Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 11/06/19 in all areas

  1. 29 points
    Bonjour tout le monde . Vu la météo depuis 2 mois ici dans le Morbihan , léger miracle quelques dizaines de minutes pour ce Transit de Mercure du 11/11/2019 . J'ai pu voir à peu près malgré des passages nuageux les 1er et 2ème contact ensuite j'étais parti pour un film jusqu'au maximum, mais au bout d'un moment plein le dos de jouer au yoyo avec les curseurs avec ce cache-cache soleil ! http://www.bbayle.com/temp/2019-11-11__9.mp4 ED80ED + et ASI22MC / Astrosolar Bernard_Bayle
  2. 28 points
    Bonjour à tous, Quelle chance !!! juste la petite éclaircie au bon moment ! Seeing pourri...pas grave Réfracteur Ha 204 mm F/10 PST 1A mofification + BF-15 + barlow Clavé 2x / Basler ACA 1920-155 200 imgs / AS3 et CS6 Phil
  3. 26 points
    Bonjour à tous L'équipe CIEL AUSTRAL (Jean-Claude Cannone, Nicolas Outters, Didier Chaplain, Philippe Bernhard, Laurent Bourgon) vous présente 5 objets réalisés au CDK20" ou TEC160 depuis l'Observatoire El-Sauce au Chili NGC5078 et NGC5101 au CDK20 en LRGB en 10h de pose Full et détails ici http://www.cielaustral.com/galerie/photo101.htm Région de VELA à la TEC160 en SHO et HOO en 89h de pose full et détails ici http://www.cielaustral.com/galerie/photo102.htm NGC3572 au CDK20" en SHO et HOO en 86h de pose http://www.cielaustral.com/galerie/photo103.htm NGC6604 à la TEC160 en SHO et HOO en 80h de pose http://www.cielaustral.com/galerie/photo104.htm Région Zeta² Scorpion et G341.96+0.24 à la TEC160 en 91h de pose http://www.cielaustral.com/galerie/photo105.htm Amicalement L'équipe CIEL AUSTRAL
  4. 25 points
    bonsoir à tous, me voici de retour de Bretagne (3h aller, 3h retour) où je m'étais posé au sud de Lalleu pour observer ce transit de mercure (de chez moi, c'était surtout de la pluie aujourd'hui ). Bien m'en a pris : pas mal de nuage (voir même des averses) mais aussi pas mal de ciel bleu qui m'a permis d'observer à peu près toute la durée du transit visible depuis la métropole.... Autant dire que j'ai une centaine de Giga de films à traiter En voici juste un extrait traité vite fait ce soir, c'est le film de 14h45 HL toujours à la fs60 muni de son sm40 double stack, glasspath x1.25, BF10 et zwo178mm sur staradventurer film de 300 images à 52 img/s , 66% gardé (il n'était pas trop secoué par le vent celui là ) traitement AS3!, registax et photoshop a+ stéphane (qui n'est pas prêt d'envoyer la version finale de toutes les acquisitions faites! )
  5. 25 points
    Salut Voila des session que je n'avais pas publier et prise la semaine dernière avant que le mauvais temps s'installe durablement même chez moi J'ai mis du temps a publier apres le choc de la mort de Gérard qui m'a bouleversé comme beaucoup d'entre nous, RIP Gérard Donc image au C11 assez turbulent et la couche bleu rabaisse le niveau de qualité 2019-10-28-1718_5-2019-10-28-1715_8-S-L_pipp_C11_l4_ap121 Par contre le lendemain comme beaucoup de nuage et forcement je pensais turbu a cause de ceux ci malgré les prévision optimiste de météo-bleue cela c'est reveler excellent pour tous les films fait, dommage pour Juju Image agrandie Taille de capture Bonne soirée et bon ciel NB je ferai le ménage des fichier volumineux quand le post aura plusieurs jours
  6. 24 points
    Bonjour Il y a quelques jours j'étais encore dans le sud marocain, dans les dunes de Chegaga (près de la frontière algérienne) pour montrer le ciel à une groupe de voyageurs et les initier à l'astronomie. Le désert est toujours aussi fascinant et le ciel sublime. ! J'en ai profité pour faire quelques photos avec un Canon 6D, un Tamron 24 - 70 mm à f/2.8 et Irix 15 mm à f/2.4. Tout d'abord le superbe rapprochement du 29 octobre entre un fin croissant de Lune et Vénus dans les lueurs crépusculaires. 2.5 secondes à 1600 iso. Un peu plus tard, alors que la Voie Lactée est visible, le croissant de Lune paré de sa lumière cendrée se rapproche de l'horizon. 15 secondes à f/2.8 à 4000 iso. Avec un croissant de Lune posé sur l'horizon Orion au-dessus des dunes. Je n'avais que ma frontale avec sa lumière froide pour les éclairer. 15 secondes à 6400 iso. Addition avec Sequator de 10 poses de 15 secondes à 6400 iso. Addition avec Sequator de 20 poses de 10 secondes à 8000 iso. Addition avec Sequator de 20 poses de 25 secondes à 6400 iso. Niveau météo, le retour en France est brutal... Patrick
  7. 23 points
    Salut les amis ! quelques trouées ont finalement permis l'observation et l'obtention de quelques images de Mercure ! Je vous poste un lot de 7 images ( sur 210 ) qui sera suivi d'un timelapse puis d'une vidéo dans ce post. C8 + réducteur 0.6x + Sony A7s ( 1/2500s - 200 isos ), images à la taille de 100% : A+++
  8. 23 points
    Bonjour à tous, Finalement après des semaines de grisaille et de pluie, la météo a été un peu plus clémente ce 11 Novembre en Normandie. Néanmoins, il a fallu composer avec les nuages, le vent, la pluie et les branches d'arbres.... bref, pas facile du tout pour faire une image. Mon fils m'a aidé pour assurer le réglage de l'instrument et les acquisitions. Au final, c'est dans la boite. Coté matériel, j'ai utilisé une LS60T CaK avec une basler1300 au foyer. Le tout était monté sur une monture Lightrack II. Une petite photo du setup. Coté visuel, on a pu en profiter aux jumelles entre les nuages. Un beau souvenir quand même en attendant 2032. Jean-Christophe
  9. 23 points
    Merci à Jérémy, le fils de Gérard, qui a réactivé l'accès aux images que Gérard avait postées sur les forums. Vous pouvez retrouver tous les posts de Gérard ici : http://www.astrosurf.com/profile/40254-gerard-therin/content/?type=forums_topic&
  10. 21 points
    Salut les amis, conditions bien meilleures ( sans être exceptionnelles ), pas de barlow c'est très risqué avec ce scope. Il a d'ailleurs fallu que je fasse un compromis entre le bruit et la force du traitement. Mais ça n'a pas empêché le Cassegrain de mettre une grosse claque au C8 pour celles et ceux qui ont zieuté le post précédent. C'était très court ( 3/4 d'heure en gros ) et il a fallu plié en catastrophe. Cassegrain 250mm + ASI120MC au foyer. Sers de 3500 images environ, 400 images retenues par film dans AS3, traitement VV de la couche rouge sous Iris. - Région du Golfe des Iris ( 3 images ), taille 100% : - Région de Gassendi ( 2 images ), taille 100% :
  11. 21 points
    Le 30 août en fin de nuit j'ai demarré une série de 17 poses de 5 min sur M74 FWHM moyen 2,55"/pixel. Le 25 Octobre j’ai continuer ma série avec les couleurs suivi de luminances. Dommage, durant les couleurs le FWHM était assez correct, mais s’est complètement dégrade par la suite avec un FWHM moyen de4,5! C'est mieux que le ciel bouché, mais ca gache la photo. Pour l’essentiel les luminances d’octobre m’ont servie pour améliorer le RSB des bas niveaux, sous peine de perdre la résolution de la série du mois d'août. Acquisition SW254/1200 / G42 Observatory+ / Atikone6 OAG + Lodestar + Phd2 L17*300s FWHM 2.55"/pix le 30/08/2019 R G B 8 * 300s en bin 2 le 25/10/2019 L 59*300s FWHM env. 4.5"/pix le 25/10/2019 Traitement PI V1.8.6 Iris Toshop Cliquez sur l'image pour l'accès à la version 100% Information techniques et plus : https://telescopius.com/pictures/view/46846/deep_sky/by-siegfried_m31 J’ai utilisé toute la série du mois d'octobre pour créer un timelaps 7h15 en 8s. Durant le passage de la couche bleu c'est un sursaut de lumière remarquable. Ballet des Astéroïdes, patience, ce sera fluide après chargement
  12. 20 points
    En 2016, j’avais pris en photo la station spatiale internationale (ISS) passant devant le Soleil en même temps que Mercure, depuis la région de Philadelphie : https://www.youtube.com/watch?v=Le-B2AnFiWw Pour le passage de Mercure du 11 novembre, j’ai décidé de faire plus difficile, quelque chose qui n’a jamais été réalisé. Je me suis placé près de Machuca (au nord de San Pedro de Atacama), à 4000 m d’altitude près d’une lagune où s’ébattent des colonies de flamants roses. Calsky prédisait un transit du télescope spatial Hubble visible depuis cet endroit, d’une durée de 0,9s à 11h04m23.8s locales précisément. Hubble, au moment du transit, était situé à 624 km et sa vitesse était de 26500 km/h. Depuis une semaine que je suis ici, il a fait grand beau temps sur l’Atacama. Mais les nuages ont envahi le ciel la nuit dernière, et c’est à travers une épaisse couche de nuages élevés provoquant une énorme diffusion de la lumière solaire et une forte chute de contraste que j’ai dû régler les instruments et photographier le double transit, sans trop y croire. Il n’y a qu’en augmentant le temps de pose d’un facteur 10 (1/3200s contre 1/32000s normalement) et en poussant les niveaux et le contraste sur les images que j’ai pu faire apparaître Mercure et surtout Hubble sur la douzaine d’images où il est visible. Une vue de la lagune en arrière-plan, avec les nuages à l'horizon...en encadré, l'image du Soleil telle que vue à l'écran de l'APN ! Je vous dis pas pour la mise au point et pour régler l'expo qui variait tout le temps... Sur l’Olympus E-M1, la rafale a été déclenchée automatiquement par un dispositif conçu et réalisé à ma demande par Emmanuel Rietsch. Ce boîtier se synchronise sur un signal GPS extrêmement précis appelé 1PPS (1 pulse per second) et déclenche la prise de vue à l’heure programmée : http://www.astrophoto.fr/transit_mercure_hst_2019_flamand2.jpg
  13. 20 points
    Bonjour à tous J'y ai cru jusqu'au bout après la météo pluvieuse de la matinée grâce une belle éclaircie à partir de 11h30. Mais les nuages ont joué avec mes nerfs également jusqu'au bout. 10 mn avant le début du spectacle, grrr... J'étais en bordure des nuages tout l'après-midi, avec au mieux cela, re-grrrr Enfin, j'ai quand même pu immortaliser l'évènement a travers la couverture nuageuse. C'est toujours mieux que rien (66ed + ASI 120M +réd. X0.80 WO type II + Astrosolar D3.8 + filtre 430 nm) (on devine les bandes de nuages sur l'image). Avec en 2500 images le début du transit (très chaotique...) Pascal
  14. 20 points
    Bonjour, Quasiment en direct cette Mercure à 13H37 heure locale : petit Mewlon 180 ASI290MM Astrosolar 5.0 et filtre vert... A plus tard... Lucien
  15. 20 points
    Bonjour, En faisant le tri des disques durs, j'ai souvent la main lourde, très lourde. On jette et ça évite d'y passer des heures. Parfois, je jette un coup d'oeil dans les dossiers, histoire de flâner un peu. C'est plus rare. Vu le temps actuel, on peut y passer un peu de temps. Une Lune sauvée de justesse parmi d'autres images et faite en début d'automne. Je n'ai pas la date exacte mais dans le nom de fichier il y a un "G", pour filtre Vert : ça c'est sûr et avec le M250, pas la Lunette ! Évidemment Lucien-Grenouille se voit toujours en Bœuf. Lucien
  16. 18 points
    Bonjour Aujourd'hui pas de transit de Mercure dans le Gers, les nuages en ont décidé autrement. Mais hier soir, peu avant le coucher du Soleil, un superbe arc-en-ciel est apparu, très intense avec une belle lumière chaude de fin de journée. C'est pas vraiment de l'astro, même s'il s'agit d'un météore, mais depuis dix jours, le ciel est désespéramment nuageux. Panoramique de 6 photos avec un Canon 6D et un Irix 15 mm à 2.4. Patrick
  17. 18 points
    salut a tous ptite capture d'andromede entre les terribles averses ( meme pas peur , enfin si un peu quand meme ) le coeur un peu cramé , dommage , a refaire sous un temps plus clement ! setup a7s + 300mm/4 staradventurer 60x30 sec a 3200 iso traitement SIRIL + PS olive
  18. 17 points
    Pas loin : 1995 Je peux raconter son passage au numérique, car je l’ai vécu de très près. Ça risque d’être un peu long, mais je voudrais aussi remercier au passage d’autres personnes qui ont joué un rôle là-dedans, et puis il le mérite bien. En plus je vais parler du matériel et des techniques de l’époque, on va voir comment ça a évolué jusqu’à aujourd’hui. Ça commence fin 1994. Un (futur) ami commun, Vincent D., me demande si je veux rencontrer Gérard Thérin. Bien sûr, dis-je ! (j'avais bavé devant les photos de l'article de C&E). Ce qui fut fait un soir chez Vincent. J’étais venu avec les images de la chute de la comète SL9 sur Jupiter prises en juillet avec la lunette de 130mm du Pic et une Hi-SIS22, en équipe avec Christian Buil et Alain Klotz (merci Christian d’avoir organisé cette mission !). De retour du Pic, j’avais utilisé des images prises sur 3 jours pour reconstituer un planisphère puis le remettre en globe animé, ce qui donnait un Jupiter constellé d’impacts et tournant sans fin. Hé oui, Winjupos n’était pas encore né mais Mips, un ancêtre d’Iris (encore bravo Christian !), permettait déjà de faire tout ça. Bref, Gérard me dit qu’il a vu cette animation de Juju à l’Astroscope (l’ancêtre des RCE, au Futuroscope automne 94), que ça lui a tapé dans l’œil et attisé sa curiosité. J’explique en gros comment ça marche et s’en suivent quelques sorties astro où Gérard m’enseigne l’art de la collimation et toutes les choses qu’on peut voir sur une figure d’Airy, de l’astigmatisme par exemple : une révélation. Déjà à l’époque, il n’était pas avare de conseils (mais il fallait montrer « patte blanche ») Puis vient l’opposition de Mars, février 1995. Mars très haute dans le ciel, mais très petite (10’’ seulement !). On se retrouve en petit groupe sur un terrain au nord de Paris (Ognes). Je mets la Hi-SIS22 sur mon Mewlon 250 et je commence les acquisitions. Tout près, j’entends les crépitements des obturateurs des boitiers argentiques montés sur les TSC-225 (dont celui de Gérard). La nuit est humide comme pas permis (le télescope dégouline de flotte et le secondaire s’embue) mais très stable. Les brutes de Mars s’affichent sur mon ordi portable et provoquent déjà quelques commentaires étonnés. Je n’ai jamais vu les photos prises ce soir-là. Quelques jours plus tard, on se retrouve chez moi devant une image après compositage (une quinzaine de brutes si ma mémoire est bonne) et masque flou : Gérard dit alors : bon ok pour les planètes la messe est dite, j’attends de voir le lunaire pour me décider. Mais la Lune, c’était une autre paire de manches. Et là, il faut faire une petite parenthèse. La Hi-SIS22 (conçue par...Christian !) était équipée d’un capteur CCD « pleine trame », c’est-à-dire qu’il fallait absolument un obturateur pour masquer le capteur durant la lecture de l’image, sinon on avait des trainées verticales (smearing). En planétaire, on s’en sortait grâce à une astuce (toujours grâce à Mips, qui gérait aussi l’acquisition !) : on plaçait la planète dans la partie supérieure du capteur, puis en fin de pose le soft décalait très vite l’image dans la partie inférieure, qu’on pouvait lire tranquillement ensuite puisqu’aucune lumière ne tombait sur cette partie. Mais en lunaire ou solaire HR c’était impossible puisque de la lumière tombait sur tout le capteur. Quant à utiliser l’obturation manuelle (un grand cache tenu à la main devant le télescope), ça marchait en argentique mais il était impossible de descendre sous la demi-seconde, or en CCD on avait besoin de temps de pose de l’ordre du 1/10s. Un obturateur ? Impossible, ça vibre. Quelques mois passent le temps que je trouve la solution : utiliser un obturateur central à iris (type Compur), mais monté de telle sorte que ses vibrations ne se transmettent pas au télescope. Puis vient une nuit de lune gibbeuse décroissante (fin d’été ou automne 95, je ne me souviens plus de la date), on se retrouve (comme quelqu’un l’a dit) en bas de chez lui, sur le parking d’un immeuble au Blanc-Mesnil. Vous imaginez une bande de d’jeunes du 9-3 qui passe par là, qui voit des tubes et montures Taka derrière les voitures, et qui demandent : combien ça coûte tout ça ? Autant dire que je ne le referais pas aujourd’hui… Bref, je fais des acquisitions lunaires, après avoir nerveusement peaufiné ma collimation sous l’œil bienveillant mais impitoyable du maître ! Pas beaucoup d’images, parce qu’il faut dire que le temps de lecture d’une image sur la Hi-SIS22 était, par port parallèle, de…35 secondes !!! Autant dire qu’il fallait soigner son cadrage, surtout avec un capteur de cette dimension : des gros pixels certes (9 microns), mais peu nombreux : format VGA, soit 768x512. En planétaire, ça allait un peu plus vite (une image toutes les quelques secondes grâce au fenêtrage du capteur). Et il fallait aussi soigner sa mise au point : chaque essai ou erreur coûtait au moins 35s... Bref, des images du trio Cyrille/Catherine/Théophile apparaissent (enfin, une partie : le trio le tenait pas en entier dans le capteur). Je jette un masque flou vite fait (pas de compositage, de toute façon on avait trop peu d’images à l’époque pour compositer en lunaire. Du coup il fallait des poses assez longues pour avoir du signal et bien ressortir les zones sombres sans qu’il y ait trop de bruit après accentuation, mais ça se payait avec des zones brillantes cramées). C’était ma première séance lunaire, je ne la connaissais pas du tout à cette échelle, je voyais des cratères, des petits et des gros, mais ça ne me parlait pas. Et là, Gérard regarde l’écran et dit quelque chose comme : ah oui, quand même !!! Le lendemain, il passait commande d’une Hi-SIS22 et d’un ordi portable (tout le matos argentique a été revendu dans la foulée). Lui qui n’avait jamais utilisé d’ordi, il s’y est mis en deux temps trois mouvements, et il n’y avait pas besoin de lui répéter les choses deux fois pour que ce soit assimilé ! Et on connaît la suite... Tout ça pour dire qu’il abordait tout avec une rigueur incroyable, il avait un œil de lynx, il n’hésitait pas à se remettre en question, je crois que c’est ça aussi une des clés de la progression (et lui-même m'a énormément poussé à progresser). Il aurait pu, comme certains à l’époque, se moquer des étoiles carrées et des cratères carrés, hésiter devant les complications par rapport à l'argentique (l'ordi, la filasse, les temps de lecture, les tout petits champs...) mais pas du tout, il a tout de suite compris le potentiel du numérique et les perspectives que ça ouvrait, et il s'y est mis avec une facilité incroyable. La vie est injuste parfois.
  19. 16 points
    Salut les amis Comme j'ai beaucoup posté cette saison j'ai attendu voir si j'arrivais a avoir un transit c'est mon premier hormis l'iss Donc d'abord de la lune au C8 assez turbulent mais plaisant quand même vite fais entre les nuages avec un seeing prevu comme pas trop mal malgré la ballades des nuages Elie Pas moyen de faire monter Alain pourtant il aime bien cette region ( bon on a deja pris rdv pour le prochain transit de venus ) 2019-11-09-1856_0-S-IR_C8_290MM_l4_ap667 2019-11-09-1857_3-S-IR_C8_290MM_l4_ap664 2019-11-09-1858_1-S-IR_C8_290MM_l4_ap790 2019-11-09-1902_0-S-IR_C8_290MM_l4_ap801 2019-11-09-1903_1-S-IR_C8_290MM_l4_ap375 Voila pour la lune Pour le transit bein la comme beaucoup me suis preparer a l'avance mon filtre trainait sur la table depuis deux semaine et je scrutait la meteo qui depuis dix jour faisait du yoyo a tres bouché voir éclaircie Donc le matin tous bouché et j'ai attendu le dernier moment car sur l'animation satellite un creux de beau temps venais de la Sardaigne J'ai fais de la maison même si j'ai pas accès a l'ouest et même si on ma invité (a la dernière minute au club) me la sentait pas de déplacer deux setup la bas en plus avec de gens autour besoin de concentration ( il doivent croire qu'on fais clic et basta ) Donc a l'heure h j'etait près et bein les nuages aussi dommage car avec le C8 je voulais vraiment le debut du transit Me suis déplacer un peu chez moi quand même la couverture nuageuse etait assez épaisse mais avec des zone de bleu dure pour la map et reglages Deux images au pif car ca a pas durer longtemps juste 11 ser de 500 a 1000 images suivant le setup Lulu 80/400 asi 178MM ir cut colorisé (clic) C8 Asi 290MM filtre vert je crois mais pas eu le temp de faire d'autre essai il y a des petite tache noir a gauche ( je sais pas mon filtre est neuf pourtant ?) ou peut etre trop poussé ondelette ou réglage cam sait pas ? une autre Le gif 11 images a la Lulu pas réussi a le faire en couleur car certaine etait sur exposé apres colorisation ? Le crop idem Voila pour moi Bonne soirée et bon ciel Sauveur
  20. 16 points
    Bonjour tout le monde, Je constate avec grand plaisir que beaucoup d'entre vous n'ont pas connu de problème de transit Que de belles images de ce passage de Mercure devant notre étoile Je n'ai pas eu cette chance mais . . . il m'a semblé apercevoir l'espace d'un instant . . . entre les gouttes de pluies . . . quoi que je n'en suis pas vraiment tout à fait certain. Mais bon, je n'ai pas pu faire de photo mais j'en ai fait un dessin . . . et de mémoire Mais . . . je préfère ne pas vous l'imposer D'autant plus que je n'ai eu cette vision que quelques secondes J'ai hésité à poster cette image dans Visuel et dessins C'est un forum sérieux Bonne journée à vous, AG
  21. 16 points
    Bonjour, Ce n'était pas gagné, de la pluie toute la matinée. A 12h30, première éclaircie, puis entre 13h15 et 13h25, grosse averse avec des rafales de vent ! A 13h33, de nouveau qques éclaircies vers le Nord mais le Soleil reste caché derrière les nombreux nuages. J'installe le matériel. Premier film à 14h11 mais avec de nombreux passages de nuages. A partir de 14h35, les nuages se font plus rares et permettent des prises de vues plus sereinement... Il y a quand même eu ensuite qques passages nuageux mais de courte durée. Voici une image prise à 14h38 HL au foyer de l'ETX 90 - filtre astrosolar ND3,8 et filtre rouge. Addition de 100 images. Vu la météo, j'ai opté pour une config "légère"... J'en ai aussi profité pour faire du visuel. Jérôme
  22. 16 points
    J'hésitais entre "astrophotographie" et "astronomie solaire", mais apparemment ça se passe ici Des dizaines de shoots avec mon nikon Z6 sur la lunette de 107mm, seules 4 avec Mercure bien ronde, et totalement déformée sur les autres. Très beau en visuel, plus spectaculaire que prévu Lunette APM 107/700, Barlow 2x, hélioscope Lunt. Jean-yves
  23. 16 points
    Bonjour à tous, Je continue de traiter mes images du mois de juin pris avec l'Epsilon 160/530mm sur em 200/FS2 et le Nikon D810A depuis la Réunion.... Voici donc le couple de galaxies situé dans l'Hydre, ngc 5101 à gauche mag 10.5, 5.4x4.6', et ngc 5078 à droite, mag 11.1, 4.0x1.9' Ces deux galaxies sont particulièrement sympas et photogéniques, j'adore le champ, l'AR plan. Ciel Austral, il y a qq jours avec leur 20", l'avait d'ailleurs parfaitement détaillé L'image, en 50x180s, recadré, cliquable vers la full 100% Bon visionnement Martial
  24. 16 points
    Bonjour il y a quelque temps j'avais ouvert un post décrivant le concept du telescope que je suis en train de réaliser . A savoir un télescope de wright assez fermé F/D=6 pour obtenir des images planétaires de qualité "APO" Ce telescope est aplanetique donc corrigé de la coma ce qui le rends insensible aux problemes de décollimation par contre son miroir a un coefficient de déformation de +1 contre -1 pour une parabole par rapport à une sphère il présente un bord relevé et une bosse centrale, il ressemble a la deformation d'une lame de schmidt. La réalisation d'un tel profile est difficile et les technique classique de parabolisation ne marchent pas. Par contre il est possible de le tailler sur une cuve à vide. Le principe est simple on met le miroir sur une cuve tres plate ou l'on peut faire le vide, le miroir repose sur sa périferie. lorsque l'on pompe la difference de pression entre la cuve et l'atmosphere deforme le miroir que l'on taille en forme de sphere . En relachant la pression le miroir devient asphérique et si la pression était la bonne on obtient la forme cherchée. J'ai déja réalisé une lame de cette façon et je réutilise l'outillage mis au point à cette occasion. la casserole tournée dans une piece d'alu massive pour éviter sa deformation, fait 305mm de diamétre avec la portée sur laquelle repose le verre ce qui fixe le diametre du miroir ( le diametre optique sera compris entre 295 et 300mm suivant les problemes de bord) reste à définir l'épaisseur du miroir et la pression a appliquer. Si le miroir est trop épais on ne peut pas déformer suffisament le miroir s'il est trop mince il sera délicat à supporter dans le telescope. Pour pomper j'utilise un vieux systeme d'hypersensibilisation qui a une pompe à main et permet de descendre d'aprés le manometre à un vide de l'ordre de la préssion atmosphérique. Tout calculs faits j'ai choisi une épaisseur de blank de 30mm qui pour obtenir la déformation voulu nécessite une dépression de l'ordre de 0.25 atmosphere. Le miroir n'est pas trop mince R4/e2=7000 environ donc ne necessitera pas un barillet trop complexe. Reste un point à résoudre à savoir faut il tailler un ménisque ou un miroir à dos plat peut il faire l'affaire? Les calculs sont simples pour un ménisque avec une faible fleche qui se comporte comme une lame à faces parallele du point de vu de sa déformation. Pour un miroir à dos plat il faut utiliser une théorie beaucoup plus complexe. Le ménisque deformé fourni exactement la déformation du miroir souhaitée (points vert image de gauche) par contre le miroir avec un dos plat s'écarte de la forme ideale comme on peut le voir sur la figure de doite. L'écart représente lambda/15 ptv sur l'onde. Comme il me faut roder soigneusement le dos (pour éviter l'astigmatisme et faire l'étancheité avec la casserole ) j'ai decidé de tailler un menisque pour eviter de rajouter des erreurs systematique de methode à la forme du miroir. Le miroir aura donc la forme d'un menisque de 27mm d'épaisseur. Pour minimiser les problemes thermiques j'ai décidé de réaliser le miroir en quartz, le zerodur étant bien trop cher pour moi. J'ai donc commandé un blank de 305mm de diametre et de 30mm d'épaisseur chez Terence Pelletier. Pour tailler les deux faces du miroir j'ai réalisé deux outils en staturoc recouverts de carreaux de grés ceram de 20mm de cotés. outil concave outil convexe Miroir pendant le doucissage C'est la premiere fois que je travail du quartz et le matériaux est beaucoup plus dur que le pyrex. L'ébauchage au carbo 80 a été relativement long environ 10h par face pour une fléche de 3,1mm. Le doucissage conduit à la main n'avançait pas, il a fallu au moins que je double le nombre de séchées par rapport à du pyrex. Je pense que le grés ceram n'est sans doute pas assez dur ce qui rallonge le travail. Il a fallu également que je rainure le platre entre les carreaux pour éviter les rayures lors de l'utilisation des émeris fins. J'a fait tout le travail à la main meme si le miroir est posé sur ma table à polir sur l'image ci dessus. Suite au prochain numéro pour le polissage. jean
  25. 16 points
    Bonjour, Voici la suite des images capturées fin Septembre au Restefond : M31 durant la nuit du 28 au 29. Ce soir là, nous avons eu la visite de la joyeuse équipe de l'association ADARA (Association Astronomique de la vallée de l'Ubaye), il y avait donc de l'animation là haut ! Conditions de prise de vue : Couches : LRVB Matériel : Lunette FSQ106ED sans sa crémaillère, Monture 10 Micron GM 1000 HPS, Caméra FLi Proline 16803, Roue à filtres CFW5-7, Diviseur optique "maison", Porte - oculaire FLI Atlas, => montage direct du train d'imagerie sur la lunette via un cône sur mesure en aluminium. Prises de vue : 39 poses de 5mn en luminance +11 poses de 5mn en R,V,B en bin2. Total : 6h. Caméra refroidie à -20°C Conditions de transparence variable. Traitement : Acquisition et pré-traitement avec Maxim DL (bias, darks et flats), Alignement sous REGISTAR, Traitement et assemblage dans Photoshop. Je m'attendais à un résultat avec davantage d'extensions, ce qui est le cas sur la Luminance. Le trop faible nombre de poses en RVB, cumulé au sous-échantillonnage (dilution de l'information RVB en bin 2), ne m'a pas permis de pousser davantage les curseurs ... Mais bon, c'est quand même présentable (image adoucie suite aux remarques de chacun) : Cliquer ici pour le lien vers la full. Comme à l'habitude, merci de vos remarques sur le résultat et le traitement ! Emmanuel
  26. 15 points
    Bonsoir, L'après-midi sous les nuages et même quelques gouttes, puis une fine trouée horizontale et inespérée de "bleu" entre 16h45 et 16h48 peu avant le coucher du Soleil … Cela m'a permis de faire une série de poses de qualité assez médiocre vu la hauteur du Soleil, mais c'est dans la boîte, je n'y croyais plus! … Canon 600d à 400iso, TS 72-432 et TeleVue 2x, filtre Astrosolar, poses de 1/25 de secondes ! (1/1000 de seconde lors de mes essais de hier dans la même configuration mais avec un Soleil plus haut et sans nuages)… Un petit gif…
  27. 15 points
    Voici une photo du passage de Mercure devant le soleil. Photo faite en lumière H Alpha. On reconnaît bien la couleur orange si caractéristique .... La planète n est vraiment pas grosse. Photo non traité (après récolte ) OK. ....Je sort 😅
  28. 15 points
    Bonjour, Bon, j'ai pesté contre ces satanés nuages toute la journée . Et vue la pluie de ce matin, j'étais assez d&découragé mais finalement, quelques trouées m'ont permis de prendre un souvenir de ce transit. Malheureusement, pas eu le temps de faire bcq d'images... Canon EOS 760d et lunette 80ED : Transit_Mercure_20191111_14h52tl by Frank TYRLIK, sur Flickr Transit_Mercure_20191111_15h36tl by Frank TYRLIK, sur Flickr Transit_Mercure_20191111_14h58tl by Frank TYRLIK, sur Flickr J'espère que cela a été de votre côté. Frank
  29. 15 points
    Bonsoir, Big mosaïque lunaire au programme, 29 tuiles au foyer du C8, avec caméra Asi290mm, filtre rouge clair #21. Chaque tuile fait 1000 images, 40% retenues, assemblage avec Microsoft ICE, puis Astrosurface_E. Phase à 80.11%, altitude 31° Double clic sur l'image pour la balade sur la full A bientôt les amis
  30. 15 points
    Hello, Il y a peu j'avais présenté ici cette cible faite en 2016 avec un T250 et un cadrage un peu différent. Celle-ci est ma deuxième prise estivale 2019 avec matos léger, 150/750 sur AZEQ5 et Atik One, en HOO. 4,5 heures en Ha, 4 en O3 sur 2 nuits sous un beau ciel aveyronnais, ca me change un peu. La Bulle est visible sur le bord gauche. Je n'ai pas trop voulu forcer le O3 pour la faire sortir en bleu, comme on voit souvent. Full : https://www.astrobin.com/full/419598/0/?real=&mod=
  31. 14 points
    lever du matin lunaire .. ........surpride de la voir et , ..une course dans le près pour avoir un bon look .....sa faisait un moment que je l avais pas vue se coucher la coquine...bon le café pas eu le temps ...
  32. 14 points
    salut a tous je mets mon humble contribution a ce transit qui fut difficile a capturer comme beaucoup a cause des nuages bon c'est dans la boite et restera un bon souvenir, surtout en visuel lulu achro de 102/1000 sur taka em 10 sony a7s 1/50eme a 100 iso avec filtre astro solar ( la feuille ) kenavo olive
  33. 14 points
    Bonsoir, J'ai fait parti des chanceux. Bon, j'ai bien du mal à traiter ça comme il faut. En attendant, voilà une première image au SW 254/1200 avec l'ASI 120 mm-s, un narrow band. vert Il faut que je trouve comment recaler les images proprement pour faire un gif qui ne donne pas la nausée. Bonne soirée. Christophe
  34. 14 points
    quelques éclaircies mais temps moyen quand même dans la Manche
  35. 14 points
    Bonjour, Gérard s'en est allé, la vie doit continuer...Nous lui dédierons particulièrement notre prochaine grosse mosaique en cours d'acquisition sur un objet qui lui aurait fait particulièrement plaisir....En attendant nous vous présentons une "petite" mosa de deux champs, représentant 2 nébuleuses très rarement photographiées, et pour cause ! de une elles sont très faibles et de deux elles sont éclipsées par sa voisine proche, IC2118 la tête de sorcière Nous étions parti sur un LRGB seul au départ puis nous avons constaté un fond brunâtre qui en LRGB n'était pas beau du tout...on s'est dit qu'il devait y avoir un fond très faible de Halpha...alors oui il y en a ! Mais je vous épargnerai la couche Ha seule tellement c'est faible de chez faible, qques ADU au dessus du fond même avec 10h de pose !! Par contre elle apporte un vrai plus sur l'image couleur ! Il s'agit donc de LBN906 et LBN917 dans la constellation de l'Eridan. Elles sont appelées les nébuleuses des points d'interrogation !! Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 15 x 40 min L= 24 x 20min R=V=B= 6 x 20min par couche Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. Les vignettes sont cliquables vers les full: Bon ciel ! @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli et Thomas Petit
  36. 14 points
    Bonsoir, Retour au lunaire Dimanche soir, petite trouée timide de 30 min maxi. Tout juste le temps de sortir le C8, clic clac et au revoir. 15 tuiles au foyer du Celestron C8, caméra Asi290mm, filtre rouge 23A. Phase à 44% Hauteur 18° Turbulence à fréquence rapide. Spéciale dédicace à l'ami Gérard, trop vite disparu. J'espère que tu es bien là haut....
  37. 13 points
    Bonjour, Ce n'est pas très original mais voici ma participation à l’événement du jour depuis le nord de l'Oise. Après les pluies du matin on a pu bénéficier de quelques éclaircies dans l'après midi et cerise sur le gâteau, le soleil montrait quelques belles protubérances. Voici une image prise à 16 h 04 mn à la Lunt 60 mm une barlow et un APN Fuji X-E3. 20 images stakées et traitées avec Capture One, Astrosurface et Photoshop. DSCF6467_pipp.ser Une autre image prise à 14 h 24 mn en lumière visible au Mak 127 mm, réducteur de focale x0,7 et Fuji X-E3 en mode vidéo 4K. 450 images stakées et traitées avec Astrosurface et Photoshop. Stéphane
  38. 13 points
    Salut, Avec les copains, on s'était donné rendez-vous sur les hauteurs de mon village, deux heure avant, on y croyait pas, et puis l'éclaircie est venue, juste le temps pour suivre la première 1/2 heure du phénomène, c'est toujours ça de pris , on a souffert un peu du froid, mais la mirabelle à fait du bien C8 + réducteur 0.63x + Canon 700D + ND 0.9, 15 images conservées et exploitables pour cette animation : Daniel
  39. 13 points
    Hello, me doutant bien que si je devais avoir une opportunité, elle ne durerait pas et qu'il faudrait être réactif, j'ai préparé de l'ultra-léger : monture Altaz (de Lidl 70/700) et lulu APO 80x480 avec réd 0,8 et canon 600D défiltré. Une trouée de 2 minutes max... donc shoots en 6 rafales de 7 clichés, inégalement espacées, donc anim pas fluide ci-dessous mais on voit quand même bien l'objet !
  40. 13 points
    Superbe transit que j'ai pu admirer pendant 2 heures grace à une longue eclaircie inespérée !! Lunette TMB130SS + Helioscope Baader + Zwo ASI 1600 (100 images stackées)
  41. 13 points
    Salut à Tous, Bon, on va pas se mentir, comme dirait mon fils, ça a été laborieux : les nuages ne nous pas facilité la tâche, il aura fallut faire preuve de persévérance mais nous aurons au moins eu une image correcte du transit, à l'arrache avec l'APN . Mais bon, nous avons eu pas mal de gens qui sont passés regarder dans la 120/1000 du club, montée avec un oculaire Hypérion de 13mm sur un Hélioscope Lunt. Normal, nous nous sommes mis au beau milieu d'un chemin de randonnée, et comme c'était la première belle journée depuis 3 semaines, tout le monde était de sortie Voilà la THE image du jour et une autre, sur laquelle on ne voit pas Mercure, mais que je trouve sympa . Cricri
  42. 13 points
    Lunette Meade 80/480 au foyer avec ASI 120 Addition de 130 images Colorisée avec photoshop. Amicalement
  43. 13 points
  44. 13 points
    bonjour à toutes et tous ! un beau ciel dégagé hier soir , mais une lune qui grelotte , tout comme moi au bout de 2 heures de prises de vue ! j'ai essayé un filtre rouge , ( un peu optimiste sur ce coup ), puis un ir 680 et un ir 742 , c'est surtout pour faire prendre l'air au 300 que pour de la haute résolution ! CFF 300 f/d de 20 asi 178mm gassendi à 70 % flitre rouge kepler à 70 % filtre rouge Campuanus à Pitatus ir 742 à 70 % il y a en beaucoup d'autres , mais rien qui sort du lot ! bon ciel et merci ! polo
  45. 13 points
    il fait froid : 5 ° et beaucoup d'humidité ! le ciel est dégagé ! un cliché rapide avant de manger ! bon ciel ! polo
  46. 12 points
    Bonjour à tous, J'ai eu une trouée de 15 min entre les giboulées pour capturer le transit de Mercure. C'était déjà bien avancé quand j'ai enfin pu shooter. Vers 15H38 HL. Setup: ED80, asi290mm, filtre Astrosolar 5.0 sur la lunette, filtre Continuum 540nm sur la caméra. D'autres images en stock à venir... Film SER de 500 images, 20% retenues avec AS3, traitement Astrosurface_E. A bientôt
  47. 12 points
    Salut, Je ne suis vraiment pas équipé pour photographier le transit, mais comme la météo est pas mal, pourquoi pas s'y essayer Alors le matos : - lunette TS Star 71 - APN Sony NEx3n astrodon - multiplicateur Kenko x1,4 (soit une focale équivalente de 730mm, f/6.9) - tous mes filtres ND (ND1000 et ND8), + tout un lot de bagues réductrices afin de réduire l'ouverture, c'est pas conventionnel, mais ça passe - ma monture lightrack avec MES comme on peut - un intervallomètre pour prendre une photo par minute (ISO 200 et 1/4000) Quelques photos du setup avant de voir si j'arrive à sortir quelque chose des images en fin de journée Edit : le montage final
  48. 12 points
    bonjour à toutes et tous ! bredouille hier , j'ai quand même la lune ce soir , mais les nuages sont déjà revenus !! one shoot sony rx10IV bon ciel ! polo
  49. 12 points
    Salut , Tous les ans je fais un petit tour pour voir cette nébuleuse si hypnotique... Cette année j'ai pu tester la QHYIII-290MM avec un echantillonnage serré (0,20''/photosite). Comme l'avais souligné @T450, c'est échantillonnage serré (de quoi écarter les détails entre eux) associé avec des poses courtes (mais pas trop ,il faut de l'info visible pour les trier ensuite! tu as raison @Lucien) qui permettront la résolution de l'objet. Ensuite il faut de la matière , de l’épaisseur, c'est à dire de la dynamique et du niveau dans cette dynamique, pour faire du traitement poussé. Pas d'autoguidage, c'est nuisible pour le fond et la cible. De toute façon autoguider à 0,20'' j'ai pas le matos pour. une petite brute , cropper: une brute de pomme ,bon seeing: une mauvaise : Donc j'ai utilisé la 290MM, exposition 350ms, gain 450, j'ai gardé environ 3h ( 31000x350ms). Et j'ai une session avec la 224mc pour la couleur, exposition 500ms gain 450 , gardé 3h30 (25000x500ms) Les anneaux (la zone verte)(ici 6 mais en vrai il y a 11) .Chaque «anneau» est en réalité le bord d'une sphere, voilà pourquoi ils apparaîssent brillants le long du bord extérieur. Appareils de captures: TN 300MM F4 ,barlow 2.5x. EQ6 (Atlas) QHYIII290MM ASI224MC Logiciels: Pipp Siril (tri , empilement,balance photometrique,deconvo) Photoshop (calque dynamique , filtre passe haut) Astrosurface (deconvolution) Stephane
  50. 12 points
    Bonjour à tous, il y a longtemps que je ne poste plus car la météo n'est pas avec moi : pas d'exception aujourd'hui, j'ai eu le temps en une micro éclaircie de voir le début du transit en visuel (magnifique) et puis ce cliché destiné à faire les réglages, et depuis plus rien : juste le temps d'avoir un beau souvenir, sachant que c'est la première fois de ma vie que je vois Mercure... tak 60fs et zwo 290mm