Sign in to follow this  
Brakbabord

lambda/8 ou lambda/10?

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Vu que c'est un investissement qui va durer, je suis prêt à y mettre le prix. Les barlow powermate ont l'air bien... je pourrai éventuellement prendre une 2X ce qui me donnerai une focale virtuelle de 2400mm, me permettant de pousser le grossissement à 400X (j'ai un oculaire Orion Expanse 6mm 66°)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Désolé looney je vous laisse terminer votre nuit.
Surtout n'expérimentez pas!
Stanislas

Share this post


Link to post
Share on other sites
Pour la barlow, prends plutôt une TeleVue "normale" en x2: d'une aprt c'est moins cher, d'autre part tu pourras faire varier le grossissement avec le tirage, ce qui ne marche aps avec les PowerMate (sauf la x5). Elle marche très bien aussi.

Share this post


Link to post
Share on other sites
« Mais avec un F/D court, il est possible d'utiliser des barlow non? En en prenant une de bonne qualité. »

Brakbabord : je ne crois pas que ca soit ton cas, mais les barlows ne fonctionnent plus correctement en dessous de F/4, elles introduisent de l’aberration de sphéricité, car pas conçues pour des F/D aussi court, il faut alors en passer par des systèmes agrandisseurs comme les Powermates ou la FFC de Baader.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oui, j'en ai fait les frais avec ma bino TeleVue dont la barlow ne fonctionne pas bien sur mon 400 ouvert à 4...

Share this post


Link to post
Share on other sites
De toutes façons je n'ai pas le choix, je ne m'imagine pas du tout avec un instrument de 1600mm de long... Trop difficile à transporter, plus lourd (12kg au lieu de 11), et sur une monture ça va prendre plus de temps à se stabiliser.

Donc c'est le F/D de 4,8 obligatoirement, mais comme je l'ai dit si il faut je prendrai de la powermate à 500€...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Même le FFC de Baader donne un peu d'aberration de sphéricité à F/4. En comparaison, la Powermate 2x est nickel, et en plus elle diminue un peu la coma.
J'ai lu que l'aberration de sphéricité des accessoires augmentait comme l'inverse du rapport F/D à la puissance 4. Donc un F/D de 4.8 est beaucoup plus tolérant qu'un F/D de 4.

Share this post


Link to post
Share on other sites
On a pas mal testé la FFC de Baader je l'ai testé à F/3.3 je n'ai noté aucune aberration de sphéricité, y compris en mettant du tirage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Moi j’en ai longuement testé une à F/4, à des grossissements de 3 à 4x, et l’aberration de sphéricité était évidente. Pas dramatique, mais il y a mieux.
C’est justement parce que toi et d’autres utilisaient la FFC à F/3.3 que je pensais être tranquille. Mais depuis que j’achète du matériel astro, j’ai appris à mes dépends à relativiser les opinions des uns et des autres. Est-ce que certains exemplaires sont ratés (pourquoi pas), est-ce que la formule optique a changé secrètement (cela arrive), est-ce que certains observateurs sont moins exigeants que d’autres (oui assurément), je n’en sais rien. En tous cas maintenant je ne crois que ce que je vois .

Share this post


Link to post
Share on other sites
hello

"Moi j’en ai longuement testé une à F/4, à des grossissements de 3 à 4x, et l’aberration de sphéricité était évidente"

heu tu l'estime à lambda sur combien le défaut?

bon bon bon je me sauve j'ai un télescope à tester avec un zygo, un SH un roddier et le fauxcul de Vernet

Bonne journée

Erick

Share this post


Link to post
Share on other sites
Lambda/8 est dans la bonne moyenne des instruments du commerce.

A lambda/10, je suppose qu'on a une optique au polissage un peu plus poussé, à moins qu'il ne s'agisse que d'une optique triée ?

Comme ça, a priori, j'ai le sentiment qu'on reste sensiblement dans la fourchette de tolérances courantes.

En revanche, je confirme si on retouche une optique chinoise à lambda/7 et légèrement astigmate, et qu'on la passe à lambda/17, la différence saute aux yeux !

Share this post


Link to post
Share on other sites
jldauvergne a écrit :
"Comme tu dis entre un "vrai" L/8 et un "vrai" L/10, bien malin qui fera la différence "

Il me semble qu'en faisant un star test, on peut voir la différence de qualité entre un L/10 et un L/8. Cela m'a de plus été confirmé par JM Leclaire. Sur le mien, qui est à L/8, on voit que les figures intra/extra ne sont pas tout à fait identiques. Elles révèlent un petit défaut de sphéricité que l'on peut voir d'ailleurs sur le bulletin de contrôle. A L/10, j'imagine que les figures intra/extra doivent se ressembler davantage.

Share this post


Link to post
Share on other sites
quote:
jldauvergne a écrit :
"Comme tu dis entre un "vrai" L/8 et un "vrai" L/10, bien malin qui fera la différence "

Il me semble qu'en faisant un star test, on peut voir la différence de qualité entre un L/10 et un L/8. Cela m'a de plus été confirmé par JM Leclaire. Sur le mien, qui est à L/8, on voit que les figures intra/extra ne sont pas tout à fait identiques. Elles révèlent un petit défaut de sphéricité que l'on peut voir d'ailleurs sur le bulletin de contrôle. A L/10, j'imagine que les figures intra/extra doivent se ressembler davantage.



Tout dépend de quoi on cause, tout ce qui a été dit ci dessus montre les disparités de PTV constatés selon les moyens de contrôl au final on s'y perd comme le montre ta réponse. JML a raison, c'est certainement vrai par rapport aux mesures Foucault, je lui fais confiance. Moi je parle par rapport à des mesures interfero, c'est pour ça que j'ai mis entre guillemet "vrai". A mieux que L/5 PTV les défauts deviennent généralement difficiles à voir au star test.
Ce sont deux affirmations exactes mais chacune dans leur référentiel. Dans tous les cas parler de RMS ou de Strehl serait plus simple pour tout le monde. Je pourrais redire la même chose en disant "bien malin qui ferait la différence entre L/50 et L/60RMS au star test". Quelque soit le moyen de contrôle utilisé je pense que tout le monde sera d'accord. Personnellement au delà de L/30 RMS au star test je suis largué.

Share this post


Link to post
Share on other sites
« La différence en visuel pour différents PV selon orion optics..... ça vous parait réaliste? »

Non pas vraiment… comme ca me laissais franchement sceptique je suis allé voir ce que ca donnait sous Aberrator…

J’ai donc simulé Saturne pour un 300 F/4 avec 25% d’obstruction, ca correspond en gros au standard chez OO…

L’image de départ, une image du HST réduit à 10 pixels/ seconde d’arc :

Puis l’image simulé pour un 300 :

Avec de haut en bas :

L’image parfaite, sans défaut
L/10 P.V. soit L/47 RMS avec un Strehl de 0.98
L/8 P.V. soit L/37 RMS avec un Strehl de 0.97
L/6 P.V. soit L/27 RMS avec un Strehl de 0.95
L/4 P.V. soit L/18 RMS avec un Strehl de 0.89

Sachant que pour cette simulation, j’ai mis un défaut d’astigmatisme, qui dégrade plus l’image qu’un défaut d’aberration de sphéricité, que le ratio entre P.V. et RMS est de 4.6 en moyenne, ce qui est logique pour un défaut d’ensemble, alors que les bulletins de 00 montrent un ratio de 6 à 7 en moyenne pour ceux que j’ai vu, donc leur P.V. devrait avoir encore moins d’influence sur l’image que cette simulation…

On voit que entre L/8 et L/10, on gagne seulement 1% sur le Strehl, ca me semble chaud chaud chaud pour voir cette différence en visuel…

Sinon pour préciser, au Foucault, ca correspondrait successivement à des L/15, L/12, L/9, L/6 P.V. à la louche, pour ceux qui sont perdus

[Ce message a été modifié par David Vernet (Édité le 05-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
"Bref pour moi impossible de faire un choix sur cette seule base sur des écarts en qualité aussi faibles sur le P.V."

Je n'ai pas tout lu mais je suis parfaitement d'accord avec cette phrase de David Vernet.

Aussi, pour avoir vu certains bulletins d'Orion Optic, çà me paraît des fois trop beau pour être honnête. Ceci-dit, ces instruments ne sont pas mauvais, j'ai testé un 200 mm en version lambda/6 (un changement du PO d'origine par un Moonlite a été effectué afin de conserver la collimation) et en planétaire c'était vraiment pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Grenoblois : Oui, faut vendre du lambda...

En même temps, on vient de me passer en privé 2 interféros de chez OO qui montrent que sur certains miroirs venant de chez eux, il y aurait un mamelonnage assez important...
Dans ce cas je préfère largement la qualité L/6 sans mamelonnage, que la qualité L/10 avec un mamelonnage à L/10…
Comme quoi le lambda ne fait pas tout, et se limiter à faire rentrer les optiques dans les clous pour que ca passe bien à l’interfero sans se préoccuper des états de surfaces, c’est un peu con…

Share this post


Link to post
Share on other sites

"
jldauvergne a écrit :
"Comme tu dis entre un "vrai" L/8 et un "vrai" L/10, bien malin qui fera la différence "
Il me semble qu'en faisant un star test, on peut voir la différence de qualité entre un L/10 et un L/8. Cela m'a de plus été confirmé par JM Leclaire. Sur le mien, qui est à L/8, on voit que les figures intra/extra ne sont pas tout à fait identiques. Elles révèlent un petit défaut de sphéricité que l'on peut voir d'ailleurs sur le bulletin de contrôle. A L/10, j'imagine que les figures intra/extra doivent se ressembler davantage.
"

Lastronome, la mesure dont tu parles pour ton instrument est pour le primaire ou bien pour l’ensemble ?

En tout cas, on voit que les esprits évoluent (faut quand même 5 pages), on va dire que si JLD remplace dans sa phrase « vrai » par « la mesure que j’ai effectuée tel jour dans telle condition avec tel moyen de test » tout le monde sera content, et avec David il se feront la bise

Le résultat de cette mesure n’est pas bien comparable avec celui d’un autre instrument testé 6 mois avant, mais ça donne grosso modo (au moins autant que pour le foucault) une idée à un instant t de la qualité d’un instrument.

Erick

[Ce message a été modifié par ebondoux (Édité le 05-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Alors oui, je dois être plus précis.

Il me semble qu'en faisant un star test, on peut voir la différence de qualité entre un L/10 de chez OO et un L/8 de chez OO. Sur le mien, qui a un miroir primaire OO à L/8 PTV, on voit que les figures intra/extra ne sont pas tout à fait identiques. Elles révèlent un petit défaut de sphéricité que l'on peut voir d'ailleurs sur le bulletin de contrôle Zygo. A L/10, j'imagine que les figures intra/extra doivent se ressembler davantage.

Sachant que chez OO, les PTV sont déterminés à l'interféro.

Cela semble contredire ce que tu dis Jean-Luc, qu'à mieux que L/5 PTV les défauts deviennent difficiles à voir au star test. Ou alors c'est que mon miroir n'est pas à L/8 PTV interféro.

[Ce message a été modifié par Lastronome (Édité le 06-03-2009).]

Share this post


Link to post
Share on other sites
Question à 2 balles, ce petit défaut d'aberration sphérique est dans quel sens? Sur-correction? Sous- correction ?
Dans le même sens que sur le bulletin ?
Faut voir aussi que l’on peux avoir souvent un petit défaut d’aberration sphérique qui s’entretient thermiquement. Il est également intéressant de croiser avec un Ronchi, car un star test peut s’avérer assez piegeux dans l’interprétation de l’aberration sphérique, notamment avec le piège de la veine d’air plus froide autour du secondaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this