almak

Newton dédié LUNE et PLANÈTES 👌

Recommended Posts

Il y a 18 heures, jean dijon a dit :

tu n'es pas obligé d'aller dans des extrêmes F6 sur un 250 cela ne fait jamais que 1.5 m de focale

oui mais..... avec 150 cm de focale, tu perds le côté pratique du 250FD5 qui permet d'observer ASSIS !!!! luxe suprême. C’est un détail qui n'en est pas un. Là, tu es obligé d'avoir une chaise haute réglable en hauteur, ce n'est plus la même logistique. Et encore une fois, tu accentues le problème d'équilibre lors des changement d'oculaires.

comme je disais plus haut, un 250 à FD5 est vraiment un truc optimisé dans de multiples paramètres liés à l'observation (et pour l'image, j'en sais rien).

Pour moi, un télescope Newton visuel doit impérativement prendre en considération l’ergonomie à l'oculaire, et c'est principalement cette approche qui me fait dicter la focale souhaitée (et donc le FD qui en résulte). Ici, tu es assis, tu prends un mètre et tu constates la hauteur du PO qui est à la louche 120cm (mais pas 150).

Tous les télescopes que j'ai bricolés répondent à ce genre de questions.

Je constate que la réciproque est vraie : si tu as une optique de la mort-ki-tue-sa-race mais que tu "subis" une configuration d'observation un tant soit peu problématique, la qualité de ton observation s'effondre irrémédiablement, dans des proportions bien plus préjudiciables que le gain espéré. Même si ça ne peut se mettre en équation sur un abaque, c’est une réalité criante.

Nota : on peut avoir une optique de la mort-ki-tue-sa-race avec un FD de 5 et de mettre des trucs corrigeant la coma (encore faible à ce niveau)

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎13‎/‎12‎/‎2020 à 21:29, almak a dit :

Je préfère un F/D le plus grand possible . 

 

Il y a 3 heures, serge vieillard a dit :

oui mais..... avec 150 cm de focale, tu perds le côté pratique du 250FD5 qui permet d'observer ASSIS !!!! luxe suprême. C’est un détail qui n'en est pas un. Là, tu es obligé d'avoir une chaise haute réglable en hauteur, ce n'est plus la même logistique. Et encore une fois, tu accentues le problème d'équilibre lors des changement d'oculaires.

Bonjour Serge,

tu te places dans la problématique d'un Dobson transportable la question d'almak était un newton typiquement planétaire, je ne pense pas qu'il y ait une seule réponse à la question. Tu insistes sur le coté confort à l'oculaire qui, je suis entierement d'accord avec toi, est trés important. En planétaire visuel on passe beaucoup de temps à l'oculaire et avec des grossissements de 250 à 400 fois au moins pour un 250 le coté dobson sans entrainement me parait beaucoup plus dommageable au confort de l'observation que la hauteur du PO qui en passant compte tenu de la hauteur des planetes la majeur partie du temps en France n'est pas ce que tu as calculé. Il faut utiliser quand les planetes sont à faible hauteur une chaise basse réglable;) et ce n'est pas confortable.

Contrairement à ce que tu as l'air de penser la qualité optique  du télescope en fonctionnement est pour moi fondamental et je suis d'accord avec almak qui souhaite avoir une longue focale.

 

Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

Tous les télescopes que j'ai bricolés répondent à ce genre de questions.

Ah Ok je ne savait pas que ton 400mm  était à F3;)

 

Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

 encore une fois, tu accentues le problème d'équilibre lors des changement d'oculaires.

Cela dépends des oculaires et de la monture tu peux trés bien équilibrer avec l'oculaire le plus lours (tu n'as pas besoins d'ethos sauf si ta monture n'est pas entrainée) et compenser avec des poids calibrés au niveau du PO l'utilisation d'oculaire moins lourds

 

Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

Nota : on peut avoir une optique de la mort-ki-tue-sa-race avec un FD de 5 et de mettre des trucs corrigeant la coma (encore faible à ce niveau)

oui une bonne barlow mais cela ne modifie pas le probleme de la collimation.

 

jean

 

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

( y a un truc qui m’échappe sur l’équilibrage des dobsons : il faut un poids +- équivalent des oculaires. Mais quand vous l’enlevez pour changer, le tube de déséquilibre complètement !?)

Share this post


Link to post
Share on other sites

comme quoi il y a plusieurs approches, j'ai presque envie de dire plusieurs philosophies.... A Almak de se déterminer.

 

la transportabilité,

si c’est en effet pour du poste fixe, ça peut être abordé différemment. Mais avoir un beau joujou visuel, nul doute qu'il sera aussi utilisé pour des virées ciel profond. Et dans ce cas, la transportabilité devient un critère essentiel, surtout avec ces caractéristiques dimensionnelles qui permettent sans difficulté d'y répondre

 

Sinon, mon 400 à la verticale (et oui, les planètes passent au zénith sous les tropiques, le ciel profond aussi) est pile poil à la hauteur de mes yeux quand je suis debout >>> FD4.5, ça a vraiment été calculé au poil de cul près tout comme la structure pour répondre impérativement à ce critère .

et pour les deux 600, ACA et M78 , c’est la focale qui a été déterminée au plus juste (avec une épure optique en conséquence) pour minimiser les marches de l'escabeau, cela en fonction d'un miroir fait au club (4.2 était un sacré chalenge pour nous)  ou d'un acheté chez nos artisans où là, le 3.3 s'impose pour un confort inégalé pour ce genre de diamètre.

 

Quant à la collimation, je n'ai jamais trouvé que c'était un réel problème >>> fô la faire, et bien la faire, ya rien d’insurmontable là-dedans même su un truc bien ouvert.

 

sinon, je trouve que c’est un échange très intéressant qui confronte divers poins de vue. Merci pour la qualité de cela !

 

pour répondre à Adamckiewicz sur l’équilibrage :

en effet sur un truc visuel, je trouve important que le centre de rotation ne soit pas confondu avec le centre de gravité (CG) avec le PO chargé à fond. Je détermine un CG moyen, la moyenne entre un CG mini PO à vide, et un CG maxi PO avec le train optique le plus lourd ( Il y a bien sûr des limites à cela si on prend un grosse bino bien garnie où il faudra s'en accommoder ou trouver des solutions palliatives). On voit que plus cet écart CG mini et CG maxi est grand (focale plus longue), plus ça va être pénible à gérer....

de cela :

- plus le télescope est lourd, plus cet écart se réduit à peanut - et réciproquement,

- sur un Dobson, plus on veut de "frein" pour contenir les déséquilibres, plus ils faut de grands tourillons d'altitude et/ou regarder les couples de matériaux qui assurent le glissement.

- des solutions mécaniques à base de contrepoids amovibles, de ressorts ou de rappel de charge aident à celà.

Edited by serge vieillard
  • Thanks 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos messages qui apportent différents points du vue  , je n’aurais jamais pensé m’assoir pour observer par exemple , j’ai toujours été debout et c’est vrai que parfois ce n’est pas très pratique.

 

j’ai lu pas mal de choses hier en lien avec des sites trouvés aux usa sur des fanatiques d’observatio Planétaire , le fd est de 6 minimum et plutôt 8 pour un 200.

la qualité de l’image est meilleure d’apres Eux .

Je continue de réfléchir 

Share this post


Link to post
Share on other sites

en effet, pas facile de se faire une idée.

 

Ce que je peux te dire, c’est d'aller voir du factuel, d'aller voir les dessins planétaires dans la rubrique "observation visuelle".

Je peux me tromper, mais il me semble que les choses les plus détaillées, les plus creusées l'ont été faites avec des 400 à 4.5.....

j'ai vraiment eu les plus gros chocs planétaires sur ce genre d'instruments avec des FD de 3.3 à 4.5, du "ptit" 300 au T1000, de celles qui sont dotées de très belles optiques travaillées par Jean Marc ou tonton David, ou des choses perso bien réussies. Et cela non à cause du FD en tant que tel, mais avant tout parce que c'était de très belles optiques, et que la courte focale permettait une configuration optimale pour profiter au maximum de l'observation, de la creuser à fond les ballons.

Il est intéressant de remarquer dans le déroulé de ce post passionnant que tu t'es d'abord et principalement fixé sur un FD long - nonobstant le fait du confort OBLIGE de l’observation.

Et pour avoir été dans la star party de l’Oregon, j'avoue n'avoir pas été très convaincu par ce qui était montré dans les instruments présentés. Après, on peut toujours trouver d'autres avis.....

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

exactement. de mon coté l’instrument planétaire est le dobson 400 F/D 4 avec primaire "no limit" JML.

Une bonne optique, ça reste une bonne optique quelque soit le F/D.

C'est plus difficile à faire surtout en industriel, ça va être difficile à trouver. En industriel, les Mak avec optique toute sphérique sont plus facile à faire avec une qualité de surface meilleure qu'une optique plus complexe, parabolique ou hyperbolique. Ou alors il faut taper dans le très haut de gamme genre taka.

 

Et quand je suis pas sur des conditions je sors un Mak Newton ou une lunette apo. l'apo c'est toujours beau.

 

L'avantage de monter en F/D sur un petit diamètre c'est que tu va pouvoir réduire le secondaire et augmenter le contraste.

En proportion, le secondaire est d'autant plus gros que le diamètre est petit. Donc quand tu diminue en diamètre tu as intérêt à augmenter le F/D pour garder une obstruction faible tout an ayant un champ de pleine lumière suffisament large.

 

Pour donner une idée, sur mon dobson 400 F/D4 j'ai une obstruction de 25%. Par contre sur mon dobson de voyage 300mm pour cette même obstruction de 25% il fallait que je monte à un F/D de 4,5. Sur un 250 on va plutôt être à F/D 5 voir 6.

Le dobson 250 F/D6 est pas mal en planétaire d'ailleurs je trouve, ça donne un bon contraste, une bonne hauteur d'observation. c'est pratique.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 13/12/2020 à 21:29, almak a dit :

(je crois en l’effet positif en visuel d’une très faible obstruction )

EER=(1-p²)²

ce n'est pas une croyance c'est la physique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/12/2020 à 00:03, almak a dit :

J'ai testé le soft en ligne, en gros il me dit que pour un 200F8 je peux etre entre 15 et 20% d'obstruction sans probleme.

Un autre truc qui joue pas mal c'est l'araignée, si tu peux en faire une à 3 branche plutôt que 4 ça fait une grosse différence en planétaire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tu as tout a fait raison, les lois de la physique sont ce qu'elles sont...

on est tous d'accord qu'une lunette Achromatique de F/D 15 sera mieux corrigée et donnera une meilleure image qu'une F/D 6 ?

Pourquoi ce ne serait pas le cas aussi pour les télescopes ??

 

Pour l'araignée je voulais mettre une lame de fermeture plane comme sur les Clavé de la grande époque parait-il que ça a existé...

mais c'est plus cher et cela introduit d'autres problèmes semble t-il...

 

je souhaiterais commencer par le plus simple et on verra un jour pour la lame...

 

J'ai vu une araignée faite avec 2 Cercles de part et d'autre , un peu comme un 8 ?

je n'ai pas encore trop planché sur l'araignée.

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'ai un peu jeté un oeil sur ce sujet sur Astrosurf et Cloudynights, c'est intéressant , lames courbes, métal poli...

mon télescope va ressembler à un custom américain avec du chrome partout xD

une araignée qui marche apparemment tres bien en planetaire (Ed Grissom) ici sur un 317mm F/D6 ,

on voit un grand jour entre le miroir et le tube ; pour améliorer la mise en température j'imagine ?

le miroir secondaire semble rikiki...

 

araignéecourbeEdGrissom.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

hier soir j'ai regardé l'araignée de mon vieux 114/900 PARALUX (made in Japan),

c'est une 3 branches des plus simples !

ça m'a donné envie de retrouver mes premières images faites avec , et j'ai retrouvé ça, c'était il y a

exactement 20 ans !! le 12/12/2000

 

 

trichro14j10rez150.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

et la recette :

 

114/900 Barlow 2X + 5cm tirage, mais cette fois-ci la motorisation fonctionne et même si cela ne suit pas exactement ( pas de mise en station ),  j'ai pu capturer une vingtaine d'AVI de 50 images en moyenne. Il y  avait de la turbulence ce soir là et beaucoup de vent mais le ciel était clair. J'ai traité 3 films voici les résultats :

    capture AVI avec Qcamfocus  (de Patrick Chevalley)

    sélection des images et conversion en .BMP avec Avi2bmp   

    conversion des .BMP en .FITS (16 bit-séparation RGB) avec Qcamcopy 

    traitement de chaque composante et trichromie avec IRIS (de Christian Buil)

    ajustement des couleurs,  luminosité/contraste etc... sous PSP

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

 

je suis ton topic avec intérêt :).

 

Je rejoins ce qui a été dit par d'autres personnes, il y a un bond en planétaire entre 200mm et 250mm, il serait dommage de s'en priver.

 

Pour la matière du miroir, avec un diamètre de 200mm et 250mm  franchement le Sitall suffirait à mon sens. Mieux vaut je pense un miroir de 250mm en Sitall qu'un de 200mm en Zerodur ou Quartz...

  • Sitall/ anciennement Pyrex/Supremax : option la moins chère, 
  • Quartz: un peu plus cher, coeff de dilatation environ 8-10x inférieur aux matières citées au dessus . Son intérêt, si tu veux une image moins dégradée pendant la mise en température. Une fois mis en température, pas de différence avec les matières citées au dessus.
  • Zérodur : nettement plus cher que le reste. Coeff de dilatation encore 10X inférieur au Quartz, et densité supérieure pour viser des miroirs plus fins/léger si le barillet suit. Présente un intérêt  sur les diamètres > 400mm mais franchement discutable sur 200 ou 250mm à moins de vouloir se faire plaisir pour "la beauté du geste".

 

Pour le F/D "le plus grand possible", pourrais-tu nous expliquer dans quel but exactement? Un F/D de 5 par exemple est raisonnable (niveau coma, tolérance de mise au point et de collim) mais tu gagnes pas mal en encombrement par rapport à un F/d de 7 ou 8!

Quant à la revente, bonjour la revente d'un newton à F7 ou F8. Peut-être y-a-t-il d'autres éléments qui te poussent à viser un F/D long?

 

Parmis ceux ci, parlons de la taille du secondaire et de l'obstruction (plus le F/d est long et plus le secondaire peut être petit). Si je puis me permettre un petit conseil, attention à ne pas être trop obsédé par la taille du secondaire d'un newton en cherchant absolument le plus petit possible, ce qui amène à considérer d'autres facteurs tels que :

  • le champ de peine lumière vs les oculaires utilisés,
  • le risque de "diaphragmer" le primaire si le secondaire est trop rikiki, 
  • la backfocus, plus tu veux de backfocus et en même temps un secondaire le plus rikiki possible, plus ton champ de pleine lumière fond comme neige,
  • ou encore si les bords de ton secondaire introduisent quelques défauts optiques...ou quand le mieux se transforme en l'ennemi du bien.

 

A partir du moment où tu se situes en dessous de 25% d'obstruction, ça devient vraiment bien pour le contraste planétaire. Il semble y avoir plus de différence en FTM en passant de 30% à 25% d'obstruction qu'en passant de 25% à 20%. LE ratio gain/risque est à prendre en compte ici. En ce sens, viser moins de 20% d'obstruction amène d'autres contreparties ou risques à considérer.

Si tu veux du contraste, l'obstruction n'est pas le seul facteur. Entre autre, un miroir primaire avec une surface douce et une excellente qualité optique. Et surtout, une mécanique rigide (araignées en caoutchouc au revoir) et une collim au top.

 

Pour l'araignée du secondaire, en effet il y a plusieurs approches, 3 branches, 4 branches, en spirale etc. Le plus important étant une araignée rigide! Un moyen de réduire les aigrettes et la turbu est d'utiliser des araignes non peintes en noir genre inox poli. Oui, ça parait contre nature et pourtant ça limite les effets thermiques et je crois me souvenir la taille des aigrettes (mais pas sûr sur ce dernier point) :).

 

Pour la forme du tube carré ou rond, oui chacun a ses avantages et inconvénients. Le format carré permet de faire passer une veine de chaleur en dehors du trajet optique, tout comme le tube rond s'il est suffisamment surdimensionné vs le diamètre du miroir ^_^. Pareil, télescope carré, ça se voit beaucoup sur les vieux télescopes, pas sûr qu'à la revente ça envoie du rêve, c'est aussi moins flexible qu'un tube rond où on peut faire une rotation dans les colliers pour positionner le porte oculaire comme souhaité. Après tout est question de choix.

 

Bon ciel

 

Edited by HAlfie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Halfie,

 

D'accord avec vous tous, je m'oriente vers le 250mm :)

attention tu mets le sitall au meme niveau que le pyrex,  c'est plutot un équivalent du Zerodur d'après mes recherches.

Après avoir lu pas mal de choses, le pyrex ne semble pas si mal en terme de rapport qualité/prix et si le miroir est parfaitement en température

(tube surdimensionné et ventilé en permanence)

pour le F/D grand, je me répète :

aux usa en tout cas, il y a consensus dans tous les threads sur les newton planétaire que j'ai vu pour au moins F/D6 (avec des 300 et 400mm)

et certains font du F/D 8 sur des 250mm.

Avec un F/D plus grand je peux grossir un peu plus avec mes oculaires (Clavé).

Je n'ai pas de probleme de place ni d'encombrement. je ne prévois pas de me balader avec (ciel très propre et pas de pollution lumineuse chez moi)

(par contre faudrait que je sache quand sont les périodes les plus propices , sans turbu , sur mon site !???)

Je ne souhaite pas le revendre.

Ce qui compte c'est la qualité optique  pour l'usage planétaire. ( et avoir un 400 ou 500 F/D 4 pour le ciel profond... plus tard)

La faible obstruction pour un dédié planétaire semble avoir ses adeptes (effet WOW APO)

les ricains tournent autour de 16%

Sur Cloudynights j'ai meme trouvé que pour un 250mm avec 2 configurations :

FD4 (obstruction 25%) et FD10(obstruction15%) , le champ de pleine lumière 100% est plus grand (19,8mm) dans le FD/10 contre 17,0 mm dans le FD/4 !

et par contre à 75% ce champ est plus petit pour le F/D10 :

 

je pense qu'il y a des compromis à faire c'est sûr...

 

 

zone100.png

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ton tube, pense à la notion de "bouteille thermos".

 

Voir le paragraphe sur le tube ingénieux de Jean Texereau pour son cassegrain en PJ.

 

Il faut surdimensionner sinon gare à l'effet de cheminée.

Mon mak newt russe en LK5 (équivalent Pyrex original) fonctionne en dépression légère par aspiration autour de la lame de fermeture, ça limite aussi les grosses poussières provenant du sol.

 

laisser au moins 1cm d'air autour du miroir (voir le lien stellafane que j'ai donné plus haut).

intérieur en alliage alu-manganèse fin, peint noir intérieur et poli extérieur : non porteur.

Ça se trouve à la découpe, peut-être en plus épais : @zeubeu peut sans doute te renseigner et faire un approchant.

 

laisser un bon centimètre de couche d'air.

extérieur porteur en papier bakélite (phénolique rigide de 4mm épais dispo chez Gerd-Neumann )

 

Pense à rectifier le titre du sujet "l'une et planètes" c'est volontaire ou une erreur ?

Selene est nommée Lune en général.

 

TexCassegrain2.JPG

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

.... En visuel,

et pour les données dimensionnelles

 

un Newton de 250 de 2 mètres 50 de long, franchement, même si ça existe - et probablement uniquement en post fixe - ça me semble vraiment chiant à l'usage - et  en conséquence j'irais jusqu'à dire un peu déconnant.....

Les courbes et formules physiques indiscutables sont une chose, mais l'usage apporte son lot de correctifs à apporter pour arriver à un compromis, ou plus exactement un optimum, au risque d'avoir un superbe instrument théorique dont on arrive jamais à en tirer la moelle et faire la différence avec autre chose de plus raisonnable.

il y a une heure, almak a dit :

les ricains tournent autour de 16%

oui, mais je n'ai JAMAIS vu un dessin sorti de ces bidules qui creusent un pouillème d'écart avec des choses mieux optimisées telles qu'on on voit par ici, avec des FD plus courts et une obstruction de 20%

 

je ne dirais pas la même chose pour un instrument dédié à l'imagerie dont je n'y connais strictement rien.

Mais en visuel, un des principaux paramètres à considérer est l'élément situé entre le sol et l'oculaire. Et pour que cet élément tende à atteindre son plein potentiel, l’ergonomie ne doit pas être reléguée aux seconds rôles ou pire, aux abonnés absents.

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 41 minutes, serge vieillard a dit :

je ne dirais pas la même chose pour un instrument dédié à l'imagerie dont je n'y connais strictement rien.

Tout à fait vrai, 20% bien configuré et fabriqué c'est mieux que d'essayer un 16% tiré par les cheveux, surtout quand tu dépasses le seeing courant qui de nos jours est difficile.

Pour la photo, je crois que ce n'est plus la peine de démontrer vu que les mewlons à 32% sont un exemple à suivre.

 

J'ai opté pour un 150 à 16% de mon côté, plus parce que le f/D était à 8 que pour les 16% d'obstruction : c'est du à un pool d'oculaire que j'ai. Je ne voulais pas claquer mon argent dans les accessoires.

Ce qui est important, c'est d'avoir en tête l'idée d'un champ pleinement illuminé vers 0.8D et environ 60° de champ apparent à l'oculaire (planétaire)

Sur un 250 f/6 (~1m50 de long) ça veut dire qu'à x200, tu as un oculaire de 7.5mm 60° avec 8mm de diamètre sur le plan focal environ, c'est à dire 3/5eme de la Lune.

Pour les multi-usages on prend le champ lunaire en entier, pour les photos on veille à 70% illuminé au bord d'un APS-C (30mm de diamètre) et 44mm pour un full frame 24x36 (44mm)

Un 250 "type", c'est du archi-connu, suffit de prendre le Texereau et de le mettre à f/6, on est plus à l'époque ou c'était galère pour les oculaires.

Quant à la coma à l'angle d'observation utile, tu peux même descendre en dessous de f/6 comme le dit Serge. Ensuite, sous f/5, là ça complique pour les optiques (barlow/oculaire/correcteur)

image.png.1bc8fbd3386f4eee1d920b61fee6b41e.pngimage.png.a31ab33f0bf04fd90e6135b5ed8a3160.pngimage.png.dfb7f89740f6363ce09c28eb8a8dcddf.png

250f6pl.newt

 

J'ai fait un design optique Schmidt-Cassegrain récemment, il est, pour le calcul optique à 16%, mais avec la marge de fabrication prise en compte, il va sortir à 20% environ (bafflage secondaire)

Edited by lyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

A 2m50 on risque de perdre en mécanique (rigidité, collimation, dilatation) ce qu’on gagne en optique non? 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, Adamckiewicz a dit :

A 2m50 on risque de perdre en mécanique (rigidité, collimation, dilatation) ce qu’on gagne en optique non? 

non mais surtout en prix et en inconfort.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, lyl a dit :

Pour la photo, je crois que ce n'est plus la peine de démontrer vu que les mewlons à 32% sont un exemple à suivre.

 

Bonjour Lyl, bonjour tout le monde...

 

J'ai dans la tête depuis plus d'un an de réserver mon Newton 250 à f/D=6 exclusivement au planétaire PHOTOGRAPHIQUE.

Le miroir principal est en zérodur et le miroir plan est de 60 mm de petit axe soit 24% d'obstruction.

 

Je pensais réduire ce diamètre au minimum et placer un miroir plan de 40 mm.

 

Ce 40 mm doit convrir en pleine lumière le champ limité par la diffraction qui est dans mon cas  de 11 arcmin soit 4.8 mm

au foyer primaire. Je sacrifie (par obligation) le champ de pleine lumière de la lune de  0.5°.

 

Puis une barlow genre FFC pour la photographie......

 

Maintenant si pour un usage photographique c'est déjà bon à 32% d'obstruction, je  reste avec mon secondaire de 60mm.

 

Pouvez-vous confirmer qu'il n'y a pas  d'intérêt à avoir une obstruction de 16 à 18% pour le planétaire photographique? Merci

 

 

T250 planétaire.jpg

Edited by Marc S

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Almak et tous,

 

Il y a 2 heures, almak a dit :

La faible obstruction pour un dédié planétaire semble avoir ses adeptes

 

Oui quand on raisonne à diamètre constant, l'obstruction a sa part à jouer dans le contraste et c'est normal qu'on cherche à la réduire. Mais si on s'autorise à augmenter le diamètre alors l'argument de l'obstruction n'est plus prépondérant. Pour une même qualité optique et sans considérer les soucis de mise en T°, l'instrument le plus spécialisé en planétaire visuel c'est le plus gros :) et pas celui qui a la plus petite obstruction.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, fred-burgeot a dit :

l'instrument le plus spécialisé en planétaire visuel c'est le plus gros :) et pas celui qui a la plus petite obstruction.

 

Et entre un gros beaucoup obstrué et un gros faible obstruction on ne voit pas de différence ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By dob250
      Bonjour à tous
       
      je compte rajouter un masque de chanfrein sur mon TS UNC
      Mais j'ai une interrogation sur la fixation du barillet
      Il est bien fixé par 3 vis mais je crois qu'il y a trois écrous correspondant à l'intérieur du tube, donc si c'est le cas les écrous vont tombés et quel sera la possibilité de les remettre en position 
      voici une vue de la fixation à l'avant du tube
      merci pour votre aide 

    • By Zeilyu
      Bonjour, je suis débutant en astronomie et j'aime bien l'idée de jumelles pour débuter, des jumelles polyvalentes,
      mais surtout bonnes pour l'astronomie à moins de 250 euros si possible.
       
      D'après ce que j'ai pu comprendre des différentes caractéristiques celles ci m'intéressent beaucoup : 10x50, BAK-4, prisme porro, traitement entièrement multicouches (FMC), étanches, avec un dégagement oculaire min de 15, évitement au possible des aberrations chromatiques, verres ED (ok dans cette gamme de prix je crois bien que ce ne soit pas possible)
       
      Il y a déjà quelques jumelles que j'apprécie sur le papier :
      -- Nikon EX 10x50 (en vente un peu partout)
      -- TS-OPTIC 10x50 (en vente www.astroshop.de - connaissez vous ce site vraiment très mal noté sur trustpilot.com - que vaut-il ?)
      -- Vortex Diamondback HD 10x50 (en promo actuellement sur topoptics.biz - connaissez vous ce site ? -  que vaut-il ?),
      -- Olympus 10x50 S ( je n'avais pas du tout fait attention à ces jumelles, mais elles sont les moins chères et notées 4.6 sur 17 146 évaluations sur amazon ??)
      -- Nikon PROSTAFF 5 10x50 (je n'ai pas encore très bien étudié)
      Y a-t-il des jumelles qui se démarquent parmi celles-ci ?

      Y a-t-il une autre jumelle meilleure dans cette gamme de prix (Bushnell ?) à l'heure d'aujourd'hui (mai 2024)
       
      Merci à tous
    • By Cyrille Thieullet
      Bonjour,
       
      Je vous partage un doc qui résume les derniers tests de collimation que j'ai fait sur ma FSQ 106 ED en utilisant WinRoddier.
      Il y a les liens vers tous les fichiers ser de mesure pour celles et ceux qui voudraient s'amuser avec.
       
      http://www.astromist.com/tmp/fsq106/20240518_Colimation_FSQ106.pdf
       
      La difficulté avec cette lunette est d'ajuster la collimation tout en ajustant le positionnement de la distance de la lentille frontale avec celle de derrière pour minimiser l'aberration de sphéricité. Et sans avoir essayer de modéliser la chose, la précision de réglage pour annuler l'abberation sphérique me semble être de l'ordre de quelques  dizaine de millième de millimètres. C'est à dire quasiment rien comme mouvement sur les vis de devant et plus un jeu avec l'élasticité de serrage...
       
      Peut être que d'autres ont cette exprience d'ajustement sur cette lunette ? Je suis preneur.
       
      Cyrille
       
    • By cinlilu
      Bonjour,
      J'ai depuis peu une  Askar FRA 600 avec son réducteur x0,7.
      Je viens de faire les premiers essais sur deux nuits ( de toutes façons je n'en ai pas eu plus).
      Le temps de régler le BF à 55,3 mm ( donné a 55 mm par le constructeur ) et c'est parti sur ic 1396.
      Caméra G3-16200 sur Eq8-R .
      Je vous mets une brute de 15 min en Ha, ainsi qu'une intégration en drizzle x2 de 6h00 Avec uniquement le prétraitement et un denoise, pas de traficotage sur les étoiles.
      A la vue de ces essais, je suis très satisfait de la correction sur la totalité du champ (4,6°).
      A voir ce que ça donnera sur une luminance mais je suis confiant, de même sur une caméra couleur je ne sais pas s'il y a du chromatisme dans les coins.
      Je pense que c'est une bonne lunette qui reste  chère pour beaucoup, mais comparé à une fsq 106, c'est une bonne alternative.
      J'hésitais à sauter le pas vu le prix mais je ne suis pas déçu.
       
      P@sc@L
       


    • By Astralex1976
      Bonjour à toutes et à tous !!
      Je pose ma première question sur ce forum, excellent par ailleurs, j’ai lu beaucoup de posts avant de me lancer. 
      alors voilà : je suis totalement novice en astronomie et j’ai tenu à me faire offrir mon premier télescope il y a quelques mois. 
      je ne voudrais surtout pas être jugé sur mon choix s’il vous plaît 🙏. C’est un Celestron Nexstar SLT 90. Je sais que l’on peut avoir beaucoup plus gros sans motorisation mais le GoTo est, pour moi, indispensable. Vu mon niveau. 
      j’ai pu observer des planètes et des amas ouverts ou globulaires. La nébuleuse d’Orion, la galaxie d’Andromède. Des nébuleuses planétaires. La Lune, bien entendu ☺️. Et m77 tout à fait clairement en vision légèrement décalée. Ça, c’était surtout cet hiver ( je suis plein sud avec le sud-est et le sud-ouest en banlieue moyennement éclairée). Maintenant, je vois sur SkyPortal ( le logiciel de guidage du GoTo Celestron) essentiellement des galaxies. Et c’est là que ça se complique un peu : je peux les repérer dans un oculaire de 13mm mais il faut bien acclimater son œil et ne pas être trop exigeant sur le rendu visuel 😄.  Mais ! Quel plaisir de « trouver » une galaxie et de la « voir » avec tout le mystère que cela comporte. Ma question porte sur la galaxie du Sombrero : même si j’ai le GoTo, je dois quand même chercher un peu pour la trouver. Je ne sais pas très bien ce que je dois m’attendre à « apercevoir » en vision décalée. Mais j’aime beaucoup chercher et je précise que l’observation est mon domaine préféré. Je ne souhaite pas faire d’astrophoto. Trop compliqué pour moi. Beaucoup de travail sur ordinateur notamment. Et puis c’est l’observation qui me plaît ☺️☺️. Je vais avoir un peu d’argent qui va tomber dans quelques mois et je serais éventuellement tenté d’acheter un Celestron 8 se…. Mais je me demande si c’est une bonne idée : encombrement, poids, collimation aussi. Et puis je me suis beaucoup attaché à mon 90. Il est léger, pratique et je ne suis pas dérangé par le fait de « voir » les galaxies un peu « mal » : ça fait partie du mystère 🥰😄. Et ça, c’est chouette. Merci de vos retours que j’espère positifs pour mon petit Mak adoré que je ne veux pas rendre malheureux en lui préférant un très gros tube qui, j’en suis certain, ne me suffira plus au bout d’un moment…. Et là, plus de sous…donc bon 😂😂. Merci de m’avoir lu ! ☺️
  • Upcoming Events