Optrolight

Venus, grosse annonce à venir!

Recommended Posts

il y a 50 minutes, Alain MOREAU a dit :

Alors de là à penser que la vie pourrait pululler sur le Soleil, il n’y a qu’un pas...

 

Ah bon tu ignorais que cela avait été confirmé depuis longtemps.?.......c'est vrai que tu vis loin de tout !! xDxD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pardon PhVDB, j’ai rectifié mon message de crainte d’être mal compris.

Ce que je veux dire, c’est que "recherche de vie" semble devenu le leitmotiv de toute recherche planétologique à présent. Et c’est un peu gonflant, dans l’esprit.

Parce que sur Terre, les programmes de recherches pour comprendre la vie et les efforts déployés pour en prendre soin, sont toujours, de fait, aussi chichement dotés, et restent au dernier rang des préoccupations humaines comme le démontre l’indigence de leur financement en dépit de tant de magnifiques professions de foi restant vœux pieux... o.O

Cette obsession à vouloir désespérément trouver la vie dans des ailleurs extraordinairement lointains et improbables, tandis qu’on n’a jamais été autant incapables de la préserver sur la seule planète où l’on est certain qu’elle existe, a quelque chose de fascinant au plan de l’inconscient collectif.

Ce n’est pas sans rapport avec les menaces que nous faisons planer sur elle sur Terre par nos comportements irresponsables, ici et maintenant.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Alain MOREAU a dit :

Pardon PhVDB, j’ai rectifié mon message de crainte d’être mal compris.

 

Mais, ce n'était qu'une boutade dérisionnelle ! ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non mais quel scandale ! >:(
Une vaste congrégation d' illubrius, sans doute à la solde d'Erdogan, jette le discrédit sur la sensationnelle découverte d' hydroxychloroquine dans l'atmosphère vénusienne.
Et parmi eux un certain Nicolas B....

 

https://arxiv.org/abs/2010.14305

 

Le monde scientifique commence à réagir vigoureusement à cet acte de quasi terrorisme :

 

 

 

 

  • Like 1
  • Love 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais non couillon (avé l'accent) tu mélanges  tout ...  l hydroxychloroquine c'est  la sardinette  qui a  bouché  le port  de Marseille  et puis maintenant  on ne sait  pas si on va la laisser  dans le port ou si on la rend au prophète des hôpitaux  de la ville , tu sais celui qui marche sur l'eau :(

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans quoi me suis-je embarqué... >:(...

Bon l'auteur va rectifier la phrase (que je lui avais dit que je ne cautionnais pas) qui a heurté les sensibilités sur un réseau de gazouilleurs(euses) :$... mais ils ont tenu un moment à cette de demande de retrait de l'article quitte à le dire sur ce réseau (a-)social :S

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Citation

We ultimately conclude that this detection of PH3 in the atmosphere of Venus is incorrect and invite the Greaves et al. team to revise their work and consider a correction or retraction of their original report.

 

giphy.gif

Share this post


Link to post
Share on other sites

Phosphine Saison 2 : Le retour

 

traduction automatique

https://www.forbes.com/sites/jamiecartereurope/2023/07/06/phosphine-confirmed-deep-within-venus-atmosphere-a-possible-sign-of-life/?sh=148fce2e1106&fbclid=IwAR3xJ9GCB1OMu-B_V32Li3t6MivKueX4kRBbR6-XHbhJlrx5IPxzLg3Hczk

 

La phosphine confirmée dans l’atmosphère de Vénus, un signe possible de vie

D’autres traces d’un gaz considéré comme un signe de vie ont été trouvées dans les nuages et les couches de brume de Vénus.

 

Signalées pour la première fois en 2020, les détections initialement controversées de molécules de phosphine (PH3) ont été confirmées aujourd’hui avec la nouvelle de détections supplémentaires étendues présentées lors de la réunion nationale d’astronomie 2023 à l’Université de Cardiff au Pays de Galles, au Royaume-Uni.

Ils proviennent principalement des 50 premières des 200 heures d’observations effectuées à l’aide du télescope James Clerk Maxwell (JCMT) à Hawaii – bien plus que les huit heures utilisées pour la détection initiale – mais impliquent également de nouvelles données de l’avion SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy) de la NASA.

 

Chimie inexpliquée
La phosphine, qui comprend de l’hydrogène et du phosphore, est un gaz inflammable et toxique sur Terre qui est souvent considéré comme un gaz des marais. Il n’est produit que par des micro-organismes vivant dans un environnement très pauvre en oxygène. Sa présence apparente à Vénus indique que des conditions pour les bactéries existent là-bas ou, à tout le moins, une chimie inexpliquée.
Bien que la surface de Vénus soit assez chaude pour faire fondre le métal, ses nuages élevés sont d’environ 86ºF/30ºC. Cependant, ils sont constitués à 90% d’acide sulfurique, ce qui placerait tous les microbes qui existaient dans la catégorie « extrêmophile ». Toute vie microbienne devrait être à la fois aéroportée et résistante aux acides. Donc, ces détections de phosphine ne sont pas la preuve de la vie, mais que nous ne comprenons tout simplement pas le cycle du phosphore sur Vénus.

Une cause de phosphine pourrait être les volcans, mais l’intensité de l’activité volcanique requise rend cela improbable.


Nouvelles détections
Les dernières détections de phosphine par JCMT de février 2022 et mai 2023 sont importantes car elles élargissent considérablement la portée de l’étude initiale. Ils suggèrent également qu’il existe une source régulière de phosphine dans ou sous les nuages de Vénus.
« Nous avons maintenant cinq détections au cours des dernières années, à partir de trois ensembles différents d’instruments et de nombreuses méthodes de traitement des données », a déclaré le professeur Jane Greaves, astrobiologiste à l’École de physique et d’astronomie de l’Université de Cardiff, dans une interview. Son équipe a effectué des tests dans le cadre d’une enquête de 200 heures sur l’héritage à l’aide de JCMT. « Nous obtenons ici un indice qu’il existe une source stable, ce qui est le but des enquêtes héritées - pour montrer si c’est vrai ou non », a déclaré Greaves.
En novembre 2021, les scientifiques utilisant SOFIA n’ont trouvé aucune trace de phosphine, mais le retraitement des données par l’équipe de Greaves a révélé la phosphine dans les nuages supérieurs de la planète. « J’ai fait une petite modification à la façon dont ils ont regardé les données et vous pouvez certainement obtenir quelque chose », a déclaré Greaves. « Je n’ai rien fait d’élaboré, juste des techniques standard. »

 

La phospine a des « ailes »
L’un des aspects les plus remarquables des détections continues est que Greaves et son équipe ont pu voir des « ailes » dans les données. « Nous avons ces raies d’absorption dans l’atmosphère qui se propagent sur une large gamme de longueurs d’onde - nous voyons en effet des molécules se déplacer très rapidement », a déclaré Greaves. « Nous regardons le sommet des nuages, ou même le milieu des nuages, et c’est la première fois que nous avons pu le faire. »

Greaves a également révélé qu’il pourrait y avoir des traces de phosphine dans les données d’archives de Pioneer Venus 1 de la NASA collectées en 1978.


Futures missions vers Vénus
Aucune mission n’a visité l’atmosphère vénusienne depuis 1985. Cependant, il y a maintenant une poussée pour redécouvrir et explorer correctement la planète qui se rapproche le plus de la Terre.

Greaves a déclaré que l’étude de Vénus dans l’infrarouge est une véritable priorité dans la recherche de phosphine et d’autres gaz biomarqueurs, tels que l’ammoniac. Le télescope spatial James Webb (JWST) a cette capacité, mais il est si sensible qu’il ne peut regarder aucun objet proche du soleil, comme Vénus.

Heureusement, trois missions vers Vénus sont prévues pour les années à venir : deux orbiteurs et un atterrisseur. Tous deux prévus pour arriver sur Vénus dans les années 2030, VERITAS (Venus Emissivity, Radio Science, InSAR, Topography, and Spectroscopy) de la NASA cartographieront la surface de Vénus depuis l’orbite pour déterminer l’histoire géologique de la planète, tandis qu’EnVision de l’ESA mesurera les caractéristiques du sous-sol de la planète pour la première fois. EnVision surveillera également les gaz traces dans l’atmosphère.


Trouver de la phosphine in situ
Cependant, c’est DAVINCI+ (Deep Atmosphere Venus Investigation of Noble gases, Chemistry, and Imaging Plus) qui pourrait fournir une détection de phosphine in situ. Prévu pour arriver en 2031, au cours d’une descente fatale de 63 minutes, il échantillonnera l’atmosphère vénusienne une demi-douzaine de fois et tirera des lasers à travers elle et mesurera les gaz.

« Ils ont quatre de ces longueurs d’onde laser à allouer et seulement trois sont décidées », a déclaré Greaves. « Nous avons plaidé en faveur de la phosphine et nous attendons juste une réponse. »

Les observations se poursuivent au JCMT, les 150 heures restantes d’observations devant être utilisées cette année pendant que Vénus est bien positionnée. « Vénus s’approche de la Terre en ce moment », a déclaré Greaves, qui a ajouté que lorsque la planète est grande et brillante, cela rend les observations beaucoup plus faciles. « Nous commençons donc ce soir à Hawaii et demain nous obtenons les données. C’est très excitant.

La prochaine étape consiste à surveiller les niveaux de dioxyde de soufre et d’autres molécules dans l’atmosphère de Vénus pour voir s’ils sont en corrélation avec les variances de la phosphine et si ses niveaux changent le soir et le jour.

 

 

F2JHHzVWsAwrATY.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 3
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Est-ce qu'il y a un article dans une revue scientifique et "référié" (relu par un comité d'expert comme tout article scientifique de ce nom), ou c'est juste de la pseudo science de réseau sociaux à la méthode du fameux Pr Marseillais... O.o?

J'ai l'impression que les auteur(e)s ne savent pas encore à quoi est censé ressembler le profil d'une raie atmosphérique (profil de voigt) élargie par la pression, et il est si facile de faire apparaitre une raie là où on veut quand on a plein de données (et qu'on sélectionne les bonnes)... faut vérifier et comparer aux autres observations, mais le PI des observations avec SOFIA m'avait dit qu'il n'y avait rien de significatif dans ces données!

Nicolas 

  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By astrocomets
      Ce matin du 9 novembre 2023, la Lune avait rendez-vous avec la planète Vénus ... et avec les nuages, la voici, prise depuis l'Observatoire Charles Fehrenbach au C14 (diamètre : 355mm) dans les dernières secondes de l'émersion à 11h54.
       
      Ce C14 est un collector datant de 1976 donc sans pointage automatisé : il a donc fallu pointer Vénus aux cercles à partir de l’ascension droite et de la déclinaison du Soleil avant d'aller aux coordonnées de Vénus.
       
      Cette image est une mosaïque de 4 images car même en plein format 24x36mm impossible de faire tenir la Lune en entier avec les 3,91 m de focale du télescope. L'APN était un Sony Alpha 7R (32mpix).
       
      Bon ciel.
       
      Philippe Morel.

    • By Patrick 58
      Bonjour à tous,
       
      juste avant le boulot, je fais une petite image du rapprochement au télé de 300mm
       

       

       
      il y a pas mal de nuages mais c'est bon!
       
      Arrivée au boulot, aujourd'hui avec mes élèves je vais faire.... l'observation de la conjonction. Après une petite explication et un dessin au tableau, on passe à l'observation. Ils mettent un peu de temps à trouver la Lune, mais ... "ça y est je la voit, et je vois Vénus à côté!"
       

       
      Les nuages s'éloignent un peu

       
      le rapprochement devient serré

       


       
      on y est presque...
       
      et là
       

       
       
      Sympa le cours de physique aujourd'hui!
       
      Ensuite le ciel s'est couvert.
       
      Bonne journée
       
      Patrick
       
       
       
       
       
       
       
       
    • By santacana
      Juste le temps d'arriver du boulot, après une matinée pluvieuse. Et vers 11h30, une éclaircie "miracle" qui me laisse espérer voir la sortie de Vénus.
      J'arrive chez moi à 12h01, l'emersion est dans 7 minutes. Juste le temps de monter le télé sur le boîtier et de fixer tout ça sur un trépied. Je pointe notre satellite ; pas fastoche de faire le point sur la Lune en plein jour quand on est pressé.
      Merde, voilà Vénus qui ressort du limbe lunaire ! Clic-clac, merci Kodak ! Et les nuages qui reviennent en force... Bon, j'aurais vu la sortie à travers la visée du boîtier photo.
      Canon EOS 6D Mark II + téléobjectif à miroir de 500 mm. Séance de rattrapage l'année prochaine.
       
      Gilles

    • By edubois3
      Bonjour à tous !!
       
      Ma modeste contribution matinale, alors que le ciel se voile par le sud-ouest, et que les nuages vont arriver sur la métropole lilloise... Je ne pourrai pas faire mieux aujourd'hui !!
       
       
      Éric

    • By ClaudeS
      Bonjour à tous,
       
      Quelques vidéos prises ce matin avec filtres vert, violet et sans filtre. Elles sont toutes comparables mais avec une légère amélioration pour le vert.
       
      Bonne journée,
       
      ClaudeS
       

  • Upcoming Events