Superfulgur

Extremely Large Telescope de l'ESO

Recommended Posts

On 19/06/2023 at 9:49 AM, jackbauer 2 said:

C'est déjà fissuré !!!!!!!! :o:S

 

Pour info, le choix de la composition du béton a fait l'objet d'études et d'essai tests ("massifs") directement sur la montagne bien avant que les premières "pierres" ne soient posées.Il y a même eu au moins une itération de mémoire car les conditions sur Armazones sont bien particulières (altitude, hydrologie, vent, séisme...) par rapport à des ouvrages massifs classiques.

  • Like 2
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Apparemment, le Chili a décidé de préserver son ciel étoilé... Espérons que cela se concrétise dans les faits, pas seulement dans les déclarations...

San Pedro... :x

 

"...Une excellente nouvelle pour la préservation des ciels étoilés ! Hier, le décret déclarant les zones de valeur scientifique et de recherche pour l'observation astronomique a été publié au Journal officiel..."

 

 

 

 

Capture.JPG

  • Like 4
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super nouvelle . ... parceque avec les mines dans le désert c'est pas gagné

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Dernières nouvelles :

 

IMG_7521.thumb.jpeg.40186fe4e3cdc46952527182882e04d7.jpeg

 

Un petit air de Colisée ¬¬

 

Edited by CASTOR78
  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
il y a 14 minutes, CASTOR78 a dit :

Un petit air de Colisée ¬¬

 

Aimes-tu les films de gladiateurs ? ;)

Edited by Huitzilopochtli
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Huitzilopochtli a dit :

Aimes-tu les films de gladiateurs ? ;)

En profiter avant que le big telescope prenne la place ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

On voit que les piliers de soutènement ont disparus. Le dôme est donc autoportant

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Un nouveau communiqué de l'ESO, disponible en français :

 

https://www.eso.org/public/france/news/eso2310/?lang

 

La construction de l'"Extremely Large Telescope" de l'ESO en est à présent à la moitié

 

extrait :

La réalisation des 50 % restants du projet devrait toutefois être beaucoup plus rapide que la construction de la première moitié de l'ELT. La première moitié du projet comprenait le processus long et méticuleux de finalisation de la conception de la grande majorité des composants à fabriquer pour l'ELT. En outre, certains éléments, tels que les segments de miroir et leurs supports et capteurs, ont nécessité un prototypage détaillé et des essais importants avant d'être produits en masse. En outre, la construction a été affectée par la pandémie COVID-19, le site a été fermé pendant plusieurs mois et la production de nombreux éléments du télescope a été retardée. Les processus de production ayant maintenant repris et été rationalisés, la finalisation de la moitié restante de l'ELT ne devrait prendre que cinq ans. Néanmoins, la construction d'un télescope aussi grand et complexe que l'ELT n'est pas exempte de risques tant qu'il n'est pas terminé et fonctionnel.

(...)

Prévu pour commencer les observations scientifiques en 2028....

 

 

eso2310a.jpg

 

eso2310b.jpg

 

eso2310c.jpg

Edited by jackbauer 2
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

"La construction de ce projet techniquement complexe progresse à un bon rythme, l'ELT ayant franchi la barre des 50 % d'achèvement."

 

C'est à mon humble avis un peu honteux de montrer une photo d'un dôme en construction et de déclarer qu'on est à la moitié du chemin de sa construction, en gros titre... Il y a là un contraste qui me met mal à l'aise....

 

En lisant un peu plus loin, on se rencontre que la "construction" inclus la phase de conception, ce qui explique que numériquement, l'ascension du mont de Venus a effectivement dépassé l'entrecuisse. Mais est ce une bonne idée de présenter l'avancement du projet de cette manière?

 

Enfin tout astronome amateur connaît cela: si la cabane au fond du jardin est prête pour recevoir le télescope, les emmerdement en sont à peine à leurs balbutiements...

 

Enfin j'imagine que c'est la communication moderne. On vit dans un monde de façade où même les plus beaux galbes sont retouchés.

 

(elles sont belles ces photos, la comparaison de Castor avec le Colisée est magnifique)

  • Like 1
  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Il y a 3 heures, Bingocrepuscule a dit :

C'est à mon humble avis un peu honteux de montrer une photo d'un dôme en construction et de déclarer qu'on est à la moitié du chemin de sa construction, en gros titre... Il y a là un contraste qui me met mal à l'aise....

 

On peut voir cela sous cet angle bien sûr.

Mais cet engin étant son propre prototype, et selon toute vraisemblance voué à demeurer unique, je ne suis pas choqué qu’on considère être à la moitié de son achèvement si on inclut explicitement dans l’ensemble des travaux indispensables à sa réalisation, bel et bien déjà effectués, les phases d’études & conception, la construction des sous-unités qui le composent, celle de son instrumentation initiale, etc, etc.

Ce qu’on accomplit à Cerro Armazone actuellement consiste à ce stade au montage d’un Meccano géant constitué essentiellement d’éléments préfabriqués : ce n’est qu’une petite partie de toutes les fabrications en cours, pour beaucoup déjà très avancées, chez tous les contracteurs du projet.

Par ailleurs le gros-oeuvre initial, l’implantation du télescope lui-même mais aussi de ses annexes indispensables, la voirie d’accès, la centrale solaire chargée de l’alimenter, toute la chaîne logistique, tout cela est en place et d’ores et déjà fonctionnel.

L’article de l’ESO est explicite sur ces points et sur d’autres, y compris le mode de calcul de cette évaluation, il suffit de le lire intégralement, et même s’il ne détaille pas l’avancement précis de chaque sous-ensemble, il donne des ordres de grandeur et je ne pense pas qu’il raconte de sottises pour autant.

 

Le contraste dont tu parles entre le titre de l’article et son illustration peut donc aussi être vu comme une incitation délibérée - pourquoi pas sciemment provocatrice - à lire ce qui suit afin de comprendre que ce qu’on voit là sur le chantier n’est que la partie émergée d’un énorme iceberg dont la plus grande partie - pour invisible qu’elle soit encore - n’en existe pas moins et se trouve déjà bien avancée.

 

Dans cette perspective le terme "honteux" pourrait paraître quelque peu excessif voire déplacé ;)

 

Edited by Alain MOREAU
orthographe
  • Like 4
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Bingocrepuscule a dit :

Enfin tout astronome amateur connaît cela: si la cabane au fond du jardin est prête pour recevoir le télescope, les emmerdement en sont à peine à leurs balbutiements...

 

Oui mais là on parle de professionnels expérimentés, qui ne procèdent pas tout à fait comme des amateurs ;)

Les emmerdements, ils en résolvent un maximum en amont, chacun dans son domaine d’expertise.

Ils ne peuvent tout résoudre par anticipation évidemment : il en restera forcément un paquet à résoudre in fine, mais l’essentiel des points critiques de la conception sont testés et validés en amont, de façon à ne pas risquer une impasse insoluble à terme, seulement au pire des performances un peu moins bonnes qu’espérées.

Il va sans dire que rien n’est garanti à 100% lorsqu’on prend le risque de franchir un tel gap technologique, mais assurément l’ESO a du métier, et les compagnies parties prenantes de tous les éléments du puzzle ont toutes fait la preuve de leurs compétences et de leur professionnalisme.

Ça va fonctionner j’en suis sûr :)

  • Like 3
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, Alain MOREAU a dit :

Ça va fonctionner j’en suis sûr :)

ou alors çavapété

  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, asp06 a dit :

ou alors çavapété

 

Si cela devrait péter, on dirait plutôt qu'il devrait écrouler! 

 

Mais cela n'arrivera pas, à moins d'un séisme de magnitude 9 ou 10. Ah oui, tiens! Qui sait ici, jusqu'à quelle magnitude, le télescope serait capable de supporter?  

 

Vu le sérieux du projet, je ne suis pas inquiet. Dans le pire des cas, il y aurait du retard par rapport au planning initial. 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

https://www.eso.org/public/france/blog/protecting-elt-from-earthquakes/?lang in english (daté de décembre 2017)

 

"Numbers in this article

2 Average number of earthquakes every 24 hours in Chile (M1.5 or greater)

46–64 % Likelihood of earthquake with M8.7 or greater occurring in the next decade in Chile

39.3 Diameter of the Extremely Large Telescope in metres

798 Number of the ELT primary mirror segments

978 Area of the ELT in m2

2024 Planned first light date for the ELT" <<-- haha!

 

Edited by asp06
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, asp06 a dit :

46–64 % Probabilité qu'un séisme de M8,7 ou plus se produise au cours de la prochaine décennie au Chili

 

Ah ouais quand même ! 

 

Merci pour le lien.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, Alain MOREAU a dit :

 

On peut voir cela sous cet angle bien sûr.

Mais cet engin étant son propre prototype, et selon toute vraisemblance voué à demeurer unique, je ne suis pas choqué qu’on considère être à la moitié de son achèvement si on inclut explicitement dans l’ensemble des travaux indispensables à sa réalisation, bel et bien déjà effectués, les phases d’études & conception, la construction des sous-unités qui le composent, celle de son instrumentation initiale, etc, etc.

Ce qu’on accomplit à Cerro Armazone actuellement consiste à ce stade au montage d’un Meccano géant constitué essentiellement d’éléments préfabriqués : ce n’est qu’une petite partie de toutes les fabrications en cours, pour beaucoup déjà très avancées, chez tous les contracteurs du projet.

Par ailleurs le gros-oeuvre initial, l’implantation du télescope lui-même mais aussi de ses annexes indispensables, la voirie d’accès, la centrale solaire chargée de l’alimenter, toute la chaîne logistique, tout cela est en place et d’ores et déjà fonctionnel.

L’article de l’ESO est explicite sur ces points et sur d’autres, y compris le mode de calcul de cette évaluation, il suffit de le lire intégralement, et même s’il ne détaille pas l’avancement précis de chaque sous-ensemble, il donne des ordres de grandeur et je ne pense pas qu’il raconte de sottises pour autant.

 

Le contraste dont tu parles entre le titre de l’article et son illustration peut donc aussi être vu comme une incitation délibérée - pourquoi pas sciemment provocatrice - à lire ce qui suit afin de comprendre que ce qu’on voit là sur le chantier n’est que la partie émergée d’un énorme iceberg dont la plus grande partie - pour invisible qu’elle soit encore - n’en existe pas moins et se trouve déjà bien avancée.

 

Dans cette perspective le terme "honteux" pourrait paraître quelque peu excessif voire déplacé ;)

 

 

Il y a 6 heures, Alain MOREAU a dit :

 

Oui mais là on parle de professionnels expérimentés, qui ne procèdent pas tout à fait comme des amateurs ;)

Les emmerdements, ils en résolvent un maximum en amont, chacun dans son domaine d’expertise.

Ils ne peuvent tout résoudre par anticipation évidemment : il en restera forcément un paquet à résoudre in fine, mais l’essentiel des points critiques de la conception sont testés et validés en amont, de façon à ne pas risquer une impasse insoluble à terme, seulement au pire des performances un peu moins bonnes qu’espérées.

Il va sans dire que rien n’est garanti à 100% lorsqu’on prend le risque de franchir un tel gap technologique, mais assurément l’ESO a du métier, et les compagnies parties prenantes de tous les éléments du puzzle ont toutes fait la preuve de leurs compétences et de leur professionnalisme.

Ça va fonctionner j’en suis sûr :)

 

Alain Moreau a tout compris :-)

Et il essaie de vous le faire comprendre...
Lisez-le, vous comprendrez :-)

 

Marc (de ESO) 

 

  • Like 3
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 22/06/2023 à 10:18, Bingocrepuscule a dit :

le choix de la composition du béton a fait l'objet d'études et d'essai tests

si c'est le même qu'EPR on peut en douterxD

Edited by aubriot
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Alain MOREAU a dit :

franchir un tel gap technologique

 

Tout est parfaitement dit ici il me semble. Merci @Alain MOREAU pour les éclaircissements.

 

Je crois que l'on a du mal à se rendre compte, nous autres terriens :D, de l'ampleur technologique de ce projet.

Les contraintes (et pas que mécaniques) ayant tendance à croître de façon absolument parabolique ou plus...et si d'autres (Teck, HeT, HESS, etc.) ont l'expérience des miroirs multiples, personne n'en a fait avec autant de segments, en calant la phase (si j'ai bien compris les explications plus haut), etc.

et à mon avis, c'est un exemple parmi tous les autres domaines qui croissent avec la taille du télescope (coupole, climatisation, pilotage et suivi, etc.).

Le béton ne me semble pas le plus problématique en soi (d'un point de vue mécanique, et sous réserve de sa bonne mise en œuvre, c'est un truc qu'on maîtrise bien).

 

Bref. C'est un monstre ce machin. En tout cas, je le vois ainsi.

 

C'est le plus gros de la classe ELT (GMT/MMT, etc.), et ça devrait être le premier à faire des images sur le ciel. Et c'est (majoritairement) un projet Européen, et en tout cas international.

Moi ça me donne le moral, en ces temps parfois confus.

 

François

 

 

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 12/07/2023 à 18:40, BERNARD GAUTIER a dit :

Mais cela n'arrivera pas, à moins d'un séisme de magnitude 9 ou 10. Ah oui, tiens! Qui sait ici, jusqu'à quelle magnitude, le télescope serait capable de supporter?  

 

Il y a eu une vingtaine de séismes au Chili entre 7 et 8 ces trente dernières années, en gros. Celui de 1995, à magnitude 8,0, à Antofagasta, n'a quasiment rien cassé à Paranal.

Si il y a un "magnitude 9 ou 10", ce sera, on espère, beaucoup plus au nord, vers Arica, ce serait la réplique de celui de 1870, qui a vu deux navires de guerre s'échouer.............. à plusieurs kilomètres dans l'intérieur des terres... Mais oui, certains spécialistes s'attendent à un "big one" au nord Chili. Dans la littérature des années 1990, il était attendu pour 2000/2010, on est en 2023.

 

 

 

Edited by Superfulgur
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Bingocrepuscule a dit :

En même temps en 1995 il n'y avait pas encore grand chose à casser à Paranal il me semble

 

C'est vrai, mais j'étais à Antofagasta au même moment, et les dégâts ont vraiment été très minimes. Le Chili est hyper bien préparé aux séismes, là, à 8.0, moins d'une douzaine de morts et blessés, de mémoire, imagine un 8.0 ailleurs.

 

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Intéressante celle-là avec Paranal et son laser guide star de UT4 qui passe à travers un nuage (on voit bien la diffussion) puis le faisceau qui poursuit. 

18-07-2023-full_cut.jpg

Edited by Optrolight
  • Like 8

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now