jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

il y a 9 minutes, Tournesol a dit :

Ici, on n'est pas dans l'amélioration, mais dans la réparation. Ce n'est pas pareil.

 

il y a 9 minutes, Tournesol a dit :

L'utilisation de prothèses à des fins de réparation n'est pas du transhumanisme

 

Complètement d'accord. C'est de la médecine…. le transhumanisme c'est autre chose, c'est une idéologie qui va vers 

 

il y a 12 minutes, Tournesol a dit :

le culte de l'Homme Supérieur, pour ne pas parler de race supérieure

 

Ben oui.

 

Sinon le moindre stylo c'est du transhumanisme, puisque ça nous permet de faire un truc qu'on ne pourrait pas faire juste avec nos doigts "naturels"…. 

 

Pour le coup, sans discussion, 100% d'accord avec @Tournesol….

 

 

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com
Il y a 11 heures, Motta a dit :

Première récupération hors lancements à Cap Canaveral du premier étage sur la base, à 400M du lancement, et non pas au large comme avant.

 

:(

 

Je préférais avant, quand Space X récupérait ses fusées au large, sur barge. Barge, j'aimais bien.........…………………………………………….

 

 

 

 

 

 

 

  • Haha 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Kirth a dit :

Fiouhhhh, ils ont eu chaud: Atterrissage d'urgence pour la capsule Soyouz qui a été lancée aujourd'hui.

:o:(

 

C'est génial pour ces deux astronautes, ouf.

 

 

 

 

 

 

 

- ??????????????????

- ???

- Koi ?

- Euh, Superfulgur, tu as dit "2 astronautes", ils sont 3, dans un Soyouz...

-...…………………….. :o atta, je vérifie, il est vrai que chu un journnalisme naufrager, qui se prend pour un éditorialisme, alors… :(

- Ben oui, t'es con, les vols vers l'ISS, c'est 3, évidemment, pas 2.

:( T'as sûrement raison, mais je vois partout qu'ils étaient "2", pas "3", je comprends pas… 

- Ah oui, tiens, t'as raison, c'est bizarre...

- Voui, je comprend pas… Un Soyouz, c'est à la louche 100 millions de dollars, l'ISS est un laboratoire scientifique à haute performance qui a coûté 100 milliards, il y a 6 postes d'astronautes à bord, et là, ils auraient été que 5 ??? Pour une activité aussi cruciale et stratégique que le vol spatial Habité ??? C'est dingue, nan ??? :o

- Oui, t'es con, c'est clair, mais j'ai vérifié, t'as raison, c'est incompréhensible.

- Sur le VLT, Hubble, la pression de demandes de mission est à la louche de 5 à 10 pour 1, j'imagine que sur l'ISS qui coûte cent fois plus cher et est cent fois plus importante, la pression est cent fois plus importante, nan ??????????????????????????

- Evidemment oui, sinon y'aurait un gros problème.

- Oui, je le pense aussi.

- Ou alors……….. En fait, les expériences scientifiques crucialissimes embarquées à bord de l'ISS sont essentiellement automatiques, du coup, la présence d'astronautes à bord est pas forcément critique.

- Ah ! Oui, alors, ça doit être ça. Chu con, définitivement, aucun doute.

 

 

 

 

 

(en arrière plan de cette scénette, un physicien génial, anonyme car plongé dans l'ombre, hurle "Ca fait cher du poisson rouge dans son bocaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalllll !!!".

 

 

 

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, Kirth a dit :

Scénette, ou saynète ?..... C'est net!

 

Comme je vois pas du tout l'intérêt de cette contribution, je fais pareil : une réponse sans intérêt.

  • Thanks 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, Kirth a dit :

Scénette, ou saynète ?..... C'est net!

 

il y a 20 minutes, Superfulgur a dit :

Comme je vois pas du tout l'intérêt de cette contribution, je fais pareil : une réponse sans intérêt.

 

Si je puis ajouter une jolie contribution de merde, qu'en est-il des sanisettes ?

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Superfulgur a dit :

(en arrière plan de cette scénette, un physicien génial, anonyme car plongé dans l'ombre, hurle "Ca fait cher du poisson rouge dans son bocaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaalllll !!!".

 

Ben, en fait, le 3ème homme, c'était le poisson rouge ! C'est des enfoirés les poissons rouges ! Il faut s'en méfier...

 

 

Edited by Tournesol
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plus sérieusement, je me demande quelles seront les conséquences de cet incident (qui vient juste après qu'on ai découvert un trou dans l'ISS...). Je suis pas sûr que les Soyouz vont pouvoir revoler très vite, et comme les Américains n'ont pas de véhicules…

Là-haut, ils sont trois, mais la durée de vie en orbite des Soyouz est pas infinie non plus, je crois, est ce que les trois gonzes vont devoir redescendre ?

 o.O

 

Scientifiquement, c'est grave ?

:(

 

 

(désoled, pas pu m'empeched)

:DxD:P

 

 

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Superfulgur a dit :

(qui vient juste après qu'on ai découvert un trou dans l'ISS...

 

J'avais cru voir dans un film que les russes savent faire avec des bouts d' chandelle ( chais plus dans lequel de film, mais le russe cosmonaute vétéran barbu et qui roule les "R",  filait un coup d'poing dans le tableau de bord d'un vaisseau et "pan"! ça redémarrait!):

 

Pourraient-i pas reboucher ce trou avec du papier toilette...ou des couches ?( doit y'en avoir des réserves astronomiques non? 9_9)

Ces images tendent même à prouver qui savent même plus quoi en foutre, sinon que de faire des numéros de magie.o.O

 

 

russe.gif

 

Autrement,si c'est comme pour Apollo 13 ( 2 "L" Kaptain ! ) on va commencer , enfin, à s'intéresser à l'ISS! ( je crois qu'ils ont un vaisseau de secours arrimé à l'ISS  pour rejoindre notre bonne vieille terre, au besoin , c'est à dire dés qu'on manquera de papier hygiénique?)

 

.....suspens dans l'espace .....donc....:o

 

 

Amitiés

nb+1 : pour le transhumanisme j'ai du lourd à vous faire passer, plus tard, une interview qui en dit long sur le "trans" pas "humaniste" pour un kopeck! :/

Edited by hamilton
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je délire ou c'est la première fois dans l'histoire de l'astronautique qu'on arrive à ramener sains et saufs les astro/cosmonautes après une panne de lanceur majeure ? C'est quand même balèze cette histoire, non ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bah, j'sais pas si tu délires, mais je sais que tu lis pas les articles :););)

 

La seule autre défaillance en vol de la Soyouz remonte à 1975, lorsque la séparation du premier et du deuxième étage ne s’était pas faite correctement, ce qui avait entraîné l’abandon automatique de la mission et le décrochage de la capsule habitée, laquelle était retombée dans les montagnes sibériennes. L’équipage avait là aussi pu être récupéré sain et sauf.

 

Bonne soirée,

AG

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc les russes ont prévu un dispositif  de secours, ce sont les américains qui ont prévu que dans ce cas, bah, ça n'a qu'à sauter avec tout le monde dedans……

 

Euh, j'étais parti pour vanner, mais ….  c'est la réalité en fait :S:/:S

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, Motta a dit :

Donc les russes ont prévu un dispositif  de secours, ce sont les américains qui ont prévu que dans ce cas, bah, ça n'a qu'à sauter avec tout le monde dedans……

 

Euh, j'étais parti pour vanner, mais ….  c'est la réalité en fait :S:/:S

 

Déjà expliqué dans ce sujet il me semble, les missions Apollo sur Saturn V avaient un dispositif de secours équivalent.  Seule la navette n'en avait pas.

 

C'est peut-être une bonne nouvelle pour Musk cet incident, non ? Ca va augmenter la pression pour développer la capsule Dragon habitée et peut-être pousser la NASA a filer plus de sioux à spaceX.

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Motta a dit :

Donc les russes ont prévu un dispositif  de secours, ce sont les américains qui ont prévu que dans ce cas, bah, ça n'a qu'à sauter avec tout le monde dedans……

 

Ouais mais non ! Les américains eux, Môssieur Motta, ils ont conçu un stylo à bille pressurisé pour pouvoir écrire en apesanteur ! ça a autrement de la gueule que les crayons à papier des russes ! On ne peut pas tout avoir !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

il y a 17 minutes, jfleouf a dit :

Déjà expliqué dans ce sujet il me semble, les missions Apollo sur Saturn V avaient un dispositif de secours équivalent.  Seule la navette n'en avait pas.

 

Dispositifs de secours pour les navettes (source Wiki : https://fr.wikipedia.org/wiki/Navette_spatiale_américaine#Premières_études

 

Scénarios d'interruption de la mission durant le lancement

 

La navette en position de lancement

Lorsque la navette est au sol, le lancement peut être interrompu tant que les propulseurs d'appoint n'ont pas été mis à feu. Si les SSME sont allumés puis éteints après la détection d'une défaillance, le problème le plus grave est la présence potentielle d'hydrogène gazeux à l'extérieur des tuyères des moteurs, qui peut brûler sans que la flamme soit visible. Des caméras spéciales permettent de détecter ce type de situation. Il existe quatre procédures différentes d'évacuation des astronautes pour couvrir tous les cas de figure. Les astronautes sont entraînés à évacuer la navette et à descendre rapidement à l'aide d'une nacelle jusqu'à un blockhaus situé à proximité.

Une fois les propulseurs d'appoint allumés, le décollage ne peut plus être interrompu. Si à la suite d'un dysfonctionnement, la trajectoire de la navette sort de l'enveloppe de vol normale et menace une zone d'habitation, des charges explosives placées dans les propulseurs d'appoint et le réservoir externe dont le déclenchement est confié à l'armée de l'Air américaine permettent de faire exploser ceux-ci avant qu'ils ne touchent le sol. Dans tous les cas, la séparation de l'orbiteur sera tentée avant d'enclencher les explosifs.

À partir du moment où les propulseurs d'appoint ont été largués (T+120 secondes T=lancement), il existe plusieurs scénarios d'interruption de mission :

 

Retour au site de lancement (Return to launch site ou RTLS) :

En cas de perte partielle de propulsion entre le moment où les propulseurs d'appoint sont largués et T+260 secondes, le scénario d'abandon consiste à regagner la piste d'atterrissage du centre de lancement Kennedy. La navette poursuit sa trajectoire initiale avec les moteurs qui sont encore opérationnels puis réalise un demi-tour et effectue un vol propulsé avec une assiette négative de manière à se rapprocher du terrain d'atterrissage. L'objectif est de vider le réservoir extérieur et d'être positionné au point idéal permettant d'atteindre la piste en vol plané56.

 

Interruption avec vol transatlantique (Transoceanic Abort Landing TAL) :

Ce scénario s'applique au-delà de T+260 secondes et si le carburant restant ne permet pas d'atteindre une orbite minimale. Il ne reste pas assez de carburant pour effectuer un demi-tour et revenir au point de départ. Dans ce cas de figure la navette effectue un vol suborbital, qui permet à l'orbiteur d'aller se poser sur une piste située de l'autre côté de l'Atlantique environ 45 minutes après son lancement. Pour une mission avec une inclinaison de 57° à destination de la station spatiale internationale deux aéroports situés en Europe ont été sélectionnés : la base aérienne américaine de Moron près de Séville en Espagne et la base aérienne d'Istres dans le sud de la France. Sur ces deux bases, des équipements destinés à guider la navette à son atterrissage sont installés en permanence et des équipes de la NASA sont prépositionnées environ 8 jours avant chaque lancement57

Décollage (STS-114)

 

Interruption avec une orbite bouclée (Abort Once Around AOA) :

Ce scénario s'applique lorsque l'orbiteur est capable d'atteindre une orbite mais ne pourra s'y maintenir par la suite, car celle-ci est trop basse. Dans ce cas de figure, la navette boucle une orbite complète puis entame la rentrée atmosphérique en appliquant la procédure normale56.

Interruption avec mise en orbite (Abort to Orbit ATO) :

Ce scénario s'applique au cas où l'orbiteur perd une partie de sa propulsion mais qu'il a suffisamment de vitesse pour se mettre sur une orbite viable, mais qui n'est pas celle visée. L'orbiteur peut toutefois utiliser ses moteurs de correction d'orbite pour atteindre la bonne orbite. Selon le cas de figure la mission est poursuivie ou du fait de marges d'ergols insuffisantes, elle est interrompue et la rentrée atmosphérique est déclenchée normalement au cours d'une orbite suivante56.

 

Abandon de l'orbiteur (Contingency abort CA) :

Si plus d'un SSME est en panne ou qu'un autre composant jouant un rôle essentiel a une défaillance, la navette ne peut choisir une nouvelle trajectoire lui permettant de se poser sur une piste, ni se mettre en orbite : un plan de secours (Emergency abort) est mis en œuvre et l'équipage doit évacuer l'orbiteur. Pour les quatre premières missions de la navette, les deux pilotes disposaient d'un siège éjectable utilisable en dessous de Mach 2,7 et de 24 km, mais ceux-ci ont été retirés par la suite, et de toute façon les autres membres de l'équipage n'auraient pu disposer du même équipement. La décision d'évacuer doit être prise alors que l'orbiteur est à 20 km d'altitude. Le pilote automatique est branché et un programme de navigation dédié est activé. L'évacuation se fait par l'écoutille d'entrée située au niveau du pont intermédiaire. L'évacuation n'est possible que si la vitesse de l'orbiteur est inférieure à 426 km/h et l'altitude inférieure 10 km. Un système pyrotechnique est mis à feu pour faire sauter l'écoutille et une perche télescopique de 3 mètres de long s'incurvant fortement vers le bas est déployée. Chaque membre de l'équipage, équipé de son parachute, accroche à son équipement une ligne qui coulisse sur la perche terminée par un mousqueton avant de sauter dans le vide. La perche doit le guider au début de son saut et lui permettre d'éviter d'être happé par l'aile de l'orbiteur. Il a été calculé qu'un équipage de 8 personnes pouvait être évacué en 90 secondes à raison de 12 secondes par astronaute, l'orbiteur se trouvant à 3 km d'altitude à la fin de l'évacuation58,59,60.

 

À cinq reprises (STS-41-D, STS-51-F, STS-55, STS-51, STS-68), le lancement d'une mission a dû être interrompu à la suite de la détection d'une défaillance d'un moteur quelques secondes avant le décollage, alors que les moteurs de la navette avaient été allumés. La seule procédure d'abandon en vol durant toute la carrière de la navette a été déclenchée par la mission STS-51-F à la suite de l'arrêt du moteur central de l'orbiteur après 5 minutes 45 s de vol : la navette a suivi la procédure relativement bénigne d'interruption avec mise en orbite (Abort to Orbit) et la mission put finalement être accomplie61.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Tournesol a dit :

Ouais mais non ! Les américains eux, Môssieur Motta, ils ont conçu un stylo à bille pressurisé pour pouvoir écrire en apesanteur ! ça a autrement de la gueule que les crayons à papier des russes ! On ne peut pas tout avoir !

 

Comme je ne sais pas à quel degré d'ironie tu es sur ce coup la, je vais devoir mettre un petit lien explicatif (rectificatif ?) sur l'histoire du stylo bille pressurisé :

 

(En english, desoled) : https://www.snopes.com/fact-check/the-write-stuff/

  • Thanks 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, jfleouf a dit :

Seule la navette n'en avait pas.

 

Certes. Mais donc, 14 morts….

 

Aucun mort dans les missions Soyouz depuis 1971, aucun dans la formule actuelle. Je ne joue pas un combat Russie / USA là, je constate, rien de plus.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est juste. Cela dit, si un lanceur de Soyouz explosait comme la malheureuse navette...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, c'est bien joli toussa mais la bagnole à Musk, on a des nouvelles ?

Elle s'approche de la Lune ou bien c'est foiré ?

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Kaptain a dit :

Cela dit, si un lanceur de Soyouz explosait comme la malheureuse navette...

 

D'après Wikipédia (qui n'a pas toujours raison, mais bon….) :

 

De plus, deux incidents majeurs (incendie sur le pas de tir, et échec de la mise en orbite) ont démontré la conception robuste de la capsule : dans des circonstances comparables, la navette américaine aurait été condamnée, de même que son équipage. Enfin, les cosmonautes à bord d'une capsule Soyouz ont beaucoup plus de chances de survivre à un accident du type de celui de Challenger, la capsule russe disposant de sa tour d'éjection et d'un système de retour au sol complètement automatique.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Superfulgur a dit :

 

Il y a 5 heures, Kirth a dit :

Scénette, ou saynète ?..... C'est net!

 

Comme je vois pas du tout l'intérêt de cette contribution, je fais pareil : une réponse sans intérêt.

 

Bah, j'ai peut-être visé un peu haut pour les bas de plafond...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Tournesol a dit :

Les américains eux, Môssieur Motta, ils ont conçu un stylo à bille pressurisé pour pouvoir écrire en apesanteur !

Sage précaution qui leur permet d'écrire leurs dernières volontés si "l'incident" leur en laisse le temps -_-

Pardonnez mon cynisme, mais à force de jouer avec le feu...

Donc si je résume le bilan des 2 défaillances de la Semyorka sur des vols habités en plus de 40 ans d'exploitation : tout le monde est sain et sauf.

On sait combien de personnes sont allés dans l'espace à bord de cet engin depuis son premier vol ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now