symaski62

étoile ALF ORI variable chute baisse

Recommended Posts

Bon, en résumé 2 scénarii possible. 
Soit une grande cellule convective « froide » est arrivée en surface ce qui fait baisser la luminosité, soit elle a éjecté une grande quantité de gaz et de poussière qui masque en partie l’étoile. Troisième possibilité, les 2 précédentes en simultané. 
Ils font des analysent supplémentaires pour déterminer quel est le scénario exact. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui mais ça c'est les hypothèses quant à la baisse de luminosité actuelle, c'est pas du tout les questions que je posais ^^' (Pas que ce soit pas intéressant, mais je préfère laisser les chercheurs chercher plutôt que spéculer). Après tout, c'est aussi possible que ce soit un système analogue à HR5171, ou une sphère de Dyson (pas pu résister à la sortir celle-ci) !

 

Mes questions c'est :

- Que sommes-nous allés chercher en rayons X ?

- A quoi correspond physiquement le cycle d'environs 420 jours qu'on observe ? J'ai aussi vu des périodicités de 5,7 ans, et des histoires de régime stellaire (perte de diamètre importante), sans toutefois avoir pu trouver une explication où tout ceci est lié.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Theta Coxa a dit :

 

Mes questions c'est :

- Que sommes-nous allés chercher en rayons X ?

- A quoi correspond physiquement le cycle d'environs 420 jours qu'on observe ? J'ai aussi vu des périodicités de 5,7 ans, et des histoires de régime stellaire (perte de diamètre importante), sans toutefois avoir pu trouver une explication où tout ceci est lié.

Bonjour. Une bouffée de rayons X sortant du bruit habituel, signalerait  peut-etre une activité anormale de fusion, dans l'hypothese d'une prochaine evolution cataclysmique: Ce serait un indice  d'un rapport entre cette degringolade de luminosité et l'évolution rapide en supernovae.  Ce qui semble etre exclu par le spécialiste Niçois.

Edited by dfremond
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Okay, et du coup pourquoi dans cette gamme précise ? Quel mécanisme de fusion émet des photons qu'on réceptionnerait sous forme de rayons X ? Comme on le voit sur la photo de la page précédente, l'étoile est entourée d'un gigantesque nuage de gaz qu'elle rejette, ce nuage ne peut-il pas perturber la réception des photons X ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Theta Coxa a dit :

- A quoi correspond physiquement le cycle d'environs 420 jours qu'on observe ? J'ai aussi vu des périodicités de 5,7 ans, et des histoires de régime stellaire (perte de diamètre importante), sans toutefois avoir pu trouver une explication où tout ceci est lié.

 

Aucune idée, mais puisque environ 100 % des géantes et supergéantes rouges deviennent variables (RR Lyrae, Mira, etc) il semble pas totalement incongru que Bételgeuse soye aussi variable...

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Superfulgur a dit :

Aucune idée, mais puisque environ 100 % des géantes et supergéantes rouges deviennent variables (RR Lyrae, Mira, etc) il semble pas totalement incongru que Bételgeuse soye aussi variable...

 

Oui, alors merci Superlapalisse pour cette contribution décisive :D, mais la question de Thierry est intéressante quand-même.

Qu'est ce qui fait que ces supergéantes sont variables?

 

Il semble qu'elles chauffent donc se dilatent donc augmentent en luminosité puis se refroidissent donc se contractent et baissent, puise se réchauffent etc...? Mais pourquoi ne parviennent-elles pas (plus?) à trouver un régime stable?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Kirth a dit :

Mais pourquoi ne parviennent-elles pas (plus?) à trouver un régime stable?

Tu fais semblant de pas connaître la réponse ?

En gros, une étoile, sur la séquence principale brûle de l'hydrogène pour faire de l'hélium, c'est le Soleil, c'est stable. Dans une géante/supergéante, c'est plus compliqué, l'étoile de vient un "oignon", avec des couches de plus en plus profondes qui brûlent des éléments de plus en plus lourds, au centre, les éléments lourds, en gros, puis autour, des couches où brulent des atomes plus "faciles" à fusionner, carbone, oxygène, plus haut, l'hydrogène et l'hélium. Les temps de fusion augmentent de plus en plus vite, au fur et à mesure qu'au centre, la pression et la température augmentent, donc l'ensemble des couches est plus ou moins instable, l'étoile grossit en se refroidissant, refroidie, elle s'affaisse et se réchauffe, et ainsi de suite jusque à la fin, où au centre, de mémoire, il y a trop de fer, le fer est pas fusionnable, la pression de radiation baisse, la gravitation reprend le dessus, l'étoile s'effondre, et explose.

 

En gros, hein, de mémoire.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 11 minutes, Superfulgur a dit :

Tu fais semblant de pas connaître la réponse ?

 

Pas complètement, je connais le modèle en oignon des supergéantes, mais je n'ai pas trouvé d'explication simple du fait qu'elles en deviennent instables, variables, pulsantes ou je ne sais quoi.

On pourrait imaginer une évolution progressive et linéaire des agencements des couches sans que ça ne donne lieu à ces variations de taille et de luminosité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je formule une autre hypothèse, dites moi si c'est des bêtises ;)

 

Il y a cette histoire de cellule de convection décrite dans la vidéo... si effectivement Bételgeuse n'a qu'une dizaine de cellules de convection au total sur sa surface, ça veut dire que de notre point de vue la cellule la plus "en face" de nous doit bien couvrir la moitié de la surface visible... et si c'est comme sur le soleil ( voire plus instable pour les raisons évoquées plus haut ), ces machins là, parfois c'est plus lumineux, parfois moins lumineux, et il y a un genre de "temps de renouvellement"... donc ce serait déconnant de penser que cette période de renouvellement soit d'environ 420 jours, correspondant au temps de variabilité de la bestiole ? ( temps qui n'est de toutes façons pas super précis à ce qu'on constate )

Les cellules sont plus grosses, donc forcément ça doit mettre plus de temps. Sur le soleil c'est environ 1000km, sur Bételgeuse ça doit faire pas loin du milliard...

 

Bon et sinon pour l'observation en rayons X, perso je l'explique très bien comme ça :

"Un truc inattendu se passe, on pointe tous les télescopes dessus et on réfléchit après" :D

 

Romain

Edited by Roch

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attention ! Quand une étoile grossit, sa couche externe est moins chaude et moins lumineuse, si je dis pas de bêtise @Kirth .


J'aime bien ton idée @Roch, c'est plausible en tout cas. Ce qui fait qu'une tâche solaire est plus sombre, c'est que la matière de la cellule est piégée, elle ne peut descendre se réchauffer, et on la voit donc surtout apparaître par contraste. A voir si une tâche gigantesque pourrait en effet produire ce genre d'effets.
 
Les étoiles variables restent toujours mystérieuses ;) Les différents cycles d'activité qu'on observe sur Bételgeuse trouveront-ils une explication ?! Ont-ils seulement une origine commune ? Que de perspectives :)
Edited by Theta Coxa

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans un article (cité plus haut Dans un post de Christophe pellier le 13/02) il est question d'une variation entrainée par le cycle magnétique de l'étoile.

 

extrait en copier-coller:

 

This magnetic field is likely the driving force behind the star’s large convective cells, and is the cause of the LSP (Mathias et. al 2018). The magnetic field (approximately 1 Gauss) is caused by a small scale dynamo from the star’s rotation, which has a period of approximately 15 years (Tessore et. al. 2017).

 

Le champ magnétique de betelgeuse agit donc sur les cellule convectives: la question est de quelle façon? S'il se produit la meme chose que sur le soleil, ou il y a un cycle de 11 ans au cours duquel l'enchevetrement des lignes de champ fait apparaitre des taches plus sombres, mais aussi des éruptions solaires, alors c'est peutetre une explication...

 

Autre remarque: j'ai lu ailleurs que la rotation de betelgeuse est estimée à 30 ans: là il est question de 15 ans: il s'agit donc sans doute de l'etoile au centre, et 30 ans ce sont les cellulles convective?

Edited by dfremond

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le Soleil, la rotation n'est pas la même aux pôles et à l'équateur : ce bougre y tourne plus vite (il me semble qu'on est autour de 35 jours aux pôles pour environ 25 à l'équateur).

Pour une grosse étoile je suppose que le phénomène doit s'amplifier ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 24/02/2020 à 10:59, Kirth a dit :

mais je n'ai pas trouvé d'explication simple du fait qu'elles en deviennent instables, variables, pulsantes ou je ne sais quoi.

 

Moi j'crois c'est pour faire chier, c'est tout.

 

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

PS : 

 

- Oui, dit Zazie, je veux être institutrice.
- Ce n'est pas un mauvais métier, dit doucement Marceline. Y a la retraite.
Elle ajouta ça automatiquement parce qu'elle connaissait bien la langue française.
- Retraite mon cul, dit Zazie. Moi c'est pas pour la retraite que je veux être institutrice.
- Non bien sûr, dit Gabriel, on s'en doute.
- Alors c'est pourquoi ? demanda Zazie.
- Tu vas nous espliquer ça.
- Tu trouverais pas tout seul, hein ?
- Elle est quand même fortiche la jeune d'aujourd'hui, dit Gabriel à Marceline.
Et à Zazie :
- Alors ? pourquoi que tu veux l'être, institutrice .
- Pour faire chier les mômes, répondit Zazie.

 

Zazie dans le métro

 

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/02/2020 à 00:32, Motta a dit :

Zazie dans le métro

Qu'est ce que tu racontes @Motta, tu as "trop mis dans le zaze" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

bonjour

voir france culture ce jour

https://www.franceculture.fr/emissions/la-methode-scientifique/betelgeuse-ca-sen-va-et-ca-revient

Intervenants

    Pierre Kervella

    Astronome au Laboratoire d'Etudes Spatiales et d'Instrumentation en Astrophysique (LESIA) de l’Observatoire de Paris

    Eric Lagadec

    Astronome adjoint, chercheur au laboratoire Lagrange de l’Observatoire de la côte d’Azur

Daniel

Edited by teko38
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

salut  

 

wow !   

 

9 janvier à 9 février 2000  =>  1.45 à 1.65 >    0.2

 

9 février à 9 mars 2020  =>   1.65 à 1.3  >   0.35

 

image.png.554bbce145d65110ec554372c34593df.png

  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

9 février à 29 mars => 1.65 à 0.9 > +0.75 mag

 

9 mars à 29 mars  =>  1.3 à 0.9 >  +0.4 mag 

 

mise à jour  :)

 

image.png.fe8c1fd5fc26eb53ede715e78d6c41cd.png

 

 

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now