symaski62

comète C/2019 Y4 (ATLAS) CRASH ! OMG !

Recommended Posts

Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

carre rouge =   C/2019 Y4   

 

triangle  =   grande ourse , petite ourse et cocher  

 

Nord =   petite ourse  

 

:)

 

image.png.41637dace82ecd8c4f3079fccac4f80a.png

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Peut-être qu'une impression, mais la magnitude de C/2019 Y4 ne semble que peu progresser comme écrit dans ce tweet et aussi possiblement constaté sur une série de photos (décevantes & impubliables) que j'ai prises dans le nuit du 1er avril vers 3 h au moment où la Lune était quasi couchée et sous un ciel particulièrement pur. Mais bon, faut dire que mes moyens astrophotographiques sont notablement modestes ...

 

TBC ...

 

 

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, eric g a dit :

A Sputnik, ils nous font le coup du cyanogène!!

C'est un site de fake news B|?

D'abord parce qu'ils disent que la couleur verte est dues au rayonnement ultraviolet... en faisant un raccourci ;) car le gaz (radical) auquel ils font référence est le CN qui émet (fluoresce) dans l'UV proche à 389nm, alors que le vert est dû aux bandes de C2 - radical venant principalement de la photodissociation de l'acétylène - située entre le bleu,vert et jaune... et après ça on ne commentera pas les autres approximations...

Nicolas (en attendant la fin du confinement pour sortir l'observer)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/02/2020 à 13:55, biver a dit :

C'est une comète à suivre dont la magnitude fin mai peut aussi bien friser les 2-3 que >>15 si elle se désintègre avant.

:/

Avec les dernières observations (publication circulaire CBET4744), on risque peut-être de viser le deuxième scénario: comète jamais visible à l'oeil nu et qui aura disparu d'ici 2-3 semaines. Les forces non gravitationnelles énormes nécessaires pour ajuster l'orbite depuis le 31 mars:

A1=39 (x1E-8), c'était A1=17 pour C/2017 E4 (JPL), et A1=18 pour C/2017 S3 (Nakano) - qui ont disparu dans les 3 semaines après le maximum de brillance

Donc il y a un risque que la comète n'existe plus au mois de mai... :|

Nicolas

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi

 

Citation

Ephemeris Type [change] : OBSERVER

Target Body [change] : Comet C/2019 Y4 (ATLAS)

Observer Location [change] : Sun (body center) [500@10]

Time Span [change] : Start=2020-03-01, Stop=2020-04-06, Step=1 d

Table Settings [change] : defaults

Display/Output [change] : default (formatted HTML)

 

1 mars =>  -27.7750812  km/s 

7 mars =>  -28.3721529 

14 mars => -29.1359632 

21 mars => -29.9851011

28 mars => -30.9366345

4 avril => -32.0123282

 

http://astro.vanbuitenen.nl/comet/2019Y4

 

image.png.bf98d4d93da5f977fdf9475f2dbe5bd5.png

 

image.png.58ce464bbdbf2bf094cad50b6f93bc84.png

 

https://www.spaceweather.com/archive.php?view=1&day=05&month=04&year=2020

 

Citation

A COMET TALE: Comet ATLAS (C/2019 Y4) has sprung a tail--and it's impressive. "According to my observations, it is 1.2 degrees long," reports Gerald Rhemann who recorded this animation on March 27th from his backyard observatory in Eichgraben, Lower Austria:

 

atlas_tail_strip.gif

 

:)

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites

La courbe d'éclat donnée sur le dernier message de symaski62 ;) confirme ma déception au sujet de mes photos du 1er avril par rapport à ce que j'espérais vs celles prises le 23 mars, au moins à niveau de la chevelure ...
Donc, probablement, côté "spectacle" attendu en mai, c'est mort ! :S

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela semble mal barré pour C/2019 Y4 (ATLAS)...

 

ATEL 13620

Citation

Possible Disintegration of Comet C/2019 Y4 (ATLAS)

ATel #13620; Quanzhi Ye (U. Maryland), Qicheng Zhang (Caltech)
on 6 Apr 2020; 17:12 UT
Distributed as an Instant Email Notice Comets
Credential Certification: Quanzhi Ye (qye@umd.edu)

Subjects: Optical, Comet

Referred to by ATel #: 13622

Tweet

We report the possible disintegration of comet C/2019 Y4 (ATLAS), revealed by the public monitoring program carried out by the 0.6-m Ningbo Education Xinjiang Telescope (NEXT). Images taken on UT 2020 April 5.6-5.9 showed an elongated pseudo-nucleus measuring about 3 arcsec in length and aligned with the axis of the tail, a morphology consistent with a sudden decline or cessation of dust production, as would be expected from a major disruption of the nucleus. The elongation is grossly consistent with the roughly +5" in RA, -1" in Dec astrometric residuals currently (as of MPEC 2020-G65) being reported relative to JPL orbit solution #5, implying a relative projected motion of order 5-10 m/s from the original nucleus' orbit. A disruption event could also potentially explain the large non-gravitational forces acting on the comet, as reported in CBET 4744. Composite stacks of 10 x 30-s r-filtered frames illustrating the change in morphology from April 2 to 5 can be found at https://near.earth/shared/2020/04/next_20200405.png. (The images from both days were obtained without comet-rate tracking, but the exposure was sufficiently short that the trailing of the comet due to its non-sidereal motion is only 1.3 pixel, much shorter than the elongation of the pseudo-nucleus. The direction of the trailing is also at a ~30 deg angle to the long-axis of the elongated pseudo-nucleus.)

We thank Man-To Hui and Xing Gao for discussion and assistance in obtaining the NEXT data.

next_20200405.png

 

ATEL13622

Citation

C/2019 Y4 ATLAS - confirmation of nuclear change

ATel #13622; I. A. Steele, R. J. Smith, J. Marchant (Liverpool JMU)
on 6 Apr 2020; 18:38 UT
Distributed as an Instant Email Notice Comets
Credential Certification: Iain Steele (iainsteele@mac.com)

Subjects: Optical, Comet

Tweet

We have been carrying out a series of ongoing observations of C/2019 Y4 ATLAS with the Liverpool 2.0m Telescope, La Palma.

We compared our r' band images taken on 2020 April 01 and 2020 April 05 (20:30UT) prompted by the report of a possible breakup by Ye & Zhang (ATel #13620).

We confirm the appearance of a nuclear elongation reported by Ye & Zhang, with a total nuclear elongation of 3.5 arcserc at the time of our second epoch of observations. The distribution of nuclear material appears somewhat bimodal, with a suggested gap between a sharper "leading" peak and a following more extended section.

Photometry within a 5 arcsec diameter of the nuclear region shows a decline from r=14.2 on 2020 April 01 to r=14.8 on 2020 April 2020 calibrated with respect to nearby APASS standard stars.

 

Marc

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

je viens de trouver une image du 5 avril au soir (Franz Xaver Kohlhauf) qui correspond à ce que j'ai deviné visuellement au même moment avec un T254 depuis Marseille, c'est à dire une discrète région centrale avec une queue assez étirée et un très faible halo diffus autour seulement visible avec un filtre Swan Band Comet :

 

C2019Y4Atlas-F.X.Kohlhauf-LARGE.jpg

 

http://fg-kometen.vdsastro.de/pix/2019Y4/2019Y4_05042020.htm

Edited by laurent13

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Sur la dernière photo de Van Buitenen on voit un allongement très net du noyau ...

 

image.png.60e1ff8d80f9b0292be8ae277e3c4852.png

 

 

 

 

Edited by laurent13
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

[edit] doublon

 

 

 

 

 

 

Edited by Vincent_L
doublon
  • Like 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Vincent ;), ton message a comme un air de famille avec celui de Gribol ;) (ATEL 13620 et ATEL 13622) posté 5 messages plus haut, mais bon !

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

oups ! je viens de m'en rendre compte en relisant le fil ... désolé, j'édite mon message :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour, voici une image du 6 avril 2020 de 2019y4

T250 ccd qhy2pro 7x60s

arno

c2019y40604drizzle.jpg.47657c734fea09c14ecb5ffe542307c9.jpg.921c7daa4f696e3cb906bfdb95c1aa27.jpg

 

et du 27 mars 2020

c2019y42703drizzle.jpg.e48f764a78e2deb26d9f0b412e4b3825.jpg.2e14ac4158d256658d8e625ed14f4f0e.jpg

  • Like 5
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

......

 

 

Edited by compustar

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sur l'image que j'ai fait ce soir (09 avril), on commence à voir nettement un morceau détaché du noyau principal

 

C_2019Y4%28ATLAS%29_2020-04-09_crop_pso.

  • Like 5
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous les cométeux !

Observation ce soir avec mon TN 250 à 50x pendant le court créneau entre la fin du crépuscule et le lever de la brillante Lune, le tout durant 1/4 d'heure chrono sachant qu'il faut la pointer dans une zone céleste fort mal pourvu d(étoile significative et bien visible. Conséquence il faut faire vite ! Etant donné qu'elle faiblissait, j'ai opté pour un T 250 plutôt que le T 120 ou L 90 qui m'avait servit avant la gêne de la Lune.

 

Résultat des courses : elle était pas trop mal visible mais au début, à faible grossissement, j'ai pensé qu'elle avait un noyau stellaire assez présent en plus de sa coma fort diffuse. En fait, je me suis rendu compte que c'était une modeste étoile (de mag 11,5) et non un noyau en grossissant un peu  et en suivant son déplacement. La comète forme en fait une boule bien diffuse (dc = 2) de 1' d'arc de diamètre environ, avec en + une queue pas difficile bien rectiligne et relativement contrastée par rapport à sa coma, longue de 3 à 4' d'arc environ vers pa 95°.

Avec le filtre c2, la comète est mieux visible mais pas autant que les observations faites 2 semaines à 1 mois avant.

 

Au final, elle faiblit bien 11 à 11,5 ce soir (mesure incertaine car l'étoile à côté gênait bcp), contre 8,8 mesuré le 26 mars avec un T 120 et 10,2 mesuré le 12 mars. Comme en + pour moi elle se dirige vers le nord-ouest, la zone la moins favorable depuis mon site (de campagne et de confinement), il est fort à parier que je ne l'a verrais de moins en moins... Ce n'est pas la première comète que je verrais se désintégrer...balayant les pronostics des plus optimistes !

Demain, aucune étoile ne gênera et le créneau de nuit propice entre la fin du crépuscule et le lever de la Lune grandit. Profitez-en avant le retour d'une météo plus incertaine et avant qu'elle se désintègre plus encore.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Effectivement, il y a un morceau qui se ballade devant.

mon image est moins bonne mais je confirme sa présence.

T250 50*30s

c2019y41004drizzle.jpg.a0b47c0dd123494cd4c60cf1d2a77a57.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous les cométeux, avec les comètes du soir, observées dans le créneau du 10 avril au soir depuis mon site confiné de campagne,

 

- C/2019 Y4

Assez différente en brillance et aspect général par rapport à l’observation de la veille !

Avec un T 250x50 à 20h40tu, mesurée à m1 = 10,3 (M), dc 2, dia 2’1/4. La coma est mieux visible que la veille avec par contre une queue plus faible mais aussi plus longue (bien faible à 50 fois mais plus évidente à 115 fois). La veille, la queue était plus évidente, ce n’est pas le cas ce soir. La coma a une centre peu dense (dc =2) mais ce dernier a l’air un petit peu allongé tandis que le bord Ouest (opposé à la queue) est plus contrasté, à moins que cet aspect corresponde à un aspect fuselé de la coma, contrastée d’un côté et plus diffuse de l’autre correspondant à la queue. Coma mieux visible avec filtre C2.

La comète a été vue aussi le même soir avec une L 90x30 comme une boule ronde très moyennement visible et surtout peu contrastée car bien diffuse. Mesurée aussi à mag 10,3.

Pour voir la différence d’aspect et de brillance, relisez le croa juste plus haut posté le 10 à 0h41sur cette même page.

 

- C/2017 T2

Plus brillante et plus contrastée que la première. Avec une L 90x30 à 21h10tu, mesurée à m1 = 9,1 (M), dc 4, dia 2’ d’arc. Observée aussi avec T 250x80 à 21h30tu, dc 5 et dia 2,5’ d’arc. Mieux vue avec filtre C2.

 

Bien qu’elle soit beaucoup plus basse (il faut préférentiellement l’observer en fin de nuit), j’ai jeté un coup d’oeil sur la comète C/2019 Y1 dans Cassiopée. Vue dans la L 90x30, de brillance intermédiaire aux 2 autres et de bon contraste. Trop basse pour faire de bonnes mesures de brillance.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Après les photos d'ambiance et plutôt en grand champ (ou sur pied fixe) quelques images plus détaillées de C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore visible que (trop !) peu de temps le matin.
      Ce qui marque au premier coup d'oeil, c'est la couleur orangée et bien sûr la zone centrale sombre (fausse ombre) dénuée de poussières dans l'axe central :

      (08 juillet 2020, 51 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F/5 + EOS 600D)
      mais en poussant les contrastes, on voit apparaître la queue de sodium (rouge) :

       
      Confirmation le lendemain cette fois au téléobjectif de 300 mm :

      (09 juillet 2020 : 30 poses de 15s à 800 ASA au Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS600D)
      Entre la large queue de poussières (jaune) et la queue de plasma (rouge), on devine faiblement la queue de gaz (plasma), d'où le titre de ce post !
       
      Un essai la même nuit avec un Nikon P900 et son super-zoom optique (2000 mm) auquel tenait mon fiston et prise entièrement par lui :

      (15 poses de 4s en // sur le C5)
      Le résultat est sympa, dommage qu'il n'y ait pas de Raw sur cet APN ce serait encore mieux.
       
      La queue de sodium était bien détectable les 8 et 9 juillet au matin.
      Je ne l'ai plus le 11 juillet mais ce matin-là j'ai eu beaucoup de nuages et c'est peut-être juste pour çà que je ne la détecte déjà plus.
       
      Le 14 juillet, en revanche, dans des conditions correctes, je ne la vois plus non plus : ce fut donc vraisemblablement une queue assez éphémère.
      La comète n'en est pas moins belle :

      (la comète se lève sur la colline, 3 poses de 15s à 400 ASA au C5 à F/5 + EOS600D)
      Un compositage plus long révèle, en poussant les seuils, l'évasement très net de la queue de poussières :

      (14 juillet 2020, 52 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F5 + EOS600D)
       
      Au téléobjectif, les images révèlent le développement de la queue de plasma qui prend de l'ampleur :
       

      (14 juillet 2020 : 7 poses de 30s à 800 ASA avec l'Olympus-Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS300D)
       
      confirmée avec le télé 135 mm à F/4 :

      (6 poses de 15s à 400 ASA au 300D)
      malheureusement par ciel déjà très éclairci, pas facile de voir les streamers de plasma bleu sur un fond de ciel bleuissant...
       
      Heureusement, il deviendra possible ensuite de la suivre plus longtemps et dans un ciel plus sombre, le soir
       
    • By COM423
      Salut à tous les astrams,
      Bon pour le scoop c'est bien sû raté, j'ai près de deux mois de retard mais ce n'était pas le but.
      Le temps passe très vite et 2 mois c'est le délai qu'il m'a fallu pour trouver le temps de traiter (et apprendre au passage à me servir de Siril) toutes les images des séances d'observation de la comète C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore véritablement visible que le matin seulement. Je n'ai pas encore traité les séances du soir, ce sera pour plus tard.
       
      Je partage donc ici les premiers résultats pour ceux qui sont intéressés.
       
      * Première observation pour moi le mercredi 08 juillet 2020 à l'aurore, j'espérais en fait, au départ, juste la voir au moins une fois car je n'avais un créneau que de quelques jours à peine pour l'observer depuis ma terrasse avant qu'elle ne me nargue continuellement ensuite, dans sa course de remontée vers  le ciel du soir, en  s'obstinant à se cacher sous mon horizon local (j'ai des obstacles au Nord et une colline à l'Ouest...).
      Alerté par les premiers retours d'observateurs, je commençais bien sûr à envisager de poursuivre les observations en nomade par la suite et un tel spectacle m'en a bien sûr immédiatement convaincu :
      Neowise003_2020F3_28mmVenus_300D_05s_montage.tif
      (compositage de 9 poses de 05s à 800 ASA avec un vieil EOS300D et (encore plus vieux) Zuiko Olympus 28 mm ouvert à 2.8 pour cette première photo).
       
      Comme tous ceux qui ont eu la chance de l'observer à ce moment-là, j'ai été surpris par 3 choses :
      1/ la couleur orangée très marquée de la tête,
      2/ la fausse ombre au milieu de la queue,
      3/ et le spectacle magique à l'oeil nu, avec une tête étincelante et un départ de queue parfaitement visible (sur 2° environ) même dans le ciel bleuissant de l'aurore.
       
      Elle est si brillante qu'un petit compositage de poses courtes, sur pied fixe, au Téléobjectif 300 mm F/4.5 se révèle déjà bien intéressant (encore 9 poses de 05s) :
      Neowise004_pp_800ASA_p18deg_C2020F3_Tele300mm_300D_05s_stacked_amelioree.tif
       
      * Seconde séance dès le lendemain, jeudi 09 juillet, c'est frustrant de disposer de si peu de temps d'observation :
      - quand le ciel est encore sombre, elle est trop basse sur l'horizon
      - et dès que sa hauteur devient intéressante, le ciel s'éclaircit déjà !
      Mais, le spectacle vaut la peine de se lever tôt tant elle est resplendissante juste avant le lever du Soleil :
      Neowise009_pp_200ASA_p17deg_C2020F3_300D_Obj50mm_05s_00001_amelio.tif
      (2 poses de 05s à 200 ASA au 300D+Zuiko 50 mm ouvert à 2.8)
       
      J'ai du coup guetté chaque nuit de la semaine et me suis même levé plusieurs fois en vain, juste au cas où...
       
      * Troisième observation le samedi 11 juillet, dans des conditions moyennes avec des passages nuageux au  moment le plus propice aux d'observations. J'espérais tenter de mieux voir la queue, du coup c'est raté. Juste pour le souvenir, voici une pose unique de 30s à 1600 ASA au 300D+Zuiko 200 mm à F4 :

      J'aurais tant aimé avoir plus de poses, maudits nuages !
       
      * Quatrième session matinale le mardi 14 juillet, la comète s'est décalée vers le nord et n'est déjà plus visible de ma terrase. J'improvise un site d'observation tout proche ,car la comète n'est observable que peu de temps et çà ne vaut pas le coup de partir trop loin du coup.
      Arrivée en avance sur site, puis je la cherche avec de plus en plus d'impatience à partir de 02h25 utc quand mon attention est attirée par une sorte de "cirrus vertical" au ras d'une petite colline plus à gauche de l'endroit attendu et je comprends alors que je me suis trompé dans les repérages faits de jour pour estimer l'endroit où elle se lèverait.
      La dernière fois que j'ai vu la queue d'une comète se lever, c'était 23 ans plus tôt avec Hale-Bopp.
      Oui aucun doute, C/2020 F3 est bien elle aussi un grande comète :
      Neowise019_r_pp_1600ASA_p14deg_EOS300D_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked_amelio.tif
      (2 poses de 30s à 1600 ASA, 300D+Zuiko 300 mm)
      et quelques minutes plus tard, la tête apparaît :
      Neowise020_r_pp_800ASA_p14deg_lever_queue_Tele300mm_30s_stacked.tif
      (3 poses de 30s à 800 ASA, 300D+Zuiko 300 mm)
       
      La comète semble (déjà) un peu moins brillante que la semaine précédente, mais on la voit encore superbement alors que le ciel bleuit et c'est un spectacle hyptonisant :
      Neowise023_pp_400ASA_p14deg_C2020F3_voitures_50mm_montage.tif
      (8 poses de 5s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm)
       
      Neowise025_pp_C2020F3_oliviers_cadrage2_montage.tif
      (6 poses de 05s à 400 ASA, 300D+Zuiko 50 mm)
       
      Elle commence à faiblir mais va devenir observable plus longuement et par ciel plus sombre à condition d'avoir un horizon NW puis W bien dégagé, le spectacle ne fait donc que commencer.
       
      A suivre...
    • By titou84
      Bonjour
      retour de vacances et reprise des traitements d'une petite soirée à Maubuisson pour tenter Neowise le 29 juillet.
      Elle a beaucoup diminuné et la lune est très gênante. Malgré cela, je suis content de l'avoir eue.
       
      Setup léger 
      - trépied Gitzo antédiluvien
      - Astrotrac
      - Takahashi Sky90 et son réducteur indispensable
      - Sony A7 (version Bio, pas S, pas Astrodon mais qui marche pas mal)
       
      Prise de vue 6 poses de 30s à 3200iso, dark et offset avant que la belle ne fuie derrière les arbres. Prétraitement SIRIL et niveaus sous GIMP.
       
      Antoine

    • By Patrick Lécureuil
      Bonjour
       
      J'ai un peu de retard dans mes traitements...  
      Suite au message de Nicolas Biver pour nous informer du rapprochement entre les comètes Neowise, Panstarrs et Lemon autour du 7-9 août, j'ai tenté le coup, malgré des conditions pas terribles (passage nuageux et présence d'un léger voile).  Mais c'était le seul jour des 3 où je ne travaillais pas ! 
      Canon 6D et objectif Tamron 70 - 200 mm à f/2.8, réglé à 139 mm.
      Addition de 30 poses de 30 secondes à 2000 iso.
       
       

       
      Version  annotée 

       
      Patrick
       
    • By jfleouf
      Salut les amis,
       
      Si j'étais adepte des jeux de mot vaseux je vous aurait bien mis une photo de mes différents tubes optiques utilisés pendant l'été mais c'est pas mon genre. Non, le but de ce message et de regrouper mes meilleures images de l'été dans un seul message, histoire de ne pas encombrer un forum déjà bien chargé.
       
      Cette année 2020 est un peu rude sur certains aspects, mais pour l'astronomie c'est plutôt une bonne année pour moi. J'ai enfin pris le temps de construire un mini poste fixe et maintenant j'en profite !
       
      Pour rappel, la construction du mini observatoire : 
       
       
      Premiers essais d'autoguidage avec le diviseur optique : M20 (la trifide) avec le canon 6D dans la nuit du 19 juin. Un total de 41 x 3 minutes à 1600 ISO, le tout traité avec iris:
       

       
      Lien vers la full : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Astronomy-Misc/i-Lhsb8fd/0/7bff15e1/O/m20-v3.jpg
       
      Je suis un peu au delà des 146mm de back focus recommandés donc il est normal que les étoiles partent un peu en vrille dans les coins mais ça reste très acceptable. Depuis, j'ai trouvé un moyen de raccourcir un peu la distance au capteur, mais pas eu le temps de testé en ciel profond.
       
      Après ça ZE comète de l'année (C/2020 F3 "Neowise") a joué à cache cache avec les nuages. J'ai du me contenter des (superbes) images sur astrosurf et autre jusqu'au 16 Juillet, quand j'ai enfin pu apercevoir la belle. L'horizon Nord-Ouest étant le moins bon depuis chez moi (obstructions + lumière) je suis allé dans une petite réserve naturelle à 5 minutes de voiture pour voir la comète.
       
      Voici un petit time lapse. La compression youtube est une cata, et sur l'original je vous garanti qu'on aperçoit un alligator nager dans le lac...
       
       
       
      J'aime bien cette image tirée du time-lapse car on y voit les flash de lumière verte émis par une luciole dans le bas de l'image : 
       

       
      Full: https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-PSwmkst/0/74a5dab4/O/IMG_7573_V1_cr.jpg
       
      A partir du 16 Juillet, j'ai eu plusieurs nuits consécutives avec un ciel plus au moins dégagé. Voici une sélection des meilleures images.
       
      Le 17 Juillet avec un canon T2i + objectif 100mm macro. Pas facile à traiter avec le gradient et les nuages...
       

       
      https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-L4CwfQT/0/a8d49dec/O/neowise-v2.jpg
       
      Un ou deux jours plus tard (je ne suis pas bien organisé...) toujours avec le 100mm macro :
       

       
      Full: https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-QzsBq6k/0/a2d2fb87/O/neowise.jpg
       
      La comète est maintenant suffisamment haute dans le ciel nocturne pour se laisser photographier depuis chez moi. Me voici donc en action à couper le timer des guirlandes de LED pour les avoir allumées pendant seulement ~5 des 20 secondes de pause sur cette image :
       

       
      Full, pour ceux qui veulent voir le bazar chez moi : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-rqwJgsL/0/f72b1769/O/IMG_9998_V1_cr.jpg
       
       
      Le 20 Juillet au soir, alors que je prenais des images depuis la maison (la comète étant bien plus haute sur l'horizon) je vois une belle cellule orageuse stationnaire en direction Nord-Est. Après une seconde d'hésitation, je prend tout le matériel sous le bras et charge dans la voiture, préviens la patronne que je parts chasser la comète sous l'orage et c'est parti pour 30 minutes de voiture à s'approcher de l'orage tout en cherchant un endroit où s'arrêter. Je trouve une petite route pas goudronnée avec un bon emplacement pour se garer et installer le trépied avec une bonne vue de l'orage et de la comète.
       
      Dommage, je n'avais pas pris ma monture équatoriale, les images sont donc prises avec un Canon 6D + 35mm sur simple trépied. J'ai pris une centaine d'images, la plupart montrent simplement de gros nuages éclairés par les éclairs internes, mais quelques images captent des éclairent qui touchent le sol. Et parmi ces images, celle-ci :
       

       
      Full : https://photos.smugmug.com/Misc-Astronomy-Events/Neowise/i-nDmC4JW/0/49501b5e/O/IMG_8561_V1_cr.jpg
       
      Bon, on verrait mieux la comète si il y avait du suivit, mais je suis tout de même bien content de cette image
       
      Pour finir sur Neowise, je vous propose un petit time lapse pris le 19 Juillet depuis ma maison avec un canon T2i sur une 80ed (480mm de focale). Chaque image est une pause de 40 secondes à 800 ISO.
       

       
       
       
      Après Neowise je me suis lancé dans un nouveau projet : faire des progrès en imagerie planétaire. La haute résolution planétaire ca n'a jamais été mon point fort, mais là j'étais motivé et j'ai maintenant l'avantage du poste fixe !
       
      Je me suis donc lancé dans la collimation de C11 (edge hd). Pas facile, surtout quand le jet stream souffle à 35m/s. J'ai essayé le logiciel d'aide à la collimation (et guidage) Metaguide mais avec un succès plutôt mitigé (possible que je ne sache juste pas bien m'en servir). Au final, la méthode que je retiens c'est de dégrossir sur le "donut" et ensuite de faire une petite video (~1000 frames) d'une étoile focalisée puis mouliner ça dans AutoStakkert! + Registax pour apercevoir la figure d'airy. C'est une méthode qui demande pas mal de patience, mais ça marche pas mal pour moi.
       
      J'ai pas mal tâtonné pour optimiser la collimation et surtout éliminer un tréfoil bien marqué (la solution qui semble avoir marché : dévisser un peu les vis qui tiennent le secondaire - il devait être un peu trop serré).
       
      J'en ai aussi profité pour surtout l'ADC de son carton (acheté l'an dernier, première utilisation la semaine dernière...). C'est en voyant mon étoile focalisée complètement décomposée en rouge, vert et bleu sur une ligne de pixels que j'ai compris que je n'y couperai pas, va falloir apprendre à utiliser l'ADC. Au final c'est pas sorcier. Je ne l'utilise probablement pas encore à 100% de ses capacité, mais ça aide déjà énormément.
       
      Voici donc une petite sélection d'images. On commence avec la Jupiter prise le 9 août vers 05h TU et sauvée des eaux par @PETIT OURS et @ALAING qui m'ont orienté vers le logiciel astrosurface (merci aussi à @jldauvergne pour sa suggestion judicieuse sur Registax). Une vidéo de 60 secondes (4000 frames) à la ASI 224MC au cul du C11 edge hd + barlow 2x + ADC. Traitement AS!3 et astrosurface + photoshop pour la balance des couleurs (dominante verte à corriger):
       

       
      Le traitement est un peu brutal, j'ai un gros rebond sur le bord droit, mais c'est (de loin) ma meilleur Jupiter. Bref, y a pas de secret : bien collimater et être à l'affut de la bonne nuit. Patience, patience, ...
      J'ai aussi un avantage sur les observateurs de France métropolitaine (et encore plus sur les Quebecois) car j'habite à 33 degrés de latitude Nord. Quand les planètes sont dans cette zone du ciel, ça fait une grosse différence de les avoir 10 degrés plus haut que depuis Lyon.
       
      La nuit d'avant j'avais profité d'un transit de Io (+ projection de son ombre) bien synchronisé avec la tâche rouge et en début de nuit (le combo parfait) pour faire une petite animation. Même équipement mais sans la barlow (on est donc à F/10, soit 2800 mm de focale). Une vidéo de 30 secondes chaque minute. Traitement AS!3, Registax, pipp :
       

       
      Oui, je sais, elle est de travers. J'ai eu une peur (irrationnelle) de bouger la caméra après avoir peaufiné la collimation.
       
      On remarque surtout que 30 secondes c'est déjà trop long pour le satellite (Io) et son ombre qui présentent un petit allongement. Un jour je ferai la même avec 2x plus de focale
       
      J'ai aussi des images de Saturne qu'il faut que je traite. Ça sera pour plus tard.
       
      On termine avec les images prises cette nuit (quelle bonne idée de se lever pour aller pisser à 3h du matin, je suis retourné me coucher 1.5 heure et ~10Go de fichiers SER plus tard....).
       
      Mars, bien haute dans le ciel, prise avec la barlow 2x:
       

       
      Et deux petites images de la Lune juste pour le fun :
       

       

       
       
       
       
      Voilà, comme d'habitude je vous en ais mis une grosse tartine, en espérant que ça vous plaise. Je suis super content de mon passage en poste fixe et de l'investissement en temps pour bien collimater. Il me reste une bonne marge de progrès mais j'ai enfin atteint le niveau d'image que j'espérais depuis quelques années en planétaire.
       
      Bon ciel à tous,
       
      jf
       
       
  • Upcoming Events