jackbauer 2

Falcon Heavy : l'Odysée de la Tesla dans l'espace

Recommended Posts

Petite question :

Ces myriades de satellites, c'est bien pour diffuser internet et éviter les antennes relais terrestres ? et donc attaquer le marché des opérateurs (orange, SFR, Free, Bouygues) et des téléphones...

Sinon je ne comprends pas l'utilité de ces satellites !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Mais monsieur muscle pense aussi aux Papous, aux Massaïs et à tous ces peuples reculés :)

C'est avant tout une oeuvre de charité ;)

Piquer nos marchés . . . rhôôô enfin !

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jmr a dit :

Ces myriades de satellites, c'est bien pour diffuser internet et éviter les antennes relais terrestres ? et donc attaquer le marché des opérateurs (orange, SFR, Free, Bouygues) et des téléphones...

Sinon je ne comprends pas l'utilité de ces satellites !!!

 

Si j'ai bien compris, c'est pour offrir la 5 G au monde entier, y compris aux pays sous-développés, Burkina Faso, Zimbabwe, Limousin…

 

Du coup, chu partagé, entre gueuler, comme un astronome, et trouver ça cool, comme un gonze qui veut jouer à World of Tanks au Niger. Vous en pensez koi, vous, sérieusement ?

 

 

  • Like 2
  • Haha 1
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les premiers clients de Starlink ne seront pas des particuliers, mais par exemple l' Armée US ou les compagnies aériennes pour les liaisons internet avec tout ce qui vole, navigue n'importe où sur le globe. Pour le reste il n'y a pas de stratégie clairement affichée ; C'est comme si c'était fait pour écraser la concurrence mais personne ne veut y croire ! ;)

 

J'ai lu que les sat Starlink pourraient être… repeint en noir ! C'est possible ça ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ça serait pas aussi (surtout) pour ses voitures sans pilote ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Hoth a dit :

Ça serait pas aussi (surtout) pour ses voitures sans pilote ?

 

Oui aucune philanthropie dans  cette histoire c'est avant tout pour les futures voitures autonomes.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, jackbauer 2 a dit :

J'ai lu que les sat Starlink pourraient être… repeint en noir !

 

En plein vol orbital ? Bien entendu que c'est possible ! Rien n'est impossible pour l'Incredible Musk !

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Starlink ne peut en aucun cas remplacer la 5G ou encore permettre la voiture autonome :

Chaque satellite peut transmettre quelques Gbit/sec, pas plus. Surtout que SpaceX fait le choix de minisats qui n'ont que quelque 100W maximum en énergie,, avec des distances au récepteur qui vont atteindre vite 1000 à 2000 km quand on s'éloigne de la culmination... contre quelques 100 m pour la 5G  ou quelques km pour la 4G!!!  Pas besoin d'être expert pour dire que le débit ne sera pas au rendez vous, surtout s'il est partagé par des  milliers / millions d'utilisateurs.   Or sur un pays à un instant donné, il n'y aura que quelques satellites utilisables dans le ciel, souvent près de l'horizon...

 

Selon les standards du haut débit aujourd'hui,  il ne peut s'agir que de quelques centaines d'utilisateurs,  pensons directement aux bateaux de croisière et aux avions...  

 

Clairement le business plan est douteux :

Même en série, je vois pas un sat couter moins de 100k€ pièce, et encore je suis probablement très optimiste vu la techno d'antenne à balayage de phase qui coutera très cher.  En lancer 42000, coutera rien que 5 à 10 milliards..., à ajouter : 

Le prix du lancement, le coût du contrôle en orbite de milliers de sats,  les milliers de stations sol et leur connexion réseau, les licences d'usage du spectre, la R&D....  c'est donc plusieurs dizaines de milliards qu'il faut mettre sur la table et reverser régulièrement.

 

Pourtant le sat n'a pas une durée de vie immense, surtout s'il utilise des technos non durcies aux irradiations pour baisser le cout (les composants durcis coutent 100x plus cher), et pire en orbite très basse (300km) . Probablement 2-4 ans au max.

 

Un sat n'est pas à la pointe de la technologie car il est soumis à des contraintes très sévères au lancement et ne peut évoluer matériellement une fois lancé. Donc la constellation risque rapidement l'obsolescence...

 

Mais plus fondamentalement, Les sats LEO, en orbite polaire,  passent leur temps à survoler des zones non habitées, l'océan, la banquise, le désert,, ou ... les pays développés déjà largement couverts en fibre, ADSL, 4G/5G.... etc...  seuls, quoi, 1%??? , à un instant donné, vont desservir une zone terrestre peuplée non couverte par les 4G/5G /fibre ou ADSL...    Alors, oui, si on parle d'avions et de bateaux, là oui, y en a plus qui seront utilisés, c'est vrai...

 

Et pour les "pauvres" voulant malgré tout se l'offrir, il faudra passer par une station au sol très très coûteuse.  Comme le sat ne peut émettre que qq 10W en émission,  la partie réception devra avoir une large surface captrice  pour combler le bilan (c'est comme pour l'astro, si on veut de la résolution /sensi, il faut un gros télescope....) ,  ce qui pour une antenne à balayage de phase  (indispensable pour poursuivre plusieurs sat en même temps) en bande Ku/ka va couter  extrêmement cher,  ca sera bien pour un bateau de croisière mais pas pour un village Africain...   Pour un avion oui, et encore, une fois certifié, pas facile d'ajouter quelque chose dessus.

 

Alors que viser un satellite GEO ne demande qu'une parabole qui coute trois fois rien....

 

Enfin, peu probable que le lancement de 42000 sats passe comme une lettre à la poste :  Il y a  un risque énorme pour tous les satellites, y compris militaires, qui ne vont pas laisser faire...

 

Donc ce projet me parait plus là pour séduire les investisseurs et faire de la levée de fonds...  L'avenir le dira...

Aujourd'hui, le projet ne fait que lancer des démonstrateurs.... il ne faut pas s'enflammer pour la suite...

 

Tyco

 

 

Edited by Tyco
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, George Black a dit :

 

Il y a 7 heures, jackbauer 2 a dit :

J'ai lu que les sat Starlink pourraient être… repeint en noir !

 

En plein vol orbital ? Bien entendu que c'est possible ! Rien n'est impossible pour l'Incredible Musk !

 

 

Il va probablement nous créer un robot peintre fonctionnant à l'IA pour dans trois jours, un truc du genre... 

  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 46 minutes, Tyco a dit :

Il y a  un risque énorme pour tous les satellites, y compris militaires

 

Bon sang mais c'est bien sûr, je n'avais pas pensé à eux. En tous cas eux seuls auraient le pouvoir de stopper cette folie furieuse...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Tyco a dit :

Clairement le business plan est douteux :

 

Tu es en train de dire que les 42 000 satellites de Monsieur Musc, c'est aussi con que son projet de colonisation martienne ?

C'est fou, ça… Et rassurant, quelque part… En même temps quand on voit son annonce du lancement de la Tesla Cybermerde, l'autre jour, qui a plombé le cours de Tesla, on se dit que tout est possible, avec ce génie...

 

Le projet OneWeb (Airbus, Ariane, etc) de 600 satellites en orbite basse serait plus sérieux, du coup, j'imagine…

 

En tout cas, si tu as raison, la stratégie de monsieur Musc (construire des fusées géantes pour envoyer 42 000 satellites) risque d'être touchy.

 

Je le plains du fond du cœur.

 

 

Edited by Superfulgur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Superfulgur a dit :

comme un gonze qui veut jouer à World of Tanks au Niger

En Afrique, ils jouent déjà, hélas, en 6G et sans écran...

image.png.4defc638f91c98f5bc6d8c1641a5b22b.png

  • Sad 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Tyco a dit :

Donc ce projet me parait plus là pour séduire les investisseurs et faire de la levée de fonds...  L'avenir le dira...

Aujourd'hui, le projet ne fait que lancer des démonstrateurs.... il ne faut pas s'enflammer pour la suite...

 

:D

Ah bin tout va bien alors ! Et les astronomes pros qui commençaient à paniquer : déjà 120 lancés, un millier dans 1 an : pas de quoi s'inquieter...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tyco a dit :

Aujourd'hui, le projet ne fait que lancer des démonstrateurs.... il ne faut pas s'enflammer pour la suite...

 

Oui... finalement, tout ça n'est pas bien méchant.

>:(

Share this post


Link to post
Share on other sites

https://www.businessinsider.fr/le-patron-darianespace-estime-quelon-musk-veut-coloniser-lorbite-basse-avec-sa-mega-constellation-de-satellites-starlink/

 

Le patron d'Arianespace estime qu'Elon Musk veut coloniser l'orbite basse avec sa méga-constellation de satellites Starlink

 

Avec son projet de méga-constellation Starlink, qui devrait à terme être composée de 42 000 micro-satellites, Elon Musk et SpaceX seraient en train de coloniser l'orbite basse terrestre située entre 500 et 2 000 kilomètres d'altitude, d'après Stéphane Israël, PDG d'Arianespace interrogé au micro de France Inter ce vendredi 22 novembre 2019. Le patron du constructeur aéronautique européen a déclaré : "Son projet, c'est d'être le constructeur, le lanceur et l'opérateur de 40 000 satellites et donc c'est un projet de monopolisation du secteur et de colonisation de l'orbite basse."
(...)
SpaceX a commencé à travailler sur la désorbitation d'une poignée de ses satellites expérimentaux Starlink, par l'intermédiaire d'un moteur embarqué appelé propulseur à effet Hall. L'objectif à terme serait de pouvoir rediriger les satellites vers l'atmosphère terrestre pour qu'ils s'y désintègrent totalement sans devenir ou causer des débris spatiaux. Ces expériences ne sont toutefois pas sans risque : le satellite Starlink numéro 44 a failli entrer en collision avec un satellite Aeolus de l'Agence spatiale européenne (ESA) en septembre dernier.

 

 

Un autre lien :

 

https://www.industrie-techno.com/article/spacex-met-en-orbite-60-nouveaux-satellites-de-sa-constellation-starlink.57969

 

SpaceX indique avoir augmenté la capacité du spectre pour les utilisateurs finaux à travers des mises à jour dans la conception qui maximisent l’utilisation de bandes de fréquences Ka et Ku. L’entreprise ajoute que tous les composants de ses satellites sont capables de se dégrader à 100 % dans l’atmosphère terrestre à la fin de leur vie, ou s’ils sont désorbités au cas où ils ne fonctionneraient pas correctement. Une avancée par rapport aux modèles lancés en mai dernier où seulement 95% des composants étaient « dégradables » dans l’atmosphère.

Edited by jackbauer 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

La pageWiki est assez bien renseignée il me semble :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Starlink

 

Morceaux choisis :

 

Le projet Starlink de la société américaine SpaceX prévoit le lancement de près de 12 000 minisatellites pour offrir un service internet à haut débit qui se démarque par un temps de latence réduit des offres d'internet par satellite actuelles qui s'appuient sur de gros satellites placés en orbite géostationnaire.

/../

Le plan initial prévoit le déploiement de 12 000 satellites entre 1 100 et 1 300 kilomètres d'altitude. Mais les projets de sociétés concurrentes obligent SpaceX à accélérer son projet et la société annonce à l'automne 2018 qu'elle déploie une première constellation de 1 600 satellites à une attitude plus basse (550 kilomètres). Par ailleurs, les satellites sont simplifiés pour permettre le lancement des premiers exemplaires en juin 2019. Au lieu d'émettre à la fois dans les bandes Ku et Ka, le satellite n'émettra qu'en bande Ku. SpaceX doit déployer 2 200 satellites de ce type en cinq ans qui doivent servir de prototypes aux satellites suivants.

/../

La première phase du déploiement de la constellation Starl[]ink qui porte sur 1 584 satellites qui doivent être placés sur une orbite de 550 kilomètres avec une inclinaison orbitale de 53°Les satellites de cette première vague doivent être répartis sur 40 plans orbitaux différents dans lesquels circulent 66 satellites. Le déploiement des satellites de cette phase nécessite l'utilisation de 24 lanceurs Falcon 9. Pour qu'un service minimal puisse débuter il faut qu'au moins 360 satellites soient placés en orbite

/../

Objectifs commerciaux :

Les satellites sont intégrés sur le site de Redmond. SpaceX table sur 40 millions d'abonnés vers 2025 générant un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars américains (750 dollars par abonné et par an). Le coût du développement et de mise en place du système est évalué à 10 milliards de dollars.

/../

SpaceX propose d'abaisser fortement l'altitude des satellites [par rapport aux géostationnaires à 36000 km] servant de relais pour supprimer le temps de latence. Une altitude basse présente toutefois deux inconvénients. Le satellite n'est plus fixe au-dessus d'une zone mais défile rapidement et il n'est visible que depuis une région beaucoup plus limitée de la surface de la Terre. /../ Chaque satellite sera visible depuis le sol dans un rayon de 1 060 km sous une élévation d'au minimum 40°. La liaison internet d'un utilisateur donné est assurée par une succession de satellites défilant à une fréquence élevée. Pour assurer la coordination rendue nécessaire par ce défilement, les satellites communiqueront entre eux par liaison laser./../ La constellation Starlink doit comporter à terme 12 000 satellites répartis sur trois niveaux d'ici le milieu des années 2020.

SpaceX déclare qu'il respecte l'échéance de mettre la moitié de la constellation « en orbite dans les six ans suivant l'autorisation... et le système complet dans neuf ans.»

Le vendredi 24 mai 2019, le lancement des premiers 60 satellites est une réussite. Le lundi 11 novembre 2019, les 60 satellites suivants sont lancés avec succès.

/../

Le satellite a une forme très aplatie sans doute rectangulaire. La plate-forme est équipée de propulseurs à effet Hall (moteurs qui utilisent l'énergie fournie par les panneaux solaires) qui produisent leur poussée en expulsant du krypton. Ce gaz remplace le xénon habituellement utilisé sans doute car il est moins coûteux mais au prix d'un rendement plus faible (l'atome de krypton est moins lourd), Ces propulseurs sont utilisés pour placer le satellite, qui est largué à une altitude de 440 km, sur son orbite opérationnelle (550 km), pour maintenir l'orientation du satellite durant sa vie opérationnelle, et pour abaisser l'orbite en fin de vie afin d'accélérer la rentrée atmosphérique et ne pas encombrer l'orbite basse.

/../

La liaison entre les satellites et le réseau internet passe par des stations terriennes qui sont réparties sur l'ensemble de la planète. SpaceX dépose une demande auprès de la Commission fédérale des communications américaine pour l'installation d'un million de stations terriennes.

/../

Selon les informations fournies en 2017, l'utilisateur établit la connexion avec le réseau de satellites à l'aide d'un terminal qui doit avoir la taille d'un micro-ordinateur. Le débit visé est de 1 gigabit par seconde avec un temps de latence compris entre 25 et 35 millisecondes (ms) contre 600 ms pour les liaisons internet par satellite existantes et 10 ms pour les liaisons fournies par les meilleurs fournisseurs internet utilisant un réseau terrestre.

/../

Les plans de plusieurs fournisseurs visant à construire des mégaconstellations commerciales de milliers de satellites dans l'espace-Internet étant de plus en plus susceptibles de devenir réalité, l'armée américaine commence à effectuer des études d'essai en 2018 pour évaluer comment les réseaux peuvent être utilisés. En décembre 2018, la US Air Force émet un contrat de 28 millions de dollars pour des services d'essai spécifiques sur Starlink.

/../

La multiplication des satellites lancés pour édifier la constellation, fait craindre la multiplication de fait du nombre potentiel des débris spatiaux susceptibles d'être générés par ce type de projet avec le risque d'un syndrome de Kessler.

/../

Cette multitude de satellites, surtout quand on considère l'ensemble des projets en cours de déploiement Starlink de Space-X (12 000 satellites), Kuiper d'Amazon (3 250 satellites), OneWeb (650 satellites), etc. pose le problème de la pollution lumineuse spatiale du ciel nocturne qui vient s'ajouter à la pollution lumineuse terrestre (issue de l'éclairage à la surface). Les magnitudes des satellites peuvent atteindre la valeur de -2. À titre de comparaison la magnitude de Sirius (une des étoiles les plus brillantes) est de -1,76 . Lorsque tous les satellites sont déployés (jusqu’à 12 000), une centaine sont visibles dans le ciel à tout instant et sont plus brillants que Sirius.

Les astronomes professionnels et amateurs sont parmi les plus remontés contre le projet Starlink. Par exemple le projet ASAS-SN (All Sky Automated Survey for SuperNovae), un projet astronomique dépendant de l’université de l'Ohio, ou l'observatoire Lowell à Flagstaff en Arizona, voient certaines de leurs photos du ciel profond, prises avec de longs temps de pose, striées par le passage lumineux des satellites de Starlink dans le champ de leurs objectifs.

 

Edited by vaufrègesI3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant les satellites  je ne comprends pas pourquoi tout le monde se précipite, il doit bien y avoir une rentabilité quelque part ou alors c'est pour forcer la main des opérateurs nationaux ?

 

Maintenant concernant la 5G, IA et la voiture autonome ça s'est pour notre élite, les geek et les bobos  car en drôme ardèche, ils voulaient avant tout de électricité et regardaient passer les voitures sur A7.... comme dans la dernière page des  mange-bitume de Jacques Lob et Jose Bielsa chez Dargaud  en 1974 (les anciens se rappelleront peut-être de cette BD de SF dans Pilote)

 

Edited by jmr
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Entre parenthèses, un nouveau truc qui va bouffer un maximum de bande passante sur internet, c'est le cloud gaming. Déjà que Netflix à lui tout seul en mange 10%...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Tyco a dit :

Enfin, peu probable que le lancement de 42000 sats passe comme une lettre à la poste :  Il y a  un risque énorme pour tous les satellites, y compris militaires, qui ne vont pas laisser faire...

 

Je me demande si il n'est pas là le business plan (vu qu'aujourd'hui le buisness plan compte plus que le produit) : se faire interdire le développement de Starlink pour raisons de sécurité et en profiter pour négocier plus de subventions/avantages (payer encore moins pour utiliser les installations de Cape Canaveral, ...).

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 23/11/2019 à 00:10, Superfulgur a dit :

Forcément, au fond, vous avez la même passion...

-_-:/:P

 

 

Home.jpg

Les pingouins ?

  • Haha 7

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, vaufrègesI3 a dit :

Objectifs commerciaux :

Les satellites sont intégrés sur le site de Redmond. SpaceX table sur 40 millions d'abonnés vers 2025 générant un chiffre d'affaires de 30 milliards de dollars américains (750 dollars par abonné et par an). Le coût du développement et de mise en place du système est évalué à 10 milliards de dollars.

 

A 750$ par abonné et par an, c'est un peu se foutre du monde de prétendre apporter le haut débit à tout le monde.

  • Like 2
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Alain MOREAU a dit :

Les pingouins ?

Cela ressemble plus à d'énormes suppositoires !

et, au fait, elles sont où les toilettes sur la photo ? parce que si tout le monde doit faire la queue pour prendre la nacelle...

Edited by marco polo
  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 24 minutes, Kirth a dit :

A 750$ par abonné et par an, c'est un peu se foutre du monde de prétendre apporter le haut débit à tout le monde.

 

 

Probablement sans compter le coût du terminal : 

 

Il y a 13 heures, vaufrègesI3 a dit :

l'utilisateur établit la connexion avec le réseau de satellites à l'aide d'un terminal qui doit avoir la taille d'un micro-ordinateur.

 

Sans doute encore un peu cher pour les tribus nomades de Mongolie et celles des Maasaï africaines -_-..

 

  • Like 1
  • Haha 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, vaufrègesI3 a dit :

Sans doute encore un peu cher pour les tribus nomades de Mongolie et celles des Maasaï africaines 

 

Ou mon village du Limousin, les gens du conseil municipal refusent qu'on mette une antenne sur le château d'eau parce que les ondes sont mauvaises pour les vaches, du coup, pas d'internet (véridique).

  

VIVE MONSIEUR MUSK, VIVE STARLINK ! A BAS LES CONS ! (vaste programme)

 

 

 

  • Haha 4
  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now