Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 10/24/21 in all areas

  1. 21 points
    Hello ! Premières observations d'Uranus pour moi cette année, par une nuit magnifique, suivie d'une nuit (hier soir) complètement pourrie, j'avais plié les affaires après Neptune avant de me raviser et ressortir... j'ai bien fait Les images montrent la région polaire jusqu'en bande V (à peine visible), comme les années précédentes. Pour l'instant pas de grand changement, alors que l'inclinaison du pôle nord de la planète est à présent de 56° vers le Soleil, et que cet hémisphère est entré dans la deuxième moitié de son printemps. L'image avec filtre bleu ne montre aucun détail (normal), mais l'ellipse est bien dessinée, je précise qu'il n'y a bien évidemment aucun traitement visant à améliorer artificiellement la netteté des images RVB non dérotée, la version dérotée (non montrée) est moins bien - trop d'écart sans doute. Trois satellites présents.
  2. 16 points
    Hello amis bon Les Cpeux vont preferer mes daubes Cp que mes Juju et mes Saturne a répétition Voila ce que j'avais essayer chez moi il y a quelques temps pour un copains qui devait venir du coup je lui est dit que chez moi c'était pas faisable dans de bonne condition Basse a ras mes arbres dans le halo d'Ajaccio NGC 7293 ou nébuleuse de l'Hélice est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Verseau, à proximité du Poisson austral. Sa forte ressemblance avec un œil humain lui a valu le surnom de « l’œil de Dieu ». Newton Sony A7s Mauvais cadrage pas centré a refaire l'an prochain avec dof et coins bien dégagé sud la brute ou le one shoot pour Julie si tu préfère cette technique En assemblant 1 heure de poses de 10s obturateur electronique ( pas d'usure ) Siril CS Bonne journée
  3. 15 points
    Salut tout le monde Pfiou, quelle semaine incroyable là haut ! Nous sommes montés à l'observatoire Astroqueyras la semaine du 10 au 17 octobre avec une équipe de 12 personnes,, et pour résumer, sur 63 heures de nuit, nous avons eu seulement 3 heures de nuages... autant dire que nous en avons bien profité Pour ceux qui voudraient un résumé complet de la mission, l'équipe de stelvision qui était avec nous a réalisé un chouette compte rendu que je met en lien ici : Les étoiles intensément : immersion dans le ciel de Saint-Véran (stelvision.com) Pour ma part, j'avais pour projet de monter mon T560 là haut au départ, mais suite à quelques complications et connaissant l'état de la route montant là haut, je me suis ravisé. La prochaine fois, j'espère ! Ceci étant, notre équipe de 4 astrophotographes ( parmi les 12 membres présents ) avons pu utiliser principalement le T500 extérieur et parfois le T620 ( lorsqu'il était disponible ) pour imager. Le seeing n'était pas en reste, avec des valeurs données par le seeing monitor descendant parfois sous 0.7" en moyenne, et des extrèmes chatouillant 0.4" ; le rêve quoi ! Ayant encore plusieurs To de données à traiter, le boulot est loin d'être terminé mais je ferai plusieurs posts afin d'éviter de tout vous livrer dans 6 mois Donc j'ai commencé par traiter les galaxies capturées avec ma QHY290 au T500 ; la suite pour un autre jour ! On commence par peut être la moins réussie, à mon sens... NGC 1954 est une magnifique galaxie, mais un peu trop au sud pour nos latitudes. Je voulais profiter du bel horizon sud et d'être situé dans le sud de la france pour l'imager, mais malheureusement la dispersion atmosphérique se fait cruellement sentir et le piqué n'est pas aussi bon que sur les autres images ; la FWHM après l'empilement est autour de 1.6" sur le demi-grand axe De plus, le temps d'exposition total est un peu juste... déjà qu'elle est basse, elle en reste pas placée convenablement bien longtemps. Voilà l'image, à 0.2"/pixel environ : On passe ensuite sur NGC1055, une galaxie vue par la tranche. Le seeing était très bon ce soir là, mais le temps d'exposition manquait un peu aussi sur cete cible. Nous avons dû rester une petite heure seulement, car elle commençait à décliner et nous sommes passés à autre chose par la suite. Néanmoins, on voit de beaux détails dans la structure, et on aperçoit possiblement quelques amas globulaires un peu au dessus du bulbe central ; à confirmer ? L'image, à 0.2"/pixel également ; FWHM après empilement autour de 1.2" : Ensuite, cette image ci est peut être ma préférée bien qu'elle soit moins photogénique que la suivante NGC278 est une toute petite galaxie dans cassiopée, vue de face et très active donc ayant une luminosité surfacique très importante ce qui la rend très intéressante à imager en poses rapides. C'était la dernière nuit du séjour, et bien que la lune soit gênante et gibbeuse, j'ai pu en sortir de beaux détails en poses de 1s seulement car c'était probablement la meilleure nuit de la semaine question seeing. Mon but était de commencer à séparer quelques étoiles individuelles les plus lumineuses, bien visibles sur l'image de Hubble ; il me semble que c'est chose faite. Compte tenu de la distance de l'objet ( 30 Millions d'AL ) je trouve ça plutôt chouette L'image, à 0.15"/pixel ; FWHM après empilement autour de 1.0" Et enfin, le plus beau groupe de galaxies du ciel à mon sens, et une petite mise à jour fort bienvenue de ma photo de profil voici le groupe Arp273, parfois appelé "la tulipe" Comme d'habitude, difficile de rester très longtemps sur une même cible là haut, la pression sociale est forte donc deux petites heures de pose au total, ramenées à une heure après sélection des images. Pas mal de détails, on perçoit notamment la forme spirale de la galaxie vue à travers la galaxie principale, sur la droite. Et pour l'aigrette double sur l'étoile brillante à gauche, c'est normal : l'étoile est double Image à 0.15"/pixel, FWHM après empilement autour de 1.1" Voilà, j'espère que ça vous a plu ; moi je retourne traiter la suite. A bientôt pour de nouvelles aventures Romain
  4. 11 points
    Bonjour, J'ai enfin fini de traiter ma deuxième et dernière image d'octobre (météo catastrophique). Celle-ci a été faite en pose rapide (4s) + pose moyenne (10s) sur M76, la petite Dumbell toujours en ville et avec la caméra planétaire non refroidie. 3h par pose unitaire de 10s et 3h par pose unitaire de 4s ciel devenant brumeux pendant les poses de 4s On la reconnait quand même. asi290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 sharpcap + siril et photoshop Bortle 6
  5. 10 points
    Bonsoir, Plusieurs astéroïdes ont été observés ces dernières années avec des attributs comètaires, et plusieurs scénari physiques distincts ont été évoqués pour l'interpréter : des astres sur des orbites d'astéroïde devenant actif uniquement au moment du périhélie : ce sont les Main Belt Comets mais ils ont généralement un vrai aspect de comète (et notamment des queues en éventail) : une trentaine a été recensée, une éjection sporadique de poussières a aussi été observée suite à une probable collision : 354P/2010 A2 (Linear), 596 Sheila (?) et de la poussière est parfois éjectée en raison d'une rotation trop rapide de l'astre par effet Yorp : 6478 (Gault) en 2019 L'astéroïde 2005 QN173 découvert en 2005 et numéroté depuis (n° 248370) a fait parlé de lui cet été, puisque le 09 juillet 2021 une queue était détectée par Alan Fitzsimmons sur les images acquises par le programme ATLAS. Rétrospectivement, on a retrouvé une image de 2016 montrant la même activité, ce qui écarte donc la possibilité d'une collision parmi les 3 scénari ci-dessus. Il s'agit sans doute d'une nouvelle "MBC" ou astéroïde actif. Il est passé au périhélie le 14 mai, mais la fine queue est toujours visible en ce mois d'octobre : Newton SW 200/800 avec correcteur de coma, caméra ASI 294-MCpro + IR-cut, 41 poses de 03min à -15°C (gain 120), Nord à peu près en Bas Monture AZ-EQ6 - ASIAir - poses guidées avec dithering Le 14 octobre 2021 de 20h02 à 22h14 utc ( 02h 03 min d'intégration ) Traitement Siril 0.99.10.1, Finition avec Gimp 2.10.24 L'astre est assez faible (mag 18 à 19) et cette capture a été réalisée avec un fort clair de Lune (69%), à 41° de hauteur environ au-dessus de l'horizon. La queue est détectée ici sur 1,2' de longueur seulement (PA=246°) mais elle est vraisemblablement bien plus longue (jusque 5 ou 6'). Je l'avais observé les mois précédents au C11 en CCD, je voulais en fait voir si elle était accessible au T20cm et c'est bien le cas Bon week-end.
  6. 8 points
    Canon 6D 1600 iso poses de 2min sur 1h40 au total. Oui je sais elle rentre pas... Quand le seeing sera meilleur et la lune couchée je ferai la mosaïque, promis. Jérôme
  7. 8 points
    Hello , Petit bonus de la nuit du 25/09 avec une tentative réussie de mosaïque de 4 images (25MP) de tout le pole sud : la full en cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez du noir une fois cliqué car par défaut, vous vous retrouverez en haut à gauche de l'image, mais il suffit de bouger et le spectacle va commencer, bonne balade . Un filtre rouge a été utilisé pour avoir une chance de rester homogène sur les 4 images (s'est passé tout juste), doctelescope 382mm ALT AZ F4.5, barlow APM ED 2,7X et ASI178MM . Avec la rotation de champ c'est passé tout juste, Clavius a failli être coupé. Toute la difficulté a été de traiter l'image pour qu'elle reste homogène. Exercice plus difficile qu'il n'y parait. Quand se côtoient à la fois une partie très éclairée à droite et une partie plus sombre à gauche, les 2 ne réagissant pas pareil, il faut trouver un compromis. Malgré le filtre rouge, je suis resté à 100% de la taille d'acquisition, ce que je pensais devoir réserver plutôt au filtre vert. Mais la netteté me semble rester satisfaisante, vous confirmez sur la full ? Bon ciel! PS : photo du précieux :
  8. 8 points
    Bonjour, Donc vendredi, je réinstalle le matériel sur la terrasse, le SW254/1200 sur l'EQ8. J'ai tenté un peu de planétaire, malgré un seeing annoncé mauvais. Ben là c'était effectivement mauvais. Malgré tout voici d'abord 2 gif de vendredi soir. Les prises sont faites avec l'ASI 120 mm-s, une roue à filtre, un ADC et une Barlow x3. Les gifs d'étendent sur 30 minutes. Saturne : et Jupiter : J'arrête là pour vendredi. Bien que les prévisions de seeing étaient encore plus mauvaises samedi soir, c'était en définitive meilleur mais bien moins bon qu'il y a une semaine. D'abord le gif sur 1 h : Puis des images sans/avec dérotation (sur 9 images) : à 20h31 : et à 21h06 Et ensuite Jupiter avec un gif : Et des images sans/avec dérotation : à 21h30 : Puis à 21h48 : C'est tout pour le planétaire. J'ai ensuite installé la Starlight Xpress SX9, sa roue à filtre et correcteur de coma au foyer du SW 254/1200. J'ai lancé 3h de poses qui se décomposent en 86 images de 60 secondes en L, 20 images de 60 secondes par filtres colorés pour ma première cible, M30. Et pour M76, 90 poses de 60 secondes en L, 30 images de 60 secondes en R, V et B. J'avais un affreux gradient sur les images en luminance, la lune? Bonne soirée
  9. 8 points
    Bonjour, j’avais une seule vidéo de saturne du 26 septembre qui traînait. je vous la présente, une simple psf, balance des couleurs, derotation et filtre denoise avec Photoshop. On a une bonne dynamique quand même car la psf fait apparaître directement les 3 satellites. La question que je me pose surtout, pourquoi en sortie de winjupos ma bande équatoriale est cramée? (Utilisation ou pas du ld compensation) matos habituel, C11, barlow x2 et asi224 bon ciel!
  10. 7 points
    Une image faute de bon ciel en nouvelle lune réalisée 22-23/10 sous la pleine lune. Il s'agit de IC 1795 le poisson à l'extrémité de la nébuleuse du cœur. Filtre Ha de rigueur (7nm) au T200 Newton+Paracorr II + ASI183MM en full remote. 39 poses de 300s en bin 1 , traitées classiques dark + offset, avec pas mal de galère pour le gradient et l'ampglow. Puis resize en B2 Voilà je la livre telle quelle c'est une première tuile viendront les suivantes pour la mise en couleur. Full sur le flickr
  11. 7 points
    Bonjour, Météo déplorable depuis début octobre. La saison planétaire étant terminée, j'envisage de faire un peu de cp quand le ciel sera clément. Le 9 octobre c'était assez clair et j'en ai profité pour essayer de mettre en place un autoguidage avec OAG et caméra. J'ai fait des essais sur les Pléiades. Sur les poses d'essai de 3mn les étoiles étaient rondes, mais le fond de ciel sans filtre était irrattrapable (je n'avais pas encore reçu le filtre IDAS prêté par @ALAING ) Donc après avoir validé l'autoguidage, j'ai posé une petite heure et demie sur les Pléiades mais par pose unitaire de 30s seulement pour pouvoir traiter sans trop de problème. C'est pas top, mais c'est la reprise en cp et surtout avec l'apn (en attendant l'achat de la caméra refroidie) : (il y a un gradient d'enfer en bas de l'image, dsl !) 1h30 par pose de 30s (Bortle 6) Lunette 80Ed, réducteur et Canon +6D logiciel eos utility + siril Bon week-end
  12. 6 points
    Bonsoir, Ci-joint la Lune prise le 21 octobre avec mon Nikon AF-S 500 mm f/5.6E PF ED VR muni du convertisseur Nikon TC-20E III et mon Sony A 7R IV en mode touriste avec un trépied photo. Traitement de 17 % des images prises sur 50 secondes (215 images) avec Capture One 21, As!3et DxO Photolab.. Bonne fin de journée Christian
  13. 6 points
    Bonsoir ! J’ai récidivé avec le HOO. J’ai mis une semaine à me décider à traiter l’image. J’arrive maintenant sur SIRIL à combiner l’image en Ha et l’image en O dans la couche bleue et verte…C’est une victoire mais les couleurs me surprennent tellement que je galère sur le traitement. Finalement je me suis lancée aujourd’hui. Bon, c’est donc 7 heures de poses sur deux soirées avec l’esprit 100 ED et l’asi 2600 mc pro avec le filtre optolong L-Extreme. La trompe pour le coup, on la voit bien Bon ciel à tous!
  14. 6 points
    Bonjour, Dans la nuit du 24 octobre 2021, j'en ai profité pour imager notre bon vieux satellite naturel à la lunette. Qu'à cela ne tienne ! Je me suis vraiment bien régalé. Le matériel utilisé est le suivant : Lunette apochromatique TS Optics de 80mm de diamètre et de 560mm de focale + Caméras Zwo Asi 290mm et 485mc + Filtres Bleu Astronomik + Baader UV/Ir-Cut/L + Lentille de Barlow Televue 2x : Pour commencer, voici le cratère Tycho avec la 290mm équipée du filtre Bleu Astronomik et de la Barlow Televue 2x : J'en ai profité pour faire une capture de la Lune entière directement au foyer de la lunette. Pour cela, j'ai utilisé la Zwo Asi 485mc équipée du filtre Baader UV/Ir-Cut/L : Et pour conclure cette soirée, et toujours avec le même équipement, j'ai fais une capture sur une partie de Dame Céleste, mais cette fois-ci, en utilisant la Barlow Televue 2x :
  15. 6 points
    Salut à tous Petite balade dans Céphée avec ce champ englobant l'amas ouvert Ngc 7419 et un morceau de Sharpless 154 Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 132 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) Cliquer sur l'image pour la version à 100% @+ Christian
  16. 6 points
    Hello, Sacrée soirée, comme dirait JP Foucault, que celle du 14/10, sûrement la meilleure de la saison. Pas eu le temps de faire Saturne, elle passe vite derrière les arbres mais pour Jupiter, c'était bon. Voici plusieurs versions avec les RGB, LRGB à la 290 et une tentative de mix 224/290. Dérotation de 5 images pour la couche L, 4 images pour la couche couleur de la 224 et 2 images pour la couche bleue. Il y a l'air d'avoir légèrement plus de détail sur l'assemblage 290 / 224, notamment dans la NEB. Depuis plus rien, que des nuits bien secouées... Pourtant il fait beau. A+ et bon ciel !
  17. 5 points
    Pour Jupiter hier soir, le seeing était au mieux vers 21h30 lc, mais pas du niveau des 13 et 14 octobre ! Dérotation de 3 images puis inclinaison: La Lune: de mieux en mieux. Vers 00h50: déja bien haute et turbulence bien calme, mais une certaine agitation. Très beau en visuel à 400X. Par contre un dépôt de buée sur le miroir secondaire qui a baissé la luminosité et le contraste. Curieux, tout paraissait bien sec autour. Des captures en filtre vert avec camera ASI174mm. Mewlon 250, barlow 2X et ADC. Jean-Yves
  18. 5 points
    Samedi soir 23 h, c’est la danse pour les images lunaires, la baisse de température de l’air combinée à celle du sol encore tiède ne favorise pas les observations.. Dimanche 4h30 tout le monde est encore couché et le calme est revenu. Bon il fait 3°C, je n’ai pas mis l’œil à l’oculaire depuis plusieurs semaines et j’ai un peu de mal à choisir une formation à dessiner tant la vue est fabuleuse et riche en détails. Rima Janssen, qui s’étend en bordure du cratère Fabricius est bien visible sur plus de 120 km et se divise en forme de Y, je mis colle... Les rainures continentales ne sont pas nombreuses sur la lune mais la tâche est difficile et voilà que la pile de ma table équatoriale me lâche… A propos quels sont vos critères de choix à vous dessinateurs-observateurs du sol lunaire ? Rima Janssen colongitude 129.7° Dob. 406 avec binoculaire et ES 26 mm X 3 Craie Conté papier Canson A3
  19. 5 points
    Bonjour à tous, Après quelques semaines d'arrêt pour cause d'emploi du temps bien chargé, je reprend les observations solaires. Etant en WE à la campagne, j'ai emporté une config légère : spectrohélio Sol'Ex (config 125mm / 2400 t/mm / fente 10µm) + hélioscope Baader + Megrez 72FD + ASI 178MM. Voici les spectrohéliogrammes en Halpha (globe et protus), Hbeta, Helium, Continuum (proche du Sodium), et Calcium K. Pour le calcium, j'ai changé le réseau par un autre de 1200 t/mm, ce qui se fait très rapidement avec la conception du Sol'Ex Traitements faits avec INTI et ISIS. Images redressées et (presque) orientées Amicalement. Christophe Gervier. Spectrohéliogrammes Halpha (globe et protus) Spectrohéliogramme dans le Continuum (non loin de la raie du Sodium) Spectrohéliogramme de l'hélium Spectrohéliogramme Hbéta Spectrohéliogramme CaK (avec réseau de 1200 t/mm)
  20. 5 points
    Bonjour à tous Je partage avec vous ma dernière image, IC342 réalisée sous un ciel encore bien ien trop éclairé par la lune hier soir, mais bon... Matériel : William Optics Megrez 90 + reducteur 0,8 sur HEQ5 Filtre Optolong L-Pro Caméra Asi533mc Autoguidage avec Asi120mm Le tout piloté par un Asiair V1 Temps d'exposition : 158 x 180s. Traitement Siril + CS2 Merci pour vos commentaires Augustin
  21. 5 points
    bonjour, ciel super dégagé , mais turbulence insupportable , humidité max c'est la première fois que j'ai de la buée sur l'erf !!! bon à part ça une aniamtion ou 30% des images sont passées à la trappe et celles qui restent ne sont pas terrible , quelques détails furtifs sur le limbe Paul https://astropol.pagesperso-orange.fr/2021-10-23-07h59
  22. 4 points
    Bonjour, J'ai mis un titre racoleur, ça peut aider Je voulais voir ce que donnait mon petit zoom 28-70 sigma malgré la PL et la PPL (Presque Pleine Lune) Le boitier etait equipé d'un UHC pour avoir une chance de sortir les nébulosités de la zone considérée. La buée s'est déposée sur l'objectif et un certain nombre de poses ont perdu du contraste. J'ai donc pu tester mon chauffage -> buée dégagée Au total, environ 200 poses de 25s m'ont donné l'image ci-dessous La qualité de l'objectif à pleine ouverture n'est pas sensationnelle mais on voit quand même quelques trucs J'ai fait une réduction d'étoiles mais pas trop quand même sinon ça devient vite dégueu. il fait beau, je vais faire chauffer refroidir le scope. Glob
  23. 4 points
    @Diziet Sma Non, il s'agit en l’occurrence plutôt de la violation d'une propriété que l'on appelle l'invariance locale de position. En particulier, il s'agirait de la variation (non-observée) des constantes de couplage de la physique des particules, au cours de l'évolution de l'univers par exemple, telle que la constante de structure fine notamment. En ce qui concerne la constante de structure fine, une telle variation entraînerait un certain nombre de signatures dans différent type de données qui ne sont pas observés. Référence: https://ui.adsabs.harvard.edu/abs/2014PhRvD..90l4064H/abstract. Absolument, sauf surprise, c'est bien ce que semble indiquer les équations de la théorie. Reste donc à trouver une bonne explication pour l'accélération de l'expansion de l'univers. J'ai proposé et publié une hypothèse à ce propos récemment, mais tout cela est vraiment très préliminaire pour le coup.
  24. 4 points
    Hello la très belle nuit du 14 a produit de belles images sur Jupiter J'avais tenté Neptune pour la première fois, mais pas eu le temps de traité. C'est chose faite et je pense détecter quelques spots dessus ou une bande équatoriale, je ne sais pas trop. Il y a aussi un rebond de traitement sur tout le tour. Je n'ai qu'une vidéo hélas car le seeing n'a pas tenu. @+
  25. 3 points
    Bonsoir à tous, Juste pour échanger et partager, j'ai comparé sur le même tableau 3 images que j'ai eu faites différemment. Je peux tout simplement dire ; Vive le cmos
  26. 3 points
    Bonsoir Nouvel essai sur Neptune hier soir. Au depart, seeing tres moche, j'ai failli tout laisser tomber, et heureusement la melassae s'est eclaircie et a laissé passer quelques pauses etonnantes dans la turbulence. Et l'avantage c'est que l'atmosphere etait tres transparente. j'ai fait 6 captures de 20 a 30 minutes dont seules deux seront exploitables: celles de 23h38 a 23h57 puis 23h58 jusqu'à 0h28 (locales). J'avai quelques details sur d'autres images , mais c'est en essayant d'en faire une animation qu'on peut voir s'il ne s'agit que de bruit. Sur ces deux images correspondant aux temps moyens de 21h48tu et 22h01tu, j'ai l'impression qu'il y a un spot qui tourne, semble-t-il suivi d'une espece de trainée en virgule qui descend vers l'equateur. Tout ça est bien sur noyé dans du bruit, mais ça rappelle un peu les images de Jean Luc Dauvergnes et de Christophe Pellier. Bien sur avec cette planete on n'est jamais sur de rien... et le seeing etait trop crapicieux, je n'ai pas pu garder beaucoup d'images et ça se sent. Bonne soirée.
  27. 3 points
    V2 plus "colorée"... A vous de me dire. Jérôme
  28. 3 points
    Bonjour, un jour on m'a dit: l'astrophoto, c'est pas sorcier. Tu attends une nuit sans nuage, sans lune, sans vent. Tu prends un C8 edge, une camera Altair 294C, un filtre Optolong L''Xtreme, une monture EQ6R. Tu laisses réduire la focale un peu 0.7. Tu autoguides en //, tu fais 310 poses de 60s. Tu mijotes à -15°C. Tu ceuilles des flats, des dark, des offset. Tu mixes le tout sous pixinsight. Et ça donne ... CA ! La nébuleuse du Sorcier en HO3. Et bien , vous me croirez ou pas, c'est quand même pas de la tarte... Seb
  29. 3 points
    Salut, Je partage ma dernière version de NGC 55. C'est une de mes galaxies favorites de l'hémisphère sud. Elle a l'avantage d'être accessible avec pas mal de détails pour ma petite lunette et de passer pas loin du zenith à ma latitude 22S. C'est ma 3ème tentative de collecte de photons pour cette cible après 2018 et 2019. Cette année j'ai changé de camera et suis passé à la QHY 268M, plus sensible et avec de plus petits pixels que mon venérable KAF8300. Je suis passé d'un échantillonngae de 1.72"/pix à 1,2". J'ai effectivement gagné en finesse et en capacité de résolution stellaire dans la galaxie.. Niveau acquisition, je reste fidèle à mon approche un peu particulière pour mon ciel pas vraiment noir (bortle 5-6) : pas de filtre L qui laisserait passer la totalité de la PL. J'utilise juste les filtres RVB qui ont l'avantage de filtrer une bonne partie de la PL (Sodium) au détriment du rapport signal bruit, il me faut donc poser plus longtemps. J'ai ajouté cette année une bonne quantité de Ha pour faire ressortir les nébuleuses en émission. J'aime bien les images colorées avec un peu de saturation, pas trop du bruit et des détails un peu renforcés, mon traitement correspond à cela. J'ai vu beaucoup d'images de cet objet avec des colorimétries très différentes. De là où je shoot, après calibration colorimétrique photométrique (PCC PI), ce sont les couleurs que j'obtiens. Je pense que les couleurs des étoiles dans la galaxies (rouges/bleues) montrent que je ne dois pas être trop loin des bonnes valeurs. Bon voilà, j'aimerais un jour la shooter d'un vrai dark site mais pour l'instant je me contente des progrès effectués sur cette cible pour moi cette année. Lunette CFF 105, QHY268M, MESU 200 Astrodon RGB 36mm, Baader Ha 7nm R:G:B:Ha 29:39:39:42 x 600s : 25 heures FULL resolution : https://www.astrobin.com/full/fhqyyh/0/?mod=&real=
  30. 3 points
    Deuxième version de mon sorcier (8h55min d'exposition) fait avec ce que j'ai appris de pixinsight pendant plusieurs test.
  31. 3 points
    Tu ne crois pas si bien dire. En effet, pour ne pas dépasser le plafond max de l'enveloppe budgétaire allouée à cette mission, la Nasa a dû recalculer en catastrophe cette trajectoire en fonction de la vertigineuse augmentation du prix des carburants. Avec le litre de gasoil à un euro soixante et vu la consommation du bouzin, y'avait urgence. Et quand nous avons appris qu'ils ne pourraient pas bénéficier de la prime de 100 euros distribuer parcimonieusement et exclusivement aux "pauvres de France", nous crûmes tout perdu .
  32. 3 points
    Gros plan sur l'un des instruments, la caméra MIRIM (Mid Infrared Imager) par Sébastien Carassou https://twitter.com/FlashCordon/status/1452232435798773760 Il y a quelques jours nous avons eu la chance de visiter les locaux du CEA Irfu où se trouve le modèle d’ingénierie de l’un des 4 instruments majeurs du télescope spatial : la caméra MIRIM (pour Mid InfaRred IMager). Cette caméra est un concentré de technologies. Elle dispose d’une roue à filtres qui lui permet d’observer l’univers à différentes longueurs d’onde (de 5 à 27 micromètres), ainsi qu’un spectromètre qui décompose la lumière pour détecter les signatures de certaines molécules Sur cette roue, on trouve aussi de curieux dispositifs qui ressemblent à des Space Invaders. Il s’agit en fait de « coronographes à masque de phase », qui permettent au télescope de masquer la lumière d’une étoile pour observer directement les exoplanètes qui se trouvent autour. Afin que MIRIM ne soit pas aveuglé par sa propre chaleur, il doit être refroidi à près de -266° Celsius, soit 7 degrés au-dessus du zéro absolu ! Sans compter qu'il doit fonctionner dans le vide de l'espace. Évidemment, ça pose des contraintes assez fortes sur l'électronique.
  33. 3 points
  34. 3 points
    Salut Deux nouvelles comètes mesurées hier soir C/2019 O3 dans un joli champ galactique https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=24225 et C/2020 K1 https://lesia.obspm.fr/comets/lib/display-obs1.php?Num=24226
  35. 3 points
    A la manière de D. PEACH lorsque c'est sur le globe, il prend l'ombre ou le satellite qui est sur une image unique et colle sur sa version dérotée, oui c'est du bricolage mais chez lui ça fonctionne bien !
  36. 3 points
    Lancement réussi cette nuit ; La fusée Ariane 5 a mis sur orbite le satellite militaire français Syracuse 4A Le deuxième satellite était SES 17 https://www.lemonde.fr/international/article/2021/10/24/paris-lance-un-satellite-militaire-derniere-generation_6099685_3210.html?xtor=EPR-32280629-[a-la-une]-20211024-[zone_edito_2_titre_2]&M_BT=49464297624045 C'est le feu vert pour James... Les précédentes missions d'Ariane 5 dédiées à l'astronomie : Même Mélenchon est un gamin devant le décollage d'une fusée...
  37. 3 points
    Passionnant et prometteur. J'ai notamment relevé cet extrait en fin d'article : " on ne peut pas introduire directement la constante cosmologique d'Einstein dans la théorie car cela conduirait à des violations du principe d'équivalence que l'on n'observe pas. " Il s'agit bien du principe d'équivalence version forte avec gravitation ? Si j'ai bien compris, à ce stade de vos travaux, exit la constante cosmologique pour expliquer l'accélération de l'expansion de l'univers observable. Encore merci pour votre participation à ce forum.
  38. 3 points
    @marco polo L'argument contradicteur ressortit le plus souvent est lié au problème de Cauchy. C'est technique donc je ne vais pas entrer dans les détails. Mais pour toute personne qui a étudié les théories f(R), ce ne semble vraiment pas être un soucis. Il faudrait le vérifier explicitement , mais ce n'est pas dans mes priorités pour le moment. Donc j'espère que d'autres que moi se pencheront sur le sujet. Le plus grand défi à mon avis va être de déterminer la forme dans les équations de champs du Lagrangien pour différents types de fluides, autres que simplement de la poussière et/ou de la radiation pure. Ça va être vraiment costaud car il faut partir de la microphysique avec des lois modifiées à cause du champ scalaire, pour obtenir au final un comportement macroscopique utilisable. En fonction de la réponse à cette question, la théorie pourrait entraîner trop de variation du différentiel de fréquences entre des horloges atomiques de différentes compositions. La encore, c'est très technique. Comme cela implique un mélange de physique des particules, de physique nucléaire et atomique, et de physique gravitationnelle, je ne pense pas que la question trouvera une réponse de si tôt malheureusement. Absolument pas. Chacun est libre de privilégier certaines pistes plutôt que d'autres. En ce qui concerne le principe de Mach, il a eu effectivement beaucoup de controverses, mais beaucoup sur la simple définition de ce que cela pouvait vouloir dire, pour Mach, avant Mach, pour Einstein, après etc. Pour ma part, une théorie dans laquelle un espace-temps peut être dépourvu de toute matière est fondamentalement problématique. Il me faudrait beaucoup de temps pour développer donc je ne le ferai pas ici, mais 'l’impossibilité de définir la théorie sans matière est véritablement ce qui m'enthousiasme avec cette théorie. C'est une question métaphysique, qui est souvent d'ailleurs au cœur des disputes à propos du principe de Mach. Pour ma part, si l'on admet que ces solutions ne sont réellement pas acceptables, alors elles posent effectivement problème (même sans être réalisées dans la nature), dans la mesure où leur existence ou pas ne dépend finalement que des conditions initiales de l'univers. Donc cela voudrait dire que la théorie peut ou ne pas être "acceptable" en fonction des conditions initiales. Cela ne me semble pas très souhaitable pour une théorie. Ce sont les infinis qui apparaissent au niveau de l'horizon qui sont des "singularités de coordonnées", qui peuvent donc être éliminés par un simple changement de système de coordonnées. Les singularités centrales sont de vrais singularités en revanche. Et comme l'a mentionné @PascalD, leur existence mathématique dans le cadre stricte de la relativité générale classique a été prouvé par Penrose (et Hawking pour la singularité du big bang). Le séminaire que j'ai partagé plus haut est justement sur ce sujet.
  39. 3 points
    Bonjour, Et voilà Sélène qui émerge des nuages pour nous diffuser sa lumière bienveillante , de la turbulence dans les faibles grossissement y compris après 1h30 d'ascension.. Toujours un setup bien calibré, image saturé avec le célèbre ASTROSURFACE.... bien sûr ! Bon ciel lunaire
  40. 3 points
    Bonjour celle de ce matin, et avec le recadrage , au top, lui bon dimanche
  41. 3 points
    - Région AR12882 : Maksutov 152/1900 F/D:12,5, ASI 178-MM au foyer, Astrosolar BDSF + Filtre Rouge Photosphère : Gain 150, 1 séquence de 1ms x 30s (809 images, empilement 50 images), 26 FPS à 40.3°C Richard
  42. 2 points
    Tu as raison Alain, une V3 rien que pour toi. Jérôme
  43. 2 points
    Quelle finesse de dingue !!!! Ça manque juste de Pep's niveau couleur.
  44. 2 points
    Bonsoir, Ce soir on vous présente le résultat de plusieurs années de travail, oui une mosaique de 16 champs c'est un peu long , vous l'aurez reconnu, il s'agit du Grand Nuage de Magellan dans la constellation de la Dorade. Nous proposons la version couleur HaLRGB et pour les amoureux du noir et blanc, la version Halpha seule. C'est sûrement un peu lourd à charger mais ça vaut la peine ;p Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 16 x 9 x 40 min L= 16 x 16 x 20 min R=V=B= 16 x 6 x 20min par couche soit 277h20 au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : et la version Halpha http://www.atacama-photographic-observatory.com/photos/0188_LMC_Ha_f.jpg Bonne année à tous malgré les circonstances.... Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  45. 2 points
    C'est vrai que resté dehors les pieds dans l'herbe trempée par l'humidité avec à peine 5 ou 6 degré ça aide à profiter Je te taquine, parce que je suis entièrement d'accord avec toi. GreG.
  46. 2 points
    @Diziet Sma Il y a la seconde partie maintenant: https://www.futura-sciences.com/sciences/actualites/physique-theorie-relativite-intriquee-expliquee-olivier-minazzoli-2-2-93643/
  47. 2 points
    Merci Jm oui toi je sait et j'apprécie tes visite mais comme le Fofo est pas scindé je peux comprendre que les Cpeux on en marre des gazeuses passe un bon dimanche Merci Alain l'an prochain j'aurai au moins se vécu sur cette cible pas facile passe un bon dimanche et bon ciel J'ai du stock
  48. 2 points
    Bravo Anne pour cette petite dumbell, elle est magnifique et joliment colorée Ta moisson et la qualité de petites NPs avec ta lunette est remarquable
  49. 2 points
    bonjour, belle prise , à quelle heure? petit veinard ici ciel dégagé , mais quelle turbu !!! Paul à 10h32TU
  50. 2 points
    Bonjour Le fait de serrer fort va détériorer les 2 roulement a aiguilles Il faut serrer sans plus https://static1.squarespace.com/static/503446fde4b0c36e3ab1695f/t/5cb5da4edb1643000125755a/1555421800754/Atlas+Pro+Disassembly+Guide.pdf Axe RA idem Toujours la stocker freins desserrés Cdt Daniel