biver

Première comète interstellaire de l'histoire?

Recommended Posts

http://www.astronomerstelegram.org/?read=13100

 

Observations effectuées avec le WHT et le Gemini North :

 

"...The orbital elements imply a hyperbolic excess speed of 30 km/s, comparable to `Oumuamua, the excess speed of which was 26 km/s..."
(...)
"... The images show an extended coma and a broad, short tail (roughly antisolar direction), making it clear that this second-known interstellar interloper is a comet..."

  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Publicité
En vous inscrivant sur Astrosurf,
ce type d'annonce ne sera plus affiché.
Astronomie solaire : la bible est arrivée !
400 pages, plus de 800 illustrations !
Les commandes sont ouvertes sur www.astronomiesolaire.com

Oui mais il reste un énorme différence:

'Oumuamua venait de l'apex, direction vers la quelle se déplace le soleil à 20km/s, si bien que sa vitesse localel (par rapport au LSR, environnement stellaire du soleil) n'était que de 6km/s

Avec les éphémérides JPL, C/2019 Q4 vient d'une autre direction (vitesse infinie de l'ordre de 33km/s), ce qui donne -29km/s par rapport au LSR (5x plus que 'Oumuamua).:o

J'ai noté qu'à 2° près il vient de la direction d'un nuage moléculaire bien connu en raio, qui est à -45km/s !! coïncidence? 9_9

Mais situé à 6000 années-lumières - peut-être que cette comète vient donc d'un autre bras de la galaxie ?

Mais il lui faut 60millions d'années pour parcourir la distance.

Nicolas

Edited by biver
erreur de (signe de) conversion V_LSR<->V_hélocentrique
  • Like 3

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 31 minutes, biver a dit :

Oui mais il reste un énorme différence:

 

C'est un point qui n'est pas clair pour moi. Si le Soleil se déplace à 20 km/s par rapport au LSR, c'est bien qu'il y a une dispersion de vitesse non nulle. Qu'y aurait-il d'extraordinaire à ce qu'un autre objet se déplace à 37 km/s par rapport à ce même LSR ? Il me semble que la dispersion de vitesses de étoiles du disque galactique (oublions le voisinage solaire) est de plusieurs dizaines de kilomètres par seconde. LSR ou pas, des écarts de vitesse de cet ordre ne me semblent pas surprenants. Si on pense connaître la source de cet objet et que sa vitesse est incompatible avec celle de la souce, on a effectivement un problème, mais on n'a à mon avis aucune idée d'où vient cet objet. Pour Oumuamua, personne ne prétendait savoir s'il était plus jeune ou plus vieux que le Soleil, par exemple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, dg2 a dit :

(oublions le voisinage solaire)

Oui, c'est ce que je voulais dire: 'Oumuamua a pas mal de chances de venir du voisinage solaire (vitesse LSR de 6km/s, contre 16-20km/s suivant les sources ou référenciels pour le soleil), mais C/2019 Q4 (Borisov) est un peu plus élevé (29km/s), vitesse qui est plus de l'ordre de grandeur de la vitesse relative d'une source dans le bras galactique voisin de Persée qui est dans la direction d'où l'objet vient... j'ai posé la question à un spécialiste pour avoir son avis... Ca n'est plus tout à fait le voisinage solaire mais cela reste de notre côté de la galaxie.

Nicolas

Edited by biver
... 29 km/s et non 37 km/s, on se rapproche plus des vitesses locales, peut-être, oui...
  • Like 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnant, ce 600 f/D 1.5. Heureusement que notre observateur est dans les montagnes en Crimée... en Europe, à part dans quelques régions montagneuses, on aurait juste un beau orange bien lumineux. :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ah ben dis, j'avais balancé ça comme ça, moi... xD

Bon, le type a certes les moyens, mais il est pas non plus manchot, semble-t-il !... :o Ca doit être impressionnant à l'oculaire !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, avec un F/D pareil, il doit avoir une coma de dingue ! Le correcteur aussi doit être violent...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le papier de la découverte est déjà mis en ligne sur arXiv :

 

Interstellar comet 2I/Borisov
https://arxiv.org/ftp/arxiv/papers/1909/1909.05851.pdf

 

 The body was discovered on its way to perihelion (9 December 2019 at 1.96 au) and before the closest approach to Earth (28 December 2019 at 1.89 au), thus the overall visibility will be gradually improving.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/09/2019 à 20:24, jldauvergne a dit :

Oui c est fait maison donc pas forcément coûteux.  Par contre il doit être doué. 

 

Une idée de la formule optique ? 

Parce qu'avec un parabolique ouvert à 1.5 c'est compliqué de corriger l'image... 

Sûrement une config exotique. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

Bizarre la valeur élevée (3.7) de l'excentricité donnée par le JPL, car le dernier MPEC (13 sept.) du MPC en reste à celle de 3.2 et ce calculé sur la même période de 14 jours mais avec 205 observations vs 147 pour le JPL.... 

D'où peut provenir un tel écart ?

 

https://minorplanetcenter.net/mpec/K19/K19RB3.html

Edited by BobMarsian

Share this post


Link to post
Share on other sites

A propos de cette excentricité exotique, quand je rentre cette valeur de 3.2 dans mon logiciel astro il la refuse en me disant de la remplacer par une valeur comprise entre 0 et 2 ...

Alors que faire ?

J'ai mis 2 ...

 

Au sujet de la magnitude avec le MPC on a plus de 18 alors que sur le tableau de symaski62 on voit un M1 de 10.3 .

Si quelqu'un a une explication, merci ...

Edited by Alain 31

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Alain 31 a dit :

Au sujet de la magnitude avec le MPC on a plus de 18 alors que sur le tableau de symaski62 on voit un M1 de 10.3 .

Si quelqu'un a une explication, merci ...

 

Je pense que celle du MPC concerne la magnitude du noyau seul ou du moins son environnement proche (chevelure).

Edited by BobMarsian
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

:o

 

Le 10m GTC aux Canaries a obtenu un spectre de la comète : la composition de sa surface n'est  pas différente de celles de notre système !!

 

 

Edited by jackbauer 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 15 minutes, jackbauer 2 a dit :

Le 10m GTC aux Canaries a obtenu un spectre de la comète : la composition de sa surface est différente de celles de notre système !!

 

Comprend pas Jack..

Ils écrivent l'exact contraire - je cite :

 

La Gran Telescopio Canarias (GTC) obtient le spectre visible de la comète interstellaire C / 2019 Q4 (Borisov). Le spectre acquis par GTC révèle que cet objet a une composition de surface assez semblable à celle trouvée dans les comètes du système solaire. http: //

Miquel Serra Ricart souligne que "l'image du C / 2019 Q4 représente un objet cométaire, avec un coma et une queue bien définis". Julia de León ajoute que "le spectre de cet objet est similaire à celui des comètes du système solaire, ce qui indique que leur composition doit être similaire"

Share this post


Link to post
Share on other sites

oui Vauffy je viens de rectifier avant de lire ton message ! Dans l'enthousiasme je n'avais pas vu le "not" !

Edited by jackbauer 2
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, BobMarsian a dit :

Je pense que celle du MPC concerne la magnitude du noyau seul ou du moins son environnement proche (chevelure).

 

J'ai quand même des doutes car à sa découverte elle était à près de 500 000 000 km de la Terre .

10.3 ce ne serait pas la magnitude au périhélie ?  

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Alain 31 a dit :

A propos de cette excentricité exotique, quand je rentre cette valeur de 3.2 dans mon logiciel astro il la refuse en me disant de la remplacer par une valeur comprise entre 0 et 2 ...

 

Quel est donc ce logiciel qui interdit qu'une hyperbole ai un excentricité supérieure à 2 ?

Edited by iblack

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now



  • Similar Content

    • By RIGEL33
      La comète et la galaxie spirale barrée
       
      Lors de la nouvelle Lune du mois de mai 2020, alors que nous aurions dû être aux Nuits astronomiques de Touraine, la météo était superbe. Ne pouvant pas aller au Mémorial comme à notre habitude, nous avons fait de l’astrojardin à défaut de mieux. Le village est bardé de lampadaires mais on peut limiter la pollution lumineuse en se mettant derrière la maison. Et le filtre CLS permet de réaliser quelques images.
       
      La comète C/2019 Y1 Atlas continuait sa route vers le système solaire externe après avoir fait son périhélie à la mi-mars 2020. A proximité de la comète, une galaxie spirale barrée aux bras spiraux très étirées me permit d’obtenir un cadre original. Cependant, il ne me restait pas beaucoup de place pour loger la comète que je mis en haut à droite.
      Y1 avait perdu quelques magnitudes mais la rencontre avec cette galaxie la rendit plutôt intéressante.
      Cette dernière découverte par William Herschel en 1793, cataloguée NGC 3359, se situe à environ 56 millions d’années-lumière de la Voie Lactée.
       
      Et si la comète ne fait que passer vite fait dans le coin supérieur droit de l’image, la galaxie est plutôt jolie en bas à gauche.
       
      Photos prises le 18 mai 2020 à Ayguemorte-les-Graves (33) – Canon 7D défiltré partiel au foyer d’une lunette 100/900 apo sur monture Orion Sirius EQ-G (sans goto ni autoguidage)
      226 poses d’une minute – ISO 6400 – 21 DOF – Camera RAW, Toshop et VirtualDub.
       
      Registration sur la comète

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
      Régistration sur la galaxie

      Cliquez sur l'image pour voir la full en tiff.
       
       
      Le film
       
       
    • By JB
      Hello everybody
      Je poste des images de cet été que j'ai enfin traitées, OK je suis pas rapide mais bon pas facile de caler çà dans l'emploi du temps...avé le boulot, les gosses , toussa toussa...
      Donc du 17 au 20 juillet denier j'étais en WE chez mes beaux-parents dans le lot et garonne, qui s'est prolongé involontairement car on a du s'autoconfiner et se tester à cause de contact covid... çà a eu du bon car il faisait beau, et çà m'a laissé le temps de shooter Neowise! Pas facile car bien que le ciel soit bon là-bas, les arbres étaient génants et j'ai du déplacer le matos au cours des soirées... J'avais mis le 1000d et le 70d en batterie, le 1000D faisant des timelapse avec le samyang 14mm pendant que le 70D posait avec les objos de 50mm et 70-200, avec ou sans suivi...
      Petit Timelapse avec comète puis voie lactée : comète au 1000D, VL au 70D
       
      https://vimeo.com/462233140
       
      Images tirées du TL : comète : 30x30S à iso1600, Voie lactée : 11 poses de 30S à iso 3200, sans suivi
       
      Puis images de la comète au 70D :
      - 70D avec canon 70-200L à 70mm, 14 poses de 5s sans suivi à iso2500
      - 70D avec canon 70-200L à 135mm, 15 poses de 15s avec suivi eq6
      - Même choses avec des poses plus longues de 25S
      On voit que les arbres n'étaient pas loin J'en ai d'autres, mais pas fini de traiter
       





    • By nico 06
      salut,  il faut que j'en trie pas mal car j'ai enchainé les sorties pour la voir un max malgré la météo qui jouait des tours....donc diverses photos prises pres de chez moi ou meme de chez moi. Ce n'est pas le top qualité mais je les ai faite avec mon vieux bridge canon sx10is, qui ne supporte pas de monter à 800 iso, et qui enregistre directement en jpeg....
      J'ai egalement eu juste le temps de tester au telescope avec mon atik, la queue est sympa malgré le champ réduit et le noyau saturé. J'avais pris divers temps de poses mais je suis une quiche en fusion avec degradé et tout le toutim....mais j'ai tout gardé pour le jour où je saurais.
       
      Je mets aussi un time lapse que j'avais fait en juillet quand elle apparaissait tres peu de temps avant le lever du soleil. il semble me rappeler que c'etait sur 20 min env.
       
      https://youtu.be/pjJEn5m3S6U
       
      a plus
       

       

       

       

       

    • By FranckiM06
      Bonjour à tous,
      Bon devant la quantité incroyable de superbes images que vous avez tous pris de cette comète, voici ma petite image prise hier au soir vers 23h00. Il y a que 5 brutes de 60s à 1600 iso avec mon Nikon D610 & la TSA 120 : 
       

    • By COM423
      Après les photos d'ambiance et plutôt en grand champ (ou sur pied fixe) quelques images plus détaillées de C/2020 F3 (Neowise) quand elle n'était encore visible que (trop !) peu de temps le matin.
      Ce qui marque au premier coup d'oeil, c'est la couleur orangée et bien sûr la zone centrale sombre (fausse ombre) dénuée de poussières dans l'axe central :

      (08 juillet 2020, 51 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F/5 + EOS 600D)
      mais en poussant les contrastes, on voit apparaître la queue de sodium (rouge) :

       
      Confirmation le lendemain cette fois au téléobjectif de 300 mm :

      (09 juillet 2020 : 30 poses de 15s à 800 ASA au Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS600D)
      Entre la large queue de poussières (jaune) et la queue de plasma (rouge), on devine faiblement la queue de gaz (plasma), d'où le titre de ce post !
       
      Un essai la même nuit avec un Nikon P900 et son super-zoom optique (2000 mm) auquel tenait mon fiston et prise entièrement par lui :

      (15 poses de 4s en // sur le C5)
      Le résultat est sympa, dommage qu'il n'y ait pas de Raw sur cet APN ce serait encore mieux.
       
      La queue de sodium était bien détectable les 8 et 9 juillet au matin.
      Je ne l'ai plus le 11 juillet mais ce matin-là j'ai eu beaucoup de nuages et c'est peut-être juste pour çà que je ne la détecte déjà plus.
       
      Le 14 juillet, en revanche, dans des conditions correctes, je ne la vois plus non plus : ce fut donc vraisemblablement une queue assez éphémère.
      La comète n'en est pas moins belle :

      (la comète se lève sur la colline, 3 poses de 15s à 400 ASA au C5 à F/5 + EOS600D)
      Un compositage plus long révèle, en poussant les seuils, l'évasement très net de la queue de poussières :

      (14 juillet 2020, 52 poses de 05s à 800 ASA au C5 à F5 + EOS600D)
       
      Au téléobjectif, les images révèlent le développement de la queue de plasma qui prend de l'ampleur :
       

      (14 juillet 2020 : 7 poses de 30s à 800 ASA avec l'Olympus-Zuiko 300 mm à F/4.5 + EOS300D)
       
      confirmée avec le télé 135 mm à F/4 :

      (6 poses de 15s à 400 ASA au 300D)
      malheureusement par ciel déjà très éclairci, pas facile de voir les streamers de plasma bleu sur un fond de ciel bleuissant...
       
      Heureusement, il deviendra possible ensuite de la suivre plus longtemps et dans un ciel plus sombre, le soir
       
  • Upcoming Events