Laurent51

Centaurus A en LRVB avec le telescope Janus SUD

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

C'est magnifique! Jamais vue aussi beau :x

 

Pour pinailler par contre, je trouve les étoiles brillantes un peu saturées...C'est peut être aussi mon écran assez lumineux!

 

Bravo

 

Martin

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo c'est juste magnifique ;)

JC 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

magnifique !!! par rapport à mon 135mm ! bravo à l'équipe! :)

polo

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique, quels détails ! :) juste pour pinailler un peu comme Martin ;) mais c'est un goût perso.

Bravo, marche bien ce Janus Sud ;)

@+, Thierry

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est malin ! J'ai failli me casser la g... de ma chaise :)

Extraordinaire cette image. Merci pour le partage ;)

Bonne soirée,

AG

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

incroyable de choper le jet

Waouh en effet, et que de détails sur la full! Superbe, bravo le team!

Christophe

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

bravo la team c'est magnifique . :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Martin Bernier : Oui, elles le sont. Il ne faut pas oublier que c'est une ZWO1600MM qui est utilisé comme camera. Le gain est réglé sur 1e/adu afin de privilégier la détective, par contre c'est au détriment de la dynamique qui est limité à 4000 Adu. Donc 16 fois moins de dynamique par rapport a une camera réglé de manière d'identique. La conséquence sur les étoiles c'est leur saturation très rapide.

 

polo0258 : elles sont très belles tes images au 135mm!!

 

Thierry DEMANGE: Oui je comprend bien, ma réponse juste au dessus.

 

christian viladrich: Oui, il y a des "nuages" de suie qui traine tout autour de la bande centrale.

 

Jean-Philippe Cazard :... et Merci pour les étiquettes:-). c'est vrai que c'est super facile a utiliser. Avec un simple clic je retrouve toutes nos publi sur Astrosurf.

 

ALAING : Nous aimerions ne pas etre tenu pour responsable de ton accident, donc merci de passer une ceinture de sécurité la prochaine fois:-). Amitiés!!

 

jldauvergne: Je ne pense pas que se soit aussi difficile que ca. Les amis de Ciel Austral ont fait une belle version avec une couche HAlpha en très longue pose. peut être qu'en LRVB, c'est plus rare. Je ne me souvient plus si elle était visible sur l'image que j'avait traité d'un T400 chez Alain Maury… je vais regarder… il est vrai que l'échantillonnage n'est pas le meme aussi.

 

En tout cas merci à tous pour vos message!!! On garde tout ca bien au chaud:-).

 

Amitiés a tous, et bonne astro!!

 

La JANUS Team

Michel Meunier et Laurent Bernasconi

http://team-janus.astrosurf.com/

https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est magnifique…

 

Je me demande si un grand télescope a déjà résolu le halo, j'imagine que oui…

 

Pour le jet en O III j'ai un petit doute : ces trucs sont des plasmas chauffés à des millions de degrés, qu'on détecte en X et en radio surtout, je sais pas si il y a du O III là-dedans… Je sais pas trop quelle est la contribution dans le visible, comme ici.

 

S

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je viens de vérifier, une équipe à pointé Hubble juste en dehors de votre champ, tout en bas. Ils résolvent effectivement le halo en étoiles de 20 à 23 environ, donc ça doit être possible avec votre bazar !

 

:)

 

 

5128-4.jpg

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

je suis d'accord avoir toi sur le jet qui devrait etre plutôt rouge a première vue. Mais je viens de trouver une image très ressente faite avec un 1m au Chilescope (nos voisin… 7.5km, et meme altitude), qui montre le jet plutôt bleu. Je pense que l'OIII de leur filtre est dans le bleu, alors que de notre coté, l'OIII est plutôt sur le filtre vert.

voici l'image: (très jolie aussi par ailleurs, et plus résolue aussi, ce qui est logique.

 

N5128-3_Hubl.jpg

 

 

Et je constate à l'instant la meme chose avec cette image de Chart32:

http://www.chart32.de/index.php/object-list/item/29

 

Amitiés,

Laurent

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Laurent, je me demande juste si cette couleur (bleue, vert, peu importe) n'est pas due à autre chose qu'à O III c'est tout… Ces plasmas sont tellement exotiques que j'ai un doute sur la présence de O III, il faudrait demander à une fusée en spectro des jets galactiques...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah oui, ok. C'est vrai que j'ai fait un raccourci trop rapide entre la couleur et la présence d'OIII. Tu as tout a fait raison.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est l'image complète, ou un crop ? J'aurais bien aimé faire un comparo avec la photo de Hubble, si tu as un poil plus de champ vers le bas…

Share this post


Link to post
Share on other sites

non, elle est complète, et a aussi été fenêtré car entre les acquisitions le CCD a été réaligné.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

il faudrait quand meme regarder mais en utilisant l'image de base de la couche L uniquement pour faire la comparaison avec Hubble…

Share this post


Link to post
Share on other sites

Absolument magnifique, comme toujours, quelle merveille à regarder….

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By CB7751
      Bonjour à tous.
      Ce matin 7h en rangeant le matériel ciel profond la lune m'a donné envie... 30 minutes pour refroidir le téléobjectif dehors et se mettre en place.
      Premier essai en empilant deux doubleurs de focale, Sigma 500mm F4 Sport avec Nikon TC20 E III derrière, qui peut recevoir le doubleur Sigma TC2001, filtre vert, caméra ZWO ASI183MM Pro. La focale réelle doit être autour de 1900mm, F16 échantillonnage autour de 0,26"/px pour diamètre 125mm.
      Poses de 25ms, gain 120, recadrage à 2048x2048 pour ces captures. 300 images retenues sur 4000 pour chaque.
       
      Une vidéo de la capture j'ai dû cocher un truc qui fallait pas dans PIPP l'image saute mais c'était pas comme ça à la prise de vue: 
       
       
      J'espère ne jamais vendre ce caillou c'est un pur bijou. 
      Je pense que je suis au max du max pour de bon cette fois... à moins de tenter un filtre bleu un jour?
       
       
      J'ai une mosaique de 2 images avec doubleur et télé x1.4 en empilement... de quoi faire mouliner le PC 6 ou 7h, on verra si il en sort quelque chose 
      Edit: non pour la full c'est mort cause décalage de mise au point dû au changement température.




       
       
      Et la photo du montage en action 

    • By Arnaud BOUVET
      Bonjour à tous,
      comment détermine-t-on le nombre d’AP ou la taille de ceux-ci dans AS3 ? J’y vais toujours au pif et je ne sais jamais trop comment le définir. Je fais des essais pour obtenir les meilleurs résultats mais surtout j’aimerais bien comprendre la logique de l’algo. 
      J’ai remarqué, mais je me trompe peut-être, que plus l’image est bonne, suivant la sélection d’AS3, plus le nombre d’AP est important pour une taille donnée. 
      Merci d’avance pour le partage vos connaissances. 
      Arnaud. 
    • By ALF
      Bonjour,
       
      Je suis en train de me battre avec des vidéos de Jupiter et je voudrais essayer un traitement par PSF avec Astrosurface.
       
      Je viens de lire tout un tas d'articles (la plupart sur le forum) mais dès le départ une chose m'échappe, car à chaque fois on explique comment l'utiliser mais pas comment on crée cette image référence de l'étoile.
       
      Donc mes questions sont les suivantes :
      - Je fait quoi de ma vidéo avec mon étoile? Je suppose que je dois la stacker, mais combien d'image? le même nombre que ma cible (Jupiter) ou on s'en moque?
      - Une fois stacker je fais quoi ? un léger traitement? ou pas du tout, je dois charger comme ça dans Astrosurface.
       
      J'ai déjà fait pas mal d'éssais mais aucun ne sont concluants... soit je fais un truc mal, soit ma vidéo d'hier soir est totalement pourrie (c'est fort probable) et il n'y a rien a en tirer.
       
      Voilà voilà, je n'ai pas besoin du détail de tout le traitement mais seulement le départ à savoir qu'est ce que je suis supposer avoir comme ficher PSF.
       
      Merci d'avance.
       
      GreG.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Au milieu de milieu la nuit du 31 août au 01 septembre dernier, j'avais fini les champs qui me tenaient le plus à coeur avant que la Lune ne se lève.
      C'était le début de la lunaison de septembre, la Lune était décroissante  mais elle venait de se lever et éclairait encore à 34%.
      J'avais donc stoppé mon programme principal pour cette nuit, mais comme il faisait grand beau (et avec une turbulence clémente) je n'allais pas remballer.
       
      J'avais repéré sur skychart que la petite comète 193P était cette nuit là près de plusieurs galaxies.
      Avec une période de 6,7 ans, 193P/LINEAR-Neat fait cette année son 3ème retour au périhélie (le 25 août) depuis sa découverte en 2001.
      C'était le moment idéal pour l'observer, même si elle n'a pas dépassé la magnitude 16, je l'avais observée le mois précédent au C11 et savait qu'elle était photogénique avec une petite queue.
       
      Jj'ai donc pointé le champ et suis resté dessus pendant près de 2h du coup. Au final, j'ai bien fait car quoique petites et faibles, je trouve ses voisines de ciel bien photogéniques finalement
       
      Pour commencer, une image brute de base (3 min) :

      La comète, et la principale galaxie (NGC 7667) sont bien visibles.
       
      Pour bien voir les galaxies, il faut bien sûr faire un compositage stellaire mais la comète y paraît alors allongée (c'est la traînée au centre...) :

      (Par contre, je n'ai aucune idée de ce qui a pu causer la tâche en haut  à gauche de l'image... Si quelqu'un a une idée ?)
       
      La comète ne se révèle qu'en faisant un compositage cométaire : c'est là qu'on la voit véritablement, avec alors la queue que j'avais à peine devinée sur certaines poses durant les acquisitions :

       
      Il était donc tentant de faire une image de synthèse, en insérant la comète dans le compositage stellaire.
      C'est une manipulation délicate sur laquelle je butais depuis longtemps et qui ne peut se faire que manuellement, en post-traitement, ce qui demande mine de rien pas mal de pratique et de temps...
       
      Mais je crois que c'est une des premières fois où je m'en sors assez bien :

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 35 poses de 03 min à -15°C (gain 120), Nord à peu près en bas
      Monture AZ-EQ6 - Pilotage ASIAIr - Poses guidées avec dithering
      Nuit du 31 août au 01 septembre 2021 de 23h31 à 01h22 utc          ( soit 01h 45 min d'intégration )
      Binning 1x1, Traitement Siril 0.99.10.1 et finition dans Gimp.
       
      En tout cas, j'en suis plutôt content
       
      Voici une version annotée :

       
      Concernant la comète, elle a une chevelure de 18 à 20" de diamètre et la queue de poussières en éventail est visible sur 4 à 5' de longueur avec un axe central vers PA=232°.
       
      Bonne nuit.
    • By Laurent51
      Bonjour à tous,
       
      Un retour après des mois d'absence principalement par manque de temps, et une densité au travail qui m'épuise.
      Mais avec Michel, nous avons toujours mis un point d'honneur a ce que les télescopes Janus Nord et Sud fonctionnent des que la météo le permet. Donc, on entasse les images et on prétraite et traite quand on peu.
       
      Cette fois c'est un grand classique que je vous propose, réalisé avec le T520 Janus Sud hors des deux derniers hivers austral. Le seing n'était pas extra, donc nous vous présentons une version avec une réduction de 30% par rapport à la taille originale d'acquisition.
      Dans tout les cas, les détails sont la, l'image est très dense en nébuleuses obscure à l'intérieur de M20.
      C'est une version LRVB.
       
      Les informations techniques:
      Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili.
      Temps de pose: Couche L en 11h40mn. Couche R, V et B en 2h15mn par couche. 
      Poses élémentaires de 5min.
      Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.8 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.3 sec d'arc.
      Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5.
      Echantillonnage de 0.54 sec d'arc par pixel sur cette version réduite de 30%.
      Camera ZWO 1600MM Cool.
      Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque.
      Motorisation Directdrive Alcor System.
      Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST.
      Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6.
       
      Voici l'image de l'ensemble du champ, biensur à regarder en pleine trame:

       
       
      Bonne astro à tous!!!
       
      La JANUS Team
      Michel Meunier et Laurent Bernasconi
      http://team-janus.astrosurf.com/
      https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/

  • Upcoming Events