Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content on 11/21/17 in all areas

  1. 7 points
    Bonsoir à tous, Juste quelques photos pour partager depuis pas mal de temps avec mon vieux eos 1100 D JC
  2. 6 points
    Bonsoir, La Lune ce soir au couchant ...
  3. 5 points
    Salut, voici une image avec peu de temps de pose, total 26 minutes au total par 30 secondes, donc sans guidage, le matériel: Shywatcher Esprit120, Sony a7s défiltré, monture AZ-EQ6, traitement Pixinsight et Lightroom. Bon ciel! Olivier
  4. 4 points
    Bonsoir à tous ma petite dernière après IC434 pas très loin M78 comme je ne maitrise pas les mosaïques (j'aurais aimé mettre les deux dans la même image ) je l'ai shooté plein cadre .... pour les couleurs toujours la même histoire pas dis quelle fasse l’unanimité .. toujours en remote (quand tout fonctionne)dans le haut var L 42*600s RGB 90*300s en bin 1x1 14h30 la full http://www.nicoastro.fr/
  5. 3 points
    C'est sûr qu'il y aurait matière à monter un club. A mon avis ce n'est pas impossible, il faut trouver le lieu et surtout avoir l'énergie. C'est peut être possible en association avec l'observatoire de Paris en proposant en échange d'animer des événements pour eux. Plus que du club, c'est sympa de s'organiser un resto de temps en temps, comme a fait @idir lors d'un de ses derniers passage à Paris. Parce que observer, heu, bon, .... ok il y a les planètes, mais il faut déjà qu'il fasse beau les jours où on est libre.
  6. 2 points
    Voila. Après 16 ans passé dans le Vexin Français ( un petit PNR au NO de Paris avec un ciel juste passable (5/10 sur l’échelle avex ) me voila devenu PARISIEN ( XIXe coté Villette ). Ma séparation d’avec mon ex m'a permis de rencontrer un femme géniale mais Parisienne. Je dois abandonner mon cher observatoire. Cette situation est je l’espère temporaire, nous envisageons d'acheter une maison en bourgogne à plus ou moin long terme. Mais d'ici la je serai en exil astronomique à Paris. A Paris, il n'y a pas que des inconvénients certes : il y a du bruit, il n'y a pas de ciel il y a du monde de la mauvaise humeur des drogués du mépris mais il y a aussi TOUT à porté de main, des tas de truc ouvert le dimanche des originaux, des magasins de la stimulation intellectuelle, de la culture et ... beaucoup de club d''astronomie ^^ Je ne lâcherais jamais AVEX que j'ai cofondé en 2003 et dont la plupart des membres sont devenus des amis proches / intimes Mon matériel actuelle est migré dans un observatoire REMOTE dans l'OISE chez un copain, pour faire des test avant un remote "plus viril" Mais voila, pour la semaine je vais pas me priver des jouissances qu'offre PARIS en la matiere (autant faire bonne grâce ) et je me pose la question des CLUB PARISIENS JE souhaite donc rejoindre un club dynamique, ouvert avec de la bonne humeur et beaucoup de stimulations. Avez vous des recommandation à me faire ?
  7. 2 points
    Bonjour, juste une image de l'amas des Pléiades réalisée avec l'Epsilon 130D et l'ASI1600-C qui méritait d'être "revisitée" comme il se doit lien direct vers l'image : http://www.naturepixel.com/view/m45_pleiades_taka_epsilon130d_asi1600mmc_lrvb_dss_cc_red3000_psrgb_copyright.jpg Gérard
  8. 2 points
    Bonjour les astrams, J'ai un petit faible pour les comète et je me suis amusé à faire quelques gifs avec certaines de mes images. Le fait de passer les clichés en négatif permet souvent de faire mieux ressortir les queues cométaires et ça fait l'objet de plusieurs de mes gifs ... En 2013, la très belle comète Lovejoy (C2013/R1) est passée à proximité de M13 et de M51, sa queue était très longue comme le montrent mes trois premiers gifs ... En 2015, une autre très belle comète appelée également Lovejoy (E2014/Q2) est passée elle, à proximité de M45. Sa queue bien développée était plus en éventail ... J'avais déjà fait à l'époque un petit gif de son déplacement, avec les Pléiades qui semblent battre comme un cœur ... En 2016 enfin, la belle comète Catalina (C2013/US10) nous à gratifié de deux queues ... Catalina est passée à proximité de M101. J'avais fais une image avec registration sr les étoiles où l'on voit bien M101 et une autre registrée sur le noyau cométaire, cette deuxième permettant de mieux voir les queues (très discrète pour celle de droite). L'image nette sur le fond stellaire est plus belle. Il faudra encore que j'apprenne à utiliser un logiciel permettant d'avoir les étoiles et la comète nets... ... Voilà voilà ...
  9. 2 points
    Bonsoir à tous, Ciel nuageux devenant un peu plus clair m'a permis d'imager la belle nexstar 6 se - eos 1100 d - pose unique jpg JC
  10. 2 points
    Voilà grâce à la réception de la Barlow Powermat 5x par Rolf, merci Rolf pour ce prêt, j’ai réussis à faire un montage pour mesurer les tirages de la barlow sans être obligé d’usiner de pièces complémentaire. Le but étant de mesurer avec une bonne précision les plans conjugués de la barlow, plan objet et plan image par rapport au plan de pose de la barlow et fonction du grossissement en sortie. Le montage dans son principe est simple : - un objet, ici une lame de microscope 100 x 0,01mm - un objectif qui renvoi l’image vers l’infini (focale 100mm) - un second objectif ramenant cette image au foyer (focale 200mm) - un focuseur réglable et un moyen de mesure des variations du tirage - un oculaire, une caméra et des bagues allonges pour tenir tout cela. Avec une seconde lame et un oculaire, placer le foyer image dans le plan de sortie du focuser 1,25’’ (+ une petite lunette 4x pour plus de précision). C’est la référence, plan du PO d’entrée de la barlow (plan de pose barlow). Placer le plan du capteur de la caméra sur ce plan foyer. Mesure des différences de tirage et grossissements associés avec la barlow. Barlow Powermat x5 - tirages mesurés.xls Les résultat sont dans le fichier excel à partir de 5 mesures, 0mm 25mm 50mm 75mm et 100mm. À 0mm et 5,16x on a un déplacement vers l’arrière de 5,86mm et à 100mm 7,80x le déplacement est rapporté à 3,56mm. La course du focuseur dans la plage de la barlow est donc de 2,30mm. On constate qu’il n’y aura aucun problème d’encombrement pour l’utilisation de cette barlow Et son fonctionnement est proche du plan de pose comme l’indiquait capt flam. Encore merci à Rolf pour prêt.
  11. 2 points
    comme disait coluche (mais ils vont ou tous ces cons lâ) et en plus ils polluent
  12. 2 points
    Tenez, à titre d'illustration de l'état d'esprit qui pourrait conduire à s'intéresser à cette technique des intensificateurs de lumières... un truc qui me démange et que j'aimerai faire.... Avant d'avoir un gen III et mon tube cscade, j'avais fais mes premiers essais en astro avec un intensificateur russe de "gen 1" venant d'un monoculaire russe T3C-2 vendu par un membre d'en face... - optique passée à 1.4 d'ouverture, avec ma vieille Perl-Halley bricolée, reducteur de focale improvise... - Alimentation revue et "survoltée".... rendue adjustable (initialement prevue pour délivrer au tube tu 19 kV en continu (si je me souvient bien).... juste en sur-alimentant l'oscillateur de l'alimentation (fréquence et amplitude des oscillations qui grimpe...), je lui ai rajouté quelques kV de plus et obtenu un accroissement de gain lumineux vraiment substantiel... Ben, ça donnait des résultats très sympas en ville, niveau detection... M13, indecteable aux jumelles, et à peine visible à la Perl-Halley (non bricolée, usage normal) devenait avec ce système bricolé une toute petite boule cotonneuse floue avec un centre lumineux bien reconnaissable, ainsi que sa voisine M92... j'aimerai maintenant là dessus m'amuser à plaquer sur le verre de l'écran de phosphore de sortie du tube un morceau de film conducteur transparent (ITO) et le polariser afin d'augmenter la profondeur de penétration des electrons dans la couche phosphore de l'écran.... une autre fçon rigolote d'augmenter encore le gain lumineux du tube sans risquer le claquage.... Manips à la con, à première vue "contre-productives", au vu des technologies accessibles au hobbyste ici (A7S, et pléthores de cameras dédiées Astro...), mais tellement rigolotes et aussi intructives (comprendre les caractéristiques optiques et électriques des ITO, apprendre à le manipuler, encore un peu d'électronique toute simple pour la partie ploarisation à faire).... pourquoi s'en priver et pourquoi ne pas partager avec d'autres, ici ou ailleurs..... Chacun fait ce qu'il veut, et, perso, cela ne m'empêche pas d'apprécier franchement les développement ici et en face, concernant l'imagerie et le visuel assisté numérique/CCD/CMOS, et d'apprendre un tas de choses... Tiens, un exemple outre-atlantique ou le gars a pris lui aussi fromage et dessert, mais pas qu'intellectuellement!!! https://www.cloudynights.com/gallery/image/46501-sony-a7s-connected-to-itt-6010-nv-pocketscope-via-an-avimo-1x-relay-lens/ https://www.cloudynights.com/gallery/image/52572-collins-i3-coupled-to-sony-a7s-w-50mm-lens-and-adapters-on-the-i3-25mm-eyepiece/ On se crée de ces problèmes, des fois...... à+, Lambda
  13. 2 points
    Salut Fredo, comme je te l'ai dit sur WA, je suis dans la même situation que toi depuis 2011. J'ai d'abord habité un an dans le 19ème moi aussi (la Villette / Stalingrad pareil que toi) et puis on a acheté une maison à Enghien en 2014. Tu peux éventuellement aller à la Sorbonne de temps en temps. Sinon ben Enghien c'est 20 minutes depuis la Villette, j'ai un petit jardin pour y faire du planétaire et solaire halpha
  14. 2 points
    Je rejoins JL pour son avis, le club d'Ivry (mon ancien club) est accessible en métro, et très bonne ambiance, mais ça fait plusieurs années que je n'y suis plus.
  15. 2 points
    Bonsoir , juste un souvenir de ce soir bon ciel pour vous, chacun son tour
  16. 2 points
    Ptolémée le 22/10/2016 , une des premières images faite avec mon nouveau Newton maison de 400 F/D 4 miroir SkyVision en Zerodur , capture avec Genika Astro . Caméra Basler aca1300-60gm , Barlow Powermate TV X5 , filtre R Astronomik , traitement AS!2 et R6 .
  17. 1 point
    Bonsoir ha ben ça fait du faire des images en étant léger, et pour vous? bon ciel aussi ça se couvre, mais c'était joli
  18. 1 point
    Aristoteles et Eudoxus le 11 / 10 à 4h59 UT le 11 octobre. Toujours C11 DMK 31 AuAs filtre IR Pro 742. 3000 images. Retraitée sur les conseils de Valère 500 images / 3000 Aps 100. Autostackkert 2 Ondelettes avec R6 (denoise 0.10) et réglages avec PS3. Je la trouve un peu dure mais je n'arrive pas à mieux l'équilibrer.
  19. 1 point
    Salut une première image quand il fait beau temps chez moi, et une seconde pour me rende malheureux, juste quelques minutes plus tard, pas glop !
  20. 1 point
    Salut Pierre Alain, jolie prévision ! Oui, ce serait une bonne idée que le ciel s'éclaircisse pour cette nouvelle lunaison qui s'annonce !
  21. 1 point
    C'est sans doute un peu tôt pour "faire des plans sur la comète"... sur sa luminosité quand elle sera 8x plus près du Soleil! Mais l'article/observation HST de D. Jewitt doit sans doute inciter à la prudence: la comète n'est probablement pas si grosse et actuellement du type "hyperactive" car probablement couvertes de glaces comme CO2 et CO en surface alors qu'elles sont bien plus en profondeur dans les comètes qui sont déjà passées près du Soleil comme Hale-Bopp, probablement d'activité comparable à une distance similaire mais avec un noyau bien plus gros (70km de diamètre) - C/2017 K2 à moins de 2 UA du Soleil sera peut-être plus similaire à une comète plus ordinaire, de magnitude absolue 3-5 au lieu de 1 (J'ai pas encore fait le calcul... ) Nicolas
  22. 1 point
    Superbe, j'adore cette lune avec ce ciel rouge sang (mon côté vampire )
  23. 1 point
    Ok Bertrand,j'ai quand même toujours une tendance à rerereretoucher mes images
  24. 1 point
    très belles couleurs pierre-alain ! puisses-tu dire la vérité ! la grenouille Suisse est en haut de l'échelle ? polo
  25. 1 point
    whouawwww la vache ....on sent le maitrise pu......
  26. 1 point
    Je suis entièrement d'accord là ! Le fait de prendre l’avion devrait être pour des choses utiles. Au lieu de cela, il y a un dumping des compagnies low cost qui tirent les tarifs vers le bas avec un kérosène qui n’est pas suffisant taxé.
  27. 1 point
    Elles le sont déjà d'ailleurs. Par contre les avions, à part un Solar Impulse qui peine à faire décoller son propre poids, on est loin du compte... Malheureusement, on ne sait pas faire mieux que l'essence en terme de densité d'énergie (les rapports actuels entre batteries dernière génération et essence sont de 1 à 40 !). ...ah si, on a la fusion froide, au top de la densité d'énergie, mais reste à la faire fonctionner sans tout péter. D'ici à ce qu'on y arrive, on sera probablement tous équipés en oculaires électroniques.
  28. 1 point
    Bonjour à vous... En fait, Colmic, je suis plutôt d'accord avec l'ensemble de ton dernier post... Le Sony A7S, que ce soit en usage astronomique et terrestre nocturne, est une veritable revolution pour celle/celui qui veut rentrer de plein pied dans le monde de la "vision nocturne" et/ou de la photo basse luminosité... Il n'est ici, ou en face, nullement question de dire que les systèmes à intensificateurs de lumières (II) sont "meilleurs" que le A7s ou autre système CCD/CMOS, dispos sur le marché actuels, ou à venir prochaînement..... Ca serait en effet faux... Il est ici juste question de faire découvrir (pour ceux qui ne'n ont jamais entendu parler) une alternative pas très courante de par ce côté de l'Atlantique.... élargir le panel d'alternative possibles, meme si celle-ci (II) est actuellement la moins probablement choisie pour des raisons de budgets, rendu esthétique de l'image quand même particulier, manquement d'interface pour importer les images sur un pc, etc... Il y'a peut-êre d'autres paramètres à prendre en compte, qui feraient choisir la voie de l'intensificateur de lumière plutôt que la vie CCD/CMOS. Je me permets de déveloper en ce sens ma propre petite experience, n'osant prétendre parler qu'en mon nom... - je trouve les principes physiques et la technologie les appliquant, qui se cachent derrière le focntionnement de ces petits tubes, bizarrement plus captivants que pour les imageurs, camera CCD/CMOS. [avocat du diable: argument parfaitement reversible.... et je suis complètement d'accord avec l'avocat...] - une absence totale de notion de firmware/software/... wares/paramétrages quelconques sur menus nécessaires pour les utiliser de façon optimales. C'est du pur analogique, opto-électronique avec un côté "minimaliste et originel"...). [avocat du diable: l'ergonomie des ...wares actuels est super friendly et accessible à tout, en plus d'être souvent complètement embarquée dans les systèmes CCD/CMOS actuels.... en lsu de l'interconnectivité possible sans fil avec les tablettes et autres...et je suis complètement d'accord avec l'avocat...] - Si on prend le tube seul, tout nu, sans rien d'autre autour, tout est absolumnt possible autour, côté photocathode (objectifs de toute sortes + filtrages) et côté écran (oculaires de toute sorte, zoom, optique relai pour du montage en cascade...), pour y monter tous les montages optiques qui peuvent nous passer par la tête.... [avocat du diable: argument parfaitement transposable au monde des imageurs/cameras CCD/CMOS, avec une variante côté sortie video/images ou on bricolera de ce côté là plutôt informatiquement parlant, enfin si j'ai bien compris.... et je suis complètement d'accord avec l'avocat...] - Les tubes seuls ou même les NVD sont assez "DIY friendly", pour qui aime "cambouiner" en optique et mécanique autour... [avocat du diable: argument parfaitement applicable aussi au imageurs/cameras CCD/CMOS: montage sur telescope, lunette, sector, avec toutes les bagues d'adaptation possibles et imaginables, etc....... et je suis complètement d'accord avec l'avocat...] - accessoirement, les tubes II sont extrêmement peu gourmands en énergie, globalement dans le principe, cela stravaille à haute tension sous très faible amperage (quelques dizanes à quelques mA à la louche bien large, suivant la generation du tube et l'éectronique (oscillateur et type de redresseur et multiplicateur de tension utilises...) - Niveau budget, si on accepte de passer du temps à potasser le domaine, fouiller les réseaux de seconde main accessibles en Europe, accepter des compromis de specs (ne pas se focaliser sur du "gen III", et comprendre qu'en "se sortant le doigt", y'a moyen de faire cracher les tripes même à des "gen I", cotoyer le PVC, carton, scotch, usinage douteux, et récuperation d'optiques ubuesques, on peut au final s'en tirer avec un truc sympa à quelques centaines d'euros.... je sais pas si un Sony A7S est accessible encore à 300/400 euros (j'aimerais bien hein... ). Et puis c'est tout simplement hyer instructif, le domaine des intensificateur de lumière, scientifiquement et techniquement parlant, (comme le domaine des CCD/CMOS et autres... comme le domaine de l'argentique.... comme le domaine du visual "pur" classique....etc...) Breeeeeffffff.... En ce qui me concerne c'est un mix de tout cela qui me fait aprécier cette technologie un peu particulière et peut-être un peu méconnue.... en plus d'un budget relativement restreint pour experimenter... Dans mes passions, comme l'astro et l'optique appliquée en general, j'aime pas trop choisir, si je peux l'éviter.... c'est dessert ET fromage, au moins d'un point de vue intellectuel... * Perso je verrais bien un Dobson de 300mm de diametre ou plus, ouvert entre 1 et 2, équipé au foyer d'un sony A7S, dont le propriétaire ingénieux aurait réussi à y intégrer une refroidissment Peltier pour son capteur, et ledit Dobson étant aussi équipé d'un chercheur gand champ integrant un tube intensificateur de lumière récent, avec une réponse de photocathode de 200uA/lm ou plus, 74 lp/mm ou lus, un S/N de 30 ou plus.... et le A7S ainsi que le chercheur intensifié équipé d'une roue à filtres respective bien garnie... Quelques pensées en vrac... à+, Lambda
  29. 1 point
    Et pourquoi pas les Celestron Skymaster 20x80 à 189€ ?
  30. 1 point
    "J'ai cherché Paris dans le monde.. J'ai trouvé le monde à Paris." oncle Zine Fredo tu t'es trouvé une gonzesse et tu cherches déja un club pour t'en éloigner LOL Bonne route à vous tous.
  31. 1 point
    Salut Je ne vais pas pouvoir t'aider, mais je suis dans l'exacte même situation que toi ( bloqué à paris pour quelques temps encore, espérons le moins possible ) Même si j'ai pour habitude de sortir loin des lampadaires avec un ami régulièrement les week-ends, en semaine il me reste pas mal de temps libre. Et vu la météo ces temps ci, j'aimerais pouvoir profiter de la moindre éclaircie... Sortir sur une place publique je l'ai fait une fois, je sais pas si je retenterai l'expérience, c'est quand même tendu Donc je m'abonne ! ( je suis dans le 11ème pour ma part )
  32. 1 point
    Il faut se méfier des arguments marketing, "le verre machin", "te traitement bidule", "prisme en "BAK4 qu'il est mieux qu'un prisme en BK7", alors que ce sont des référence de verre Schott que les Chinois n'utilisent pas. Juste à titre indicatif la transmission des Excursion est de 78% contre 90 à 91 sur les Legende M / Legend Ultra HD.
  33. 1 point
    Oui, pour répondre à Superf. les éphémérides de 1I/2017 U1 (en tapant 2017 U1) peuvent se trouver su rle site de Horizon du JPL: https://ssd.jpl.nasa.gov/horizons.cgi Il est aujourd'hui à 2 UA du soleil et 1.4 de la Terre et s'éloigne du Soleil à 38 km/s (137000 km/h) et de nous à 64km/s Sinon je vois au moins 4 articles sur la courbe de lumière de 1I: de Jewitt et al., Bannister et al., Meech et al. et Bolin et al. (qui a fait une erreur dans la formule de periode de rotation critique... un carré de (a/b)² oublié...) Ce sera important de combiner tout ça à un moment pour avoir le bon rapport des axes a:b:c de l'objet, car en allant de 10:1:1 à 4:1 on passe de densité critique de 20g/cm3 (de l'or quasiment) à 2.8 g/cm3 (plus classique).. - pour un objet sans cohésion qui ne se désintègre pas, mais tous en accord avec une période de rotation autour de 8h! Nicolas
  34. 1 point
    C’est de pire en pire. Sur Paris, c’est l’enfer. Mais je vous rassure, le transport aérien est exclu des marchandages sur les COP…
  35. 1 point
    ces trainées d"avions sont signes de pluie ,malheureusement !! avec un trafic aérien qui double tout les dix ans !! on a pas fini !! polo
  36. 1 point
    Je compatis Voilà mon ciel des Landes au petit matin, juste pour participer : Mais le soleil brille Bonne journée, AG
  37. 1 point
    C'est plus parlant de prendre un instantané avec les satellites, l'idée c'est de montrer en permanence Saturne comme à l'oculaire (avec ses satellites) dans un trou de turbu : Après, il reste encore à faire sortir Encke par alternance de la botte de foin pour que le spectacle soit plus "vivant", je crois que c'est possible vu le processus mis en œuvre pour améliorer non seulement la résolution mais aussi le contraste.
  38. 1 point
  39. 1 point
    extrait : "... Selon les astronomes, un objet de ce type pourrait traverser notre Système solaire chaque année. Nous n'avions juste pas les moyens de les observer. Les télescopes de sondage systématique comme Pan-STARRS atteindraient tout juste la sensibilité requise pour les détecter. «Maintenant que nous avons découvert le tout premier rocher interstellaire, nous nous préparons à en observer d'autres!», s'enthousiasme Olivier Hainaut, astronome à l'ESO..." Le LSST qui entrera en service dans quelques années sera sans doute en mesure de les repérer beaucoup plus tôt que dans le cas présent. Et peut-être de permettre d'envisager une mission ?
  40. 1 point
    c'est bien t'as des chances de prendre un avion devant la lune
  41. 1 point
    Merci Chris, Baroche et JC Alors, sans quitter la France, peut-être qu'on peut à partir de la plus haute montagne de la Corse... à vérifier ! C'est normal, c'est un très vieil amas Je blague, c'est en effet un tit chouilla trop jaune, aussi j'ai désaturé le jaune de 50% : Ça me semble un peu plus équilibré, non ? A voir sur la full : http://astrob.in/322263/C/ --
  42. 1 point
    http://www.eso.org/public/france/news/eso1737/?lang eso1737fr — Communiqué de presse scientifique Des observations de l’ESO témoignent de l’étrange nature du tout premier astéroïde interstellaire détecté à ce jour Le VLT dévoile un objet de couleur rouge foncé et de forme allongée Des astronomes ont pour la toute première fois étudié un astéroïde en provenance de l’espace interstellaire lors de sa traversée de notre Système Solaire. Des observations effectuées au moyen du Very Large Telescope de l’ESO au Chili et d’autres observatoires disséminés à la surface du globe ont montré que cet objet particulier a voyagé dans l’espace des millions d’années avant de pénétrer à l’intérieur de notre système stellaire. C’est un objet de couleur rouge foncé, de forme très allongée, de composition métallique ou rocheuse, qui ne ressemble en rien aux composants habituels du Système Solaire. Les résultats de cette étude paraîtront au sein de l’édition du 20 novembre 2017 de la revue Nature   L’épave d’un gigantesque vaisseau spatial ?
  43. 1 point
  44. 1 point
    Très belle image, bravo Caro ... deuxième version trop jaune ...
  45. 1 point
    pfiou, la monture de fada en plus du tube : toutes les étoiles sont rondes. Merci Gérard.
  46. 1 point
  47. 1 point
    Vraiment jolies ces Pléiades. Bon manifestement, les sœurs ne sont pas venues seules. Christophe
  48. 1 point
    Bonjour et bravo. Elles sont toujours magnifiques à regarder
  49. 1 point
    Ah, bien joué Gérard, laisse-nous un peu la Lune ! Vraiment un régal à regarder, le bleu et les aigrettes ça en jette. Claude
  50. 1 point