Malik

(Chapitres 1 et 2) Cycle de Céphée - Tome 2 - UN DOMAINE TOURMENTÉ (Mosaïque FSQ106 - ASI6200)

Recommended Posts

C’est exceptionnel Malik. Je n’est jamais vu cette partie de Céphée comme ça. 
Les fantômes semblent plus proche d’un aigle qui déploie ses ailes, griffes en avant.

 

Merci pour avoir capturé ce somptueux décor de la sorte, ainsi que d’avoir amené des explications techniques très intéressantes.

 

Du grand art, je suis fan!

JMarc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahoo, quelle beauté cette première image de ce 1er chapitre. :x Vivement la suite 9_9

Pour ma part aussi, j'ai rarement vu cette région comme la tienne. Sublime. 

Bravo pour ce gros travail.  

Edited by FranckiM06
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraordinaire image Malik, tout est parfait : acquisition, traitement et présentation  :x

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une image fabuleuse et un récit passionant, j'adore :x

Vivement les prochains chapîtres :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

quel relief !! on dirait une image 3D c'est super beau bravo Malik ...:x

 

Olivier

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un récit palpitant et une image somptueuse de ces fantômes de Céphée brrrrr :x

Bonne soirée,

AG

Edited by ALAING
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passionnant !

 

Peut-on en savoir plus sur le matériel, les temps de poses, etc. ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique !

 

Pareil, il manque des infos sur la prise de vue (si mosaique de x images, etc...)

 

Jérôme

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique :x Et les explications aussi ;) Bravo :)

 

XavS

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une dinguerie, Malik ! :x
Je pensais que l'on trouvait des globules de Bok uniquement dans les nébuleuses en émission. Je ne verrai plus cette zone du ciel de la même façon.
Tu t'es déchiré sur l'image et la présentation, hâte de lire/voir la suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe image ! Il te reste à nous montrer la suite, et à donner les informations techniques

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que ce soit la narration du post, les explications scientifique et surtout, surtout cette magnifique photo tous est vraiment au top, une photo completement hypnotisante. 

 

Il y a 9 heures, jdenis72 a dit :

Superbe image ! Il te reste à nous montrer la suite, et à donner les informations techniques

 

pwoaa ... tu n'a pas encore compris JD xD ... il ne veut rien dévoiler de son tour de magie. 

Edited by damien-astro
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est magnifique et superbement accompagné par le narratif. On est prêt pour les épisodes suivants. 👍

 

JF 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@JMBeraud @FranckiM06 @danielo @GuillaumeGZ @COM423 @wilexpel @tom le bleu @Bigcrunch @ALAING @Bruno- @Sonne @Jean-Claude Mario @bretagne @Haltea@XavS @clementv @jdenis72 @damien-astro @jeffbax

 

Merci à tous pour votre passage !!

Et tres content que l'image, et surtout le format de présentation vous plaise

J'appréhendais un peu le coté original.... ^_^

J'aurais pu tout présenter en une seule fois, de manière plus conventionnelle, mais le champs est tellement riche, je craignais que le post soit trop long à digérer..

Comme l'image s'y prête, j'ai préféré morceler cette présentation.

 

Voici les infos d'acquisition :

Monture : AP Mach1

Instrument : FSQ106

Camera : ASI6200MM (Astrodon LRVB)

Temps d'acquisition : 13h de luminance et 1h par couche couleur

 

Le chapitre 2 devrait arriver demain.... ^_^

 

Edited by Malik
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 c'est magnifique et intéressant ! merci pour le partage et bravo! :)

 paul

Share this post


Link to post
Share on other sites

CHAPITRE 2 : HARO SUR LE MARAIS

 

 

Gyulbudaghian ! Voici le nom par lequel cet objet se présente à nous, nous souhaitant la bienvenue sur ces terres, et exhibant fièrement sa robe luminescente. Plus tard, nous découvrirons sa véritable nature, qu'il dissimule sous cette enveloppe fascinante en forme de boucle laiteuse.           

Il semble manifestement ravi de notre présence, nous indiquant la chance que nous avons de pouvoir le contempler. Il admet avoir croisé occasionnellement des visiteurs, mais il semble que c'est la première fois qu'il accueille quelqu'un durant une période si brillante.              

Apres nous avoir compté sa vie, à l’évidence tout aussi tourmentée que les étendues marécageuses qui l'entourent, il prit soudain un ton plus grave pour nous mettre en garde, nous exhortant à prendre nos distances pour mieux prendre conscience de la menace qui se profile dans la région.    

    

Gyulbudaghian, en faisait partie, mais il se trouvait impuissant face à cette réalité. Il y était lié par un destin inéluctable, et ne pouvait qu’observer l'inexorable avancée de cette menace, déferlant tranquillement à travers l'infini de l'espace.

 

 

6538256c98355_2-HH215.thumb.jpg.93b0bc3eee3c534f62a71a9c1daae2e6.jpg

 

 

 

CHRONIQUES DU SAVOIR

HH pour Herbig Haro

 

 

La nébuleuse découverte par l’astronome Armen Gyulbudaghian est la partie lumineuse de forme triangulaire, au centre de l’image, d’où la boucle de matière semble jaillir. On lui associe l’étoile PV Cephei et l’objet de Herbig Haro HH-215.

Les objets de herbig Haro, sont des émissions de gaz et de poussières se produisant lorsque de jeunes étoiles, éjectent de la matière à grande vitesse. Ils se forment lorsque ces jets de matière rentrent en collision avec le gaz et la poussière environnants. Ces régions de choc émettent de la lumière visible, de l'infrarouge et d'autres longueurs d'onde du spectre.

 

Sur cette image nous pouvons distinguer l’etoile PV Cephei ainsi que les deux jets bipolaires caractéristiques des objets de Herbig Haro,

On remarque que le jet nord, celui se dirigeant dans le sens de la boucle, est bien brillant, tandis que le jet sud, est obscurci par une nébuleuse sombre, lui donnant ainsi une apparence moins lumineuse.

 

 

 

HH_215.jpg.245f9e7f7e255d23d306f5471a032aea.jpg

 

 

 

 

Cependant, la caractéristique la plus remarquable de cette nébuleuse est ailleurs.

Gyulbudaghian et son objet de Herbig Haro, se distinguent par leur évolution dans une échelle de temps inhabituelle, pour les observateurs du ciel profond.

Leur luminosité peut changer sur une période de plusieurs mois.

Par conséquent, selon le moment ou les astronomes observent cette fascinante nébuleuse, ils peuvent la percevoir tres brillante ou quasiment insaisissable !

 

Pour illustrer cette particularité, voici une planche d’images de cet objet prises sur une période de plusieurs mois, puis pour finir une animation réalisée par Chris Deforeit, retraçant son évolution sur 22 ans.

 

 

6538258166ba7_HH215EVOLUTION.jpg.99730e4b966f360cfb6e60e4cd1a93d5.jpg

 

 

 

GYULBUDAGHIAN.mp4

 

 

 

Merci encore pour votre lecture,

Et à tres bientôt pour le Chapitre 3 !

 

Malik

  • Like 1
  • Love 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

il était une fois, un gars qui excelle dans l'astrophotographie, puis un jour,  il découvre que derrière son clavier, se cachait une plume et un encrier….ainsi naquit alors Malik de Balzac !
 

 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien à dire de plus que notre cher @idir, mis à part te contempler achever cette sculpture qui nous révèle petit à petit ses voluptueuses formes au fil des prochains tome 😍

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By sebseacteam
      Salut les planéteux/luneux/bronzés  
       
      Je viens de tomber dans Github sur une version spéciale de PHD2 destinée à faire du guidage en planétaire.
       
      Logiciel ici:

      https://github.com/Eyeke2/phd2.planetary/releases
       
      Explications là:
       
      https://github.com/Eyeke2/phd2.planetary/wiki/Quick-Start-Guide-for-Solar-Guiding
       

       

       

       

       
      (pas eu le temps de tester encore, pas de planètes visibles encore, lune trop basse en ce moment, soleil...caché par les nuages en journée)
       
       
    • By pleclech94
      Je préfère supprimer
       
       
       
    • By LaurentAndre
      Bonsoir les Astrams,
      Petit retour sur des données 2022-2023 avec cet objet, plutôt faible, qui éveillait ma curiosité
      En bon bleu, c'est encore une première fois pour moi... une rosette à la bonne taille pour mon setup préféré ?! Go !
      Au vu des premières poses, j'ai vite compris qu'il allait falloir "un peu de temps" ... à F10
       
      On parle de quoi, au fait ? D'une nébuleuse en émission, région H2
      Curieux, j'ai tenté Ha, OIII, et SII pour voir, et bien c'est le signal SII qui m'a surpris, bien présent, plus que l'OIII, et surtout avec des formes et détails intéressants, supérieurs au Ha, même.
      => J'opte ici pour un traitement SHO + Etoiles RVB.
       

       
      De particulier :
      En bleu blanc On retrouve le OIII au centre... avec une "fuite" dans le FDC  vers l'extérieur haut centre gauche, à moins que ce ne soit un artéfact... uniquement en OIII ?!
      En Rouge Rosé, Le Ha un peu partout (je l'ai affaibli au profit de l'OIII là ou l'OIII était présent, pour bleuter un peut plus)
      En Jaune-Orangé Le SII, très très présent, qui porte beaucoup de détails, notamment au centre droit, mais surtout au haut à gauche, avec cet "arc et flèche" très distincts et concentré
      J'ai laissé un peu d'extension colorer le FDC, pour indicateur de présence, sans les poussées, au vu du peu de détails qu'elles portent ici.
       
      Acquisitions: 456 images pour 68,5H de poses, en Bin2

       
       
      Setup : Remoteam
      6200MM sur C11HD sur GM1000 en remote.
       
      Traitement 
      avec des fausses couleurs ne faisant pas appel au Vert...
       
    • By Goofy2
      M57 (NGC 6720), surnommée la "nébuleuse de la Lyre", est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre. M57 a été découverte par l'astronome français Charles Messier en 1779.
      Une nébuleuse planétaire est une nébuleuse en émission constituée d'une coquille de gaz en expansion éjectée d'une étoile en fin de vie, en transition de l'état de géante rouge à l'état de naine blanche. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) achève de consommer son hydrogène, puis son hélium, son cœur s'effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation. Ces gaz forment un nuage de matière qui s'étend autour de l'étoile à une vitesse d'expansion de 70 000 à 100 000 km/h. Ce sont des objets qui évoluent assez rapidement.
      Au centre de M57, la naine blanche d'une jolie couleur bleuté, est de la taille d'une planète comme la Terre. Sa température de surface très chaude est de 120 000° K et sa luminosité est environ 200 fois plus grande que celle du Soleil.

      Nota: la petite galaxie spirale située au-dessus et à droite de M57 est IC1296, de dimensions apparentes de    1,1' × 0,9' et d'une magnitude apparente de    +14,22
       
      - Dimensions apparentes:    3,0'
      - Dimensions réelles:    ~ 2,24 années-lumière
      - Magnitude apparente:    +8,83
      - Distance: ~ 2 570 années-lumière
       
      (avec un eVscope 2)
    • By Goofy2
      Hello   
       
      Nuit du 22 mai 2024, pleine lune très gênante, ciel dégagé. L'eVscope 2 pointe une nébuleuse planétaire: Messier 27
       
      M57 (NGC 6720), surnommée la "nébuleuse de la Lyre", est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de la Lyre. M57 a été découverte par l'astronome français Charles Messier en 1779.
      Une nébuleuse planétaire est une nébuleuse en émission constituée d'une coquille de gaz en expansion éjectée d'une étoile en fin de vie, en transition de l'état de géante rouge à l'état de naine blanche. Quand une petite étoile (moins de huit masses solaires) achève de consommer son hydrogène, puis son hélium, son cœur s'effondre pour former une naine blanche, tandis que les couches externes sont expulsées par la pression de radiation. Ces gaz forment un nuage de matière qui s'étend autour de l'étoile à une vitesse d'expansion de 70 000 à 100 000 km/h. Ce sont des objets qui évoluent assez rapidement.
      Au centre de M57, la naine blanche d'une jolie couleur bleuté, est de la taille d'une planète comme la Terre. Sa température de surface très chaude est de 120 000° K et sa luminosité est environ 200 fois plus grande que celle du Soleil.

      Nota: la petite galaxie spirale située au-dessus et à droite de M57 est IC1296, de dimensions apparentes de    1,1' × 0,9' et d'une magnitude apparente de    +14,22
       
      - Dimensions apparentes:    3,0'
      - Dimensions réelles:    ~ 2,24 années-lumière
      - Magnitude apparente:    +8,83
      - Distance: ~ 2 570 années-lumière
       
       

  • Upcoming Events