Achaim

Ts 125 ou Altaïr 125 ?

Recommended Posts

Merci @Colmicpour le partage d impressions

Bon du cp moi. Ce qui m interresse,  c est la photo en priorité....bon sais  plus quoi penser.....o.O

Pfffff....mettre plus d'un SMIC ds une Lulu c est pas rien et on a pas envie de se planter ....enfin pour moi:)...pour l investissement je parle .....;)

Mais bon , a prix moyen on aurra du moyen ,mais vu qj il y a pas mal de prix moyen , c'est compliqué.....

On va continuer a réfléchir......

Zennnnnnnn....

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Photographier la Lune
Guide complet pour la photographier de la Lune.
Information et commande sur www.photographierlalune.com
Il y a 6 heures, Colmic a dit :

La Meade 127 avait très bonne réputation

 

J'ai la Meade ED 102 APO emc à f9 de 1994 collimatable qui est excellente tout en tenant très bien la collimation ! elle est plus calibré pour le planétaire !

tu en as une à vendre en solde mais qui a un léger pb de franges colorées qui doivent pouvoir se résoudre avec un filtre mais bon son prix est à 398$ ( elle vaut près de 1.000/1.200€) : https://milehighastro.com/products/used-meade-102ed-apo-emc

 

Pour le visuel et la photo CP , j'ai une Vixen ED 130 SS (f6,6) que je garde (j'ai revendu la FS128) car elle est vraiment très bonne !

 

@Achaim  Pourquoi ne pas te tourner vers le Haut de gamme en occasion ! sur les lulus achetées à des astrams tu as peu de risques ! 

 

J'ai acheté la Meade à un Astram ricain et la Vixen à un astram belge qui l'avait hérité d'un astram français de sa famille !

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, FRANKASTRO64 a dit :

Pourquoi ne pas te tourner vers le Haut de gamme en occasion ! sur les lulus achetées à des astrams tu as peu de risques ! 

 

Le peu de risque en es dejas un ,;)et de fait l ocaz je veux voir....et donc 

il faut être a côté , a vrai dire si j' ai une ocaz pas loin de chez moi c est jouable bien sûre....mais je zieute, et il ne faut pas rever,les bonnes ocaz partent très vite.....il faut être aux aguets.....:)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, Achaim a dit :

Pfffff....mettre plus d'un SMIC ds une Lulu c est pas rien et on a pas envie de se planter ....enfin pour moi:)...pour l investissement je parle .....

 

Ma question est celle-ci :

- vaut-il mieux mettre 2000 euros dans un objet qui risque de te décevoir et te faire perdre de l'argent à la revente ?

- ou mettre 4000 euros dans un objet parfait, que tu garderas très longtemps et revendras pratiquement sans perte au bout de longues années ?

 

La TSA120 du déstockage O.U est pour toi du coup :)

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elle est parti a 9h07 hier matin.... c est pas moi qui l est prise, y avait déjà quelqu un dessus.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Colmic sur ta question et bien la réponse est précise

Il vaut mieux mettre 2000 euros dans un objet qui du coup ne déçoit pas et qui se revend ...lol..9_9:)

Tant qu a faire ...non..?xD

 

 

 

 

 

 

J ai un nouveau tel et pas réussi a effacer le cadre en dessous ... désolé..

 

Le 13/01/2020 à 22:02, FRANKASTRO64 a dit :

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Achaim a dit :

Il vaut mieux mettre 2000 euros dans un objet qui du coup ne déçoit pas et qui se revend ...lol..9_9:)

Tant qu a faire ...non..?

 

Si tu le trouves, alors je te dis bravo :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part, je recherche toujours une lunette entre 120/130 et fasse à tout ce que propose le marché, je pense que je vais investir dans la TSA120 qui me parait être la meilleur sur beaucoup de points.

Je vais prendre le modèle tube seul avec le porte oculaire d'origine. Pour porter une CCD atik314L+ c'est suffisant ? Il pourra bien maintenir la CCD sans bouger ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Alef a dit :

Je vais prendre le modèle tube seul avec le porte oculaire d'origine. Pour porter une CCD atik314L+ c'est suffisant ? Il pourra bien maintenir la CCD sans bouger ?

 

On dit souvent du mal de la crémaillère M72 d'origine Taka (et j'en ai eu... 6 ou 7 des comme ça)

Mais faut pas déconner quand même, ça tiendra très largement une 314L. Tu as un blocage de la MAP dessus, une fois bloqué, plus rien ne bouge.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Colmic, ok parfait. Pour toi la TSA120 est le meilleur choix parmis toutes les lunettes doublets/triplets du marché ? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, Alef a dit :

Pour toi la TSA120 est le meilleur choix parmis toutes les lunettes doublets/triplets du marché ? 

 

Si on considère son prix et qu'on regarde la concurrence...

 

Personnellement je l'achèterais pas neuve, c'est un peu trop cher. Dommage que tu aies raté celle en déstockage.

L'énorme avantage de la trouver en occasion, c'est qu'ensuite elle ne décote plus jamais.

En achat neuf, tu vas perdre 30% dès le lendemain de l'achat, c'est comme ça.

 

A mon sens, il faut être patient, ne pas être trop pressé et avoir les fonds de côté pour la gagner le premier dans les PA.

 

Si je considère son prix, alors l'Altair Triplet 130 serait un sérieux concurrent si elle n'était pas si longue. Perso c''est uniquement ce point qui me fait tiquer, ça fait de la prise au vent.

Pour le reste, yavait les CFF mais le problème avec CFF c'est Catalin Fus lui-même qui s'embrouille avec tout le monde !

Sinon pas grand chose à leur reprocher, c'est superbement fini, optiquement parfait, compact.

 

Pour un chouïa plus cher que la TSA120, tu as la TEC140 du déstockage qui est encore un peu cher, mais peut-être en 3ème démarque qui sait ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Colmic,

Pour le prix tu as raison, mais l'histoire que j'ai eu avec l'achat d'un Meade 12" que j'ai acheté d'occasion et qui était une belle daube m'a vacciné à vie. Je préfère mettre le prix fort pour une superbe optique neuve et être le premier propriétaire sauf si la personne est une connaissance du forum et connue de tous.

Pour moi hormis cela finit les achats d'occasion à des inconnus....

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

il y a une 125 es triplet en 51 a vendre sur  les PA a 1000 bals ,....bon oh c est pas du taka , ni du ccf , :D

@Colmic tu parles de l altair 130 ? ba paiement 3 fois chez PAs , sa rend la chose possible , mais c est du 51 , alors que la TS version delux est en 53 , même diamètre même focale ,  mais moins chère , qu'e st ce donc qui ferait pencher la balance sur l altair ..???? je suis en plein questionnement là.....B|

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu peux y aller les yeux fermés avec cette TSA 120, elle est superbe et pour moi qui ait celle-ci, je peux te confirmer que son PO d'origine tient très bien toutes sortes de ccd ainsi que les apn. Donc, pour moi tu ferais un excellent choix. Je ne sais pas si tu as pu voir tout ce que je fais avec que se soit le ciel profond ou le planétaire, elle me donne entière satisfaction et je ne suis jamais déçu. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu as un blog FranckiM06 avec photo planétaire/profond ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

je souhaite attirer ton attention sur un élément important : j’aime beaucoup le magasin TS pour leur sérieux mais par contre, leurs lunettes d’origine chinoises ne sont visiblement pas vérifiées et j'ai déjà lu à plusieurs reprises des personnes qui renvoyaient une lunette décollimatée pour en recevoir une autre, à nouveau décollimatée et ainsi de suite jusqu'à tomber sur un bon numéro. Cela m'amène à une certaine prudence. D'autres semblent avoir plus de chance du premier coup.

 

Donc entre :

-la version TS dont l’alignement optique n’est pas vérifié, option la moins chère fort logiquement. Aimes-tu jouer à la roulette russe? Ou alors chez Pierro Astro qui check la collim?

-l’altair qui souvent propose un bulletin optique ce qui est déjà une première garantie et propose d'ailleurs un excellent PO, forcément plus chère. Certains triplets sont même garantis avec un Strehl mini de 0,95 dans le vert. 

-une takahashi (FS128 dans les PA) que tu revendras au même prix dans quelques années, dont le PO est correct. Pour info ma dernière TSA-102 achetée en novembre dernier datant de 2006 (les premières séries) tenait encore la collim sur le banc optique d’OU 15 ans après... La plupart des taka qui passent un test interfero ont un strehl supérieur à 0,97 dans le vert. Ici la qualité est très constante. 

-une esprit 120 dont la gamme fait partie des meilleurs triplets chinois et le PO est très correct (peut-être un peu moins que le PO de l'ALTAIR), mais elle est très lourde (>10kg) toi qui est sensible au poids. Et surtout, la gamme Esprit ne donne son vrai potentiel qu’après vérification et ou réglage de la collim et de l’alignement du PO. Je parle en connaissance de cause ayant aussi une esprit 80ed réglée par Tommy de Teleskop Austria où j’ai payé un supplément pour l’alignement complet des lentilles, remplacement d'un spacer pour éviter les ombres sur les halos d'étoiles brillantes, et un test interfero avec strehl à 0,95 ds le vert. Résultat aucun tilt quel que soit le cadrage avec une asi183mm pro avec pourtant des pixels de 2.4µm alors que je la démonte le tout à chaque sortie, qui dit mieux à FD/5? 


Bref tout ça pour dire que la garantie d’un bon alignement, ça se paye via une prestation supplémente pour du chinois ou alors via des marques haut de gamme plus abordables si achetées d’occasion dont tu ne perdras rien à la revente. 

Vu ton budget de 2000€ max (FS128 trop cher même d'occasion, le vendeur ne va pas la brader de 2700€ à 2000€ faut pas non plus déconner lol), je prendrai l'Altair dont le PO est excellent, et dont l'optique est livrée avec un bulletin donc à priori alignement OK et en plus le barillet est collimatable.

Tu auras du coup un ensemble très homogène (c'est ça qu'il faut regarder à mon sens!) bonne qualité optique pour un doublet/alignement optique OK/qualité mécanique du PO OK/poids contenu pour le diamètre/prix correct.
 

Et oui une lunette "APO" disons (avec un verre FPL-53 en doublet ou triplet) de plus de 120mm c'est évidemment bien plus qu'un SMIC. Le TOP des Triplet 130mm la TOA130 c'est 6500€ neuve soit 6 SMICs :S xD. Je ne parle même pas des Astro Physics 130 d'occasion lol.

Bref pour 2 SMIC, le rapport qualité/prix de l'Altair est imbattable. Normalement on serait plus à 3 voire 4 SMIC (prix neuf FS128) ;).

 

Bonne réflexion 😊


 

Edited by HAlfie
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour les conseils ...après réflexion du cp j attendrai pour augmenter mon budget plus tard  qui me permettrait de prendre un Instrument un peut plus chère...jusqu a 3000 ..pour la TSA en pa , apparement tjs en vente, si c était tant une ocaz que ça ce serait parti c est du moins la question que l on peut se poser et il faut être sur place , je suis a l opposé en terme géographique...

du cp je regarde , renseigne, réfléchi , sans être pressé le moins du monde , et du cp vu que augmentation du budget , pourquoi  ne pas passer a  un Newton performant ....c est ce que je me dit 

L Epsilon 130 serait ds mon budget

Ou l APM 140 en Lulu du coup . .

Bref......ça se bouscule mais du coup en attendant que la cagnotte grossisse j ai tout mon temps ,  ma tite ts80  , et mon tube de base ma fois pour le moment vont pas si  mal .....:)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

je ne t'ai pas posé la question, quelle sera ton utilisation exactement (photo ciel profond? Quels objets? narrowband ou LRGB ou photo avec reflex numérique couleur, ou camera couleurs)??

Et si tu fait de la photo avec quelle caméra et quelle monture exactement?

 

Attention à l'epsilon, il a beaucoup de potentiel, mais il faut l'acheter en connaissance de cause, il couvre avec de petits pixels un peu moins qu'un APS-C niveau correction et son F/D3.3 très court n'est pas à prendre à la légère (tolérance de MAP, de collimation). Par contre une fois aligné, tu vas ramasser de la lumière avec des temps de poses réduits.

Il semble bien tenir la collim mécaniquement mais la plupart des gens finissent pas acheter les outil Catseye +  changer le PO pour le motoriser sans TILT. Bref ça augmente la facture. Tu ne pourras pas non plus mettre n'importe quel filtre à ce F/D (vignettage, 5nm ou 3nm en Astrodon au "pire").

Si tu veux un bon newton photo tout équipé : https://teleskop-austria.at/FN2008c#m

Edited by HAlfie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors persso, ce qui m intéresse c est photo CP.  Suis pas vraiment planeteux 

Et je pratique la photo ds d autres domaines , c est mon truc 

Apn uniquement défiltré ou pas a la mode "em. Minimun " donc pas d ordi , comme si je faisait de la photo de rue ;) et si possible pas d autoguidage ( d ou le f 3.3) et si autoguidage , c est autonome .

Sa fait juste un peut plus d' un an que je m y suis mis, et pour le moment sa me convient bien ce qui , de fait limite les cibles . 

J ai AZeq6 pro pour mon tube de base sw8" et eqm35 en mode rapide avec ma ts doublet de 80 , et une cg5 donc du léger pour mise en place et observation rapide avec le tube , l AZ trop lourd

 

Le tube me convient mais j en es pour le prix...c a d pour l observation c est top mais en photo je cherche du plus piqué de là netteté, du contraste , bref de l optique de qualité..sa reste du miroir de base  ..mais voilà sa a un cout...et la collim est un sacré soucis , j ai chetchè des tubes abordable avec réglage du secondaire fluide , pas les 3 vis , mais apparement au niveau industrie niet....après faut taper ds le sur mesure 

 

La ts j adore  mise en température rapide 

Léger, et je la trouve très bien en photo

Je l amène partout...et avec l AZeq6 pose de 2 min sans soucis .....la je me dit qu une Lulu ce serait top 

Pas de collim 

Mise en temp rapide 

Et suivant choix , piqué contraste ect

Inconvénients : trop cher par rapport a un tube  

 

Bref....sa cogite , en tout cas interressant ces Newton allemand , par contre pas vu d ou venaient les miroirs , même si abordable a mon avis a ce prix c est aussi du chinois d usine ....

 

Bon........pas bcp avancé ds tout ça xD

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Achaim a dit :

d ou venaient les miroirs

 

Pour TS c'est sans doute du GSO car TS et GSO ont un JV sur les RC et leurs miroirs

 

Pour Orion, ce serait des Synta suivant cahier des charges Orion et sous contrôle Orion !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une demande d'information,

Que pensez vous des Takahashi doublet fluorite en diamètre 100mm : les modele FC100-DF et FC100DZ

Pour la photo avec une CCD Atik314L+  (petit capteur)? et aussi du visuel.

Pour ma part dans les lunettes qui m’intéressent :

1 - Takahashi TSA120

2 - Altair 125 ED

3 - Explore Scientific 127 (verre FCD100)

4 - Takahahsi Doublet plutot FC100DZ pour le 2"

5 - SW esprit 120

 

Ce qui me fait m’intéresser à la n°4 c'est que la lunette servira aussi pour barouder et c'est vrai que la TSA me fait plus penser à une installation observatoire... Qui part en vadrouille faire des centaines ou mille km avec une lunette à focale de 900mm ? Est ce une idée reçue ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si tu as de fait de la comparaison le budget....inutile a mon avis de demander:), ce sera takatruc ,  99'/,  ne jurent que par maître nippon ....

Après suis entrain de comparer des images ....mouais.... désolé pour les inconditionnels de taka,  mais persso j ai du mal a voir la différence ....photo je parle , pas visuel   entre Altaïr , voir aussi la ts 130 triplet ....^_^

En fait, situ as une cam a 3000 boulles 

Elle fera le travail ..  parcontre un apn a 200 euros j ai des doutes ....

J ai sorti des photos pourri avec mon NX a 99 euros En solde, etducorect avec mon fuji a 1000  voir pour mon niveau sympa et avec le même instrument 

La Lulu fait pas tout . Un prix moyen avec un bon imageur sa peut demenager .. 

Après on va dire , ben si tu as par ex une moravian, tu vas pas lui mettre devant une lunette astrolux ( ma 1er lunette il y a 42 ans :x). Ben oui . Mais le contraire aussi , situ as un apn moyen tu vas pas lui mettre une rolls devant 

Et le visuel d après ce que je lis ,pas besoin  de takachiser , ES s en sort très bien et en 51 ....

Bon je provoque un peut,......mais c est fait pour ;)

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une TSA120 c'est ça, je vous laisse apprécier le piqué sur la full :

fulldisc_310514_0742TU_full.jpg

 

Voir aussi les images CP de Francki, mais aussi ses images planétaires.

 

Une TSA120 c'est l'assurance d'avoir une optique (et mécanique quoiqu'on en dise) au top sans se poser de question.

 

La lulu fait pas tout, on est d'accord. Maintenant au niveau du piqué, voilà ce qu'une optique parfaite de 100/120mm peut donner avec un échantillonnage serré (0.9") :

M33-26x180s-L-G111.jpg

 

ou :

M101_FSQ106_F5_Altair183ProTec-15_57x120s.jpg

 

Ici l'idée c'est de comparer le piqué des étoiles sur les full. J'attends de voir la même image avec une TS, ES, même une Esprit ou autre chinoise.

Alors oui, si on prend une Taka pour y monter un 1000D, c'est juste donner de la confiture à un cochon, disons qu'il faut que le tout soit cohérent.

Les images du dessus sont faites avec une ASI183 à 800 euros, c'est le prix d'un bon APN.

 

Il y a 14 heures, Achaim a dit :

Et le visuel d après ce que je lis ,pas besoin  de takachiser , ES s en sort très bien et en 51 ....

Bon je provoque un peut,......mais c est fait pour 

 

Je dis juste un truc : tant que t'as pas regardé dans une Taka, tu pourras pas comprendre :)

 

J'ai pu tester l'Altair 125, c'est effectivement bluffant au niveau optique, mécanique au top également, mais ça reste pour moi trop long pour faire du CP avec dans de bonnes conditions.

Maintenant je reste très pragmatique sur le sujet, à vrai dire je m'en fous perso que ce soit du Taka ou autre chose.

Ce que je vois, c'est qu'à chaque fois que j'ai acheté une Taka (toujours d'occasion et toujours à bon prix, suffit de pas être pressé) je n'ai jamais été déçu et je n'ai jamais perdu d'argent.

Taka c'est de l'investissement, c'est largement mieux rentabilisé que le livret A et en plus on s'en sert.

Et Taka c'est ce qu'il y a de plus abordable en occasion si tu compares avec des AP ou autres grandes marques.

Tu vas prendre n'importe quelle chinoise, tu vas y laisser des plumes à la revente, sans compter que tu seras jamais certain de sa qualité et de ses réglages avant d'avoir imagé avec.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

J'aime bien les contre-exemples, histoire de ne pas considérer qu'il y a des faillibles et des infallibles. J'ai deux Takas, quatre en tout, mais…

 

J'ai eu aussi deux lunettes TS, directement achetées chez eux, qui était juste parfaites au niveau de la collim de la réception et une FSQ-85 dont la collimation et contrainte sur la lentille avant étaient aux alouettes. Encore merci à l'équipe de OU qui l'a reprise et remis les choses dans l'ordre.

 

Donc, tout n'est pas noir ou blanc même si je préfère attendre, faire des économies et aller vers le haut de gamme comme Taka.

 

A+

Miguel

Edited by bandido

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonjour,
       
      Je sais que ce sujet a déjà été abordé et j'ai bien sûr auparavant  fouiné sur le forum et au-delà.
      J'ai eu un Newton comme premier instrument (76/700) il y a fort longtemps à une époque où je ne savais même pas ce qu'était une collimation.
      Puis je suis passé sur des Schmidt-Cassegrain et j'ai fini par franchir le pas, non  sans appréhension et au bout de longues années. Pas si compliqué finalement sur ce type d'instrument, où on intervient juste sur les 3 vis du secondaire et une simple clef Allen suffit !
       
      Si je pense avoir compris les principes de la collimation des Newton, la mise en pratique me semble nettement plus complexe.
      Désolé de mes questions qui paraîtront sans doute naîves pour ceux qui maîtrisent le sujet, mais en matière de collimation de Newton je suis donc un débutant complet...
       
      J'ai du mal à comprendre deux choses :
       
      1/ Dans quel ordre on doit faire les règlages :
      d'abord le primaire ? d'abord le secondaire ? un va-et-vient entre les deux ?  
      2/ Et je suis complètement perdu dans le choix des outils de collimation, il y en a tellement...
      Est_ce juste une affaire de goût personnel, ou bien sont-ils vraiment complémentaires et il les faut tous ?
      Je pense en pratique à ces accesoires :
      collimateur concentrique (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-concentrique-coulant-50,80mm_detail) collimateur laser (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-laser-hotech-1,25-sca-avec-centrage-parfait-faisceau-en-croix_detail) collimateur Chesshire (https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/accessoires-astronomie/collimation/collimateur-cheshire-pour-télescope-newton-sky-watcher_detail) et je ne vais  pas jusqu'aux des étoiles artificielles plus dédiées je suppose à la collimation pour la HR planétaire (?)
       
      S'équiper de tous ces accessoires représente un budget conséquent, je cherche donc à comprendre l'intérêt de chacun, mais j'ai du mal.
       
      Un grand merci d'avance à ceux qui maîtrisent le sujet s'ils peuvent m'aider en termes simples à éclaircir tout çà.
      Bon ciel à tous,
    • By Jamededij
      Bonjour a tous,
      Il y a quelques temps je me suis lancé dans la collimation de mon C9 Evolution.
      au début tout se passait plutôt bien puis petit a petit en observant les empilages réalises pendant une séance , j'ai observé un drôle de défaut reliant l'ombre du secondaire au bord supérieur des anneaux.
      Puis j'ai remarqué que ce défaut avait son inverse en bas mais qui se présente différemment , plus sombre , plus évasé  (plus diffus aussi ?).
      Après quelques recherches , j'ai pensé a une veine de chaleur émanant du baffle interne qui dissiperais soit sa chaleur , soit celle du primaire ! 
      Mais le lendemain , pareil , même défaut et ce malgré une mise en température de 4 heures !
      Je ne suis resté dé-focalisé que d'un tiers ( extra et intra ) car la turbu m’empêchais de tater a la phase 2 de la colim selon Thierry L. , pape es collimation et astrophoto lol !
      Ce défaut apparais dans la verticale de l'instrument et ne bouge pas pendant une rotation de l'oculaire.
      Sur une compo Photoshop on peut voir que j'ai placé les anneaux aux 4 coins du capteur et au centre ; on voit le defaut mais pour le reste ..... la turbu et l'empilage des séquences ( a l'arrache) font qu'a part le défaut , le reste n'est pas très parlant.
      Je suis donc perplexe voir inquiet  car je me met a penser a un décentrement de l'ensemble Lame de shmidt / secondaire , ou autre connerie ....
      J'en appel donc aux  grands manitous de la collimation sur les cassegrains ( ou autre d'ailleurs) , pour avoir des avis , des pistes de recherche , des méthodes pour identifier le problème !
      Bref , a l'aide ! lol






    • By Jean-Marc_M
      Bonjour,
      J'utilise une ZWO ASI 183 MM-Pro sur un Newton 200/800 et très prochainement sur une lunette de 80, un triplet.
      Savez-vous quels filtres Astrodon LRGB sont adaptés pour moi entre les deux séries I et E ? Je ne comprends rien aux explications du site
      https://astrodon.com/products/astrodon-lrgb-gen2-i-series-tru-balance-filters/
      https://astrodon.com/products/astrodon-lrgb-gen2-e-series-tru-balance-filters/
       
      Merci !
       
       
       
       
    • By PATRICEM33
      Bonsoir à tous,
       
      Suite à mon sujet Quel tube planétaire principal après un Mak 127 ? , mon nouveau tube, un µ210 dédié pour le planétaire est arrivé aujourd'hui directement de chez OU. Un peu Noël avant Noël .
      Ça fleure bon la qualité Taka mais je le savais, étant ancien possesseur d'une FSQ-85ED.
      Il va être appairé avec une ASI224MC, un ADC ZWO, une barlow Taka 2X et l'adaptateur photo magique de @jldauvergne  pour pouvoir réduire le tirage du montage si besoin.
      Une question pratique : Comment stockez-vous votre Mewlon ? Soit je le laisse dans son carton à plat soit autrement en dehors du carton ?
      Place à quelques photos du tube avant j'espère très rapidement un baptême de mon nouveau setup sur la lune et les reines actuelles (Juju, Saturne et Mars).
       
      Patrice
       

       

       

    • By BobSaintClar
      Amis binaires, bonjour !
       
      Jamais à court d'idées tordues, je vous propose d'exposer ici un projet - sans rapport direct avec l'astronomie, je le précise d'emblée - que j'ai mené jusqu'à son terme, tranquillement, en l'étalant sur plusieurs années.
      Il m'a pris beaucoup de temps, non parce qu'il est difficile à réaliser (au contraire, c'est un jeu d'enfant), mais parce que j'ai tâtonné longtemps. Pour taquiner l'analogie culinaire, disons que je savais quelle soupe je voulais faire, mais peinais à identifier les ingrédients nécessaires à ma cuisine. Mon fil a donc pour simplissime ambition de vous faire gagner un temps fou, pour peu que ma soupe vous mette en appétit.
       
      Quel est ce projet ? Fabriquer des lunettes de vision infrarouge, monochrome ou couleur.
      Là, vous m'objecterez : "N'importe quoi ! C'est voué à l'échec, puisqu'on ne voit pas dans l'infrarouge"...
      C'est vrai ! Mais...
      ... Il y a un "mais"
       
      Avant d'attaquer les aspects pratiques, laissez-moi vous parler du contexte et rappeler, si nécessaire, quelques bases d'optique photographique.
      Nous parlerons également, un peu, de la physiologie de l'oeil : préparez-vous à une petite surprise (pour ne pas dire un choc).
       
      Si vous traînez parfois dans le bistrot, vous savez que j'y propose de temps à autre des photographies en Infrarouge NB et couleur. C'est un vieux dada, qui remonte à l'époque de mon doctorat : étudiant géographe, j'ai travaillé sur des images SPOT en fausses couleurs (les canaux sont décalés : le vert devient le bleu, le rouge devient le vert et l'infrarouge proche devient le rouge) dont l'esthétique étrange a piqué mon intérêt. Or, il se trouve que les photographies dites en "infrarouge couleur" sont traditionnellement faites de la même façon : via un décalage des canaux, pour intégrer l'IR proche dans le rouge. En ce qui concerne l'infrarouge Noir et Blanc, c'est l'aspect cotonneux, laiteux, "hivernal" des paysages qui m'attire... sans parler des ciels très spectaculaires (le "bleu" est très assombri) et de la disparition de la brume, dégageant l'horizon !
       
      Quelques exemples vaudront mieux qu'un long discours :

       
      En haut à gauche : une image infrarouge NB (filtre à 760 nm) générant des contrastes violents sur le ciel et éclaircissant la végétation.
      En haut à droite : image IR NB (filtre 850 nm) avec un ciel bleu devenu noir et une végétation très éclaircie.
      En bas à gauche : image IR couleur (filtre 580 nm, puis traitement "traditionnel" par décalage des canaux) du mont Fuji (invisible à l'oeil nu), sorti de la brume distante, sur fond de campagne verte/rouge.
      En bas à droite : image IR couleur (filtre Wratten n°47 "deep blue", avec un ciel très sombre et une végétation bien rouge)
       
      Je ne l'ai pas précisé, mais il va de soi que ces photographies ont été prises avec un APN défiltré, de sorte à ce que l'infrarouge excite le capteur !
       
      Au début des années 2000, je me suis donc initié à la prise de vue infrarouge, en commençant par le noir et blanc. A cette époque, je ne disposais pas d'un APN défiltré, mais j'avais un Fujifilm S3 Pro dont le filtre interne est assez permissif, suffisamment pour que je puisse m'amuser sans avoir à poser des heures. Avec un filtre coupant à 640 nm, on peut déjà obtenir un effet assez saisissant ; cela tient à la réponse spectrale de la végétation, qui monte vite et tôt après le rouge :
       

       
      Les plantes en bonne santé, à savoir bien chargées en chlorophylle, ont une réflectance très élevée dans l'IR proche, alors qu'elle est faible dans le rouge (le creux de la courbe, vers 600-650 nm). En passant, vous noterez l'intérêt d'étudier la santé d'un couvert végétal dans l'IR : on discrimine facilement les plants qui manquent d'eau, ou sont malades, des plants sains. Ce qu'il faut retenir ici, c'est que la remontée brutale de la réflectance survient assez tôt : dès 700 nm, les feuilles renvoient plus de lumière que... dans le vert !
       
      Maintenant, si l'on s'intéresse à la sensibilité spectrale de l'oeil humain, on obtient ce genre de courbe :
       

       
      Il y a une variation en condition de basse luminosité, avec un décalage de la sensibilité vers le bleu. Quoi qu'il en soit, on note que tout se passe entre 390 et 700 nm. Donc, il semble bien que mon idée de fabriquer des lunettes de vision infrarouge (proche, disons entre 700 et 800 nm), NB ou couleur, est absurde...
       
      Sauf que : en 2007 (de mémoire), lors d'un voyage en France, plus précisément lors d'une ballade en compagnie d'amis autour d'un lac de la grande couronne parisienne, j'ai remarqué quelque chose de très, très inattendu !
       
      Je m'apprêtais à faire une photo IR NB de ce lac (photo que voici)...
       

       
      ... lorsque j'ai noté que mon filtre, supposé opaque en-deça de 720nm, laissait passer un peu de rouge. Je l'ai vu en le manipulant. Du coup, je l'ai placé devant mon oeil, en cachant l'excès de lumière avec ma main libre, pour estimer à quel point ce filtre était pourrave. Logiquement, j'ai bien vu le paysage en rouge sombre, mais quelque chose clochait : l'image monochrome, en terme de luminance, s'apparentait franchement à ce que vous voyez dans la photographie ! En clair, la végétation apparaissait lumineuse, l'eau noire, le ciel d'encre !
       
      Si vous avez déjà regardé un paysage à travers un filtre rouge classique, genre Wratten n°25 ou même 29, vous aurez noté que la végétation est sombre, très sombre même. Je vous mets, à titre de comparaison, deux images d'une même scène dans le rouge (à droite) et dans l'infrarouge proche (à gauche, filtre 760 nm) :
       

       
      On ne peut pas les confondre ! Outre la réponse très différente de la végétation, le ciel est bien plus sombre en IR et les montagnes, au loin, sortent de la poisse (la brume), en apparaissant claires sur le fond de ciel (parce qu'elles sont recouvertes de forêts) quand dans le rouge, elles sont en ombres chinoises, sans détails. Remarquez l'ombre des nuages sur leurs flancs, en IR, ombres invisibles dans le rouge...
       
      Bref, en mettant le filtre devant mon oeil et en isolant ce dernier de la forte luminosité ambiante, j'ai vu le paysage... dans l'infrarouge.
      Stupeur ! Comment était-ce possible ? L'oeil n'est pas supposé voir dans l'IR, surtout au-delà de 760 nm ! Pourquoi est-ce que je voyais quelque chose ? Serais-je doté de pouvoirs extraordinaires ??
      Réponse : bah non, hélas ! Ou plutôt : nous sommes tous dotés de ce pouvoir ! En fait, et ce fut pour moi une vraie surprise : l'oeil humain voit très bien dans l'IR, au moins jusqu'à 800 nm (soyons clairs, je vous parle d'expérience, ce n'est pas une opinion). Simplement, à ces longueurs d'onde, la rétine est peu sensible et du coup, quelle que soit l'heure du jour ou de la nuit, cette capacité à voir dans l'infrarouge est complètement oblitérée par notre sensibilité à la lumière du spectre "visible" !
      Pour parler par analogie : imaginez qu'une personne murmure dans un grand hall de gare très peuplé. Vous ne l'entendez pas, votre ouïe saturée par le brouhaha ambiant des voix de la foule. Maintenant, si tout le monde se tait, sauf cette personne... vous l'entendrez. Et si vous n'avez jamais entendu de murmures avant, parce qu'une loi édicte que "les gens ne chuchotent que dans le bruit", vous serez très surpris !
       
      Bref : A partir de là, je me suis fabriqué un "monocle de vision infrarouge monochrome". Je l'ai toujours, voici la chose :
       

       
      C'est un porte-crayons en bambou, retaillé d'un coté de sorte à ce qu'il se plaque sur mon oeil gauche sans laisser passer de lumières parasites et de l'autre, équipé d'un pas vissant de 58mm. J'y ai placé un filtre IR de 720 nm, c'est tout ! Lorsque je regarde à travers, seul l'IR proche - 720nm et plus - atteint ma rétine : un paysage suffisamment éclairé (de jour, idéalement en plein soleil) m'apparaît tel que dans une photographie IR monochrome de la même scène ; je vois "en rouge" mais pourtant, je vois bien "dans l'infrarouge" !
       
      Pour profiter au mieux du phénomène, plusieurs conditions sont à réunir :
       
      - Le filtre ne doit pas être trop radical : préférez 720 ou 760nm. Les effets bluffants sur la végétation (claire), l'eau (sombre) ou le ciel (très contrasté) apparaissent tôt, inutile d'aller dans les longueurs d'onde trop grandes, d'autant que la sensibilité de l’œil s'effondre vite.
      - Utilisez un cache pour minimiser les lumières parasites (un tube, vos mains, une cagoule, quelque chose du genre de mon monocle...) : seule la lumière infrarouge doit atteindre votre rétine. Si un peu de lumière visible passe sur les cotés, votre pupille va se contracter et vous perdrez immédiatement le bénéfice de la vision IR. Si les filtres IR apparaissent noirs, c'est pour une bonne raison : la lumière ambiante oblitère complètement la sensibilité de vos yeux dans l'IR.
       
      Je vous invite à tenter l'expérience : c'est franchement bluffant ! Seul problème : l'image observée apparaît en nuances de rouge (même si, encore une fois, ce n'est pas du rouge), pas comme une photographie IR en Noir&Blanc. Ce n'est guère esthétique.
       
      N'empêche, ça marche ! Avant que je n'acquière mon premier APN défiltré, un Canon 6D, mon monocle me servait à anticiper mes prises de vue infrarouges NB. D'un coup d'oeil, je savais d'avance ce que mon cliché allait donner ! J'étais assez fier de ma découverte et de mon petit bricolage, n'ayant jamais rien vu de tel ailleurs, dans le commerce ou de réalisation amateur.
       
      Reprenons : en 2012 (de mémoire), j'ai acquis un Canon 6D que j'ai fait défiltrer. A partir de là, je pouvais voir le résultat de mes prises de vue IR en Liveview, directement à l'écran : plus besoin de mon monocle, je l'ai délaissé et pendant quelques années, je n'y ai plus pensé...
       
      En 2016, je me suis mis à la photographie IR couleur.
      A mes débuts, j'ai procédé de façon orthodoxe : pour prendre une image IR en couleurs, on utilise un filtre peu sélectif, qui laisse passer un peu de rouge voir de jaune/vert et bien sûr, l'infrarouge proche. La photographie brute apparaît très rouge, avec des nuances subtiles que le traitement d'image va amplifier. On va enfin décaler les canaux, exactement comme en télédétection (les scènes SPOT en "fausses couleurs") pour obtenir, au final :
       
      - La végétation dans les nuances de rouge, très vive et claire
      - les scènes distantes, la végétation malade, la roche, le béton et divers matériaux artificiels dans les nuances vert/bleu
      - L'eau très sombre, presque noire
      - Le ciel bleu marine, presque noir, avec des nuages blancs très contrastés
       
      Les images en infrarouge couleur sont étranges, bizarres et belles à la fois (c'est mon avis). Elles sont assez différentes des images IR en Noir&Blanc, c'est une autre forme de plaisir photographique. Elles sont aussi plus difficiles à faire, surtout parce que le post-traitement est délicat ; parfois, il ne donne rien de bon, sans que vous ne l'ayez anticipé.
       
      L'année dernière, je me suis demandé s'il n'était pas possible d'obtenir une image IR couleur - donc avec la liste de caractéristiques susdites - en procédant différemment : m'est venue l'idée d'utiliser un filtre qui laisse passer l'IR proche, bien sûr, mais aussi un tout petit peu de lumière visible... SANS le rouge. Pourquoi ? Parce que le canal rouge est dédié, en IR couleur, à l'IR : pas question de le parasiter avec du rouge "normal".
       
      Belle idée ! Mais un tel filtre n'existe pas. A défaut, était-il possible de "l'émuler", en associant différents filtres, en jouant avec leurs courbes respectives ?
      Ce sera le sujet de mon prochain post...
       
      A suivre
  • Upcoming Events