jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Ça doit quand même sérieusement commencer à se poser des questions chez Ariane....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fin de l’interview du directeur d’Arianespace dans le Figaro :

 

Citation

SpaceX a lancé un Falcon 9 (Block 5) qui serait cent fois réutilisable. Ariane 6 arrive en 2020 mais ne le sera pas. Pourquoi ?

Il n’est pas avéré que le réutilisable soit le Graal dans le contexte et le volume des missions européennes, plus réduit qu’aux États-Unis. Mais nous y travaillons. Nous prévoyons de réaliser des essais au sol de Prometheus, un moteur bas coût et réutilisable, en 2020, dans la perspective d’une mise en service en 2025. On pourrait alors viser une première évolution d’Ariane 6 dès 2025.

 

Ça prouve bien qu’ils commencent à avoir la trouille...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Beau succès pour succès pour SpaceX... qui en a profité, comme d'hab, pour glisser une moins bonne nouvelle : le deuxième tir de la Falcon Heavy est repoussé à fin octobre...

 

Avant le lancement Musk a fait une téléconférence dans laquelle il livre pas mal d'infos sur l 'exploitation de la F9 Block5 :

https://arstechnica.com/science/2018/05/spacexs-block-5-rocket-passes-its-first-test-but-final-exams-remain/

 

La qualification pour les vols habités devrait prendre un an

L'année prochaine sera tenté une démonstration spectaculaire : refaire voler un 1er étage 24h après son premier vol !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Kaptain a dit :

Ça doit quand même sérieusement commencer à se poser des questions chez Ariane....

 

Je pense que c'est délicat, et je me garderais bien d'émettre une critique d'Arianespace quant à un hypothétique manque de clairvoyance ou d'ambition.

 

Les navettes spatiales américaines ont volé pendant 30 ans avant que l'ont accepte la mort dans l'âme que cela n'était pas rentable ! Ce qui est intéressant, c'est que les espoirs mis dans les Falcon et les prévisionnels d'exploitations, rappellent ceux des navettes à leur tout début. On peut donc comprendre que les acteurs historiques de l'industrie spatiale soient méfiants dans un sens comme dans l'autre.

 

Prenons Tesla. Son architecture électronique et électrique coiffe au poteau tous les leaders de l'industrie automobile, et pourtant elle se casse cependant le nez, parce qu'elle (Tesla) ne maîtrise pas les standards automobiles cependant nécessaires et issus de la longue expériences des leaders historiques. On peut donc se demander dans quelle mesure SpaceX ne souffre pas des mêmes travers que Tesla consistant à ignorer l'expérience du passé, et dans quelle mesure SpaceX n'est pas avant tout un groupe de geeks bénéficiant du pognon et des rêves de Musk.

 

Je ne remets pas en cause la capacité de réussite technologique des entreprises de Musk, que j'admire à ce niveau. Mais il y a une différence entre être capable de développer un concept technologique et en faire un succès commercial. Et pour l'instant, ce dernier point n'est pas avéré.

Actuellement, combien de vols Falcon commerciaux se font en routine avec la base du lanceur récupéré ? Pour quel coût surtout ?

Encore une fois, les espoirs mis dans les Falcon et les prévisionnels d'exploitations, rappellent ceux des navettes à leur tout début.

 

Donc oui, chez Arianespace, on est vigilant et on réfléchit à des solutions d'avenir. Mais on peut comprendre aussi pourquoi personne ne dit : "laissons tomber maintenant nos Ariane, nos Soyouz et nos Vega, c'est de la m..... l'avenir, c'est le réutilisable !", il y a des raisons pratiques à cela, basées sur l'expérience !

 

L’engouement de certains (ici, dans les médias, etc) relève de la foi des convertis, et d'une méconnaissance ou d'un oubli du passé.

 

Alors oui, les projets de SpaceX peuvent se concrétiser technologiquement et économiquement. Mais il est impossible d'en avoir la certitude. Si Arianespace reste figée sur sa filière actuelle, elle peut tout perdre face à SpaceX, mais si Arianespace mise tout sur le récupérable, elle peut aussi se péter la figure ! Soit parce que ça ne marchera ni pour elle, ni pour SpaceX, soit parce que SpaceX fera mieux, soit parce qu'elle laissera de côté une niche économique.

On est donc dans une situation qui relève du coup de poker ! Et il est bien impossible de dire comment cela va évoluer. 

D'où l'option modérée d'Arianespace, actuellement basée sur une démarche de veille technologique amorcée depuis longtemps.

 

Enfin, autre point important à la décharge d'Arianespace. Cette dernière est une entreprise. Pour tourner, elle doit se reposer sur un minimum d'assurances. Elle ne peut pas claquer tout son chiffre d'affaire dans une révolution technologique spéculative au risque de couler la boutique. Les conséquences de voir Arianespace couler seraient énormes en terme de répercussions économiques et stratégiques, et ni la France, ni l'Europe ne peuvent se le permettre.

C'est la grande différence avec Musk, qui a un énorme fond de réserve financier provenant d'autres activités, et qui s'amuse avec son propre fric. En clair, Musk n'a pas grand chose à perdre dans l'aventure SpaceX, sinon un peu de son fric et de se voir éventuellement déçu par rapport à ses rêves et ambitions. Mais c'est un joueur.

On n'est donc pas du tout dans la même logique.

Edited by Tournesol

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, Tournesol a dit :

C'est la grande différence avec Musk, qui a un énorme fond de réserve financier provenant d'autres activités, et qui s'amuse avec son propre fric

 

Euh, avec l'argent de ses investisseurs, plutôt, non ? Tesla, je crois, est côté à 50 milliards de dollars, comme General Motors, qui produit cent fois plus de voitures...

 

Pour l'instant, les investisseurs y croivent, tout va bien, malgré les problèmes constants de Tesla pour produire et une dette de 8 milliards de dollars. Si un jour ils en ont marre de ne jamais voir les prédictions fitter avec la production, ou si une "major" se met à l'électrique sérieusement, il se passera quoi ?

 

A moins que Musk ne vende Tesla à des gogos pendant que la marque vaut encore 50 milliards ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Superfulgur a dit :

Euh, avec l'argent de ses investisseurs, plutôt, non ?

 

Effectivement, c'est plus correct de dire ça ainsi ! Et avec des sous de la NASA, on a moins de scrupules avec l'argent des autres :D 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si je me souviens bien une navette spatiale prenait plus de 30.000 personnes pour l’envoie.

Certainement bien moins pour une Falcon 9

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, roul a dit :

Si je me souviens bien une navette spatiale prenait plus de 30.000 personnes pour l’envoie.

Certainement bien moins pour une Falcon 9

 

Il y avait 25000 personnes environ qui travaillaient sur le programme des navettes. SpaceX, c'est plus de 7000 personnes. En même temps, les Falcon ne sont pas des navettes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le comparo avec la navette ne tient pas compte de ces invraisemblables tuiles qui coûtaient un oeil à entretenir, en plus d’un alourdissement considérable de la structure. De ce point de vue, les rétrofusées des Falcon permettent de s’en dispenser, c’est pas rien. Et sinon, la logique qui veut fiabiliser les fusées comme on a finit par fabriquer des avions dont on fait simplement le plein entre chaque vol n’est pas insensée. C’est juste technologiquement plus balèze, mais probablement faisable, on verra bien. Non, le seul vrai hic, c’est celui souligné par Superfulgur, le fait que le carburant nécessaire au retour prend la place d’une charge utile.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kaptain a dit :

Non, le seul vrai hic, c’est celui souligné par Superfulgur, le fait que le carburant nécessaire au retour prend la place d’une charge utile.

 

Oui, mais ce n'est pas le pire...

 

Il y a 1 heure, Kaptain a dit :

Et sinon, la logique qui veut fiabiliser les fusées comme on a finit par fabriquer des avions dont on fait simplement le plein entre chaque vol n’est pas insensée. C’est juste technologiquement plus balèze,

 

Ben oui ! Parce qu'un avion n'est pas soumis aux mêmes contraintes mécaniques et thermiques qu'un avion !

 

Il y a 1 heure, Kaptain a dit :

Le comparo avec la navette ne tient pas compte de ces invraisemblables tuiles qui coûtaient un oeil à entretenir, en plus d’un alourdissement considérable de la structure. De ce point de vue, les rétrofusées des Falcon permettent de s’en dispenser, c’est pas rien.

 

Justement, j'avoue que je suis intrigué par ce que doivent endurer les tuyères et le corps de fusée en terme de contraintes thermiques et mécaniques à chaque retour. Car c'est bien là que le bât blesse. Il est probable qu'à chaque réutilisation, on augmente les risques d'explosion en vol. Mais actuellement, il n'y a pas de statistique. L'essentiel des vols de Falcon se faisant avec des versions non récupérables ou avec des récupérations sans réutilisation.

Les accidents des navettes américaines sont bien dues aux problèmes propres aux dispositifs réutilisables.

On augmente la fiabilité avec de la production à la chaîne, et surtout avec du jetable.

Il restera à voir comment les assurances vont gérer ces risques... et ça, ça peut jouer sur les coûts !

Edited by Tournesol
Faute d'orthographe signalée par Maître Capello ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis assez d'accord avec Tournesol sur l'avenir.

 

Mais je crois que la différence entre Space X et Arianespace c'est la prise de décision.

 

Ariane c'est devenu un "machin" comme disait De gaulle de l'ONU.

 

Un truc à je ne sais combien de pays, qui veulent chacun une part du gâteau de la construction, c'est devenu un bordel ingérable.

 

En un mot une prise de décision chez Arianespace c'est 5 ans de palabres à n'en plus finir, chez Space X c'est une heure dans le bureau d'Elon Musk! :)

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu idéalises pas mal! :) il est évident que pour le moment la dynamique est du coté de spacex. si ce dernier devait montrer la viabilité de ses choix technos, tu verras que les concurrents bougeront très vite aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Actuellement c'est SpaceX qui finance Tesla ou l'inverse,? Ou le trésor de guerre d'Elon (c'est plus sympa que 'musk' non?), des investisseurs, le govt US??

Je m'y perd pas mal mais je constate qu'il n'a pas l'air d'être aux abois le bougre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

MichelR:

La grande difference emtre

Ariane et SpaceX est que le dernier ose d’inover les techniques!

Aînsi les coûts sont diminués.

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

il y a 22 minutes, roul a dit :

La grande difference emtre

Ariane et SpaceX est que le dernier ose d’inover les techniques!

 

Il innove aussi et beaucoup dans la com'.. Et ça marche.. 

 

Mais parfois, face à un réel moins clinquant, il arrive que le "vernis" s'écaille un peu.. :  

 

https://www.begeek.fr/face-aux-resultats-de-tesla-elon-musk-sagace-et-la-bourse-chute-273338

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kaptaîn:

Le premier étage à perdu 90 pour cent de sa masse et sa vitesse est une fraction d’un objet en orbite rentrant dans l’atmosphere.

voila pourquoi le retour du deuxième étage est plus compliqué.

Ils envisage de le faire eventuellement mais quand?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela fait plusieurs années la prédiction de la faillite de Tesla.

Les sceptiques ne mànquent pas même sur ce site.

Leurs voitures sont superbes et peut être deviendront donc des voitures de collection?

 

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, roul a dit :

Cela fait plusieurs années la prédiction de la faillite de Tesla.

 

Oui, c'est un peu comme tous ces gens qui prétendent depuis pas loin de 50 ans que la Terre va se réchauffer, que l'on va manquer de ressources, .... Oh ! Wait !?.... :D 

 

La navette a volé pendant 30 ans... Il semble qu'une des difficultés de l'espèce humaine, c'est les échelles de temps... les événements anticipés au-delà d'une échelle de 5 ans ne peuvent se produire ! :D 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, roul a dit :

Cela fait plusieurs années la prédiction de la faillite de Tesla.

 

C'est vrai, Madoff a œuvré des décennies avant de se retrouver en taule. Pour Tesla, Musk finance ses baniol à perte avec le pognon des investisseurs à qui il promet que ça ira mieux demain.

Ca peut marcher indéfiniment.

Ou pas.

 

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now