Lblanc

limites atteintes en imagerie ?

Recommended Posts

il y a une heure, zeubeu a dit :

Tu es hors sujet, tu noies la discussion avec ton matos d'il y a 50 ans.

Non, je t'ai juste montré la limite de ton raisonnement ;) 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

il y a une heure, ValereL a dit :

Le progrès sur les logiciels d'acquisitions et de traitement ne font pas l'objet de cette discussion.

L'imagerie c'est un tout. @Lblanc parlait en général du résultat, et donc pas simplement du hard. Sur le hard en ciel profond c'est vrai qu'il y avait déjà de bons outils il y a 10 ans et même un peu plus. La STL-11000 est sortie il y a 15 ans je dirais à la louche, mais les outils de traitement d'il y a 15 ans on peut de choses à voir avec ceux d'aujourd'hui. Et la STL-11000 même si elle a eu une très belle et longue vie, elle est aujourd'hui dépassée. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

M'ouais, pensez ce que vous voulez, j'ai dit basta sur cette discussion, à fortiori sur Winjupos. xDxD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by ValereL
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎03‎/‎11‎/‎2018 à 15:23, Superfulgur a dit :

Parmi les "progrès" qui me laissent un tout petit peu dubitatif ;) il y a la sensibilité des caméras, qui tendent plus ou moins vers un idéal 100 % de rendement quantique qui arrivera un de ces jours… ce qui n'empêche pas certains des meilleurs astroufs de poser parfois 100 heures en remote pour nous sortir une image…

^_^

 

J'ai posté ce com page 3, en y réflèchissant un peu, je me suis dit que dans les années 1920, au mont Wilson, les meilleurs astronomes du monde passaient trois nuits au foyer du télescope de 2.5 m pour photographier les étoiles des autres galaxies...

Un siècle après, les meilleurs astronomes amateurs du monde font pareil pour faire pareil avec leur 0.25 m. OK, maint'nant, c'est en remote et ya un différentiel de 5 magnitudes...

 

Bref, plus c'est mieux, plus c'est pareil, et inversement.

 

O.o:S;)

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, Superfulgur a dit :

je me suis dit que dans les années 1920

 

.... Une bouée de sauvetage s'il vous plaît. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, ValereL a dit :

je me retrouve avec des films de seulement 145 images

 

Merci Valère pour ta contribution :)

Les originaux ont disparu de l'hébergeur de JLD, il faudrait que je recherche dans d'autres archives chez moi, celles-ci étaient déjà sur mes pages perso chez frite

Après dnl, en effet, en ouvrant chaque fichier directement avec VDub qui a dû pratiquer une reconstruction à cause d'erreurs, d'indexage, je retrouve 144 images pour chacun.

R : 1392 x 1040

G : 1392 x 1040

B : 1392 x 1040

 

Au vu des films, je pense que j'avais peut-être déjà fait un préclassement en qualité, je ferai une mesure avec Ninox.

Mais si c'est le cas,  WJP sera inutilisable.

Sauvegardés en "fullframes", les films de 144 images sont directement digérables par AS!3

 

 

il y a 44 minutes, ValereL a dit :

R,V et B de dimensions différentes,

 

Je ne vois pas pourquoi. Un réglage dans PIPP ?

De toute façon il faudra recaler les couches.

Demain je ferai une comparaison de tes résultats R, G, B  (mais il me les faudrait en 100%) avec le pack de Sylvain à l'époque  qui est toujours en ligne et un essai rapide avec AS!3 pour une synthèse en RGB.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

moi j'utilise toujours iris pour traiter les photos avec toujours autant de plaisir...

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, jldauvergne a dit :

il faut aussi prendre en compte ceux de pixinsight et photoshop. 

Et Siril aussi :p.

Non mais !! ;)

  • Like 3
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui je crois que c'est ça le plus gros progrès depuis 2010, pixinsight et Siril.

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, Nebulium a dit :

Les originaux ont disparu de l'hébergeur de JLD, il faudrait que je recherche dans d'autres archives chez moi, celles-ci étaient déjà sur mes pages perso chez frite

Je vais vraiment finir par me plonger dans les vieux hd si ca continue. Mais au final Emil avait traité en utilisant ce qui prefigurait la version beta de as3 il me semble. Faudrait surtout voir si il y a des videos adjacentes utilisables.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 08/11/2018 à 07:52, zeubeu a dit :

le plus gros progrès depuis 2010, pixinsight...

...

Le vieux PixInsight LE gratuit avec sa dernière mise à jour de 2004, est déjà un outil remarquable dont je crains bien que  peu sauraient  déjà utiliser toutes les possibilités.

 

Le 08/11/2018 à 00:52, Alef a dit :

moi j'utilise toujours iris pour traiter les photos avec toujours autant de plaisir..

 

Oui, le masochisme est une qualité nécessaire aux astrams  B|

Il reste que certaines fonctions d'Iris sont introuvables ailleurs, que ferait-on sans elles, merci Christian de nous les avoir proposées ! :)

 

Le 08/11/2018 à 09:10, jldauvergne a dit :

Emil avait traité en utilisant ce qui prefigurait la version beta de as3

 

Il me semble bien que déjà l'AS! * du moment ne savait pas traiter des images aussi grandes, et qu'Emil avait dû bidouiller quand il en a été alerté.

Je ferai plus tard un peu d'archéologie dans les fils sur CN cités ici et aussi dans mes vieux HDD

 

Retrouver les originaux permettrait déjà de comparer avec le pack RSG* de Sylvain.

Perso, je crois bien les avoir passé à l'époque dans WJP,  j'ai souvenir d'avoir cherché les coordonnées du Pic à cet effet.

 

Edited by Nebulium
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Voilà, j'ai retrouvé le traitement d'Emil en 2010 :

 

Les 3  couches (pourquoi Celles de Valère ont-elles disparu ?) :

 

post-25173-14073119647763.jpg

 

 et la composite :

 

post-25173-14073119651934_thumb.jpg

Credit : Emil Kraaikamp

 

Il disait :

 

"Image-scale could perhaps be a bit bigger, but I wanted to keep it nice and smooth. Tomorrow I'll upload a bigger version..
Stacking was done in AutoStakkert, where I manually made a lot of stacks with different alignment-points. These were then combined and further processed in Photoshop."

 

Traduction automatique:

L'échelle de l'image pourrait peut-être être un peu plus grande, mais je voulais qu'elle reste belle et lisse. Demain, je téléchargerai une version plus grande...
L'empilage s'est fait dans AutoStakkert, où j'ai fait manuellement beaucoup de piles avec différents points d'alignement. Celles-ci ont ensuite été combinées et traitées dans Photoshop."

 

Sur la page suivante, il a retravaillé  la question (en effet, on y apprend que les fichiers  originaux "disparus" comportaient bien 455 images chacun :

 

post-25173-14073119760532_thumb.jpg

Credit : Emil Kraaikamp

 

Un an plus tard, en 2011 JLD a proposé un nouveau jeu de fichiers (également devenus indisponibles) qu'Emil a traité sur cette page  et les suivantes, avec AS!2 et WinJupos.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Elles ont disparu parce que je vais poster les 100 pour cent, c'est complètement a côté de la plaque, d'une part parce que c'est Emil et que je ne pèse pas bien lourd dans la balance 😄, et d'autre part je n'ai composite que 100 images pour chaque couche. Tu les veux vraiment ? Ça va être super moche à côté !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, ValereL a dit :

je ne pèse pas bien lourd dans la balance

 

Allons allons ! Tu es sûr ? Il me semblait*  pourtant que...

 

Il y a 2 heures, ValereL a dit :

d'autre part je n'ai composite que 100 images

 

C'est certain que tu pars avec un handicap, il vaudrait mieux attendre une éventuelle remise en ligne des fichiers par JLD s'il les retouve,  je n'ai pas encore élucidé pourquoi je n'ai remis en ligne que le tiers des images.

Par contre, en 2010, Emil a utilisé un AS! * (1 sans doute), bricolé car non conçu initialement pour des images aussi grandes avec quelques 455 images par couche ("stacked 35% of the blue frames, 51% of green, and 60% of the red frames")

En 2011, c'était AS!2., amélioré jusqu'en 2016.

Puis en 2017, AS!3

Emil vient de m'annoncer qu'il allait en publier bientôt une maj.

 

Il y a 2 heures, ValereL a dit :

Tu les veux vraiment ?

 

Ben, si elles sont faites, why not ?

Mais ton temps étant précieux, je te suggère de revoir la question à la réalisation des deux conditions.

Ainsi on pourra comparer valablement la progression de ce logiciel.

 

* vu sur le net, ton scope est impressionnant ! :)

 

Edited by Nebulium
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai recommencé en fait en prenant cette fois 140 images par couche et quelques modifs dans AS3 : Noise porté à 5, APs de 32.

J'ai été limité dans le côté finesse par l'apparition d'artéfacts ( déjà présents sur ces images ). La taille est cette fois ci à 100%.

Voir les 3 TIFS brutes en MP. ;)

Ce n'est pas trop mal pour 140 images compositées, mais bon.

 

 

 

 

 

 

Edited by ValereL

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, ValereL a dit :

Ce n'est pas trop mal pour 140 images

 

Oui, ça a même l'air bien !

Et la synthèse  ?

Peux-tu me passer tes 3 TIF 16 bits en MP ?

Merci :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant ce sujet,

 

Perso, entre mon premier 350D et mon A7s, c'est net ! (Ce n'est pas qu'une question de temps de pose)

La même entre ma toucam et la 224mc. Iris>Siril aussi oui...

Manque plus que cette évolution (sinon révolution) qu'est l'optique adaptative accessible à tous.

Reste l’interférométrie d'un bout à l'autre du jardin pi on est bon xD

A non, la roue à filtres devrait aussi être remplacée par des capteurs "sélectifs" nous permettant de choisir l'étroitesse des bandes que nous voudrions superposer. Pi même des trucs qu'on n'imagine même pas...

 

Rendez-vous dans 20 ans alors :D

 

Petit hommage aussi à Alain (que je ne connais pas) pour ses retours encourageants et éclairés sur les quelques photos que j'ai pu poster jusqu'ici. Je sentais bien aussi qu'on avait à faire là à un Monsieur. Bravo et merci pour ton travail 9_9

 

Arno

 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/11/2018 à 17:58, Nebulium a dit :

JLD s'il les retouve

pas gagné, je viens de scanner pas mal de HD et ce n'est pas dessus. Peut être encore une chance sur d'autres que j'ai au travail. Des HD plus grand format. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

jldauvergne et d'autres, je n'ai pas la même appréciation que vous sur ce qui concerne la montée en puissance des logiciels depuis 10 voire 20 ans. Je veux dire par là que l'on a rien inventé de majeur en terme d'algorithme sur ce laps de temps. Il faut par exemple regarder attentivement ce qu'il y a dans Iris et ce qu'il y a dans Pixinsight d'après ce que je peux en  juger (je ne suis pas utilisateur de ce dernier, mais un observateur lointain de la chose) : on remarques "quelques" similitudes montrant où les auteurs ont notamment trouvé des sources d'inspiration.

 

En revanche, il est indéniable que les interfaces logiciel, avec l'aide de la monté en puissance des ordinateurs, et aussi le talent des programmeurs, valorise l'usage des dits algorithmes. Par exemple, la plupart des quelques utilisateurs restant d'un dinosaure comme Iris n'exploitent en réalité que 30 à 50% des possibilités de ce logiciel tout au plus, par manque d'informations, par manque d'ergonomie, etc. Si on considère que l'interface est un progrès, alors oui dans ce domaine le progrès est très fort (et aussi efficient car il offre à utiliser des fonctions, disons complexes, de façon plus aisée).

 

Vous le devinez surement, bien qu'auteur de logiciel, s'il ne faut pas négliger l'importance du soft dans la chaine d'observation, j'ai toujours été en retrait par rapport à la tendance consistant à dire qu'ils sont source de miracles et devant l'importance qu'on leur accorde. Cet aspect des choses ne m'impressionne pas trop. Après tout, il ne s'agit guère que de révéler une information qui se trouve dans les données brutes. Ok, je suis pas trop dans l'esprit de ce forum en disant cela, car plus orienté du coté de la science astronomique que du beau astronomique ; encore que le science c'est aussi une forme de la beauté --- au même titre que Cédric Villani parle des Mathématiques comme étant de la poésie... Peut de gens font cas malheureusement de l'esthétique de la démarche scientifique, y compris pratiquée par des amateurs, dommage, alors qu'on dispose d'un matériel plus puissant que jamais  (il est vrai que de nos jours on s'attache bien plus à la forme des choses qu'au fond des choses, mais je m'éloigne et je ne voudrais pas faire trop de politique...).

 

Donc pour moi, les vraies progrès des 10-20 dernières années devraient ce mesurer sur les données brutes, celles qui sortent du détecteur. Et là jldauvergne, je te rejoins totalement. Le rendement quantique qui approche ou dépasse 80% c'est un point qui marque une vraie étape. Il ne faut pas oublier qu'avec cela est associée une couverture spectrale plus large (j'en sais quelque chose en en pratiquant la spectrographie). Un bruit de l'ordre de 1e- c'est aussi capital. Les progrès réalisés en imagerie planétaire, la facilité avec laquelle on peut sortir de fins détails sur un disque (voire un champ df'étoiles), sont très largement la marque de ce faible bruit, qui valorise des poses courtes et l'accumulation d'images triées de manière fort efficace aujourd'hui. Pour illustration, le logiciel n'apporte qu'un gain modeste en regard, d'autant plus que l'essentiel des outils que l'on emploi aujourd'hui existaient il y a déjà 20 ans (je vais pas redire ce que je disais au début - et je mettrais ici plus en avant la puissance des ordinateurs et des unités de stockage).

 

Il faut quant même prendre conscience que l'on n'est pas loin de compter les photons aujourd'hui, même avec des caméras low-cost. C'est cela qui m'impressionne, et on n'a pas fini d'en tirer tout le parti...

 

Il y a 10-20 ans, disposer d'un capteur backside aminci  (on dit BSI aujourd'hui) pour un amateur était inimaginable (songer que ces capteurs étaient parfois fait à l'unité avec une finition par attaque chimique à l'acide sur des substrats presque fin comme du papier à cigarette...). 

 

Moi qui ai vécu l'histoire de l'imagerie électronique silicium depuis le début, je vois des sources de progrès aussi dans le très faible signal d'obscurité des détecteurs actuels. Vous n'imaginez pas la chance que cela est, je dis cela pour les plus jeunes. La très grande taille des surfaces sensibles en regard du cout du composant est lui aussi très marquant. Ici l'avènement du CMOS est une vraie rupture, avec une monté en performance presque exponentielle. Cela se tassera un jour, mais en attendant cela condamne le CCD à une échéance 2 ans en gros, et cela laisse de beau jours à vivre.

 

On peut noter que la petite taille des pixels des capteurs, bien que décriée parfois et justement, permet aussi de concevoir des capteurs couleurs à matrice de Bayer forts corrects (bonne densité d'échantillonnage associée à un bon QE). Le choix va être plus large bientôt coté taille pixel, par la force des choses et du marché.

 

Le couple télescope (optique)/détecteur est enfin à considérer lui aussi. Aujourd'hui, le choix des combinaisons est bien plus élevée, ce qui est source d'optimisation.

 

On voit donc que la progression du hardware ce poursuit, et pour réponse à la question, grâce à cela, les limites en imagerie ne sont pas du tout atteinte.

 

Christian Buil

Edited by cbuil
  • Like 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour illustrer les propos de Christian, mon exemple :

Au début j'imageais en argentique au télé de 135 mm à 2,8. Avec des poses unitaires de 8 min j'arrivais à la magnitude 16

Puis arriva de 40D et une FS60 avec réducteur (f4,25). Gros gain déjà. avec des poses de 3-4 min j'arrivais un peu plus de m = 18

Puis j'ai pris un 6D qui marche alors la FS60 avec aplanisseur (f6,2). Toujours avec des poses de 3-4 min je dépasse alors m = 19

Enfin, toujours de 6D mais associé au RASA (f2,2). Maintenant en 30s, je dépasse la magnitude 20

Reste à poser plus et oui le matos, le hardware (nouvelle cam)…

Bref le rapport signal bruit des butes

Christophe

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 09/11/2018 à 21:34, ValereL a dit :

140 images compositées

 

J'ai quand même tenté une synthèse avec ces JPG (pourquoi diantre ne les montres tu  pas en PNG ?) :

Recalage manuel des couches, un peu (trop => bruit !) d'accentuation et rien d'autre :

 

vl0_2.png

 

Remise à "l'horizontale", redimensionnée  en 60%, miroir à gauche pour comparer à celle d'Emol, à droite, elle tient la route !

 

Presse-papier01.png.76319faf6f816641746201ed84cf6dce.png

 

J'ai recherché les AVI originaux, rien !

Edited by Nebulium
  • Like 1
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal le résultat en couleur Jean ! Il n'y a pas de différence visuelle avec les JPG 100% en sortie d'Iris de haute tenue. Bon après, si tu voulais les retoucher, il faut du PNG ou autre bien sûr. Un petit recalage des couches ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now