jldauvergne

Mesurez votre optique facilement

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Je mets un résumer de la méthode ici et l'exemple obtenu par Simon. 
4eer.jpg.802af4211da347e8f75cc75ac182b2ec.jpg

5.png.9629b5ab0adea67ac8bc6fdbbee7ee4c.png

  • Like 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 59 minutes, jldauvergne a dit :

Merci en passant à @baudouin

Jean-Luc tu t'es trompé de personne citée. IL s'agit d'Emmanuel @beaudoin ¬¬

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Excellente initiative !!

 

Juste un truc, et c'est du pinaillage du 3e ordre, l'obstruction n'a pas un effet de diffusion mais de diffraction.

  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être intéressant pour faire un appairage.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me rends compte que je n'ai pas mis dans la bonne rubrique. Je ne sais pas si la modération @Maïcé par exemple peut déplacer en Astro Pratique ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 28 minutes, christian viladrich a dit :

Juste un truc, et c'est du pinaillage du 3e ordre, l'obstruction n'a pas un effet de diffusion mais de diffraction.

ah oui exacte, on tombe vite dans les abus de langage en optique. Merci de corriger. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, CASTOR78 a dit :

Peut être intéressant pour faire un appairage.

Oui c'est sûr, sans même mesurer prendre des images de PSF en tournant une lame (par exemple) de 45° en 45° ce sera instructif. Il y aura certainement un angle de moindre astig et puis il y est toujours possible d'affiner quand on sait dans quel quart se trouve la meilleure zone. C'est du boulot, mais pour les longues nuits d'hiver sans planète c'est bien pour réchauffer les mimines. "Tu aimes la collimation ? Hummm ... tu vas en manger mon coquin". 

  • Like 2
  • Haha 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, jldauvergne a dit :

Oui c'est sûr, sans même mesurer prendre des images de PSF

Et si je tourne mon miroir de cassegrain ça fonctionne aussi xD

  • Like 1
  • Haha 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 05/10/2022 à 13:22, CASTOR78 a dit :

Peut être intéressant pour faire un appairage.

 

Le 05/10/2022 à 14:46, jldauvergne a dit :

Il y aura certainement un angle de moindre astig

 

Si le strehl baisse c'est forcément à cause de l'astig ?

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, zeubeu a dit :

baisse c'est forcément à

Oui sur cet exercice si on ne touche qu'à ca. Maisbl'aspect de la psf parlera de lui-même 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Intéressant, merci.

 

Question : pourquoi faut-il un f/d supérieur à 25?

Est ce une question de luminosité de l'étoile ou bien c'est lié à la géométrie de l'optique ?

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 36 minutes, morbli a dit :

Question : pourquoi faut-il un f/d supérieur à 25?

Est ce une question de luminosité de l'étoile ou bien c'est lié à la géométrie de l'optique ?

On veut avoir de la résolution sur la psf, tout simplement. Ce sera plus hasardeux en dessous sauf peut être à faire du drizzle. Sans doute que ca permet à as3 d'être plus précis. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonne initiative et bonne méthode avec des résultats qui collent beaucoup mieux avec le côté théorique.

Cela change des bulletins de contrôle à 99% de strehl...

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

J'appuie la précaution du préambule sur le Roddier.

Intéressant avec l'avantage que c'est une méthode directe et proche du résultat effectif en photographie.

Mais, effectivement inapplicable pour les achromats pour lesquels l'étude des anneaux de diffraction en monochromatique (méthode Roddier) est plus adaptée.

Pour une mesure correcte : un apochromat, c'est à dire lambda/4 sur les raies F et C, ne fausse pas ou peu le test en terme de ratio d'intensité.

Au vu des ratios de contraste, ça reste peu précis pour les strehls élevés, à la louche je dirais, en prenant 2% de marge sur le ratio périphérique vs central que c'est efficace jusqu'à ~strehl 0.95-0.96

L'interférométrie prenant le relais au-delà.

Edited by lyl
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, lyl a dit :

Mais, effectivement inapplicable pour les achromats pour lesquels l'étude des anneaux de diffraction en monochromatique (méthode Roddier) est plus adaptée

Il est possible de filtrer. Conseillé même. Pareil pour les sct.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour 

Lorsque vous parlez dans le domaine des mesures optiques de "premier"  ou "deuxième" ordre : à quoi cela correspond t'il svp ?

Merci 

Jp

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, bricodob300 a dit :

Lorsque vous parlez dans le domaine des mesures optiques de "premier"  ou "deuxième" ordre

C'est quelle phrase ? Pour le contexte. Je pense qu'il s'agit de défaut principaux et défauts secondaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Rien... doublon

Edited by bricodob300
Rien... doublon
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Disons qu'un peu plus haut dans ce fil tu parles de pinaillage du 3eme ordre. Ce n'est peut être pas dans ce contexte précis, mais il arrive de voir des comptes rendus de tests optiques d'instruments et il est indiqué que telle aberration ou telle autre est du 2 ème ou 3 ème ordre. J'ai un peu cherché sur le net sans jamais avoir de réponse 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

en optique géométrique, les aberrations de 3ème ordre font référence aux aberrations dites de Seidel qui sont l'aberration de sphéricité, la coma, l'astigmatisme, la courbure de champ et la distorsion.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

sur les comptes rendus d'instruments par contre il est peut être fait appel à une décomposition en polynômes de Zernike d'un front d'onde mesuré et là les premier, second et troisième ordre font référence à autre chose, probablement le degré radial du polynôme ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Polynôme_de_Zernike )  .

 

(edit: dans le contexe de la phrase du fil où c'est utilisé par christian viladrich, "3ème ordre" est équivalent à "très peu important")

Edited by asp06
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mieux que Asp06, selon le contexte où tu as lu ça, ça peut vouloir dire une chose ou une autre, mais le plus probable est la famille d'aberration. 
Tu peux aussi les ranger par degré du polynôme dans la décomposition de Zernike. 
les-polynomes-de-Zernike-au-5-premiers-o

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Banjo49
      Bonjour aux heureux propriétaires d'un Mak 127. Quelles astuces avez-vous déployé pour améliorer la mise au point et éviter les vibrations excessives du télescope ? 
      Il y a l'histoire de la pince à linge, mais il y a t-il d'autres solutions plus efficaces ? 
      Merci d'avance. 
    • By Rag83
      Bonjour,
       
      J'ai une question à propos d'un problème potentiel que j'ai remarqué il y a quelque temps avec mon matériel (Celestron Edge HD 8" + renvoi coudé prisme d'Amici 2").
       
      Quand j'observe Jupiter, j'ai une trainée lumineuse de chaque côté de la planète qui va jusqu'au bord de l'oculaire, et ceci quelque soit l'oculaire utilisé. Il y a aussi comme un rayon lumineux qui bouge en même temps que je bouge mon oeil, un peu comme quand on oriente un capteur photo en direction du soleil ou presque (je ne sais pas comment s'appelle ce phénomène en photo).
       
      J'ai posé la question à un technicien d'une boutique, il me dit d'essayer de peaufiner le noircissage de toutes les pièces de la chaine et/ou de traquer les fuites de lumière.
       
      Mais je ne vois pas comment faire ce genre de choses.
       
      Mon matériel n'a jamais subi de choc ou de mauvais traitement à ma connaissance et ce problème me perturbe.
       
      Pouvez-vous me donner votre avis sur la question ?
       
      Merci
       
       
    • By Big Universe
      Bonjour ! Comme le montre le titre, j'ai actuellement une petite galère.
       
      Hier, après avoir du ressouder un fil qui s'était barré de mon moteur de suivi  ( ce n'est pas lié au problème, le flou ne vient pas de cet axe ) et nettoyé le capteur de mon bon vieil EOS 500D ( j'ai utilisé le spray en quantités modestes et les espèces de cotons-tiges carrés pour capteurs d'un kit bien noté sur Amazon à 25€ ), je me suis dis que pour la cinquième, j'allais tenter la la galaxie du triangle ( fun fact pas très utile, c'est cinq photos loupées: mauvaise map, problèmes de monture, carte mémoire qui décède trop vite.. ).
       
      Bon je sors le bahtinov, et là, je constate des aigrettes très épaisse, pas aussi découpées que d'habitude.
      J'ai constaté que les étoiles semblent rallongées, mais pas dans l'axe d’ascension droite ( donc, je peux exclure le moteur réparé ).
       
      J'ai un peu cherché, checké ma collimation, mais ça reste flou.
       
      Je crois pouvoir néanmoins affirmer que le capteur n'est pas responsable: j'ai tourné l'appareil, le sens de la rallonge n'a pas suivi l'appareil, donc j'oserais assez décemment exclure le capteur et le kit de nettoyage.
       
      J'ai un peu farfouillé, et j'ai remarqué que la bague entre l'appareil et le porte-oculaire avait un petit jeu, et je l'ai re-serrée. C'était pas énorme, mais mon appareil n'était plus tout  à fait aligné avec le secondaire.
       
      Ma collimation, elle, est tout à fait décente ( pas parfaite, mais j'ai déjà fais de belles photos avec bien, bien pire, croyez-moi ^^ ). La MAP aussi, surtout que j'en ai essayé plusieurs.
       
      Enfin, je n'accuserais pas non plus l'autre moteur de ma monture ( une EQ3-2 et un Skywatcher 150/750 au passage ) puisque le problème reste le même avec des temps d'exposition très courts ( de l'ordre du 1/1000s ).
       
      S.O.S..
       
      Je dois dire que si ça me semble fait, c'est la seule explication possible, sachant que je ne peux malheureusement pas savoir si ça a résolu le problème... Quelqu'un ici a déjà vu ça ? Où à des pistes ? Je suis paumé:


    • By Andromedae93
      Bonjour tout le monde,

      Ces longs mois automnaux avec nuages et pluies incessants dans l'Est de la France me font apporter des modifications à mon setup astro.
      De plus en plus, je me questionne à passer une sur lunette afin de réduire le ratio plaisir/emmerdement (plus de collimation / question du backfocus correcteur de coma inexistant / meilleur contraste ...).
      Je possède actuellement un 200/800 avec correcteur de coma SW GPU et une ZWO ASI 1600 MMC PRO.

      Photo : LRGB - SHO de tout type.

      Je me renseigne donc sur les lunettes offrant certes un rapport F/D moins important, mais avec beaucoup moins de soucis mécanique / optique.
      Lunette je pense sur une focale "assez proche" des 800mm actuel.
      Budget : 2000€ - 2500€ max
      Neuf ou occasion
      Porte oculaire de bonne qualité

      Que me conseilleriez-vous comme lunette pouvant rentrer dans ces critères là ?

      Je pensais éventuellement à celle-ci : https://www.pierro-astro.com/materiel-astronomique/lunettes-astronomiques/astrographes/lunette-astrographe-108-600-quintuplet-askar_detail
    • By leonardcauvra
      Coucou,
      Le temps ne se prête pas à l'astro de par chez moi, alors on farfouille sur le web. J'ai regardé quelques vidéos du chef JL et l'astuce n° 8 concernant  l'usage de l'ADC m'a rappelé une question que je m'étais abstenu de vous poser (timidité ? peur du ridicule ? perte de mémoire instantanée ?). Pour commencer, ma question peut-être illustrée par ce cliché d'écran montrant JL en pleine démonstration ...

      Et alors, ma question bête. Hem hem ... "mettre à l'Horizontal" ça veut bien dire ce que ça dit (ouais bon), c'est-à-dire que lorsqu'on se lance dans le réglage on a l'ADC vissé sur le tube avec la ligne imaginaire entre les deux manettes à l'horizontal .. par rapport au sol, heu, oui, comment dire, peu importe la position du tube sur sa monture équatoriale ?
      Vous aurez compris que j'ai l'intention de voir si je suis capable de maitriser un ADC sur le DK315. Ah oui, je vous ai pas dit ! Le tube est revenu de chez le docteur, il est en pleine forme, le rapport d'analyse est bon. C'est juste l'utilisateur, donc, qui est pas au top (vous l'aurez compris pour ceux qui suivent la saga du DK315).  Dès que je pourrai, je ferai un test sans rien toucher aux boutons fatidiques (si je suis précautionneux, les réglages ne devraient pas bouger).
      Voilà, donc, affaire à suivre, et si entretemps vous avez une réponse à ma question, je suis preneur !
      Et bons cieux, peut-être, pour vous.
      Claude N.
       
  • Upcoming Events