zirkel 2

Question verre ED/ crown? flint?

Recommended Posts

il faut vivre en chine pour s'en sortir avec un prix correct.....je vais voir si j'ai assez d'éléments pour calculer le OK4-OF1 de LZOS.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Cela marche bien aussi avec une valeur de 1/8100 pour une 106/1000. Ya ka ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est du prémâché sur les fiches des verres russes :

OK4 0.4545, υd 92.05

OF1 0.4595, υd 51.81

delta f / f ~ 1/8048

à f/10 pas de soucis, l'écart de υd étant énorme

Par contre commander chez eux à l'unité, autant prendre une FC100 taka

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, lyl a dit :

Par contre commander chez eux à l'unité, autant prendre une FC100 taka

Ho oui....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les verres "fluorés" comme l' OK4 et le N-FK58 ont la réputation d'être difficile à surfacer.Ce serait un peu les mêmes méthodes d'usinage que pour la fluorine.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vous savez ce qui était mis en optique dans ces lunettes? Ils partent un peu en sucette dans cette boutique mais bon pour l'histoire.

http://rus.telescopes.ru/product.html?cat=1&prod=1

J'ai le renvoi 1.25" à miroir et il est très bon, protection diélectrique lanthane. Les oculaires sont très bons aussi pour des plossl selon la rumeur:D.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La petite du soir, je cherche encore ce que TAL a pu reprendre des classiques : peut-être le n°1 des améliorés de Telescope Optics

Mais bon c'est le panel de verre russe alors... le baryum c'est pas cher chez eux.

C'est très proche en calcul du chromatisme et le bleu et le bleu profond peu précis mais se tient bien. (autour de 7x le disque d'airy). J'ai essayé de refaire comme l'évaluation de Rohr. Seul le violet fait un peu des siennes, ça ressemble au test étoile en lien. La vixen 102M est moins bien en chromatisme, le bleu se manifeste pour l'avoir vu. Le piqué, je ne sais pas laquelle serait la mieux. J'ai un excellent souvenir de la 102M en photo filtrée autour du jaune.

Mais pour information quand même, on peut avoir des achromats qui ont un RC très proche et une grosse différence sur le comportement dans le bleu 460nm et le bleu-violet 435nm. La formule de dispersion se limite à la raie F : donc quelques subtilités...

TAL-100f10.jpg.aac1c1f4b8ce013a7c6f751c7715afd7.jpg

---------------------------

J'ai trouvé un article de recherche qui parle de changer la méthode de conception en déplaçant les limites chromatiques. C'est utile du point de vue planétaire pour comprendre la gêne du 460 nm mais pas forcément pour les objets nocturnes de faible luminosité, il y a aussi ce qu'on observe qui compte. Aussi curieux que ça puisse paraître, en champ profond, je préfère qu'on équilibre le piqué sur les raies bleue rouge profond et jaune sodium. (FDC), pas grave si le vert file un peu, ça n'est jamais énorme et il n'y a pas beaucoup d'objets nébulaires qui donnent dans cette couleur.

La gestion du chromatisme, c'est un compromis, et bon ... 13% du max de sensibilité à 460nm ça compte pour le contraste.

human-spectral.JPG.bbf3eba37219dda85dceecaf2eeaa6b4.JPG

 

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

La Tal 100R et RS n'ont pas eu la diffusion qu'elles méritaient faute de vendeurs en France malgré la monture pas abouti mais un prix canon à l'époque. Je crois qu'en Belgique elle se vendait bien mieux chez Optik van machinchose....près de Bruxelles. Mais la qualité optique était très bonne. Elle aurait pu avoir une diffusion comme la Telemator/Telementor. Dommage.

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les lunettes TAL semblent s'être bien vendues aussi en Grande-Bretagne.Le manque de publicité pour asseoir la marque et les prix concurrentiels des matériels chinois en face ont freiné leurs diffusions.

Mais il y a aussi quelques détails de fabrication qui ne me plaisaient pas quand j'ai regardé la TAL 100 : un pare-buée en plastique et un barillet d'objectif pas totalement peint en noir pour éviter les reflets parasites.

Pour le prix, cela me dérangeait.

 

Leurs autres lunettes astronomiques sont orientées astrophoto. En tant qu'observateur visuel uniquement, je trouve qu'elles n'apportent rien de nouveau au marché.

 

Leurs oculaires sont aussi dépassés niveau rapport qualité/prix.Relief d'oeil faible et non adapté la plupart du temps aux porteurs de lunettes.

 

Il ne faudrait pourtant pas grand chose à cette firme russe pour s'imposer sur le marché.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec toi. Il n'y a que la partie optique de valable.....Le reste est totalement dépassé. 

Pour les oculaires c'est autre chose à considérer si ils sont aussi pointus que des ortho Tani ou baader.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Etant partie à faire un objectif similaire pour le rendu couleur, mais plus de piqué planétaire, et avec des matériaux plus simples. Je me rends compte encore une fois de la pertinence du choix russe : un objectif visuel à tout faire. Même ressenti pour le reste : un peu trop rustique, un petit coup de pouce là-dessus l'aurait rendue sans défaut.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

et pour les oculaires. Tu avais aussi un bon ressenti pour ces plossls symétriques "tout simple" mais avec ED au lanthane.

Quid aussi de ces "rumeurs" lues par ci par là que LZOS (TAL?) fabriquait des objectifs pour Zeiss?

Edited by STF8LZOS6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Existe t-il des oculaires avec des lentilles en "fluorite" ? Je pose la question car, Il existe une Barlow qui utilise deux lentilles en fluorite : la  FFC de Baader. :-)

Mais "quid" des oculaires ? 

Edited by jm-fluo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis bien d'accord avec vous sur la trés bonne qualité de ces optiques russes.Je trouve seulement dommage que la partie mécanique soit un peu juste.

Ce serait pourtant intéressant pour l'industrie optique russe de partager ses ventes entre optique militaire et optique de loisirs.

La première fois que j'ai regardé le site de la société russe NKZ qui détient la marque TAL, j'ai quand même été surpris de voir se côtoyer viseurs nocturnes à point rouge pour armes de guerre et lunettes astronomiques!:S

C'est pas habituel!

 

il y a une heure, STF8LZOS6 a dit :

LZOS (TAL?)

L' optique russe a plusieurs entreprises héritées vraisemblablement de l'ère communiste :

 

un verrier pour fabriquer le verre brut (du sable en verre) et des instruments optiques nommé LZOS à Moscou 

et des fabricants d'instruments optiques dans différentes villes du pays :

 

société NPZ (Novosibirsk Instrument-Making Plant) en Sibérie à Novosibirsk

http://www.npzoptics.com/

 

société ZOMZ à Moscou aussi

http://zomz.ru/en/#3

 

société KOMZ à Kazan pour la fabrication de jumelles

http://komz-shop.com/catalog/20

 

il y a une heure, jm-fluo a dit :

Existe t-il des oculaires avec des lentilles en "fluorite" ?

Je ne crois pas car il me semble que les oculaires n'ont pas besoin d'être apochromatiques comme les objectifs pour bien fonctionner.A confirmer.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 20/04/2019 à 11:45, jm-fluo a dit :

des oculaires avec des lentilles en "fluorite"

Ce n'est pas adapté, il y a de rares formules en longue focale dont l'Erflé et dérivés qui gagnent à utiliser un verre ED.

Mais le champ  (les forts angles) des oculaires nécessite des fortes courbures. On prend plutôt des verres à fort index : cela permet d'aller plus loin dans la correction de l'astigmatisme.

PS : j'ai trouvé un remake de la TAL 100 avec un verre moderne que je n'avais pas exploré chez Ohara, on pourrait pousser à un peu plus grand : 100f10 -> 110f11. (voir réfracteur français)

-------------------------------------------

Faisable pour un peu moins cher en triplet huilé résistant BAF4 - SK15 - KzFS11,  même comportement dans le bleu-violet.

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, jm-fluo a dit :

Un post interessant

ha oui?  ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

heu JM...on y apprend rien du tout, sauf que les Vixen LV hé bien pas terribles. Je ne peux pas vraiment juger car je n'en ai eu que deux achetés en occasion, et très vite vendu pour le 2.5mm, et le 4 je lui ai explosé la Barlow qui était un trop de serrure pour en faire un bon oculaire de 20mm...

Ceux qui m’intéresse sont les ZAO....car il y a du ED et ils sont en haut de la marche.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, STF8LZOS6 a dit :

Ceux qui m’intéresse sont les ZAO....car il y a du ED et ils sont en haut de la marche.

Du "ED" ? je ne savais pas, des verres à "haut indice", oui ! Mais c'est peut-être la même chose ? :-)

 

Chez Takahashi, par exemple, dans la série LE, seul les 5 mm et 7,5 mm possèdent un élément ED !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Il n'y a pas de verre ED dans les ZAO mais c'est un remplacement des strong, super strong flint/crown  originaux ( SSK8 - SF14 - SK14 // SF10, source H.Gross, univ Friedriech Schiller, Jena) par des combinaisons au Lanthane (cher et compliqué à polir)

page 5

 

Série LE, j'ai un eudiascopique, un ultrascopique, les formules modernisées se ressemblent : c'est à vérifier mais je pense que c'est le verre du doublet ciel qui est un verre ED ou proche ED. Le verre central est peu dispersif mais pour le garder de faible épaisseur, il reste à index moyen.

La formule originelle est SF10-SK2 / SK7 (faible disp.) / SK7-SF10. La construction d'époque utilise un mode "triplet" pour la correction chromatique. SK2 et SK7 sont très proche en dispersion, SF10 est le verre lourd anormal des années 50 et avant-guerre.

masuyama2-post-36-1407091554409.jpg

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, lyl a dit :

Il n'y a pas de verre ED dans les ZAO

Je m'en doutais un peu ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Ah et tant que j'y pense vu que Vladimir Sacek vient de poster un paquet d'infos sur les oculaires et que l''info est devenu publique, je pose ma petite bouse bien cachée depuis aout dernier histoire de pas rester muette.

Le "TMB monocentric".

C'est une boule prisonnière ! A utiliser à f13 + de préférence ou avec barlow sinon le bord file : que des verres lourds BASF64, SSK8, SF4

Cherchez les oeufs et Joyeuses Pâques !

TMB-Supermono-9.1.jpg  TMB-mono3.jpg.83c52070a5dc73cd7f021c08f30f7189.jpg

TMB-mono.jpg.e844077dc5827e0327190a54d2fd32a1.jpgTMB-mono2.jpg.6c84d90b88842eeb05ca6909329c1436.jpg

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, lyl a dit :

BASF64, SSK8, SF4

Alors Triplets Achromatiques Steinheil?

steinheil-triplet-achromatic-lenses

le 12.5 mm par exemple avec une barlow TV 3X et une apo F8. Cela marcherait en temps qu’oculaire UHD de 4mm?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By fljb67
       
      Bonjour,
       
      Optique : téléobjectif Sigma de 400 mm de focale ouvert à 5.6 ( = ouverture maximale ).
       
       
      Je croyais - à tort donc - que le phénomène d'aigrettes était réservé aux télescopes muni d'une "araignée".
       
      Ci dessous, un crop d'Arcturus  ( pose unique, sans DOF ) :
       

       
       
      Donc, question : à quoi est dû le phénomène révélé sur cette prise de vue ?
       
      ... sachant que l'ouverture à 5.6 est la valeur maximale  et donc que le diaphragme mécanique ne peut pas intervenir à ce niveau.
       
       
       
      PS : J'ai une hypothèse genre lentille(s) déformées de part leur montage trop "serré".
       
      ¨¨
    • By tom
      Meilleurs voeux à tous les astronomes !

      20 années d'astronomie derrière moi et voilà venu le moment de lancer un nouveau projet pour s'amuser pendant les 20 prochaines années.
      J'ouvre ce post en toute modestie pour partager mes expériences et  quelques réponses sur les questions que l'on peut se poser sur ce genre de sujet sans fin à savoir : et si je refaisais mon set up ?!
      Je partage ici parce que j'ai appris énormément de choses sur ce forum en tant d'années et que ça me paraît être un juste retour des choses d'y participer à mon tour.
       
      Pour gagner un peu de temps dans ce feuilleton, ce projet a été lancé il y a déjà 3 ou 4 mois... et promet de se poursuivre pour encore au moins la même chose. Il se finira le jour de la première lumière. C'est à dire après les réglages, la/les collimations, les corrections de tilt, la mise au point électronique...etc. Je m'engage officiellement à ce que toute image non optimisée ne soit pas considérée comme première "vraie" lumière... ça promet de durer un moment.. donc. Installez vous bien et c'est parti.
       
      EPISODE 1 - Cahier des charges
      Pour entrer directement dans le vif du sujet, le setup que j'utilisais jusqu'alors avec grand plaisir était le suivant :
      Lunette : Televue 85 + réducteur televue : focale de 480mm ccd : atik 16HR - échantillonnage de 2,7'' (donc sous-échantillonné) monture : Taka EM200 temma2jr + guidage diviseur optique (marque ZWO) et Atik Titan Logiciels : prism V10 (acquisition et prétraitement) L'ensemble était relié au pc en ethernet via un silex 4000U2 avec une stabilité logicielle de l'ensemble exceptionnelle depuis 4 ou 5 ans et de bons résultats en imagerie (cf. images ci-dessous)  
      Alors pourquoi en changer si ce setup fonctionne bien ???
      je le connais par coeur et l'astronomie c'est beaucoup moins amusant quand tout fonctionne du premier coup. je sous-échantillonne depuis des années c'est un set-up pour faire du grand-champs, avec un capteur principal qui fonctionne très bien, mais qui n'est pas adapté au grand champs (petite taille, gros pixels), donc il me faut plus de focale. l'évolution des capteurs me donne envie d'essayer les CMOS en pose rapide et pourquoi pas de combiner ces poses avec des poses longues en ccd. et puis le diamètre évidemment : j'en veux plus.  
      Il a donc bien fallut se lancer et écrire un cahier des charges pour commencer à réfléchir un peu plus précisément. Voici donc mes contraintes :
      La contrainte principale et absolue est que je veux rester sur un setup mobile pour voir du pays et des amis . Cette contrainte conditionne énormément de choses à commencer par l'encombrement et le poids d'autant plus que je fais de l'imagerie et non du visuel. Deuxième chose : je conserve l'atik16HR... fidèle, efficace, très peu bruitée. Elle peut être diablement efficace en longue pose sur des nébuleuses planétaires en ciel profond et elle n'a pas dit son dernier mot.
       
      Le cahier des charges de départ du projet est donc :
      - Tube léger : maximum 12kg (hors train optique mais y compris les anneaux) - Diamètre : le maximum tout en respectant la contrainte numéro 1 - Modulable : pose rapide / Nébuleuses planétaires / Galaxies - Evolutif : correcteur/réducteur/barlow...etc - Assez rapide pour l'imagerie (F/D<5) mais avec une collimation stable… très très stable - Backfocus mini : 60-65mm pour pouvoir placer un diviseur en cas de besoin - Mise en température rapide et stabilité thermique du tube  
      La suite au prochain épisode.



    • By Jean-Baptiste_Paris
      Salut à tous, 
       
      J'ai enfin eu la chance le we dernier de réaliser la première lumière de la 16200 !  
       

       
       
      Montée sur la TSA 102 avec le montage suivant : réducteur - bague CA-35 - bague M54 - DO - RAF - CCD
       
       
      Le tirage est un peu supérieur à celui optimal du réducteur (90,5mm au lieu de 83,5mm) mais le réducteur est assez tolérant... OU m'a conseillé de tester avec la bague allonge 19 et sans, pour voir ce qui est optimal. Je n'ai pas eu encore l'occasion de faire le test sans la bague allonge. 
       
       
      Le guidage s'est fait au DO avec la AtikGP. Pas des conditions exceptionnelles niveau ciel, mais suivi correct malgré tout. 
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
      Voici l'image que j'obtiens (en empilant 18 poses de 900s en bin1, Ha 3,5nm - pas de DOF - juste un STF sous Pix pour visualiser) : 
      Clic sur l'image pour la full (jpeg). 
       

       
      Je constate que l'aspect des étoiles n'est pas parfait sur les bords : 
       

       
      Du coup, j'ai passé l'image dans CCDInspector, mais j'aurais besoin de votre aide pour analyser ces images : 
       
      Sur une série de 18 brutes non calibrées : 
       

       

       
      Sur l'image empilée : 
       

       

       
      Je vous avoue que j'ai un peu de mal à me faire une idée... c'est pas moche, mais pas optimal non plus ! 
       
      Pour moi ce n'est pas du tilt car les étoiles ne sont pas déformées dans la même direction... donc c'est sans doute lié à la distance entre le réducteur et le capteur (?). 
       
      Est-ce que ça vous semble acceptable ou est-ce qu'il est possible d'améliorer les choses ?
       
      En sachant qu'à moins de changer de DO, je ne vais pas avoir beaucoup de latitude sur le tirage mécanique derrière le réducteur. 
      Tout est vissé, donc normalement il doit y avoir très peu de tilt. 
       
      La bague CA-35 fait 30mm, peut-être qu'une bague plus courte sur mesure chez Skyméca me permettrait de diminuer un peu le tirage... 
       
      Merci beaucoup pour vos lumières !!!  
       
      jb
    • By MEDION42
      Bonjour, 
       
      Je voudrais savoir si certains d'entre vous ont pu comparer la Synguider 2 par rapport à la première version. La Synguider 2 est elle plus performante ?
       
      Personnellement, j'ai testé la version 1 avec un bilan mitigé. 
       
      Je l'utilise d'un balcon orienté au sud. Je n'ai donc pas la possibilité de mettre en station avec l'étoile polaire. ma lunette est une TEC 140 sur une monture CGEM. J'utilise la Synguider 1 sur une lunette guide de 80/400.
       
      J'ai pu obtenir des autoguidages corrects mais ces derniers temps je n'y arrive plus sans que je comprenne pourquoi.
       
      Merci d'avance pour votre retour d'expérience.
       
      Bon ciel. 
       
      Patrick  
    • By Dav78
      Salut,
       
      J'ai depuis quelques semaines une lunette TS Optics Imaging Star 71 que j'ai commandée chez Pierro.
      La lulu est nickel, et les résultats me conviennent.
      J'ai cependant un petit souci de tilt que je n'arrive pas à régler, et c'est là que j'ai besoin de votre aide ou de vos conseils 
       
      Le PO est en 2,5 pouces, il y a un correcteur intégré, et le FF est bien corrigé.
      Il y a un système de correction de tilt au bout du PO, avec la bague rotative à 360. Il me semble que cette ensemble est fixé au PO par une connexion de type M63.
       
      Il y a donc 3 séries de vis pour régler le tilt, avec pour chaque série, deux tirantes et une poussante, enfin je crois.
      Je vous ai mis une petite photo, ainsi qu'un schéma du système de réglage de tilt et du capteur de l'APN (A7S). Le point de vue est depuis la lunette vers le capteur, comme sur la photo.
      Je vous ai également mis une image correspondant à deux photos : une orientée à 0°, et l'autre à 90 (à peu près).
      Sur cette image, que j'ai réorientée (flip vertical) pour matcher avec le schéma et le capteur, on voit bien qu'en bas à gauche les étoiles sont un peu allongées, et celles en haut à droite sont hors focus, ce qui semble en gros correspondre à l'axe de tilt à corriger.
      Le pbm c'est que je n'arrive pas à tout bien corriger, ce qui semble être lié à la position des vis de réglages : quand je dévisse les deux séries en bas à gauche, ça corrige bien les étoiles allongées, mais ça empire la perte de focus en haut à droite.
      Il faudrait qu'une série de vis soit localisée pile poil en bas à gauche. 
      J'ai bien pensé à mettre des spacers en M63 entre le PO et le système de réglage de tilt pour essayer de bien positionner les vis, mais je n'en trouve pas...
       
      J'espère que j'ai été clair dans mon explication.
       
      Des idées les copains ?
      Merci!
       
      La photo du système et le schéma avec photo en fond.
       


       
      La photo à 100% pour voir où sont les défauts.

       
       
  • Images