serge vieillard

l'éclipse d'Argentine, la coquine !

Recommended Posts

Advertising
By registering on Astrosurf,
this type of ad will no longer be displayed.
Planetary Astronomy
Observing, imaging and studying the planets
A comprehensive book about observing, imaging, and studying planets. It has been written by seven authors, all being skillful amateur observers in their respective domains.
More information on www.planetary-astronomy.com

Merci beaucoup pour ce retour d'observation ;)

 

Les dessins sont magnifiques. Bravo :)

 

XaVs

Share this post


Link to post
Share on other sites

Superbe compte-rendu ! On peut vivre l'ambiance de l'éclipse en lisant ton récit. Je ne pouvais pas demander mieux pour m'occuper en attendant mon vol à l’aéroport de Santiago :) Et bien sur, le dessin de la totalité est sublime, ça rend vraiment bien ce que je voyais dans les jumelles.

 

J’étais à quelques kilomètres au Sud de vous, et je n'ai pas remarqué les nuages sur les sommets au moment du coucher de soleil, seulement la neige soufflée par le vent. En revanche, le coucher de soleil c’était avec le filtres pour nous, trop brillant pour mes yeux.

 

J'imagine qu'il y a des dessins de ciel profond / voie lactée qui vont suivre :)

 

jf

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très bien !

Pour situer l'action, nous étions là:

Eclipse__2019.07.02__20:41:05TU__Argentine__Bella-Vista__Ensemble__P.Strock__A2.JPG

30,45706 S - 69,28631 O       21:41:05TU   (Jpeg vite fait...)

Pierre

Edited by Strock Pierre

Share this post


Link to post
Share on other sites

Majestueux...

 

Il y a 6 heures, Toutiet a dit :

Superbe, mais combien de C02 tout ça...? :(

 

Pas faux, mais à choisir  je préfère 100x voir quelques dizaines d'astrams prendre l'avion pour aller voir une éclipse, la documenter, éventuellement diffuser au plus grand nombre ce qui a été vu, que voir des millions de touristes prendre également des centaines d'avions pour aller s'échouer à la Costa Blanca dans l'unique but de revenir couleur homard cuit, de bouffer et picoler en mode all-inclusive. L'excès il est là à mon humble avis.

  • Like 6

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci  à tous !

 

quand au CO2..................... mea culpa:(

mais, sauf à aller chercher des éclipses totales en bateau en bois et voiles de coton cachoutées, puis sur terre de monter une caravane de yaks, de lamas ou de mules; j'sais pas trop comment faire. Peut-être qu'il ne faut pas aller voir les éclipses - comme beaucoup d'autres choses par ailleurs - ou mieux encore, de ne pas exister pour tendre vers un bilan nul.... 

 

Edited by serge vieillard
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut Serge,

 

un dessin avec moins "d'irrégularités" que pour les précédents (ce que tu confirmes dans ton texte), mais peut-être davantage de nuances.

Coup de coeur pour le dessin avec le bout de montagne et ses plumets de neige !

 

Fred.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben ça alors. Je ne sais pas comment tu fais mais c'est magnifique. C'est assez différent de ce que j'ai vu aux jumelles en terme de dynamique, mais je suppose que c'est volontaire. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, serge vieillard a dit :

mais, sauf à aller chercher des éclipses totales en bateau en bois et voiles de coton cachoutées, puis sur terre de monter une caravane de yaks, de lamas ou de mules; j'sais pas trop comment faire. Peut-être qu'il ne faut pas aller voir les éclipses - comme beaucoup d'autres choses par ailleurs - ou mieux encore, de ne pas exister pour tendre vers un bilan nul....

Je crois me souvenir d'un professionnel qui avait fait ça (pour des transits de Vénus), au XVIIIe siècle, Legentil de la Galaisière qu'il s'appelait : c'était plutôt "de la galère" qu'il aurait dû s'appeler ! ;) Je suppose que Serge n'a pas souhaité réitérer cet exploit (et je peux le comprendre). En tout cas, ces dessins valent bien leur équivalent en CO2, et il ne reste plus qu'à planter quelques arbres pour se racheter... :ph34r:

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci

 

oui Fred,

celle-ci était franchement moins explosive que les précédentes, bien plus douce, quasi "discrète", moins exubérante, ce que corobore l'avis de Jean-Luc. Oui,  les contrastes sont réhaussés pour mettre en évidence cette texture ténue - mais toutefois bien perceptibles. A noter qu'à ce jour, il n'y a pas beaucoup d'images montrant des structures étendues complexes et tourmentées (on attend les oeuvres de Druckmuller et autres artistes du genre...)

 

Jean-Luc,

il me semble intéressant de répondre à "comment c'est fait", car en effet, cet exercice chronométré ne s'improvise pas.

Ben c'est assez simple : j'm'entraine ! un mois avant l'évènement, je dessine et redessine plein d'éclipses d'après des photos détaillées et pas cramées. J'essaye de "comprendre" comment c'est foutu, d'analyser les formes, les nuances que peuvent prendre panaches et plumets, Ce faisant, je gagne en précision de trait mais aussi en rapidité d'exécution. Quand cette première étape est "maitrisée" (plus ou moins, elle ne l'est jamais !!!), je passe au même genre d'exercice mais dans le delai imparti par le phénomène à venir, ici 2 minutes et demie. et celà avec un réel souci de passer plus de temps à observer et analyser l'image qu'à avoir le nez collé sur le papier, ce qui demande un certain "effort". Les traits sont donc jetés de façon schématique, quasi en aveugle, en les positionant le plus précisément possible et en notant leurs particularités propres (les angles, les inflexions, les concavités, etc) , avec le maximum d'informations retenues en mémoire. Dès le 3° contact, je place tous les détails mémorisés sur cette esquisse, , ce qui dure environ une dizaine de minutes (après, ça se dilue dans l'esprit et on n'apporte plus rien de représenatif). Reste ensuite en prenant le temps les travaux de finition, mais toujours en respectant ce tracé préalable (il n'y a rien de plus, seul le crayonage est peaufiné en prenant le temps nécessaire).

Cela étant, l'observation à la Swaro, c'est franchement pas mal, infiniment mieux qu'aux jumelles (à mon avis trop conseillées pour cela). Et que dire de la vision au télescope !!! J'ai convaincu le Jean-Françoué à monter son T250 pour l'occasion et ce fut pour lui une  vraie révélation, une toute autre vision.

  • Like 2
  • Love 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, yapo a dit :

Je crois me souvenir d'un professionnel qui avait fait ça (pour des transits de Vénus), au XVIIIe siècle, Legentil de la Galaisière qu'il s'appelait

 

 

Un certain Mr Cook l'a fait aussi ....

 

5d25e62261742_NorfolkTransitdeVnus.jpg.230eacc46a3e07b504813a598b853644.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par les balloches du cornu !  vindiou quelle belle aventure ! Et superbe reportage. 

Cela valait la peine de faire ce long périple entre experts.

Je jalouse ta patience pédagogique face à la pollution... Celles récurrentes de posts de prêcheurs  d'estaminets carboxylophobes. :-) 

Edited by marco polo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il était là plus précisément... :D

argentine-020719-19h13b.jpg.b7d63edcf28f302ef3f5837ba0f7bcc0.jpg

... à 8min du premier contact.

 

Sinon c'est vrai que la couronne et même les protus m'ont parru pas très contrastées en comparaison avec l'éclipse d'aout 2017: structure pas très renforcées et protus un peu perdue(s) dans le fond jaunâtre de la basse couronne.

eclipse-020719-278mmf3b-8085.jpg.494745d68ead2d9a8e31b7f69867c8e2.jpg

Nicolas

  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Extraordinaire :) magique :) féérique :)

Merci Serge ;) j'ai l'impression d'avoir vécu cette éclipse avec vous :)

Bonne soirée,

AG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nicolas, dis que c'est photographié en afocal sur un Dob-Newt 200 ! C'est déjà extraordinaire de faire ça !

Pierre

PS: Mais "Jaunâtre", je suis pas trop d'accord. Blanc, ,oui!

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui... c'est fait avec un powershot juste placé derrière l'oculaire du télescope montré juste au-dessus... qui a survécu à quelques toles ondulées des 4500km de routes et surtout pistes jusqu'à 5000m d'altitude...

(on dira sinon blanc-crême plutôt que jaunâtre, d'accord?)

Nicolas

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, biver a dit :

Sinon c'est vrai que la couronne et même les protus m'ont parru pas très contrastées en comparaison avec l'éclipse d'aout 2017: structure pas très renforcées et protus un peu perdue(s) dans le fond jaunâtre de la basse couronne.

C'est exactement l'impression que j'ai eu. Au jumelles les protus me sont apparues quasi blanches à cause de la luminosité de la couronne. La vision dot être différente au télescope.

Sur ta photo par contre la couronne est moins contrastées que ce que j'ai vu aux jumelles. Il doit y avoir une explication physiologique à ça je suppose. 
Ta photo est proche de ce que j'ai vu dans la basses couronne, mais le dessin de Serge est plus proche de ce que j'ai vu au delà de 0,2R solaire. 

Edited by jldauvergne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, biver a dit :

(on dira sinon blanc-crême plutôt que jaunâtre, d'accord?)

pareil, j'ai eu une sensation assez neutre en couleur, mais j'avoue sans me poser cette question là spécifiquement en observant. Je me suis mis en mode 100% contemplatif. 
Mais j'imagine que ça dépend de l’œil de chacun et que le fond de ciel bleu doit avoir une forte influence sur la perception.
Des photos doivent pouvoir donner une indication de la couleur objectif en partant des raw. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Super !!

 

pour le CO2 effectivement on ne peut plus dire que ça ne mérite pas réflexion, mais, loin de vouloir donner des leçons, idem pour moi : je ne peux pas me passer d'aller vadrouiller en montagne l'été !

Ca me mortifie de balancer pollution et CO2 pour mon simple plaisir égoïste, mais j'essaie de réduire tout le reste dont je peux me passer.

Edited by etoilesdesecrins

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, oui, et encore oui !

 

C'est bien simple : si je veux montrer à quelqu'un l'aspect qu'avait l'éclipse, je lui montre le dessin de Serge. C'était déjà le cas il y a 2 ans pour l'éclipse aux États-Unis, ça l'est encore ici. Aucune photo n'est aussi fidèle que ça.

 

Tout à fait d'accord avec l'aspect de celle-ci et sa comparaison avec celle des USA : elle a eu un côté plus doux, sous un ciel moins noir. Pour ma part je l'ai observée depuis le Chili, mais je retrouve exactement son aspect.

 

Merci infiniment Serge pour ce témoignage d'une précision chirurgicale !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By Nicolas-E
      Bonjour à tous,
      Le tri et le traitement des séquences est enfin terminé
       
      Image du 19/01 présentée à une résolution de 0,3"/pixel
      Lunette 150mm avec d-erf 160mm + quark chromosphere et asi 1600MM. J'avoue aussi avoir rajouté dans le montage un filtre uv-ir cut. Visuellement, on constate une amélioration du contraste.
       
      Le seeing était cependant très moyen, cela se voit car l'image est moins fine que la dernière fois.
       

    • By soleil rouge
      Salut les amis
      je vous présente ma nouvelle lunette solaire de 80 mm .
       
      A l'origine , c'est une lunette Bresser 102 /460 mm de focale.
      j'ai installé un filtre baader D cool ERF de 90 mm avec un diaphragme de 80mm soit 80 mm reel .
      ce qui me donne un rapport d'ouverture F/D de 5.7 
       
      a l'intérieur j'ai installé le module FP du PST que j'ai depuis 15 ans, ( il faisait parti des 10 premiers PST importé a l'époque par Galileo sans numero de référence  et sans réglage )
      sur un renvoi coudée j'ai installé un BF 10 coronado et a la sortie un filtre anti IR/UV.
       
      Malgré le court rapport F/D cela fonctionne a merveille, j'ai le disque solaire en entier et la bande Halpha et visible intégralement sur l'ensemble du disque  et le gain de résolution est enorme
      je peux grossir jusqu'à 100 x sans probleme avec oculaires zoom lunt et televue . les images visuellement sont nettes disques protubérances visibles en meme temps sans aucun effets spots .
      mais je peux aussi en réduisant la longueur de la lunette , ce qui est possible avec la Bresser qui peut a volonté s'allonger ou se réduire pour la mise au point .
      mettre une Barlow a la sortie , ce qui marche aussi parfaitement et me permet des grossissements lorsque la turbulence est faible de 150 x.
       
      Le Filtre ERF est installé a l'intérieur d'un barillet d'un telescope de 115 /900 de l'époque , le diamètre intérieur correspond parfaitement au pare bué de la lunette Bresser .
      Des ressorts me permette d'incliner a volonté le filtre ERF et me permet aussi d'évacuer la chaleur éventuelle grâce au barillet qui lui sert de support.
       
       
      Voici la lunette et quelques photos depuis mon smartphone Galaxie 7 , photo unique , car je ne sais pas faire de compositage, ni utilisé registax , d'où photo unique prise a la main derrière l'oculaire  tenu a la main , bon c'est pas top , mais cela donne des résultats surprenants .
       
       
      mais l'image est deja prometteuses pour la photo.
       
      Andre
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       
       




    • By hamilton
      Bon, la bande-annonce est un brin mégalo-taquine, mais je ne suis pas dupe, soyez rassurés 
       
      Mes proches me disent déjà " Et le pire, c'est qu'il y croit ! " quand je m'amuse à endosser des rôles , ou imaginer en direct des situations dans lesquelles je suis en vrac, le héros, le découvreur, primé au Festival des branquignoles,  quand j'échange avec le Ciel ou le Père Noël ; Mais " y croire " est pour moi une vertu, et elle le fut...je le crois encore, dans ma vie professionnelle et dans mes explorations amoureuses des différentes formes d'expression. 
      Y croire, ça n'est " s'y croire ". Une petite dose d'auto-dérision ne nuit pas à l'estime de soi, c'est même salutaire...croyez moi ! 
       
      ( je dédie la superproduction à venir à René Astro 😘 , l'un de ceux qui sur ce forum, me permettent de croire encore un peu à un petit talent, qui n'est certes pas celui d'Achille 🙄🌌🚀👁‍🗨🌈⁉😏🌛🔭😳😲🦾
       
      Amitiés 
       
       
    • By hamilton
      S'aérer, sentir la fraîcheur de l'air de  janvier s'insinuer dans les naseaux, jouer sa musique de légers frissons dans notre corps engourdi du trop plein de la tiédeur de notre foyer…🤗☺🚀🗻❄⛄
       
      La maison  libère une fumerolle  blanche depuis la cheminée de son toit encore enneigé il y'a deux jours.
      Chaque jour d'hiver,  un nouveau souverain pontife semble être ainsi élu, et plaise au ciel que ce pont jeté avec les éléments nous attire leurs faveurs !
      Images d'hiver donc, on part un peu voûtés sous nos frusques de saison, frileux d'abord, joyeux ensuite de cette sortie revigorante, mais soucieux cependant de ne pas " dépasser l'heure " .
       
      Maudit virus, nabot microscopique dézingué d'un coup de gel , qui n'est même pas une simple poussière au regard de l'Univers, et qui tyrannise, empêche de respirer, de sentir, de goûter, d'embrasser qui vous voulez.
      S'il n'est même pas une poussière, que sommes-nous alors aux yeux de l'Univers, menacés que nous sommes par cet insignifiant Grand empêcheur de vivre libre, et qui défie la grande Humanité ? 
       
      Bon assez de nos maux, les mots pour le dire et me libérer provisoirement d'un trop plein de questions seront aujourd'hui remplacés par cette déambulation pleine d'espoir d'être pleinement à cette fin de journée.
      L'appareil à figer l'instant est placé autour de mon cou, un peu rétif sous mes doigts gantés que je devrai libérer chaque fois que je capturerai des photons. Le froid ou les photons : il faut choisir ! ⛅🌒🌛🌞❄📷
       
      Allons-y !
       
       
      Elle est déjà là : nous échangeons brièvement avec le voisin lui aussi libéré, et l'air de rien, entre deux " y'en a marre, c'est fatigant , faudra qu'on prenne l'apéro..."  , Clic-clac pour l'éternité 

       

       
       
       
      Sur ce coup, ça ira, mais il faudra jouer renard avec Madame qui tolère mes velléités photographiques pour cette promenade minutée à condition que je ne mette trois plombes à chaque fois !  ( la vie d'artiste ...vous savez les copains  )
       
       
      Le ciel sonne l'heure du couchant, ça doit être chouette, là-bas, au bord de la Loire ! 
       

       
      Nous passons par le petit centre ville."  Maison du peuple " ,  mairie, marché couvert , je vise un peu au jugé tout en marchant, rapport à mes obligations de marcheurs contre la montre ... 
       ( je crois que je l'ai, "elle" dans le champ ennuagé )
       

       
       
       
      Une petite dernière avant la Loire, une halte qui me coûte déjà 50 mètres avec l'avant-garde inflexible sur les horaires (  " pour une cheminée , faut pas exagérer " !  )
       

       
       
      La vache !
      C'est beau à voir, c'est comme si on redécouvrait ces rivages qui dans le ciel d'été et son soleil trop haut s'affadissent  et se consument d'une lumière brûlante 
      Le bridge Sony fait ce qu'il peut, mais je lui demande l'impossible 🙄🤩😪
       

       

       
       
       
      Il y'a là comme une flamme qui brûle dans le fleuve, et sur le coin gauche du cadre, une sorte de rapace cotonneux va fondre sur l'horizon ?
      Drôle d'instant sorcier...
       

       
      L' heure déjà de quitter le rivage, à regret...
       

       
      De l'autre côté du pont, c'est le Cher, avec ses bâtisses massives en ombres chinoises 

       
       
      Retour par le petit centre ville, pas de loin de la "maison du peuple ", une autre maison qui veille en silence sur les administrés , sauf quand elle leur sonne les cloches !
       
       

       

       
       
       
       

       

       
      Le croissant se glisse vers un autre horizon, c'est l'heure de prendre congé 
       

       
       
      Message à Baroche, mon helvète complice :encore raté pour un transit ! 
      et pour clore cette balade aussi 
      Il est déjà l'heure les amis....
       

       
       
    • By MICALEF
        toujours dans mon delire   solaire  , ce matin  avec rien d'autre  que mon 450d 
       
            mica 
       
                               
       




  • Upcoming Events