zirkel 2

Oculaires Zeiss vintage

Recommended Posts

Bonsoir,

 

Un copain de la fête du Soleil chez P.Bourge a dégoté dans une brocante voisine une boîte complète d'oculaires Zeiss (CZJ) orthoscopiques. 😀

Si ça vous parle...

IMG_20190623_113306.jpg

  • Like 4
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Sous 6mm c'est extrêmement rare : jamais vu

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir Myriam,

 

Je ne connaissais pas du tout, ils sont fournis avec un tas de bagues en laiton à la fonction inconnue...

Le précédent propriétaire utilisait ces oculaires sur 3 instruments aux focales différentes...

2 Lunettes : 48mm et 86mm

1 télescope : 203mm

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

et çà donne quoi en observant dedans?

parce que c'est le but tout de même!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

C'est moi l'heureux nouveau propriétaire. Pour les observations avec ces oculaires, il faut d'abord que je me dégote une bague de conversion 24,5/31,75 (c'est en cours). Mais une chose est sure : le relief d’œil est rikiki sur les courtes focales.

 

Il y a deux séries d'oculaires. La premières est effectivement une série d'oculaires Carl Zeiss Jena  "Orthskop Okular" focales 25, 9, 7, 5, 4 et 3 mm et "Huyghens'sches Okular" 18mm. Ces 7 oculaires sont en coulant 24,5 mm.

 

L'autre série comporte 5 oculaires en laitons de formule Huygens. Ces oculaires ne portent pas de marques excepté les nombres 165, 225, 335, 500  et 750. Ils sont au coulant 35mm (je ne connaissais pas) et il y a une bonnette en verre fumé qui se visse dessus pour l'observation solaire (à éviter).

 

Enfin parmi les bagues se trouve un adaptateur 24,5/35 mm et un œilleton au coulant 27mm.

 

Dernière chose, au fond de la boite, j'ai trouvé une lentille cylindrique qui s'ajuste dans l’œilleton. Est-ce une tentative de correction de l'astigmatisme de l'ancien utilisateur ?

 

Si vous avez des infos sur l'origine des oculaires en 35mm, je suis preneur.

 

A bientôt

Jean-Christophe  

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une petite photo de la série en 35mm dans leur état d'origine.

IMA_5947.thumb.JPG.454fe57f6b917445ca62fcabcd47ce53.JPG

 

Et après un bon nettoyage (qui viens de m'occuper toute l'après midi), une photo de toute la boite.

IMA_5960.thumb.JPG.b826b3abd2ade95598ee37b544612c41.JPG

 

A bientôt

Jean-Christophe

 

  • Like 2
  • Love 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait beau dans une vitrine.

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posté(e) il y a 7 minutes

Ce serait beau dans une vitrine.

 

Ou plutôt dans le porte oculaire d'une belle lunette ancienne toute en laiton. Un jour peut être ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu veux dire à mettre comme pièce d'exposition (la lunette):D

Share this post


Link to post
Share on other sites

Posté(e) il y a 44 minutes

Tu veux dire à mettre comme pièce d'exposition (la lunette)

 

C'est clair que si j'avais un tel instrument, il trônerai en expo dans le salon. Maintenant le but est aussi de faire revivre ces instruments anciens. Comme les collectionneurs de voitures, si elles sont la plupart du temps bien alignées dans un garage ou un showroom, il leur arrive de temps en temps de reprendre la route ou de faire quelques tours de pistes (cf "Le Mans Classique").

 

Par exemple, je possède une lunette Unitron 100mm F/15. Ce n'est pas l'instrument que j'utilise le plus (J'ai une Skywatcher 100ED plus performante), par contre c'est l'instrument qui me suit lors des rassemblements astro.

 

Bon arrêtons le hors sujet, je relance l'appel aux infos sur les oculaires en 35mm.

 

A bientôt

Jean-Christophe

Edited by J-Christophe
orthographe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir

 

Un petit compte rendu à chaud d'une séance de test des ces oculaires orthoscopiques Zeiss.

 

Instrument : lunette skywatcher ED100

cible : Jupiter

Oculaires de référence : Clavé 10 ; 8 ; 6 et 4 mm

 

Ce soir le vent c'est calmé et les images sont plus stables qu'hier. La NEB est bien visible avec quelques beaux festons. La SEB est moins évidente surtout à proximité de la GTR proche du limbe. 

Un satellite est collé au disque de Jupiter. Il s'agit de Io qui va passer derrière la planète géante.

Voici une image vite faite, vite traitée pour illustrer.

 

5d16a079098ee_2019-06-28ED100btqhyIIm.jpg.4d7a5b999f6ef630b6222103d9dcec46.jpg

 

Les oculaires testés sont les 9 ; 7 ; 5 ; 4 et 3 mm

 

Tout d'abord, réglons tout de suite le cas du 3 mm. C'est un oculaire difficile d'utilisation, son champ apparent est réduit et son relief d’œil minuscule. On est littéralement collé à la lentille. De plus avec un grossissement de 300x (3X le diamètre de ma lunette) l'image est très empattée et peu exploitable.

 

Les 4 mm sont les seuls pour lesquels je pouvais comparer deux oculaires aux focales identiques. Mais là encore à plus de 2X le diamètre, ma lunette est dans ses retranchements. Peut être qu'avec un ciel meilleur cela aurait était plus parlant. Néanmoins, les différences les plus marquantes sont un champ plus réduit chez le zeiss (formule orthoscopique oblige) ainsi que plus de reflets internes.

 

Les meilleurs observations de la soirée ont été faites avec les Clavé 8mm et Zeiss 7mm. Si les détails m'ont semblé mieux visible dans le Clavé, c'est peut être parce que c'est mon oculaire fétiche et que je ne suis pas totalement objectif. On retrouve chez les Zeiss les problèmes de réflexions internes évoquées précédemment alors qu'il sont absent chez Clavé. Par contre, l'image est plus blanche dans les oculaires Zeiss.

 

En conclusion, je dirai que mis à part les reflets, ces oculaires sont difficiles à départager et les petites différences de perception peuvent être dues aux légères différences de grossissement d'un oculaire à l'autre.

 

Bon maintenant Saturne à du s'extraire de l'horizon, j'y retourne.

 

A bientôt

Jean-Christophe

 

 

 

 

Edited by J-Christophe
insertion de l'image
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Jean Christophe,

 

Merci pour ce compte rendu intéressant, j'aimerai bien tester tes Orthos Zeiss cet été pour me faire une idée... pour les reflets je pense que le bord des lentilles n'est pas noirci et je ne suis pas sûr de la présence d'un quelconque traitement anti-reflets vu l'age vénérable de tes oculaires ;-)

 

@lyl si tu passe par ici : à ton avis, verres Schott? Parra-Mantois comme certains Clavé?

Edited by zirkel 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

@zirkel 2

Salut Stéphane

Pas de problème si tu passe en vendée cet été. De toute façon, j'y emmène ma 80ED, je prendrai donc aussi les Zeiss. 

 

A bientôt

Jean-Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour @J-Christophe,

 

Un petit déterrage juste pour savoir s'il est possible de connaître le prix d'achat de cette antique boîte ?

 

Ensuite, quel produit miracle as-tu utilisé pour faire briller le laiton ainsi ?

 

Oui, oui, je sais, je suis un peu trop curieux. Mais comme j'ai l'âme collectionneur ça m'intéresse.

 

Merci.

Edited by Larbucen

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour

 

Pour faire briller les alliages de cuivre : Mirror + huile de coude

Quand au prix, je ne sait plus exactement mais moins d'une 50aine d'euros.

 

A bientôt

Jean-Chrisotphe

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un sujet qui devrait passionner notre ami PJ ;-)

Edited by jm-fluo
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 19/11/2020 à 16:40, J-Christophe a dit :

Mirror + huile de coude

Ah le Mirror et son odeur trés particuliére ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

mdr, tu te shootes à l'ammoniaque ? Fait gaffe ça dégage les bronches

image.png.fea331cbb7888cbbc941b626ad89a59c.png

Edited by lyl
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, lyl a dit :

mdr, tu te shootes à l'ammoniaque ?

Pas spécialement mais je me demande si les moins de 20 ans connaissent ce produit ?

formule-cuivre-argentil-miror.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 42 minutes, jm-fluo a dit :

si les moins de 20 ans connaissent ce produit ?

;) Pas sûr, je faisais l'argenterie et les cuivre avec ce produit excellent quand j'étais môme, on le voit moins maintenant sauf dans les cuisines de restaurant.

Enfin bon ça et le blanc de Meudon (nettoyeur/re-polisseur pour les vitres), ça fait partie des produits qui disparaissent.

Pour info, le Miror cuivre fonctionne bien sur les vieux oculaires laiton/bronze (attention aux lentilles quand même, c'est corrosif sur certains verres)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By joko
      Bonjour,
      Je ne suis pas l'auteur mais je partage cette animation du Pulsar du Crabe (PSR B0531+21) faite il y a quelques jours en Allemagne par Martin Fiedler avec un oculaire OVNI-M (destiné à l'observation visuelle).
      Sur son Dobson de 600mm F/3,3 il a imagé avec une caméra QHY174M GPS.
      Animation, photo et détails ci-dessous.
       

       
      Les conditions étant loin d'être parfaites. 

       
      Le montage réalisé.

       
      « After many cloudy weeks a usable starry sky showed up here in Radebeul (Germany) again, I used the opportunity and started another attempt to finally resolve the pulsar in M1 temporally and spatially. After the first experiments some weeks before it was clear that this faint part cannot be resolved directly in time even with a night vision device (OVNI-M), at least not with our astronomical conditions and with the for such a thing rather "small" 24" Dobsonian. But then I had an idea to crack the thing after all. According to my research on the pulsar, it has two maxima in the 33.5ms of its period, one bright and one fainter, both lasting about 5ms. This results in the minimum necessary exposure time (5ms). In addition, the pulsar is very close to another star and must be spatially resolved accordingly. So I extended the focal length, which also helps to recognize the pulsar, because the high background brightness due to the nebula is reduced.
       
      On a 5ms frame you can't recognize stars with 15 or 16 mag even with a cooled CMOS camera + NVD, for that the noise too high. The only option, as is often the case, is to stack enough images to get the faint pulsar out of the noise. That's when I had the idea to use our QHY-174M-GPS camera, which is actually there to measure star occultations by asteroids and can set an accurate GPS time stamp. With this, one could assign to each frame its exact location in the period of the pulsar, and then stack them precisely. For this purpose I equipped the telescope with the Baader-FFC, the OVNI-M NVD without lens/eyepiece and the QHY camera with a 50mm f/1.4 lens. But this construction was too much for the focuser and I had to fight with image field tilts. But in the end I accepted it, there is no other way. The NVD was running at maximum gain and also the camera was at the limit with the gain but cooled down to -40°C.
       
      I made many video sequences and tried a little bit, here is an example video: https://www.dropbox...._Video.avi?dl=0 The video has 3035 frames and was recorded for about 15s. Unfortunately the tracking is already so inaccurate in this short time that you need a star for stacking, so I took the brighter star at the bottom still in the field of view. If you look at the video, you can see just three stars in total. But the recording was the easier part in the end.
      Then I had to get the timestamp from the single images, rounded appropriately, into the file name. For this I searched for a long time for a useful OCR software. It would be easier if the SharpCap would do it right away (somehow I couldn't manage that). Then I built an Excel table and took the timestamp of the first image as the beginning of the period. Then you need the exact period of the pulsar (0,033781965), which changes every year, I didn't know that before. Now I always add the full frequency to the first timestamp for the complete recording period. This resulted in the end in a column with nearly 500 values (times) in my case. Then you have to do the same for the remaining 33ms of the period (each new column +1ms). Then I built a program to find the frames matching the period time and copy them into the corresponding folders. In the end I had 34 folders with about 80 frames in each. I stacked them all manually in Fitswork, the flashing of the NVD makes an automatic detection of even the brightest star impossible. Since the star was also not clearly visible everywhere, I could usually only really use 50-60 images.
       
      The chance that this really works out I had rather classified as low, it was completely unclear whether the time stamp of the camera is accurate enough and whether the OVNI-M can even resolve 5ms in time. But it really worked and in the animation you can see the main and the secondary maxima cleanly separated. The image quality is grotty but it worked With a bigger telescope, better seeing and less noise I'm sure it would work without stacking, but I don't have it. Nevertheless I am very satisfied and happy with the results The image with the arrow is a average image from all frames of the animation. By the averaging the pulsar is clearly fainter than the near comparison star even if it is actually brighter in the maximum.
       
      Best
      Martin »
    • By fou d'astro
      Bonjour à toutes et tous !
       
      J'envisage l'acquisition du système FastFocus d'Optec pour mon C14 EdgeHD et je suis à la recherche de retours d'expérience.
      Le but est d'effectuer la MAP par translation du miroir secondaire afin de conserver la distance idéale du capteur d'imagerie par rapport au correcteur de champ, et de bénéficier du montage du train optique "tout vissé". Le miroir primaire est bien sûr bloqué dans cette configuration.
       
      Merci d'avance !
       
      François
    • By Daniel Malaise
      Je partage l'actualité d'un projet très intéressant auquel ont participé des amis:
       
      Posté sur LinkedIn par AMOS:
       
      "Le télescope de 2,5 m a quitté le bâtiment!
      Au cours des 4 dernières années, AMOS a conçu l'instrument, fabriqué ses pièces, les a assemblées et testé l'ensemble du travail dans son atelier à Liège.
      AMOS a également poli les miroirs du télescope, y compris le grand miroir primaire de 2,5 m de diamètre.
      Après 3 semaines de démontage et d'emballage, il est enfin en route vers sa destination de Mont Abu, en Inde!
      Plus d'infos sur le projet: https://lnkd.in/gcqFQGC
      Et actualités liées: https://www.amos.be/2030"
       

       
      Vous devriez y jeter un oeil, ça en vaut la peine. C'est une belle réalisation, bravo!
       
      Bonne journée à tous,
       
      Daniel Malaise, Dr Sc
      Science lovers blog
    • By Daniel Malaise
      Cette photo est la seule qui a été prise du premier instrument d'observation astronomique que j'ai développé et fabriqué, à la fin des années 1960.
       
      Il s'agissait d'un spectrophotomètre qui servait à prendre des profils de comète dans différents domaines spectraux qu'on pouvait sélectionner, par exemple les radicaux libres remarquables CN, C2, C3.
       
      C'est un instrument que j'avais conçu au cours de ma thèse de doctorat et ensuite fabriqué à IAL Space à Liège. Il était installé à l'Observatoire de Haute-Provence. Malheureusement, le planning de l'observatoire était chargé, et il était difficile d'avoir du temps d'observation pour des phénomènes aléatoires comme les comètes...
       
      Heureusement, j'ai reçu une offre de l'Observatoire Ondřejov, à proximité de Prague en République Tchèque, pour installer l'instrument là-bas, où j'ai travaillé avec Jan Hekela entre 1969 et 1974. Ce fut une très belle période et j'ai eu la chance de découvrir le mode de vie tchèque.
       
      Vous pouvez lire l'article et d'autres sur mon blog d'astronomie.
       
      Profitez de la vie et restez en bonne santé!
       

    • By FranckiM06
      Bonjour à tous 
      Bon après avoir vu le trio de 100 les plus chères moi je vous présente la moins chère de la terre 
      https://www.astroshop.de/fr/telescopes/telescope-bresser-ac-102-1000-messier-hexafoc-ota/p,14192
  • Upcoming Events