Malik

(Chapitres 1 et 2) Cycle de Céphée - Tome 2 - UN DOMAINE TOURMENTÉ (Mosaïque FSQ106 - ASI6200)

Recommended Posts

C’est exceptionnel Malik. Je n’est jamais vu cette partie de Céphée comme ça. 
Les fantômes semblent plus proche d’un aigle qui déploie ses ailes, griffes en avant.

 

Merci pour avoir capturé ce somptueux décor de la sorte, ainsi que d’avoir amené des explications techniques très intéressantes.

 

Du grand art, je suis fan!

JMarc

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Wahoo, quelle beauté cette première image de ce 1er chapitre. :x Vivement la suite 9_9

Pour ma part aussi, j'ai rarement vu cette région comme la tienne. Sublime. 

Bravo pour ce gros travail.  

Edited by FranckiM06
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraordinaire image Malik, tout est parfait : acquisition, traitement et présentation  :x

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une image fabuleuse et un récit passionant, j'adore :x

Vivement les prochains chapîtres :)

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

quel relief !! on dirait une image 3D c'est super beau bravo Malik ...:x

 

Olivier

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un récit palpitant et une image somptueuse de ces fantômes de Céphée brrrrr :x

Bonne soirée,

AG

Edited by ALAING
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Passionnant !

 

Peut-on en savoir plus sur le matériel, les temps de poses, etc. ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique !

 

Pareil, il manque des infos sur la prise de vue (si mosaique de x images, etc...)

 

Jérôme

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Magnifique :x Et les explications aussi ;) Bravo :)

 

XavS

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une dinguerie, Malik ! :x
Je pensais que l'on trouvait des globules de Bok uniquement dans les nébuleuses en émission. Je ne verrai plus cette zone du ciel de la même façon.
Tu t'es déchiré sur l'image et la présentation, hâte de lire/voir la suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe image ! Il te reste à nous montrer la suite, et à donner les informations techniques

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Que ce soit la narration du post, les explications scientifique et surtout, surtout cette magnifique photo tous est vraiment au top, une photo completement hypnotisante. 

 

Il y a 9 heures, jdenis72 a dit :

Superbe image ! Il te reste à nous montrer la suite, et à donner les informations techniques

 

pwoaa ... tu n'a pas encore compris JD xD ... il ne veut rien dévoiler de son tour de magie. 

Edited by damien-astro
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est magnifique et superbement accompagné par le narratif. On est prêt pour les épisodes suivants. 👍

 

JF 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@JMBeraud @FranckiM06 @danielo @GuillaumeGZ @COM423 @wilexpel @tom le bleu @Bigcrunch @ALAING @Bruno- @Sonne @Jean-Claude Mario @bretagne @Haltea@XavS @clementv @jdenis72 @damien-astro @jeffbax

 

Merci à tous pour votre passage !!

Et tres content que l'image, et surtout le format de présentation vous plaise

J'appréhendais un peu le coté original.... ^_^

J'aurais pu tout présenter en une seule fois, de manière plus conventionnelle, mais le champs est tellement riche, je craignais que le post soit trop long à digérer..

Comme l'image s'y prête, j'ai préféré morceler cette présentation.

 

Voici les infos d'acquisition :

Monture : AP Mach1

Instrument : FSQ106

Camera : ASI6200MM (Astrodon LRVB)

Temps d'acquisition : 13h de luminance et 1h par couche couleur

 

Le chapitre 2 devrait arriver demain.... ^_^

 

Edited by Malik
  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 c'est magnifique et intéressant ! merci pour le partage et bravo! :)

 paul

Share this post


Link to post
Share on other sites

CHAPITRE 2 : HARO SUR LE MARAIS

 

 

Gyulbudaghian ! Voici le nom par lequel cet objet se présente à nous, nous souhaitant la bienvenue sur ces terres, et exhibant fièrement sa robe luminescente. Plus tard, nous découvrirons sa véritable nature, qu'il dissimule sous cette enveloppe fascinante en forme de boucle laiteuse.           

Il semble manifestement ravi de notre présence, nous indiquant la chance que nous avons de pouvoir le contempler. Il admet avoir croisé occasionnellement des visiteurs, mais il semble que c'est la première fois qu'il accueille quelqu'un durant une période si brillante.              

Apres nous avoir compté sa vie, à l’évidence tout aussi tourmentée que les étendues marécageuses qui l'entourent, il prit soudain un ton plus grave pour nous mettre en garde, nous exhortant à prendre nos distances pour mieux prendre conscience de la menace qui se profile dans la région.    

    

Gyulbudaghian, en faisait partie, mais il se trouvait impuissant face à cette réalité. Il y était lié par un destin inéluctable, et ne pouvait qu’observer l'inexorable avancée de cette menace, déferlant tranquillement à travers l'infini de l'espace.

 

 

6538256c98355_2-HH215.thumb.jpg.93b0bc3eee3c534f62a71a9c1daae2e6.jpg

 

 

 

CHRONIQUES DU SAVOIR

HH pour Herbig Haro

 

 

La nébuleuse découverte par l’astronome Armen Gyulbudaghian est la partie lumineuse de forme triangulaire, au centre de l’image, d’où la boucle de matière semble jaillir. On lui associe l’étoile PV Cephei et l’objet de Herbig Haro HH-215.

Les objets de herbig Haro, sont des émissions de gaz et de poussières se produisant lorsque de jeunes étoiles, éjectent de la matière à grande vitesse. Ils se forment lorsque ces jets de matière rentrent en collision avec le gaz et la poussière environnants. Ces régions de choc émettent de la lumière visible, de l'infrarouge et d'autres longueurs d'onde du spectre.

 

Sur cette image nous pouvons distinguer l’etoile PV Cephei ainsi que les deux jets bipolaires caractéristiques des objets de Herbig Haro,

On remarque que le jet nord, celui se dirigeant dans le sens de la boucle, est bien brillant, tandis que le jet sud, est obscurci par une nébuleuse sombre, lui donnant ainsi une apparence moins lumineuse.

 

 

 

HH_215.jpg.245f9e7f7e255d23d306f5471a032aea.jpg

 

 

 

 

Cependant, la caractéristique la plus remarquable de cette nébuleuse est ailleurs.

Gyulbudaghian et son objet de Herbig Haro, se distinguent par leur évolution dans une échelle de temps inhabituelle, pour les observateurs du ciel profond.

Leur luminosité peut changer sur une période de plusieurs mois.

Par conséquent, selon le moment ou les astronomes observent cette fascinante nébuleuse, ils peuvent la percevoir tres brillante ou quasiment insaisissable !

 

Pour illustrer cette particularité, voici une planche d’images de cet objet prises sur une période de plusieurs mois, puis pour finir une animation réalisée par Chris Deforeit, retraçant son évolution sur 22 ans.

 

 

6538258166ba7_HH215EVOLUTION.jpg.99730e4b966f360cfb6e60e4cd1a93d5.jpg

 

 

 

GYULBUDAGHIAN.mp4

 

 

 

Merci encore pour votre lecture,

Et à tres bientôt pour le Chapitre 3 !

 

Malik

  • Like 1
  • Love 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

il était une fois, un gars qui excelle dans l'astrophotographie, puis un jour,  il découvre que derrière son clavier, se cachait une plume et un encrier….ainsi naquit alors Malik de Balzac !
 

 

  • Haha 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Rien à dire de plus que notre cher @idir, mis à part te contempler achever cette sculpture qui nous révèle petit à petit ses voluptueuses formes au fil des prochains tome 😍

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nathanael
      Bonjour à tous,
      Non loin de sa célèbre grande sœur, en plein cœur de la constellation de la Lyre, on trouve une petite nébuleuse planétaire référencée dans le catalogue Minkowski 1. Elle ne mesure que 24" de diamètre à la magnitude 13.3. Néanmoins, elle est bien mignonne si on révèle un peu ses couleurs. J'avais espoir que le seeing se calme un peu pendant la nuit mais l'image finale donne une fwhm de 2.3" sur l'empilement. C'est encore beaucoup pour un si petit objet. Je pense que par temps calme, il y a moyen de détailler un peu l'anneau.
      Newton 245mm à F12 et Asi 533mm pour un échantillonnage de 0.26"/p. 2h30 de luminance et 35mn par couleur (par 5mn).
      Nathanaël
       
      Clic gauche pour la full ( sans grand intérêt) :

    • By guy03
      Bonsoir
      Hier soir le ciel semblait vouloir se dégager et malgré le fait que j'avais sommeil vers 21h, l appel du ciel était plus fort!! J'ai monté le C14 sur la monture et préparé 3 oculaires, un Leitz de 30mm avec 88 degrés de champ, un WO de 40mm avec 72 degrés et un Explore scientific de 18mm avec 82 degrés de champ. Le filtre oxygéne 3 était de sorti également. J'ai observé différents objets et me suis régalé!
      Les dentelles du cygne avec le 40mm....NGC 6960 avec la partie au nord de 52 cYG un régal. C'était bien brillant, deux "branches" bien séparées tout du long. NGC 6992 avec ces belles torsades était bien belle aussi!
      M27, j'ai pris le temps, je l'ai observée avec tous les oculaires, avec filtre, sans filtre. Avec le 18mm, l'étoile centrale est bien visible (sans le filtre) avec, ce sont ses extensions qui apparaissent. Je l'ai observée à la bino. Elle prend de la place!!
      M13, pareil il a eu droit aux différents oculaires et à la bino.....quel spectacle!
      NGC 6888, je l'avais déjà vu avec le C11 mais avec le C14 et le filtre bien sûr (même avec le ciel qui était pas complétement noir)  la forme du croissant m'a tout de suite sauté aux yeux. Avec le C11 il faut se "concentrer", avec le C14 pas besoin. A l intérieur du croissant il y avait plein de choses à voir .....avec de la concentration!
      M16....c'était un challenge, un objectif, j'ai eu du mal à me repérer et comprendre qu'il ne fallait pas que je cherche des zones "claires" mais plutôt des zones sombres pour voir les piliers. Je ne vais pas vous dires que je les ai vu d'une façon nette et tranchée, non, mais les zones claires et sombres j'en ai vu sans probléme. Il faudra que je recommence cette observation comme il faut. M16 était assez basse, peut'être trop? Même si elle ne monte jamais trés haute le mois prochain sera peut'être meilleur.
      J'ai vu M101, 8, 97 M17 ....un beau cygne entrain de flotter dans l'espace! 
      C'était une soirée sans caméra, ordinateur, que du visuel. Pour les planétes je vais attendre.
      Je vous souhaite un bon ciel et de bonnes observations!!
       
       
    • By Goofy2
      Hello    
       
      Nuit du 11 juin 2023, lune déjà couchée, ciel contrasté sans nébulosité. L'eVscope est de sortie pour pointer une nébuleuse planétaire: NGC 6781.
       
      NGC 6781 est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de l'Aigle. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. 
      Cette nébuleuse a été produite par une étoile qui a expulsé une partie de sa masse dans l'espace à la fin de sa vie et qui est devenue une naine blanche. NGC 6781 a la forme d'un baril cylindrique. La masse de gaz dans la nébuleuse est d'environ 0,41 masse solaire et son âge est de 38 000 ans. La masse initiale de l'étoile progénitrice se situerait entre 2,25 et 3,0 masse solaire.
      Dans NGC 6781, des coquilles de gaz soufflées par la surface de la naine blanche centrale, faible mais très chaude, se propagent dans l'espace. Ces coquilles brillent sous le rayonnement ultraviolet intense de l’étoile génitrice selon des motifs complexes et magnifiques. L’étoile centrale se refroidira et s’assombrira progressivement, pour finalement disparaître de la vue dans l’oubli cosmique.
       
      - Magnitude apparente: +11,8
      - Dimensions apparentes: 1,9'
      - Dimensions réelles: ~2.0 années-lumière
      - Distance: ~2500 années-lumière
       

    • By Goofy2
      NGC 6781 est une nébuleuse planétaire située dans la constellation de l'Aigle. Elle a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. 
      Cette nébuleuse a été produite par une étoile qui a expulsé une partie de sa masse dans l'espace à la fin de sa vie et qui est devenue une naine blanche. NGC 6781 a la forme d'un baril cylindrique. La masse de gaz dans la nébuleuse est d'environ 0,41 masse solaire et son âge est de 38 000 ans. La masse initiale de l'étoile progénitrice se situerait entre 2,25 et 3,0 masse solaire.
      Dans NGC 6781, des coquilles de gaz soufflées par la surface de la naine blanche centrale, faible mais très chaude, se propagent dans l'espace. Ces coquilles brillent sous le rayonnement ultraviolet intense de l’étoile génitrice selon des motifs complexes et magnifiques. L’étoile centrale se refroidira et s’assombrira progressivement, pour finalement disparaître de la vue dans l’oubli cosmique.
       
      - Magnitude apparente: +11,8
      - Dimensions apparentes: 1,9'
      - Dimensions réelles: ~2.0 années-lumière
      - Distance: ~2500 années-lumière

       (avec un eVscope2)
    • By Bigcrunch
      bonsoir ,

      Après OU4 , à l'APN , je vous propose une image grand champ réalisée le 09 mai dernier , de la région de NGC 6888 à Sh2-101 dans le Cygne...
      de nombreuses nébuleuses sont à découvrir dans  ce champ  ainsi que  la "célèbre nébuleuse Roswell"  
      réalisée avec la  FS60 + réducteur (252 mm) + SigmaFP et filtre duoband  prétraitement manuel Siril et traitement PI - 57 poses cumulées de 3 mn  

      je vous livre une version à 2500 px * 1619px
       
      bonne soirée
      Olivier 
       
       
       
       
       



  • Upcoming Events