Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 01/23/24 in all areas

  1. 58 points
    Séquence nostalgie, avec des photos retrouvées tout récemment par Philppe Dupouy. C'était il y a tout juste 40 ans, les campagnes ANSTJ, ici en 1984 donc, dans la commune des Plans près de Lodève. Je montrais les premières caméras CCD que j'avais réalisés à partir de barrettes de pixels, la préhistoire de l'imagerie numérique, personne ne faisait cela à l'époque. On aperçois votre serviteur : C'était hyper convivial, super échanges, studieux, on était jeune et beau. Sacré brochette, nombreux on fait des carrières ensuite dans l'animation, responsable à la cité des sciences de La Villette, dans la recherche, dans le spatial (Olivier Saint Pé, Richard Sz, moi même...)... Cyril Cavadore (le logiciel Prism notamment) : Alain Maury, qui a vu bien des choses depuis, et que certains connaissent aussi.. On bossait et on était brillant : On voit mon Apple IIe à coeur ouvert. Pour faire marcher les premières caméras CCD, il fallait souder et programmer en assembleur en effet : un A cette même époque, camp ANSTJ à l'école Sup'Aero Toulouse, où j'avais débauché quelques éléves pour travailler sur les caméras (on restait très tard le soir dans les locaux). Avec Eric Thouvenot (rentré au CNES comme moi), on a fait un truc monstrueux, le Buil-Thouvenot Atlas, des milliers d'images CCD d'objets du ciel profond que personne n'avait bien sur observé (et même encore aujourd'hui) : J'ai un souvenir de ce rassemblement à Sup'Aero : on faisait les acquisition avec un Apple II et on voulait traiter les images sur PC IBM. Problème les systèmes ne se parlait pas, même pas la possibilité de tendre un câble. Résultat : en dictant, on a transmis à la voie d'un ordinateur à l'autre l'intensité des 96 x 96 pixels des images d'alors. Cela à pris des heures en ce relayant. On n'avait peur de rien ! En 1990, votre serviteir lors d'une session des Rencontres de Carcassonne (un gros truc), une époque où il fallait être très persuasif pour faire comprendre que l'imagerie électronique c'était génial , alors que la photographie argentique dominée tout : Les caméras CCD à ce même moment, avec à gauche Daniel Bardin, pionnier de la spectrograohie amateur, et à droite Alain Klotz, devenu professionnel, aujourd'hui à l'observatoire Midi-Pyrénées (TAROT, ...) : Encore une anecdote. Il fallait faire le vide dans cetre caméra pour éviter le givrage du détecteur, déjà refroidi par modules à effet Peltier . Il y avait pas très loin du télescope une pompe à palette de 10 kg. Mais pour donner le niveau de la bricole, l'étanchéité était faite à partir de joints réalisés à partir de... chambre à air de vélo (on les devines en noir dans la photographie). Cela marché moyen, mais ca marché quant même. Les p'tit jeunes avec vos caméras CMOS chinoise, vous n'avez pas connu ça ! Christian Buil
  2. 53 points
    Bonjour voila ma moisson je coptait complété un peu mais le temps a un peu changer ici a Afa Donc Le 27 avec le Mewlon 250 nez de barlow 2.5 dans l'accessoire Jl roue a filtre adc pierro MkII et l'Asi 662 Mc Traitement pour la premiere fois avec ma psf réduite que faite dans la foulé mais plus basse et plus turbulent donc 2024-01-27-1823_4-U-L-Jupiter Taka 2506230_WNR_RD 2024-01-27-1828_1-- 6 --L-Jupiter Taka 250 6230_WNR_RD 2024-01-27-1836_2-U-L-Jupiter Taka 2506230_WNR_RD Le 02 février toujours au Mewlon j'ai commencé hyper tot ciel bleu grâce au goto Toujour traitement Batch Astrosurface psf Réel 1 passe balance auto batch 2 point saturation et local contrast Gif réduit et créé avec Gimp 2024-02-02-1824_6-- 1 --L-Jupiter Taka 2506243_WNR_R Le 03 traitement idem Gimp finition 2024-02-03-1540_0-U-L-Jupiter Taka 250_F0001-0300 2024-02-03-1712_7-U-L-Jupiter Taka 250 6169_WNR_RD 2024-02-03-1734_4-- 15 --L-Jupiter Taka 2506169_WNR_RD Bonne journée et bon ciel
  3. 49 points
    Bonsoir à tous, ce soir humidité et un seeing surprenant....une super soirée Newton 510mm F/4 de construction perso pour la méca du tube.. Barlow APM 2.7 x + Basler 1920-155 + filtre rouge Baader / Traitement sous AS' et Astrosurface. Phil :photoastro.com Les dômes volcaniques de rupes Cauchy / mosaïque de 2 images : On continue avec la région d'Atlas et Hercules Messala et ses rainures -ainsi que Geminus rarement photographiés... Janssen - Fabricius avec crevasses et craterelets. Fracastor sortant de l'ombre... Et le dernier : Pétavius.. Humboldt en 3D
  4. 48 points
    Bonsoir à tous fin octobre je vous avais posté mon bilan de l'opposition 2023 de jupiter...certains avaient gentillement rigolé (n'est ce pas Alain ) en me faisant remarquer que l'opposition n'était même pas passée ! ben oui mais connaissant bien mon climat savoyard, je présumais une fin d'année compliquée... Et effectivement, rien à me mettre sous la dent depuis mi octobre !! Donc j'avais en partie raison... Cependant, dimanche dernier, la météo annonce enfin un ciel clair avec du bon seing! En vallée c'est la purée de pois, on voit pas à 10 mètres ! mais a quelle altitude monte la mer de nuages ? Pour le savoir, je tente le coup et rejoins mon site observation situé à 850m d'altitude. La mer de nuages stagne finalement à...800m je me retrouve donc juste au dessus! paysage superbe que ces 2 images prises avec mon portable peinent à valoriser Une fois installé, je tente jupi. La tubu est bien présente, rien d'exploitable. Puis, vers 19h30, le seing s'améliore soudainement, jusqu'à donner une très bonne image pendant...10 minutes! C'est chouette car si la GTR est absente, l'ombre impressionnante de Ganymède se présente, avec une forme très ovalisée. 10mn plus tard, c'est de nouveau de la bouillie! Quel morceau de chance Bilan: 10vidéos; 9 vraiment très mauvaises et 1 très bonne , c'est l'heureuse surprise Pour la petite histoire, une fois jupi bien plus basse, le ciel est devenu magique, 1 heure 30 plus tard, avec une transparence exceptionnelle du fait de cette mer de nuages qui a bloqué toute la pollution lumineuse des vallées, de Grenoble à Chambéry et Annecy. Et en me^me temps un excellent seing qui m'a permis une vision de fou sur pas mal d'objets, du trapèze de M42 au casque de Thor en passant par toutes les petites NP hivernales... mais cela est une autre histoire! Mais revenons à nos moutons notre jupi T500/2000 sur table équato Powermate 4x caméra 662 C Pas d'ADC, jupi à 58° de hauteur vidéo de 12000 images à environ 110 im/seconde; 2500 empilées avec AS3 Traitement astrosurface et Gimp Température: 5° Humidité et vent nuls Seing allant de beurk à super, puis bof, en quelques minutes , comprenne qui pourra ce qu'il se passe là haut !
  5. 43 points
    Bonjour Comme j'ai passé quelques jours au Pic du Midi cette semaine, j'ai pu faire quelques images de Jupiter. La météo était très (trop !) clémente, il ne gelait même pas la nuit. Pour une fin janvier, il y avait seulement 15° de trop Je n'ai pas eu beaucoup temps avec le boulot de faire beaucoup d'images, mais un soir j'ai pu photographier Jupiter avec un Dobson Obsession de 500 mm à f/5 et une Barlow x3. Les photos ont été prises le 31 janvier vers 20h45, alors qu'Europe transitait devant la planète. Image acquise avec un caméra Player One 662 ; traitement AS4 et Astrosurface. Addition de 800 images sur 3500. J'ai voulu faire une image RVB avec l'ASI 290, mais j'ai manqué de temps pour faire les couches bleues et vertes. Trop de temps perdu à cause du vent qui me faisait sortir régulièrement la planète du capteur. A 7.5 m de focale et avec un tube de 2.5 m de long, c'est galère l'imagerie planétaire quand il y a du vent. Et comme à 21h, je devais récupérer les clients qui passaient la nuit pour leur montrer le ciel, j'ai abandonné et je n'ai que la couche rouge… Patrick
  6. 42 points
    bonjour à tous et à toutes ! après une journée pluvieuse et avant l'arrivée des nuages de nouveau , j'ai pu imager quelques morceaux de lune , pas trop mauvaises conditions mon meilleur théophile pour l'instant aussi dans cette image , je suis content , pis le reste est bon aussi .. à suivre ! CFF 300 f/d de 20 player one 290MM filtre rouge ! As4+ astrosurface Wavelets à 17h41tu : cliquez pour la full version traitée par lucien double vancittert : le trio : bon ciel ! polo
  7. 39 points
    bonjour à tous et à toutes ! de pas trop mauvaises conditions hier soir entre deux gros passages nuageux et des trainées d'avions CFF 300 f/d de 20 asi 462c 44sers de 100s As4 et traitement batch astrosurface ( wiener +wavelets + local contrast + rotation et wb ) merci @Lucien de 17h03tu à 18h18tu : 17h41tu 4x100s : bon ciel ! et une comparaison entre le 20 janvier 2024 et le 1 févier 2024 : paul
  8. 39 points
    bonjour à toutes et à tous ! les prévision étaient mauvaises ,100% de nuages , mais la baisse des températures les a fait disparaître sur place , j'ai eu quelques passages tout de même , mais finalement j'ai bien fait de sortir ! CFF 300 f/d de 20 asi 462c pas d'ADC 31 sers de 100s As4 et Astrosurface mode batch ! de 16h41tu à 17h44tu : 17h24tu 4x100s : 17h33tu 6x100s : 17h40tu 4x100s ! bon ciel à tous ! polo
  9. 37 points
    Hello ! Alors avec @jeffbax, on a hésité à vous la montrer, celle-ci, pass qu'elle est pas finie... J'ai pris l'image avec le télescope de 1 m Omicron C2PU, mais les nuages m'ont empêché de terminer la luminance... Et puis elle est un peu basse, dans la Licorne, pour notre monstre, mais bon, comme d'hab, Jeff a fait des miracles avec les données, épi NGC 2149 est pas souvent photographiée, alors la voilà ! Télescope de 1 m à F/3.2, QHY 600 à -5°C, 4 heures de pose dont 25 minutes de luminance seulement. Mesdames et Messieurs, NGC 2149 !
  10. 37 points
    Bonjour à tous! celles et ceux qui me connaissent et suivent mes posts habituels vont certainement se demander ce qu'il me prend, moi qui image uniquemùent la lune et les planètes ! ben oui mais...ça c'était avant Avant cette superbe nuit de dimanche 4 février. Pour ceux qui suivent, après avoir longuement profité du coucher de soleil juste au dessus de la mer de nuages, depuis mon site savoyard, j'ai pu imager jupi et l'ombre de ganymède dans d'excellentes conditions. Un peu plus tard et une fois la constellation d'orion au méridien, sous un ciel d'encre, jupi était bien trop basse pour être de nouveau filmée. Mais en visuel, le trapèze d'orion était magique, à 300x très peu de turbulence, superbe. Mon pote de club spécialisé imagerie CP me dit alors: et pourquoi n'essayerais tu pas de prendre le trapèze, avec la technique du planétaire ? Je suis un peu sceptique, mon précédent essai ayant donné ça en 2020... Mais après tout, pourquoi pas ? y a du signal, j'ai amélioré la qualité de suivi de ma table équatoriale, les conditions météos sont idéales (ni vent ni humidité, excellent seing)... Sur un malentendu, sait on jamais, ça peut marcher Bon, vu le champ riquiqui de ma caméra planétaire (ZWO 662C), je mets directement au foyer, sans correcteur de coma ni rien; de toute façon je ne prend que le centre du champ. Donc je me retrouve avec 2000 mm de focale et un champ filmé d'environ 9' x 5' seulement La collimation est bonne, la MAP est faite manuellement à l'arrache en s'aidant des aigrettes; on règle le gain un peu au feeling à 290 pour ne pas trop cramer les étoiles du trapèze. Et c'est parti pour du "lucky imaging" avec 5mn de pose à une vitesse d'acquisition de 3 images.secondes. Je prends 2 séries; la seconde s'avère moins bonne, un peu de brise a peut-être trop fait bouger le tube. Voici donc le résultat de la première série, en gardant 800 images (sur les 1000), donc à peine plus de 4mn d'acquisition je dois avouer que je suis très agréablement surpris du résultat ! E, F, G et H du trapèze sont nettement visibles, et plein de détails dans les volutes de la nébuleuse Et merci infiniment à mon pote Anthony pour le traitement qui lui a donné du fil à retordre Suis maintenant prêt à tester de nouveau, avec un peu plus de champ, une MAP et des réglages plus appropriés...
  11. 37 points
    Il y a quelque temps, j'ai eu la chance de pouvoir contempler l'une des plus belles régions lunaires avec le télescope de 1 mètre Epsilon C2PU... J'adore ce paysage. La mer du Nectar et ses cratères fantômes, dont ne demeure que le souvenir figé, comme un dessin qui s'efface lentement sous la pluie silencieuse des météorites et les rayons invisibles du Soleil ; et puis la fabuleuse arène engloutie de Fracastor, dont le rempart nord a finalement renoncé, sombré, après avoir crânement résisté au flot de lave indifférent qui engloutissait tout, il y a fort, fort longtemps, il y a 3.9 milliards d'années... Et puis les trois cratères en majesté, Catherine, Cyrille et Théophile, comme trois pages du grand livre sélénographique, qui nous donnent littéralement un cours d'histoire naturelle, un cours d'érosion au long cours, et puis cette montagne, dont j'ignore le nom, non loin de Théophile, dont l'altitude, au moins à l'oculaire, semble prodigieuse... Alors j'ai installé le Nikon D4 au foyer F/13 du télescope de 1 mètre, et j'ai pris quelques vidéos. Elles sont sous échantillonnées je sais, et un APN derrière un un mètre et pas d'ADC... je sais. Ca m'a rappelé mes débuts au Pic du Midi, en 1980, cette nuit de juillet où j'ai installé mon Miranda Laborec au foyer Cassegrain du télescope de 1mètre, avec dedans une pellicule Kodachrome 64. Voilà, c'est tout, je vous ai fait un montage avec la sonde SLIM, qui vient de se poser dans la région épi un montage avec la photo de 1980 et celle de 2023. L'image est en couleurs, comme d'hab, mais là, j'ai traité seulement les pisquels Vert et Rouge. J'hésite à la refaire en couleurs, mais je vais peut-être craquer. S
  12. 35 points
    Bonjour à tous L'été dernier j'ai eu UNE très bonne nuit, le 19-20 août. J'aurais certainement dû en profiter pour faire quelque chose de plus grand, plus impressionnant, plus vendeur, plus coloré... mais je voulais aussi voir ce que donnait Ludo sur un coin un peu vide, en "Deep Field" Pour la première fois j'ai essayé d'utiliser tout le capteur APS-C ; en Drizzle x2 on arrive à une résolution de 96MP, ça commence à faire beaucoup J'ai soigné la collim du mieux que j'ai pu, mais malheureusement il reste des déformations assez bien visibles dans les coins. Tilt ? Backfocus ? Limites du correcteur ? Alignement ? Flexions ? Autre chose ? Difficile de connaître les coupables, peut être que j'en demande un peu trop. Néanmoins si quelqu'un a une méthode pour régler rapidement et efficacement le tilt, je suis preneur Tout ceci étant dit, je suis quand même super content du résultat. J'ai pu faire 5h30 de prise de vue, et j'en ai gardé 4h, ce qui me permet d'accrocher la magnitude 24 sans trop de doute ; un petit record pour moi. Le seeing était comparable à mes meilleures nuits, et surtout c'est resté stable à peu près toute la nuit. Pour le fond j'ai conservé 14124 images de 1 seconde, avec une FWHM après empilement de 1.0" Pour l'avant plan, 4661 images de 1 seconde, avec une FWHM après empilement de 0.9" Le champ entier ( cliquez pour la Full ) : Et quelques crops pour ceux qui auraient la flemme d'aller voir la full L'objet principal, NGC7253A et B ( Arp278 ) : La jolie galaxie de droite, PGC68543, et ses copines : Et quelques coins un peu intéressants dans le fond. Mais il y en a plein d'autres je vous conseille la balade Cette région est relativement peu imagée. Je n'ai trouvé aucune image comparable en résolution avec celle-ci ; à l'exception notable de Hubble mais dont le champ est concentré uniquement sur les galaxies centrales. Pour le reste, c'est donc à ma connaissance une image avec des détails inédits. J'aime beaucoup la petite galaxie de droite, elle montre des structures très intéressantes malgré la distance. J'y vois une ressemblance avec M101, avec des ce qui semble être des zones actives. Mais ce qui me frappe le plus finalement, c'est le fond. Plus je me balade, et plus je remarque des grandes structures, avec des amas de galaxies, des filaments, et des zones vides. Il faut faire un gros "tri mental" pour ignorer les détails de l'avant plan, et peut être que je suis un peu trop biaisé par ce que j'ai envie de voir, mais j'ai vraiment l'impression de discerner une partie de la "toile cosmique". Bref, j'espère que la balade vous aura plu ! J'ai du faire une grosse pause d'astro depuis l'été dernier mais je devrais pouvoir m'y remettre très vite ( enfin si le ciel veut bien ) A bientôt pour de nouvelles aventures ! Romain
  13. 34 points
    NGC 1514 est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Taureau, à environ 800-1520 années-lumière de la Terre. Elle a été découverte par William Herschel en 1790, qui la décrivit comme "une nébuleuse très singulière, qui ressemble à une étoile de la huitième magnitude, avec une atmosphère légèrement lumineuse, d'un diamètre de 2’. En effet, en lumière visible, la nébuleuse apparaît comme une boule de cristal, avec une étoile au centre, en fait, c'est un système binaire à longue période, d'approximativement neuf ans, qui a été révélé par des observations spectroscopiques récentes. L'étoile la plus chaude est la naine blanche qui a donné naissance à la nébuleuse. Elle a une température de surface de plus de 80 000 K, et émet un rayonnement ultraviolet qui ionise le gaz de la nébuleuse, le faisant briller. L'étoile la plus froide est une étoile normale, qui a une température de surface d'environ 10 000 K, et qui est plus massive, plus lumineuse et plus éloignée que la naine blanche. Elle a été enrichie en éléments lourds par le transfert de matière de la naine blanche lorsqu'elle était sur la branche asymptotique des géantes, avant de perdre son enveloppe. NGC 1514 présente une structure complexe et variée selon la longueur d'onde à laquelle on l'observe. En lumière visible, NGC 1514 est généralement cataloguée comme une nébuleuse ronde ou légèrement elliptique, avec une apparence amorphe et grumeleuse composée de nombreuses petites bulles. En infrarouge, le satellite Wise a mis en évidence la présence de deux anneaux de poussières qui entourent la boule de cristal. Ces anneaux sont invisibles en lumière visible, car ils sont noyés par l'éclat de l’étoile centrale. Ils sont probablement le résultat de l'interaction entre le vent stellaire de la naine blanche et le compagnon , qui crée des ondes de choc et des turbulences dans le milieu interstellaire. Et c'était le but de ma "mission", de détecter ces anneaux ! on ne rigole pas au fond ! j’ai utilisé un filtre IR850 et ma caméra Neptune imx464 ( elle possède une sensibilité élevée dans les infrarouges) pour tenter de voir ces anneaux… tel un gamin qui croit au père noël ! En utilisant des spectres et des images optiques à haute résolution, les astrophysiciens ont pu modéliser la nébuleuse à partir des cartes de position-vitesse de la ligne [O III]. Ils ont identifié plusieurs structures : une coquille externe sphérique, une coquille interne déformée par des protubérances, avec des bulles symétriques. Ils ont estimé les vitesses d'expansion et les âges cinématiques de ces structures, qui sont similaires pour la coquille interne et les bulles (environ 4000 ans), mais plus élevés pour la coquille externe (environ 5400 ans). Ils ont également proposé une structure en forme de tonneau pour expliquer les anneaux infrarouges, mais sans données cinématiques pour la confirmer. La structure de NGC 1514 témoigne de l'importance des binaires dans la formation et l'évolution des nébuleuses planétaires. Ces objets célestes sont souvent le résultat de l'interaction entre deux étoiles, qui modifient leur structure, leur rotation, leur masse et leur composition. Les binaires peuvent aussi influencer la morphologie et la chimie de la nébuleuse, en créant des jets, des disques, des lobes ou des anneaux. NGC 1514 pose un défi pour les modèles de formation des nébuleuses planétaires, car elle présente une symétrie sphérique, alors qu'on s'attend à ce qu'une binaire crée une nébuleuse asymétrique. De plus, la masse de la naine blanche est supérieure à celle d'une étoile typique, ce qui suggère qu'elle a subi un processus de fusion nucléaire inhabituel. Enfin, la nature et le rôle du compagnon restent à éclaircir, car il pourrait s'agir d'une coïncidence de position, et non d'un membre du système binaire. J’ai la chance d’avoir plusieurs caméras avec chacune des caractéristiques propres… La Saturn (imx533) est une caméra NB, elle possède un pic de sensibilité vers le vert/bleue, parfait pour faire de l’ OIII. J’ai utilisé l’Halpha sur cette même caméra pour le côté pratique... et faire du halpha avec ma couleur… C'est compliqué. La Uranus (imx585c) m’a servi pour la couleur, elle possède un bruit de lecture extrêmement bas ce qui est parfait pour les courtes poses. Et ensuite la Neptune(imx464) pour l’infrarouge 850, son pic de sensibilité est à 850 ! (+90%). C’est clair qu’il faut optimiser chaque détail…Le bruit de lecture est le bruit qui domine dans le domaine des courtes poses, c’est lui qui fera la différence au-delà du bruit photonique, donc comme le gain est élevé , ma dynamique s'effondre alors, il faut choisir, le capteur est plus susceptible de choper un poil de signal ! Après, c’est évident que pour une détection optimale de ces anneaux (la raison du choix de cette cible) ,il aurait fallu utiliser un filtre plus profond mais mes temps de poses unitaires aurait plus conséquents… Mon matériel ne me permet pas de faire de la longue pose… Je tenterai de nouveau cette cible avec un filtre IR1200 en poussant à 4-5s et je verrai bien. Ha oui, les Darks sont primordiales en poses courtes si vous ne voulez pas que votre PC hurle ou explose (20000 images (9mo)en mode rejet il faut 25h) …en somme 2h max. Matériels habituels : TN 300mm F4 orion (eq6) camera PlayerOne Saturn,Uranus et Neptune. filtres: Saturn imx533M: Oxygen:2sx4h+1sx2h Halpha:2sx4h Uranus imx585C color: 2sx5h Neptune imx484 Infrared ir850: 2sx4h Logiciels: Sharcap Pipp Siril Astrosurface Photoshop Aladin Ouf le speech est fini ! NGC 1514 en R (halpha+IR+R), V (OIII+V), B (OIII+B). C'est con, mais c'est pour être précis. et le planche qui detaille les données avec une comparaison avec Wise: Stephane
  14. 34 points
    Bonjour à tous, En 2022, j'avais travaillé sur M33. N'étant pas satisfait du résultat, j'ai repris les données en ayant un peu + de bouteille on va dire (et pas qu'une ). La couche rouge a été renforcée avec du Ha. Ca donne ca : (allez vraiment voir la full, la résolution est plutôt bonne) Merci @danielo pour tes commentaires constructifs sur cette image. J'ai bien apprécié. Voici les détails techniques pour la réalisation de cette image : Telescope Newton 250 f/4 Axis instruments / Correcteur Televue Paracorr 2 / Filtres Antlia 36mm / Caméra ZWO 2600MM Pro/ Monture iOptron CEM70 - Aout 2022 Luminance 11h36 (poses de 3 min, gain 0, -10°C) / RGB : environ 3h par couche (poses de 3 min, gain 0, -10°C) / Ha : 4h10 (poses de 5 min, gain 100, -10°C) Total : 25h10 Logiciels : Nina / APP / Siril / Pixinsight / PS Lien AB : Bonne soirée à tous et bon ciel. Guillaume
  15. 33 points
    Salut Enfin du ciel dégagé. Troisième nuits d'affilées en ce moment demain! une quatrième Une petite image de galaxie fait dans la nuit du 3 au 4 février Un crop sur le trio du Lion composés de NGC 3628, M65 et M66. CT16 f4 sur EQ8 ASI6200mm à moins 35 degrés Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" Filtres ZWO LRVB= 120-30-30-30 minutes Bin 1x1, sub de 180 secondes. Autoguidage. ASI290mm mini sur diviseur optique. Avec PHD2. Acquisition ASIImg, prétraitement ASIDeepStack Traitement final PS CS3. Bon visionnement Martin
  16. 32 points
    Bonsoir à tous, Je vous propose un très très grand classique du ciel d'hiver dont j'ai pu acquérir les images en Février de l'année dernière, à savoir la nébuleuse de la tête de cheval. Même s'il existe des milliers d'images de cet objet, l'immortaliser est toujours un véritable régal, car cette nébuleuse reste vraiment pour moi, avec les piliers de la création, l'objet le plus mythique du ciel. Pour cette image, j'ai utilisé mon télescope Newton de 350 mm à f/4 monté sur une monture Fornax102. Au foyer, une vénérable atik 460EX qui fait toujours très très bien le job. Les acquisitions ont été faites en HaRVB avec le découpage suivant : Ha(21x600s) R(12x300s) V(7x300s) B(10x300s). Les différences de temps de pose entre les couches RVB viennent du fait que j'ai été obligé de jeter des images à cause de passages nuageux lors des acquisitions. Voici tout d'abord la version couleur en HaRVB pour laquelle, je n'ai fait aucune augmentation de la saturation, preuve d'un contraste de couleur de cette zone très marquée entre la zone de la tête de cheval et NGC2023. On note la présence du reflet d'Alnitak à gauche. Puis la version en Noir et blanc, 100% Halpha. J'aime beaucoup aussi cette version car elle permet de mettre beaucoup plus en détail les fines structures dans les voiles autour de la tête de cheval, mais également dans la tête de cheval en elle même. Évidement, NGC2023 est totalement éteinte. Noter au passage une zone en émission Halpha fine et allongée juste en dessous de la nébuleuse obscure B33. Je vous ai mis les versions en plein format car ce n'est que comme cela que l'on peut vraiment apprécier la pleine résolution des images. Prétraitement et traitement intégralement fait sous Pixinsight et acquisition sous Prism. Je repars en hibernation :-) Jean-Christophe
  17. 32 points
    Salut. j'ai enfin publié la version ASTROPHOTO des cartes AVEX 2023 (j'avis un bug qui empêchait de faire les exports correctement) c'est désormais plié voici la page pour les télécharger (ainsi que les autres versions) https://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/la-pollution-lumineuse-light-pollution/carte-de-pollution-lumineuse-2023-crise-energetique#La_version_astrophoto amusez vous bien PS ces cartes fonctionnent aussi avec google earth pour smartphone (a condition que le smartphone soit un peu puissant)
  18. 32 points
    Bonsoir à tous, voici deux galaxies spirales intermédiaires du catalogue ARP situées respectivement dans la grande ourse (ARP 217) et dans la girafe (ARP 184). j'ai profité des nuits du 18 et 19 janvier dernier (lune au PQ) pour poursuivre les acquisitions qui séchaient dans mon disque dur depuis février 2023, le temps de pose est proche des 5 heures pour chacune des images. Je voudrais pouvoir faire plus long mais ça risque de prendre plusieurs années avec cette météo bretonne... alors je vous propose les résultats obtenus avec les données acquises (L=210x60s / RVB=3x30x60s) Newton 400 f/d5,7 (paracorr II) – ASI 1600MM + filtres ZWO focale 2320mm – 0,33 ''/pix acquisitions: Prism / traitement : Pixinsight NGC 3310 (ARP217) NGC 1961 (ARP 184) et une version croppée : bon ciel à toutes et tous bruno
  19. 32 points
    Bonsoir, Voici un premier jet sur Jupiter en tout début de soirée : 18H33 heure locale. On verra si la Barlow apportera un plus. Films à traiter... L'image ci-dessous est faite sans Barlow : la turbulence était à 4/10 disons. C''est grossi à 225% tout de même. Lucien PLUS BAS LA VERSION AVEC BARLOW 1.6 X !
  20. 31 points
    Jonsoir, Le 30 novembre dernier, je vous proposais un compositage assez profond réalisé au 200/800 sur NGC 7331 et le quintett de Stephan, dont j'étais très content, surtout pour le Quintett et la mag limite atteinte (V=22.5) Le centre de NGC 7331 m'avait laissé un peu sur ma faim, car l'a très justement fait remarquer @candrzej il était saturé avec les poses de 90s et sans doute aussi un peu le traitement appliqué. J'ai donc profité d'une nuit assez stable durant la lunaison de janvier dernier, pour reshootyer le champ mais en poses plus courtes : 30s cette fois, il était temps de le faire car mine de rien le champ devient désormais visible de moins en moins de temps, et vous propose donc ce soir une combinaison des deux pour mieux préserver NGC 7331, voici d'ailleurs une comparaison entre la version d'octobre/novembre et la nouvelle : et, juste pour le plaisir, le champ complet ( avec comme seule nouveauté cette nouvelle composition pour le coeur de NGC 7331 ) : ( Clic droit puis Ouvrir dans un Nouvel Onglet/Nouvelle Fenêtre pour voir l'image à 100% ) Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, Nord à peu près en Bas Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering Sur 8 nuits les : * 13/14, 14/15, 18/19, 22/23 septembre * 07/08, 08/09, 09/10 et 13/14 octobbre 2023 464 poses de 90s retenues à -10 ou -15°C, Temps d'intégration de 11 h 36 min + 114 poses de 30s (pour le coeur de NGC 7331) prises le 12 janvier 2024 Traitement Siril-1.2.0, Finition avec Gimp 2.10.28 Échantillonnage natif : 1,25"/pixel Le gain reste subtil, mais c'est tout de même plus propre, qu'en pensez_vous ? Bonne soirée et bon ciel à toutes/tous.
  21. 31 points
    bonjour à toutes et à tous ! après une violente averse le ciel s'est dégagé , j'en ai profité , un ciel bien clair mais une turbu bien présente ! CFF 300 f/d de 20 asi 462c ser de 100s à 17h25tu 5x100s : à 120% bon ciel ! ) paul
  22. 31 points
    Bonjour à tous, Pas beaucoup d'occasion de sortir le matériel au vu du temps en ce moment, je retraite mes images du 17/12. Cette fois-ci, j'ai empilé toutes mes acquisitions de la soirée (50 minutes de dé-rotation via Winjupos) je pensais avoir un effet de bord pas très esthétique, mais finalement c'est pas si mauvais -Omegon Pro RC 254 f/8 - AZEQ-6 Pro -Caméra ZWO ASI462MC/ASI290MM -ZWO ADC/Barlow Televue x3/IR-Cut Baader -Capture via SharpCap, empilement AS!3, 34 fichiers videos de 60s traitement des 34 brutes via Registax, 50 minutes de dérotation via Winjupos, retouche de l'image final via Astrosurface. Bon ciel à tous ! Clément.
  23. 31 points
    Bonjour les astrams, Un beau ciel hier soir (05.02.2024) m'a permis de viser deux comètes périodiques, avant le retour des nuages et de la pluie des prochains jours ... D'abord une image de 12P/Pons-Brooks (période de 71 ans) qui transite actuellement dans le Cygne. Donnée ici à la mag 9.13, la comète est prédite vers mag 5 à la fin du mois de mars, à suivre donc avec intérêt ... 20 poses de 30 secondes ... Ensuite une comète bien plus discrète actuellement, avec 144P/Kushida (période de 5 ans et demi), donnée en ce moment à mag 10.7 et qui transite ces jour à travers l'amas des Hyades dans le Taureau ... 30 poses de 30 secondes, ciel très légèrement brumeux ... Bon ciel à tous ...
  24. 30 points
    Salut les copines et les copains! Bien racoleur, mon titre, hein?!, voire putaclic penseront certains (sissi...Hihi!! Je te vois... Oui, toi, derrière ton écran...). N'empêche, l'assertion est rigoureusement exacte! Et non, je ne squatte pas. Enfin... si, mais pas celui auquel vous pensez. Voilà, j'ai décidé de prendre de la hauteur, et faire fi de l'azur glacé et de l'air raréfié, et me tenir par delà les plus hautes cîmes camarguaises. Mais l'exploit en valait la peine. Car quel point de vue! quelle mise en perspective: Remarquez les similitudes entre l'image d'Henri-Pierre et la mienne: montagnes en arrière plan, même mer moutonneuse, et un avant plan...Bon, pour moi, les Pyrénées et le Canigou. Le Pic n'a qu'à bien se tenir. La Jupiter d'Henri-Pierre et ses détails incroyables: Bref, mes photos du 26/01 au 07/02. Je commence par la dernière, qui est aussi la plus fine. le 07/02 à 17h33TU, VMC260L, Imx464, F/D 26, dérotation de 6 images en RVB, altitude 6800. J'ai remarqué une dégradation par la turbulence dès que le soleil disparaît. Peut-être dû aux énormes différences de température entre le jour et la nuit, jusqu'à 28° au soleil et à midi, moins de 10° le soir. J'ai donc commencé de jour (comme le font Polo et Sauveur, faut toujours suivre les copains!) L'anim: Le 27/01 à 17h32TU, dérotation de ? images, altitude 7100. Une animation absolument bio pour Valère. Hihi! J'ai un peu salé la soupe. Hummm! A faire blêmir les frères Pélissier! Y a du Rgb, du 685, y a du chimique, du bactériologique, du nucléaire. Et du 650. Et même du 610. C'est simple, j'ai tout mis dans Winjupos et juste changé le temps de réf. Bio, je te dis. Photométriquement bio! C'est fastidieux les anim! Après, c'est une bonne activité pour passer le temps au bureau, entre 2 siestes.😁 Le 2/02, comme je n'arrivais à rien sur Jupiter, je me suis tourné vers Uranus... La bonne idée! Ahahaha! Le 30/01 vers 18h, altitude 7300. La version IR685. J'ai essayé un filtre CH4 no name, à la transmission et à la bande passante incertaines. L'acquisition est une catastrophe: j'ai fait les films avant de me poser la question de comment photographier en CH4. Gain trop élevé, gamma oublié, etc. Et j'ai fait un misc aussi...Bon...je laisse tout ça à votre appréciation... (je n'ai pas été très actif sur le forum, alors, permettez-moi de vous souhaiter Joyeuses Pâques et plein de choses chouettes pour le reste de l'année! ❤️) Excellente soirée et très bon we! Jules
  25. 29 points
    Salut Une deuxième images tiré de cette belle période de ciel dégagés Voici NGC 2264 et le cône en HaLRGB Image à 50% de la taille original CT16 f4 sur EQ8 ASI6200mm à moins 35 degrés Correcteur 1.0x Riccardi Design 3" Filtres ZWO LHaRGB= 120-60-30-30-30 minutes Bin 1x1, sub de 300 secondes en Ha et 180 seconde en LRGB Autoguidage. ASI290mm mini sur diviseur optique. Avec PHD2. Acquisition ASIImg, prétraitement ASIDeepStack Traitement final PS CS3. Bon visionnement Martin
  26. 28 points
    Bonjour à tous Le ciel de cette nuit ayant été relativement dégagé (ça fait du bien), j'en ai profité pour réaliser 2 cibles, dont NGC2146, sujet de cette présentation. Au passage, vous pourrez remarquer que je suis passé d'un délai de traitement de quelques années à quelques heures. Quel progrès NGC2146 est une galaxie située dans la constellation de la Girafe et se situe à une distance d'environ 64 millions d'années-lumière de notre bonne vieille Terre. Le setup : newton 300 f/d 4, caméra ASI2400MC avec un filtre Antlia L (définitivement adopté suite aux bons résultats obtenus ). Le tout sur la 10Micron GM2000HPS sans autoguidage. Cette image est composée de 222 brutes de 60s, ce qui nous donnes un temps total de 3h42'. Une trentaine de poses ont été jetées car leur qualité était insuffisante (passage de nuages d'altitude). Les images ont été empilées en drizzle 2. Le champ complet à la résolution de 3000 x 1851 pixels : Et un crop de la galaxie à la résolution de 2072 x 1585 : Je ne mets pas de vue annotée pour le moment, Pix se vautrant lamentablement dans l'identification des galaxies ! Je vais faire un test avec Siril. Bonne journée. Jean-Pierre
  27. 28 points
    Bonjour Une mosaique de 3 images. Images prises le 20 01 au foyer du C14 avec la caméra zwo 290mm. On peut mettre à 100% avec des petits clics sur le mulot!
  28. 27 points
    Bonjour à tous J'ai profité de l'éclaircie hier soir pour sortir le matos depuis mon nouveau chez moi ! Enfin ! Pfiou quel bonheur de pouvoir sortir le tube sans avoir à tout démonter et remonter ; je sens que je vais bien m'amuser à partir de maintenant Pour ma première sortie, voyant que ça turbulait pas mal, j'ai essayé une config simple mais qui permet de descendre beaucoup en temps de pose ; la QHY200M derrière le réducteur ASA x0.73, qui amène le T560 à F/D=3. Cela me donne un échantillonnage de 0.5"/pixel, trop peu pour aller chercher les fins détails, mais pour la soirée d'hier c'était adapté. Par contre, étant donné le bruit de lecture très faible de cette cam et sa sensibilité en IR boostée, on peut descendre beaucoup les poses unitaires sans perte de sensibilité : ici j'étais à 250ms. Pour éviter de cramer mon disque dur, j'ai shooté en crop carré 1080 x 1080, ce qui me donnait un champ suffisant pour cette galaxie, même après recadrage. Je suis resté environ 3h sur la cible au total 26 623 x 250ms pour le fond, soit environ 1h50 ; FWHM = 1.9" après empilement 7 072 x 250ms pour les détails, soit environ 30 minutes ; FWHM = 1.7" après empilement image à 200% de la taille d'acquisition Elle est sympa cette galaxie, c'est un peu M63 mais plus de face. J'ai du retirer le gradient ( qui arrive vite avec ce réducteur ) et peut être qu'un peu du halo y est parti du même coup ; bon tant pis J'adore le petit banc de galaxies en haut à gauche... Voilà, en attendant des cieux plus stables, j'ai hâte de ressortir A plus ! Romain
  29. 27 points
    Yo (bis) ! journée prolifique car de retour de cette belle virée étoilée (voir post), voilà que l'ami Lolo m'invite à aller observer le phénomène typique marseillais, à savoir l'apparition du pic du Canigou visible depuis les collines de Marseille, à la Baratelle exactement. Phénomène amusant du à la réfraction atmosphérique car, rappelons-le, la rotondité de la Terre fait qu'il et sous la ligne d'horizon. Voilà que les sommets émergent au-dessus des flots. De ce point de vue, on est exactement dans l’alignement les trois éoliennes implantées en mer au large de la Camargue ; et à cette date, le Soleil se couche juste à côté (sur le dessin, il a été décalé d'un demi-diamètre vers les éoliennes pour le faire tenir sur le format choisi. Deux goélands planent par dessus les collines. Et diantre ! voilà que le Soleil à l'approche de l'horizon se déforme de façon outrancière, et bigre ! du vert apparait en partie supérieure, et Caramba ! une morve couleur laitue s'en détache. Deux phénomènes pour le prix d'un, encore de la diversité, c'est une excellente journée !!!
  30. 27 points
    Bonsoir, ( écrit un peu dans la foulée des prises de vues ) En fin d’après-midi le ciel était parcouru par des voiles nuageux à n'en plus finir. Jupiter haut dans le ciel a échappé momentanément à ces voiles mais ce fut pour une courte durée. L'histogramme s'est mis à faire du yoyo entre 40 et 80%. Le niveau de turbulence était jugé à 3/10, comme souvent. J'en ai profité tout de même afin de capter quelques films. Ensuite les brumes ont tout caché. J'ai fait varier très sensiblement le temps de pose unitaire, histoire de voir. A suivre... La bourde ce fut d'avoir oublié de mettre le Barlow. J'avais cadré sans Barlow pour mettre la planète sur le capteur plus facilement. Et ensuite c'est resté ainsi ! Donc avec un diamètre apparent d'environ 40 secondes d'arc, échantillonnage était de 0.21 arcSec/pixel. Ce qui nous fait des petites juju comme ça : Bon en bricolant avec les outils habituels d'AstroSurface V2, on va se permettre de grossir sur un autre film. Et ça semble un peu plus présentable. On verra plus tard si j'ai un peu mieux. De toute façon les prises de vues ont été interrompues bien avant l'arrivée de la Tache Rouge : les brumes ont gagné. JUPITER au Mewlon 250 au foyer FD=12 ADC caméra ZWO ASI462MC filtre anti-IR le 27 janvier 2024 16H53 TU Taille environ à 220% ! Bonne soupe, Lucien
  31. 27 points
    Bonsoir à tous, Février 2019 fut un excellent cru pour mon Newton de 410mm F/5.6 de construction perso pour l'optique et la méca. Comme quoi avec toutes les optiques que j'ai taillées je reviens sur des ouvertures un peu plus longues soit entre 5 et 6 et finalement la vision à l'oculaire de moyenne focale, ainsi que les images aux caméras sont différentes et fort appréciables ! Barillets simplifiés, plus d'astigmatisme lié aux miroirs minces, obstruction centrales faibles env. 20% , bref que du bonheur, je redécouvre le ciel et les planètes avec mon 305 mm F/6 entre autres à fort grossissement ! Ici un bel hommage offert par ce télescope qui m'a apporté tant de joie dès l'âge de 20 ans et qui j'espère, avec son nouveau propriétaire, donnera encore de beaux résultats . Barlow x 3 + caméra Basler 1920-155 + filtre rouge / nouveau traitement sous AS4 et Astrosurface (encore un immense merci aux développeurs ) Phil : photoastro.com Survol du limbe façon Apollo le même soir , j'adore cette perspective, l'angle du vue des cratères, les montagnes au raz du limbe ... Ainsi que Tycho et son pourtour cotonneux pris deux mois avant cette belle nuit
  32. 26 points
    Sacrée séquence nostalgie Christian J'ai connu ça aussi mais un peu seul dans mon coin J'ai fabriqué mes premières caméras CCD et conçu mes logiciels d'acquisition et de traitement J'avais aussi une pompe à vide à 3 étages ( le robinet que l'on voit sur les images ) et mon modèle final était refroidi par un double étage de peltiers plus un petit directement sous la puce CCD. C'était de belles usines à gaz et on faisait ça avec : Effectivement toute une époque ( épopée . . . ) où il fallait savoir tout faire Merci Christian pour ces souvenirs d'une autre époque Bonne journée, AG EDIT : j'ai retrouvé une photo de la pompe à vide en question La caméra étant totalement étanche, elle ne servait qu'à faire le vide de temps en temps. Et ça aussi ça coutait un bras à l'époque
  33. 26 points
    Bien le bonjour, C'est très anecdotique dans le paysage nocturne sans cesse plus lumineux, mais tout de même je tenais à vous faire partager une petite victoire contre l'éclairage de mon village. Jusqu'à récemment l'éclairage du village (70 habitants) était constitué de lampes au sodium haute pression, gênantes visuellement, mais encore relativement peu problématique en imagerie et spectro. Fin août, ce fut le drame, des gros pavés LED blancs étaient installés en lieu et place des sodium HP, éclairant d'un blanc immaculé les rues désertes du village passé 20h...enfin désertes, à part les myriades insectes nocturnes qui allaient s'y fatiguer à mort. Donc j'ai tenté une stratégie, je suis passé (avec l'aide d'un voisin) dans tout le village pour discuter avec les gens des méfaits de la PL et voir dans quelles mesures ils seraient d'accord de signer une demande groupée pour la réduction voire extinction de l'éclairage du village. Ca a pris une semaine, c'était un vrai marathon mais à mon très grand étonnement, quasi tout le monde a signé pour une réduction voire extinction totale de l'éclairage dans le village, jeunes adultes comme personnes agées, avec ou sans enfants,... Les seules demandes un peu "contraignantes" que nous avons eues étant que l'éclairage soit en place jusqu'au dernier bus du soir et un peu avant le premier bus du matin. J'ai déposé mi-septembre le dossier avec les signatures à la commune (qui regroupe plusieurs villages dont le mien). Nous avons pu rencontrer la municipalité en décembre pour discuter de tout cela et grâce à toutes ces signatures ils ont accepté de mettre en place une extinction partielle, de 22h à 5h du matin. Cette extinction est effective depuis quelques jours et des panneaux avertissant les rares automobilistes que l'éclairage est éteint seront bientôt installés Je pense que consulter la population avant d'aller déposer le dossier est vraiment une bonne stratégie. Ca prend bcp de temps mais en même temps c'est nécessaire pour convaincre ceux qui ont peur de ces extinctions, ce qui n'est en général pas si compliqué que cela, car ces peurs sont très souvent le fruit d'une méconnaissance du sujet. Ensuite la municipalité ne peut pas faire autrement que de suivre la demande si elle est formulée par une grande majorité de ses administrés. Bref, voilà, une goutte d'eau dans la soupe de la pollution lumineuse mais c'est toujours ça! Simon
  34. 26 points
    Nuit prévue avec les copains du club, des dobsonneux (T300, T350, T610 et mon T400), et un photographe avec un newton 200mm. Col d'Issarbe, 1400m d'altitude. 9° en début de soirée, pas une seule plaque de neige en montant.... Très peu d'humidité (50%) mais un ciel gâché en début de soirée par des cirrus et surtout des fumées d'écobuages. Les télescopes sont prêts vers 19h. La soirée commence avec une superbe lumière zodiacale qui s'étend presque jusqu'à Jupiter! J'avais prévu un programme dans l'Eridan, le lieux et la date s'y prêtant bien, mais après une observation de NGC 1232, j'ai compris que ca ne le ferait pas. J'observe NGC1637 plus haute, mais qui semble loin de son potentiel. Puis un regard vers la flamme, où je retrouve les détails si bien rendus dans les dessins que j'ai pu voir ici récemment, notamment celui de Sky runner . Puis je me suis rabattu comme les copains vers des objets plus hauts, il faut jongler avec des passages importants de chute de transparence localement. Vers 22h Jupiter nous offre un spectacle magnifique à 515x en binoculaire, avec une image très stable et contrastée. Le suivi grâce à la table est évidemment très appréciable!! Je dessine ensuite M82, en monoculaire à 400x et en binoculaire à 300x, après une première tentative d'observation décevante vers 21h. Ensuite je m'oriente vers le clown, d'abord pas en grande forme, mais qui s'améliorera pendant la soirée. on a pu passer la bino 515x, un peu gênés cependant par le vent, puis en monoculaire à 800x en fin de nuit , une fois le vent retombé, ce qui m'a permis d'ajouter quelques détails au dessin. Philippe nous signale la présence du Gegenschein entre l'amas de la crèche et le Lion, assez nettement visible !!! Laurent me montre ensuite ngc2403, une galaxie très interessante, spirale désordonnée difficile à décortiquer, au dessus de m82. On distingue une zone HII (en haut) et une autre peut être, plus discrète en tous cas, au bout du bras à gauche : Puis je me tourne vers le Lynx pour observer NGC2683 qui m'avait laissé un très bon souvenir au c8 dans des conditions bien moins bonnes. Elle est maintenant proche du zénith. Il n'y a pas de bande d'absorption visible, mais une partie plus claire sur le haut du bulbe Ensuite je profite de la montée du Lion pour observer NGC 2903, qui montre une quantité de détails assez impressionnante Enfin, pendant la dernière heure, je me régale devant M51, principalement à 200x mais quelques apports d'informations à 400x. Il ne faut pas hésiter à grossir pour faire apparaitre les ponts de matières, bandes d'absorption ... (le dessin et tourné à 90° antihoraire par rapport à la vue au télescope) Je finis tranquillement par M5 qui éclate les rétines à 300x en binoculaire, avant de ranger le matériel. Encore une fois, et @jldauvergne sera content, le suivi a été un énorme apport cette nuit encore!!! (et quel bonheur de pouvoir aller siroter un coup, observer une nébuleuse dans le score des copains, soulager le chatouille de la vessie comme disait l'autre.... et retrouver sa cible encore dans l'oculaire ) et merci aux conseils de @serge vieillard sur le papier! C’est nickel, ça tient super bien pendant l’observation, et pas besoin de reprendre le dessin ensuite ( quelques retouches sur les étoiles et parfois un peu d’estompe). Et au scanner le rendu est mieux
  35. 26 points
    Bonjour à toutes et à tous, Après bientôt 4 mois à espérer un trou dans les nuages, j'ai décidé de faire de la spéléo dans mon disque dur. Je vais donc vous présenter quelques images prises dans les mois/années passées. Dans ce post, une image de M31 prise avec un Epsilon 160ED et un temps de pose cumulé de 24 heures, en H-alpha, R, G, B et sans filtre. Caméra Moravian C1X26000, c'est une format APS-C. Je joins aussi une version N&B inversée annotée. Le traitement est fait sur PixInsight. La magnitude limite est d'environ 20. Bon week-end, Arnaud
  36. 26 points
    Bonjour à tous, on attend pendant des semaines et puis d'un coup 2 soirs dégagés avec un bon seeing...comme quoi Toujours au Mak180, Uranus-C, F/D 21 A 18:23 UT A 18:57 UT Et enfin 19:33 UT Bonne journée et bon ciel à tous Laurent
  37. 26 points
    Iss le 22-Janvier-2024 passage 80° Meade 300mm Caméra zwo174 filtre 610nm
  38. 25 points
    Salut les astram, toujours un temps affreux ici en IdF et je guettais le moindre moment pour finaliser NGC2841, l'oeil du tigre, dans la grande ourse. Et ça manque un peu de ciel profond en ce moment ici je trouve alors je poste Je vous la présente en crop à 100% (clic droit si besoin selon vos écrans). J'ai essayé de détailler les bras au maximum au traitement et du coup j'ai peut-etre pousser un peu fort, vous me direz. J'ai traité en drizzle aussi pour tenter de gratter un peu de détails Le seeing vraiment pas terrible : 2,8" arc sur la brute d'empilement. On est pas aux limites de l'instrument clairement mais plutôt à la limite de la turbu ... Temps de pose au total : 4h36 en luminance (poses unitaires de 3min) et seulement 3x9min en RGB Setup : CCA250 sur AP1100 ASI2600mm 0,62 d'échnatillonnage Au plaisir de vous lire Eddie http://www.fwhm.fr
  39. 25 points
    Coucou c'est encore moi avec mes essais en ciel profond... Vous avez apprécié mon image du trapèze au coeur de M42...Alors j'ai récidivé Date: 14 février Un ciel un peu moins stable, mais une caméra avec plus de champ, l'ajout d'un correcteur de coma, une mise au point plus soignée... Voici le résultat, issu de 2000 images soit 7mn d'acquisition chrono! Et cette fois ci, les couleurs me semblent plus habituelles... Pour rappel: T500/2000 sur table équatoriale caméra IMX 585 au foyer (mais avec paracor) vitesse 200ms; gain à 450 Les étoiles sont plus nettes, mais le trapèze est un peu surexposé... Les proplyds sont toujours bien visibles Pour rappel, je vous remets celle du 04 février; faites votre choix Et le bonus alors ? Juste avant de plier, mon pote me dit: "tu n'essayerais pas une nébuleuse planétaire" ? Why not ? Sauf que la batterie de mon PC est quasiment vide... Juste le temps de tout régler sur NGC 3292, je commence la capture, sous une brise soutenue et...le PC se met en économie d'énergie, la vitesse n'est plus que de 2 images par seconde (au lieu de 5 prévues) puis tout s'arrête au bout d'une bonne minute Bilan: 146 images pour un total incroyable de 1mn d'exposition , et le vent qui a un peu fait trembler le tube... Ben suis content quand même du résultat et je n'ai qu'une hâte: recommencer ...avec de la batterie
  40. 25 points
    Salut les ami(e)s, ça commence à sentir la fin par chez moi, Jupiter est déjà sur le méridien à 18H00 ! Il faisait encore jour au début des acquisitions. Les conditions étaient moyennes pendant les acquisitions avec la barlow, pour devenir plutôt correctes pendant les acquisitions au foyer. - Animation 1 : Cassegrain de 250mm + barlow Antares 1,6x + ASI662MC. 16 sers enchainés de 1 minute ( 4900 images ) de 18H17 à 18H33 local. 800 images retenues par film dans AS3, traitement Astrosurface. Version à la taille de 100% : Version plus raisonnable à la taille de 70% : -Animation 2 : ASI662MC au foyer. 12 sers enchainés de 1 minute ( 4300 images ) de 18H38 à 18H50 local. 1000 images retenues par film dans AS3, traitement Astrosurface. Gif à la taille de 100% : On voit Io à droite quasiment immobile ( fin de course sur son orbite ). Petite info : depuis quelques temps, après la saturation, je fais une seconde balance des blancs en auto à 90%, je trouve que ça corrige bien.
  41. 25 points
    Bonsoir à tous, un éclairage un peu particulier pour ce superbe trio par excellent seeing pour cette mosaïque de 3 images. Newton de 410mm F/5.6 de construction perso pour l'optique et la méca. Comme quoi même loin du terminateur il y a encore du relief Barlow x 3 + caméra Basler 1920-155 + filtre rouge / traitement sous AS4 et Astrosurface. Phil : photoastro.com
  42. 25 points
    IC434, Barnard 33, le 02/02/24, Ronsenac (16) Ce cliché est mon 1er essaie avec mon tout nouveau porte secondaire (araignée) en monobloc CNC, l’objectif était d'avoir des aigrettes les plus fines et sans dédoublement, et j'en suis plutôt satisfait. Conditions météo plutôt mauvaises : Seeing 1.9 Humidité très présente (m'obligeant à sécher mon secondaire au sèche-cheveux plusieurs fois dans la soirée) Arrivé du brouillard en fin de shoot Exifs : 70x120s à 800iso Canon 60D dé-filtré partiellement EQ6 r Pro SkyWatcher 250P (250/1000) f4 Autoguidage lunette 60mm, Cam mono Atltair DOF
  43. 25 points
    Bonsoir tout le monde . Le seeing s'améliore un peu , mais c'est du à peine moyen .... et encore je vous ai épargné les images des 3 nuits précédentes. Faut pas désespérer , on y arrivera C11 + ASI715MC + Filtre UV.IR/Cut Camera=ZWO ASI715MC Filter=RGB Profile=Jupiter Diameter=39.53" Magnitude=-2.37 FocalLength=2750mm (F/11) Resolution=0.11" Duration=90.000s Frames captured=7706 FPS (avg.)=85 ROI=752x684 Shutter=11.61ms Gain=181 (30%) WBlue=68 WGreen=-27 WRed=49 . Par contre le coin est bien sympa et mon Van aime bien ... Bernard_Bayle
  44. 25 points
    Bonjour tout le monde, Je vous présente aujourd'hui un champ bien connu de l'hiver, la nébuleuse du cône avec son mythique renard. Pour cette photo, j'ai choisi de faire un mix entre une couche de luminance et la couche d'Ha à hauteur de 50/50 environ. La Luminance apporte un peu + de peps dans la flaque d'eau du renard La couche R a aussi été renforcée avec le Ha à hauteur de 70/30 si je me souviens bien. Voici le résultat, il y a plein de petits détails à aller voir dans la full : La convergence au niveau des couleurs a été longue avec pas moins de 10 versions mais je suis assez satisfait du résultat. Je sais que je vais me prendre des taquets sur les couleurs mais j'assume Concernant les détails techniques : Ha : 173x5min (15h25) / L : 279x1min (4h39) / R : 117x1min (1h57) / G : 189x1min (3h09) / B: 132x1min (2h12) – Total : 26h22min – December 22 2023– January 31 2024 Telescope Newton 250 f/4 Axis instruments / Corrector Televue Paracorr 2 / Filters: Antlia V-pro 36mm / Camera: ZWO ASI2600MM Pro / Mount: AP1100 / Location : AstroARO Observatory, Portugal Softwares : Nina / APP / Pixinsight / Photoshop Lien AB : Bon ciel à vous Guillaume
  45. 25 points
    Bonsoir à tous, et tous mes voeux car je crois que c'est mon premier post depuis 2023. Faut dire que le temps n'a pas aidé ! Avant de fermer le chapitre Jupiter j'ai voulu retenter hier soir, car je voulais capturer cette tempête dans la NEB que @Sauveura si bien mis en évidence Turbu pas top mais parfois ok, mais transparence aux fraises car pas mal de nuages hauts. Donc j'ai rapproché la barlow pour me retrouver à 0.19" d’échantillonnage (F/D 17), plus que mes 0.16" habituels (F/D 21) Pas d'ADC cette fois-ci car je voulais le moins de tirage possible 96 captures vidéos, de quoi faire une belle anim quand j'aurai le temps Je suis content car malgré la taille apparente de la bête j'arrive encore à voir quelques détails et notamment que la NEB est devenue un sacré bazars En tout cas celle-ci fera partie de la planche Bonne soirée Laurent EDIT : et voici l'animation promise - @ALAING j'espère qu'elle te plaira ! @Lucien sais-tu si on peut faire un "resize" et "crop" sur plusieurs images dans Astrosurface ? J'en ai 133 dans cette animation et j'avais la flemme de tout faire un par un . Merci !
  46. 25 points
    Bonsoir, Quelque informations concernant AstroSurface. J'ai décidé de reprendre le module ANALYZE-REGISTER. Celui utilisé pour les empilement planétaires ou stellaire sans Rotation de champ. Notamment pour améliorer le résultat, sa vitesse d’exécution, pouvoir faire des batch (traitement pas lots de fichiers). Au vu de la complexité de ce module, il faudra beaucoup de temps afin d'y arriver : le batch c'est le plus simple à faire. En parallèle je rajoute donc des améliorations et des compléments à AstroSurface. D’où une nouvelle version AstroSurface V2 du 27 janvier 2024. http://astrosurface.com/ Les ajouts en modifications sont expliqués tout en bas du lien ci-dessous. Voir aussi dans le logiciel. menu : About et What's new. NB ; si l'on sait faire on peut télécharger la nouvelle version et remplacer uniquement le fichier Astrosurface.exe. Bon ciel à toutes et à tous. Lucien
  47. 24 points
    Bonsoir à tous, nouveau traitement sur un film laissé de côté Newton de 410mm F/5.6 de construction perso pour l'optique et la méca. Excellent seeing ce soir là le 13 Fev 2019. Barlow x 3 + caméra Basler 1920-155 + filtre rouge / traitement sous AS4 et Astrosurface. Phil : photoastro.com
  48. 24 points
    Bonsoir à tous, vu la météo aujourd'hui et les prévisions sur les prochains jours (et je ne suis pas dispo ensuite), je me suis dit que la saison 23-24 de Jupi est terminée pour moi ! sur 40 soirs où j'ai photographié la bête, j'en ai retenu 16 qui sont ci-dessous. Presque 1 sur 2, je suis plutôt content du ratio !! Je ne crois pas avoir rencontré de seeing "parfait" une seule nuit, mais les logiciels font des miracles Toutes au Mak 180 Intes, Uranus-C et F/D 21 (échantillonnage 0.159"/pixel), sauf celle du 27/01 où la transparence était vraiment mauvaise et j'ai tenté F/D 17, mais sans ADC (et je trouve que même à 51° ca reste nécessaire) A bientôt Laurent
  49. 24 points
    Salut quelques Juju 2024-01-12-1755_6-U-L-Jupiter Taka 250 6334 hi hi hi celle la j'ai fais la balance de couleur les autres non 2023-12-19-2132_1-- 20 --L-Jupiter Taka 2506358_-WD- 2023-12-19-2157_4-- 9 --L-Jupiter Taka 2506358_-WD- 2024-01-23-1651_5-- 3 --L-Jupiter Taka 2506208_-WD- 2024-01-25-1611_7-- 9 --Jupiter Taka 250 De jour 2024-01-25-1642_6-- 11 --L-Jupiter Taka 250 2024-01-25-1649_1-U-L-Jupiter Taka 250 Voile voir brume 2024-01-25-1700_8-- 3 --L-Jupiter Taka 250 Bonne soirée et bon ciel a vous Sauveur
  50. 24 points
    Bonsoir à tous, seeing correct ce soir, donc on attaque la mosaïque de 24 vues à la VAF 150mm F/7 APO fluo Lichtenknecker. Barlow 1.8x + ASI 178 MM + filtre rouge Baader. Traitement sous AS4, Astrosurface, CS6 et Kolorautopanogiga pour le montage... J'ai mal aux yeux mais ça valait le coup elle est super cette lunette !! J'ai essayé de garder l'aspect "naturel " de ce que je voyais à l'oculaire. Phil : photoastro.com Version plus douce pour ne pas avoir les yeux qui piquent...