Sign in to follow this  
brizhell

Nobel de physique 2019 pour Peebles, Mayor et Queloz !!

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com

Oui, il suffit de rester cliqué dessus :)

Félicitations à eux trois ;)

AG

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, brizhell a dit :

J'ai oublié de citer Peebles dans le titre

tu peux éditer maintenant sur le nouveau site. 

Ils auront mis le temps à leur donner aux exoplanéteux. 

Peebles c'est bien, mais là pareil, il devraient songer à donner les prix aux gens avant qu'ils soient octogénaires. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Champagne!!!

Un prix bien mérité pour la plus belle découverte de la fin du vingtième siècle...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Superfulgur a dit :

une Jupiter collée à une étoile, avec une période aberrante de 4.2 jours… c'était trop too much. 

 

J'avoue honnêtement qu'à l'époque, j'ai eu un gros doute... Je pensais à une erreur de mesure ou autre... :$

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
23 minutes ago, Superfulgur said:

Et puis bien sûr, l'OHP va pouvoir rajouter une plaque commémorative à l'entrée du télescope de 2 mètres. Un modeste télescope, âgé de plus d'un demi siècle, menacé de fermeture, à l'origine d'un Prix Nobel de Physique, la classe...

 

Lorsque j'y suis passé en 2016 pour tester un de mes protos sur un bâtiment a coté, il y avait déjà une plaque commémorative :

 

IMG_4170_extrait_reduit.JPG.0f239956ed0b85b4937becd75f2cb8df.JPG

 

La casquette, c'était pour le fun, je la traîne dans tout les observatoire ou je passe....

 

IMG_4173_reduit.JPG.57401a5f641ce00b3a85700b9178791e.JPG

 

 

  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 40 minutes, Superfulgur a dit :

Perso, ce qui me scotche le plus, c'est qu'ils aient publié, alors que leur découverte était "impossible", ou presque, une Jupiter collée à une étoile, avec une période aberrante de 4.2 jours… c'était trop too much. 

 

C'est justement ça qui me plait dans la Science !

Elle appartient totalement aux hommes qui la construisent pas à pas , qui expriment leur liberté de pensée , ça n'est pas une Vérité révélée et intangible.

 

Ils expriment leur liberté  mais aussi  leur capacité d'aller contre l'opinion commune dans les domaines dans lesquels ils oeuvrent dans l'ombre  pour faire avancer la connaissance en pleine lumière , comme aujourd'hui.

 

ils sont dignes d'être considérés comme des précurseurs , des découvreurs , comme tu l'indiques,  dés lors qu'ils peuvent  imaginer ce qui, à un instant donné, est inimaginable et contraire au dogmes ambiants.

 

Ils doivent donc interroger en permanence leur science , comme un croyant doit interroger sa foi et ne pas être captifs de schémas qui risquent de ne jamais ouvrir l'esprit à l'inconcevable , alors même que notre Univers semble porter en son sein , jusqu'où peut porter notre regard dans l'espace et le temps, des "choses" pour lesquelles l'imagination,  poids et mesures , connaissances scientifiques doivent faire alliance parce que sans cela , elles n'existeraient pas pour nous et à notre échelle.

 

La science est vraiment un espace de liberté qui laisse finalement une vraie place à la rêverie. 

C'est le prix à payer pour ce paradoxe , puisqu'une découverte en appelle une autre : on sait qu'on ne sait jamais et que l'horizon du savoir ne cesse de reculer tellement il reste à découvrir....

 

 

Amitiés

 

Edited by hamilton
  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un petit mot sur le cas de James Peebles.

 

Il faisait partie d'un groupe de quatre personnes qui avaient compris dans les années 1960 qu'il devait exister un écho lumineux du Big Bang, le fond diffus cosmologique, et que détecter ce rayonnement était à la portée des technilogies d'alors. Avec ses trois collaborateur, Robert Dicke, Peter Roll et David Wilkinson, il avaient entrepris la construction d'une antenne radio capable de le détecter. Ils étaient en bonne voie pour y arriver quand deux radioastronomes, Arno Penzias et Robert Wilson, qui utilisaient l'antenne radio la plus sensible d'alors (initialement dédiée aux premières communications satellitaires, les satellites en question ayant été mis HS par un essai nucléaire dans l'espace...), découvrirent par hasard et sans même le réaliser ledit fond diffus cosmologique. Il comprirent ce qu'ils avaient sous la main par une discussion un peu fortuite avec un confrère radioastronome, Bernard Burke, qui avait entendu parler des travaux de Peebles par un autre confrère, un certain Ken Turner. Ce furent donc Penzias et Wilson qui obtinrent le prix Nobel (en 1978) par un concours de circonstance que l'on peut qualifier d'assez heureux : à quelques mois/années près, il aurait été pour l'équipe de Peebles.

 

De cette équipe, Dicke et mort en 1997 et WIlkinson en 2002. Je n'ai pas trouvé (sans bien chercher non plus) ce qu'il était advenu de Roll, qui doit avoir 80 ans bien tapés. Peebles pourrait donc être le dernier survivant (et certainement le dernier encore actif) à recevoir le prix Nobel... 41 ans après.

 

Edited by dg2
  • Like 6
  • Thanks 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

 

Sympa cette vidéo.

Y'en a qui vont dire que je chipote mais à un moment donné on nous parle de baisse de luminosité de l'étoile (lors d'un transit) alors qu'il s'agit d'une baisse d'intensité...

La luminosité est une chose, l'intensité en est une autre...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au delà de ce Nobel qui nous ravit tous au terme de 24 ans d'attente et s'agissant de Michel Mayor, il récompense une personnalité aux grandes qualités humaines. Ce dernier a toujours été très proche des amateurs et sa très grande gentillesse fait l'unanimité. J'ai l'honneur de le compter depuis plusieurs années au nombre des membres du comité de soutien de mon observatoire preuve d'une grande disponibilité malgré ses occupations multiples.

 

Philippe morel.

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

(Juste une parenthèse: le chocolat, ça marche, et quand est-ce que Vera Rubin l'aura?)

 

 

IMG_20191008_222039.jpg

  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, apricot a dit :

(Juste une parenthèse: le chocolat, ça marche, et quand est-ce que Vera Rubin l'aura?)

 

Il me semble que des personnes décédées ne peuvent pas avoir le Nobel…

 

Par ailleurs, Vera Rubin avait deux ans quand Fred Zwicky a découvert l'extraordinaire problème de "la masse manquante". Il n'a pas obtenu le Nobel pour son extraordinaire découverte, qui a inspiré Vera Rubin dans ses propres observations...

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, dg2 a dit :

De cette équipe, Dicke et mort en 1997 et WIlkinson en 2002. Je n'ai pas trouvé (sans bien chercher non plus) ce qu'il était advenu de Roll, qui doit avoir 80 ans bien tapés. Peebles pourrait donc être le dernier survivant (et certainement le dernier encore actif) à recevoir le prix Nobel... 41 ans après.

Je précise quand même (car mon message était ambigu) que Peebles a été récompensé pour l'ensemble de son oeuvre, comme l'avait été Chandrasekhar en 1983. Le Nobel ne répare donc pas une quelconque "injustice" avec l'attribution du prix en 1978 à Penzias et Wilson. Il était inévitable que ce fussent eux qui aient été récompensés à l'époque, même si c'était un peu cruel pour Peebles et ses collaborateurs d'alors.

Edited by dg2
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me réjouis avec tout le monde pour le Nobel obtenu par Mayor et Queloz.
Mais à mon avis A. Wolszczan et son équipe auraient du être associés : en 1992, tout à fait par hasard, avec le radiotélescope d'Arecibo, ils ont détecté les deux premières exoplanètes autour, non pas d'une étoile, mais d'un cadavre d'étoile : le pulsar PSR B1257+12

Le problème est que la découverte a longtemps été controversée avant d'être confirmée


A. Wolszczan, D. Frail, « A planetary system around the millisecond pulsar PSR1257 + 12 », Nature, vol. 355, no 6356,‎ 1992

 

Quelques faits concernant la découverte de 51 Peg b à l'OHP :
- à l'époque Mayor ne cherchait pas des exoplanètes mais des naines brunes ! Les spectrographes n'étaient pas encore assez précis, y compris ELODIE, pour détecter des planètes en prenant en exemple le seul système connu en 1995 : le notre
Notez que c'est à peu près à la même époque qu'ont été trouvées les premières naines brunes, mais c'est passé inaperçu...

- 51 Peg b gravite à 0.05 UA de son étoile : à l'époque personne ne pensait qu'une planète géante pouvait exister si près de son étoile. Avant de publier, Mayor et son équipe ont demandé à des théoriciens, en toute discrétion, si les simulations étaient en accord avec les observations. C'est une fois l'avis positif reçu qu'ils ont envoyé leur papier à Nature...

- Chez les concurrents américains, 51 Peg b figurait également dans leur mesures : mais eux n'ont pas publié, pensant qu'une telle planète ne pouvait pas exister si près de son étoile...

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, dg2 a dit :

même si c'était un peu cruel pour Peebles et ses collaborateurs d'alors.

 

Très cruel même non ?

Car eux avaient une connaissance éclairée, et qui était le fruit de leur travail et de leur créativité, sur la question.

Les nobélisés de 78 avaient plutôt, disons pour forcer le trait, un peu... enfin quand même... gagné au loto.

Ils ont certes eu l'ingéniosité de laisser traîner l'oreille pour comprendre ce qu'ils avaient observé, mais enfin c'est quand même globalement l'histoire (ici très marquée), assez classique, de X qui récolte les fruits du travail de Y.....

Chandrasekhar et Peebles, c'est quand même une toute autre dimension que Penzias et Wilson...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, apricot a dit :

Vera Rubin

Heu, elle ne l'aura jamais, il faut être vivant. 
Elle nous a quitté à noël il y a 3 ans. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, jackbauer 2 a dit :

 

o.O

je connais un polonais qui doit faire la gueule...

 

Il y en a un autre: Geoff Marcy--mais c'est de sa faute!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Superfulgur a dit :

Par ailleurs, Vera Rubin avait deux ans quand Fred Zwicky a découvert l'extraordinaire problème de "la masse manquante". Il n'a pas obtenu le Nobel pour son extraordinaire découverte, qui a inspiré Vera Rubin dans ses propres observations...

 

Oui, et avant Zwicky il y a eu Kelvin qui a estimé le nombre de corps noirs dans la Voie Lactée, et Poincarré qui a introduit le terme de "matière obscure" en discutant le travail de Kelvin (http://henripoincarepapers.univ-lorraine.fr/chp/text/hp1999sm.html). Jeans, Kapteyn et Oort avaient aussi suggéré qu'il y avait trop peu de matière visible pour expliquer la dynamique des étoiles dans la Voie Lactée...

 

Pas de chance, ils sont tous morts !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, jackbauer 2 a dit :

Mais à mon avis A. Wolszczan et son équipe auraient du être associés : en 1992, tout à fait par hasard, avec le radiotélescope d'Arecibo, ils ont détecté les deux premières exoplanètes autour, non pas d'une étoile, mais d'un cadavre d'étoile : le pulsar PSR B1257+12

Le problème est que la découverte a longtemps été controversée avant d'être confirmée

 

Je ne crois pas que le problème soit là. Les capacités de chronométrage sont capables de découvrir des objets du même type autour de n'importe quel pulsar.

 

On connaît plusieurs milliers de pulsars.

 

Quasiment aucun autre ne possède d'objets détectables en orbite.

 

Le seul autre pulsar à posséder une planète (mes sources datent s'il y a quelques années, mais je doute que la situation ait notablement changé) est un pulsar (PSR B1620−26) avec un truc de masse jovienne en orbite très elliptique et dans un amas globulaire. L'orbite est très instable, donc c'est probablement un objet capturé.

 

Bref, là où on compte au moins autant de planètes que d'étoiles (résultat datant de 2006 portant uniquement sur les exoplanètes actuellement détectables, soit une fraction de ce qui peut potentiellement exister), il semble bien que l'on compte moins d'un "truc" pour 1000 pulsars (ordre de grandeur, je n'ai pas le chiffre exact). Il est difficile de prétendre que c'est une planète. Une curiosité, oui, mais quoi on ne sait pas. Par ailleurs, je ne sais pas à quoi peut ressembler une planète qui se formerait en même temps qu'une supergéante : la Terre a un temps de formation estimé à 50 Ma (dix fois plus long pour les planètes telluriques que pour les planètes géantes) , soit moins que la durée de vie de certaines étoiles massives qui donneront naissance à un pulsar... A vérifier avec les derniers calculs d'évolution stellaire,, mais à mon avis la limite haute pour former un pulsar, dans les 15 masses solaires, c'est moins que 30 Ma. De plus, je ne suis pas sûr que le temps de formation des planètes, qui doit être une fonction de la masse de l'étoile et du rayon orbital (forcément plus grand que le rayon de l'étoile, lui même fonction de la masse) aille dans le bon sens pour les supergéantes.

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh autrement dit, ils ont eu un coup de pot phénoménal ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 2 heures, Kaptain a dit :

Euh autrement dit, ils ont eu un coup de pot phénoménal ?

 

Nan, le truc décisif, enfin, à mon avis, c'est qu'il aient eu les couilles de publier. C'est ça le truc.

 

A une époque où tout le monde cherchait des planètes depuis longtemps sans les trouver, annoncer ça, c'était vraiment gonflé.

 

Pour le dire autrement, ils ont découvert la planète au moment où on pouvait découvrir des planètes, avec le meilleur spectro de l'époque, et surtout sur un télescope peu sollicité : ils ont eu des mois d'observations, quand d'autres équipes avaient une nuit sur le Keck. 

 

C'est la combinaison de tout ça qui leur a valu la découverte.

 

 

(Je me demande si @Kaptain parle de Mayor et Queloz ou de Wrojtzan, je répondais pour Mayor et Queloz, là en fait. Désolé, pardon à tous, à vos familles, à vos amis, à vos proches).

 

Edited by Superfulgur
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this