Fourmi103

Actualités de Curiosity - 2013

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Une version améliorée de la mosaïque sur les dunes des "Sables de Forvie" par Thomas Appéré :

 

 

Forvie.jpg

  • Like 5
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Joyeux Noël à tous , ici ou sur Mars !

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est  peut-être  HS comme dirait l'autre mais là  au moins on n'a  pas à  tenir compte  des gestes barrières...!Aussi joyeux  Noël  à  toutes  et à  tous avec un plus pour celles et ceux qui nous fournissent les informations précieuses 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Alain MOREAU a dit :

Pour des vœux de Noël - qui sont d’abord des vœux de paix et de bonheur - un vrai fil d’astro et de science, donc, qui se passionne pour l’étude pacifique et non destructrice de la Nature en respectant sa souveraineté intemporelle, et non celui d’une furieuse utopie qui prétend la soumettre à nos folies conquérantes en la terraformant "à coups de bombes atomiques" :o

 

 

quelle jolie tirade... pour les neuneus !

Qui est-ce qui est en train de transformer la surface de Mars en poubelle à plutonium ? Musk ou la NASA avec ses robots Curiosity, Perseverance ? -_-

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Alain MOREAU a dit :

 

Chers tous, j’ai choisi de vous souhaiter joyeux Noël à vous tous et à vos proches, vos amis, votre famille, ici, sur ce fil martien animé et nourri par l’ami Daniel depuis de nombreuses années, plutôt que sur l’autre fil martien à la mode - le fil muskien - sur lequel nous nous défoulons volontiers à bon compte (au grand damn de roul, pôv’ chou ! :D

 

 

Plus un! Et  surtout une bonne et bien meilleur nouvelle année pour nous tous.

 

Merci, vous êtes une excellente distraction!

Je vous assure ni choux ni pauvre.

J'ajoute que ce n'est pas facile de donner un point de vue différent des vôtres.

Ça fait longtemps que je ne me suis senti autant étranger que de "venir" ici!

 

Le pessime et le ricciole sont une culture et passe temps très français sans oublier de se  plaindre pour un oui ou pour un non.  ;- )

 

Encore une fois bonne nouvelle année à toutes et tous.  :- )

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jackbauer a dit :

Qui est-ce qui est en train de transformer la surface de Mars en poubelle à plutonium ?

 

Entre les dizaines de milliers de bombes H que Monsieur Musk envisage de balancer joyeusement sur Mars, et les pôvres 4,8 kg de dioxyde de plutonium du générateur de Curiosity, la réponse me semble assez simple.

 

Sachant par ailleurs et pour ta gouverne que le dioxyde de plutonium émet TOUT son rayonnement sous forme de particules alpha, un type de rayonnement pouvant être stoppé par une simple feuille de papier. 

Alors bon, je ne te conseillerais certes pas de poser ton postérieur pendant 3 jours sur cet isotope, surtout si tu aimes faire du vélo -_-..  

Temporairement, tu aurais quelques rougeurs désagréables sur cette partie délicate de ton anatomie :|

 

Signé :

Un neuneu..

Edited by vaufrègesI3
  • Like 3
  • Haha 6

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, vaufrègesI3 a dit :

Sachant par ailleurs et pour ta gouverne que le dioxyde de plutonium émet TOUT son rayonnement sous forme de particules alpha, un type de rayonnement pouvant être stoppé par une simple feuille de papier. 

Alors bon, je ne te conseillerais certes pas de poser ton postérieur pendant 3 jours sur cet isotope, surtout si tu aimes faire du vélo -_-..  

Temporairement, tu aurais quelques rougeurs désagréables sur cette partie délicate de ton anatomie

 

Mon cul !!!>:( Tu serais pas cousin avec Didier Raoult ??

 

Je crois qu'il est temps d'informer le bon peuple !! 

 

https://www.sortirdunucleaire.org/L-exploration-spatiale-nouvelle

 

Le premier robot propulsé au plutonium s’est posé sur Mars lundi 6 août 2012. Il y a eu beaucoup de réjouissance et d’enthousiasme dans les grands médias, mais aucune mention de l’énorme danger que l’appareil, nommé "Curiosity" par la NASA, a fait courir aux gens et aux autres formes de vie sur Terre avant d’arriver sur Mars.

Dans sa déclaration sur l’impact environnemental (Environmental Impact Statement, EIS) de Curiosity, la NASA a dit que les chances étaient "globalement" de moins de 1 sur 220 pour que du plutonium soit dispersé durant sa mission. Si la fusée qui l’a porté depuis la Floride avait explosé au lancement (or une fusée sur 100 est détruite au lancement) ceci aurait dispersé du plutonium jusqu’à une centaine de kilomètres à la ronde, soit jusqu’à Orlando, dit la déclaration. Si la fusée n’avait pas réussi à vaincre la gravitation et à amener Curiosity sur Mars, mais qu’elle était retombée dans l’atmosphère, se désintégrant dans sa chute, c’est une grande partie de la Terre qui aurait été touchée par le plutonium.
(...)
Plutonium-238 : encore plus radioactif

Le plutonium est considéré depuis longtemps comme la substance radioactive la plus dangereuse. Or l’isotope du plutonium utilisé dans le programme nucléaire spatial, et dans le robot Curiosity, est beaucoup plus radioactif que le plutonium-239 utilisé dans les armes nucléaires ou produit comme déchet dans les réacteurs nucléaires. Il s’agit ici de plutonium 238, qui a une demi-vie de 87,8 ans, soit beaucoup plus courte que celle du plutonium-239, qui est de 24 500 ans (la demi-vie d’une substance radioactive est la période durant laquelle cette substance perd la moitié de sa radioactivité).

Arjun Makhijani, physicien nucléaire et président de l’institut pour l’énergie et la recherche environnementale, explique que "le plutonium-238 est environ 270 fois plus radioactif que le plutonium-239 par unité de poids". Ceci veut dire que la radioactivité des 4,8 kg de plutonium-238 dont est équipé Curiosity est équivalente à celle de 1287,9 kg de plutonium-239. À titre de comparaison, la bombe atomique larguée sur Nagasaki comportait 6,75 kg de plutonium-239.

La demie-vie du plutonium-238, beaucoup plus courte que celle du plutonium-239, rend le plutonium-238 extrêmement chaud. C’est cette chaleur qui est convertie en électricité par un générateur thermoélectrique à radio-isotope.

Le plus grand danger du plutonium pour la santé consiste dans la respiration de particules conduisant au cancer du poumon. Un microgramme (millionième de gramme) de plutonium peut être fatal. Pour Curiosity, l’EIS parle de particules qui pourraient être "transportées dans la trachée, les bronches, ou des zones profondes des poumons, et rester dans ces organes". Les particules "irradieraient le tissu pulmonaire en permanence". Des accidents nucléaires spatiaux ont déjà eu lieu

Il n’y a pas eu d’accident lors de la mission de Curiosity, mais l’EIS reconnaît qu’il y a eu des soucis auparavant, dans cette roulette russe du nucléaire interstellaire : sur 26 précédentes missions spatiales étatsuniennes utilisant du plutonium, trois ont connu des accidents, reconnaît le rapport. Le pire accident a eu lieu en 1964, lorsqu’un satellite embarquant le SNAP-9A, un engin au plutonium, n’a pas pu se mettre en orbite et est retombé vers la Terre, se désintégrant au cours de sa chute. Le kilogramme de plutonium à bord a été largement dispersé sur Terre. John Gofman, professeur de physique médicale à l’université de Berkeley, Californie, a depuis longtemps lié cet accident à une augmentation planétaire du cancer du poumon. Après cet accident du SNAP-9A, la NASA est passée à l’énergie solaire pour les satellites. Actuellement tous les satellites, ainsi que la station orbitale, fonctionnent à l’énergie solaire.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, jackbauer a dit :

Je crois qu'il est temps d'informer le bon peuple !! 

 

Merci beaucoup Jack, mais déjà, considérant la source choisie... le bon peuple est mal barré..  

 

Là on sort de l'info pour entrer dans de la "pure" propagande qui abreuve le web dans ce domaine, ça part dans tous les sens, et il est indigne de l'utiliser ici : ou comment diaboliser ce qui ne mérite pas de l'être..

Entres autres Il y est bien sûr très complaisamment et à répétitions fait confusion entre rayonnement et fission... voire même avec la fusion !!!

 

Le plutonium 238, sous forme de dioxyde de plutonium 238PuO2, est un puissant émetteur de particules α dont la période radioactive (demi-vie) est de 87,74 ans (32 046 jours). Cet isotope est de loin le plus utilisé parce que, outre sa demi-vie particulièrement bien adaptée, il émet tout son rayonnement sous forme de particules α, plus efficacement converties en chaleur que les particules β- et a fortiori que les rayons γ.

Il ne s’agit pas d’un réacteur nucléaire comme dans les centrales électriques terrestres, mais d’un dispositif beaucoup plus simple: un composé radioactif qui se désintègre progressivement dans le temps, envoyant à grande vitesse des particules alpha (noyaux d’hélium) dont le freinage par les matériaux environnants crée une forte augmentation de température.

 

Les centrales nucléaires créent l'énergie à partir d'une réaction en chaîne dans laquelle la fission nucléaire d'un atome libère des neutrons, qui à leur tour entraînent la fission d'autres atomes. Cette réaction, si elle n'est pas contrôlée, peut rapidement croître de façon exponentielle et causer de graves accidents, notamment par la fonte du réacteur.

 

Mais les générateurs à isotope ne fonctionnent pas comme les centrales nucléaires !!

À l'intérieur d'un générateur à isotope, on utilise seulement le rayonnement naturel du matériau radioactif, c'est-à-dire sans réaction en chaîne, ce qui exclut tout scénario catastrophe. Le carburant est de fait consommé de façon lente, cela produit moins d'énergie mais cette production se fait sur une longue période.

Dans l'absolu, ce radioélément nécessite peu ou pas de blindage, LES DÉSINTÉGRATIONS ALPHA DU PLUTONIUM 238 N'ÉTANT PAS ACCOMPAGNÉES DE RAYON GAMMA PÉNÉTRANTS !!!

 

Le seul vrai risque c'est l'ingestion, respirer ou avaler le truc.

Dans ce cadre et pour les missions spatiales,  le composé est entouré de plusieurs couches de matériaux de protection, y compris le type de matériau résistant utilisé dans les cônes de nez des missiles conçus pour survivre aux conditions de feu lors de la rentrée dans l'atmosphère terrestre. De plus, le radio-isotope est fabriqué sous une forme céramique qui résiste à la rupture en petits morceaux, ce qui réduit le risque que des matières dangereuses soient en suspension dans l'air ou ingérées. Dans le cas peu probable d'un accident sur le site de lancement la dose maximale estimée qu'un individu exposé pourrait recevoir est de 210 millirem. Un résident des États-Unis reçoit en moyenne 310 millirem de rayonnement chaque année de sources naturelles, telles que le radon et les rayons cosmiques de l'espace.

 

Aux USA la production de plutonium 238  avait cessé depuis la fin des années 80 et les différentes missions utilisant des RTG vivait sur un stock qui avait été complété par des achats à la Russie, dernier producteur au monde. En 2015 il restait environ 18 kg d’oxyde de plutonium directement utilisable sur des missions spatiales et en particulier pour le successeur de Curiosity, le rover Mars 2020. New Horizons venait de consommer 10 kg.

Conscient du risque de pénurie, le Department Of Energy (DOE) en charge de la fourniture de l’oxyde de plutonium avait pu relancer les études de production en 2013. La production des premiers 50 g de plutonium 238 s'est achevée en 2015 au laboratoire Oak Ridge ORNL de la DOE dans le Tennessee. La production a continué au rythme de 300 à 400 g par an (plus de 10 ans pour produire la quantité à bord de Curiosity) avant de monter à 1,5 kg par an actuellement.

 

Edited by vaufrègesI3
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, vaufrègesI3 a dit :

Le seul vrai risque c'est l'ingestion, respirer ou avaler le truc.

Y en a qui ont testé :) ça marche assez bien ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, ALAING a dit :

Y en a qui ont testé :) ça marche assez bien ;)

 

Disons que concernant Curiosity, entre le blindage et la céramique, il faudra que les bébêtes martiennes aient une bonne dentition :/ xD..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nan nan Daniel, je parlais de quelques ressortissants . . .  russes :)

Edited by ALAING

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, ALAING a dit :

Nan nan Daniel, je parlais de quelques ressortissants . . .  russes

 

 

C'était pas des polonais du polonium ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah . . . maintenant que t'en parles, le doute m'habite :)

Mais les effets secondaires doivent être un peu équivalents non ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ALAING a dit :

Ah . . . maintenant que t'en parles, le doute m'habite :)

Mais les effets secondaires doivent être un peu équivalents non ?

 

Franchement, ce forum devient pénible, avec tous ces ultracrépidentistes qui donnent leur avis sur tout, sans y comprendre queud.

Le polonium fait mourir dans d'atroces souffrances, alors que le plutonium fait mourir dans des souffrances atroces.

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Le traineau du Père Noël doit marcher aussi au nucléaire. 

Il a fait un petit tour au pôle Nord de Mars (sa résidence secondaire), et Curiosity a saisi son passage furtif l'autre soir !.. 

 

 

EqC3cIqVoAArAoB.jpg

Edited by vaufrègesI3
  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/25/2020 à 15:58, vaufrègesI3 a dit :

le dioxyde de plutonium émet TOUT son rayonnement sous forme de particules alpha, un type de rayonnement pouvant être stoppé par une simple feuille de papier. 

 

 

Bonjour: le perchlorate ne sera pas  arrêté par une simple feuille de papier. Sans thyroïde on ne vivra pas bien longtemps?

 

Cette "cochonnerie" est répandue  sur toute la surface de Mars--je n'ai jamais entendu Musk en parler?

 

Mars est déjà pollué par la nature?

 

 

Y a du travail pour terraformer Mars!

 

J;J'ajoute une autre vidéo qui vous faira  rire.

Le comédien Steven Colbert  très populaire demande la question "comment terra former Mars?"

 

 

Edited by roul

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/12/2020 à 18:38, Bill46 a dit :

Une version améliorée de la mosaïque sur les dunes des "Sables de Forvie" par Thomas Appéré :

 

Et une nouvelle version élargie (mosaïque de 23 photos acquises par la caméra NavCam Gauche au Sol 2979) :

 

Forvie.jpg

 

Voir aussi sa galerie sur : https://www.flickr.com/photos/thomasappere/with/50771318416/

 

Pour les images de Damia Bouic sur Curiosity, on peut aussi rappeler l'adresse de son site : https://db-prods.net/marsroversimages/curiosity.php

Edited by Bill46
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les rides des dunes des "Sables de Forvie" en version couleur... avec cette mosaïque constituée d'images brutes Mastcam prises au Sol 2979 (Kevin M. Gill) :

 

https://mars.nasa.gov/msl/multimedia/raw-images/?order=sol+desc%2Cinstrument_sort+asc%2Csample_type_sort+asc%2C+date_taken+desc&per_page=50&page=0&mission=msl

 

 

Forvie.jpg

Edited by Bill46
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now