Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/17/18 in Posts

  1. 12 points
    Une petite Mars du 15, à quasiment 30° de hauteur maintenant, si seulement on avait eu ces conditions l'été dernier ! La planète vient d'entrer dans l'été austral et s'apprête à passer sous la barre des 10" Je rajoute une planche du 24 octobre que je n'avais pas eu le temps de traiter
  2. 9 points
    Bonjour, Je vous présente cette petite nébuleuse planétaire de la constellation d'Andromède, de magnitude surfacique 5.6, ce qui en fait une cible de choix pour la 224MC associée au newton 240/1472 (f/d 6.1). J'ai récidivé avec la technique des poses courtes, que je ne trouve pas simple du tout avec ces petits capteurs couleurs non refroidis et bruités! Environ 1h40 de poses retenues sur 2h30, à coups de 1s. Acquisition en ser de 10mn, raboutés sous pipp et pré-traités sous siril (noir = ser de 10mn). Alignement, addition, drizzle x2 et une petite déconvolution dans Siril, un petit coup de rl2 dans iris (on ne se refait pas) et une compression jpg sous PSCS2. J'ai essayé de remonter le FDC mais il n'est pas assez propre, je le laisse noir J'ai procédé au diphtering toutes les 10mn et fait l'autoguidage en poses de 30s pour éviter de faire trop bouger le télescope sans arrêt (poses d'acquisition de 1s). Avec cette technique, il suffit que l'objet reste à peu près au centre, le tri fait le reste. J'ai des problèmes dans le fdc dû au traitement de cheval mais pas de trames Fwhm sur l'empilement avant traitement : 2" Nathanaël
  3. 9 points
    Salut, Voici mes premières images de la comète 46P/Wirtanen, tant attendue pour la fin du mois et surtout pour décembre ! Les conditions n'étaient vraiment pas fameuses, 1er quartier de Lune, un vent d'est, +3°C et forte humidité, mais surtout sa position très basse (-30° ), donc au raz de l'horizon , mais j'ai tenté le coup ! je me suis limité à des poses de 1mn30s pour ne pas avoir un ciel trop clair, addition de 33 poses, lunette 80ED, Canon 1000D, et une petite animation sur son déplacement en 53mn (à partir de 2 RAW ) la semaine qui vient , la Lune sera de plus en plus gênante, il faudra donc patienter environs 10 jours pour la saisir dans de bonnes conditions ! Enfin, une petite carte pour ceux qui veulent tenter un repérage : Daniel
  4. 8 points
    Salut à tous, Une tempête en bord de la zone brillante boréale d'Uranus est visible. Ce serait la première bien visible depuis 2014! Voici une animation prise avec le 1.5m du Mont Wilson (US) : D'après mon analyse , plusieurs amateurs ont observé une formation similaire, et 4 d'entre elles sont cohérentes avec la vitesse des vents à cette latitude et l'observation du Mont Wilson. Du coup j'ai pu calculer cette éphéméride préliminaire, à confirmer: WinJUPOS 10.3.11 (Uranus), C.M. transit times, 2018/11/17 12:03 Object longitude: L = 270,0° - 24,7470°/d * (T - 2018 Oct 09,5) Geographic longitude and latitude: +001 20; +43 35 Output format: Date UT (C.M. of System 1; Altitude) ------------------------------------------------------------------------------ 2018 Nov 02 05:14 ( 43°; 5°) 21:39 ( 26°; 53°) 2018 Nov 04 22:57 ( 335°; 57°) 2018 Nov 07 00:14 ( 285°; 52°) 16:40 ( 268°; 8°) 2018 Nov 09 01:31 ( 234°; 40°) 17:57 ( 217°; 23°) 2018 Nov 11 19:14 ( 166°; 38°) 2018 Nov 13 04:06 ( 132°; 9°) 20:32 ( 115°; 50°) 2018 Nov 15 21:49 ( 64°; 57°) 2018 Nov 17 23:06 ( 13°; 54°) 2018 Nov 20 00:24 ( 323°; 43°) 16:49 ( 306°; 19°) 2018 Nov 22 01:41 ( 272°; 29°) 18:07 ( 255°; 34°) 2018 Nov 24 02:58 ( 221°; 14°) 19:24 ( 204°; 47°) 2018 Nov 28 21:59 ( 102°; 56°) 2018 Nov 30 23:16 ( 51°; 47°) 2018 Dec 03 00:34 ( 1°; 33°) 16:59 ( 344°; 30°) 2018 Dec 05 01:51 ( 310°; 18°) 18:17 ( 293°; 44°) 2018 Dec 07 03:08 ( 259°; 2°) 19:34 ( 242°; 54°) 2018 Dec 09 20:52 ( 191°; 57°) 2018 Dec 11 22:09 ( 140°; 49°) 2018 Dec 16 00:44 ( 39°; 22°) 17:10 ( 22°; 40°) 2018 Dec 18 02:01 ( 348°; 6°) 18:27 ( 331°; 52°) 2018 Dec 20 19:45 ( 280°; 57°) 2018 Dec 22 21:02 ( 229°; 52°) 2018 Dec 24 22:19 ( 178°; 41°) 2018 Dec 26 23:37 ( 128°; 26°) 2018 Dec 29 00:54 ( 77°; 10°) 17:20 ( 60°; 49°) 2018 Dec 31 18:38 ( 9°; 57°) 2019 Jan 02 19:55 ( 318°; 54°) 2019 Jan 06 22:30 ( 217°; 30°) 2019 Jan 08 23:47 ( 166°; 15°) 2019 Jan 11 17:31 ( 98°; 55°) 2019 Jan 13 18:48 ( 47°; 56°) 2019 Jan 17 21:23 ( 306°; 34°) 2019 Jan 19 22:40 ( 255°; 19°) 2019 Jan 21 23:58 ( 204°; 4°) 2019 Jan 24 17:41 ( 136°; 57°) 2019 Jan 28 20:16 ( 35°; 38°) 2019 Jan 30 21:33 ( 344°; 24°) ------------------------------------------------------------------------------ A vous de jouer maintenant (l'une des observations a été faite avec un 20cm), et surtout envoyez-moi vos images (delcroix point marc at free point fr), en indiquant au minimum sur l'image date de milieu d'acquisition, filtre, nom de l'observateur et surtout au traitement en laissant apparaitre les satellites (donc ne pas (trop) remonter le niveau du noir) pour que je puisse faire les calibrations nécesaires aux mesures. Bons ciels
  5. 8 points
    Bonjour a tous. Voila le resultat de mes captures du 12 novembre: le seeing etait TRES bon..... Malheureusemnt, il y avait un vent "à decorner les boeufs"... (ça nous change de la pluie "comme vache qui pisse", comme on dit par tcheu nous...) Bref, il a fallu que je tienne l'extremité du tube à la main pendant la capture pour empecher la planete de quitter le champ (de la camera, pas le pré d'a coté). 4 captures de 10 minutes, en R+IR, fletube 305 televue 3x, adc, cam 290m. Les temps des 4 images sont 22h49tu, 22h59tu, 23h09 tu et 23h20 TU. Ca aurait pu etre "vachement" bien... Dommage pour le vent. J'ai l'impression que la couleur de la zone tropicale n'est pas uniforme, et qu'il y a une zone plus sombre assez etendue qui tourne. L'animation est "aller et retour" mais pour se reperer, la premiere image dure plus longtemps. Je ferai une petite animation des satellites plus tard A +
  6. 5 points
    Bonsoir Malgre un air tres pollue a ne pas mettre un astam dehors (cause violents incendies en Californie) je n'ai pas pu resister a imager ce modeste rapprochement hier soir. FS102 (800mm) sur Losmandy CG11 et vieux 5D : 1/125e sur la lune et 1,6s sur Mars a 250iso . Assemblages et reglages sur photoshop. Bon week end a tous Nicolas
  7. 3 points
    Bonjour à tous, voici donc cette superbe région imagée sous une décli de -20° et une turbu assez forte hélas... Vivement que la lune remonte ! Newton 410 mm F/5.6 de construction perso (optique et méca) + Barlow 3x + ADC PA + filtre rouge Atik . Basler 1920-155 avec 200 images retenues sous AS3, RGX6 et CS6 Phil
  8. 3 points
    Bonsoir à toutes et tous , Mars et la , " Valles Marineris " était prévu cette soirée là ……….. ben , ce sera pour une autre fois alors , même pas une petite RGB Newton maison de 400 , miroir Skyvision de 400 F/D 4 en Zerodur , Barlow Powermate TV de X5 , ASI 290MM + ADC PA , collimation et capture avec Genika Astro , traitement AS!3 et R6 . Mars en IR 685 le 14/11 à 19h21 TU , image à 120 % , caméra ASI 290MM + ADC PA . un petit Gif de 4 images de 19h20 à 19h30 TU , oui je sais …….. pas terrible , faut voir ça avec Dame météo , plus de son et plus d'images ……… turbu infecte et humidité ultra féroce étoile pour la collim , à 19h10 TU , ça devait être bon pour la suite …………. hé ben non ! ! Michel
  9. 3 points
    Bonjour Moi j'essaie mais rien à faire trop de turbu alors je me fais plaisir avec tes images et celle de Polo je suis même un petit peu jaloux. Mais bon dans quelques années elle sera bien haute je l'aurai un jour je l'aurai. Bonne journée. Luc
  10. 2 points
    Bonjour à tous, ci-joint la nébuleuse d'Orion que j'avais faite lors de ma précédente excursion dans le morvan mais que je n'avais pas eu le temps de traiter, c'est donc chose faite Les photos ont toutes été faites avec le même matériel, à savoir : - Monture : Takahashi Temma 2M - Imageur : Canon eos 7D mark II non défiltré + Filtre IDAS-LPS-D1 - GOTO : Skybt + Skysafari Pro 5 - Instruments : TS 72/432 PHOTOLINE APO DOUBLET - Autoguidage : Pas d'autoguidage - Traitement : Deepskystacker, SIRIL, Photoshop. - Exposition : 25 poses de 60s avec 27 dark et 27 offset.
  11. 2 points
    Et trois nuits par semaine....(comme disait la chanson. ) Ce mois de novembre a l'air de nous fournir pas mal de belles nuits, alors j'en profite. Depuis mon dernier post, je suis de nouveau allé observer à 3 reprises, ce dimanche 11, mardi 13 et mercredi 14. Voici le bilan de ces 3 nuits. Dimanche 11 novembre (23h à 3h du matin): Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12, j'ai pointé M1 la Nébuleuse du Crabe au T305, et je suis resté 1h30 dessus, pour la détailler au maximum et en faire un dessin. Curieusement, en deux décennies, je n'avais encore jamais vraiment tenté de percer le mystère de cette nébuleuse retord à l'oculaire. La première entrée du catalogue Messier, n'est en effet pas réputée pour se laisser facilement dévoiler au télescope. La plupart du temps, lors des soirées publiques, on la pointe, on voit une tache floue...et on passe à autre chose . Bon quand même, ce beau rémanent de supernova issu de l'explosion qui a eu lieu en 1054, dans la constellation du Taureau, devait bien montrer quelques détails au T305 . Il m'aura fallu 1h30 d'observation, perché sur l’escarbot, pour percer une part de son mystère. Les détails perceptibles, le sont vraiment de manière furtive. Il faut beaucoup de temps passé à l'oculaire pour être certain de les voir, et faire le tri entre ce que l'on croit voir et ce qu'on voit vraiment... La vision décalée est bien sur indispensable. J'ai ensuite ré-observée M1 à deux reprises, mardi au T254, et hier au T305 pour confirmer ce dessin. En trois nuits j'ai du passer 2h30 dessus, voici donc ce que ça donne. Le filament au centre n'a été vu qu'à 5 reprises furtivement au cours des trois nuits. Je l'ai noté car je ne pense pas avoir affabulé. Par ailleurs, sur les bords de la nébuleuse, j'ai volontairement laissé voir un crayonnage radial, orienté de l'intérieur vers l'extérieur, pour essayer de retranscrire au mieux l'aspect explosif de cette nébuleuse, que l'on ressent bien en vision décalée à l'oculaire : De manière plus anecdotique j'ai aussi dessiné l'amas globulaire M79 dans le Lièvre. Il n'y a pas grand chose à voir sur ce petit amas, mais je l'ai dessiné quand même en 15 minutes, pour ma collec. Et puis c'est quasiment le seul objet du ciel profond intéressant dans la petite constellation du Lièvre, alors : Mardi 13 novembre 20h à 1h du matin: J'ai utilisé mon T254 perso car le T305 du club était occupé en imagerie par les copains. Du coup je me suis amusé à refaire vite fait, un dessin de M31 : J'ai aussi pointé le couple de galaxies M77 et Ngc1055. J'ai très bien vu la bande sombre dans le plan de Ngc1055. Mais à ce diamètre je n'ai pas perçu de bras spiraux dans M77. J'ai dessiné un premier jet de ces deux galaxies. Puis j'y suis revenu le lendemain sur le T305. Et là, ça a été la révélation sur M77 ! (voir ci-dessous les dessins du mercredi.) Mercredi 14 novembre (22h à 2h du matin) : On était 6 présents et un copain de mon club avait apporté son C11 pour faire de l'imagerie . Comme d'habitude, j'ai utilisé le T305 pour faire du visuel, et quand on n' a été plus que 2 présents vers 0h30, j'ai commencé à dessiner. Sur M77, qui est une spirale vue de face dans la Baleine. J'ai été littéralement bluffé par la facilité avec laquelle j'ai perçu sa structure spirale au T305 . Il m'avait semblé commencer à voir quelque chose la veille au T254, mais avec le T305, j'ai réussi à voir 3 niveaux de bras spiraux. Deux petits morceaux au départ de chaque coté du noyau ovalisé, puis deux autres morceaux tout juste un peu plus loin de chaque coté aussi, et enfin, dans le halo extérieur visible, j'ai perçu nettement une forme de bras spiral. (Ce halo fait encore partie du centre de la galaxie, car les parties les plus externes de M77 visibles en imagerie, ne sont pas vues ici). Mais c'est fou ! je ne pensais pas que cette galaxie était aussi facile. M77 est ma révélation de cet automne : Bien sur j'ai redessiné également sa voisine Ngc1055. J'avais déjà dessiné la bande sombre de cette spirale vue par la tranche la veille avec mon T254. Je l'ai confirmé sans soucis avec le T305 : Ensuite, comme on a récemment acheté un filtre H-Bêta au club, on l'a essayé sur la Nébuleuse d'Orion. Elle est vraiment belle en H-Bêta. Avec mon pote, nous avons passé beaucoup de temps à la détailler. M42, M43, Nébuleuse du Coureur Ngc1977, amas ouvert Ngc1981, et en plus on a vu les 6 étoiles du Trapèze avec la E et la F assez faciles à voir. Tous ça dans la Nébuleuse d'Orion, mais je n'ai pas refait de dessin, bientôt sans doute . Toutefois, nous avons terminé en beauté sur la Nébuleuse de la Tête de Cheval avec le filtre H-Bêta. Même si elle reste très ténue, elle est visible et pour ma part, c'est la première fois que j’arrivais à l'observer ! Voici donc mon tout premier dessin B-33 et IC 434 : Cette nuit du 14 novembre restera gravée dans ma mémoire. Il n'y avait pas de vent, pas d'humidité et le ciel était très stable. Après la coupure de l’éclairage publique du village à 1h, on a mesuré 21,17 au SQM. C'était probablement une des meilleures nuits de l'année, chez moi à Visker . Bon, maintenant il va falloir que je me calme un peu coté dessins. Je retourne bosser au Pic du Midi la semaine prochaine . Yves
  12. 2 points
    Salut tout le monde, après avoir travaillé pendant quelques années avec mon vieux DSS ( qui marche très bien), je me suis enfin décidée à passer a un aute logiciel " SIRIL " , ben c'est pas mal moi je dis, faut encore que je le maîtrise , le logiciel, mais bon pour un premier essai, ça va bien ! merci au concepteur ! Voila 180 sec à 1600 iso 52 Brutes 10 Darks ( perdu les autre pffff ) 16 Flats 48 Offsets merci pour les commentaires construct
  13. 2 points
    Bonjour, J'ai retrouvé une image du Mur Droit de septembre 2010 qui n'avait jamais été traité et prise avec mon C14 et ma vielle Skynyx 2-1M. Traitement avec AS!3 et Psp. Je vous la présente pour le partage Bonne journée Christian
  14. 2 points
    bonjour, je continue à traiter mes prises de vues faites avec l'epsilon 180 et le sony a7s. ci joint une petite M45 temps de pose 30 mn ( 60* 30 s) traitement sous pix
  15. 2 points
    Tout à fait Mais ils ont superbement capitalisé sur l'expérience acquise la première fois, et compte-tenu de la difficulté et de l'imprévisibilité des paramètres ultimes à prendre en compte - seulement révélés par l'approche finale - ils ont conduit cette mission de bout en bout avec une intelligence et un sang-froid remarquables. Je suis impressionné, tant par la prouesse technologique que l'approche méthodologique, l'anticipation des problèmes potentiels à résoudre in fine, l'élégance minimaliste des solutions adoptées, et finalement leur adaptabilité in situ face à des conditions en partie inattendues... Un grand bravo aux équipes, vraiment : c'est de la très belle collaboration, dans ce qu'elle peut concrétiser de meilleur en exploitant au mieux les différences culturelles malgré les difficultés que cela comporte, dans l'enrichissement qu'elles peuvent s'apporter mutuellement ; j'y vois un exemple enthousiasmant de ce vers quoi les humains devraient tendre au maximum. J'ose croire que ce genre de travail servira de tremplin à d'autres projets encore plus ambitieux (les objectifs ne manquent pas )
  16. 2 points
    LIVRAISON D’ÉCHANTILLON AU LABO SAM Le 14 novembre 2018 (sol 2030) il était prévu de livrer un échantillon du forage "Highfield" à l’instrument SAM (Sample Analysis at Mars). Depuis fin 2016 le système de préparation et de livraison des échantillons nommé "CHIMRA" (Collection and Handling for Interior Martian Rock Analysis) n’est plus utilisable. Désormais, et depuis 2018, c’est la technique nommée "FEST" (Feed-Extended Sample Transfer) qui est mise en œuvre. Le bras robotique positionne le foret à la verticale de l’orifice d’admission du labo SAM libéré par l’ouverture d’une trappe. Puis sa mise en rotation inverse permet le cheminement vers le bas d’une partie de l’échantillon de poudre de roche situé à l'intérieur du guide du foret et dans la chambre d'échantillonnage située juste au-dessus. La durée de rotation inverse du foret détermine la quantité d’échantillon qui tombe dans l’orifice d’admission du labo. Cette image représente le parcours de la poudre de roche pendant le forage. Pour la livraison aux labos le tracé rouge s’inverse. Tout comme le labo CheMin, SAM chauffera cette poudre de roche à des températures très élevées et analysera les composés chimiques/organiques de la roche forée à "Highfield". C’est la clé pour comprendre la composition de la crête "Vera Rubin" et son histoire. On devrait bientôt savoir (demain ?) si toute la procédure s’est déroulée correctement. MASTCAM – 14 NOVEMBRE 2018 (SOL 2230) : Coucher de soleil sur le Mont Sharp
  17. 2 points
  18. 2 points
    Bonsoir, La sonde japonaise Hayabusa2 se prépare à passer le reste de 2018 à distance respectable de l'astéroïde Ryugu, tandis que le Soleil empêchera temporairement ses communications avec la Terre. L’engin spatial se trouve à proximité de l'astéroïde depuis fin juin, en ayant pris de nombreuses images, déployé à sa surface de petits robots explorateurs et, se préparant à collecter un échantillon qu'il devra ramener sur Terre en 2020. La Terre et Ryugu sont sur le point d’entrer en conjonction, pour une période d’un mois, ils se trouveront donc à l'opposé l'un de l'autre, avec le Soleil entre eux. Pendant ce laps de temps, le disque et les radiations solaires rendent les communications très difficiles, voire impossibles. L'équipe prévoit donc d'interrompre les activités importantes et d'éloigner par précaution Hayabusa2 à distance de l'astéroïde. Au cours du dernier mois, l'équipe d'Hayabusa2 (JAXA) s'est préparée à la dangereuse descente qui permettra de recueillir un échantillon de l'astéroïde au début de l'année prochaine. Au cours d'une répétition qui s'est déroulée du 23 au 25 octobre, Hayabusa2 est descendu à 12 mètres au-dessus de la surface et a largué l'un des cinq marqueurs d'objectif qu'il utilisera comme guide lors du prélèvement d'échantillons. "Le marqueur de cible constitue un point de repère", déclare Elizabeth Tasker, professeur agrégée à la JAXA, relayant les informations du directeur de mission, Makoto Yoshikawa. "Comme il réfléchit la lumière, il agit comme un phare à la surface de Ryugu." Hayabusa2 s'approche de l'astéroïde en utilisant des caméras optiques et deux systèmes laser de navigation différents (LIDAR & LRF pour les mesures d'altitudes inférieures à 50 m) . Au cours de la répétition du touché, la sonde visait la zone de 20 mètres de large (L08-B) dans laquelle il est prévu de prélever l'échantillon, c'est l'une des seules régions exemptes de gros rochers, et par conséquence, suffisamment sûre pour que la sonde puisse toucher la surface en sécurité avec son bras d'échantillonnage qui n'est long que d'un mètre. L'analyse de données a montré que lors de la répétition, Hayabusa2 était à plus de 15 mètres du centre de la zone d'atterrissage. Si l'engin avait alors essayé de collecter un échantillon, il aurait probablement échoué et aurait pu endommagé ses panneaux solaires sur des rochers de la surface (On se rappelle les mésaventures de la première Hayabusa à la surface d'Itokawa). Mais c’est précisément pour cette raison que Hayabusa2 a laissé tomber sur Ryugu un marqueur cible lors de cette répétition, a déclaré Tasker. Les images avec et sans lumière stroboscopique à bord de l'engin spatial montrent le marqueur brillant à la surface près de formations rocheuses de la taille d'une voiture ou d'un bus. Désormais, les caméras optiques peuvent suivre le marqueur cible et déterminer précisément où atterrir ou, plus précisément, ne pas atterrir. "Sans ce point de repère supplémentaire, il serait difficile d'atterrir dans L08-B", a déclaré Tasker, évoquant la désignation officielle du site d'atterrissage. "Mais avec le marqueur de cible dont la position est maintenant parfaitement connue, atterrir dans L08-B ne devrait pas être un problème. " Les équipes de la JAXA analysent actuellement l'emplacement du marqueur pour s'assurer qu'il sera toujours visible lorsque la sonde sera descendue à 5 mètres d'altitude lors de la tentative de prélèvement. Si l'analyse montre que le marqueur peut être masqué, les responsables de mission pourrait programmer une autre répétition de toucher et positionner un deuxième marqueur cible. Le marqueur de cible est le quatrième objet qu' Hayabusa2 a déposé sur Ryugu. En septembre, le vaisseau spatial avait déployé deux rovers sauteurs , suivis par l'atterrisseur européen MASCOT en octobre. Un autre rover appelé MINERVA-II2, construit par un consortium d’universités japonaises, devrait être déployé l’année prochaine, mais les responsables de la JAXA déclarent qu’un contrôle préalable au lancement aurait révélé des problèmes potentiels. « La communication entre le mobile et d'engins spatiaux était correcte, mais le CPU (processeur) n'a pas répondu », a déclaré Tasker. L’équipe de la mission étudie maintenant diverses options, notamment le déploiement du rover avec une "faible possibilité" de restitution des données. Les opérations Hayabusa2 pour la conjonction solaire commenceront le 23 novembre, lorsque le satellite quittera sa position stationnaire (Home Position) à 20 kilomètres au-dessus de l'astéroïde pour se lancer dans un périple en boucle de 36 jours, qui le mènera loin de celui-ci. Les documents de presse de la JAXA montrent qu'Hayabusa2 se déplacera à environ 90 kilomètres de sa position d'origine, en direction du Soleil, dans une orbite en forme d'entonnoir avant de reprendre sa position initiale le 29 décembre. Le trajet de Hayabusa2 au cours de la conjonction solaire est complexe en raison de l'influence des forces des marées solaires, de la gravité de Ryugu et de la pression de la lumière solaire (la même force qui propulse une voile solaire). Les communications avec la sonde spatiale seront des plus irrégulières entre le 30 novembre et le 21 décembre. Les contrôleurs au sol tenteront de rester en contact avec l’engin pendant cette période, soulignant que c’est aussi une occasion précieuse d’en apprendre davantage sur l’environnement autour du Soleil. Résumé traduit du lien original : http://www.planetary.org/blogs/jason-davis/hayabusa2-conjunction.html A consulter pour voir les images commentées (en anglais) complétant et illustrant cet article.
  19. 2 points
    Voila, après une réduction d'étoile et réduction du bleu
  20. 1 point
    Hello vous devez êtes nombreux à ne pas avoir pu venir aux RCE, mais on est aussi nombreux à y avoir été sans avoir le temps de tout voir. Bref voici la conférence d'Aurélien Barrau qui a fait salle comble. Je me suis rattrapé, c'est passionnant. N'hésitez pas à suivre la chaîne youtube si vous voulez être informé des nouvelles conférence mises en ligne. On devrait en mettre une par semaine en gros. JLuc
  21. 1 point
    Bonsoir a tous étant en période de renouvellement et de tri de matériel astro, je pense sérieusement a acquérir un 400 mm pour remplacer un ES 254" ( ah diamétrite quand tu nous tiens ...🤣 ) précision que je possède une lulu de 100 mm pour les sorties rapide. Je pense partir sur une structure artisan de chez SUD DOBSON du coup, j'aimerai savoir si c'est possible d'avoir des retours de personnes ayant un dobson de la série compact ou classic de chez eux. Pour le mirroir n'ayant pas le budget pour une optique top qualité, je pensait partir sur une optique industriel chinoise mais j'ai vu ce fabricant "ASTRO REFLECT" revendu par TS qui "garantisse" un niveau minimum de qualité, est ce que quelqu'un posséderait une optique de chez eux? http://www.astroreflect.com/en/mirrors https://www.teleskop-express.de/shop/product_info.php/info/p10970_AstroReflect-Newtonian-Primary-Mirror-400mm-f-4-5-with-Certificate.html amicalement
  22. 1 point
    Valdrôme nuit du 11 au 12 août 2018 9 dessins : 8322 à 8330. Dobson 508/1920 Je poursuis l'exploration des amas globulaires d'Ophiucus comme hier. Observation 8322 : NGC6355. 201x. Il reste faible, assez petit et partiellement résolu. Ses étoiles sont notées très faibles à perceptibles. Un groupe de photographes placés au plus haut du talus à l'Est gênent par leurs lumières, ça rouspète autour de moi : PC éclairant les arbres derrière, et leurs frontales dirigées vers nous lorsqu'ils regardent leur écran de PC. Certes ils n'ont pas été placés par l'organisation à l'endroit réservé où ils pensaient moins gêner, mais on sent un manque de préparation sur ce point. Mes collègues astrophotographes du club de Thorigny placés sur le talus sont bien impactés, Jean-Marc ira jusqu'à utiliser comme bafflage une serviette de bain pour prémunir ses photos de leur éclairage. Il finiront par trouver des réglages et une organisation plus appropriée la nuit suivante, les débutants de leur groupe ayant été briefés, au point qu'on pourrait croire que ce ne n'est plus le même groupe que la veille. Observation 8323 : NGC6401. 276x, 85x. Considérablement faible et petit à 85x, il devient granuleux puis partiellement résolu à 276x. Je tente ensuite une discrète nébuleuse planétaire du Sagittaire. Observation 8324 : PK5-2.1. 201x. Elle est très faible sans filtre et faible en OIII. Elle reste ponctuelle, je l'ai repérée avec certitude par blinking. Encore grosse (23,8") après son opposition de fin juillet, Mars dans le Capricorne a été dessinée. Observation 8325 : Mars. Je l'observe de l'oeil gauche pour garder mon adaptation nocturne. Sans filtre rouge, l'image est trop peu visible (turbulence de 4 à 5 sur 5). Avec ce filtre, la région de Syrtis Major et Hellas sont bien reconnues parmi pas mal de détails fugaces. 402x, 631x et filtre 23A. Je suis fatigué. Pour se réveiller un peu, on se chambre avec Thomas dit Locus et son ami Georges. Qui aime bien charrie bien! Ca a marché, je suis plus alerte pour arpenter les sentiers des amas de galaxies d'Hercule. Observation 8326 : Abell 2199. 201x. Heureusement que j'ai observé Mars avec l'oeil faible (mon gauche) sinon c'était mort pour apercevoir ces faibles et lointaines lueurs! 201x. NGC6166 est assez faible à considérablement faible, NGC6166A faible, 6166C faible à très faible, 6166D très faible, PGC58277 faible à très faible, PGC58212 très faible à VI1. Observation 8327 : NGC6145/6/7. 201x. Je regarde ce faible groupe à proximité de la précédente. NGC6146 est la plus facile, considérablement faible à faible, NGC6145 est très faible tandis que NGC6147 ferme la marche en vision indirecte VI3. Je reviens dans notre système solaire pour traquer l'objet suivant, errant par nature. Observation 8328 : Comète Giacobini Zinner 21P dans Cassiopée. 85x, 201x. J'ai placé le noyau à 3h42, le déplacement de la comète a été perceptible au fil du dessin. Elle est bien colorée vert pomme à 85x, plus diffuse mais avec une queue plus longue que lors de la précédente observation. Le noyau est brillant, et la queue semble considérablement faible à perceptible. Je profite de la proximité qu'a donné ce pointage pour observer une nébuleuse planétaire détaillée de Cassiopée. Observation 8329 : IC289. 201x, 402x, 276x. Invisible en HBêta, elle réagit bien en Oxygène 3 (OIII). Son étoile centrale très faible se détache de la nébuleuse considérablement faible à 201x, turquoise pâle à 85x. Son anneau mieux vu en OIII a un aspect irrégulier, ainsi que la zone interne d'éclat hétérogène. A 4h30 ça remballe autour de moi. Je termine avec un amas ouvert de la Girafe dans l'aube. Observation 8330 : St23. 138x. C'est une belle surprise, cet amas ouvert dit de Pazmino est brillant et coloré, assez fourni, caractérisé par un large écart de magnitudes. Les affaires sont trempées.
  23. 1 point
    Une jolie pièce aux enchères, un rare cassegrain SYW de 6" complet. https://www.interencheres.com/meubles-objets-art/vente-au-chateau-belle-vente-dautomne-241669/lot-18795596.html?utm_source=alertes&utm_medium=email&utm_campaign=daily-Sat-2018-11-17 C'est un peu loin pour moi, et je n'ai plus de place
  24. 1 point
    Avec quelques degrés de plus ça aurait été très piquant !
  25. 1 point
    c'est pas facile philippe ! basse et filtre rouge , il faut des très bonnes conditions ! polo
  26. 1 point
    J’ai commencé la photo sur un c8 alors à 2m de focale c’est un peu compliqué pour commencer. Du coup aux RCE j’ai acheté la bible de Thierry Legault et je reprend les bases avec l’apn et Un objectif. Petit retour à l’ecole et on progressera !
  27. 1 point
    Très belle prise, bravo ! Bon ciel Vincent
  28. 1 point
    Excellent ça malgré ce vent à ne pas mettre un coc . . . boeuf dehors On attend alors pour les satellites Bonne soirée, AG
  29. 1 point
    Une très belle image, bravo Philippe ...
  30. 1 point
    Si je puis me permettre …
  31. 1 point
    le télescope ne m'appartient pas. C'est un des télescopes de l'Observatoire du Pic des Fées (OPF), à Hyères dans le var. J'ai le plaisir d'être le président de l'association. Club astro, auquel j'ai participé activement à la réalisation et qui occupe une grande partie de mon temps libre depuis 37 ans !!! Bref, que du bonheur et si tu passes un jour sur la "côte", fait moi signe, et si "le ciel est propice", on se pétera la lentille ...d’œil, évidemment ! Xavier
  32. 1 point
    super merci .....j avais zappé ce site effectivement il y a des trucs vraiment sympa , pas vu de planétaire a part la lune ......sa me tente bien , le 200 n ouvre pas assez pour les gros objets du cp , et à trimbaler loin, c est quand même du sport....c est bien a la maison ....j ai regardé aussi la TS après apparemment la vielle orion qui a déjà 15 ans fait toujours ses preuves la SW parait il , c est exactement la copie conforme , mais plus chère......c est pas lourd , une EQ5 d ocaz devrait faire l affaire après il y a takahashi......ben là va falloir faire des heures sup (vu photos sur astrobin,....sa déménage........)
  33. 1 point
    Très chouettes ces Uranus Daniel , des détails bien visibles , alors Bravo ! Michel
  34. 1 point
    Merci les amis pour vos commentaires. Je suis surpris d'etre à peu près le seul sur le forum a l'avoir imagé d'autant plus que le ciel etait plutot clair en France. J'ai au moins un debut d'explication avec Alaing : La flemme ! Bon week-end
  35. 1 point
    bonjour sur vos conseils j"ai retravaillé mon image . Voici le nouveau résultat. j'espère qu'elle vous plaira d'avantage.
  36. 1 point
  37. 1 point
    Moi je lui ai jamais dit je mets ça sur le compte de son grand age. Belle image de cette nébuleuse pour du lucky imaging ...avec ou sans dithering 😊
  38. 1 point
    Parce que je suis dyslexique, je ne vois que ça, ou peut-être parce que je ne parle pas english... Merci pour ma culture générale Nathanaël
  39. 1 point
    bravo pour cette lune et la version de valère me plaît bien ! polo
  40. 1 point
    Enfin le retour du ciel bleu ce soir sur la côte d'azur, j'en ai profité pour prendre cette lune avec la lulu 80ed et l'asi 1600 depuis mon balcon. c'est un assemblage de 2 panneaux, chacun résultant de l'addition de 200 images sous as3 puis traités dans registax. bonne soirée à tous.
  41. 1 point
  42. 1 point
    Mais....c'est très bien ça Michel ! Comme ecrit Luc, ça fait plaisir de suivre tes observations et celles de Polo Bonne journée, Jacques
  43. 1 point
    Bravo, vraiment joli . super le crop .
  44. 1 point
    Encore un bon balcon, je sens que je vais chercher un balcon moi aussi, bravo c'est très bon .
  45. 1 point
    Superbe la version de Valere. C'est vraiment remarquable a cette ouverture. Nicolas
  46. 1 point
    Encore plus gros lourd et cher que le 50 art... (mais meilleure à P.O., avec un meilleur bokeh surtout devant ?). En photo classique, quitte à se trimballer un grosse focale fixe, autant que ce soit une focale plus longue.
  47. 1 point
    j ai également fait cette image, la tienne est très bien, sur la mienne j ai un peu plus de champ, peut être un mélange des deux pour un cadrage parfait, à voir? Je pense que je vais rester sur ta version. bruno
  48. 1 point
    tu peux partir d'un miroir de qualité quelconque mais d'occasion que tu vas repolir: cela t'occupera bien assez et tu t'éviteras le boulot un peu rébarbatif d'avant le polissage. au pire si tu te rends compte que cette activité finalement ne te convient pas tu peux le revendre avec des pertes minimales.
  49. 1 point
    Bonsoir Christophe , Très intéressante tes " manip " je suis cela de près bien sûr , avec mon petit côté amateur , mais ça a l'air d'être bien sympa et toutes les planètes peuvent y passer , c'est ça ? Michel
  50. 1 point
    bon pour le blindage, il me reste à partir à Saumur au musée des char blindés , avec un chalumeau et un pied à biche. pour récupérer une partie d'un char allemand bien sur soyons sérieux tu penses qu avec un 200,je risque d 'avoir de la flexion .Le diamètre est plus petit que le 300 ,donc moins de surface et moins de risque de flexion bonne journée