Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 02/11/20 in all areas

  1. 39 points
    Bonjour les noctambules, Hier soir, un ciel prometteur et une Lune qui se lève tard. Je suis donc reparti à la pêche à l'Huitre dans la Girafe. J'avais déjà fait un repérage le 6 mais avec la Lune ça n'a rien donné Puis une fenêtre le 12 m'a permis de faire quelques prises rouges et bleues. Enfin, hier soir, j'ai pu refaire quelques prises couleur et 18 poses de luminances. Toujours au foyer du M809 ( 200mm à F10 ) caméra Starlight SXV-H9 et filtres LRGB Baader. J'ai donc pu traiter 18 images L, 2 x 15 R et B et j'ai fait un vert synthétique. Le traitement a été plus simple que d'habitude, sans doute du fait d'un ciel plus correct Donc rien de spécial, traitement de tout ça sous AstroArt et finitions sous PSP. La version croppée : Que j'ai même osé agrandir à 125% : Toujours quelques soucis avec mes étoiles à cause de mon guidage erratique Mais plus pour longtemps normalement C'est un premier jet que je propose à votre sagacité Bonne journée à vous, AG Une version 2 un peu mieux résolue :
  2. 34 points
    Bonjour à tous, Désolé pour le délais d'attente, j'ai personnellement eu un probleme de la vie qui m'a retardé. Rien de grave. Mais ca n'a pas empêché de faire tourner les télescopes, et actuellement nous avons pris beaucoup de retard sur le traitement. Voici donc une nouvelle image avec une grande et tres belle galaxie NGC1512. C'est une galaxie spirale barrée située dans la constellation de l'Horloge à environ 41 millions d'années-lumière. Il y a tres peut d'images montrant les grands bras de la galaxie. Autant le centre est brillant et facile, autant les bras sont étendu et faible!! C'est une version LRVB ou le traitement fait la part belle aux bras de la galaxie, avec un fond de ciel surement plus bruité qu'habituellement. NGC1510 accompagne NGC1512. Le coté technique: Télescope JANUS Sud situé à l'Hacienda des Étoiles au Chili. Temps de pose: Couche L en10h35mn. Couche R, V et B en 1h30mn par couche. Poses élémentaires de 5min. Les meilleures images élémentaires présentent un seing de 1.3 sec d'arc, et la moins bonne retenue de 2.4 sec d'arc. l'image finale a un seing d'environ 2.0 sec d'arc. Télescope de type Newton de 520mm de diamètre FD 3.5. Echantillonnage de 0.4 sec d'arc par pixel. Camera ZWO 1600MM Cool. Filtres LRVB ZWO avec la roue à filtres de la même marque. Motorisation Directdrive Alcor System. Conception mécanique de l'ensemble du télescope (tube et monture) de Michel Meunier. Fabrication de la monture TELESCOPECAST. Piloté en automatique sous PRISM V10, prétraitement sous PRISM V10 et traitement final sous CS6. Voici la full comme toujour via clic sur l'image elle meme puis les fenêtres Astrosurf: Et comme toujour, bonne astro à tous!!!! La JANUS Team Michel Meunier et Laurent Bernasconi http://team-janus.astrosurf.com/ https://www.facebook.com/JanusTeamNordSud/
  3. 33 points
    Bonjour à tous, J'ai profité d'une belle trouée hier pour imager cette galaxie, en 2h20 de luminance, 25 à 30mn par couleur. L'essentiel de la luminance avant la lune, le reste après. Le début de soirée était très bon, puis ça s'est vite dégradé tant du point de vue de voiles élevés que de la lune. Mais enfin, j'ai quand même pu empiler à 2" les images pré-traitées. Newton 253/2944 (paracorr + powermate x2), QSI690 en bin2 (bin3 pour la couleur), traitement Iris et PS cs2 Nathanaël Clic-clic pour la full
  4. 25 points
    Bonjour à tous, Cela fait bien longtemps que je n'ai rien posté. Faut dire que le ciel de mon site d'observation (nord de la Belgique) est devenu totalement blanc en quelques années. Merci le sur-éclairage Led totalement disproportionné et mal orienté. C'est bien simple, c'est un ciel de pleine lune permanant, et je caricature à peine. Bref, revenons à nos moutons. L'image est réalisée en janvier avec la Toa130 à f/5,6 et l'alta U8300. Refroidissement à 46°c, ben oui, c'est le nord. Filtre h-alpha astrodon 6nm qui est au limite de ce qu'il peut encore faire. 20 poses de 30 minutes, soit 10 hr. Pour gagner du champs, j'ai ajouté 6 heures de poses réalisée il y 8 ans, avec la fsq106 (même caméra et filtre). Traitement sous astropixelprocessor. Evidemment, il n'y aura pas de couleur, j'aime bien noir et blanc. L'image à encore du bruit. C'est devenu une fatalité. Les 6nm ne filtre pas le Led comme l'ancien Sodium. Et comme je me refuse à lisser l'image, il y a du grain, c'est comme ça. Enfin, je suis toujours aussi amoureux du piqué de cette Toa130. A voir sur l'image full pour s'en rendre compte (image full disponible en cliquant sur la vignette. A+ Sébastien
  5. 25 points
    Bonsoir à tous, petite balade sur cette superbe chaîne de montagnes. Lunette solaire H-alpha de 228 mm F/9 + ERF 180 mm interne + barlow 3x / Basler 1920-155. 300 images sous AS3, et Astra image avec turbu moyenne / fusion de 2 vues et de 4 pour Ptolémée & Co. N'hésitez pas à cliquer pour la full Phil
  6. 24 points
    Vous l'aurez compris, je voulais parler des Mers lunaires (Mare) ..... Bonne journée ...ici c'était la 3e tempête en une semaine....j'espère qu'il reste quand même encore quelques étoiles là haut après tout ce vent de fou....
  7. 23 points
    Bonjour à tous Je continue à exploiter le filon d'une bonne soirée avec cette fois-ci un duo inédit pour moi. Les conditions étaient parmi les plus stables de la soirée avec cette capture. C'est également mon Copernic le mieux résolu depuis mes début en imagerie lunaire . Un détail me plait beaucoup sur cette image. Il s'agit du cratère Brayley en haut à gauche de l'image avec son flanc de cratère sombre d'où émerge un point brillant. Ce n'est pas grand chose mais j'adore . Pour le seeing, je vous joins ci-dessous un court extrait : Matériel : SW254/1200 + ASI178M + Barlow Q-Turret X2.25 Baader et filtre vert Baader. Stack sous AS!3 L'image est présentée avec sa taille d'acquisition. Pascal
  8. 21 points
    bonjour à toutes et tous ! suite aux remarques de jean-pierre ( CPI-Z) qui avait trouvé mon traitement un peu mou ! nous l'avons travaillé chacun de notre coté ! original ! version retouchée par moi-même : version de jean_pierre + le gif avec le fichier d'origine : gif : bon ciel ! et merci encore jean-pierre ! polo
  9. 20 points
    Bonjour, Cet après-midi il fallait avoir de l’espoir pour tenter de capter Vénus. Afin de ne pas regretter, j'ai quand mème installé le matériel et avec le tout nouveau filtre de Thorlabs 1000nm. En diamètre 25mm, il a fallu bricoler pour le monter dans une bague de 31.7mm : pas très beau tout ça mais en attendant mieux. On a commencé avec le désormais classique UV de chez Astrodon. Bon, en regardant les images à l'écran, ça ne faisait pas rire. On surconsomme du chocolat à 90% de cacao pour tenir les nerfs : les nuages, les nuages. Mais on fait quand même quelques films sans trop y croire. Il y aura quelque chose mais probablement ce ne sera pas folichon. J’étais ennuyé en permanence par des voiles nuageux qui jouaient avec la planète. Comme ci-dessous ça n'a pas duré bien longtemps ainsi ! Voulant passer au filtre IR1000, ça c'est gâté sérieusement et les films ne sont pas exploitables. Plus exactement je doute de la véracité des détails. Donc on ne va rien montrer ici. Dans le doute s'abstenir. La bonne nouvelle mais je le savais déjà, est que j'ai plus de lumière avec le filtre IR1000 Thorlabs qu'avec le filtre UV Astrodon. Elle est vraiment sympathique cette ZWO ASI290MM et j'essaie de lui faire honneur. Finalement c'est l'UV qui reste en piste. Avec un un traitement à la limite de la sorcellerie, comme dit parfois mon ami Jean-Pierre. Le moral ne fléchit pas trop cette fois. Lucien
  10. 19 points
    Bonjour a tous Voila un premier jus en NB de cet ensembles de Galaxies pratiquement jamais shooté ... Cela a demandé plusieurs sorties 3h par ci 6h par là ...météo pourrie , nuages d'altitude , brume , bref... Total de 27 poses en L de 600 sec . La suite viendra avec de la couleur . InstrumentTélescope Astrographe UNC 254 mm f/4.7 automatisé par Prism V10 Focale 1175 mm Monture Astro-Physics AP 1200GTO ImageurCaméra CCD QSI 540WSG à -25°, guidage Atik GP Echantillonage 1.60 "d'arc RMS sur brute MDL 62 ( et oui j'ai galéré pour sortir une image finale ) ExpositionL 27x600 sec en bin 1x1 Traitements Maximdl , Photoshop CS3 https://zupimages.net/viewer.php?id=20/07/ybga.jpg[/IMG] a+ @lex.
  11. 19 points
    Bonsoir à tous, petit retour sur cette belle nuit du 6 Fev. Lunette solaire H-alpha de 228 mm F/9 + ERF 180 mm interne + barlow 3x / Basler 1920-155 env. 300 images sous AS3, et Astra image avec turbu fluctuante. Une belle formation que je reshooterai le mois prochain avec le Newton 410mm et filtre vert si la turbu le veut bien ... Phil
  12. 19 points
    Salut, Jeudi dernier j'ai fait un petit aller-retour Nantes Paris en voiture pour la taf. Je savais qu'un passage de l'ISS était prévu vers 19h23 (via l'app ISS detector), mais je ne savais pas trop si je pourrai shooter, n'y d'où. Du coup je suis parti avec le matos photo dans le coffre, juste au cas où Ma réunion s'étant terminée un peu avant 16h00, en repartant de Paname j'ai cherché un spot qui correspondrait à l'heure de passage, avec la Loire si possible en premier plan. Je me suis arrêté dans la commune des Roziers sur Loire, un peu avant Angers. Pour la prise de vue : 36 poses de 13 sec à 800 ISO, A7III, tamron 17-28 à 17mm et f5.6. J'avoue avoir fait quelques coups de tampons sous toshop pour combler les petits vides du passage de l'ISS entre les prises. Mais je suis assez content de l'image sortie, juste comme ça au retour du taf A+ David
  13. 17 points
    Bon, c'est pas super original, mais entre la lune et les tempêtes, quand on a un répit, on cherche pas à trop réfléchir! Une chtite M42 en Gironde hier avant l'arrivée des nuages Lu W.O. 80/480 + réducteur 0.8x monture AZEQ6 sans AG Sony A7S astrodon 3200 ISO 130 x 30’’ DOF Siril + PS
  14. 17 points
    Bonjour à tous, timide tentative avant hier vers 16h30...trop de turbu pour shooter dans l'UV donc ici fitre IR 742 nano. Newton "maison" optique et méca 410 mm F/5.6 + barlow 3x + 100 mm de tirage / Basler 640 env 2000 images sous AS3 et RGX 6. Histoire d'avoir un petit souvenir...pas facile cette planète Phil
  15. 17 points
    Ouaip. N'empêche qu'à l'époque du RTC et des BBS, je passais plus de temps derrière mon télescope qu'à l'époque de la fibre optique. Et le ciel était de meilleure qualité. Skype ? Critique ? De qui te moques-tu ? Il faut aussi accepter les conséquences d'un éloignement. Il y en a marre de cette volonté de s'affranchir des distances, de cette volonté d'être joignable partout, à tout moment. Il y a des contingences physiques qu'il faut savoir accepter (et l'éloignement, mine de rien, cela favorise l'intégration). C'est aussi ça, garder le contact avec la nature. Tout le système économique tourne autour d'internet, alors que bien souvent, c'est inutile, et même néfaste. Je n'ai pas l'impression que notre qualité de vie se soit beaucoup améliorée depuis l'arrivée d'internet : le lien social s'est délité, les gens sont tellement devenus handicapés socialement qu'ils draguent sur internet et se pignolent devant du porno, les commerces locaux ferment, il y des camions de livraison, conduits par des chauffeurs exploités et pressurés, qui sillonnent le territoire pour livrer nos joujoux qu'on a commandé sur Alibaba. C'est le règne des besoins artificiels et de la consommation à outrance. On passe plus de temps à glander sur les forums et à gloser sur le matos qu'à l'utiliser. Tout ce qui amène les gens au désespoir, la mondialisation, la sécession des élites, l'évasion et l'optimisation fiscale, les délocalisations, le chômage des gens peu qualifiés, tout ça a pu se développer grâce à internet. Sans compter l'impact écologique (exploitation des terres rares et déchets électroniques envoyés dans les pays qui selon toi devraient bénir l'arrivée d'internet). Ce monde part en saucisse, et je le vis d'autant plus mal, que du fait de ma carrière dans l'informatique, j'en suis, à ma toute petite échelle, en partie responsable. Je suis ancien geek, et quand je regarde dans le rétroviseur, je réalise combien tout cela a été vain. Les gens sont-ils plus heureux ? Leurs besoins primaires sont-ils d'avantage satisfaits ? La productivité gagnée a-t-elle allégé la charge de travail et permis aux gens d'avoir plus de temps libre ? La réponse est non. Et croire qu'Elon Musk et StarLink vont améliorer le sort des gens, c'est ça, croire au père Noël.
  16. 16 points
    Bonjour, Une galaxie , ça faisant longtemps. J'ai vu 2 belles versions sur ce fofo il n'y a pas longtemps alors je m'y suis essayé. Petite histoire de la prise de vue: Belle météo , une poil brumeuse mais en ces temps de disette je ne me plains pas. Acquisition sous SGP depuis la terrasse , je surveille les opérations automatisées en somnolent sur le canap. Retournement au méridien prévu vers 01h15 ... Je me réveille mollement vers 2h30, la flemme de sortir dans le froid pour vérifier que tout est en ordre il n'y a pratiquement jamais de problème. Finalement je me dis que ce serait trop moche et je sors vérifier bouche pâteuse , les yeux encore embrumés , je découvre le scop parké, M.... Évidemment je relance le bazar, mais j'ai loupé +/- 2 heures alors que la cible était au zénith... le lendemain je vois que j'ai toujours des reflets autour des grosses étoiles surtout dans le bleu. je les avais " pompeusement" attribués au filtre anti PL , mais ce coup ci je ne l'avais pas mis . Je démonte la roue a filtre , elle s'était un poil desserrée mais je vois aussi que les filtres s'étaient " démontés" surtout le bleu... Ils n'étaient pas mal vissés sur la roue , mais le verre gambadait joyeusement a l'intérieur du montage ( filtres 31 montés ). Si cela peux servir a quelqu'un... J'ai toujours une entrée de lumière (en bas a droite sur la photo ) cela ferra l'objet de nouvelles enquêtes Bref : NGC 2841 , une galaxie de 6 min d'arc dans la grande ours , avec pas mal de copines si on prend le temps de les chercher. Newton 200/1000 moravian 8300 , AZEQ 6 , DO SGP , Ps Pix L 38x300sec , RGB 8x300sec par couche , bin 1x1 plus d'info : Astrobin Bon ciel, alain
  17. 16 points
    bonsoir à tous, voici de nouveau ma galaxie du tourbillon postée le 6 avril dernier sur laquelle j'ai ajouté un peu de couleur certes c'est une image réchauffée mais, avec la météo actuelle, je fais mes fond de disques durs et j'essaye de tirer le meilleur parti des images prisent ces derniers mois. cette version est donc le résultat de deux heures 1/2 de luminance et de 30 minutes par couches pour les couleurs , le tout avec des poses d'une minute sans auto-guidage et sans DOF le traitement est exclusivement réalisé avec PixInsight et l'image est légèrement recadrée Telescope Newton de 300mm à F/D 6,2 sur NJP Paracorr type 2 ASI 1600 mm à -20° + RAF et filtres ZWO bon seing à tous et toutes... bruno
  18. 16 points
    Bonjour à tous, Hier j'ai sorti mon mak 102 et j'ai capturé cette petite image de la Voie Lactée. C'est une mosaïque de 5000000 images vu mon petit champ, et JE me suis limité à 9 milliards de pixels car je manquais de place sur mon SSD https://www.eso.org/public/images/eso1242a/zoomable/?fbclid=IwAR2SkoutiJ04GMKYnHtMaP6mAMswJrxfJh4I5eJbX8p5-wK8lQ9d6IQr3vQ Bon sans rire, je sais pas vous l'aviez vu car elle est toute fraîche en provenance de l'ESO mais elle mérite d'y passer des heures à s'y perdre. Zoomez à fond. Fabuleux !
  19. 16 points
    Bonjour, Hier fin d'après midi, c'était beaucoup de nuages et brumes, mais connaissant bien la région, une inversion de vent pointait son nez (de NO à SE) ce qui en principe dégage le ciel au dessus de chez moi (pas chez les voisins ). Pointage en un temps record et le temps de faire un film et demi ! C'était un peu trop tard et j'ai dû arrêter en raison de la turbu qui commençait à devenir délirante. En IR 742, ser de 29000 images, 5% retenues. Je n'ai pas tiré du tout sur les curseurs, car le limbe surex devenrait trop moche et je doutais de la réelle existence des" détails" qui apparaissaient. Alors esthétiquement, je la préfère toute en douceur. Pour une déesse de l'amour, c'est mieux ! Le cadeau bonux : Mercure est apparu dans la brume de l'horizon, à 8° de hauteur et une turbu de fou. Avec 7.8" de diamètre, je ne suis aps trop mécontent de voir au moins un croissant. Voilà
  20. 16 points
    Bonjour et bon ciel de ce matin, vers 4 heures
  21. 15 points
    bonjour à toutes et tous ! une éclaircie cet après_midi , juste de quoi faire quelques vénus de 16h loc à 17h00 ! beaucoup de vent , parfois la planète sortait de la fenêtre de capture et parfois 1mn de calme ....... CFF 300 ADC 178mm filtre uv shuler et asi 224c pour la couleur ! traitement astrosurface wavelets + sharpen couleur à 15h33tu! uv à 15h44tu : uv à 15h52 tu : bon ciel ! polo
  22. 15 points
    Bonjour, Le C8 était prêt, mon étoile guide bien à sa place, j’avais décidé avec optimisme 2h de poses à 300 sec car l’éclaircie était bien là! J’ avais même fait un alignement polaire aux petits oignons... Mais voilà, après 2 poses le vent s’est levé et les nuages ont envahi tout le ciel. J’ai traité quand même car sur les 2 brutes, je la trouvais très présente. En fait j’étais à 3600 isos au lieu de 800! Nikon d7000, C8, 2 poses de 300sec, 3600 isos.
  23. 15 points
    L'image est réalisée avec un objectif photo Hasselblad monté sur une QSI583. C'est une composite en LRGB rehaussée par une couche Ha. Les poses individuelles ont été faites avec une exposition de 240s pour les images grand champ. Elles ont été complétées par des images de 30s afin de capturer la grande nébuleuse d'Orion sans (trop) la saturer. Plus de 17 heures de poses sont assemblées ici. L'image est capturée dans l'Atlas Marocain, afin de profiter d'un bon ciel, sous une latitude plus basse / une altitude plus élevée de l'objet. Alexandre 2018-11-06 et nuits suivantes Hasselblad 50mm f2.8 @f4.0 QSI583WSG StarAdventurer
  24. 15 points
    Bonjour à tous Je continue ma pérégrination lunaire du 5 février dernier avec cette image sur laquelle j'ai travaillé davantage la luminosité . Un relief m'a interpellé en voyant l'image finale. Il s'agit d'une dépression située dans le nord ouest près d'une ride de compression. (je vous laisse la repérer sur la full ). Elle est signalée sur l'Atlas de la Lune d'Anthonin Rükl sous la forme un petit cercle grisé sans plus de précision. S'agit-il d'un affaissement ou d'un ancien cratère ? Si certains ont un début d'explication ... Rappel matériel : SW254/1200 + ASI178M + Barlow Q-Turret X2.25 Baader et filtre vert Baader. Stack sous AS!3 L'image finale est présentée avec sa taille d'acquisition. Pascal
  25. 15 points
    Bonjour et bonne chance pour vous faite à l'instant, vers 06 h 16
  26. 14 points
    Bonsoir, On ne vas pas pester contre la turbulence ou bien pour une mise en température non achevée etc. L'on se souvient d'une Saturne à la lunette de 40 mm, bien terrestre pourtant. Quel plaisir que de l'avoir bricolée pour passer de 45X à 60X avec son oculaire zoom. Tout le bonheur arrivait au fond des yeux. Aujourd'hui avec une montagne de technique, le cœur parfois ne suit plus. Les émotions n'y sont plus vraiment, comme noyées dans une course technologique sans fin. Heureusement que certains collègues, viennent nous faire des clins d'oeil avec des images 'nature'. Ce soir on peut se sentir bien dans sa peau, alors qu'il fait si frais au crépuscule, avec les teintes délicates d'un ciel qui va mourir. Vénus s'agite et clignote dans les dernières lueurs du jour. A l'opposé, Sirius grimpe lentement à l'est et clignote elle furieusement. Deux merles s'agitent dans les branches proches. Le printemps n'est pas encore là. Ne soyons pas pressés et goutons à ces instants hors du temps. Qu'importe les images et la turbulence, laissons nous vivre un peu. J'ai froid au mains de ne pas trop les bouger; sauf pour appuyer sur un bouton, de temps en temps. Et ça déplace un monde là-bas. Quel bonheur. J'oubliais l'inépuisable chocolat à portée de main justement. Et le chat du voisin qui vient souvent par curiosité, se tenant à bonne distance cependant. C'est un décor quasi insignifiant car tellement banal mais qui peut suffire à vous offrir une parenthèse dans une vie souvent agitée. Puis les démons de la technique reprennent le dessus : dommage. Il faudra plus souvent se nourrir de ces instants sans utilité, juste pour les vivre. Lucien
  27. 14 points
    C'était l'autre soir avec une Vénus bien haute dans mon ciel subtropical, le seeing était correct et je passe donc du 8 Ethos au 5 Pentax, G423x. En refocalisant, je passe grossièrement en mode star test pour faire apparaître un gros disque vénusien en intra et en extra et voilà ce que ça a donné un peu près, inattendu sur le coup ; je peux vous dire que ça surprend un peu : La bestiole est restée un moment bien centrée dans le champ. Me rappelant dans un second temps le moment d'effroi du célèbre reporter dans l'une des aventures préférées d'un astronome amateur, je décide de prendre la grosse LED blanche pour traquer l'intruse. L'inspection sur le Pentax n'ayant rien donnée, je remonte le pinceau de lumière vers l'intérieur du tube. Elle était en fait à l'intérieur de ma roue à filtre. En extirpant le carrousel, elle avait en moins de 24h (j'utilise quasi quotidiennement le 600 faute de bonne météo) tissé sa jolie loge de soie sur l'un de filtres bleus, un Wratten heureusement ! La soie est partie sans difficulté et aucune attaque de la surface optique n'a été causée. L'araignée ressemblait à une espèce de clubione mais comme ce n'est pas du tout son milieu de vie habituel, je ne m'aventurerai pas plus. La première fois que j'ai vu roder une araignée dans ma valise d'accessoires, elle avait également disposé son tunnel de soie sur une surface optique et devinez où : sur un carrousel de roue à filtres mais à l'époque, il ne prenait pas souvent l'air. Une prédisposition pour ce genre d'accessoire ? Fabrice M.
  28. 14 points
    Kirk Douglas disparu le 5 février 2020, reste dans l'éternité de mon regard d'enfant du siècle dernier, ce marin plein de vie, une sorte de rebelle qui m'a embarqué avec lui dans mes premières émotions de cinéma. Je ne pouvais imaginer lui rendre hommage sans l'associer à un autre maître de mes rêveries d'hier et d'aujourd'hui: Jules Verne. L'occasion m'en a été donnée dés le 7 février en début de soirée, avec une Lune qui paradait fièrement, voguait même sur un océan de nuages qui finirent pas la submerger. Un beau trait d'union, d'océans de nuages, de la Terre à la Lune sous le signe de l'imagination. "Des nuits comme ça avec la lune au-dessus...." c'est ce que chantait avec entrain Ned land aux marins d'un navire qui allait croiser la route du Nautilus, comme l'enfant émerveillé que j'étais, et qui n'a jamais cessé depuis d'aimer la mer et le ciel. La dernière image est celle de la Lune du jour. Amitiés
  29. 13 points
    Bonjour à tous, Voici la petite comète du moment C/2017 T2 PANSTARRS, imagée le 14 février dernier. J'aurais aimé saisir son passage proche du double amas mais la météo, toujours la météo. J'aurais peut être une nouvelle chance avec son passage prêt du couple M81-82 en mai. J'aime beaucoup ces grands champs ou l'on voit la comète perdue au milieu de toutes ces étoiles. >Côté technique : 30x60" avec une asi 1600mm et 3x30x60" pour le rvb / focale 500mm A bientôt.
  30. 13 points
    Bonjour à tous, Hier d'une poussée de courage je me suis levé pour essayer de trouver Mars,ce fut bref et turbulent,juste le temps de passer d'un arbre à l'autre. Le matos étant resté en place jusqu'au soir Sauveur m'a rejoint pour faire quelques images de la farouche star du moment . C9, asi 224, adc barlow 3x et uv ir cut pour Mars --- , asi 290 mm(de Sauveur) barlow 3x filtre uv shuller pour Vénus. je n'ai pas réussi à en choisir une du coup en voici une autre assez ressemblante puis la même moins poussée voilà j'ai faillit faire Jupiter aussi mais j'avais trop froid pour l'attendre! bonne fin de journée Christophe
  31. 13 points
    Bonjour à tous, Après "quelques" mois sans astro, j'ai enfin pu refaire une image vendredi soir, ce qui m'a également permis de tester pour la première fois mon correcteur de coma acheté en septembre... Voici donc la rosette, 40x5min de pose + DOF, 150/750 sur heq5 1000d défiltré partiel autorisé au chercheur, 40km de Toulouse. Traitement Siril + photoshop Toujours des difficultés avec le traitement, avec surtout 2 points faibles : - fond de ciel toujours "multicolore" : obligé de désaturer - je ne sais pas comment mettre l'objet en relief sous photoshop Si vous avez des conseils n'hésitez pas, et si certains veulent s'essayer au traitement je peux vous mettre l'image pretraitée avec plaisir. Bon ciel, Ilias
  32. 13 points
    Vite fait, un montage montrant les deux images réelles de Bételgeuse et HR 5171 Centauri à l'échelle du Soleil…
  33. 13 points
    Vous avez aimé Bételgeuse ? Vous allez adorer HR 5171, une supergéante du Centaure, encore plus massive et plus grande... L'image a été prise avec le VLTI, l'étoile est tellement lointaine que Sphere ne l'aurait pas résolue.
  34. 13 points
    Bonsoir à tous, dans le cadre d'une cartographie complète je m’entraîne avant de passer sur une nouvelle cam qui sera plus adaptée à cette lunette côté échantillonnage... Lunette solaire H-alpha de 228 mm F/9 + ERF 180 mm interne + barlow 1.8x / Basler 1920-155. 350 images sous AS3, et Astra image avec turbu moyenne / fusion de 2 vues. N'hésitez pas à cliquer pour la full Phil
  35. 13 points
  36. 13 points
    Bonsoir Lulu était de sortie et a tiré le portrait en coup de vent à M42 pour faire la nique aux nuages Lulu 100 ED - APN Canon 750D en One-Shot Photo 1 : 38 s à 3200 Iso Photo 2 : 60 s à 3200 Iso Même pas pu faire la lune
  37. 13 points
    Bonjour à tous, je finis d'éplucher mes films du 03 fev dernier...et celles ci sortent un peu du lot Newton "maison" optique et méca 410 mm F/5.6 + oculaire Taka spécial projection de 20 mm + tirage 50 mm / filtre vert Atik et 450 images sous AS3 et RGX 6 et Astra image. Basler 1920-155. Impossible de sortir mieux... Phil
  38. 13 points
    Salut les amis, effectivement, les conditions s'étaient amélioré progressivement après les acquisitions faites avec l'ASI120MC. Je pense avoir obtenu mes meilleures images jusqu'à maintenant avec le Sony A7s et l'échantillonnage le plus fort que je puisse obtenir avec cet APN. Cassegrain 250mm + barlow 3x Explore Scientific ( 2 pouces ) + A7s en mode APS-C. Films AVCHD 25M d'environ 2500 images. Conversion en AVI avec Sony Vegas. Traitement AS3 ( 200 à 300 images retenues par film, APs de 72 ), traitement couleur sous Iris. - Région de la plaine murée Babagge ( mosaïque de 5 images, taille 70% ) : - La tuile sur Babagge à la taille de 100% : - Le Cratère Aristarque à la taille de 100% ( 1 image ) : - Région de Gassendi ( 4 images, taille 70% ) : Même si les conditions étaient quand même turbulentes globalement, elles ne m'ont pas permis de vous proposer le tout à 100%, c'est un bon début je trouve. Et donc l'A7s n'est pas du tout au taquet ! Faudrait comparer dans le détail, mais notamment sur Aristarque, la résolution obtenue me semble supérieure par rapport aux images du 6 avec l'ASI120MC.
  39. 12 points
    Nouveau traitement: C8 + Asi290mm + filtre bleu:
  40. 12 points
    Dernière nuit clair avant la tempête, les conditions n'étaient pas formidables avec une turbulence qui ne m'a pas permis de tirer de bons clichés de Vénus. La Lune du 13e jour était très haute et l'IR 642 stabilisait un peu cette nuit pourtant bien transparente. C'est donc parti pour un survol du terminateur et du pôle Sud avec le TN 300 FFC ASI290 AS3 R6 finition Toshop. Anaxagoras : Aristarchus : Bettinus : Herschel et Babbage : Survol du Pôle Sud avec Cabeus : Phocylides : Rimae Sirsalis : Schickard : Vieta : Bon si vous vous avez été jusqu'au bout c'est déjà ça ! A+ Christian
  41. 12 points
    Bonjour et bonne chance, elle se couche, la belle
  42. 12 points
    Le côté, je résume "vous êtes égoïste à vous plaindre d'avoir des problèmes pour utiliser du matériel qui coute bien trop chère pour un africain" donne l'impression que tout ça est fait pour le gus moyen sans le sous dans un pays pauvre. Je ne sais pas si il y a des nouveaux éléments sur les coûts de ce connexions mais si ça reste en l'état, ça risque de pas être accessible à grand monde dans le coin paumé à faible revenus. https://www.zdnet.fr/actualites/internet-par-satellite-spacex-en-dit-plus-sur-ses-futures-offres-39892801.htm ça cause de 80$, autant dire une fortune pour beaucoup, ce qui rend la chose totalement inaccessible. Le gros moteur derrière ce "social washing", ce sont les sous à se faire dans les pays aux clients solvables et l'armée US. Pour ce qui de la perte du ciel, c'est rien de moins qu'un des derniers plaisirs qui peuvent avoir gratuitement les humains de toute la planète quand il n'a pas été massacré par la PL. Bon bein le gars qu'a pas de sous il aura ni le web bien trop chère et plus le plaisir de contempler le ciel, plaisir qui n'est pas réserver à nous, loin de là. Et je ne parle même pas de l'impact sur les pros, sur le risque façon syndrome de "Kessler", sur les effets non étudiés sur les déplacements de migrateurs la nuit, le fait qu'on balance un rayonnement sans vraiment savoir ce qui va se passer etc... L’interaction de la bande 5g avec la vapeur d'eau semble inquiéter les services météos, est ce que le fait que ce soit pas le réseau terrestre va avoir un impact ? no sé. On va bien vite sans savoir où on va... https://www.aip.org/fyi/2019/noaa-warns-5g-spectrum-interference-presents-major-threat-weather-forecasts
  43. 12 points
    L' IAU (l' Union astronomique internationale) vient de publier un communiqué de presse En voici la traduction automatique : https://www.iau.org/news/pressreleases/detail/iau2001/ Comprendre l'impact des constellations de satellites sur l'astronomie En juin 2019, l'Union astronomique internationale s'est déclarée préoccupée par l'impact négatif que les méga-constellations prévues des satellites de communication pourraient avoir sur les observations astronomiques et sur l'apparence immaculée du ciel nocturne lorsqu'elles sont observées dans une région sombre. Nous présentons ici un résumé de la compréhension actuelle de l'impact de ces constellations de satellites. À la suite de la déclaration de juin 2019, le Comité exécutif de l'AIU a demandé à la Commission B7 Protection des sites d'observation existants et potentiels de l'AIU et au Groupe de travail sur la protection du ciel noir et calme d'évaluer la situation et d'entamer des discussions avec les entreprises chargées de lancement et exploitation des méga-constellations afin d'étudier des mesures pour atténuer leurs interférences. La Commission B7 a demandé la contribution d'astronomes de différentes organisations ( Observatoire Vera C. Rubin , U. Michigan , CAHA , ESO et ESA ) compétentes pour modéliser la fréquence, l'emplacement et la luminosité des méga-constellations de satellites. Certains de ces résultats sont présentés ci-dessous. Les résultats des simulations, étant donné le grand nombre de paramètres impliqués et les hypothèses et incertitudes associées, doivent être considérés comme préliminaires. Bien qu'il existe une grande incertitude quant au nombre futur de satellites, certaines simulations ont été réalisées sur la base d'un large échantillon de plus de 25 000 satellites provenant de constellations de satellites représentatives de différentes sociétés. Avec cet échantillon, le nombre de satellites au-dessus de l'horizon à un moment donné serait compris entre ~ 1500 et quelques milliers, selon la latitude. La plupart d'entre eux apparaîtront très près de l'horizon, seuls quelques-uns passant directement au-dessus de nous; par exemple, environ 250 à 300 auraient une élévation de plus de 30 degrés au-dessus de l'horizon (c'est-à-dire là où le ciel est dégagé des obstructions et où la plupart des observations astronomiques sont effectuées). La grande majorité d'entre eux seront trop faibles pour être visibles à l'œil nu [1] [2] [3] . Lorsque le Soleil est à 18 degrés au-dessous de l'horizon (c'est-à-dire lorsque la nuit devient sombre), le nombre de satellites illuminés au-dessus de l'horizon serait d'environ 1000 (avec environ 160 à des altitudes supérieures à 30 degrés). Les nombres diminuent encore vers le milieu de la nuit, lorsque davantage de satellites se trouvent dans l'ombre de la Terre (par exemple, pas de lumière solaire réfléchie) [1] [2] [3] . Pour le moment, il est difficile de prédire combien de satellites illuminés seront visibles à l'œil nu, en raison des incertitudes dans leur réflectivité réelle (également depuis que des expériences sont menées par SpaceX pour réduire la réflectivité d'un satellite Starlink en adoptant différents revêtements). L'apparence du ciel nocturne vierge, en particulier lorsqu'il est observé à partir de sites sombres, sera néanmoins modifiée, car les nouveaux satellites pourraient être beaucoup plus lumineux que les objets artificiels en orbite existants. L'interférence avec la vue non contaminée du ciel nocturne sera particulièrement importante dans les régions du ciel proches de l'horizon et moins évidentes à haute altitude [1] [2] . Les trains de satellites proéminents («chaînes de perles»), souvent vus dans les images et les vidéos, sont significatifs immédiatement après le lancement et pendant la phase d'élévation de l'orbite lorsqu'ils sont considérablement plus lumineux qu'à leur altitude et orientation opérationnelles. L'effet global dépend de la durée des satellites dans cette phase et de la fréquence des lancements [2] . Outre leur visibilité à l'œil nu, on estime que les traînées des satellites de la constellation seront suffisamment lumineuses pour saturer les détecteurs modernes des grands télescopes. Les observations astronomiques scientifiques à large champ seront donc gravement affectées. Par exemple, dans le cas des levés rapides à large champ modernes, comme ceux effectués par l'Observatoire Rubin (anciennement LSST), on estime que jusqu'à 30% des images de 30 secondes pendant les heures crépusculaires être affecté. Les instruments avec un champ de vision plus petit seraient moins affectés. En théorie, les effets des nouveaux satellites pourraient être atténués en prédisant avec précision leurs orbites et en interrompant les observations, si nécessaire, pendant leur passage. Le traitement des données pourrait alors être utilisé pour «nettoyer» davantage les images résultantes. cependant,[1] [3] . Un résumé des conclusions et des actions entreprises jusqu'à présent est présenté dans un thème spécifique de l' AIU . Cette déclaration a mis l'accent sur les longueurs d'onde optiques. Il ne s'agit pas de minimiser l'effet sur les gammes de longueurs d'onde radio et submillimétrique, qui est toujours à l'étude. L'AIU considère que les conséquences des constellations de satellites sont inquiétantes. Ils auront un impact négatif sur les progrès de l'astronomie au sol, de la radio, de l'optique et de l'infrarouge, et nécessiteront de détourner les ressources humaines et financières de la recherche fondamentale vers l'étude et la mise en œuvre de mesures d'atténuation. Une grande attention est également accordée à la protection de la vue non contaminée du ciel nocturne contre les endroits sombres, qui devrait être considérée comme un patrimoine humain mondial non renonçable. Il s'agit de l'un des principaux messages communiqués sur le site web dédié AIU-UNESCO sur le patrimoine astronomique. Afin d'atténuer les impacts des constellations de satellites susceptibles d'interférer avec les observations astronomiques professionnelles et amateurs, l'AIU, en étroite collaboration avec l'American Astronomical Society ( AAS ), continuera à entamer des discussions avec les agences spatiales et les sociétés privées qui prévoient de lancer et exploiter les constellations de satellites actuellement prévues et futures. L'AIU note qu'il n'existe actuellement aucune règle ou directive convenue au niveau international sur la luminosité des objets artificiels en orbite. Si, jusqu'à présent, ce sujet n'était pas considéré comme un sujet prioritaire, il devient de plus en plus pertinent. Par conséquent, l'AIU présentera régulièrement ses conclusions lors des réunions du Comité des Nations Unies pour les utilisations pacifiques de l'espace extra-atmosphérique ( COPUOS ), attirant l'attention des représentants du gouvernement mondial sur les menaces posées par toute nouvelle initiative spatiale sur l'astronomie et la science en général. En outre, le thème spécifique des mégasatellites sera inclus dans le programme de la Conférence AIU / UNOOSA / IAC Un ciel sombre et calme pour la science et la société , qui se tiendra à Santa Cruz de La Palma, Îles Canaries, Espagne, les 5 et 8 octobre 2020. L'AIU souligne que le progrès technologique n'est rendu possible que par des progrès parallèles des connaissances scientifiques. Les satellites ne fonctionneraient ni ne communiqueraient correctement sans les contributions essentielles de l'astronomie et de la physique. Il est dans l'intérêt de tous de préserver et de soutenir les progrès des sciences fondamentales telles que l'astronomie, la mécanique céleste, la dynamique orbitale et la relativité.
  44. 12 points
    une autre interprétation des dites , postées en janvier je crois , sauf que là j ai pris le temps d essayer d exploiter la bête pour impression ...et donc de traiter ... une soixantaine de clichers sans autoguidages avec ma tite TS ..de 80 doublet et fuji x sur azeq6 vu le setup ....persso je pense pas en tirer plus ..après...??? sans trop d ifn et avec
  45. 12 points
    Cela fait deux posts sur l'ELT :-) Oui, les instruments cités plus haut ne sont qu'une première génération. La roadmap inclut déjà au moins une douzaine d'instruments .... La première lumière sera 'technique', avec plus d'une centaine de segments en place. Suivra une période dite de 'commissioning', c'est à dire de passage d'un état fonctionnel (je peux imager) à un état opérationnel (j'image de manière contrôlée et fiable, je peux délivrer la science demandée de manière routinière). Pour info, le projet 'hume', c'est à dire qu'à part quelques bidouilles tous les contrats sont signés en et cours, et la plus grande majorité ont passé la phase de design et sont en fabrication. Du hardware partout : ça sent le métal, le coulage de verre, le liquide de polissage, la soudure, l'ELT n'est plus du papier. Certes, il faut des bougies et des cierges, car on navigue parfois sur de l'impensable, mais : so far so good. Si je peux vous donner quelques news fraîches, quelques détails ici et là, sans sortir de mes obligations contractuelles, je le ferai volontiers. N'hésitez pas à poser toute question :-) Marc (Chef de Projet des Optiques ELT, et Astronome Amateur à ses heures)
  46. 11 points
    Bonsoir, Un peu d'histoire ce soir.... Site d'alunissage des missions: Apollo 12, le 14 Novembre 1969 Apollo 13, le 15 Avril 1970 Apollo 14, le 31 Janvier 1971 Bon voyage
  47. 11 points
    Bonjour à tous et toutes , Ciel complétement bouché + trainés d'avions , j'aurais bien voulu moi aussi voir Vénus scintiller……….ça prouverait que mon ciel , est pour une fois dégagé Newton maison de 400 , miroir SkyVision de 400 F/D 4 en Zérodur , capture avec Genika Astro , traitement AS!3 , R6 . Vénus en RGB le 14/02/2020 à 16h38 TU , caméra ASI 224MC avec filtre L Astronomik + Barlow TV Powermate X5 + ADC PA MK2 , image à la taille de capture les IR et UV…………. à la benne la même , un petit poil + sur les curseurs……….. mais pas beaucoup Michel
  48. 11 points
    @chonum Je suis assez déçu de ton parti prit pour ce projet. Je n'ai pas tes connaissances dans pleins de domaines, mais il me parait évident que l'Astronomie (de par l'observation du ciel) a été la première des sciences qui a élevé l'humanité. Nos descendants quelques soient leurs stades d'évolution ont forcement eu les yeux rivés au ciel avec pleins d'interrogations et de questionnements qui les ont poussé à réflechir. Ce n'est pas le but du projet qui est critiqué, ni a qui va bénéficier bien sûr ! mais son impact sur l'environnement pour l'humanité ! Polluer le ciel comme il semble que cela risque de s'annoncer dans plusieurs années est je pense la perte d'un des plus grands patrimoine perdu pour l'humanité. Pas pour nous, car nous avons la chance de l'observer avec beaucoup d'appareils, mais pour nos et tous les enfants à venir. Ne pas laisser ce patrimoine aux futures générations est ignoble je trouve pour ma part. On pourra aussi penser qu'il en va de même pour la pollution ou l'on émet toujours plus en regardant quoi faire pour demain sans toujours agir dans le présent ou si peu... Quand à l'évolution du continent Africain il est tout légitime et encore plus en terme de santé, d'éducation, l'eau.
  49. 11 points
    Sur cette image obtenue en décembre 2019 grâce à l’instrument VISIR qui équipe le Very Large Telescope de l’ESO, figure la lumière infrarouge émise par la poussière qui entoure Bételgeuse. Les nuages de poussière, semblables à de véritables flammes sur cette image, se forment lorsque l’étoile expulse sa matière dans l’espace. Le disque noir obscurcit le centre de l’étoile et sa proche périphérie, deux régions particulièrement brillantes qui doivent être masquées afin de pouvoir observer les panaches de poussière de moindre luminosité. Le point orange central est l’image de la surface de Bételgeuse acquise par SPHERE, dont les dimensions avoisinent celles de l’orbite de Jupiter. Crédit: ESO/P. Kervella/M. Montargès et al., Acknowledgement: Eric Pantin C'est juste gigantesquissime ce truc........
  50. 11 points
    4) j'ajoute mon premier post-traitement sur le raw mais on m'a fait remarquer qu'il était trop poussé avec de nombreux artefacts et frange au nord et est (que je n'ai pas réussi à adoucir)