BobMarsian

TNO, KBO, SDO, plutinos & Co.

Recommended Posts

http://arxiv.org/abs/1703.01407

Publication sur arXiv du papier concernant la découverte d’un satellite autour de 2007OR10
Les auteurs estiment son diamètre à env. 237 km et évoquent la possible existence d’un autre petit satellite.

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 07-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Merci, Jack , je m'apprêtais à écrire un post là-dessus !
En fait, par rapport à la première annonce faite lors du congrès DPS/EPSC d'octobre dernier (voir les messages du 19),
les auteurs (Csaba Kiss et al.) ont retrouvé une autre trace antérieure du satellite (4,2 mag. < à 2007 OR10) sur des
images d'HST WFC3/UVIS datées du 06/11/2009 (distance 86 UA), ce qui permet juste de restreindre la fouchette
d'orbites possibles à celles avec des périodes de révolution comprises entre 35 et 100 jours ...

Autrement, ce que tu a écrit au sujet de "la possible existence d’un autre petit satellite" m'interpelle !
C'est à dire un second satellite ?
Ou est-ce le phrase de la page 2 :
"However, a smaller satellite at a larger separation could have slowed down the rotation of 2007 OR10 to the observed
value (~45 h), but may not have been massive enough to force synchronous rotation."
... qui t'a fait affirmer ça ?

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 08-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Les 2 séries d'images d'Hubble (WFC3/UVIS) montrant la présence d'un satellite autour de 2007 OR10 :


Kiss, Marton, Farkas-Takács et al.

https://twitter.com/konkolyobs/status/839190105403293696
https://arxiv.org/pdf/1703.01407.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
arghhh...
Bob c'est bien ça ! Une lecture trop rapide et partielle à une heure avancée de la nuit et voilà une fausse info relayée... Heureusement que tu fais gaffe !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Liste chronologique des découvertes d'astres (hors cométaires & troyens) orbitant en moyenne au-delà de Jupiter et ce jusqu'aux cinq premières années (1992-1996) de celles des TNOs (hors Pluton) :

A noter que certains comme 1993 RP, 1994 TG, 1994 TH, etc ..., n'ont été suivis que sur des arcs d'orbite de seulement 2 et 3 jours et attendent leur redécouverte depuis bien plus de vingt ans !

A vos lunettes

Share this post


Link to post
Share on other sites
Remarquable est le fait que 1994 JR1 apparaît comme le seul TNO de la liste à recevoir un nom : "Arawn" !
Alors que le premier découvert & historique (1992 QB1), reste désespérément anonyme, pauvre de lui
Très probablement par son privilège d'avoir été dans le collimateur de New Horizons et qu'il est bon, dans ce cas, de posséder un minimun de renommée, à l'instar des insignifiants (par la taille) 1998 SF36, 1999 RQ36 et 1999 JU3 devenus respectivement "Itokawa", "Bennu" et "Ryugu", de par leur rôle de cible aux missions astéroïdales Hayabusa, OSIRIS-REx et Hayabusa 2 ...

New Horizons Collects First Science on a Post-Pluto Object (1994 JR1) : http://photojournal.jpl.nasa.gov/catalog/PIA20589
http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=15810&commit=Show
http://www.minorplanetcenter.net/cgi-bin/showcitation.cgi?num=015810

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 20-03-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
uo3L91 = 2013 SY99 !

L'extrème TNO qui avait été évoqué en mars 2016 sous sa dénomination provisoire "uo3L91"
(OSSOS survey) et dont la position de l'orbite apparaissait favorable à l'hypothèse "Planet 9" :

Mike Brown‏ @plutokiller (24/03/2016)
"Hey Planet Nine fans, a new eccentric KBO was discovered. And it is exactly where Planet Nine says it should be.
... talk at the SETI institute - Discovery from OSSOS survey on the CFHT."
http://twitter.com/plutokiller/status/713111892672143360

vient d'entrer dans les bases de données du MPC (MPEC) sous la désignation plus conforme "2013 SY99" :
http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17G55.html

+ pré-print sous arXiv : "OSSOS: V. Diffusion in the orbit of a high-perihelion distant Solar System object"
http://arxiv.org/abs/1704.01952 - Michele T. Bannister et al. (06/04/2017)

C'est un objet assez exceptionel, extrèmement détaché de la ceinture de Kuiper, avec la 3ème plus
grande distance périhélique (50 UA) après 2012 VP113 et Sedna, parmi ceux qui sont relativement peu
sous l'influence de Neptune (a > 150 UA).
De plus, à son aphélie, il côtoie la limite interne du nuage de Oort !

2013 SY99 ---> mag.V = 24,5 - diamètre ~ 250 km - distance actuelle ~ 60 UA

arXiv - abstract - http://arxiv.org/abs/1704.01952
perihelion = 50.0 UA, a = 730 ± 40 AU, aphelion = 1420 ± 90 UA

arXiv - PDF - http://arxiv.org/pdf/1704.01952.pdf
q = 50.0 ± 0.1 UA, a = 733 ± 42 UA, e = 0.932 ± 0.007, i = 4.2°, Hr = 6.81 ± 0.14

Twitter - Michele Bannister‏ @astrokiwi - "New extreme TNO, 2013 SY99, from OSSOSurvey"
http://twitter.com/astrokiwi/status/850041896575655936
q = 50.0 UA, a = 730 ± 40 UA, e = 0.93, i = 4.2°, H = 6.8

MPEC - http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17G55.html
a = 679 UA, e = 0.9265, Incl. = 4.2346°, P = 17690 ans, H = 6.7

MPC - http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=2013+SY99&commit=Show
q = 49.905 UA, a = 679 UA, Q = 1308 UA, e = 0.926, i = 4.2°, Period = 17691 yr, H = 6.7

JPL Small-Body Database Browser - http://ssd.jpl.nasa.gov/sbdb.cgi?sstr=2013%20SY99
q = 49.9 UA, a = 676 UA, Q = 1301 UA, e = 0.926, i = 4.2°, period = 17563 yr, H = 6.8

[Ce message a été modifié par BobMarsian (Édité le 07-04-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas totalement nouveau, Jack wink.gif puisqu'il l'article s'inspire de la 2ème version du papier d'arXiv sorti en février
(voir ton post du 3/02 page 3) après réévaluation de l'albédo visuel (18 -> 13 ± 4 %) boostant le diamètre équiv.
de 541 à 635 ± 70 km ... On va pas se plaindre quand même smile.gif
Le tout en vue de sa publication définitive dans "Astrophysical Journal Letters" :
"Discovery and Physical Characterization of a Large Scattered Disk Object at 92 AU"
 http://iopscience.iop.org/article/10.3847/2041-8213/aa64d8  - D. W. Gerdes et al.

Aussi, "DeeDee" aka 2014 UZ224, TNO détaché de la ceinture de Kuiper, effectue sa révolution en 1140 ans et n'atteindra
son périhélie (à 38 UA) qu'en 2142 !

https://arxiv.org/abs/1702.00731  [v2]
http://www.almaobservatory.org/en/press-room/1155-alma-investigates-deedee-a-distant-dim-member-of-our-solar-system

 

170412b_en.jpg

 

170412c_en.jpg

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites
A l'occasion de la publication de la circulaire du MPC datée du 13 avril dernier, une douzaine des scientifiques impliqués
dans des programmes en rapport avec les TNOs (dont Pluton) ont désormais leur nom dans la ceinture d'astéroïdes :

"Survey" OSSOS et/ou Col-OSSOS :

(10019) Wesleyfraser = 1979 MK7 - Wesley C. Fraser (b. 1981) Queen’s University Belfast - http://twitter.com/wtfastro - http://fraserkbos.com/
(10273) Katvolk = 1981 ED14 - Kathryn Volk (b. 1985) University of Arizona - http://twitter.com/kat_volk - http://katvolk.com/wp/
(10463) Bannister = 1979 MB9 - Michele Bannister (b. 1986) Queen’s University Belfast - http://twitter.com/astrokiwi - http://www.astro.uvic.ca/~micheleb/
(11458) Rosemarypike = 1981 EV12 - Rosemary E. Pike (b. 1984) Academia Sinica (Taïwan) -http://www.astro.uvic.ca/~repike/index.html
(11814) Schwamb = 1981 EW26 - Megan Schwamb (b. 1984) Gemini North (Hawaï) - http://twitter.com/megschwamb - http://megschwamb.com/

New Horizons :

(10465) Olkin = 1980 WE5 - Catherine B. Olkin (b. 1966) Southwest Research Institute - http://twitter.com/colkin
(10693) Zangari = 1981 ES20 - Amanda M. Zangari (b. 1986) Southwest Research Institute - http://twitter.com/amandazangari
(10698) Singer = 1981 EJ43 - Kelsi N. Singer (b. 1984) Southwest Research Institute - http://twitter.com/gummyshark
(11467) Simonporter = 1981 EA36 - Simon B. Porter (b. 1984) Southwest Research Institute - http://twitter.com/AscendingNode

Herschel Space Observatory (programme “TNOs are Cool”) :

(10473) Thirouin = 1981 EL21 - Audrey Thirouin (b. 1984) Instituto de Astrofísica de Andalucía, Lowell Observatory (occultations).
(10694) Lacerda = 1981 EH21 - Pedro Lacerda (b. 1975) Max-Planck-Institut, Queen’s University Belfast (OSSOS).
(11459) Andráspál = 1981 ET13 - András Pál (b. 1981) Konkoly Observatory (Hongrie).

Occultations :

(10999) Braga-Ribas = 1978 VC6 - Felipe Braga-Ribas (b. 1982) Federal University of Technology (Paraná, Brésil).

Hors sujet :

(10475) Maxpoilâne = 1981 EX28 - Max Poilâne (b. 1941) ... le bon pain, quoi !
(10707) Prunariu = 1981 UV23 - Dumitru-Dorin Prunariu (b. 1952) 1er cosmonaute roumain et un des initiateurs de l'International Asteroid Day (30 juin).
(18627) Rogerbonnet = 1998 DH33 - Roger-Maurice Bonnet (b. 1937) ancien directeur scientifique de l'ESA (1983-2001).
(293383) Maigret = 2007 EZ38 - Jules Maigret (Georges Simenon, 1931) ... l'inspecteur sans bavure, commissaire en fait.
(371220) Angers = 2006 BD8 - chef-lieu du Maine-et-Loire, ... tout en douceur !
http://www.minorplanetcenter.net/iau/ECS/MPCArchive/2017/MPC_20170413.pdf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Du réchauffé côté Hubble (Wide Field Camera 3) qui reprend les images (2009 & 2010) de la découverte du satellite autour de
2007 OR10 annoncée dès octobre 2016 (congrès DPS-EPSC) puis en mars 2017 (arXiv, Astrophysical Journal Letters) Kiss,
Marton, Farkas-Takács et al.

L'orbite demeure toujours inconnue ou très vague !
Les co-découvreurs Meg Schwamb, Mike Brown et David Rabinowitz se font régulièrement chambrer pour leur peu
d'empressement à donner un petit nom (officiel) à 2007 OR10 !
http://twitter.com/elakdawalla/status/865260697680097280


Crédits: NASA, ESA, C. Kiss (Konkoly Observatory) et J. Stansberry (STScI)
http://hubblesite.org/news_release/news/2017-18

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publié fin mai en préprint (arXiv) http://arxiv.org/abs/1705.10895 (Alex Dias-Oliveira et al.) :
"Study of the plutino object (208996) 2003 AZ84 from stellar occultations: size, shape and topographic features",
synthétisant les résultats de 4 occultations stellaires : 8/1/2011 (simple), 3/2/2012 (multiple), 2/12/2013 (simple) & 15/11/2014 (multiple).

Le modéle d'ellipsoïde de Jacobi (en équilibre hydrostatique) apparaît comme la meilleure solution pour coller avec les 4 occultations.
Dimensions respectives (axes abc) : 940 x 766 x 490 km, équivalentes à une sphére de diamètre = 772 ± 12 km, ce qui reste dans les barres d'erreur des mesures thermiques de Spitzer & d'Herschel ---> D = 727 +62/-67 km (TNOs are cool. V, Mommert et al., 2012).
Question taille, donc, le plutino (résonance 3:2 avec Neptune) 2003 AZ84 se replace en 12ème position des TNOs juste derrière Salacia (829 km).
L'applatissement particulièrement marqué (b/a = 0,82 et c/a = 0,52) ressemble à celui de deux autres TNOs : Haumea et Varuna.
Autres paramètres :
- Albédo géométrique pV = 0,097 ± 0,009
- Densité = 0,87 ± 0,01 g/cm3
- Période de rotation = 6,75 h
- TNO binaire : 1 satellite découvert en 2005

Share this post


Link to post
Share on other sites
6ème article du "survey" OSSOS (2013-2017) qui opére au départ depuis le CFHT :
"OSSOS VI. Striking Biases in the detection of large semimajor axis Trans-Neptunian Objects"
Cory Shankman et al. - http://arxiv.org/abs/1706.05348 (v2, 19/06/2017)

Il concerne 8 nouveaux extrèmes TNOs (a > 150 UA + périhélie > 30 UA) découverts en 2013 et 2015,
2013 GP136 et 2013 SY99 ayant déjà fait l'objet d'études (Bannister et al. 2016 et 2017)

L'étude apparaît en défaveur de l'existence de la dite "planetnine" car la position des orbites ne montre pas de regroupement ("clustering") particulier imposé par son influence présumée (Trujillo & Sheppard 2014, Batygin & Brown 2016a).
Les huit TNOs ont leurs paramètres d'orbite, justement, qui entrent dans les critères nécessaires pour subir cette influence.

Extraits :
"We conclude that the orbital distribution of the OSSOS sample is consistent with being detected from a uniform underlying angular distribution.
The first large independent sample shows no evidence for the hypothesized intrinsic clustering.
While the idea of there being a larger-than-dwarf-scale planet in the outer solar system as a mechanism to create the q-detached TNOs is still plausible, the evidence that there is currently a super-Earth or larger planet con ning the large-a TNOs is in doubt.

We find no evidence of orbit clustering needed for planetnine in the fully independent OSSOSurvey http://twitter.com/Cory_Shankman/status/876852043117240320

PS : Outer Solar System Origins Survey (OSSO) a déjà découvert plus de 830 nouveaux TNOs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pas de planète géante à 1000 u.a ?
Qu'à cela ne tienne, d'autres astronomes proposent une planète à une centaine d'u.a dont la masse se situe entre celle de Mars et celle de la Terre ; Elle expliquerait la trajectoire d'objets dans la Ceinture de Kuiper : http://astronomynow.com/2017/06/22/the-curious-case-of-the-warped-kuiper-belt/

[Ce message a été modifié par jackbauer 2 (Édité le 23-06-2017).]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un possible nouveau prétendant au statut de planète naine, annoncé hier 18 septembre au MPC ... près de 7 ans après sa découverte le 5 octobre 2010 au télescope Pan-STARRS 1 (Haleakala).
Du coup, 2010 JO179 voit son orbite particulièrement bien déterminée (observations entre 2005 & 2016) :

a = 79,3 UA, q = 39,5 UA, Q = 119 UA, e = 0,50, i = 32°, P rév. = 706 ans, P rot. = 30,6 h.
Actuellement situé à 58,4 UA de la Terre à la magnitude visuelle de 21,9.
Son orbite semble calée pour un bon moment dans une zone de libration correspondant à la résonance 21:5 avec Neptune.
Sa taille devrait être au mini. 600 km et jusqu'à 900 km étant donné son probable albédo faiblard en regard de sa dominante rouge (magnitude absolue Hr = 3,4 vs H = 4,1 dans le visible).

 

http://www.minorplanetcenter.net/mpec/K17/K17S54.html

http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=2010+JO179&commit=Show

https://arxiv.org/abs/1709.05427  [v1]  preprint pour A.J. (Matthew J. Holman et al.) .

 

PS : orbite précise, heu ! Quand les auteurs reliront leur preprint arXiv ou a = 78,3 vs 79,3 donné au MPC !

 

Vue à la verticale Nord du plan de l'écliptique, l'orbite de 2010 JO179 projetée sur ce plan apparaît déformée de part son inclinaison à 32° (point vernal à droite) :

2010JO179_JPL-SBDB_1.png

 

Vue dans le plan de l'écliptique :

2010JO179_JPL-SBDB_2.png

 

Vue dans le plan de 2010 JO179 :

2010JO179_JPL-SBDB_5.png.8c0a4349d82ede56ed9a2afac7dd2b57.png

 

Vue à la verticale du plan de l'orbite de 2010 JO179, montrant sa forme réelle :

2010JO179_JPL-SBDB_3.png

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Bod (et Jack et sym) avant ton premier post la dessus j'ignorais la foule qui se tient là bas au fond de la salle! Je suis assidument depuis le début...

Edited by Chris277

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 20 septembre, publication en preprint (arXiv) d'un troisième papier concernant des mesures de flux thermiques de TNOs et autres objets Centaures (q > 5,20 UA  &  a < 30,07 UA) par l'observatoire millimétrique/submillimétrique ALMA et ce après :

 

1a- 02/02/2017 - "Discovery and Physical Characterization of a Large Scattered Disk Object at 92 AU" - Gerdes et al.
    https://arxiv.org/abs/1702.00731 [v1] ---> 2014 UZ224.
2 - 23/02/2017 - "The density of mid-sized Kuiper belt objects from ALMA thermal observations" - Brown & Butler
    https://arxiv.org/abs/1702.07414 ---> 2002 UX25, Orcus, Salacia et Quaoar.
1b- 05/03/2017 - "Discovery and Physical Characterization of a Large Scattered Disk Object at 92 AU" - Gerdes et al.
    https://arxiv.org/abs/1702.00731 [v2] ---> 2014 UZ224.

 

3, donc : "The thermal emission of Centaurs and Trans-Neptunian objects at millimeter wavelengths from ALMA observations"
   Emmanuel Lellouch et al. - https://arxiv.org/abs/1709.06747 - mesures à 233 GHz (lambda = 1,29 mm) :
   ===> 4 centaures :
     2002 GZ32 ---> D = 237 +12/-11 km, albedo géométrique = 0.036 +0.006/-0.005
     Bienor ----------> D = 199 +09/-12 km, albedo géométrique = 0.041 +0.016/-0.012
     Chariklo --------> D = 241 +09/-08 km, albedo géométrique = 0.037 +0.009/-0.008
     Chiron ----------> D = 210 +11/-14 km, albedo géométrique = 0.172 +0.043/-0.036
   ===> + 2 TNOs :
     Huya ------------> D = 458 +22/-21 km, albedo géométrique = 0.081 +0.008/-0.008
     Makemake ---> D = 1430 km, albedo géométrique = 0.795.

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans la foulée et au vu du modèle thermophysique NEATM utilisé en millimétrique avec ALMA, les dimensions de plusieurs TNOs ont été réévaluées, dont :
- Varuna ---> D = 654 +154/-102 km, en accord avec les mesures de Spitzer/Herschel, mais en complet désaccord avec résultats d'occultations qui montrent un objet allongé de bien plus grande taille :

   a = 860 km, b = 550 km, c = 390 km (1720 x 1100 x 780 km), pv = 0.048.
- 1999 TC36 ---> D = 395 +22/-31 km (~ idem Spitzer/Herschel), objet triple aux composantes : A1 ~ 272 km, A2 ~ 251 km et B ~ 132 km ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reprise du sujet évoqué par Jean-Luc Dauvergne ;) sur un autre fil :
http://astrosurf.com/topic/114945-vous-voyez-chariklo-pareil-mais-x-10/

 

Principaux éléments & résultats de l'occultation stellaire du KBO (136108) Haumea (2003 EL61) du 21/01/2017 :

 - Paramètres orbitaux :  q = 35,143 UA,  Q = 51,565 UA,  i = 28,2°,  e = 0,189,  a = 43,354 UA
 - Distances au 21 janvier 2017   :  Delta = 50,486 UA,  r = 50,593 UA,  magnitude V = 17,4
 - Distances au 14 octobre 2017 :  Delta = 51,420 UA,  r = 50,539 UA,  magnitude V = 17,4
 - Période de révolution = 285 ans,  période de rotation = 3,9 h,  mag. absolue H = 0,2

 - 2 satellites :  Hi'iaka  et  Namaka
 - Responsable : José Luis Ortiz (Instituto de Astrofísica de Andalucía, IAA-CSIC)
 - Occultation positive concernant 12 télescopes sur 10 sites européens différents :
     Asiago Observatory 1,8 m (Italie),  Mount Agliale Observatory 0,5 m (Italie),
     Lajatico Astronomical Centre 0,5 m (Italie),  S. Marcello Pistoiese Observatory 0,6 m (Italie),
     Crni Vrh Observatory 0,6 m (Slovénie),  Ondrejov Observatory 0,65 m (République Tchèque),
     Bavarian Public Observatory 0,81 m (Allemagne),  Konkoly Observatory 1 m & 0,6 m (Hongrie),
     Skalnate Pleso Observatory 1,3 m (Slovaquie),  Wendelstein Observatory 2 m & 0,4 m (Allemagne).

- Résultats :
   Haumea :  ellipse projetée vue au moment de l'occultation ---> 1704 x 1138 km
                       forme triaxiale avec le grand axe mesurant au moins 2322 km et le

                       petit axe 1026 km
                       densité = 1885 kg/m3albédo géométrique = 0,51

  Anneau :   situé dans le plan équatorial avec une période en résonance 3:1 avec la rotation d'Haumea.
                      rayon = 2287 km,  largeur = 70 km,  opacité = 0,5
- Références :
   1. "The size, shape, density and ring of the dwarf planet Haumea from a stellar occultation"
       J. L. Ortiz, P. Santos-Sanz et al. - Nature 550, 219–223 (12/10/2017, online 11/10/2017)
       https://www.nature.com/nature/journal/v550/n7675/full/nature24051.html
   2. "Haumea, the most peculiar of Pluto companions, has a ring around it"  (IAA-CSIC, 11/10/2017)
       http://www.iaa.es/en/news/haumea-most-peculiar-pluto-companions-has-ring-around-it

 

Les données d'occultation sur Haumea sont à comparer avec les mesures précédentes :

  1. Thermiques (Spitzer, Hershel) :
       D = 1239,5 +68,7/-57,8 km  -  albédo V = 0,804 +0,062/-0,095
       "TNOs are Cool: A survey of the trans-Neptunian region. VIII", S. Fornasier et al. (2013)
  2. Thermiques + photométriques dans le visible (HST) :
       Ellipsoïde de Jacobi en équilibre hydrostatique ---> 1920 x 1540 x 990 km
       ===> D sphère équiv. = 1430,5 km,  densité = 2,6 g/cm3
       "The Size and Shape of the Oblong Dwarf Planet Haumea", A. C. Lockwood et al. (2014)

 

DL4vRTEXcAIEB7Q.jpg

Edited by BobMarsian
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le point sur les occultations stellaires de TNOs & de Centaures.
Celles réalisées jusqu'à présent et visualisées sur cette diapo extraite de la présentation de Bruno Sicardy effectuée lors du 36ème European Symposium on Occultation Projects (ESOP XXXVI, 15-17/09/2017, Freiberg, All.) :
                                                   "New progresses in stellar occultations by TNOs in the Gaia era"

TNOs-Centaurs_occultations_Sicardy_ESOP-2017.png.8aaed161d6a7fc7a13b8093922ff857f.png

Chariklo et Absolus ---> Centaures (q > 5,20 UA  &  a < 30,07 UA)
Absents  ---> Chiron (Centaure), 2002 TX300, 2005 TV189 (binaire), Vanth (sat. d'Orcus), 2014 MU69 (prochaine cible de New Horizons)


Sur la présentation, il est montré la progression spectaculaire côté précision des positions d'étoiles :
   1980’s             :                               ~ 1 arcsec
   1990’s             :                              200 milliarcseconds
   2000’s   (Hipparcos)  :     ~ 30-40 milliarcseconds
   2016/09 (Gaia DR1) :   quelques milliarcseconds
   2018/04 (Gaia DR2) :               < 1 milliarcsecond (DR1 + mouvement propre)

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pendant que les étoiles à neutrons se mélangent dans la douleur ;) ... sur Terre :

 

mount-timpanogos-w-logo-credit.png

 

Entre autres présentations, ... celles concernant des occultations stellaires de TNOs et de Centaures :
Rien moins que six sur 2014 MU69, objet insignifiant (double ?) mais prochaine cible de New Horizons début 2019.

 

Mardi 17 octobre :
216.01. Astrometry of the Orcus/Vanth occultation on UT 7 March 2017. ---> Amanda S. Bosh
216.02. A 2017 stellar occultation by Orcus/Vanth. ---> Amanda A. Sickafoose
216.03. Predictions of stellar occultations by TNOs/Centaurs using Gaia. ---> Josselin Desmars

 

Vendredi 2O octobre
504.01. Overview of the strategies and results of the 2017 occultation campaigns involving (486958) 2014 MU69. ---> Marc W. Buie
504.02. Ultra-High Resolution Orbit Determination of (486958) 2014 MU69: Predicting an Occultation with 1% of an Orbit. ---> Simon B. Porter
504.03. A stellar occultation by (486958) 2014 MU69: results from the 2017 July 17 portable telescope campaign. ---> Amanda M. Zangari
504.04. Multiplicity of the New Horizons Extended Mission Target (486958) 2014 MU69. ---> Alex H. Parker
504.05. Portable Telescopic Observations of the 3 June 2017 Stellar Occultation by New Horizons Kuiper Extended Mission Target (486958) 2014 MU69. ---> Anne J. Verbiscer
504.06. Debris search around (486958) 2014 MU69: Results from SOFIA and ground-based occultation campaigns. ---> Eliot F. Young
504.08. The stellar occultation by the dwarf planet Haumea. ---> Pablo Santos-Sanz
504.09. Stellar Occultations by TNOs and Centaurs: first results in the “Gaia era”. ---> Gustavo Rossi

 

https://aas.org/meetings/dps49/schedule

 

A suivre sur ---> https://twitter.com/hashtag/DPS17?src=hash

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Dans la continuité du projet d'imager l'intégralité du catalogue Messier, je me suis attardé sur le beau duo de M95 et M96 en mars/avril.
       
      Quelques surprises dans le champ :
      tout d'abord une supernova, "2024gda" qui s'est invitée dans un bras de M96 le 9 avril, je vous en ai déjà parlé ici: et une véritable invasion d'astéroîdes, dont les traînées sont bien mises en évidence sur ce compositage somme :
      avec d'autres intrus plus artificiels ceux-là
       
      Voici donc le résultat final du compositage moyenné, à regarder en full,  je les trouve bien photogéniques ces deux galaxies Messier
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering pour 1 pose sur 2
      Sur 4 nuits les :
      * 15/16 mars 2024
      * puis les 09/10, 11/12 et 12/13 avril 2024
      379 poses 60s, Temps d'intégration de 06 h 19 min
       
      Traitement Siril-1.2.1, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 1,5"/pixel
      et j'espère qu'elles vous plairont aussi
       
      Très bon week-end à toutes et tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Le mois dernier, je vous avais proposé le compte-rendu d'une observation en mode rapide de M40, juste avant que le ciel ne se voile totalement, dans des conditions non optimales mais que je considérais alors comme suffisantes pour tirer le portrait d'un banal couple d'étoile, cette 40ème entreé du célèbre catalogue ne résumant en fait à 2 étoiles !
      Sauf qu'en traitant les images, j'ai trouvé dans le champ :
      de belles galaxies qui méritaient largement un peu plus de poses, et une étrange nébulosité rouge dans le coin supérieur gauche de l'image  
      Toute cette première partie est relatée dans ce post :
       
      Cela faisait donc de bonnes raisos pour y retourner, et j'ai craqué dès la première nuit de cette lunaison de février
       
      Le mystère de la nébulosité est levé, il s'agit juste de reflets :

      soit :
      liés à 70 Uma (V=5.5) présente dans le champ, soit, plus vraisemblablement, à Megrez alias Delta Uma de V=3.3 située à 01°06' de 70 Uma...  
      Avec l'ajout de poses supplémentaires, le gain sur les trois belles galaxies du champ est appréciable :
       
      * De gauche à droite : NGC 4284 et NGC 4290 et UGC 7534 dans le cadre de droite :

       
      je ne l'avais pas remarqué sur le compositage avec les seules images du mois de janvier, mais le champ contient aussi une grande concentration de petites galaxies faibles juste au-dessus de l'étoile HD 107949 :

      On les retrouve sur la carte Simbad :

       
      çà ressemble à un cluster de galaxies, mais je n'ai pas trouvé de nomenclature associée.
      ==> si quelqu'un a des infos, je suis donc preneur !
       
      Voici le résultat du compositage des deux sessions d'images, ramené à un échantillonnage de 2"/pixel plus en adéquation avec le FWHM de l'image, c'est du bio sans réduction d'étoiles ou réelle atténuation du bruit, j'ai juste adouci la transition pour les bouts inférieur et supérieurs de l'image finale qui comporte moins de poses que la zone de recouvrement centrale(*) :
      (*): à cause la possible nébulosité sur le haut de l'image, la cession de février a été cadrée plus vers le haut que celle de janvier
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
      Sur deux nuits les 13/14 janvier puis 03/04 février 2024
      53 poses de 02 min à -15°C, Temps d'intégration de 01 h 46 min
       
      Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      Un visiteur est venu se balader en ce matin du 4 février au-dessus de 70 Uma :

      Il est connu, il s'agit de (36273) 2000 AM68, il était de V=17,4.
       
      Et voilà, au départ je n'aurais jamais pensé consacrer tant de temps à M40, mais j'ai finalement pris un grand plaisir à imager cet objet et espère vous l'avoir fait partager
      Très bon week-end à toutes et tous.
    • By COM423
      Bonsoir,
       
      Je vous propose ce soir une petite conjonction assez photogénique entre la comète à sursauts, 29P/Schwassmann-Wachmann 1, et la galaxie spirale NGC 2595, plus quelques galaxies plus faibles :
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
       
      Nuit du 15 au 16 janvier 2024, de 00h15 à 03h00 utc
       
      71 poses de 2min à -15°C, Temps d'intégration de 02 h22 min
       
      Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
       
      29P/SW1 présente une très large chevelure résultant des sursauts à répétition du mois de décembre où elle fut particulièrement active, et elle a d'ailleurs eu un nouveau sursaut de 2 magnitudes le soir mème (!) :

      © Richard MILES, BAA : https://britastro.org/section_information_/comet-section-overview/mission-29p-2/latest-lightcurve-plot-of-29p
       
      Elle s'étend sur 5.3' de diamètre avec une coma interne plus marquée de 1.3' de diamètre.
      On devine aussi une petite et faibe extension de 30" vers PA=43° :

       
      Voici le résultat des mesures photométriques :
      magnitude totale, m1 = 11.5 (rayon d'ouverture de 5') magnitude nucléaire : m2 = 16.3 (rayon d'ouverture de 6")  
      La zone s'avère également riche en astéroîdes de passage, j'i annoté la trace laissée par quatre d'entre eux particulièrement bien visible
       
      Bonne soirée et très bon ciel à vous
       
    • By jfleouf
      Salut à tous,
       
      Depuis quelques temps je me suis remis à fond dans les observations d'occultation d'étoiles par des astéroïdes et je crois bien être tombé sur une chouette observation. Le 14 Janvier vers 6h UTC, l'astéroïde (10424) Gaillard (magnitude 18) occultait l’étoile UCAC4 558-046959 (magnitude 12.96)  et ma maison se situait dans la zone de 7km de large. Un événement à priori anodin, mais qui peut permettre d'affiner l'astrométrie de l'astéroïde ainsi que ses dimensions. OccultWatcher me donnait 76% de probabilité d'observer une occultation (les imprécisions dans l'astrométrie des astéroïdes fait qu'on a une marge d'imprécision plus ou moins grande dans la prédiction de leur position et ces occultations servent entre-autres à affiner ceci) avec une durée max de 0.7 secondes (le diamètre estimé de cet astéroïde est de 6.5 km et il se baladait à la vitesse de 0.64" par minute).
       
      Grosse surprise pendant l'enregistrement : je vois l'étoile disparaître deux fois, avec une réapparition d'une fraction de secondes entre les deux. Voici la courbe de lumière tirée de l'analyse du fichier .ser avec PyMovie. C'est fait avec une ASI533MM sur un C11 F/1.9 (échantillonnage = 1.44" par pixel). Shutter speed = 90ms et gain à 95% (oui, je sais, c'est bourrin)
       
      (Juste un petit bout de la courbe, centré sur la double occultation)

       
      Il y a deux explications possibles pour ce genre de courbe : (1) l'étoile cible est une binaire serrée ou (2) l'astéroïde est binaire. Je me suis fait une analyse assez détaillée pour conclure que ça ne peut pas être une étoile binarie. Le détail est ici (en anglais, sorry...): https://jfgout.github.io/occultations/gaillard-20240114.html
       
      En gros, si c'était une étoile binaire on devrait toujours voir le signal d'une des deux composantes. Et là, la chute de signal est bien plus importante que la division par deux attendue dans le pire des cas (= un système binaire avec 2 étoiles de même magnitude).
       
      Bref, je pense bien avoir observé une occultation par un astéroïde binaire  
       
      A noter que cet astéroïde est nommé pour Boris Gaillard, un astronome amateur qui avait bossé sur le programme informatique de détection d’astéroïdes utilisé par les découvreurs (http://www.minorplanetcenter.net/db_search/show_object?object_id=10424). Découvreurs qui ne sont autres que les membres du projet ODAS (OCA-DLR Asteroid Survey  https://fr.wikipedia.org/wiki/OCA-DLR_Asteroid_Survey). Une affaire bien française donc.
       
      Ça serait sympa de faire passer l'info à Boris Gaillard. Je ne le connais pas, mais une petite recherche sur google me fait penser que certains ici doivent le connaitre, notamment @Laurent51. Donc si vous connaissez Boris Gaillard, merci de lui faire suivre cette info  
       
      Je vais aussi envoyer un petit mail à Alain @maury pour lui signaler cette observation, vu qu'il me semble que c'est lui le découvreur/nomeur de cet astéroïde.
       
      Bonus: le GIF de la double occultation :
       

       
      Et l'image de repérage pour ceux qui ont du mal :
       

       
      JF
       
       
    • By COM423
      Bonjour,
       
      Je vous propose aujourd'hui un long compositage sur ... l'amas DoDz 1 dans le Bélier et quelques tâchouilles de fond de ciel
       
      Au départ, j'avais espoir de capturer la comète périodique 39P/Oterma donnée à la mag 21.1 (le 05 janvier dernier), passée au périhélie le 10 juillet 2023 puis au périgée 5 mois plus tard.
       
      Pas facile à cette magnitude mais je pensais le challenge atteignable, pour paraphraser @exaxe17, moi aussi :
      "j'aime bien tenter des trucs! sur un malentendu cela pourrais passer un jour!"
       
      39P était alors observable pendant près de 5h et, en plus, elle se déplaçait très lentement (0.02"/min) ce qui facilitait grandement l'analyse de l'image compositée sur elle !
       
      Malheureusement, elle ne ressort pas malgré le long temps d'exposition, je suis donc déçu et, en même temps, content d'avoir tenté le coup quand même histoire de n'avoir aucun regret !
       
      A défaut de comète, le compositage montre les traînées de deux astéroïdes de mag 18 à 18.5, et donc en vedette l'amas DoDz 1 (groupe d'étoiles à gauche de l'astéroîde Seine)
       
      ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% )

      Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut,  Nord à peu près en Bas
      Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering
       
      Nuit du 11 au 12 janvier 2024, de 17h29 à 22h32 utc
       
      141 poses de 2min à -15°C, Temps d'intégration de 04 h42 min
       
      Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28
      Échantillonnage ramené à 2"/pixel
       
      39P/Oterma se trouve dans le cadre dessiné au milieu de l'image.
      La magnitude limite du compositage est vers V=20,6, çà s'est donc joué de peu, sans doute à cause de la forte humidité de la nuit
       
      Si on regarde de près, il y a un vague signal à la position attendue :

      mesuré à V=21,6 mais c'est tellement dans le bruit de fond qu'il est totalement impossible de valider une telle détection...
       
      A moins de 10° de là, brillait fièrement le coupable principal de cet échec : la planète Jupiter comme pour me narguer
       
      En effet, si elle est devenue aussi faible c'est parce que le 12 avril 1963, la comète est passée à 0.095 ua de Jupiter à peine, ce qui a eu pour conséquences :
      d'augmenter la distance périhélique de 3.39 à 5.47 ua, et la période orbitale de 7,9 à 19,4 ans  
      Avant cet évenement, c'était une comète nettement plus accessible !
      Quand elle fut découverte en 1943, elle était de magnitude 15,  sa période était alors  de 8 ans seulement. Elle fut d'ailleurs observée aux deux passages suivants, en 1950 puis 1958.  
      Mais la comète n'a pas été retrouvée lors de son passage suivant, en 1983, et finalement imagée lors de celui d'après, en 2002, mais à la magnitude 22 !
       
      Pour ce passage, elle a été observée dès la fin 2019, mais totalement hors de portée de nos instruments amateurs, à la magnitude 24
       
      Ce début d'année représentait vraiment la meilleure opportunité, pour ce passage, mais c'était un poisson trop gros un astre trop faible pour mon T20cm 
       

       
      Je l'avais déjà tentée en septembre 2021, sur 3 nuits consécutives, mais sans résultat probant...
       
      On ne gagne pas à tous les cas, il faut savoir l'accepter en attendant de gagner au loto pour monter en diamètre
       
      Très bon week-end à toutes et tous
  • Upcoming Events