jldauvergne

Mes astuces en planétaire.

Recommended Posts

Christophe Pellier, à propos de la technique du filé d'images tu me rétorque que l'on change souvent de caméra et de filtres. Les filtres ne devrait pas changer l'orientation de la caméra. Et je ne pense pas que grand monde change de caméra toutes les 5 minutes lorsqu'on fait de l'imagerie planétaire, ce qui au passage représente un mange temps qui doit être considérable. Moi je ne ferais pas.

Je suis plutôt adepte de la manip que l'on ne démonte pas lorsqu'elle marche c'est mon expérience qui parle.

 

Un filé ca prend 5 minutes à faire et c'est tellement mieux et rigoureux (si les concepteurs de softs vont au bout des choses). J'insiste.

 

Roch, là il faudra me démontrer qu'acquérir 30 minutes sur Mercure puis acquérir 2 heures sur cette planète change quelque chose. Rappelons qu'en gros le gain en rapport signal sur bruit est en racine carré du temps de pose (ou du nombre d'images combinées). Dans ce genre de situation, ce sont en fait les premières secondes qui font tout, après ca ne bouge que très lentement. Je vois passé des choses un peu folle, du genre des acquisitions de plusieurs heures, qui a vrai dire n'apportent que bien peu en regard du temps passé. On est ici plus près du ressentiment que du fait réel (sujet d'actualité en ce moment ;-). Ou de la légende urbaine si vous voulez. 

 

Que l'on passe du temps pour sélectionner les bonnes images (un petit pourcentage), ca j'admet, mais que la raison soit le gain en RSB ou bout d'un certain seuil, la je suis dubitatif. Je pense que l'on confond souvent ces deux notions (résolution et RSB).

 

Jean-Luc, j'entend ton témoignage sur l'addition de 2-3 images traitées indépendemment que l'on ajoute et qui améliore le résultat. Mais en fait ce n'est pas une situation si normale que cela  compte tenu de tout le traitement qui a précédé (addition d'un nombre bien plus considérable d'images en fait). Un jour, il faudra que tu me passe quelques brutes et on reparlera de tout cela bien au calme. C'est un sujet qui demande d'être bien posé,  et qui doit faire rase des a priori. Ca peut être un travail intéressent. A ce stade, tu peux me donner ta cadence d'acquisition sur Jupiter (et aller, envoie moi une dizaines d'images dans une séquence classique pour voir...).

 

Donc sujet polémique potentiellement, vrai pas insister plus, mais au risque de surprendre tout le monde, je ne suis pas sur qu'une observation de Jupiter qui dépasse pas disons 30 secondes de temps dans des conditions correctes (c'est la question de la sélection,), en utilisant les caméras actuelles et un bon montage ne donne pas un résultat fort correct.  Je ne dits pas qu'on ne peut pas faire mieux, mais alors à quel prix. Mais comme j'ai dit dans la première intervention, ca fait longtemps que je n'ai pas fait du planétaire (mais quant même ;-) !

 

Christian Buil

  

Edited by cbuil
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Il y a 1 heure, jldauvergne a dit :

excellente question, et excellente réponse : pas besoin de Pipp, toi tu ne connais pas le bouton limit frames dans AS3 visiblement (et je te comprends j'ai découvert il y a relativement peu de temps). En fait ça ressemble pas à un bouton c'est pour ça, mais il est sous tes yeux depuis des années juste à droite du gros bouton OPEN. Ouai je sais c'est énervant quand on découvre des trucs comme ça. Dans le genre j'ai découvert hier l'action combinée des flèches et des boutons Ctrl et Maj dans Winjupos. Me suis senti con. 

 

Inconvénient de la méthode que je suis en train d'utiliser : pas de mode batch possible ... avec la méthode de @Thierry Legault il faudrait réassembler les TIFF en N SER avec PIPP et là le batch est possible ...

 

Usine à gaz quand même c'est vrai ... et ce n'est qu'au début du parcours :)

 

Je file sur Astrolabo voir s'il ne traîne pas qq chose ....

Edited by JP-Prost
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi, je trouve ça super bien que monsieur Buil s'intéresse à ce sujet 🙂 !

Et, étant simple utilisateur des divers logiciels dont il a été question, je me pose la question du choix fait par ces logiciels pour classer les images, du choix de la meilleure ou des meilleurs morceaux 😉...

Par exemple, quand je foire et que la planète sort du cadre, ce sont les images croppées qui sont mises en premier...

Vive la cogitation, et Bon ciel 

Fabien

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, JP-Prost a dit :

Inconvénient de la méthode que je suis en train d'utiliser : pas de mode batch possible ... avec la méthode de @Thierry Legault il faudrait réassembler les TIFF en N SER avec PIPP et là le batch est possible ...

 

c'est exactement ce que je suis en train de faire xD

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, cbuil a dit :

Christophe Pellier, à propos de la technique du filé d'images tu me rétorque que l'on change souvent de caméra et de filtres. Les filtres ne devrait pas changer l'orientation de la caméra. Et je ne pense pas que grand monde change de caméra toutes les 5 minutes lorsqu'on fait de l'imagerie planétaire, ce qui au passage représente un mange temps qui doit être considérable. Moi je ne ferais pas.

Je suis plutôt adepte de la manip que l'on ne démonte pas lorsqu'elle marche c'est mon expérience qui parle.

 

Un filé ca prend 5 minutes à faire et c'est tellement mieux et rigoureux (si les concepteurs de softs vont au bout des choses). J'insiste.

Non c'est vrai tu as raison, les changements ne seront peut-être pas si fréquents.... mais cependant il n'est pas rare de voir des amateurs utiliser au moins plusieurs setup différents, il y a les histoire de caméra, mais aussi celles d'échantillonnage et d'accessoires. Par exemple ces trois dernières années, sur Jupiter et Saturne j'ai utilisé pas moins de trois montages différents, caméra couleur ou n&b, avec et sans ADC pour le n&b. Après tu me diras ça ne fait que trois prises d'étoiles, dont act, c'est pas la mort (enfin sauf pour moi, à cause de la rotation de champ: si je suis ton idée, il me faudrait une prise d'étoile avant chaque prise de planète...)

Les amateurs accueillent toujours bien les innovations en matière de logiciel. On pense souvent qu'on ne peut pas faire mieux quand on n'a aucune compétence en matière de conception comme moi, et puis quelqu'un arrive avec un nouvel outil et... ça repart. Donc si toi, ou quelqu'un qui s'y connaît, a envie de concevoir un outil plus simple que WinJupos et qui nous apporte les mêmes performances, il se trouvera toujours des amateurs pour vous en savoir grée :).  Et ne doutes pas de l'apport de ce logiciel. Ca a été une véritable révolution qui nous a fait franchir quelques plafonds de verre dans les dix dernières années. Moi jamais je ne m'en passerai.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, cbuil a dit :

Et je ne pense pas que grand monde change de caméra toutes les 5 minutes lorsqu'on fait de l'imagerie planétaire, ce qui au passage représente un mange temps qui doit être considérable.

Perte de temps pas tant que ça, car ce sont des caméras alimentées en USB, changer prend 3/4 minutes. 
Mais tu as raison pas grand monde fait ça. 
Par contre ce n'est pas une perte de temps pour 2 raisons : 

1 la caméra couleur permet de régler proprement l'ADC. 

2 passer la caméra couleur au début et à la fin m'affranchi de me préoccuper d'enregistrer l'info couleur pendant 1h sur Jupiter, pendant ce temps je peux me concentrer sur l'obtention d'une belle luminance. 

Et puis dans l'absolu il vaut mieux bosser avec une caméra n&b, et même si tu ne fait pas le réglage de l'ADC avec une caméra couleur, ce sera à l'oculaire et il faut bien dans ce cas changer l'orientation de la caméra. Bref ce n'est pas si simple ces histoires d'angle de référence. Si on pouvait rester comme ça sur un setup figé on le ferait. Rien que pour les poussières :)
 

Il y a 3 heures, cbuil a dit :

Je vois passé des choses un peu folle, du genre des acquisitions de plusieurs heures, qui a vrai dire n'apportent que bien peu en regard du temps passé.

Je ne sais pas si c'est si fou. Tu as raison que ça augmente de façon quadratique, mais justement on a vu les adepte de ciel profond passer de 1/2H à des 10 à 20h. Je caricature mais il y a de ça, car en effet passer de 2h à 3h ça ne change pas grand chose. Par contre passer de 1 à 10 tu gagnes encore un facteur 3. 

 

 

Il y a 3 heures, cbuil a dit :

Jean-Luc, j'entend ton témoignage sur l'addition de 2-3 images traitées indépendemment que l'on ajoute et qui améliore le résultat. Mais en fait ce n'est pas une situation si normale que cela  compte tenu de tout le traitement qui a précédé (addition d'un nombre bien plus considérable d'images en fait). Un jour, il faudra que tu me passe quelques brutes et on reparlera de tout cela bien au calme.

Ici : http://www.astrosurf.com/eternity/temp/jupitermewlon300.zip
Tu as les PSF avec prises sur le ciel. 

Ce n'est pas un très bon exemple car les brutes sont magnifiques, et le rapport S/B explore quand ça devient stable comme ça. La dérotation apporte beaucoup plus sur des données moins bonnes, s'en est très impressionnant. 
Voici la meilleure brute 

5f5685f11f2a2_2020-07-29-2134_8-B-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap514.png.913cb35738640a512f006f410827b1ae.png

et voici la version finale. Je ne sais pas combien il y a d'images dans la dérotation, c'est 10 ou 12 il me semble. Bien que ce soit un mauvais exemple, le gain en dynamique sur l'image finale est considérable. Sur les pôles c'est très marqué. 
5f568636c6370_2020-07-29-2126_1-WINJUPOS-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap514.jpg.8305ecceb178fc3cbe61d529296509e0.jpg

Il y a 3 heures, cbuil a dit :

Que l'on passe du temps pour sélectionner les bonnes images (un petit pourcentage), ca j'admet, mais que la raison soit le gain en RSB ou bout d'un certain seuil, la je suis dubitatif. Je pense que l'on confond souvent ces deux notions (résolution et RSB).

On ne gagne pas en résolution, ça c'est certain, on gagne en rapport S/B et ça permet de pousser le traitement encore plus loin et ainsi on dévoile plus de détails. 
 

 

Il y a 3 heures, cbuil a dit :

Donc sujet polémique potentiellement, vrai pas insister plus, mais au risque de surprendre tout le monde, je ne suis pas sur qu'une observation de Jupiter qui dépasse pas disons 30 secondes de temps dans des conditions correctes (c'est la question de la sélection,), en utilisant les caméras actuelles et un bon montage ne donne pas un résultat fort correct.  

Il donne un résultat fort correcte oui. Après c'est une question de choix où on veut s'arrêter dans la difficulté du traitement. Mais il faut penser aussi aux nombreuses fois où les conditions ne sont pas correctes et ces fois là qu'est ce que l'on béni Winjupos, ça fait vraiment des miracles, de même pour Autostakkert, on a des outils incroyables à disposition. 

Edited by jldauvergne
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@jldauvergne quel est pour toi le S/B idéal à atteindre? Tu l'abordes un peu dans ta vidéo piste bleu sur winjupo mais en terme de temps.

On voit bien que tout le traitement que tout le monde fait est pour avoir un signal/bruit le plus grand possible. Mais a un moment donné il y a une limite que l'oeil ne voit plus non?

bref on s'arrête quand ? :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Optrolight a dit :

Mais a un moment donné il y a une limite que l'oeil ne voit plus non?

bref on s'arrête quand ?

Je ne sais pas. Je te dirais si je croise cette limite un jour :)

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vais regarder ces images, mais ta brute, est déjà... extraordinaire sans le moindre traitement. Ce type d'image est assez fantastique et on est sur un cas un peu pathologique. Ce n'est pas le standard.

 

En fait, je n'ai pas le coup d'oeil de ton expérience et ca va être une difficultés pour moi. Pour te dire, je trouve la brute déjà fort bien, et comme je suis un adepte du traitement minimal...

 

Il y a une chose que tu dits qui me pose problème. Tu souligne Jean-Luc que cumuler ne fait pas gagner en résolution mais fait gagner en RSB (ce dernier point est juste bien sur). Mais là où je tique c'est quant juste après tu dits que ce fort RSB permet de pousser les traitements et donc de révéler plus de détails. Là il y a une sorte de contradiction, et en disant cela tu ai au coeur de mon propos. J'ai dans l'idée que cette course au RSB est un faux amis, car en réalité il y a peut être plus que l'on ne pense dans une séquence d'image si on sélectionne avec plus de soin les meilleures images, quitte à "perdre" en RSB.

 

Je ne doute pas que les logiciels actuels font des miracles, vous le montrez, mais je me demande si on ne pourrait pas aller encore plus loin en leur fournissant un matériau de plus haute qualité encore  et en travaillant mieux ce fameux compromis résolution angulaire vs RSB. En fait, c'est un peu toujours la même chose : même si j'écris aussi du soft (plus spectro actuellement) je sais que le meilleur logiciel ne pourra jamais corriger des données fournies moyennes. C'est un truc évident, mais que l'on oublie parfois.

 

Personnellement, si je me remettais au planétaire, je travaillerais un peu différemment à l'acquisition. Je suis tout à fait d'accord avec toi Jean-Luc pour acquérir des images panchromatiques (N&B). Et bien sur aussi une séquence RGB pour coloriser. Le problème étant la simultanéité, qu'il faut aussi agir vite sur Jupiter, et compte tenu qu'il est acceptable que le RSB soit moins bon pour les images couleurs, avec un échantillonnage moins fin à la limite, je réaliserais a priori le montage suivant :

 

Une lame séparatrice très fine (pas trop critique car on est à fort F/D -> donc peu d'aberrations générées) qui envoie le flux vers une caméra N&B ET SIMULTANEMENT vers une caméra couleur, avec une proportion genre 70/30 ou  60/40 (faut tester le ratio idéal, c'est même testables avec les données dans les disques durs). Il y a des lames pelliculaires qui peuvent convenir au besoin. L'idée est toujours la même : aller le plus vite possible avec le moins le tracas possible (pas de démontage ;-) avec  analyse quasi astrométrique des images pour les alignements) et idéalement, éviter la dérotation (faut pas croire, ce type d'algorithme consiste en des transformations géométriques qui font perdre de la résolution spatiale et ajoute des artefacts si l'échantillonnage est limite !). Avec un montage de ce type, Jean-Luc tu règle aussi les problèmes d'ajustement ADC. Une imprimante 3D et hop. Si j'étais fabriquant de matériel astro,  je proposerais ce type de disposition, pas très chère à faire et compte tenu aussi de la souplesse offerte par la baisse du prix des caméras CMOS par rapport aux caméras CCD.

 

Christian

 

Edited by cbuil
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, cbuil a dit :

Une lame séparatrice très fine (pas trop critique car on est à fort F/D -> donc peu d'aberrations générées) qui envoie le flux vers une caméra N&B ET SIMULTANEMENT vers une caméra couleur, avec une proportion genre 70/30 ou  60/40 (faut tester le ratio idéal, c'est même testables avec les données dans les disques durs).

 

c'est déjà testable avec une tête bino :) L'idée m'a déjà effleuré l'esprit, mais il y aurait tellement de choses à faire et la vie est si courte...:D

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, cbuil a dit :

Là il y a une sorte de contradiction, et en disant cela tu ai au coeur de mon propos. J'ai dans l'idée que cette course au RSB est un faux amis, car en réalité il y a peut être plus que l'on ne pense dans une séquence d'image si on sélectionne avec plus de soin les meilleures images, quitte à "perdre" en RSB.

Je me suis peut être mal exprimé, la résolution dépend du contraste de ce que l'on concidère, je ne t'apprends rien. 
En stackant des images, on dévoile les détails dans les zones les moins contrastées, on fait donc progresser la résolution vers les détails les moins contrastés. Sur les détails très contrastés je pense qu'elle plafonne. 
Et encore je dis ça, mais je ne sais pas à quel point on n'augmente pas la résolution car un détail peut être peu contrasté par nature ou bien simplement parce qu'il est sous la limite de diffraction, et en cumulant beaucoup de données on va aussi à la pèche à l'info qui est sous la limite de diffraction. Exemple le plus caricatural : Enke qui va se voir sur une longueur d'autant plus grande que l'on cumule les données et donc que l'on peut pousser l'accentuation un peu plus loin. 


Pour la sélection plus soignée, la réponse est non, il y a eu un débat houleux sur cette question il y a peu de temps où ils étaient 2 ou 3 à  m'affirmer que c'est contre productif de stacker plus de 10%. Je leur ai démontré le contraire. Plus personne n'a moufté ensuite :)

 

Il y a 16 heures, cbuil a dit :

Je ne doute pas que les logiciels actuels font des miracles, vous le montrez, mais je me demande si on ne pourrait pas aller encore plus loin en leur fournissant un matériau de plus haute qualité encore  et en travaillant mieux ce fameux compromis résolution angulaire vs RSB.

La réponse est non, dis toi bien que les différentes possibilités on les teste, peut être pas à chaque fois, mais régulièrement. Autostakkert permet facilement de varier la taille des somme pour les tester. Ca m'arrive de ne tester qu'un seul pourcentage mais le plus souvent j'en essaye 3 et je compare. Par exemple 30, 50 et 70%.  C'est souvent des sommes de 50% et plus qui l'emportent. 

Je ne suis pas un adèpte des traitement longs, contrairement sans doute aux apparences. Si je fais tout ça, c'est que ça apporte vraiment beaucoup de de façon pas négligeable. Si tu trouves une solution pour faire aussi bien avec moins d'efforts moi je prends tout de suite :)
 

 

Il y a 16 heures, cbuil a dit :

Une lame séparatrice très fine (pas trop critique car on est à fort F/D -> donc peu d'aberrations générées) qui envoie le flux vers une caméra N&B ET SIMULTANEMENT vers une caméra couleur, avec une proportion genre 70/30 ou  60/40 (faut tester le ratio idéal, c'est même testables avec les données dans les disques durs). Il y a des lames pelliculaires qui peuvent convenir au besoin. L'idée est toujours la même : aller le plus vite possible avec le moins le tracas possible (pas de démontage ;-) avec  analyse quasi astrométrique des images pour les alignements) et idéalement, éviter la dérotation (faut pas croire, ce type d'algorithme consiste en des transformations géométriques qui font perdre de la résolution spatiale et ajoute des artefacts si l'échantillonnage est limite !). Avec un montage de ce type, Jean-Luc tu règle aussi les problèmes d'ajustement ADC.

Là pareil dit toi bien que ce genre d'idée à traversé les esprits. Ce serait surtout utile sur un gros télescope pour séparer IR et visible (au Pic on y a beaucoup pensé). Le problème c'est que ce n'est pas forcément évident à gérer pour bien aligner les capteurs, avoir la même mise au point et gérer l'acquisition (je ne sais pas si tu peux faire ça avec un seul PC par exemple). On peut vite avoir une usine à gaz. 
Il se pose aussi les problèmes de tirage derrière la barlow. Intégrer proprement l'ADC et la roue à filtre est déjà un beau casse tête, alors avec en plus une lame séparatrice je n'ose imaginer. Il faudrait qu'elle soit placée avec la barlow à la limite et là c'est intéressant sur Jupiter pour envoyer le signal IR sur une caméra sans barlow avec un filtre CH4. 
On a souvent rêvé aussi d'avoir du tri-CCD à l'ancienne, enfin maintenant du tri-Cmos mais ce n'est vraiment pas si simple à réaliser, et avec les possibilités offertes par Winjupos ça me fait moins rêver qu'avant. 


Pour l'idée que tu évoques en séparant dans le visible, elle ne me plait pas trop car on n'a jamais trop de lumière, sauf peut être sur Mars où il est possible de tourner à plus de 100 fps. Et derrière AS3 a besoin du maximum de signal pour accrocher des détails et les aligner. Du coup ce que je fais est plus optimisé car j'ai bien 100% de la lumière pour ma caméra n&b, donc je peux poser plus court si besoin et AS3 aura le max d'information. 
 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, cbuil a dit :

Je ne doute pas que les logiciels actuels font des miracles, vous le montrez, mais je me demande si on ne pourrait pas aller encore plus loin en leur fournissant un matériau de plus haute qualité encore  et en travaillant mieux ce fameux compromis résolution angulaire vs RSB.

Et pour rebondir sur ce point, cette question me titille pas mal en ce moment, mais avec une autre piste qui serait de déconvoluer les images brutes avant de les données à AS3. J'ai fait des tests sur une petite série d'image à la main et ça semble améliorer le résultat final. Actuellement je cherche une solution pour déconvoluer toute une vidéo automatiquement. @CPI-Z m'a suggéré une piste que je n'ai pas exploré faute de temps (j'en manque beaucoup depuis 2 ans et demi :) ). 
Je me demande aussi si il n'y a pas des choses à explorer en blind deconvolution, mais là ça dépasse largement mes compétences, je ne sais pas faire de logiciel. Je me demande si un algo ne peut pas tester tous les angles et les intensités de coma et mesurer quelle est l'image la plus cohérente issue de ça, ou même avoir un outil qui permette de l'ajuster à la main un peu comme on corrige un flou directionnel dans photoshop. Et faire de même pour au moins les premiers ordres d'astig et d'aberration de sphéricité. Ce serait intéressant à tester déjà sur une image compositée, et si ça marche sur une image compositée, pourquoi pas tenter sur les images brutes en cherchant la meilleure déconvolution possible image par image (sans doute qu'il n'y a pas assez de signal pour faire ça). Sinon il faut déconvoluer les brutes de l'aberration instrumentale. C'est un peu compliqué et autant prendre des PSF sur le ciel tu me diras, mais quand je vois les images qui passent, je me dis que ça pourrait aider beaucoup de monde :) 

Si tu regardes dans les smartphones il y a eu une amélioration des image de x10 en 10 ans à un moment. Cette amélioration n'était hard que pour un facteur 2, tout le reste c'est de l'algo. Dans notre domaine je crois que la seule limite des algo c'est notre imagination (et les capacités de la communauté dans ce domaine). 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, jldauvergne a dit :

Voici la meilleure brute 

5f5685f11f2a2_2020-07-29-2134_8-B-Jupiter_ZWOASI290MMMini_lapl5_ap514.png.913cb35738640a512f006f410827b1ae.png

 

Il y a 15 heures, cbuil a dit :

Je vais regarder ces images, mais ta brute, est déjà... extraordinaire sans le moindre traitement.

 

Rassure moi JL, cette "brute" c'est une brute par rapport à Winjupos (c'est à dire,  le résultat du traitement d'une seule vidéo) et pas une brute au sens : une seule frame issue d'une vidéo ? Puisque sinon c'est plus exceptionnel mais carrément dément !

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jfleouf a dit :

Rassure moi JL, cette "brute" c'est une brute par rapport à Winjupos (c'est à dire,  le résultat du traitement d'une seule vidéo) et pas une brute au sens : une seule frame issue d'une vidéo ? Puisque sinon c'est plus exceptionnel mais carrément dément !

Oui brut entre guillemet, c'est le résultat d'un stack accentués. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, jldauvergne a dit :

Oui brut entre guillemet, c'est le résultat d'un stack accentués. 

 

OK, ça me rassure. Ca me semblait quand même un peu (beaucoup) brutal sinon :P

Belles images en tout cas.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et hop une astuce de plus sur le choix de télescope 

 

Edited by jldauvergne
  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super sympa ta citation, merci  je suis flatté :) . Du coup faut que  j’élève le niveau  ;)  Mais en attendant là chez moi (chez nous?) c'est nuages...

Concernant le gros dobson il y a aussi l'inconvénient de l'encombrement et de la rapidité d’installation. En fait pour moi ça reste l'instrument idéal mais en fixe sous un abris roulant, dans ces conditions  le rapport prix/diamètre /rapidité d'action est très bon.  Sinon c'est plus délicat pour pouvoir observer alors que l'on est pas certain de rencontrer de bonnes conditions, du coup on rate parfois  de belles occasions.

Bon là dans mon cas je suis OP, (même si ma table EQ déconne toujours un peu )j’attends juste une troué nuageuse. 

 

Au fait ce n'est pas un 18" mais un 15" mon skyvision. mais c'est vrai que parfois je rêve d'un 500 même si on peut l'exploiter à fond qu'une fois par an, en poste fixe je signe le chèque ;)

 

 

 

Edited by Billyjoe
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ouf, je dois pouvoir faire du bon planétaire :) J'ai un Maksutov mais de 200mm ;)

Extraordinaire mais pas à un prix abordable ;)

Bonne journée,

AG

Edited by ALAING
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 52 minutes, ALAING a dit :

Ouf, je dois pouvoir faire du bon planétaire :) J'ai un Maksutov mais de 200mm ;)

Extraordinaire mais pas à un prix abordable ;)


Les Maksutov, il n’y a que ça de vrai! ;) Le top du top même si @jldauvergne n’aime pas les tubes fermés :). Le gros inconvénient des Mak est en effet leur coût car un Mak de grande qualité ça se paie cher. Il est regrettable que TEC ne fabrique plus que des lunettes. TEC avait un grand savoir-faire dans la fabrication de Mak de grands diamètres (150, 200, 250 et 300mm). J’ignore si Intes Micro existe toujours. Ils ont également commercialisé d’excellents instruments! 
 

@ALAING Ton Mak, c’est quel modèle? 

 

@jldauvergne Tu mentionnes régulièrement que les Schmidt-Cassegrain ne sont pas idéaux pour les images dans le bleu. Peut-on en dire autant des Mak à cause de leurs ménisques bien plus épais qu’une lame de Schmidt? 

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Olili oui c'est meilleur dans le bleu. Je ne suis par contre les tubes fermés :) mais c'est piegeux pour l'utilisateur non averti.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, jldauvergne a dit :

oui c'est meilleur dans le bleu.


C’est quoi le gros problème des SC dans le bleu que les Mak auraient moins (ou pas)? Je pensais que c’était le fait que la réfraction entrait en jeu à cause de la lame de Schmidt. Dans un Mak, le ménisque joue le même rôle je présume. Or le ménisque, en ce qui concerne mon tube, fait plus de 20mm d’épaisseur! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 32 minutes, Olili a dit :

Ton Mak, c’est quel modèle? 

Un tueur de chez Intes Micro :D

5f58947c7ddc6_Numriser.jpg.7cbe4a8017548c860dda892877b250f1.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, Olili a dit :

C’est quoi le gros problème des SC dans le bleu que les Mak auraient moins (ou pas)? Je pensais que c’était le fait que la réfraction entrait en jeu à cause de la lame de Schmidt. Dans un Mak, le ménisque joue le même rôle je présume. Or le ménisque, en ce qui concerne mon tube, fait plus de 20mm d’épaisseur! 

 

ça n'est pas une question d'épaisseur mais de formule optique.

 

Voir ci-dessous la "dispersion" des courbes des différentes couleurs, en premier le Mak (pastille aluminée ou secondaire séparé) où elles sont bien groupées :

 

makGS.PNG

 

Et le SC où elles sont bien moins groupées (ça ressemble plus à celle d'une lunette) :

 

SCT810.PNG

 

 

Edited by Thierry Legault
  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Olili a dit :

Or le ménisque, en ce qui concerne mon tube, fait plus de 20mm d’épaisseur! 

heureusement que ça ne joue pas comme sur un SC sinon tu aurais beaucoup perdu au change par rapport au µ300 ;) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By patry
      Les prévisions météo annonçaient des nuages sur Toulouse dans la nuit de samedi à dimanche. Mais finalement on est rentré d'une soirée du club de sport des enfants vers 22h30 et aucun nuages.
      Comme j'étais en "manque" d'astro depuis quelques semaines, j'ai quand même sorti le C11 et pour une fois j'ai glissé l'ASI178 pour faire quelques images au 23A, une série RGB, de l'IR, bref un peu de tout mais finalement ... tout est parti à la benne.
      En fin de séance (vers minuit, j'étais crevé avec ma fille qui s'est blessé le WE dernier et qui s'est finalement faite opérer ce vendredi) j'ai quand même mis l'ASI 462 avec des images qui semblaient un peu meilleures. Je n'ai fait que quelques séries.
      Je voulais aussi tester le setup avec ma 
       
      Bien m'en a pris mais du coup j'ai regretté ce matin de ne pas être resté plus longtemps, quitte à faire une grosse sieste ce dimanche !
      Déjà la vidéo des 50 premières images en GIF (réduction 50%) 

       
      Et le résultat de 3 vidéos traitées (21h47, 21h50 et 21h54 TU) avec AstroSurface + WinJupos (réduction 85%)
      h
       
      Loin du méridien (1h20 avant la culmination) le C11 s'en est bien tiré je trouve avec un peu de surface sur Ganymède en prime !
       
      Marc
       
    • By Jean-Paul OGER
      Bonjour a tous, cette nuit du 29 au 30 septembre a commencé avec beaucoup de nuages pour en fin de compte devenir très claire, j'ai donc sortie le Cassegrain, le ciel était d'une incroyable stabilité ! la meilleur que j'ai pu avoir   comme habituellement : Cassegrain Kepler 254 sur monture CGX, Caméra ASI 462 MC et 290 MM, ADC MK3, TV x2
       
       
      ici Saturne ! dont la division de Cassini était superbe à l'écran :
       

       

       
      on passe sur Jupiter ! et là le seeing était ouf !
      ici un g' et une couleur 
       

       
      on passe au finales  
       

       

       

       
      et la rotation  
       

       

       

       
       
       
      voila pour mon Cassegrain 254 !  
       
       
       
       
    • By wilexpel
      Bonjour à tous.
       
      Cette nuit était très particulière avec des qualités de seeing très différentes tout au long de la nuit, mais vraiment des fossés  dans la stabilité. Sur le coup j'ai cru que toutes mes images seraient floues, pourtant certaines sortent pas trop mauvaises ! Là on pouvait passer à côté de quelques films si on était pas patient, j'ai passé la nuit dehors donc je l'ai été
      Skyvision 350 MT à F/D 20, Zwo ASI 462MC et ADC PA. J'ai réussi à faire une bonne collimation malgré les conditions, c'est ce qui m'a certainement sauvé dans les périodes plus calmes.
       
      Je commence par celle qui me paraît être la plus belle mais pas la plus résolue, à 2206_6 TU, dérotation de 3 images (3X140 sec), dans ces conditions c'est vraiment bénéfique. La turbulence a bien gommé les détails des pôles moins contrastés :
       

       
      La plus résolue de la nuit mais son traitement me plait moins que la première (trop fatigué pour recommencer) à 2307_3 TU, dérotation de 6 images en 3 groupes d'images façon JLD (2 avant la référence, la référence et 3 après la référence, le tout composité avec AS!3!) :
       

       
      Petite animation :
       

       
      La dernière parce que c'est lune autre partie de la nuit exploitable, en fait il s'agit en fait de la première série de la nuit, image issue de 4 images dérotées normalement, temps de référence 2137_4 :
       

       
      Très bonne idée de Jean-Yves @CASTOR78 et de @ValereL qui en est à l'origine il me semble,  j'ajoute un gif  crée avec SER player pour poser les conditions très variables, heureusement pour cette dernière ça s'est un peu améliorer, je sens que certains vont me dire que c'est un seeing de 8/10 chez eux  :
       

       
      Voici les dernières images prises très proche de l'opposition, maintenant ça va pas être simple  de recommencer vu le temps...
      Tout de même bon ciel à tous !
       
      j'ai ajouté Saturne la planète que je n'image jamais à cause des conditions vraiment bof, j'ai à chaque fois des problèmes sur la division qui saute dans tous les sens et donne donc un résultat trop marqué sur l'anneau
       

    • By PETIT OURS
      Bonsoir  
      désolé, c'est la première seulement  
      Bonne nuit  

    • By Thierry Legault
      bonsoir, déçu par ma semaine à St Véran en août (séjour et équipe très sympas mais turbulence très présente toute la semaine !), j'ai essayé de me venger avec une semaine au Restefond 
       
      L'idée était surtout de faire la Lune en seconde partie de nuit, puis le Soleil au lever du jour. Les nuits passent, identiques : zéro vent, zéro humidité (je ne mettais même pas le pare-buée) et...zéro stabilité. Arrive à la nuit du vendredi 23, ma dernière sur place (de toute façon la nuit d'après les nuages et la pluie vont arriver). La Lune n'étant plus là, j'arrive tôt pour les planètes. Ca commence compliqué : vent soutenu qui fait vibrer le télescope, grosse humidité (je commence à avoir de la buée sur la lame malgré le pare-buée chauffant). Je rapproche la voiture pour que le hayon fasse pare-vent, un coup de sèche-cheveux sur la lame, résistances à fond. Par contre côté stabilité c'est nettement mieux, pas parfait mais assez pour bien peaufiner la collim. Vite quelques séries sur Saturne puis je profite d'une période moins bonne pour passer sur Jupiter avant que la tache rouge ne s'échappe.
       
      Si j'excepte Mars au Pic en 2020, ça fait bien 15 ans que je n'avais pas fait de planétaire (il faut dire qu'une dizaine d'années à en faire en mode JLD, toutes les nuits claires sur le pont, ça use ). Mais c'est comme le vélo ça ne s'oublie pas, et merci à JLD qui m'a bien rafraichi la mémoire sur Winjupos et autres astuces comme la balance auto, et à Lucien pour son Astrosurface très performant pour les traitements 
       
      Bref, voilà déjà un premier jet sur Jupiter. Je ne sais pas si ça vous plaira, mais je suis content de ne pas être revenu bredouille ! Le traitement est sûrement perfectible, et je n'ai pas retouché les limbes. Comme j'ai une douzaine de séquences comme ça sur 3 heures, je dois pouvoir faire un planisphère et une anim, faut juste trouver le temps, et puis il y a Saturne à traiter aussi....
       

       

       

       

       
  • Upcoming Events