fred-burgeot

ça bouge sur Mars

Recommended Posts

il y a 4 minutes, Rastaman a dit :

Je suis rentré ce matin de mon 9e séjour à Stargate en Afrique du Sud

 

On attend le CROA :) et les photos ;)

AG

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Actuellement observer Mars avec une petite lulu de 60mm ou un télescope de 1m tout le monde voit la même chose !!! ;-)

Et même Mars au zénith ça ne change rien !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Christophe et Fred. Du coup j'ai acheté un filtre rouge Perl n° 25 (15 euros !).

Au 250 F4, à x320 fois elle apparaît très rouge et moins lumineuse. Au premier regard, rien, puis en insistant , dans les trous de turbu, j'ai pu voir deux lignes plus sombres parallèles. Mais c'était peu contrasté ! 

Mare Cimmerium/Sirenum  ainsi qu'une zone plus haute en latitude bordant la calotte ou le pôle.

Donc le filtre est quand même utile et  il doit être redoutable sans cette satanée tempête de poussières !

Je retente au 450 ...après les orages !

Edited by crabe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La tempête est officiellement terminée, pour info. On attaque la phase où la poussière va commencer à se redéposer. Progressivement :D

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Christophe Pellier a dit :

La tempête est officiellement terminée, pour info. On attaque la phase où la poussière va commencer à se redéposer. Progressivement

 Parfait , tant mieux  !!!  :P

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un bon mois au moins. Mais, c'est graduel, donc ça va aller mieux assez vite. Comme je l'ai dit plus haut ici ou ailleurs ;) dans l'infrarouge l'amélioration est bien visible déjà en seulement 15 jours. Je pense qu'arrivé à la mi août il sera difficile de se rendre compte que l'atmosphère n'est pas vraiment claire. A voir...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Rastaman a dit :

Christophe, peux-tu nous donner tes sources stp ?

Et bien, mon expérience avec mon analyse des images que je vois passer xDxD pour la prévision je m'appuie surtout sur le comportement de la tempête de 2001 qui s'est déroulé sur le même calendrier jusqu'à présent (même saison de démarrage et d'arrêt des tempêtes). Pour l'état de la tempête ça se voit bien en comparant des images IR (pour le moment en RVB le contraste est encore faible). 

Par exemple ça, c'est l'hémisphère de Mare Acidalium début juilet : les taches sombres au sud sont inaccessibles, il y a plein de nuages de poussières:

EMr02July18.png

 

Et ça c'est le même hémisphère pris il y a quelques jours : le contraste est faible, mais cette fois la surface est visible sans aucune ambiguïté:

 

AWs19July18.png

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Je pense qu'arrivé à la mi août il sera difficile de se rendre compte que l'atmosphère n'est pas vraiment claire. "

Quel sera son diamètre à FIN août? Pas loin de 20"?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai jeté un œil hier soir... à part la calotte polaire... rien de visible... 'Faut dire que la turbu était très importante et qu'est ce qu'elle est basse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un dernier dessin avant l'opposition et le changement de météo..:

 

mars26072018.jpg

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai jeté un oeil sur l'ensemble du post...Que de magnifiques dessins ont déjà été postés...Un grand bravo à tous. Espérons en effet que la poussière désormais cède la place à une transparence de plus en plus propice à l'observation !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Après 4 nuits sans, j'ai eu une nouvelle occasion de dessiner Mars la nuit dernière, mais avec un seeing moyen et des contrastes toujours aussi, si ce n'est plus, faiblards... Rien d'extraordinaire donc - par contre comme la transparence était correcte par moments, j'ai bien vu Deimos, à 2 diamètre à gauche du disque de Mars (en inversé...), entre 23h et 24h UT le 30 juillet.

 

Nicolas

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Loup Lunaire
      Bonjour,
       
      La lune d'hier car je n'ai pas eu le temps de traiter avant, le dessin juste après  c'est du boulot aussi et puis comme c'est pris en photo....c'est de la photo aussi !
      Un petit essai à la barlow X3 puisque masse d'air stable , elle concerne la région du quadrant est axe nord sud. Et un peu de thermographie pour la lecture.
      Traitements ASTROSURFACE
      Paint.net pour le montage.
       
      Bon ciel lunaire
       

       
       
       
       
       

       
      Bon ciel lunaire

    • By Loup Lunaire
      Bonjour les dessinateurs,
       
      Juste après avoir pris mes images habituel.... j'ai vite rangé mon APn pour laissé place au dessin et tous les outils qui vont avec.
      Voici la région du mont Apennins comprise entre Platon & Cassini;  cette phase gibbeuse et propice aux ombres très étirées , on remarque aussi la forte altimétrie. une situation que j'aime bien représenter.
       
      LE matériel reste inchangé à savoir des polychromos (gris,noir,blanc...) sur papier canson noir A4
      Qualité du scan en retrait du dessin original, c'est pourquoi les prises de vue sont bien meilleurs.
       

       
       
       


       
      Bon dessin  lunaire
    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Matin du 25 août 2019
       Dobson Strock 254/1200
       
       4 dessins : 8978 à 8981
       
       Comme hier, j'évite l'odeur de l'autre site au prix d'une promiscuité plus grande avec les vaches.
       J'ai fini de récupérer de la nuit passée avec une sieste jusqu'à 1h.
       Mais je n'ai pas perdu de temps d'observation car le ciel se dévoile enfin après un début de nuit couvert.
       Je suis arrivé à 2h15 et suis opérationnel en un quart d'heure, l'avantage du Strock par rapport au Dobson 508.
       
       Les vaches sont là, fidèles au rendez-vous. Vont-elles être aussi incontinentes qu'hier?
       
       La Lune a maigri à 30% de phase et atteint la barre des 15° dans le Taureau au début de mes observations.
       Je galère un peu dans mes recherches dans le Verseau, je vais pointer une zone plus transparente plus haut dans Pégase.
       
       J'aperçois encore des voiles dont un gros paquet à l'ouest. Vont-ils jouer les trouble-fête comme hier?
       En effet, ils gênent pendant le premier dessin.
       
       Observation 8978 : NGC7743.
       150x. Vue dès 75x, elle se révèle très faible, diffuse. Un axe est plus marqué en vision décalée.
       
       
       Observation 8979 : NGC7742.
       150x. Facile à 75x, elle m'apparaît faible, petite et condensée.
       
       
       Les moustiques sont plus menaçants qu'hier, je dois fuir par moments pour qu'ils perdent ma trace.
       
       Une bonne odeur de foin me chatouille les narines, bien plus agréable que l'odeur âcre du lisier de porc.
       La menace des voiles de l'ouest grandit.
       
       Je commence à dessiner le groupe de galaxies NGC7586-7631 dans Pégase.
       Je me rends compte alors que la jupe du Strock était mal mise, ce qui a dû occasionner une perte de contraste alors que la luminosité de la Lune est assez forte. Je constate en effet un mieux dans le contraste après avoir réajusté cette jupe.
       
       Observation 8980 : NGC7617/9/26.
       A 150x, le duo formé par NGC7619 et 7626 est facile, les 2 galaxies étant toutes deux considérablement faibles et NGC7626 étant notée diffuse à faible centre marqué. Le duo devient un trio dur quand je parviens à détecter NGC7617 un quart du temps en vision indirecte (VI4).
       
       
       Les voiles seront bientôt là.
       A 3h40 2 chouettes chevèche se parlent, c'est magique.
       
       Observation 8981 : NGC7611.
       150x. Située dans le groupe des précédentes, elle se montre faible, assez condensée. A 3h50 les nuages sont dessus et sur Pégase, le ciel est vite très couvert par l'ouest.
       
       
       Je prends quelques photos souvenir maintenant que j'ai le temps faute de ciel.
       
       A 4h30 le ciel est encore bâché, envahi de stratus et stratocumulus.
       Le camion de collecte du lait est arrivé pour un quart d'heure.
       
       A 5h15, après un peu de repos dans l'auto, je remballe sous les nuages.
    • By xavierc
       Nord de la Seine et Marne à l'entrée de la ferme
       Nuit du 23 au 24 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       9 dessins : 8969 à 8977
       
       Ma première sortie à la campagne depuis les vacances se fait encore aux commandes du Dobson 508.
       La forte odeur de lisier de porc qui m'a saisi en sortant de la voiture au niveau des ballots de foin m'a fait fuir ce site.
       
       Arrivé à 21h45, j'étais installé à 22h45, ayant monté le télescope sous le regard intrigué des vaches.
       J'ai eu droit à un feu d'artifice vers le sud, ils fêtent quoi à cette date?
       
       J'observe une nébuleuse planétaire puis un amas ouvert de l'Aigle.
       
       Observation 8969 : NGC6751.
       85x, 402x, 631x. Très réactive en Oxygène 3, elle est vue un peu floue dès 85x. Notée assez faible, elle montre son étoile centrale facile considérablement faible, et des traces d'anneaux en vision décalée VI2.
       La turbulence est forte à 402x. Elle est trop sombre à 631x. Une étoile est soupçonnée dedans à côté de la centrale.
       La structure annulaire ressort mieux en filtrant en Oxygène 3, évidente alors.
       
       
       A 23h20, les vaches dans la prairie à quelques mètres de l'autre côté de la barrière urinent à tout va! Heureusement que ça ne sent pas jusqu'ici.
       Je me vengerai en faisant de même au bord de leur enclos en cours de nuit.
       
       Observation 8970 : NGC6756.
       85x, 201x, 276x. Il est petit et très serré à 85x. La turbulence reste forte à 276x. Je note un curieux groupe d'étoiles serrées considérablement faibles à faibles en forme de S au centre.
       
       
       Vers minuit et quart, je pars me reposer 20 minutes dans la voiture.
       La Lune à 40% de phase se lève à 0h45 dans les arbres et sous les Pléiades.
       
       Je poursuis avec des galaxies de l'Aigle.
       
       Observation 8971 : NGC6900.
       Pas vue à 85x, elle est très faible et diffuse à 201x, vue sous forte turbulence.
       
       
       Observation 8972 : NGC6915.
       85x, 201x. Elle est bien plus facile que la précédente alors que la Lune à 40% s'est levée entretemps. Je la vois à 85x, puis à 201x elle m'apparaît considérablement faible et condensée, facile. En vision indirecte son noyau est ponctuel.
       
       
       Un moustique m'embête temporairement vers la demie de 1 heure.
       La Lune est suffisamment montée pour que je constate qu'elle est nichée dans l'amas des Hyades et au-dessus d'Aldébaran.
       
       Observation 8973 : NGC6922.
       85x, 201x. Repérée assez vite à 201x, diffuse, elle n'a pas été décelée à 85x.
       
       
       Observation 8974 : NGC6926/9.
       201x. Ce couple inégal comprend NGC6926 très faible à VI1, très diffuse, et NGC6929 faible, petite et condensée.
       
       
       Pour changer des galaxies, je pointe une nébuleuse planétaire de Pégase déjà dessinée avec 2 fois moins de diamètre.
       
       Observation 8975 : PK104-29.1.
       85x, 138x. Aussi appelée Jones 1, elle est soupçonnée sans filtre. Elle n'est pas si facile que ça en filtrant en Oxygène 3, restant faible à très faible. Je la dessine avec ce filtre. Le filtre et le grossissement de 138x sont le bon duo pour la détailler.
       
       
       J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont un groupe Arp.
       
       Observation 8976 : NGC7680.
       201x. Elle se révèle condensée et considérablement faible.
       
       
       Observation 8977 : NGC7805/6.
       201x, 276x. De son autre nom Arp 112, ce duo me montre NGC7805 considérablement faible et NGC7806 faible à très faible.
       
       
       A 3h50 une vache gloutonne mange bruyamment dans sa mangeoire à 5 mètres de moi.
       
       Des voiles à l'ouest viennent puis gênent. Je patiente dans l'auto, mais me laisse emporter par le sommeil jusqu'aux rivages de la 5ème heure.
       L'aube est arrivée. Atteint de migraine et de nausées, je finis ma nuit de sommeil ici jusqu'à 10h. C'est parfois dur de sortir ce gros télescope un vendredi soir.
       
    • By xavierc
       Dans le virage du fond du parking.
       Nuit du 8 au 9 août 2019
       Dobson 508/1920
       
       14 dessins : 8949 à 8962.
       
       Voici venue la dernière nuit de mes vacances, après 2 semaines et demie dans le sud.
       
       Après 2 heures de sieste post-dînatoire, je suis prêt à observer à 23h15.
       Des voiles inattendus sont illuminés par la Lune en premier quartier.
       Cette dernière est masquée par les arbres à la fin de mon installation, j'ai tiré exprès le Dobson le plus près possible des arbres pour bénéficier plus tôt de leur ombre.
       
       Les voiles s'évacuent peu à peu par l'est.
       Je dévie le Dobson vers des galaxies des Chiens de Chasse et de la Grande Ourse car mon but premier de la nuit, Cassiopée, se retrouve voilée.
       
       Observation 8949 : NGC5377.
       85x, 201x. Elle est vue facilement à 85x. A 201x son centre considérablement faible surpasse le reste faible à très faible. En vision indirecte, elle est beaucoup allongée.
       
       
       Une animation est en cours chez Jean-Bernard C. vu les clameurs venant de par là.
       Je pause les observations pour aller à 23h30 aux toilette sèches décidément bien pratiques car proches.
       
       Observation 8950 : NGC5448.
       85x, 201x. Vue allongée à 85x, elle est considérablement faible et allongée dès ce grossissement. Je remarque une zone plus dense en vision indirecte un quart du temps (VI4).
       
       
       Observation 8951 : NGC5422.
       85x, 201x, 276x. Petite à 85x et assez faible, elle inclut 2 étoiles aperçues en vision décalée à 276x. Encore une galaxie allongée!
       
       
       Observation 8952 : NGC5473.
       85x, 201x. Elle aussi est petite à 85x. Facile et diffuse, elle se révèle considérablement faible.
       
       
       A minuit et demi, la Lune disparaît derrière les montagnes.
       
       Je quitte temporairement les champs de galaxies pour dessiner un amas ouvert de Cassiopée.
       
       Observation 8953 : NGC654.
       201x. Je le vois au chercheur 9x50 comme une petite tache floue faible. Au télescope, il est vraiment riche et serré, bien que la forte turbulence de 4 sur 5 limite sa beauté.
       Ses étoiles assez brillantes à perceptibles ont élu comme chef une brillante jaune.
       
       
       Dans la même zone orientale du ciel, je finis d'explorer le groupe de galaxies de NGC80 dans Andromède.
       
       Observation 8954 : NGC79.
       Elle est faible et diffuse à 201x.
       
       
       Observation 8955 : IC1542.
       A 201x, je la note très faible, allongée, avec 2 étoiles voisines en vision indirecte.
       
       
       Des voiles reviennent à l'ouest du ciel à 1h50 et gênent à 2h.
       
       Observation 8956 : IC1546 et NGC86.
       A 201x, IC1546 est très faible, allongée, et escorte la faible NGC86.
       
       
       Des voiles gênent à la fin.
       
       Observation 8957 : PGC1396 et consorts.
       201x. Cette galaxie faible à très faible ronde est accompagnée de 2 allongées qui n'étaient pas identifiées par Guide 7. J'ai dû croiser les données d'Aladin avec une recherche sur le nom des galaxies de ses catalogues bizarres pour trouver le nom équivalent et plus court dans le catalogue PGC. Il s'agit donc de PGC3089726 vue VI3 et PGC1666918 à centre très faible et VI1 ailleurs.
       
       
       J'enchaîne sur des galaxies de Pégase dont des objets Arp.
       
       Observation 8958 : NGC7814.
       85x, 138x, 201x, 276x. Je lui vois une teinte un peu bleue à 85x.
       La zone centrale se fond progressivement dans le halo externe à 201x, et j'aperçois assez difficilement la bande sombre qui coupe en 2 cette zone centrale. Je la vois mieux à 276x, VI2. Elle est plus sombre que le reste de la galaxie.
       
       
       Observation 8959 : IC5378.
       201x, 402x. Je ne l'ai pas choisie au hasard, car c'est aussi Arp 130. Elle est intéressante, repérée faible à 201x, assez sombre à 402x, montrant sa dissymétrie et 3 nodosités dont 2 noyaux visiblement repoussés sur un bord.
       
       
       Observation 8960 : UGC12856.
       85x, 201x, 276x. Cette autre galaxie Arp (N°262) est vue très faible à 85x. Elle est optimale à 201x. Il est difficile de détailler ses nodosités VI3 à 5.
       
       
       A 4h quelques voiles éparses passent encore.
       
       Je dessine M74, galaxie des Poissons transcendée ce matin.
       
       Observation 8961 : M74.
       85x, 138x, 201x, 276x, 402x. Je l'aperçois déjà au chercheur 9x50 comme une tache floue très faible.
       A 85x, elle m'apparaît considérablement faible, bleuôtée. A 138x mais surtout 201x, 3 bras spiraux sont identifiés, VI2 à 4, et à 276x et plus des nodosités VI2 à 4 sont individualisées.
       Quelle belle observation de cette galaxie dont les spires m'ont résisté longtemps!
       
       
       Je termine ces astro-vacances sur une autre galaxie Arp de Pégase.
       
       Observation 8962 : UGC12891.
       85x, 201x, 276x. Arp 249 est une tache très faible à 85x. Elle se dédouble en 2 noyaux à 201x et une nodosité est vue à l'écart à 276x.
       
       
       A 5h, l'aube arrive. Je remballe le haut et le miroir primaire du 508 pour ne pas courir le risque de me griller avec en plein jour.
       Ce fut encore une belle moisson d'objets astronomiques que ces vacances estivales.
  • Images