiosity.png.7a55d93a0232082b88b054f78b1a0aa0.png

 

 

Modifié par vaufrègesI3
Rectifification date (2012 au lieu de 2013)
  • J'aime 2
  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

18 jours !..

 

.. sans AUCUNE information sur le déroulement des opérations en cours destinées à remettre Curiosity en ordre de marche.

 

18 jours le 2 octobre 2018 que Curiosity a "perdu la mémoire" et que toutes les opérations scientifiques (ainsi bien sûr que les déplacements) ont été interrompus.

 

Richard Cook, ancien ingénieur au JPL, a été très impliqué dans la conception et la fabrication des rovers (depuis Pathfinder, les MER, jusqu’à Curiosity et bientôt Mars 2020), il est maintenant directeur associé des projets de vol au JPL. Il a donc quelques compétences..

Il a déclaré : « "La reconfiguration de l'ordinateur pourrait prendre plusieurs jours, voire des semaines".

 

Nous abordons la troisième semaine..

 

Il table plutôt ici sur un problème purement informatique pouvant être réglé par une reconfiguration de la mémoire flash ou/et de logiciel, ou au pire par basculement sur l’ordinateur A. Ce qui ressemble bien à la version "optimiste".. on va dire. Sachant que depuis l’anomalie de mémoire survenue sur cet ordinateur A au sol 200, sa mémoire flash a perdu une bonne partie de sa capacité. Ce ne serait donc pas sans conséquences.

Le plus grave surviendrait avec un problème matériel, auquel cas l’affaire serait très probablement encore bien plus délicate.

 

Mais on peut encore espérer ne pas avoir cette mauvaise surprise… On peut. 

  • J'aime 1
  • Merci 2
  • Confus 1
  • Triste 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

On croise les doigts...

Et Merci pour le suivie de cette mission et des autres:x

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

ENFIN !quelques infos.. Hier 3 octobre, basculement sur l'ordinateur A. 

 

Je cite : ".. mais cela pourrait nous prendre du temps pour bien comprendre la cause fondamentale du problème et trouver des solutions de contournement pour la mémoire du côté B."

 

https://mars.nasa.gov/news/8371/curiosity-rover-to-temporarily-switch-brains/

 

Le rover Curiosity changera temporairement de "cerveau"

Les ingénieurs du JPL à Pasadena, en Californie, ont commandé cette semaine à Curiosity de basculer sur son deuxième ordinateur. Ce changement permettra aux ingénieurs d'effectuer un diagnostic détaillé d'un problème technique qui a empêché l'ordinateur actif du mobile de stocker les données scientifiques et certaines données techniques clés depuis le 15 septembre.

Comme beaucoup d’engins spatiaux de la NASA, Curiosity a été conçu avec deux ordinateurs redondants - en l’occurrence, un ordinateur des côtés A et B - afin qu’il puisse continuer ses opérations en cas de problème. Après avoir examiné plusieurs options, les ingénieurs JPL ont recommandé que le mobile passe de la face B à la face A, l’ordinateur utilisé initialement par le mobile après l’atterrissage.

Le rover continue d'envoyer des données d'ingénierie limitées stockées dans la mémoire à court terme lorsqu'il se connecte à un orbiteur relais. Il est par ailleurs sain et reçoit des commandes. Mais tout ce qui empêche Curiosity de stocker des données scientifiques dans la mémoire à long terme empêche également le stockage des enregistrements d'événements du rover, un journal de toutes les actions nécessaires aux ingénieurs pour établir un diagnostic. L’échange d’ordinateur permettra aux enregistrements de données et d’événements d’être stockés sur l’ordinateur du côté A.

Côté A, il y a plus de cinq ans, au sol 200 de la mission connaissait des problèmes matériels et logiciels, laissant le rover incontrôlable et déchargeant sa batterie. À ce moment-là, l'équipe est passée avec succès à la face B. Les ingénieurs ont depuis diagnostiqué et mis en quarantaine la partie de la mémoire de la face A affectée, de sorte que l'ordinateur soit à nouveau disponible pour la mission.

"A ce stade, nous sommes confiants de pouvoir reprendre pleinement nos activités, mais il est trop tôt pour dire dans quel délai", a déclaré Steven Lee du JPL, chef de projet adjoint de Curiosity. "Nous travaillons du côté A à compter d’aujourd’hui, mais cela pourrait nous prendre du temps pour bien comprendre la cause fondamentale du problème et trouver des solutions de contournement pour la mémoire du côté B.

"Nous avons passé la semaine dernière à vérifier la face A et à la préparer pour l'échange", a déclaré Lee. "Il est certainement possible d'exécuter la mission sur l'ordinateur du côté A si nous en avons vraiment besoin. Mais notre plan est de revenir au côté B dès que nous pourrons résoudre le problème afin d'utiliser sa plus grande taille de mémoire."

  • J'aime 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Daniel pour ces nouvelles!  On commençait a s'inquieter serieusement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup Daniel pour ces infos et ton travail remarquable ! Quelle histoire palpitante !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Oui.. "silence radio" complet sur l'évolution de la situation.

Ce n'est pas encore anormal dans la mesure où, dans l'info du 3 octobre, il était bien indiqué que le délai de reprise des activités du rover était incertain et que les investigations allaient "prendre du temps". Je cite :  

 

"A ce stade, nous sommes confiants de pouvoir reprendre pleinement nos activités, mais il est trop tôt pour dire dans quel délai", a déclaré Steven Lee du JPL, chef de projet adjoint de Curiosity. "Nous travaillons du côté A à compter d’aujourd’hui, mais cela pourrait nous prendre du temps pour bien comprendre la cause fondamentale du problème et trouver des solutions de contournement pour la mémoire du côté B. Nous avons passé la semaine dernière à vérifier la face A et à la préparer pour l'échange", a déclaré Lee. "Il est certainement possible d'exécuter la mission sur l'ordinateur du côté A si nous en avons vraiment besoin. Mais notre plan est de revenir au côté B dès que nous pourrons résoudre le problème afin d'utiliser sa plus grande taille de mémoire."

Fin de citation

 

Le 15 septembre l'ordinateur B a rencontré des problèmes empêchant le rover de stocker des données scientifiques et techniques essentielles.

L’équipe a passé une semaine à évaluer l'état de l'ordinateur A avant d'y basculer la gestion de Curiosity, ceci permettant d'examiner plus confortablement le problème de l'ordi B.

Depuis 2013, la mémoire vive du A (non volatile) est toujours en partie endommagée, mais le JPL n’a jamais précisé quelle quantité était concernée.

Ce qui est clair, c'est que si Curiosity devait finalement continuer son aventure en s'appuyant sur son ordi A, cela se traduirait probablement par une baisse notable des échanges et des activités. C'est pourquoi l’équipe a bien l’intention, si possible, de reporter à nouveau les opérations de Curiosity sur l'ordi B afin d'utiliser sa plus grande capacité de mémoire. C'est là un enjeu important pour l'avenir de la mission.

 

  • J'aime 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Même si on ne peut en tirer aucune conclusion (sinon que Curiosity est toujours "vivant"), ça fait du bien de revoir des images toutes fraiches..

 

 

HAZCAM AVANT - 13 OCTOBRE 2018 (SOL 2199) :

 

5bc307e2c9204_2199HAZCAV13OCT.jpg.6790b5754843d27fc84e668a9a831833.jpg

 

 

 

 HAZCAM ARRIÈRE - 13 OCTOBRE 2018 (SOL 2199) :

 

 

5bc3083a6e979_2199HAZCAR13OCT.jpg.83d61189ab9e5ce3551c14736fa23837.jpg

 

 

 

NAVCAM - 13 OCTOBRE 2018 (SOL 2199) :

 

5bc30863e536d_2199NAVC13OCT.jpg.e683be32ec00631e4f65a36af8391336.jpg

 

  • J'aime 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

Rien de nouveau pour Curiosity, ils bossent…

 

On a souvent évoqué les problèmes de détérioration des roues de Curiosity. Ils en ont tiré les leçons pour "Mars 2020". 

Comme on peut le voir pour la première fois "en réel" dans l'image ci-dessous, les roues du rover "Mars 2020" auront un "design" modifié.

On peut noter que la bande de roulement comportera beaucoup plus de lignes de crampons. La Nasa annonce aussi que la peau alu entre les crampons sera "plus épaisse". Mais comme il faut ne pas alourdir le poids des roues, elles seront un peu moins larges que les roues de Curiosity, mais très légèrement plus grandes en diamètre (diam 52,5 cm au lieu de 50 cm pour Curiosity).

 

La roue que nous voyons ici entre les mains d’Emily Lakdawalla a été testée dans le centre d’essai du JPL à Pasadena. Elle a parcouru plusieurs km sans aucun trou ou déchirure.

 

5bc7362fa81a3_ROUEMARS2020.jpg.91e97ed5c6da1f4d8a762fe87a85fff9.jpg

 

 

Comme Curiosity, sur Mars 2020 les six roues ont chacune leur propre moteur.

Les deux roues avant et les deux roues arrière sont également équipées de moteurs de direction individuels. Cette capacité de direction permet au véhicule de tourner sur place, à 360 degrés. La direction à quatre roues permet également au rover de dévier et de se courber, faisant des virages en arc.

Le rover pourra rouler sur des rochers atteignant une fois et demie le diamètre de la roue, ou 78 centimètres.

Les roues sont en aluminium, avec des crampons pour une meilleure traction et des rayons en titane incurvés pour un support flexible.

Un tour complet des roues sans patinage entraîne le rover sur 1,65 mètre.

 

Chaque roue a une bande de roulement composée de 48 crampons usinés en surface. 

Le rover est conçu pour résister à une inclinaison de 45 degrés dans toutes les directions sans basculer. Mais les pilotes évitent les terrains susceptibles de provoquer une inclinaison de plus de 30 degrés. La vitesse maximale sur un sol plat et dur est de 4,2 centimètres par seconde (mais le plus souvent la vitesse est deux fois plus lente), ou 152 mètres par heure.

La vitesse n'est pas la qualité la plus pertinente. Surtout, le rythme lent est économe en énergie et consomme moins de 200 watts.

 

 

Modifié par vaufrègesI3
  • J'aime 5
  • J'adore 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant