Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 01/21/21 in all areas

  1. 41 points
    Hello J'ai eu l'occasion d'avoir tous les Mewlon existant sous la main en même temps, ce qui m'a permis de faire un test pour Ciel et Espace (il est dans le magazine et en ligne). Ca m'a permis de faire un petit montage pédagogique pour montrer l'apport au diamètre à mesure que l'on monte en gamme. Le 180 n'est pas tout à fait à 100% de ses capacités, et le 300 je ne sais pas trop, sans doute qu'il en a sous le pied encore aussi. Depuis le temps que j'utilise ces télescopes il était temps de publier un test quand même JLuc
  2. 38 points
    Bonjour, C'est un peu tôt pour aller trinquer au Valhalla aussi je me suis décidé de surprendre cette divinité et notamment son casque situé dans la constellation du Grand Chien à environ 15000 années lumière. J'ai du commencer par une inspection à la jumelle de tout mon environnement céleste , pour définir le lieu adéquat dans mon jardin afin d'éviter les arbres et les bâtiments voisins et de disposer d'environ 3 à 4 heures. Au final je me suis retrouvé dans le jardin de la voisine ( oui, oui, le jardin ). Mon équipe habituelle : Newton SW254/1000 sur AZEQ6GT _ ASI183MM Pro_correcteur de champ _tout le matos ZW0, roue à filtres ( Astronomik), OAG et ASI290mini avec focuser, moteur EAF . Le tout piloté par ASIAIR Pro depuis mon canapé . détail : Ha : 30 x 180s _ gain 200 _B1 OIII : 30 x 180s_gain 200_B1 Environ 3 heures Darks only. _ -15°C Prétraitement et assemblage SIRIL : L(H/OIII )_ HOO pour RVB Traitement : Photoshop et plugins....un petit coup de Topaz Denoise avec masques léger recadrage à cause du retournement au méridien et d'un petit reste d'ampglow. 180S et gain 200, ça commence à couiner. Normalement le vert/bleu domine dans cette nébuleuse à émission mais j'ai préféré par goût personnel privilégier une dominante Halpha. j'ai également un petit souci avec les couleurs/luminosité, car je viens de changer de PC portable et je n'ai pas du tout le même rendu que précédemment ( a suivre...). Voilà pour le détail. Maintenant , j'attends avec impatience une belle nuit pour taquiner la fourrure de l'Esquimau et ....je vais pouvoir me retirer de chez ma voisine Bonne santé à tous Alain
  3. 33 points
    Bonjour à tous. La météo abominable ne permet pas d'avancer.. voici quelques travaux en cours. Couches luminances pas forcément définitives, en attente de Ha et RGB. Fortement recadrées au C9.25 Hyperstar, focale 515mm F2.2, caméra ZWO ASI183MM Pro, monture EQ6R Pro, gestion ASIair. Un an d'hyperstar, des mois de collimation, de bidouille, de galère, d'envie d'arrêter... et enfin j'ai le bon bout. Deux nuits exploitables et sans lune ça devrait être terminé... Je suis pas peu fier de ma M51 et NGC2403 devrait être mignonne aussi. Les défaut de diffractions sur les étoiles sont causés par le passage des câbles devant la lame.. il semblerait que la meilleure méthode soit de faire juste un arc de cercle simple (ex: M51) plutôt que le fameux demi cercle imprimé 3D (M81/M82)...
  4. 29 points
    Bonjour à tous, Voilà une image qui date de fin novembre mais que j'avais laissée de côté tant le traitement allait être long. Ça a bien été le cas et pour cause : j'ai imagé sur 5 nuits, car c'est au moment où j'ai eu des problèmes de buée sur le hublot de l'altair 183 (heureusement résolus depuis). J'avais fait différents essais de logiciels (entre autre pour mettre en service la résistance chauffante), différents temps de pose, différentes températures, des dofs de tous les côtés, des centaines d'images... Bref, il a fallu du temps pour tout traiter par morceaux cohérents, avec les bons dof et additionner tout ça soigneusement. Au final, il y a près de 8h de pose en luminance, 1h30 par couleur avec malheureusement un crop énorme car j'ai eu aussi des problèmes de suivi et donc de cadrage! Enfin, le principal est sauf et le résultat satisfaisant pour un ciel de plaine de novembre. Newton 10" f4 + altair183m pro tec. Nathanaël
  5. 29 points
    bonjour à toutes et tous ! une petite éclaircie en début de soirée , après deux tempêtes en 2 jours ! ça fait du bien de prendre l'air , j'ai profité du rapprochement pour trouver Uranus , pas loin mais avec 6m de focale j'ai eu la chance de la trouver à l'oculaire en faisant des aller-retour ! CFF 300 skyvision asi 224c astrosurface ser de 180s pour mars et 300 s pour Uranus ! conditions : à 17h02 tu et 8"5 de diamètre : et la belle Uranus à 17h19tu et 3"6 une version déconvolution wiener + wavelets : bon ciel et merci ! polo
  6. 28 points
    Salut a toutes et tous, lecteur assidu du forum, je n'ai pas posté jusque la (certains m'ont probablement croisé en face), et hier soir je me suis décidé à le faire dans le groupe "ciel profond rapide en poses courtes". On m'a encouragé a poster dans la section astrophoto, même si je n'ai pas la prétention d'en faire. En fait, ma pratique actuelle ne rentre dans aucune catégorie, mais un peu dans toutes Observateur visuel assidu pendant plus de 20ans (du dessin astro aussi a l'occasion), de la paire de jumelles au SV400 en passant par moult instruments, passionné par les galaxies... Avec l'envie d'en voir toujours plus, mais arrive un moment ou le principal frein a cette quête sans fin, c'est le budget! Pour avoir eu la chance d'observer dans un T1000, je sais ce qu'on peut y voir, et je sais aussi que je ne pourrais jamais en avoir un dans mon jardin. Alors quoi? Alors, je me suis mis a faire du visuel assisté, avec pour cahier des charges de pouvoir observer les galaxies dans les meilleures conditions possibles, et pour ça j'ai choisi un 150/750 et une QHY290MM (convaincu par ce choix après avoir vu ce que @Roch obtenait avec ce type de matériel). Mais je suis resté fidèle a mes habitudes d'observateur visuel, c'est a dire a passer du temps sur les objets (observer une galaxie pendant quelques minutes seulement, même dans un 400, c'est la certitude de passer à côté de beaucoup de choses!) Donc pour résumer, je fais du visuel avec une camera, mais ce n'est pas du visuel, je fais du Visuel assisté donc, mais je pose trop longtemps, et pire, je récupère mes brutes pour en tirer un peu plus après coup, mais ce n'est pas vraiment de l'astrophoto car je ne pose pas assez longtemps et que je me contente de traitements très basiques. Et je fais de la pose courte, mais trop longue pour être assez courte! L’intérêt de ce fil est donc plutôt de montrer qu'avec du matériel de débutant et/ou généralement considéré comme inadapté pour l'imagerie du ciel profond (monture pas faite pour, encore moins avec 6kg sur le dos, tube perfectible, camera planétaire avec capteur minuscule et pixels de 2.9µ), on peut faire des choses sympathiques en mélangeant les genres, sans complexes. C'est ainsi que je peux observer en livestack une nuit durant des galaxies avec un luxe de détails inaccessibles au commun des mortels en visuel, avec des poses plus ou moins courtes, tout en gardant des photos souvenirs de mes observations. Voici donc quelques images prises lors de ma dernière nuit d'observation (tout a été fait la même nuit), avec un SW150/750PDS, une QHY290MM le tout posé sur une EQM-35, avec des poses de 5s a 30s (j'utilise globalement les temps de pose suivants: 500ms/2s/5s/10s/15s/30s, mais ici il y a surtout du 5s et du 10s, et je travaille aux gains suivants: 111, 200, 300). Habituellement je chasse plutôt les NGC, PGC, IC, mais cette nuit la j'ai surtout visé des Messier que je n'ai pas encore eu l'occasion d'observer correctement en VA (je n'en fait que depuis 6mois). M65 130x10s gain 200/offset 74 NGC3628 200x5s gain 300/offset 201 M66 130x10s gain 200/offset 201 Un petit montage des 3 images précédentes pour reconstituer le triplet. Hickson 44 249x5s gain 300/ offset 201 NGC2903 220x5s gain 300/offset 201 (avec la présence du quasar QSO B0929+218 de mag 20.06 et situé a 10.5Mds d'années sur l'image, sauras tu le trouver?) NGC4490-4485 98x10s gain 200/offset 74 M101 120x10s gain 200/offset 74 M109 132x10s gain 200/ offset 74 M106 125x10s gain 200/offset 74 M90 130x10s gain 200/ offset 74 Une petite galerie des galaxies du jour Ce fût une nuit productive! Ce qui m’intéresse avant tout, c'est l'observation en live (j'utilise Sharpcap pour l'acquisition, avec retrait des darks/flats à la volée et je fais des screens au fur et a mesure pour la partie VA), la partie photo souvenir c'est du bonus, ça permet surtout de prolonger les observations les jours suivants (je refais l'empilement avec Siril après coup). Il y a moyen de faire de belles images, il suffit de cumuler beaucoup plus, mais je préfère mettre l'accent sur l'observation. Quand les conditions météo sont meilleures, j'ai tendance a faire des poses de 30s (mais est-ce encore de la pose courte?, comme sur ces images prises lors d'une autre nuit! M82 29x30s gain 111/offset 34 M81 42x30s gain 111/offset 34 Pour finir le setup utilisé: ir, J'utilise un correcteur de coma TS Maxfield qui offre une légère réduction de 0.95x, le F/d passant ainsi de 5 à 4.75, ce qui est toujours bon a prendre Pour la procédure habituelle, je travaille avec Sharpcap, lui même connecté a GSS et All Sky plate solver pour le pilotage de la monture , et Stellarium pour l'interface de pointage. Comma ma QHY290MM est refroidie, j'ai une bibliothèque de darks bien fournie pour faire face a toutes les situations, et j'adapte le temps de pose unitaire en fonction de la cible et des conditions d'observations. Les darks et les flats sont soustraits pendant le livestacking, et bien sur l'histogramme est travaillé au fur et à mesure. Quelques screens pendant la capture (ou l'on peut voir que des les toutes premières minutes l'essentiel est déjà la): Je conserve l'intégralité des brutes ( en .fits), ainsi que les dark/flats utilisés, je peux donc ultérieurement soit rejouer le stack sur SC, soit utiliser un autre soft, pour ma part c'est Siril! Ce qui me permet a posteriori de tirer un peu plus de mes brutes avec un minimum de traitement, voila pour les photos souvenirs! Ma démarche est vraiment axée sur l'observation en live, en essayant d’attraper le maximum de détails, pas de faire de belles images (mais c'est possible avec ce setup moyennant des cumuls plus importants)
  7. 27 points
    bonjour à toutes et tous ! comme il fait mauvais , grâce au film de claude , j'ai fait quelques captures d'écran des images de la sonde Kaguya , j'ai fait quelques parallèles avec des images faites au 300 depuis le sol ! la perspective n'est pas la même , mais l'approche est intéressante ! Schiller : Posidonius : Rima hygenus : Hansteen , mont Hansteen et Billy : bon ciel et merci ! polo
  8. 27 points
    Bonjour à tous, Les belles nuits sont trop rares pour ne pas tenter d'imager à la première occasion! Mardi, gros vent du sud (rafales à 50km!) mais pas de nuages et malgré un seeing bien médiocre (fwhm 3.4" sur l'empilement...), j'ai lancé des poses sur ngc2146, une galaxie torturée, à 78° de latitude nord. Cela m'a permis de pousser l'abri au max (voir ici pour se donner une idée) pour garder le télescope hors des rafales. Ça a tourné toute la nuit pour aboutir à 5h45 de luminance et une heure par couleur. Un crop sur la vedette puis la full en dessous. Newton 10" f4 + asi183 Nathanaël www.flickr.com
  9. 27 points
    bonjour à toutes et à tous ! voici une image réalisée par Bobmarsian avec son image et mes prises du 22 au 300 merci à lui ! polo
  10. 24 points
    Bonjour Le 19 grand ciel bleu et comme j'avais un nouvel ordi à essayer et que ça me démangeait aussi, j'ai vite sorti le matos! Le but était vraiment de voir tourner ma caméra (zwo 290mm) et voir comment l'ordi allait avaler les images. Il ingurgite bien les avis du coup pas besoin de toucher à la raquette de commande pour des rattrapages. En pleine fenêtre il lui faut 30 ou 35 secondes pour 3000 images. Il y avait beaucoup de turbule, j'ai mis un filtre IR 742. Je n'ai pas vérifié la collimation et la mise en température n'a pas eu le temps de se faire la lune étant au plus haut quand j'ai installé le tube. Traité avec AS3 et registax. Le seul truc qui me déstabilise un peu c'est que les gris sur ce nouvel ordi ne sont pas comme sur l'ordi que j'avais avant et ce depuis plusieurs années!! J'ai l 'impression que mes gris tire sur le vert marron ??? J'ai tout essayé pour corriger mais rien n'y fait! Je pense que c'est une question d'habitude??
  11. 23 points
    Bonsoir, un shooting des 20/21 janvier de cette année, ici dans le Massif Central à 1100m d'altitude. L'optique était celle du 180 Epsilon f2.8 et du Asi6200 mono avec filtres Astrodon à bande étroite (Ha,SII et OIII) sur un Alt5 avec le contrôle TeenAstro. J'ai pu enregistrer 5,3 heures au cours des deux nuits, malheureusement, il n'a pas été possible d'en faire plus.... Bernard Michaud m'a montré la bonne voie pour traiter les données brutes, merci encore. Voici l'image non recadrée et un zoom Plus de details ICI Edmund
  12. 23 points
    Hello, encore une image estivale de saison avec mon petit setup de vacances, le 150/750 sur AZEQ5 avec Atik One. Sous le beau ciel de Rieupeyroux ca aide énormément (voir plus bas...) A peu près 7 heures en L et 4 en RGB : Par comparaison, l'horreur que j'ai faite 3 semaines avant sous mon ciel pourri Sud Picard avec pourtant le même temps de pose et le 250 f/4, en plus (sans commentaires) : Full : https://cdn.astrobin.com/thumbs/YEN21BI_CGVu_16536x16536_JXczOqwr.jpg
  13. 23 points
    Bonsoir, Bien avant l'arrivée des nuages, le ciel était quand même bien dégagé. J'ai vraiment bien fait d'avoir sorti le matériel pour de nouveau imager la Lune. Cette fois, aucun voile nuageux n'est venu jouer les troubles-fêtes. Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g + Caméra Zwo Asi 290mm + Filtre rouge Astronomik + Lentille de Barlow Televue 2x. Photo n°1 : le cratère Schiller Photo n°2 : Les cratères Schiller et Schickard Photo n° 3 : Les cratères Moretus, Cysatus, Gruemberger, Clavius, Blancanus et Scheiner
  14. 23 points
    The Crystal Ball Nebula... ou NGC1514. J'utilise la même méthode que NGC891. Soit.. 33 minutes de pose en luminance (avec la QSI640) de décembre 2019 combinées à 60 minutes de pose en RGB (avec l'ASI533) de ce mois de janvier. On me l'a demandé : la focale est de 1500 mm avec un échantillonnage de 0.54"/px et 1"/px. Bizarrement je n'ai pas fait de réduction d'étoiles comme pour ngc891. Pourtant les couches L étaient prises la même nuit. Un seeing changeant durant la nuit? Donc une boule de cristal qui va nous permettre de prévoir un avenir meilleur, je l'espère. Bonne soirée.
  15. 22 points
    Bonjour, Trouvé en passant sur Cloudy Nights la mise en ligne vidéo du survol de la Lune par la sonde Kaguya. Certes ce n'est pas nouveau, mais c'est toujours beau à voir. En fait le gars qui est cité a monté deux vidéos, l'une de 30 minutes, l'autre d'1h30. Ca fait zen de regarder se dérouler lentement la Lune comme si on était en orbite basse ... mais c'est long aussi ! Dans la vidéo d'1h30, je me suis amusé à essayer de reconnaître les zones lunaires qui défilent. C'est pas très facile vu l'angle "rase-motte" de la vidéo et parce que pas mal de zones sont sur la face cachée. Mais on y trouve aussi quelques classiques qui sont magnifiques ! Et le(s) clou(s) du spectacle: un superbe lever de Terre (à 7'33") et un superbe coucher de Terre (à 1h32'04"). Lien de cette vidéo ici: The Splendor of Arid Seas on Vimeo E t si voulez la vidéo courte, c'est ici: Selene on Vimeo Bonne continuation Claude N.
  16. 22 points
    Bonjour, avec cette météo je n'ai rien à me mettre sous la dent en ce moment, alors mon ami Denis Huber m'a motivé pour reprendre le traitement d'une ancienne prise sur la chaine de Markarian afin de la mettre en vidéo. Il y avait 4 panneaux réalisés avec une TEC 140, j'ai harmonisé les fond de ciels et j'ai retouché les détails de l'image avec du TOPAZ inside. L'image finale fait 6400 px X 7000 px, cliquable pour la version full : Version annotée, cliquable pour la version full, le listing pix me sort un millier de galaxies : Le voyage en vidéo dans l'image réalisé par Denis Huber à faire absolument, un grand merci à lui : Jean-Claude MARIO ****AMATEURS, VOUS VOULLEZ DEVENIR CHEF DE MISSION A L'OBSERVATOIRE STELLE DI CORSICA EN CORSE, EN PROFITER POUR VISITER l'ILE ET PRATIQUER L'ASTRO AVEC UN T600 ? RENSEIGNEMENTS ICI : http://astro.equinoxe.free.fr/stelle_di_corsica/presentation.php ****
  17. 22 points
    Bonjour à tous, Après la sphère de Stromgren autour de PHL932, je poursuis l’éternelle chasse des nébulosités colorées avec une grande et belle nébuleuse planétaire bien plus connue : Abell 31 aussi appelée SH2-290, PK219+31.1, PN G 219.1+31.2, ou encore ARO135. J’en ai profité pour continuer de monter en temps de pose, après les premiers essais à 60 secondes je suis monté à 90 secondes, sans souci, augmentant encore un peu le rapport signal sur bruit tout en optimisant le temps de traitement (moins d’images à iso temps de pose total). Qui a dit que l'A7S était limité à 30secondes? C’est une NP bien large de diamètre 16.8’ apparent, distante d’environ 2000AL pour une taille réelle d’environ 10 AL. Son étoile centrale est une naine blanche qui a suivi le processus standard des nébuleuses planétaires. A noter la perspective étourdissante donnée par : - la nébuleuse en avant plan, distante de 2000 années-lumière, et large de 10 AL donc - puis par la galaxie spirale de Seyfert IC523 de magnitude 15 en bord d’image, de z=0.01 soit environ 140 millions d’AL, - puis du quasar J085408.6+085401 de magnitude 17.8 et de Z=1.65 soit une distance (approximative…) de quelques milliards d’AL aperçu à travers la nébuleuse… Les conditions d’amusement : - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, barillet + tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments - A7S défiltré /refiltré Astrodon, Filtre STC Duo-narrowband - Echantillonnage 1.1"/pix - ciel urbain – SQM 20.30 environ - 3200ISO – DOF - 133x90" = 3h20min – le soir du 19 janvier 2021 - avec un seing particulièrement pourri !! - Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement SiriL V0.99.6 + PS Lien SIMBAD Image en négatif: Animation des trois couches Rouge, Vert et Bleu (dans l'ordre, rouge la plus grosse): Et enfin la perspective cosmique en image (copie d'écran): A bientôt pour la suivante , en espérant qu'elle vous plaise! Jean-Marc
  18. 22 points
    Bonjour à tous, Pour ce début d’année après un mois de mauvais temps, je vous propose non pas une nébuleuse planétaire comme souvent (et comme l'indique l'étiquette), mais une sphère de Stromgren. Enfin c’est comme ça que l’objet est maintenant répertorié, terme que j'ai appris en étudiant cet objet avant de le photographier. PHL932 est une étoile de magnitude 12 autour de laquelle en 1967 les astronomes Arp et Scargle détectent une nébuleuse, en tirent le spectre avant d’en déduire qu’ils avaient affaire à une nébuleuse planétaire. Mais en 1988, Mendez analyse cette fois le spectre de l’étoile PHL932 et la classifie comme sous naine chaude de type B (sdB), un type d’étoile qui a très peu de chance d’être à l‘origine d’une nébuleuse planétaire. Plus tard, lui son équipe montrent que les vitesses de l’étoile et de cette nébuleuse sont trop différentes pour que l’étoile en soit à l’origine (Mendez et al, 1988 [1] "Quand une nébuleuse planétaire n'est-elle pas une nébuleuse plantaire?" en anglais). Il semble donc maintenant admis que cette nébuleuse n’est pas une NP (Frew et al – 2012) [2]. L'explication donnée est que nous voyons une région dense du milieu interstellaire localement ionisée par le passage de cette sous-naine. Ce type de nébuleuse par émission est appelée « Sphère de Stromgren » [3], un exemple connu étant la nébuleuse de la Rosette! L’image ne casse pas trois pattes à un canard, elle est très bruitée car pas assez de poses - 1h40 seulement (suite des essais de poses 60sec), mais c’est une curiosité dont je n’ai trouvé aucune image sur Internet, à part celle du premier papier ci-dessus. On pourrait l'avoir plus propre en posant plus mais je ne pense pas que cela changera son aspect. Je la livre donc dans son jus bruité. Pour ceux qui veulent la capturer, elle n'est pas très faible, le lien SIMBAD avec coordonnées est donné ci-dessous [4]. Les conditions d’amusement : - T410mm, F/D 3.8, Wynne 3 pouces au foyer, barillet + tube construction personnelle avec araignée + PO Axis Instruments - A7S défiltré /refiltré Astrodon, Filtre STC Duo-narrowband - Echantillonnage 1.1"/pix - ciel urbain – SQM 20.30 environ - 3200ISO – DOF - 98x60" = 1h38min – le 9 décembre 2020 - Acquisitions par wifi via PRISM10, prétraitement et traitement SiriL V0.99.6 avec extraction Ha-OIII + PS Version en négatif: Animation en fausse couleurs de trois couches RVB (dans l'ordre): [1] https://arxiv.org/pdf/0910.2078v1.pdf [2] https://academic.oup.com/mnras/article/431/1/2/1036908 [3] https://fr.wikipedia.org/wiki/Sphère_de_Strömgren [4] http://cdsbib.u-strasbg.fr/cgi-bin/bibobj?2005A%26A...430..223L&PHL+932 Jean-Marc
  19. 22 points
    Salut Quelques plans assemblé au foyer du 250 pour une mosa avec le ciel encore bleu par crainte des voiles Deux Mars une Uranus couleur a la 224Mc barlow 2x Bonne journée et bon ciel
  20. 21 points
    Bonsoir à tous, Un classique M1, version 2021. 200 poses de 120" avec l'ASI2600MC, et le newton 300 On distingue une nébuleuse obscure sur la gauche de M1, à mi distance de l'étoile la plus brillante du champ (mag 6.8, c'est une double, Hip 26328) La full est ici : https://cdn.astrobin.com/images/579/2021/5997fbe2-96ed-4b2b-ad1f-2ba9b8190d5b.jpg Cordialement, Max
  21. 21 points
    Une occasion de faire un peu d'astro ce soir après un arrêt prolongé: la Lune est apparue avec une transparence moyenne. Une série de photos au Nikon Z6 sur la lunette apo de 107mm et la sélection d'une bonne image: Jean-Yves
  22. 19 points
    Bonjour tout le monde, La nuit du 18 au 19, incroyable, pas de nuages, pas de vent. J'avais complètement oublié ! Compte tenu de la température glaciale pour ici (ça faisait des années qu'il n'avait pas gelé), je me dis que l'esquimau était le bienvenu Compte tenu de la taille de l'objet, j'ai abandonné l'idée de l'APN pour l'Altair 224mc ; et me voilà avec une ribambelle de câbles prêt à se prendre dans les pieds, l'ordi, chargeur, caméra, les trois de l'autoguidage, bref tout ce que je déteste. Poses assez courtes, mais l'autoguidage, c'était pour que tout reste dans le champ durant les trois heures de poses. Pas envie de me peler à faire les corrections manuelles. Mais ce fut une très mauvaises idée ! J'étais tout content de voir la belle petite nébuleuse sur l'écran de l'ordi, qui n'avait pas bougé...La déconvenue au traitement a été sévère Les corrections de l'autoguidage étaient trop importantes durant l'obturation, conclusion un paquet de déchets. Les logiciels habituels ne voulaient pas de mes données. Premier tri manuel pour les pires, puis bagarre avec avec Siril qui ne voulait pas m'aligner proprement tout ça. A ce propos, y a t'il un moyen de visualiser l'aligneemnt en animation comme sur Iris ??? Cinq secondes, c'était un peu trop, le cœur est cramé. J'ai sauvé les meubles avec un petit coup d'asinh. Bref, 720 rescapées de 5 secondes et beaucoup de sueur pour un résultat juste acceptable, enfin vous me direz ce que vous en pensez : N200/1000 Altaïr 224mc
  23. 18 points
    le 25 janvier vers 18h45 horizon sud ouest poses de 5 s sur pied fixe au 85 mm F / 4 espacées de 30 s Mercure est à 3 degrés au-dessus de l'horizon
  24. 18 points
    Bonsoir, Je viens juste de ranger le matos. Enfin un ciel dégagé, avec une turbulence coopérative... le pied mes amis Avec le Meade 254mm, asi290mm, filtre rouge CCD. 100 images retenues sur 1000. La mosaïque complète devrait être jouable
  25. 18 points
    Bonjour, Malgré une grosse crève j'ai voulu tenter mars hier soir, pas la face la plus sexy au niveau des formations et avec une turbu bien présente, mais elle est dans la boîte : Comme Paul, je me suis tourné ensuite vers Uranus mais sans grande conviction , juste pour un set RGB Astronomik et une IR 642 : Trop crevé pour continuer hier soir, ce sera tout pour cette cession... Seul point positif... Mon Test PCR était négatif ce matin !! ouf... Xavier
  26. 18 points
    Bonjour, Cela faisait longtemps que je n'avais pas imagé hormis quelques essais , la faute à la météo entre autre J'ai profité de la nuit du 17/01 pour cibler la nébuleuse de la tête de la sorcière ( Orion ) qui me faisait envie depuis quelques temps. j'ai pu essayer le multistar de PHD2 qui donne de bon résultat , 0.5" a 350mm de focale avec une QHY 5-II lunette WO star 71 , ZWO 294 coul , AZEQ 6 SGP, Pix, Ps 135 x 2 min , j'aurai probablement du allonger le temps de pose unitaire cela m'aurait éviter de trop tirer sur les curseurs Je l'ai traité en drizzle 2 et me suis fait avoir avec le reflet de rigel, ce n'est pas l'amp glow qu'on ne voit plus avec le prétraitement sans bias. Le résultat sans être sensationnel reste sympa. , Bon ciel, alain
  27. 18 points
    Tu veux dire dégoupillé en fait ? Comme une grenade ? Je ne plains pas pour ma part jm-fluo : le provocateur est sûrement le dernier à s’étonner de la tournure que prennent les fils qu’il commet à cet effet, auxquels je n’interviens pour cette raison pas d’habitude - bien qu’ayant certainement "possédé" parmi les plus énormes, nombreuses, qualitatives, prestigieuses et coûteuses lunettes modernes dont puissent rêver les amateurs (il en faut toujours un pour avoir la plus grosse : cette fois c’est sûrement moi ! ) Mais ça c’était avant, et pour de nobles causes, même si elles n’ont pas abouti. Ces trois petites lunettes d’enfant gâté ne valent presque rien en fait ; une valeur absolue dérisoire. Le simple fait que quelques uns puissent leur accorder tant d’importance subjective, tandis que la plupart des autres presque aucune, est la preuve que leur estimation est totalement arbitraire et futile. Un peu d’eau pour l’homme mourant de soif au cœur du désert n’a tout simplement pas de prix, et dans cette situation son estimation fait l’unanimité - pour lui comme pour celui susceptible de partager la sienne pour le sauver, mettant ainsi en danger sa propre vie... Chaque fois que des enjeux vitaux apparaissent, une échelle universelle et fondamentale des valeurs se voit soudain rétablie (qu’on avait oubliée dans le confort artificiellement douillet mais vulnérable de nos existences ordinaires de "civilisés"). La question de la valeur se pose alors tout autrement : nulle richesse ne peut acheter la vie ; cet homme vaut-il que je lui donne de mon eau pour sauver la sienne au péril de la mienne ? Sa vie vaut-elle autant, plus, ou moins que la mienne dans cette situation ? Les vies - toutes les vies : la mienne et celles des miens, celle de cet homme et de ses proches - ont-elles toutes la même valeur ? La réponse contextuelle à cette cruelle mais légitime interrogation, selon qu’on idéalise avec bonne conscience depuis son fauteuil ou qu’on se retrouve dans la vraie vie en situation d’engagement extrême comme lors d’un sauvetage ou d’un affrontement, peut conduire, parfois, à se livrer à de surprenantes révisions sur les valeurs relatives des êtres et des choses... Face au danger mortel, cette valeur est-elle marchande ? Le courage, la peur, l’empathie jusqu’au sacrifice, sont-ils marchands ? D’une façon générale, en quoi réside la véritable richesse par laquelle j’entends exister, entreprendre une action sur le monde ? Mon ambition d’humain peut-elle se suffire d’exercer un pouvoir matérialiste en me riant de ses implications sur mes semblables ? Le désintéressement a-t-il un prix, puisqu’il n’a semble-t-il aucune valeur pour certains ? Feindrions-nous d’ignorer, de tenir pour négligeables, les paramètres sensibles, spirituels, philosophiques ? On peut acheter du sexe, mais pas de l’amour. On peut s’offrir le nec plus ultra du smartphone intelligent mais s’en servir comme un débile. On peut se payer une Rolex, mais n’être jamais à l’heure pour les rendez-vous essentiels d’une existence : l’émoi d’une rencontre, la naissance d’un enfant, la présence à ses côtés quand il grandit, la fraternité qui soulève des montagnes, l’élan créatif, artistique ou autre, l’émerveillement devant une œuvre humaine ou celle de la nature... La valeur ultime de certaines choses, si rares qu’elles en resteront uniques, gravées en notre cœur et invisibles à tout autre œil que le nôtre, demeurera définitivement inestimable : rien de ce qui nous est infiniment précieux dans une vie ne peut s’acheter ni se vendre. Accorder trop de valeur aux choses matérielles n’offre qu’une piètre, pitoyable, compensation à une forme de vacuité - ou de vanité - intérieure : on ne connaît la vraie valeur de certaines choses qu’après les avoir perdues ; elle s’impose alors avec force. Apprendre à se passer de tout ce dont son existence vitale ne dépend pas est un premier pas vers cette redécouverte. Dans ce qui reste ensuite, il faut trouver à manger et à boire naturellement, mais aussi identifier ce qui fonde la richesse authentique de notre humanité, immatérielle pour l’essentiel. Je ne donne pas cher de celle de celui qui l’ignore Tes coûteuses lunettes, jm-fluo, pose-les un instant à l’envers devant tes yeux, et vois à travers et au-delà comme notre monde superficiel paraît petit, lointain, jusqu’à l’insignifiant... Tu constateras combien leur valeur - si essentielle semble-t-il à tes yeux - confine au minuscule, pour ne pas dire au misérable... Un recul qu’apporte habituellement la contemplation des cieux ; fut-ce à travers l’intrument le plus modeste et même sans avoir besoin de plus que ses yeux grands ouverts !
  28. 18 points
    J'aime bcp la Floride... Les forêts de sequoias, les immenses étendues désertiques, les forêts de cactus, les sommets enneigés, le MET, où je rêve d'aller pour voir, enfin, les Demoiselles d'Avignon, probablement le chef d'œuvre de Cézanne, j'adore cette région...
  29. 17 points
    Un assemblage de 4 tuiles avec mon ASA 10 10 heures de Ha et 4 de OIII tout en bin1 soit 14 heures pour l'image entière. La full avec plus de détails est ici
  30. 17 points
    Ce cratère, bien connu des observateurs et dessinateurs de la lune, était "dans la brume" hier soir quand j'ai commencé à l'observer et puis le ciel s'est dégagé . Dessin pas vraiment facile car ce cratère est très irrégulier et présente des bords abimés . Le craterlet au centre ne m'est pas apparu tout de suite mais c'est la forme de patte en haut du dessin qui a attirée mon attention. La réalité de la forme était plus évidente même que le dessin ! Après vérification ce matin sur l'atlas LAC je suis soulagé..( c'est pour la devise "je ne dessine que ce que je vois ").Les photos que j'ai pu trouver ne montrent pas bien cette forme. J'ai remarqué que les contrastes sont parfois amplifiés en observation visuelle sur la lune c'est pourquoi certaines formes sont mises davantage en évidence. Le cratère était à 175 km du terminateur avec une colongitude de 22°7 Dobson 406 avec bino x2 x3 ES 14 Ethos 4.7 Un petit clin d'œil à Loup Lunaire s'il passe par ici...
  31. 17 points
    Bonjour, Cela fait bien longtemps que je n'avais plus sorti le télescope, la faute à cette météo pourrie de chez pourrie. Ce Venredi 22 Janvier 2021, en sortant sur la terrasse, je lève les yeux vers le ciel et je vois la Lune à l'oeil nu. Oui, mais avec toutefois d'importants voiles nuageux. D'ailleurs, on voit bien qu'il y a une sorte de "brume" ou de "flou" sur mes photos, dus en grande partie à ces fameux voiles. Néanmoins, j'en ai quand même bien profité d'avoir pu profiter de cette minuscule trouées. Cette fois-ci, j'espère de ne pas avoir eu la main lourde sur le traitement. J'ai fait tout mon possible pour obtenir des images lunaires les plus naturelles possibles, et ce, malgré les conditions médiocres. Matériel utilisé : Dobson Orion XT10g + Caméra Zwo Asi 290mm + Filtre rouge Astronomik + Lentilles de Barlow Televue 2x et 3x. Cliché lunaire du 22 Janvier 2021 : Moretus, Cysatus, Gruemberger et Clavius : Une seconde de photo de Moretus, Cysatus, Gruemberger et Clavius : Tycho à la Barlow 2x : Tycho à la Barlow 3x (sur cette photo, on voie très bien le voile nuageux devenir de plus en plus important) :
  32. 16 points
    Dernière photo (Asi385 - SW200/1000 - Barlow x3) de Mars hier soir... petite planche-souvenir de sa venue si proche de la Terre cet automne :
  33. 16 points
    Bonsoir, Un petit gif du déplacement de Mars et d'Uranus sur deux soir (19 et 20.01.2021). Très mauvaises conditions surtout le 20, fortes nébulosités et Lune à proximité ... Mais on voit bien les déplacements respectifs et c'est ce qui compte ...
  34. 15 points
    Les nébuleuses de Bode Lors du confinement de novembre 2020, j’avais décidé d’imager 3 comètes qui étaient accessibles depuis le jardin du village où je réside. Les conditions n’étaient pas top. Malgré l’absence de Lune des 12 et 13 novembre, la pollution lumineuse couplée à quelques passages nuageux étaient bien présents mais ne me firent pas renoncer… trois comètes, ce n’est pas si souvent. Alors que le setup grand champ imageait la comète 156P, j’eus beaucoup de difficultés à capter le même objet à la lunette. Elle était très faible. Comme je ne voulais pas perdre une nuit à photographier dans le vide, je préférais une cible plus simple à trouver : les galaxies M81-82 dans la constellation de la Grande Ourse, aussi appelées les « nébuleuses de Bode » du nom de leur découvreur : Johann E. Bode. M81, populairement appelé la Grande galaxie de Bode, est une spirale vue de trois quart de face d’environ 87.000 années-lumière de diamètre et située à environ 11,8 millions d’années-lumière de nous. D’une magnitude visuelle de 6.9, elle peut être vue aux jumelles sous un bon ciel. M82, populairement appelée la galaxie du Cigare, est une spirale vue par la tranche, d’environ 42.000 années-lumière de diamètre et éloignée de nous d’environ 12,7 millions d’année-lumière. Elle est très active et subit une intense formation d’étoiles, sûrement provoquée par son interaction gravitationnelle avec M81. Les deux univers-îles font partie du groupe galactique de M81 comprenant environ une quarantaine de galaxies. Et comme notre Groupe Local, le groupe de M81 fait partie du superamas galactique de la Vierge. Photos prises le 12 novembre 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel (+ filtre CLS) au foyer d’une lunette 100/900 Skywatcher sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage). 119 poses de 2 minutes – ISO 6400 – 25 DOF – Iris, Toshop et Fitswork. Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
  35. 15 points
    La fameuse expérience de Galilée à Pise d'ailleurs commémorée avec respect et simplicité par Monsieur Musk tout récemment .
  36. 15 points
    Une belle occasion de faire de l'imagerie lunaire hier soir, j'ai installé ma lunette Zeiss Telementor de 63mm ! Le Nikon Z6 est fixé sur la lunette après la tète bino. Une addition de 11 images sous Astrosurface: Lunette Zeiss Telementor 63/840 (pas de moteur), barlow 2x, Nikon Z6 Jean-Yves
  37. 15 points
    Bonsoir, Le ciel étant nuageux, j'avais encore abandonné l'idée de m'installer ce soir. Mais bon, rien n'empêche d'aller jeter un oeil. Et là, un halo grandiose qui s'installe entre Orion, le Cocher, Persée et la Baleine ... Je me précipite pour faire une photo mais me..e, pas assez de champ ! J'en parle à ma compagne qui, après être allée le voir et ayant trouvé ça superbe, elle qui n'est pourtant pas férue d'astronomie, partage cette vision sur Facebook. Une de ses amies, pas férue d'astro non plus ( enfin, j'en sais rien en fait ), fait cette photo avec son téléphone. Bon, ce n'est certes pas parfait techniquement, mais on s'en fout. L' histoire est belle ( et la photo aussi ). Pour peu qu'on pense à partager, on peut parfois faire apprécier ces superbes phénomènes célestes. Merci Julie. Suis dég ...
  38. 15 points
    Température extérieure cette nuit : -18°c mais sans vent, ça se supportait dans la Canada Goose... J'avais débuté des subs sur la nébuleuse de la méduse à chaque petite fenêtre que la météo voulait bien nous laisser. Je vais l'appeler la Méduse du couvre-feu car ici aussi au Québec, le couvre-feu a été instauré à partir de 20h. Donc setup "backyard", ceci dit ça ne change pas de mes habitudes, mais j'ai un ciel particulièrement pourri, Bortle 8. La recette est la même que sur mon post "on s'amuse avec un téléphoto" mais là je pense arriver au bout du concept. 461x60s soit 7h41 de pose avec un Téléobjectif Canon 70-200 f/2.8 à 200mm et f/4. Canon 40D défiltré par moi-même, 800ISO, filtre CLS SVBony eos-clip, suivi par Skyguider Pro iOptron. Aucun guidage. À noter qu'hier soir j'ai laisser tourner le SG Pro pendant quasiment 6h à -18°C et AUCUNE sub de jetée (certaines sélectionnées pour un FWHM moins bon mais aucun filé d'étoile). La seule soirée d'hier j'ai récupéré plus de 200 subs de 1mn sur cet objet... J'adore mon Skyguider Pro ! Ah oui, évidemment, on voit la méduse, la tête de singe, M35 et NGC 2158.
  39. 14 points
    M 42, avant hier soir. Comme d'hab : une belle éclaircie, je monte vite fait la EQ 6, je pointe la Polaire en tant que mise en station, mise au point direct sur le Trapèze et vaz-y, en remote, depuis le canapé, pendant Killing Eve. Pendant la pub, je retourne me les geler une minute pour remettre le Trapèze au centre, et c'est reparti. La Lune Gibbeuse est dans les Gémeaux, c'est chaud, mais bon, on verra bien... Des cirrus à la con passent de temps en temps, mais tant pis, c'est parti............ Télescope de 150 à F/12, Nikon D810 A, 460 poses de 15 secondes à 1000 ISO, filtre DTC, euh, pardon, STC. DOF : j'ai fait mes flats avant la nuit, sur le ciel, en faisant la mise au point sur la Lune. Les offsets et les darks en fin de poses. Traitement Siril. Puis Photoshop, impossible, j'y arrive pas, trop dur pour moi, c'est @frédogoto qui se charge du traitement, je sais pas comment il fait, avec PigInside, je suppose, bref, à la fin, comme souvent, je misque son traitement avec le mien, mais là, clairement, c'est sa photo à 90 %... Bravo et merci, Fredo ! S
  40. 14 points
    Je partage l'actualité d'un projet très intéressant auquel ont participé des amis: Posté sur LinkedIn par AMOS: "Le télescope de 2,5 m a quitté le bâtiment! Au cours des 4 dernières années, AMOS a conçu l'instrument, fabriqué ses pièces, les a assemblées et testé l'ensemble du travail dans son atelier à Liège. AMOS a également poli les miroirs du télescope, y compris le grand miroir primaire de 2,5 m de diamètre. Après 3 semaines de démontage et d'emballage, il est enfin en route vers sa destination de Mont Abu, en Inde! Plus d'infos sur le projet: https://lnkd.in/gcqFQGC Et actualités liées: https://www.amos.be/2030" Vous devriez y jeter un oeil, ça en vaut la peine. C'est une belle réalisation, bravo! Bonne journée à tous, Daniel Malaise, Dr Sc Science lovers blog
  41. 14 points
    Bonjour à toutes et à tous, Ci-joint la Lune du 25 janvier 2021 prise à 20h14 TU en mode couvre-feu avec mon Nikon AF-S 500 mm f/5,6E PF ED VR muni du TC-20E III et avec mon Nikon Z7 II à partir d'un trépied photo . Traitement de 35 images (sur 290 prises en 50 secondes) avec AS!3, Prism10 et DxO PhotoLab. Et une autre prise au crépuscule! Bonne soirée Christian
  42. 14 points
    Lors d'un fil récent, j'ai eu l'occasion de décrire le projet Sol'Ex (Solar Explorer) et ces possibilités : http://www.astrosurf.com/topic/142367-solex-un-instrument-solaire-à-petit-prix/ Je rappelle qu'il s'agit d'un petit instrument que vous pouvez réaliser en impression 3D et avec un minimum de moyens. Il permet d'observer l'atmosphère solaire dans la raie de l'Hydrogène, mais aussi toute autre raie de votre choix. Les choses se concrétisent à présent. D'abord un site existe, qui détaille les raisons du projet, comment fabriquer l'instrument, le réglet et comment l'utiliser. Voir ici : http://www.astrosurf.com/solex/ Bien sûr, pour arriver au bout de cette réalisation il faut que par un moyen ou un autre, vous puissiez réaliser des petites pièces en impression 3D, soit car vous possédez une imprimante, soit, en passant par des amis, les membres d'un club, votre entreprise, un FabLab local, etc. Vous pouvez télécharger depuis le site Solex l'ensemble des fichiers nécessaires. Aujourd'hui, il n'y pas d'autre moyen, car il n'existe pas un kit des pièces mécaniques. Un peu d'huile de coude va être nécessaire (c'est aussi l'occasion d'apprendre) ! En revanche, un kit des pièces optiques nécessaires existe, ce qui va considérablement faciliter votre tâche si vous voulez vous lancer. Ce kit comprend une fente haute performance de 10 microns, un ensemble de deux objectifs que j'ai calculés spécialement pour le projet Sol'Ex et fabriqués spécifiquement (j'ai inclus des verres spéciaux dans la formule pour une performance maximale), un réseau à diffraction de 2400 traits/mm. Il vous en coûtera un peu moins de 400 euros TTC (hors frais d'envoi). Vous trouverez un lien vers une fiche produit de la société Shelyak Instruments sur le site Solex. Vous bénéficiez jusqu'au 28 février 2021 de ce tarif préférentiel dans le cadre d'une souscription. Je suis conscient que cela peu représenter une somme assez élevée pour un équipement à construire soi-même (sachez que le maximum a été fait pour abaisser au mieux le coût), mais j'espère que la lecture du site vous démontrera que ladite somme sera vite rentabilisée (accessoirement, on peut envisager de faire bien plus que de l'imagerie solaire, vous verrez). Un certain nombre d'entre vous ont déjà manifesté leur intérêt, ne traînez pas trop. Enfin, notez qu'aura lieu le samedi 30 janvier à 18h un atelier ZOOM organisé par Shelyak sous forme d'une présentation et d'un jeu de questions/réponses en complément de ce que vous trouvez sur le site. N'hésitez pas à vous inscrire. Voici le lien : https://framadate.org/qoRqYwG8fZ6aQLeA Bonne découverte, Christian Buil
  43. 14 points
    ce post comporte 6 vues sur Mercure et sur la Lune bel après midi et ce soir un ciel très pur dans l'ouest parisien. Mercure, qui se couche à 19h19, est facilement visible à l'œil nu. ici elle est à 3 degrés au-dessus de l'horizon sud ouest. photo au Pentax muni d'un 85 mm pose de 3,5 s F/4
  44. 14 points
    et vers 19h la Lune à la vintage Galaxie 60/720, en appui sur mon rebord de fenêtre 1/250eme s 400 iso pas trop turbulent ce soir
  45. 14 points
    Bonsoir Pas grand à se mettre sous la dent ou l'œil ce soir a part cet halo lunaire dans la brume
  46. 14 points
    Yo ! alors c’est typiquement le genre de truc qui m'en effleure une sans faire bouger l'autre. Ce ne sont vraiment pas mes trucs, mais alors vraiment pas. J'comprends pas bien, peut être un ressenti du propriétaire comme avoir une vieille Jaguar, j'sais pas.... 10000 roro l'tuyeau de 100, nan mais j'vous jure....
  47. 14 points
    Bonjour, Et bien dis-donc il a fallu attendre plus de trois semaines pour une prise d'images rapide qui plus est avant les 18h, de toute façon le ciel est tellement embrumé qu'à l'oeil on ne distingue plus les mers des terres ! On voit bien le halo, mais Autostakkert.! sait bien se sortir de la situation tous de même. Bon ciel lunaire
  48. 13 points
    Bonjour tous, Courte séance avant le repas pour profiter d'une éclaircie et de ma nouvelle camera, la ASI 2600 MC color: C11 au foyer - 4 ser de 50 images. Traitement Astrosurface, assemblage des 4 images avec iMerge Bon ciel! Jacques
  49. 13 points
    Le triplet du Lion, trois belles galaxies spirales ou quasi-spirales distantes d'entre 33 et 38 millions d'années lumières de nous et situées dans la constellation du Lion, d'où leur nom. Celle vu par la tranche est surnommée la Galaxie du hamburger vu sa forme. Mouais... sans doute baptisée ainsi par quelqu'un d'affamé ! Elles sont en interaction gravitationnelles, se tournant les unes autour des autres et se déformant suite aux forces de marées. La plus brillante, M66, à été le siège de 5 supernovas depuis 1977 dont une particulièrement brillante et longue en 1989, ce qui a fait de cette galaxie une star des milieux astro de l'époque! Crop sur le triplet: 70*120s 800ISO=2h20 d'intégration sous une Lune à 91%. APO TS Photoline triplet 102 f/5 (avec réducteur), imageur APS-C Canon 650D non défiltré, monture AZEQ6, guidage chercheur+zwo 178MC, ciel Bortle 4, NINA + PHD2 + Siril + Photoshop. Je suis plutôt satisfait de cette image dont le rendu me plaît malgré des conditions de prise de vue foireuses... Lune quasi pleine, passages nuageux intempestifs tout du lent, soucis techniques se succédant sans arrêt, fin prématurée suite à l'arrivée d'une épaisse couche nuageuse à 4h du matin... Comme le triplet se lève tard j'avais tenté une autre cible en première partie de soirée (NGC1055 et M77) mais pour le coup le résultat est assez médiocre, j'ai rattrapé ce que j'ai pu en post mais il reste du gradient partout, des erreurs de flats... C'est ici et là si vous voulez voir quand même. Par contre une chose qui a particulièrement bien marché c'est le guidage multi-étoile de PHD2 (+ une nouvelle caméra guide Zwo) que j'utilisais pour la première fois. Jamais eu de courbes aussi belles. ET surtout, pour la première fois je n'ai aucun rejet pour cause d'erreur de suivi. J'ai du déchet pour passages nuageux et autres erreurs de ma part, mais pas une seule à cause du suivi. Assez rare pour être remarqué ! PS: quelqu'un saurait d'où peut venir l'espèce d'aigrette que j'ai sur l'étoile brillante au dessus du triplet? Je suis sur lunette, je n'avais jamais eu ça auparavant.
  50. 13 points
    Salut les amis ! Possédant un téléobjectif catadioptrique Sygma de 600mm ( F/D 8 ), j'ai enfin pu trouver une bague de conversion de bonne facture pour le Sony A7s. Un peu impatient de le tester avec un doubleur Pentax, j'ai profité d'une petite trouée il y a quelques jours pour filmer la lune. La focale résultante est donc de 1200mm en pleine résolution et environ de 1680mm en mode APS-C. Mode vidéo AVCHD 25M. Importation de deux vidéos dans Sony Vegas avec une légère accentuation et accélération. Conversion du master en MP4 1080p avec une optimisation de la compression ( basée sur 3 images de référence ). C'est un nouvel essai de compression que j'utilise aussi pour le son, ça m'a l'air pas trop mal sur le plan de la dynamique. A lire en mode 1080p si possible. Musique de votre serviteur, bonne visu !