mak178

fixation barres serrurier

Recommended Posts

Bonsoir,


J'ai un Dobson 450mm x 2000mm que je tente de rendre un peu plus pratique.

Après quelques modifications permettant de le séparer en éléments d'un poids acceptable pour le transport et le montage (quoi que) j'ai.

base fourche : 15 kg

barillet avec miroir : 27Kg

Contrepoids : 16 kg

partie axe qui supporte le barillet : 12 kg

cage secondaire : 12 kg

barres serruriers : 2.5 kg
J'ai fait un test de démontage seul (15 min) et remontage (30 min), mais le remontage de la partie secondaire et barres serrurier, est très délicate.

Soit j'assemble la cage secondaire sur la partie comportant les axes au sol, et c'est alors trop lourd pour mon dos, soit le positionnement de la cage secondaire, est carrément risquée.
J'ai bien quelques vagues idées pour améliorer ça, mais je serait intéressé par des exemples de montage des barres d'un tube serrurier pour pouvoir assembler la cage secondaire sans risque.

 

Petite précision : les barres sont en alu et pas interchangeables.

 

J'ai pour le moment écarté la solution de tout refaire (sinon j'aurai juste acheté des miroirs)

 

Autre sujet : y a il une astuce pour positionner très précisément un repère au centre d'un miroir ?

 

Alors par avance merci pour toute suggestions, et.

Tous mes vœux pour cette année 2023

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

une photo de l'instrument serait bienvenue pour suggerer des solutions.

Si le télescope est trop haut pour monter la cage secondaire, on peut trouver un moyen de le maintenir incliné le temps de fixer la cage. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soit mettre simplement une cale en bois tendre entre l’arête basse de la caisse primaire et le rocker, doit faire un trou qui traverse la caisse et le rocker sur le côté en position télescope penché à 45°., dans lequel on glisse une tige de bois.

Edited by Adamckiewicz

Share this post


Link to post
Share on other sites

....Ou une sangle, une corde...

- 12 kg une cage, ya de quoi reconsidérer la chose, c’est trop pénalisant ainsi.

- Il y a plein de solutions pour la fixation des tubes, des pratiques et rapides, d'autres mal foutues et pénibles, d'autres encore bancales ou manquant de rigidité. Vaste débat !!!!

 

Quelques pistes :

. J'aime les solutions où l'on réunit les tubes entre eux, 2 par 2 en compas par exemple, très pratique et rapide...

. Gaffe à la rigidité des éléments de fixation et d'articulation. Chercher la compacité au maximum, diminuer les entraxes, etc.

. Sur des gros trucs, c'est bien d'avoir des systèmes de prépositionnement, qui permettront une mise en place facile et correcte avant fixation et serrage. Ça peut être des pions, des butées, des détrompeurs, des encastrements dans des formes, etc.

. C'est bien les systèmes de fixation manoeuvrables à la main sans outils, déjà en place, comme des vis imperdables avec des gros boutons de manoeuvre.

. important de faire en sorte qu'il n'y ait pas de jeu entre les vis et les divers organes qui s'y rattachent. Pour cela, rien ne vaut les portées coniques, pratique trop peu usitées dans nos constructions et pourtant Ô combien efficaces. C'est le même principe que les vis qui servent à fixer les roues de bagnoles, ya pas mieux.

. Etc....

 

les sources amateurs montrent bine des pistes à suivre

 

Edited by serge vieillard

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui. 12kg pour une cage qui pourrait en faire 4 ou 5 voire moins c’est dommage, d’autant que ça implique 16kg de contre poids à se trimballer à chaque fois…. Ça vaut le coup de se pencher sur la question au risque de se décourager de sortir ce télescope….

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui montre nous ta cage. 

On t'aurait bien montré ce qui se fait chez les artisans mais la pub est interdite sur ce forum ... Tu va devoir chercher des exemples tout seul sur internet. 

Edited by spider_cochon

Share this post


Link to post
Share on other sites

le top c'est les vis imperdables avec les poignées ou boutons indexables. Mais oui montre nous ta cage ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tubes reliés en haut avec de écrous qui servent d’indexation et une molette imperdable

2D12942C-EA39-452C-A14F-7432CDAA8A02.thumb.jpeg.f1ce8c8a5292eeabd81547ec1dcaa3c5.jpeg

 

et sur la cage une platine qui permet de poser tranquillement la cage sur les tubes sans avoir à serrer en même temps. Ça peut fonctionner même si le tube était orienté à 45°Sur un grand télescope.

(modele tiré de magnitude78) 

 


6C37588F-2CC6-4048-BD46-77E5844E0EAA.thumb.jpeg.d8d40e1b053ca1cf08bf900d061d7557.jpeg

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Adamckiewicz : Bien vu ton système, simple et efficace, c'est ingénieux !

Sur mon 500, je jouais seulement sur le parallélisme de la plaquette de jonction avec la cage secondaire mais il y avait toujours de la retouche de collimation à faire. Ton idée est bien meilleure.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, olivier a dit :

il y avait toujours de la retouche de collimation à faire

y aura toujours de la collim à refaire :) 

J'ai meme pas identifié mes tubes donc je peux inverser entre la paire du haut et celle du bas (ceux des cotes ne sont pas intervertibles) et la collim est pas parfaite mais le point tombe sur la pastille ou au bord et le retour arrive presque centré ( je fais environ 1/8 de tour de vis de collim du primaire)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, de toute façon sur un appareil démontable il y aura toujours des retouches à faire, ça va jouer surtout sur l'ampleur de ces retouches et là le système est franchement bon. 1/8 de tour c'est peu.

C'est aussi l'ensemble de ton travail que j'ai trouvé excellent sur le post dédié !

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

.... et l'on peut le compléter par un serrage avec écrou conique, ce qui garanti un bien meilleur positionnement et l'absence totale de jeu. Voir aussi sur MAGNITUDE 78 le T600-ACA :

http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/T600-ACA/fabrication.html

et le principe dans cette page :

http://www.astrosurf.com/magnitude78/telescopes/T600-ACA/principes.html

c'est un concept mécanique qui creuse l'écart, c'est celui qu'utilise Fred Géa sur ses constructions qui nous a fortement inspiré et convaincu.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, serge vieillard a dit :

et l'on peut le compléter par un serrage avec écrou conique

Oui mais j’ai pas réussi à trouver de solution sans usinage :( 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

pas mal du tout le système de positionnement M78 je vais sans doute m'en inspirer

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, Adamckiewicz a dit :

Oui mais j’ai pas réussi à trouver de solution sans usinage

Pour l'appui conique partie femelle, un coup de fraise à 45° le fait très bien. Sinon on peut faire usage de rondelles coniques en laiton ou en inox, selon ce qui est recherché.

Il est vrai que pour la partie mâle, je ne connais pas de solutions toutes prêtes d'emploi achetées sur étagère, il faut faire un usinage sur un écrou, une douille fileté, etc...

On pourrait le faire en perçant-taraudant la partie sphérique d'un écrou borgne et on obtiendrait un contact sphère-cône tout autant efficace.

 

Mais j'insiste sur ce détail qui est un vraiment un avantage certain, on n’est pas dans le gadget  ! Ça assure un positionnement précis et un blocage SANS JEU résiduel, et  qui fait que même si on tirait dessus, ça ne pourra pas se déboiter. Quand je regarde le montage de bien des structures, on s’aperçoit souvent que toutes les attaches ne sont pas à fond dans leur logement, genre ça tape ici mais ça  décolle par là. Ce sont tous ces p'tits détails qui accumulés font la différence entre un bon télescope et un excellent.

Bref au regard de la réalisation, c’est assez simple pour un bénéfice certain - ce dont on peut se foutre, mais bon.....

le p'tit schéma pour saisir le truc (extrait du site M78) :

p-structure16.jpg

De gauche à droite : 1- On ne guide JAMAIS sur la partie filetée d'un axe ou d'une vis. 2- On peut utiliser des vis dont seule l'extrémité est filetée. 3- Ou bien, on peut manchonner la partie en contact avec les alésages traversés. 4- On peut utiliser un appui conique avec un écrou approprié. C'est la solution retenue pour ce télescope.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tout à fait d’accord :)

 pour oué la partie femelle c’est facile. La partie mâle les rondelles conique ça va pas. 
par contre je reverrai mes attaches hautes en collant des ecrous sur mes plaquettes alu qui relient les tubes, pour remplacer mes boulons par des boulons à filetage partiel ce sera plus propre et plus efficace :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Adamckiewicz a dit :

on se refait pas !

Il reste toujours quelque chose ... .:)

Cela dit, sur la première image, c'est le serrage du 600. Le carré noir serre de boulon (long de 5 cm pour une bonne assise sur l'anneau) et est boulonné lui-même sur l'anneau. La tête pose à l'intérieur sur le boulon aplati (lui-même collé) de la vis en dessous. Ainsi la tête est toujours parfaitement positionnée et la grosse vis de serrage tourne sans produire aucune usure.

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By grelots
      Bonjour
      Après pas mal d'années d'absence sur ce forum...
      Je reviens parmi vous, ça doit être le double effet de l'éclipse...
      Je n'ai jamais vraiment lâché l'astronomie mais plus trop en pratique...
      Me suis même remis a observer le soleil ce Week-end. J'ai ressorti mon vieux PST qui fait encore le job et mon petit 127 avec un filtre pour un chouette spectacle
      J'ai toujours mon vieux Orion XX14i qui sèche dans une pièce en bas et je me pose la question de m'en séparer, je n'ai plus le courage de le charger dans la voiture le monter et le démonter... Trop lourd
      Je songe sérieusement a m'en séparer, je suis sur qu'entre de bonnes mains il ferait encore des miracles...
      J'aimerai me diriger vers de grosses jumelles, et en farfouillant sur le net j'ai vu que la famille des bino s'était pas mal agrandi avec de nouveau venu sur le marché... Explore scientific...
      Une petite idée du diamètre, 120mm me parait un bon compromis car 150mm est inaccessible pour moi...
      Quid de la qualité? Les APM 120mm APO, qui sont, à priori ce qui se fait de mieux dans la gamme, sont aussi hors budget, même en vendant le dob plus tout les gros cailloux qui vont avec...
      Alors une 120mm semi Apo?!
      Y a t_il eu des test comparatifs sur les APM semi APO et leur cousine chez Explore Scientific?
      J'ai lu qu'il fallait les régler pour améliorer leur qualité?!
      Certains d'entre vous ont ils pu comparer ces modèles? Faire des essai?
      Voilà impatient de découvrir vos retour...
      Amitiés
       
    • By indra
      Bonjour à tous
       
      Retraité, j'ai décidé de me faire plaisir! J'hésite entre un Celestron C11 et un C14. Je vis à la campagne et l'instrument restera plus ou moins au même endroit. Auparavant, j'ai utilisé un Newton 160mm monture azimutale, fait maison de A à Z façon Texereau. Tout manuel, très inconfortable, mais mes premières observations de la lune, en 1975, me restent encore en mémoire. Je me demande si un C14 ne va pas être "too much" pour moi, mais si je prends un C11, je ne vais pas le regretter assez vite. Merci pour vos avis.
    • By QGineys
      Bonjour,
       
      je ne sais pas si beaucoup savent que l’on peut piloter une monture avec une manette de switch avec le Bluetooth, pour ma part je l’ai découvert il y a peu.
       
      je peux vous assurer que c’est d’un confort exceptionnel lorsqu’on fait les réglages de collimation, ou lorsqu’on se trouve au chercheur ou autre. 
       
      pilotage de la monture avec pc, et manette connecté au pc en Bluetooth.
       
      petite astuce pour ceux qui comme moi ne savaient pas.
       
      Quentin
    • By Ladel Claudine
      Quel conseil pour un support d’iPhone 12pro pour un celestron nexstar 200
      merci de m’aider 
    • By Andromedae93
      Bonjour tout le monde,
       
      Désireux de réduire les embêtements en nomade en terme d’installation de matériel, réglage optique etc …. Je pense revendre mon Newton 200/800 Carbone pour passer sur une lunette quadruplet ou quintuplet. 
       
      Habitant en appartement, je dois constamment démonter / remonter le matériel. 
      Un réglage du tilt sur le Newton qui n’est pas évident, une collimation à refaire à chaque sortie aux petits oignons, un tube plus volumineux qu’une lunette etc etc …
      Je reprendrais peut être un Newton le jour où je pourrais espérer d’un poste fixe. 
       
      Je sais que je vais perdre en rapport F/D, donc en temps d’acquisition, mais je suis prêt à prendre ce risque pour gagner en facilité d’utilisation et d’installation. 
       
      Cibles envisagées : nébuleuses LRGB et SHO dans un premier temps puis galaxie dans un second 
       
      Matériel acquisition : zwo 1600 mono refroidie 
      monture : SW AZ EQ6
       
      J’ai pu voir dans les PA une askar 107 PHQ avec son réducteur qui me semble pas mal. 
      Quelle(s) lunette(s) me conseillez vous dans un budget de 3000€ max pour avoir une lunette de belle qualité, un champ bien corrigé, un piquet agréable etc …
       
      Merci !!
  • Upcoming Events