thierry91

Mauvaises nouvelles du Webb space telescope

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Bin v'là aut'chose... :o

 

Traduction automatique :


https://www.nature.com/articles/d41586-021-02010-x

 

La NASA enquête sur le changement de nom du télescope James Webb d’après des allégations anti-LGBT+
Certains astronomes soutiennent que l’observatoire phare – successeur du télescope spatial Hubble – commémorera la discrimination. D’autres attendent d’autres preuves.

 

La NASA envisage de renommer son observatoire astronomique phare, étant donné les rapports alléguant que James Webb, d’après qui il porte son nom, a été impliqué dans la persécution des gays et des lesbiennes au cours de sa carrière au gouvernement. Garder son nom sur le télescope spatial James Webb (JWST), d’une valeur de 8,8 milliards de dollars américains - dont le lancement est prévu plus tard cette année - glorifierait le sectarisme et le sentiment anti-LGBT +, affirment certains astronomes. Mais d’autres disent qu’il n’y a pas encore assez de preuves contre Webb, qui a été à la tête de la NASA de 1961 à 1968, et ils retiennent le jugement jusqu’à ce que l’agence ait terminé une enquête interne.

Le JWST, qui scrutera les confins lointains du cosmos, est le plus grand projet astronomique de la NASA depuis des décennies, de sorte que les enjeux sont élevés. En mai, citant l’implication présumée de Webb dans la discrimination, quatre astronomes éminents ont lancé une pétition pour changer le nom du télescope. Il a amassé 1 250 signataires, dont des scientifiques qui ont reçu du temps d’observation sur le télescope.
L’historien en chef par intérim de la NASA, Brian Odom, travaille avec un historien non-agence pour examiner des documents d’archives sur les politiques et les actions de Webb, selon les responsables de l’agence. Ce n’est qu’une fois l’enquête terminée que la NASA décidera quoi faire.

« Nous devons prendre une décision consciente », a déclaré Paul Hertz, chef de la division astrophysique de la NASA, lors d’un comité consultatif de l’agence le 29 juin. « Nous devons être transparents avec la communauté et le public quant à la justification de la décision que nous prenons. »


Recherche dans les archives
L’ancien administrateur de la NASA Sean O’Keefe a nommé le JWST d’après Webb en 2002, lorsque le télescope en était aux premiers stades de développement. C’était une décision unilatérale qui a pris beaucoup de gens par surprise, car les télescopes de la NASA portent généralement le nom de scientifiques. Webb, décédé en 1992, était un bureaucrate qui a occupé plusieurs postes administratifs au sein du gouvernement américain.
O’Keefe a choisi le nom parce que Webb avait préconisé que la NASA garde la science comme un élément clé de son portefeuille dans les années 1960, même si le programme Apollo d’exploration spatiale humaine absorbait la majeure partie de l’attention et du budget de l’agence. O’Keefe dit à Nature qu’il n’était pas au courant des accusations lorsqu’il a choisi le nom, et il est favorable à son maintien à moins que plus d’informations ne surditent. « Sans le leadership de James Webb, il n’y aurait peut-être pas eu de télescope ou beaucoup d’autres choses à la NASA qui méritent une controverse sur la dénomination », dit-il.

Alors que Webb commençait sa carrière au sein du gouvernement américain à la fin des années 1940, les employés gais et lesbiennes étaient systématiquement éradiqués et licenciés en raison de leur orientation sexuelle - une campagne encouragée par plusieurs membres éminents du Congrès. La période est connue sous le nom de peur de la lavande, faisant écho à la « peur rouge » anticommuniste avec laquelle elle était souvent entrelacée. Pendant la peur de la lavande, les homosexuels ont été jetés, faussement, comme des pervers qui pourraient être désespérés de garder leur orientation sexuelle secrète et donc être susceptibles de révéler des secrets gouvernementaux sous le chantage. Son épicentre était le département d’État, qui s’occupe de la politique étrangère.

Les quatre astronomes à la tête de la pétition de renommage disent que lorsque Webb a travaillé pour le département d’État au poste de haut rang de sous-secrétaire de 1949 à 1952, il a passé une série de mémos discutant de ce qui a été décrit comme « le problème des homosexuels et des pervers sexuels » à un sénateur qui menait la persécution. Ils pointent vers des documents trouvés dans les Archives nationales américaines par l’astronome Adrian Lucy à l’Université Columbia à New York. « Les dossiers montrent clairement que Webb a planifié et participé à des réunions au cours desquelles il a remis du matériel homophobe », ont écrit les responsables de la pétition plus tôt cette année dans un article d’opinion dans Scientific American.


Les quatre astronomes sont Lucianne Walkowicz au Planétarium Adler à Chicago, Illinois; Chanda Prescod-Weinstein à l’Université du New Hampshire à Durham; Brian Nord au Fermi National Accelerator Laboratory à Batavia, Illinois; et Sarah Tuttle à l’Université de Washington à Seattle. « Nous avons estimé que nous devrions prendre position publiquement sur le fait de nommer une installation aussi importante en l’amour de quelqu’un dont les valeurs étaient si douteuses », écrivent-ils dans un courriel à Nature. « Il est temps pour la NASA de se lever et d’être du bon côté de l’histoire. »

David Johnson, un historien de l’Université de Floride du Sud à Tampa qui a écrit le livre de 2004 The Lavender Scare, dit qu’il ne connaît aucune preuve que Webb a mené ou incité à la persécution. Webb a assisté à une réunion de la Maison Blanche sur la menace que les homosexuels auraient posée, mais le contexte de la réunion était de contenir l’hystérie que les membres du Congrès attisaient. « Je ne le vois pas comme ayant un rôle de leadership dans la peur de la lavande », dit Johnson.

Walkowicz et leurs collègues notent qu’en tant que leader, Webb était responsable des politiques discriminatoires adoptées à son agence. Ils notent également le cas de Clifford Norton, qui a été renvoyé de son emploi à la NASA parce qu’il était soupçonné d’être gay en 1963, lorsque Webb était administrateur de la NASA. « Nous pensons que le dossier historique connu parle clairement en faveur du changement de nom du télescope », disent-ils.

La NASA n’a donné aucune estimation de la date à laquelle son enquête pourrait être terminée. M. Odom affirme que la pandémie de COVID-19 a limité l’accès des historiens aux documents d’archives.

 

Un reflet des valeurs
La pression pour renommer le télescope s’inscrit dans le calcul plus large sur le nom des bâtiments, des installations et d’autres objets d’après des personnages historiques douteux. L’année dernière, un cadre de l’aérospatiale a lancé une tentative encore infructueuse de renommer un centre de la NASA dans le Mississippi qui porte le nom de John Stennis, un sénateur qui a voté à plusieurs reprises en faveur de la ségrégation raciale dans les années 1960. Au cours de la dernière année, la NASA a tenté de lutter contre la discrimination passée contre les scientifiques noirs et contre les femmes en nommant son siège social de Washington DC en l’honneur de Mary Jackson, la première femme ingénieure noire de l’agence, et en annonçant que le télescope spatial phare après le JWST sera nommé d’après Nancy Grace Roman, la première astronome en chef de la NASA.
Le débat sur le JWST touche à sa fin d’une longue et épuisante campagne pour lancer l’observatoire dans l’espace. Conçu à l’origine en 1989 comme le successeur de l’emblématique télescope spatial Hubble, l’engin dépasse de nombreuses années et milliards de dollars le budget.

Pour certains, le potentiel du télescope à transformer l’astronomie rend encore plus important que le JWST porte un nom qui reflète les valeurs modernes. « Pour moi, il s’agit vraiment du type de message que nous voulons envoyer aux personnes et aux étudiants les plus jeunes de notre domaine », explique Peter Gao, planétologue à l’Université de Californie à Santa Cruz. « Les gens que nous choisissons de célébrer en nommant nos télescopes d’après eux sont le reflet de nos valeurs. »

 

La décision finale appartient à l’administrateur de la NASA Bill Nelson, qui n’a rien dit publiquement sur la question. Il n’y a pas de liste claire de noms alternatifs, bien que de nombreuses personnes aient fait des suggestions non officielles. Walkowicz et les autres astronomes qui dirigent la pétition suggèrent Harriet Tubman, d’après la femme autrefois esclave qui s’est battue pour mettre fin à l’esclavage aux États-Unis au XIXe siècle et a utilisé les étoiles pour guider les Noirs vers la liberté. Saurabh Jha, astronome à l’Université Rutgers au Nouveau-Brunswick, dans le New Jersey, suggère Cecilia Payne-Gaposchkin, dont les travaux ont révolutionné la compréhension des astronomes de la composition de l’Univers au début du XXe siècle.
Certains astronomes qui prévoient d’utiliser le JWST réfléchissent déjà à ce qu’ils feront si le télescope n’est pas renommé. Une idée est de reconnaître les droits LGBT + dans les sections de reconnaissance des articles publiés à l’aide des données JWST, explique Johanna Teske, astronome à la Carnegie Institution for Science à Washington DC.

Beaucoup sont impatients de voir ce que l’enquête de la NASA pourrait découvrir. « Il est important de regarder ce qui s’est passé et quels sont les faits », explique Rolf Danner, astronome au Jet Propulsion Laboratory de la NASA à Pasadena, en Californie, qui est président du comité de l’American Astronomical Society sur l’orientation sexuelle et les minorités de genre en astronomie. « Et puis demandez-nous vraiment — est-ce que nous ferions ce choix à nouveau? »

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Renommer le JWST tout en votant pour Trump… ils sont assez déconcertants les amerloques…

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, polorider a dit :

A propos de Mary Jackson un excellent film de Theodore Melfi sorti en 2016,

A voir et à revoir, un film extraordinaire :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ou encore Katherine Coleman Goble Johnson, ou Dorothy Johnson Vaughan. Le film précité est surtout l’histoire de Katherine Johnson d’ailleurs.

Edited by Fred_76

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le lancement de ce soir va être scruté des deux côtés de l'Atlantique : il faut absolument que tout se déroule bien, en particulier le comportement de la coiffe... 

o.O

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/07/2021 à 19:14, jackbauer 2 a dit :

La NASA envisage de renommer son observatoire astronomique phare, étant donné les rapports alléguant que James Webb, d’après qui il porte son nom, a été impliqué dans la persécution des gays et des lesbiennes au cours de sa carrière au gouvernement

 

 

Le nom de James Webb (au delà de ces accusations) est une catastrophe. On aurait dû, par exemple, le baptiser Fred Zwicky Telescope, en l'honneur de l'astronome génial et un peu fou qui a découvert en 1930 l'existence de la matière noire, appelée à l'époque Masse manquante. Sacré bonhomme. 

 

 

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

9_9

Sans doute, sans doute... Mais est-on certain que Zwicky n' a pas commis un crime au cours de ses activités, comme draguer lourdement son assistante ou pire encore !?

 

Bon l'Ariane 5 est partie à l'heure pile, apparemment tout ce passe bien pour l'instant.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

La cancel culture  pratique née aux États-Unis consistant à dénoncer publiquement, en vue de leur ostracisation, des individus, groupes ou institutions responsables d'actions, comportements ou propos perçus comme problématiques de nos jours. On est en plein dedans ! Associé au Wokisme en vogue outre altantique, on est sur une mauvaise pente.

 

  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, j'ai toujours trouvé que choisir le nom d'un directeur de la NASA était une forme d'autoglorification mal venue et un tantinet arrogante.

 

En rester à des noms de femmes et d'hommes de science, ou à défaut des acronymes signifiants ou pas (mais c'est moins sympa), me paraît le plus classe.

 

Galileo, Cassini-Huygens, Rosalind Franklin, Bepi Colombo.... 

 

Ah tiens, on a aussi Curiosity, Perseverance, Ingenuity, Pathfinder, Spirit, Opportunity... Pas mal non plus.

 

 

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si le lancement d'hier soir s'est bien passé et a du rassurer les observateurs, la piètre qualité de la retransmission a fait l'unanimité contre Arianespace...

En particulier outre-Atlantique :

 

 

A5.jpg

  • Like 1
  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dur mais un peu mérité xD

C'est jamais très intéressant leur live on dirait qu'ils ont le même système depuis le début ! 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Meade45 a dit :

Associé au Wokisme en vogue outre altantique, on est sur une mauvaise pente.

 

Bonjour: Ce mouvement remonte des années 30s.

La Gauche qui se réveille en face d'une extrême virulente Droite! 

Comprendre que la population blanche va devenir une minorité.

La société américaine "lave son linge sale en publique," et malheureusement se déchire.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, VNA1 a dit :

La société américaine "lave son linge sale en publique,"

et comme l'occident a été biberonnée à la culture US depuis des lustres, ça vient chez nous! :$

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour: C'est un vaste, compliqué et délicat sujet qui n'est pas pour cette rubrique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On peut pas changer le titre? A chaque fois, j'ai une micro-frayeur quand je vois un nouveau message...

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

c'est au modos de le faire , @thierry91 semble avoir disparu ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ce post est un vrai générateur de stress !

Au lieu de perdre son temps à lui trouver un nom, il est plus que temps de le placer

en orbite, enfin !

 

Albéric

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, xs_man a dit :

Au lieu de perdre son temps à lui trouver un nom, il est plus que temps de le placer

en orbite, enfin !

 

Il serait regrettable qu'une fois mis en orbite, le titre du post redevienne tout à fait pertinent... -_-

Share this post


Link to post
Share on other sites

"dernières nouvelles ..." ce serai aussi bien, dans tous les cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now