Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu le plus aimé le 09/12/2017 dans toutes les zones

  1. 6 points
    Salut à tous, Après la version sho : http://www.astrosurf.com/topic/116029-ngc7635-sho-25h/ Les fulls et sliders de couches ici : https://www.max-astrophotographie.fr/ngc7635bubblenebula voici la Hoo sur laquelle j'experimente de nouvelles choses, deux version la première avec des rouges peut-être un peu plus orangés. Et les fulls : https://forum.albe.club/download/file.php?id=3381 https://forum.albe.club/download/file.php?id=3380
  2. 5 points
    Hello Le soleil se levait à peine et la lune me faisait un clin d'oeil, alors j'ai sorti vite fait la Star Adventurer le Canon avec le Tamron 150-600 x2. La dernière fois, j'ai recadré les brutes une à une, car ça avait dansé, et cette fois-ci j'ai utilisé PIPP (une première pour moi). Davantage d'explications ici : http://astrob.in/325137/0/ Carte technique Instrument ou objectif: Tamron 150-600mm f/5-6,3 Dİ VC USD Imageurs: Canon 80D Monture: Skywatcher Star adventurer Logiciels: PIPP - Planetary Imaging PreProcessor v2.5.9, Registax 6, AS!3, Photoshop CS6 Résolution: 4024x4000 Date: 9 décembre 2017 Images: 94 --
  3. 4 points
    Bonjour , juste la vue de ce matin, bonne chance pour vous
  4. 2 points
    Hello J'ai profité des promos de fin d'années pour acquérir l'objectif TAMRON SP 150-600 G2... et du teleconverter 2.0x. Après une prise en main dans la journée, mon premier vrai essai fut bien entendu sur la lune. Avec mon Canon 80D APSC, et le doubleur de focale, je me retrouve donc avec un équivalent focale de 1920 mm. Mais je n'étais pas tout à fait prêt, car j'ai fixé le Canon avec ses 2,5 kg d'accessoires sur la rotule ball Joby BH2 montée sur la Star Adventurer. C'était un peu branlant... Il me faudrait une autre tête, même si je devrai, par la suite, utiliser la grosse monture iOptron de la lunette. Davantage d'infos ici : http://astrob.in/325057/0/ Carte technique Instrument ou objectif: Tamron 150-600mm f/5-6,3 Dİ VC USD Imageurs: Canon 80D Logiciels: Adobe Camera Raw, Photoshop CS6 Résolution: 3082x3253 Date: 7 décembre 2017 Images: 70
  5. 2 points
    Salut à tous, Voici des premiers jets sur la bulle en en Sho au C8EdgeHd et Atik4000, je voulais ajouter du Ha mais je n'ai pas retrouvé un ciel aussi favorable en terme de seeing et j'avais peur de dégrader ce que j'avais déjà. J'avais aussi prévu de faire du rvb pour les étoiles mais malheureusement le retour de la flt et la trop grosse envie de faire des essais à eu raison de moi. J'ai passé trop de temps sur le traitement j'ai perdu un peu le fil, je crois que j'ai pas mal fait monter le bruit... Je pense que j'arriverai à reprendre avec vos avis.... Les fulls et sliders de couches ici : https://www.max-astrophotographie.fr/ngc7635bubblenebula Astrobin : https://www.astrobin.com/324769/B/?nc=user Voici deux versions, 25h de pose traitées avec Pixinsight et Photoshop, conditions en dessous des images dans le tableau :
  6. 2 points
    Salut, j 'étais parti faire un peu de solaire,( sans tache) puis une petite compagne est venue, j ai pas pu me retenir. ed 80 foyer canon 1100 d Ne me criez pas dessus, c est pas de l astro, je sais, mais je vous promet de vous faire une belle M 42 bruno
  7. 2 points
    ok, ici, c est dégeu, pris complètement à contre jour. Canon 1100 d, monté sur ED80 au foyer. Distance, plus de 150 m. Vitesse... 1/400 100 iso
  8. 2 points
    Lien vers le post Astrosurf : http://www.astrosurf.com/topic/116060-la-bulle-au-c8edgehd-en-hoo/?tab=comments#comment-1483141 Instrument ou objectif: Celestron C8 EdgeHD Imageurs: Atik 4000 Monture: SkyWatcher AZ EQ6 GT Instrument de guidage: Starlight Xpress OAG Caméra de guidage: iNova Pla-M Réducteur/correcteur de focale:Celestron Edge f7 Focal Reducer Logiciels: Adobe Photoshop CC 2015, Software Bisque The Sky X Pro, Pixinsight 1.8, PHD guiding phd-guiding Filtres: Baader Ha 2" 7nm CCD, Astronomik O3 12nm 2", Astronomik S2 12nm 2" Accessoires: Starlight Xpress SX USB Filter Wheel 5 x 2" Résolution: 2032x2015 Dates: 31 octobre 2017, 15 novembre 2017, 16 novembre 2017 Images: Baader Ha 2" 7nm CCD: 33x1200" -20C bin 1x1 Astronomik O3 12nm 2": 16x1800" -20C bin 1x1 Intégration: 17.0 Heures Darks: ~20 Bias/offset: ~1001 Âge moyen de la Lune: 21.74 jours Phase moyenne de la Lune: 31.77% Echelle d'obscurité de Bortle: 4.00 FWHM moyenne: 2.30 Température: 5.00
  9. 2 points
    Et un exemple pour le fonctionnement avec une rotule Manfrotto 393 un bon model robuste :
  10. 2 points
    bonjour tout le monde je sais que mon image est nulle , je voulais juste désamorcer la polemique de m31 ,ben j'ai raté mon coup !!!!
  11. 2 points
    Ouh là Thierry, ça existe des images pareilles ?! C'est un véritable carnage nom di diou !!!
  12. 2 points
    Au cœur de l'hiver martien Opportunity poursuit son exploration hivernale de "Perseverance Valley". À mesure que le mois de novembre avançait, les niveaux d'énergie du rover continuaient à osciller entre 390 et 400 watts-heures, aidés par des petites rafales de vent qui ont, petit à petit, balayé la poussière des panneaux solaires, en raison aussi de sites qui offraient une bonne inclinaison vers le nord. Obtenir plus de temps de liaison descendante avec "Mars Reconnaissance Orbiter" (MRO) a également contribué à améliorer la situation en Novembre. "Mars Odyssey", l'orbiteur principal du rover, effectue depuis quelque temps des tournées plus tard dans la journée. Avec le coucher du soleil se produisant vers 17 heures, heure locale de Mars, et avec "Mars Odyssey" orbitant généralement entre 17 et 18 heures, la connexion UHF du rover a souvent lieu après la tombée de la nuit. Pour compliquer la situation, le meilleur moment pour le travail pour Opportunity, surtout pour prendre des images, est quand l'éclairage est bon, entre midi et environ 14 heures. Depuis que le robot a perdu sa mémoire Flash il y a quelques années et travaille depuis en mode RAM, stockant ses découvertes et données dans cette banque de mémoire à court terme, elle doit livrer chaque jour toutes ces données à la Terre avant la nuit. En effet, la RAM est bien sûr une mémoire volatile, et une fois que le robot s'arrête pour la nuit, les données, ne seront pas sauvegardées et disparaissent. Donc, malgré le froid hivernal, quand Opportunity doit se connecter à "Mars Odyssey", le robot n'a d'autre choix que de terminer son travail et de rester éveillé pour que l'orbiteur puisse récupérer les données. Et cela exige pas mal d'énergie. Comme signalé dans mes messages précédents, John Callas a négocié pour Opportunity des passes de MRO tous les deux jours (MRO est normalement réservé à Curiosity), passages qui interviennent plus tôt dans la journée martienne. Lorsque le mois de novembre a pris fin sur Endeavour,, le rover affrontait des températures avoisinant -96 degrés Celsius.. Le solstice d'hiver s'est produit sur le sol 4915 (20 novembre 2017). Les niveaux d'énergie du rover s'améliorent, principalement en raison du nettoyage d'une partie de la poussière des panneaux solaires par les vents. Néammoins les sols 4906 (11 novembre 2017) et 4915 (20 novembre) ont été consacré à la recharge des batteries. Le rover poursuit une vaste campagne d'imagerie stéréo couleur avec la caméra panoramique (Pancam) et de grands panoramas recueillis sur presque tous les sols. L'objectif est de compléter cette campagne d'imagerie avant de passer au prochain point de cheminement plus bas dans "Perseverance Valley". "Perseverance Valley" a été « sablée » pendant des milliards d'années, probablement par un vent dominant qui souffle de l'Est, vers le haut et hors du cratère. Donc, ces signes distinctifs d'érosion en "queues de vent" ne sont pas liés à la sculpture originale de "Perseverance Valley", mais de quelque chose qui est arrivé plus tard. La plupart des membres de l'équipe scientifique restent confiants dans l'hypothèse selon laquelle la topographie à plus grande échelle de la vallée, visible depuis l'orbite, a été sculptée par l'eau sous une forme ou une autre. Considérant qu'opportunity n'est pas encore qu'à mi-chemin de la "Perseverance Valley" il reste encore beaucoup à faire avant que les scientifiques puissent compléter le puzzle. Au sol 4916 (21 novembre 2017) l'équipe a envoyé les commandes au rover pour collecter une mosaïque d'image microscopique (MI) d'une cible de surface, puis pour placer le spectromètre à rayons X à particules alpha (APXS) pour une intégration. Pendant l'intégration de l'APXS, Opportunity a continué de recueillir de vastes panoramas de couleurs du terrain environnant. Ces données d'image font partie d'un modèle numérique complet que le rover est en train d'assembler.. Enfin Opportunity a roulé 14 mètres plus bas sur le sol 4922 (27 novembre 2017) jusqu'au "nénuphar" suivant dans la vallée. Ici Opportunity continuera sa vaste collection d'images et profitera de toutes les cibles de surface . À compter du Sol 4923 (28 novembre 2017), la production d'énergie des panneaux solaires était satisfaisante à 390 wattheures, puis à 406 wattheures au sol 4929 (5 décembre 2017). Sur ce même sol Oppy comptabilisait 45, 08 km parcourus. POSITION AU 27 NOVEMBRE 2017 (SOL 4922) : HAZCAM AVANT -28 NOVEMBRE (SOL 4923) : HAZCAM ARRIÈRE – 29 NOVEMBRE (SOL 4924) : CONTEXTE : NAVCAM – 30 NOVEMBRE (SOL 4925) : PANCAM : 2 DÉCEMBRE (SOL 4927) 3 DÉCEMBRE (SOL 4928) : 6 DÉCEMBRE (SOL 4931) : 7 DÉCEMBRE (SOL 4932) : EXEMPLES DE ROCHES PRÉSENTANT DES « QUEUES D'ÉROSION » : À « La Bajada » (voir message précédent), Opportunity a utilisé son imageur microscopique (MI) pour prendre ces photos des queues d'érosion. Ces imagesfont partie de la preuve visuelle finale qui a conduit les scientifiques à la conclusion que ces roches ont été gravées par une force d'érosion qui, selon la plupart des théoriciens de l'équipe, est le vent. Vue plus générale PanCam (fausses couleurs) :
  13. 2 points
  14. 2 points
    Crop de l'Oeuf du Cygne en pose rapide. Champ entier ici : http://www.astrosurf.com/gallery/image/1390-pk80-61jpg/
  15. 1 point
    La suite de l´article du Figaro : http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/12/07/01008-20171207ARTFIG00252-decouverte-du-plus-ancien-trou-noir-de-l-univers-un-formidable-colosse.php
  16. 1 point
    neuf, enchère, je n'ai pas de raison de penser qu'il était dans un autre état. Uun tel piqué nécessite un parfait alignement. Le rendu distorsion/couleur/relief d'oeil m'a surprise. Le problème de couleur c'est probablement particulier à mon cas mais le reste, c'est surprenant.
  17. 1 point
    Merci my friend Sauveur Mars et Jupiter sont trop petites pour moi Oui, j'ai essayé PIPP et j'ai été étonné de voir toutes les images se caler pile poil. Jusqu'à présent je n'en avais pas besoin, mes séries de clichés étaient déjà apparemment calée. Mais avec le Tamron, je pense que c'est le doublement de la focale qui fait apparemment danser la lune.
  18. 1 point
    Bonjour, moi j'ai bien comparé les prix, entre alie...... et les revendeurs européens, ben j'ai acheté en Grande Bretagne une ZWO. Le prix est exactement le meme ( à 50 euros près) j'étais sur de ne pas avoir de frais de douane, je l'ai eu en 10 jours et elle fonctionne bien... En revanche, jhe suis passé par Global je ne sais plus quoi pour un objectif canon pancake de 50 mm, ça m'a couté pas grand chose, sans frais de douane, et c'est pas une copie... De toutes façons, faut pas se leurrer, les caméras actuellement c'est ZWO et ASI et c'est chinois... donc, favoriser un commerce français, c'est un peu difficile ! Dans un autre sujet, les drones aussi c'est chinois, et acheter sur Aliex.... un drone, c'est 15% moins cher au moins. Je crois qu'il faut pas se boucher les yeux : les grandes entreprises (françaises, américaines, allemandes) font fabriquer leur electronique en chine parce qu'ils travaillent plus vite et moins cher. Je ne vois vraiment pas, pour ces produits en tous cas, pourquoi le client devrait à toute force acheter "français" du matériel chinois. La chose est différente quand on parle d'optique, d'avion de chasse, d'hélicoptères, de vin, de fromages, vous voyez ce que je veux dire.... Eric
  19. 1 point
    Une base en parpaing, puis tube carré pour la structure, puis tole de bardage fixée avec vis autoperforante. Ca sera pas pourri dans 5 ans...
  20. 1 point
    oui, cette image est de qualité, mais, je ne pense pas que le tamron pourra approcher une lulu 600 mm APO,. En tous les cas c est pas mal. bruno
  21. 1 point
    oui, c est une belle lune, bruno
  22. 1 point
    Merci Capt Flam, j'ai commandé chez Miss numeriques Merci Johann
  23. 1 point
    Meuh non, faut pas culpabiliser Mica ... à l'époque j'avais bien fait M51 au 350D, au foyer de mon 400 dont le miroir était gelé, c'est pas mieux ! ...
  24. 1 point
    C'est un modèle qui à de bons retours sur le web parmi les meilleurs rapport qualité/prix. avec 20 kg de capacité. Je viens de vérifier sur le bon coin et on en trouve aussi moin cher https://www.leboncoin.fr/image_son/offres/ile_de_france/occasions/?th=1&q=rotule pendulaire Heureux que cela te convient
  25. 1 point
    ben oui, mais quand je compare la tienne et la mienne, je pleure
  26. 1 point
    Non. Il faut que je retrouve ça, mais ça fait longtemps qu'on a établi une corrélation encore incomprise entre la masse des TN et les bulbes de leurs galaxies, je crois. Je crois me souvenir d'un facteur 400 entre les deux, qu'on retrouve systématiquement, il faut que je retrouve ça. S
  27. 1 point
  28. 1 point
    non non ça pollue rien c'est très instructif ...moi qui pensais tiré trop fort sur les curseurs
  29. 1 point
  30. 1 point
    hé oui Valère ça existe ! le pire c'est que certains trouvent ça superbe ! bon allez je ne pollue pas plus le post de Stephan06
  31. 1 point
    Belle presque irréelle (j'adore el bleu de ton fond de ciel) ! Bravo M'sieur
  32. 1 point
    L'intitulé pour une recherche est "tête photo pendulaire". Normalement on trouve ce genre d'article sur tout les bons sites photos spécialisés, mais attention les prix varies de 50 à 500 € Google : https://www.google.fr/search?q=Téte+photo+pendulaire&rlz=1C1CHBF_frFR745FR746&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwje6uXJwfzXAhUM7BQKHR8jBRcQ_AUICigB&biw=1365&bih=904 Amazon : https://www.amazon.fr/s/?ie=UTF8&keywords=tete+pendulaire+photo&tag=googhydr0a8-21&index=aps&hvadid=155850605743&hvpos=1t1&hvnetw=g&hvrand=8970083030730735066&hvpone=&hvptwo=&hvqmt=b&hvdev=c&hvdvcmdl=&hvlocint=&hvlocphy=9040895&hvtargid=kwd-31964855473&ref=pd_sl_3ewvu4593_b Miss numérique : https://www.missnumerique.com/trepied-rotule-fi-1644-c-180_83.html
  33. 1 point
    bravo pour cette lune dans un ciel bien bleu ! polol
  34. 1 point
    Bonjour à tous, j’ai acquis récemment la monture Sky-Watcher AZ Pronto, et après 3 soirées d’observations, je peux donner un premier avis, espérant que cela sera utile à ceux qui sont intéressés par une monture azimutale légère. J’utilise cette monture avec un télescope Sky-Watcher Maksutov 90/1250. L’ensemble tube avec chercheur + renvoi coudé + oculaire (Omegon SP 40mm) + filtre pèse 1 675 g. Mes impressions ne sont donc valables que pour un système assez léger, et je serai bien incapable de préjuger du comportement de la monture avec une charge plus importante. Par ailleurs, il s'agit d'un matériel destiné à des amateurs à la recherche d'une monture simple et polyvalente. Ce petit test est bien sûr très subjectif car chacun a ses propres attentes en fonction de sa pratique de l'observation astro. Pour le raccord télescope/monture, j’ai ajouté une queue d’aronde avec vis à filetage photo (+ une petite rondelle pour que la vis ne butte pas contre le tube) : https://www.telescopes-et-accessoires.fr/fr/queues-d-aronde/1173-queue-d-aronde-photo-male-orion-pour-skyview-pro.html. Au passage, je souligne l’accueil agréable et les conseils utiles (par téléphone) de la boutique Optique Unterlinden (non, je ne travaille pas pour cette boutique ). - L'assemblage : A la réception du colis, l’ensemble était très bien emballé, arrivé en parfait état. Le montage est plutôt simple et s’effectue en quelques minutes. Je regrette que le manuel fourni soit en anglais, mais celui-ci est bien illustré. Les pièces sont presque toutes métalliques et donnent une bonne impression de solidité. Les molettes des vis de réglage sont en plastique, mais assez grosses et ne semblent pas particulièrement fragiles. L’ensemble paraît assez stable et robuste. Toutefois, le plateau porte-accessoires et les barres de « stabilisation » qui le supportent sont en plastique, cela semble un peu fragile, bien que très utile. Cela n’a que peu d’importance si le trépied reste toujours déplié, mais c’est à mon avis à surveiller en cas de montages/démontages fréquents. Une fois le télescope sur la monture, l’ensemble donne une bonne sensation d’équilibre et de stabilité. Le tube est maintenu fermement avec la vis de fixation sur la queue d’aronde femelle. Annoncée pour une capacité de charge limitée à 3Kg, cette monture se montre peu évolutive et doit donc être réservée à un système assez léger. Elle gardera toutefois son intérêt pour une utilisation nomade car elle est facile à transporter et très rapide à installer. - Pointage, suivi et stabilité : Pour pointer les objets, il faut commencer par desserrer les freins des axes : les vis des axes se montrent alors très accessibles, même avec des gants. Les mouvements des axes ne sont pas vraiment fluides, le premier pointage est donc assez approximatif. C’est à l’aide des vis de réglage fin que le pointage précis se fait (après avoir resserré les freins des axes). Les mouvements à l’aide des vis de réglage fin sont précis et fluides : on pointe très facilement un objet avec un grossissement important (j’ai pu tester jusqu’à 125x). Il est très facile de centrer l’objet dans l’oculaire, ce qui est assez confortable. Le suivi des objets demande une petite prise en main des molettes des vis de réglages fins (une molette pour l’azimut, une autre molette pour l’altitude), mais on s’y fait rapidement, d’autant que les molettes sont très accessibles (grâce aux flexibles fournis) et larges, donc faciles à manipuler même avec des gants. On pourrait seulement leur reprocher la matière (plastique), si on veut chipoter. Jusqu’à un grossissement de 50x, le suivi est très fluide et les vibrations engendrées par la manipulation des molettes de réglage ne sont pas du tout gênantes. Avec un grossissement de 85x et plus, la manipulation des molettes pour suivre l’objet fait un peu trembler l’image dans l’oculaire, mais elle se stabilise rapidement (une seconde environ). L’observation avec des grossissements de 85x et 125x reste donc assez confortable. Je n’ai pas testé de grossissement plus important. Le suivi m’a semblé un peu plus précis et plus doux en azimut (déplacement horizontal) qu’en altitude (déplacement vertical). Toutefois il n’y a là rien de bien méchant. A l’approche du zénith, je craignais que le tube ne « descende » tout seul à cause du déséquilibre et l’absence de contrepoids (certains ont rapporté avoir eu ce problème avec des montures azimutales légères). Ici encore, la monture s’en sort parfaitement et maintient le télescope bien en place sans difficulté : nul besoin de serrer à fond la vis de frein de l’axe d’altitude. Quelques mots de plus concernant la stabilité : La manipulation de la molette de mise au point du tube fait trembler l’image, surtout à fort grossissement. Si la monture est d’une manière générale très bien adaptée au gabarit du télescope, elle n’est toutefois pas en béton armé. Le vent s’est levé lors d’une de mes observations, avec des petites rafales de 30 à 40 km/h environ. La monture n’est pas plus forte que le vent : le souffle fait trembler l’image et rend l’observation impossible. - Position d’observation (La position que je décris ne vaut bien sûr qu’avec un Maksutov et son renvoi coudé) . Proche de l’horizon : L’oculaire étant assez (trop) haut - je mesure 1m72 - il suffit de rentrer un peu les pieds télescopiques pour abaisser l’ensemble et le tour est joué. Si la monture est déjà montée dans sa configuration la plus haute avec sa colonne d’extension, un petit tabouret fera tout aussi bien l’affaire sans même toucher aux pieds. . Altitude intermédiaire : hauteur bien adaptée pour une observation confortable en position debout. . Proche du zénith : l’oculaire est un peu bas pour moi, même avec les pieds sortis au maximum et la colonne d’extension en place. Pour une posture plus confortable, il faut alors rétracter en partie les pieds du trépied et s’asseoir. - En conclusion, Je ne regrette vraiment pas l’acquisition de cette monture, qui a un très bon rapport qualité/prix (179 €). J’en ai bel et bien fini avec les prises de tête du genre « Ah zut, je suis un peu bas. Ah mince, trop haut maintenant ! Etc… ». J’ai eu beaucoup de plaisir à observer et suivre les cratères et les massifs de la Lune, j’ai admiré le double amas de Persée sous un très beau ciel d’hiver, j’ai déniché la nébuleuse de la Lyre… Je pense que l’on peut avoir beaucoup de plaisir à observer avec cette monture, et c'est en tout cas ce que je vous souhaite ! Bon ciel à tous !
  35. 1 point
    J’ai exactement cette monture avec mon petit Mak 102, qui pèse 1,9 kg. Tout est très fluide et sa légèreté ne nuit pas du tout à sa stabilité. Bref une petite monture épatante pour les petits tubes.
  36. 1 point
  37. 1 point
    Euh non, plutôt quelque chose de champêtre, une provoc pour voir qui osera !
  38. 1 point
    Très joli coup cette image, cet objectif a un beau potentiel ! Un seul bémol, le traitement est trop fort, il faut utiliser de l'ondelette bien plus petite voire autre chose à ce grandissement. Le limbe ne doit pas être surbrillant, c'est le test imparable pour apprécier la force du traitement sur la lune.
  39. 1 point
    Beau résultat ! J'aime tout particulièrement la luminosité relativement douce.
  40. 1 point
    Superbe cette lune Gérard. Du très bon qui déboîte! Visiblement ce Sony décoiffe. Un piqué du diable, cette 130 fonctionne du tonnerre. Et des teintes subtiles qui oscillent entre le magenta, le vert, les beiges, cuivres, bleutés et gris... Bel équilibre. Extra! Je me demande si je ne vais pas rajouter un ou deux points de vert à mes prochaines. Pour finir, ne change rien sur icelle, c'est parfait.
  41. 1 point
  42. 1 point
    Superbe résultat avec "juste" un zoom ! Julien
  43. 1 point
    Il donne vraiment bien ce gros zoom. -Jacques-
  44. 1 point
    C'est une Skywatcher avec ses 2 Barlows. (x 1,85 et x 3).
  45. 1 point
    Merci Raymond pour la rotation Sinon pour pas glisser, il existe des têtes abordables qui supportent facilement des supertéléobjectifs :
  46. 1 point
    salut ray ben la tu tapes fort , superbe lune
  47. 1 point
    Bravo Ray ,le tameron et un beau cailloux ,tu peux attaquer aussi du ciel profond avec lui ... superbe piqué d'image
  48. 1 point
    Les informations et la carte technique figurent dans le topic dédié : http://www.astrosurf.com/topic/116055-première-lumière-lunaire-avec-tamron-sp-150-600-x2/?tab=comments#comment-1482991
  49. 1 point
    Et imaginons qu'une majorité le fasse, après tout le monde se plaindrait de ne plus avoir de magasins astro en France !!!
  50. 1 point
    Bsr Cédric, Tu trouveras ci-dessous quelques exemples de photos prises avec mon Set up que je t'ai indiqué dans un post précédent. Sauf M51 qui est avec une lunette guide sur monture EXO2 où était également le Mak, les autres photos ont été prises avec la config comprenant la monture AZ GOTO. ATTENTION CES PHOTOS SONT LA RESULTANTE DE TRAITEMENTS DE PLUSIEURS PHOTOS PRISES AVEC LE MAK 127 SW : CE N EST PAS CE QUE L ON VOIT A L OCULAIRE (SURTOUT POUR LE CP) MEME SI EN PLANETAIRE CELA SE RAPPROCHE ces photos ont été prises à 1.200 m Alt (hors de PL) dans les Pyrénées basques jupiter M42 M51M51M81 Tu trouveras ci-dessous des vidéos de gars plus doué que moi avec un Mak SW : bON FUTUR CIEL