Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 05/14/24 in Posts

  1. 37 points
    Yo ! De retour d’une semaine astro dans les hauteurs provençales joliment profitable à plus d’un titre. D’abord le plaisir partagé de retrouver les copains, de prendre du bon temps ensemble. Et du temps disponible, il y en eut à foison, la météo de début de semaine ayant été particulièrement aquatique, giboulées printanières tant bienfaitrices que destructrices, et conchiée en ce qui nous concerne. Les trois premières nuits étant définitivement hors sujet, seules les débuts de journée montraient un ciel au bleu affirmé ponctué de jolis cumulus qui inexorablement prenaient de l’ampleur et de la noirceur jusqu’à tout masquer et se déverser en copieuses précipitations. Et ces débuts dégagés furent joliment mis à profit pour observer le Soleil, tant en visible avec Astrosolar ou prisme de Herschell, qu’en H alpha avec une belle collection de petites Lunt. Des comparatifs ont mis en valeur une évidence profitable, celle de changer le filtre IFT d’origine par un truc de meilleure qualité à moins de 100 €, offrant ainsi une vision dotée d’une pêche incomparable à l’oculaire – achat à mon avis infiniment plus profitable qu’un double stack en comparaison des coûts. Ce Soleil, comme constaté de longue date, présente une santé éclatante, pétante de joie et d’énergie. Dans le visible, un gigantesque groupement de tâches est visible à l’œil nu et se révèle comme une zone vérolée à l’oculaire. On y dénombre une soixantaine de petites formations qui s’agglomèrent en une seule entité. Faute de temps et jugeant l’exercice chronophage, je n’aurais pas l’occasion de la dessiner. En H alpha, l’intégralité du limbe est hérissée de protubérances aux aspects agréablement variés : petites flammèches torsadées ici, arches discrètes plus loin, champ de brindilles autre part, filaments hébergeant pour quelques minutes des éclats de lumière incomparables et cette énooooorme et dodue protubérance. Ce sera mon fil rouge tout au long de la semaine qu’il me plaira d’observer à la Lunt 50 et coucher sur le papier, témoignant de son évolution. On note sur le premier du 7 mai ce gigantesque complexe, probablement le plus étendu que je n’ai eu l’occasion d’observer. Il est un amalgame de plusieurs zones actives. Pour la coquetterie et comparaison, j’ai posé un système Terre-Lune pour donner une idée approximative des formidables dimensions. Deux jours plus tard le 9 mai, elle devient une corne monumentale finement texturée dont je n’aurais pas le temps de la détailler entièrement, ces coquins de nuages stoppant la récréation – d’où cette partie plus évanescente en partie basse traitée en esquisse rapide à travers les nuées. Le lendemain 10 mai, l’extrémité de cette griffe rejoint le limbe en une élégante arche bien dense tandis qu’à l’opposé, une extension déjà présente s’affirme davantage. Et le 11 mai, au lendemain de l’extraordinaire évènement nocturne du festival des aurores, cette arche se dissout, comme évaporée, peut-être l’une des origines de la tempête aurorale. La nuit du 10 au 11 mai restera dans toutes les mémoires des innombrables témoins de ce rare phénomène. Pour ma part, il débuta à la fin d’un joyeux diner où l’on jugea bon d’interrompre les agapes et se mettre enfin à la besogne nocturne, le crépuscule étant bien affirmé. C’est alors que, faisant mon pissou au pied d’une haie où déjà chante le rossignol, je remarque cette étrange anomalie, celle d’un ciel tout rouge sur une vaste étendue. Au même instant, la joyeuse équipée explose en Viva tonitruants : les auroooooooores !!!!! Phénomène que nous espérons tous au regard des indicateurs de kp et autres paramètres de circonstance, mais de là à imaginer un tel spectacle… Nous sommes sous le 45° parallèle et, outre ces lumières intenses et colorées, voilà que s’invitent des rayons verticaux formant colonnes et piliers grimpant au-delà de la polaire. C’est le branle-bas, ça cavale en tout sens de peur que le phénomène ne s’estompe et s’achève : « merdum ! Où j’ai foutu mon appareil ? Et mon pied, qui a pris mon pied ??? Gaffe, tu emplafonnes mon instrument !!! Yaaaa, j’suis en teeshirt et ça caille !!! etc… ». Mais le spectacle dura toute la nuit, permettant d’en jouir à satiété, délaissant inexorablement les instruments pour la contemplation béate le nez au septentrion affalé dans des fauteuils. Les deux premiers dessins sont réalisés en tout début de nuit, avec une Lune encore présente, probablement vers 22h30. Le rouge-rosé est incomparable, d’une saturation et d’une évidence stupéfiante. Même sous les contrées boréales comme l’Islande où j’ai pu en observer de remarquables, je n’ai jamais perçu une telle intensité dans les couleurs. Quelque temps après (24h ?) le rouge s’évanouit subtilement et fait place à un vert phosphorescent bordée d’un discret bleu-violet. C’est la fin du premier acte et l’on retourne à nos oculaires, sans grand succès le ciel étant délavé de ces lueurs improbables. Et voilà que ça recommence, c’est encore plus étendu que la première fois, tant latéralement qu’en hauteur, baignant le début de la Grande Ourse, titillant le Cygne, montant quasi au zénith. Les piliers forment un gigantesque éventail, quelqu’un a évoqué un bouquet de fleur. C’est un festival coloré où le rouge domine, mais aussi le vert et des nuances bien plus discrètes bleu et violet. Le dernier dessin s’imposait par son côté particulièrement explosif et intense, avec l’incroyable présence d’un bas de draperie verdâtre, quant soudain, un météore s’invite au tableau. Il y a de quoi être comblé et d’abandonner les crayons avec ce point d’orgue, passant inexorablement en mode contemplatif. La suite à venir, car il y eut un peu autre chose que le Soleil et ses caprices...
  2. 36 points
    Bonjour je vous présente quelques acquisitions de ce fameux groupe de taches Solaire qui nous a émerveillé durant ces derniers jours avec notamment ces fabuleuses aurores ( que j'ai raté, Hélas!!! ) Lien Astrobin pour l'animation : https://www.astrobin.com/full/5ts39b/0/?mod=&real= je vous conseille absolument de regarder cette animation réalisée le 11 Mai dernier alors que le groupe se rapprochait du Limbe , j'ai compilé 150 séquences de 15 sec espacées de 20 sec le 11 .05. 2024 entre 08H06 TU et 09H33 TU soit une prériode de 1H27 sur le groupe AR3664-66 ou que vous regardiez sur la vidéo il se passe qqc la dynamique Magnétique solaire en H-Alpha est vraiment incroyable !!! qqs images floues bien évidemment dues au seeing changeant et qqs poussières sur le capteurs aussi j'adore notamment la tornade qui se forme à la base du filament complétement à gauche sur la vidéo , et puis plein de choses à voir dans les moindres recoins Set-up Réfracteur H-Alpha 230mm F/D 27 ( FL : 6200 mm ) Monture AP1600GTO Filtre H-Alpha Solar Spectrum 0.3A° Caméra Basler Aca1920-155 Genika Astro- AS4- IMPPG - Virtual DUB un dernier aurevoir au groupe AR3664-68 qui nous a donné de fabuleuse aurores cette fois ci , je montre l'évolution de la photosphère vers la haute chromosphère sur l'aile bleue H-Alpha , on voit qu'au fur à mesure que le filtre se met en température on gagne petit à petit de la matière au niveau de la chromosphère jusqu' à ce que les taches disparaissent presque sous l'épais " brouillard" de la chromosphère , cette manip permet aussi de mettre en évidence sur les 2 premières images les fameux Ellerman Bombs ( points brillants ) Double Clic une énorme Protubérance Quiescente en forme d'animal préhistorique AR3664 juste avant l'explosion de niveau X qui nous a provoqué ces magnifiques aurores
  3. 30 points
    Bonjour tout le monde Avec les données que j'ai téléchargé sur le site de © NASA/SDO © j'ai pu réaliser cette animation ( pas mal de boulot ) @ValereL ça devrait te plaire Bernard_Bayle
  4. 29 points
    Bonjour tout le monde Soleil, Animation du 1er au 13 mai du Groupe de Taches AR3664 qui a généré les Aurores Boréales. Avec les données que j'ai téléchargé sur le site de © NASA/SDO et j'ai réalisé cette animation . Bernard_Bayle
  5. 28 points
    Bonjour . Voici M 104 prise dans la soirée du samedi 11 05 2024 avant la dégradation du ciel ! Lunette Fluorite 102 Vixen. Monture SWEQ6 APN Canon 550 D non défiltré Auto-guidage MGEN3 95 prises, durée de la pose 1 minute , iso 1600 . Traitement avec Siril et Gimp . Je remercie mon ami Jean Luc N . pour le pret de son matériel , sa disponibilité et sa bienveillance à mon égard ! Bon ciel à vous . Jean Pierre.
  6. 27 points
    bonjour , hier soir passage d'ISS à côté de la lune c'était bien couvert donc pas envie de me déplacer même pour 4km avec le matos pour avoir le transit ... donc mode super cool sortie 10 mn avant MAP et attente voilà d habitude je filme (4K) là j'ai fait au déclencheur , donc taille plus grande traitement 10 mn dans Siril -je mets la full sinon iss trop petite.. bon ciel Olivier
  7. 25 points
    Bonjour, De temps en temps, au levé du soleil, les conditions s'améliorent pendant un temps. c'est ce qu'il s'est passé pour cette image de Saturne. on distingue meme la division de cassini en plissant les yeux. Trois images dérotées, prisent dans des conditions ou la frontale n'est plus necessaire, seule Saturne et quelques etoiles tres brillantes sont encore visible. Bon Dimanche Quentin
  8. 25 points
    bonjour à toutes et à tous ! de bonnes conditions , avec une lune très haute au soleil couchant , j'ai imagé avec un ciel très bleu encore ! CFF 300 f/d de 20 player one 533MM filtre vert à 17h49tu : AS4 + wavelets astrosurface cliquez pour la full : version plus contrastée : pétavius et humboldt :
  9. 24 points
    Bonjour à tous! une petite Saturne de ce matin même, au levé du jour. bon c’est vraiment compliqué, la map est difficile à trouver, la stabilité est aléatoire, et comme d’hab chez moi, les moments de calme sont exempt de tous détail sympa… toujours au C11, barlow x2, et uranus-c belle soirée et bon week end à tous Quentin
  10. 24 points
    j'ai terminé de visionner mes images de l'aurore et je vous propose cette dernière qui résume à elle toute seule le spectacle. Tout y est, les jets, les flashs et surtout toutes ces variété de couleurs: vert, rouge, rose, violet et même un peu de bleu. JM.
  11. 21 points
    Salut à tous afin de proposer à Fabrice de transformer mes images lunaires en "3D", j'ai retrouvé ce copernic qui date un peu...avril 2021! sauf qu'à l'époque je ne l'avais pas traité correctement, je ne savais pas faire Je l'ai donc repris avec astrosurface, c'est ma meilleure image de ce célèbre cratère T500/2000 + powermate 2x ZWO 178mm + filtre rouge 350 images empilées sur 4000 AS3, astrosurface, gimp Et maintenant, si on allait le visiter directement sur place ? Nous voici au bord sud du cratère et nous voici enfin quasiment posés sur le sol lunaire
  12. 20 points
    Bonjour Trop content hier soir de sortir la C14, depuis le temps! Avant que la lune ne soit au zénith, la turbule était assez calme ensuite cela s'est gâté un peu! J'ai eu droit à 2 bancs de brume! J'ai eu peur! Ensuite un nuage immobile qui masquait la lune. Le vent ne soufflait pas fort là haut! J'ai fait 5 avis; Platon et Copernic. Ma mise en station était complétement dans les choux, j'ai dû jouer de la raquette. Bref une soirée moyenne mais cela fait du bien de mettre les yeux sur la bino!! Pour une fois j'ai laissé tomber la caméra zwo asi 290mm et j'ai utilisé la 178mm. Je l'utilise d'habitude avec ma lunette de 80/480mm. 500 images sur 5000 de stackkées avec AS3 et ensuite astrosurface et gimp pour la "fignole"!
  13. 20 points
    Salut les ami(e)s, une petite trouée inattendue le soir du 15 avec pour les 8 premiers sers des conditions proches de la cata. Les conditions se sont calmées ensuite un p'tit peu le temps de faire 2 morceaux de 4 puis de 3 images, et puis rideau. Tri sévère pour essayer de poster des trucs potables. Cassegrain de 250mm + ASI462MM avec filtre rouge au foyer. Sers de 5000 images, 200 images retenues dans AS3, traitement Astrosurface. Je vous propose d'abord les 2 morceaux avec une turbu moins sévère, mais j'ai du quand même réduire tout ça. - Région d'Albategnius ( 4 images, taille 80% ) : - Région de Stofler ( 3 images, taille 80% ) : Je vous montre quand même la mosaïque faite avec les 8 premiers sers sur les Apennins, obligé de réduire la mosaïque à la taille de 60%...
  14. 20 points
    Bonjour à toutes et à tous, Chez moi, pas d'aurores boréales, aucune chance car trop bas en latitude mais parfois de beaux plans lunaires lorsque la pluie ne s'invite pas à la partie. voici une compilation de qqs prises des deux dernières soirées. Ce soir, le seeing paraissait bon quelques trouées magnifiques mais en voyant les nuages porteurs d'averses à deux doigts de venir s'essorer dans mon jardin, j'ai préféré ne pas jouer les sportifs et jeter l'éponge. bonne ballade lunaire petit oubli du setup de ma part : C11 XLT Fastar sur EQ6 R PRO + ASI178MM + filtre rouge + empilement et traitement ondelettes sous AstrosurfaceV2 Taruntius et Cauchy Rupes et Rima Cauchy Cléomèdes et Geminus Les jumeaux Messier Langrenus Pétavius avec une libration favorable pour aller chercher le cratère Humboldt et en la retournant pour mettre en valeur Humboldt zoom sur Humboldt, on voit bien les tâches sombres (remontées basaltiques?), le système de rainures ainsi que les pentes des murailles La vallée de Reitha Boussingault et la région Sud même endroit le lendemain Janssen le 12 au soir Janssen le lendemain Lacus Mortis, Burg, Atlas, Hercule et Endymion Posidonius Le trio et Fracastorus Voila c'est un peu lourd comme post, mais c'est le résultat d'environ 5h30 d'astronomie à la belle étoile, à se faire dévorer par les moustiques tandis que Madame me demande toutes les 5 minutes quand je termine et de 3 à 4 heures de traitement avec une grosse partie de déchets bon visionnage Lionel
  15. 20 points
    Quelques souvenirs de la folle nuit du 10 au 11 mai depuis l'observatoire Charles Fehrenbach. APN Sony Alpha 7s, objectif Sigma de 14mm ouvert à F/D = 1,8 et caméra Insta 360 One RS. 11 mai 2024 à 9h 00m UT: le groupe de taches solaires 3664 au Celestron 14" (diamètre : 355mm). Focale résultante : 7820mm. Filtre Astrosolar grade 3,8 + Continuum Baader. Caméra ZWO ASI 1600mm. 200 meilleures images d'une séquence de 2699 images. Traitement Sharpen + virage HDR.
  16. 19 points
    Bonsoir les amis @MCJC Alors c'etait la fêtes au villages Sedini et moi bein direction l'extérieur du village ou le ciel est plus noir! et J'esperais le bis Aurore rien vue mais j'aurai du arrive plus tot et bombarder a l'apn mais au village c'est déjà mieux que chez moi avec mes beaux lampadaire pour le suivi avec une petite galaxie a coté C2023_A3_(Tsuchinshan-ATLAS)_124x10sec_T20°C_2024-05-11_comete je rajoute le suivi de Karl La petite star du moment M_51_331x10sec_T17°C_2024-05-11 Encore la petite de Jupiter et oui son fantôme NGC_3242_565x10sec_T21°C_2024-05-07_crop_GraXpert Au C8 et la 462 mc au foyer pas de correcteur peu d'étoile pour le stack avec Siril d'ou Astrosurface en mode Surface et Siril développement Si on regarde le prix d'un C8 la monture le pc la cam et les emmerde bein le Seestar ne sans sort pas si mal pas assez de batterie pc pour plus d'une heure Frames captured=4958 2024-05-11-2103_8-U-RGB-Deepsky_sigma_100r_3877reg pose de 500ms gain 500 A la fin j'ai retenter M27 sous ce ciel en ir cut M_27_198x10sec_T17°C_2024-05-11 Pas d'Aurore car mal préparer je m'attentait a un ciel rouge visible bein non Bonne soirée et bon ciel
  17. 19 points
    Bonsoir à tous. Bien loin d’égaler les maîtres photographes qui publient ici, et là, j’ai tenté aussi de capturer le moment. Je sors dans le jardin pour mater le ciel comme je fais toujours avant le lit et les limbes… et mince !!! Le ciel rose bonbon !!! Plein nord, donc pour moi dans les lueurs parisiennes (60 km sud de Paris). Hm, bizarre, je me jette sur le web voir si il y a alerte aurores… confirmation !!! Branle bas de combat, aux armes !!! Je réveille toute la famille, les amis, et connaissances du village !!! Excité comme un adolescent qui va à son premier bal, certains me prennent pour un fou. Je fouille, trouve mon vieux trépied, mon vieil EOS 600D, batterie morte et une autre à 25%, un objo 12 mm f2.8 tout poussiéreux, et zou !!! Direction les champs alentours ! Ou il n y a pas de lumière, que du calme, le bruit des cerfs, des sangliers, et des chouettes… Tout en manuel, on appuie on attend, on appuie on attend… et pendant ce temps le ciel n’est que magie… ça change tout le temps, il y a du rose du bleu du vert du blanc du gris des filaments des torrents des nuages luminescents furtifs !!! La grande fête des cieux Inoubliable... Bon le ISO était sur 3200 et j avais pas fait gaffe, donc y a du bruit. J’en tiré cette fort modeste contribution. Bien à vous. Bons cieux !
  18. 19 points
    Bonjour à tous La météorologie nationale ayant annoncé de la pluie durant la dernière nuit, j'en ai profité pour faire le portrait de ce bel amas bien dodu qu'est M92 Même pas un petit nuage d'altitude n'a montré le bout de son nez durant la séquence. En plus, avec la Lune qui commence à bien briller, M92 est assez éloigné pour ne pas être trop embêté. Le fond de ciel s'en ressent quand même un peu et on voit bien la diminution du fond de ciel au fil de la séquence. Une image présente un pic de luminosité au niveau du fond de ciel. Je l'ai comparé aux autres images et je n'ai rien constaté de bien particulier : Pour cet amas, la séquence est composé de 249 images de 60s de temps de pose unitaire, soit un total de 4h09. Coté setup, c'est toujours le newton de 300 en f/d 4, le correcteur TS Wynne 3", l'Integra85 en focuser/rotateur, un filtre Antlia Luminance et la caméra ASI2400MC. Le tout sur la GM2000HPS, sans autoguidage. La FWHM moyenne sur la séquence est à 2,9", ce qui constitue un bon score chez moi. Les acquisitions ont été réalisées avec NINA, l'empilement et le prétraitement avec APP en Drizzle 2 et le traitement avec Pixinsight. L'image du champ complet à la résolution réduite de 3600 x 3000 pixels : La version annotée. Il y a quelques galaxies NGC en haut à droite, j'aurais pu décaler légèrement la zone de capture pour les éloigner du bord : Et un crop de M92 à la résolution de 3000 x 3000 pixels, à apprécier en vrai grandeur. Attention, ça pique un peu les yeux : Voila, je prépare l'image suivante pour le courant de l'après-midi Bonne journée à vous. Jean-Pierre
  19. 19 points
  20. 19 points
    Bonjour à tous, Après avoir passé la journée à la mer (cap Blanc Nez, cap Gris Nez, Wissant pour ceux qui connaissent le coin) rien de mieux que le soir même d'aller imager la galaxie de la Baleine NGC4631, et la pèche fut bonne NGC 4631 (Caldwell 32) est une galaxie spirale barrée relativement rapprochée, vue par la tranche et située dans la constellation des Chiens de chasse. NGC 4631 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1787. NGC 4631 est aussi appelée la galaxie de la Baleine. NGC 4631 a été utilisée par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SB(s)d sp ou Sc sp dans son atlas des galaxies. NGC 4627, NGC 4631 et NGC 4656 sont en interaction gravitationnelle entre elles. NGC 4631 et NGC 4656 forment aussi une paire de galaxies en interaction gravitationnelle. NGC 4656 est à environ un demi-degré au sud-est et pourrait être à seulement un demi-million d'années-lumière de NGC 4631 si l'on tient compte des incertitudes sur la distance des deux galaxies. Selon E.L. Turner, les galaxies NGC 4627 et NGC 4531 forment une paire de galaxies rapprochées. Les infos: Celestron C8 + réducteur f6.3 Antares @ 1310mm Player One Artemis-c imx294 + filtre Optolong L-quad Monture HEQ5 kit courroie Rowan Autoguidage via lunette guide 60/270, Asi290mm / PHD2 Map auto avec EAF Acquisition NINA 55 x 120s Gain 120 capteur -10°C Traitement Siril, Pixinsight. une brute de 120s:
  21. 18 points
    Suite de l'aventure Chili, Rho, l'incontournable, difficile à imager chez nous. Imaging Lenses: Samyang 135mm F2.0 ED UMC Imaging Cameras: ZWO ASI6200MM Pro Mounts: ZWO AM5 Filters: Baader Blue (CMOS-Optimized) 50 mm · Baader Green (CMOS-Optimized) 50 mm · Baader Red (CMOS-Optimized) 50 mm · Baader UV/IR CUT Luminance (CMOS Optimized) 50 mm Accessories: Pegasus Astro Powerbox Micro Softwares: Pleiades Astrophoto PixInsight · Stefan Berg Nighttime Imaging 'N' Astronomy (N.I.N.A. / NINA) Dates: May 3 - 5, 2024 Frames: Baader Blue (CMOS-Optimized) 50 mm: 138×60″(2h 18′) Baader Green (CMOS-Optimized) 50 mm: 138×60″(2h 18′) Baader Red (CMOS-Optimized) 50 mm: 138×60″(2h 18′) Baader UV/IR CUT Luminance (CMOS Optimized) 50 mm: 138×60″(2h 18′) Integration: 9h 12′ Avg. Moon age: 25.44 days Avg. Moon phase: 18.41% Full disponible en cliquant ici
  22. 18 points
    Salut, La journée du vendredi 17 mai était terrible pour la Moselle, de nombreuses villes autour de chez moi ont subit de grosses inondations, J'ai également eu quelques soucis d'infiltrations dans ma cave, mais rien de méchant par rapport à d'autres plus malchanceux ! Et ce samedi, plus de pluie et le Soleil ressort enfin J'ai pu faire une sortie entre midi, entre les nuages, et finalement, j'aurai pu continuer l'après midi, car le ciel s'est complètement dégagé ! Lunette 80 ED + astrosolar 3.8 + réducteur 0.87x + ZWO 178 mm + Baader KLine Puis en H alpha Lunette 80 ED + ND16 + réducteur 0.63x + ZWO 178 mm + Sol'Ex + H alpha 12nm Daniel
  23. 18 points
    Salut à tous, Ma seule occasion lunaire cette semaine: le 16 (avant et après: nuages) avec un seeing assez moyen. Une mosaique de trois images au mak de 200mm (filtre vert): Baisse de la turbulence après les captures: superbe en visuel à 300X, une dizaine de craterlets vus dans Ptolémée. Jean-Yves
  24. 18 points
    Bonjour, Ce WE là, j'étais chez @jlb73 pour, entre autre, observer le Soleil. Je le remercie encore une fois pour son accueil. Et surtout, pour le prêt de son filtre solaire car j'avais oublié le mien ! Globalement, une turbulence variable mais assez bonne et un ciel quelque fois légèrement voilé. Mak 180 - Barlow - Basler IMX265 (N&B) - Filtre Astrosolar ND3,8 - Filtre Rouge ou Vert suivant le jour - Genika - AS3 ----- 09 mai 2024 ----- AR 13664 : AR 13663 : ----- 10 mai 2024 ----- AR 13664 : AR 13667 : AR 13672 : ----- 11 mai 2024 ----- AR 13664 : AR 13667 : AR 13673 et 13674 : La future tache AR 13676 : J'ai fait une animation de la tache 13664 sur deux jours, c'est-à-dire, sans utiliser celle du 11 proche du limbe. La "déformation" lié à la perspective est trop importante. Jérôme
  25. 18 points
    Bonjour à tous, Suite des images du début du mois, période de nuits dégagées, pas souvent en ce moment, alors on en profite un max. NGC 5371 est une grande galaxie spirale intermédiaire située dans la constellation des Chiens de chasse. NGC 5371 a été découverte par l'astronome germano-britannique William Herschel en 1788. Cette galaxie a aussi été observée par l'astronome britannique John Herschel le 18 mars 1831 et elle a été inscrite au New General Catalogue sous la cote NGC 5390. NGC 5371 a été utilisée par Gérard de Vaucouleurs comme une galaxie de type morphologique SAB(rs)bc dans son atlas des galaxies. Les infos: Celestron C8 + réducteur f6.3 Antares @ 1310mm Player One Artemis-c imx294 + filtre Optolong L-quad Monture HEQ5 kit courroie Rowan Autoguidage via lunette guide 60/270, Asi290mm / PHD2 Map auto avec EAF Acquisition NINA 70 x 180s Gain 120 capteur -10°C Traitement Siril, Pixinsight. une brute de 180s:
  26. 17 points
    Bonjour mes amis je me lance en 3d un grand merci a fabrice qui m a permis de voir la video de gerard Finet tres explicite le probleme est de telecharger le qgis qui marche moi je fais avec la version 24 le plus difficile est de faire un bon georeferencemnt car autant sur la photo de depart c est clair et precis autant sur la carte de la nasa c est pas clair du tout et faire correspondre les details parfaitement c est pas top mais on arrive avec de la patience a en tirer quelque chose en attendant j adore le tout est d avoir de tres bonnes photos en esperant que que vous aimiez autant que moi!! . la suite bientot
  27. 17 points
    Voici deux ensembes de boucles prise ce mercredi Yves lunette 127ed avec etalon lunt50 et player one Neptune-m 178imx animProtu1.mp4 animProtu2.mp4
  28. 17 points
    Rectifié ! Marre des aurores ? Goutez les farfadets, photographiés au dessus de Nice et son observatoire : https://x.com/suarezphoto/status/1791272146234204575
  29. 17 points
    Hello les astram, ma dernière photo au 250 sous mon ciel fortement pollué par Paris est constitué de la petite spirale ngc5371 et du groupe Hickson 68. @danielo nous en avait fait une belle capture l'an dernier si mes souvenirs sont bons. ici je n'ai pu poser que 2 heures et donc forcer un peu (beaucoup?) sur le traitement. Ce sont des cibles assez lumineuses qui se tentent donc en ville !!! Setup Taka CCA250 sur AP1100 Asi 2600 mm pro Poses unitaires de 2 min x58 et qq mintues de couches couleurs puis les nuages Ajout de 2 crop n&b A + les amis Eddie http://www.fwhm.fr
  30. 16 points
    Bonjour à tous. 10e image de la Team, avec la nébuleuse SH2-188, parfois surnommée la "Crevette" ou "Firefox" en raison de sa forme particulière... Full : https://astrob.in/nn6tbw/0/ Bien qu'elle ait été incluse dans le catalogue Sharpless, il s'agit en fait d'une nébuleuse planétaire atypique, située à une distance d'environ 711 années-lumière dans la constellation de Cassiopée. Elle apparaît comme une enveloppe bien marquée du côté est et très dispersée du côté ouest, où elle semble s'être déjà dissoute. En apparence, elle rappelle la nébuleuse Sh2-274. Grâce à sa vitesse d'expansion, un âge d'environ 7500 ans a été déterminé. Bien que son apparence ressemble à un reste de supernova, cette possibilité a été exclue en raison de la nature de ses émissions. Pour cette image, dont les acquisitions ont été réalisées en Ha et en OIII, nous avons opté pour un mixage plus complexe que le HOO traditionnel, pour se rapprocher d'un rendu SHO. ---------------------- AstroSib 360 (f/8 - 2880mm) - AP 1100 - G4-16000 Ha : 82 x 600s OIII : 93 x 600s Total : 29h10 02/10 - 18/11/2023 - Corse ---------------------- Plus d'informations sur la Team et d'autres images sur notre site : https://team-ouranos.fr/ Bon ciel à tous ! Jean Claude Mario, Matthieu Tequi, Mathieu Guinot & Jean-Baptiste Auroux
  31. 16 points
    Encore une occasion le samedi 18 de faire des captures lunaire au mak de 200mm, alors qu'elle avait déjà beaucoup baissé. Superbe en visuel à 300X malgré la turbulence qui faisait « frétiller » les petits détails. Une mosaique de 3 images: Mak Intes Micro 200/3000, filtre vert, cam ASI290mm. Jean-Yves
  32. 16 points
    Bonjour, Un début de soirée avec un ciel presque entièrement dégagé. Au final, contrairement aux prévisions, toute la nuit a été claire ! Mais je suis rentré avec la séance d'imagerie lunaire. Par contre humide, j'ai eu un peu de buée à la fin. Mak 180 - barlow - Filtre Vert - Basler IMX265 - Genika - AS3 - Addition de 200 img J'ai l'impression que les images ne sont pas très "nettes". Surtout dans les zones denses en petits cratères. Sur d'autres films, c'est pire. C'est "bizarre" pourtant la turbulence était acceptable, même en visuel. Le jet était faible, c'est peut-être çà car je n'ai pas la limite à partir de laquelle cela devient mauvais. Ou bien, un problème de collimation car le tube a fait de la route. Pas vérifié ce soir là car j'ai commencé au crépuscule donc pas d'étoiles de visible. Et à la fin, buée. Jérôme
  33. 16 points
    Salut, Lundi 13 mai, notre club d'astro organisait une observation au lycée de la communication de Metz, à mon retour chez moi vers 1h du matin, le ciel était splendide, il ne fallait pas manquer cela, Installation rapide du matériel, puis pointage de la comète C/2021 S3 (Panstarrs) , Elle se promènera durant plusieurs semaines dans le Cygne, ce qui permettra un beau suivi Addition de 20 poses de 3mn, lunette 80ED + Correcteur 0.87x + Canon 1200D Alignement des 20 poses sur le noyau pour Stéphane Le déplacement durant 1h Puis direction Messier 27, il objet toujours merveilleux à photographier, Addition de 10 poses de 3mn, lunette 80ED + Correcteur 0.87x + Canon 1200D Couché vers 5h du matin, puis réveil vers 8h 30 pour profiter encore un peu du Soleil avant le retour de la pluie En lumière blanche, lunette 80ED + réducteur 0.87x + astrosolar 3.8 + ZWO 178mm + Baader KLine, Puis en Halpha, lunette 80ED + réducteur 0.87x + ND16 + Sol'Ex + ZWO 178mm + Halpha 12nm Daniel
  34. 16 points
    Samedi, de jour : Dans mon bungalow, chacun se réveille à son heure : si je sors de mon sac assez tôt, le plus tardif émerge vers 15h du mat' (et manque le petit déjeuner de 11h). Pas de stress, il fait beau et ce jour, deux activités domineront le plateau : l'observation du soleil et l'interview "direct live" des participant(e)s ! J'aurai l'occasion de visionner la vidéo et d'en récupérer des images (que vous identifierez aisément à leur résolution faiblarde), ce qui me permet aujourd'hui d'illustrer efficacement ce Post ! Le matériel étant installé de la veille, l'ambiance est relax Très vite, tout le monde ou presque observe l'astre du jour, qui exhibe fièrement son énorme tache ! Chapeaux, ombrelles, sombreros, casquettes... sac à patates... ... nous nous protégeons comme nous pouvons ! La gent féminine est peu représentée : encore moins qu'en France, pour ce que j'en perçois. Comme souvent, dans ce genre de rassemblement, ces dames se divisent en trois catégories : les accompagnatrices (présentes "en tant que" - épouse, fille ou amie), les employées (le lieu d'accueil est presque toujours une structure touristique : camping, hôtel, observatoire public... il y a donc un personnel et plus vous descendez dans la hiérarchie, plus il est féminin. Ce n'est certainement pas propre au Japon mais ici, c'est vraiment flagrant) et enfin, les astronomes ! Je devrais plutôt écrire L'astronome parce qu'en la circonstance, elles étaient une : vous la voyez ci-dessous. Cerise sur le gâteau, elle n'a pas été interviewée ! Son compagnon l'a été, j'imagine qu'ils ont décidé ça ensembles mais bon, pfff... Au moins n'a-t-elle pas besoin de chapeau ! Vers 15h, place au show ! A tour de rôle, chaque participant(e) prend le micro et, filmé par une équipe de vidéastes amateurs locaux, se présente avec son matériel. Même si je ne comprends pas grand-chose à ce qui se dit, cela me permet d'avoir une excellente vue d'ensemble des gens et des équipements en présence. Je profite du spectacle pour repérer les derniers instruments ayant échappé à mon exploration sagace des lieux : Les apprentis journalistes à l'oeuvre Je ne vais évidemment pas vous reparler de tous les instruments précédemment listés dans ce fil ! Voici une sélection - complètement subjective, n'attendez rien de logique ou de construit - des intervenants et équipements les plus marquants. Ou intéressants. Ou pas. Ce monsieur (qui parle très bien l'anglais, pour mon plus grand bénéfice) a disposé une sorte de tourelle à oculaires de marque Zeiss sur son SC Meade : super pratique ! Las ! Impossible d'installer ça sur mes jumelles Ici, nous avons une lunette APO de 100mm F7 à longueur variable : l'objectif et le porte-oculaire sont sur des rails, l'ensemble coulisse. Le but est d'avoir un instrument facile à transporter dans un sac à dos (hors champs), sans sacrifier les performances. Lorsque la lunette est déployée, son propriétaire l'insère dans une espèce de grande chaussette qui fait office de tube : Seul hic : évidemment, il n'y a pas de bafflage (j'ignore si le sujet a été abordé) Pendant qu'on interview quelqu'un d'autre, je prends la pose pour la postérité Voici un jeune homme dont vous avez déjà vu les créations (le culbutoscope et le macrophotoscope ) : Un très jeune homme, même, ce qui fait plaisir à voir au Japon (où la plupart des rassemblements d'astrams ont tout de la sortie dominicale d'un EPAD) ! C'est d'autant plus appréciable q'il est inventif à souhait. J'ignore si tout cela est efficace (honte à moi, je n'ai pas regardé dans ses instruments...), mais c'est prometteur Quand j'ai listé les binoculaires en prétendant que les 2x40mm étaient les plus modestes du plateau, j'ai menti : le petit Poucet, c'est ce que Nick (ci-dessous) tient dans ses mains. il s'agit d'une paire de Pentax, initialement 8x30, modifiée en... 1x30 ! Evidemment, il y a un "truc en plus" : une sorte de boite cylindrique blanche, avec une roue à filtre derrière. La boite abrite un amplificateur de vision nocturne. Il s'agit donc d'une petite lunette de vision nocturne (30mm), à tête binoculaire, adaptée pour l'astronomie. A la vue du bouzin, je me suis souvenu l'avoir déjà essayé, lors d'une partie précédente : j'ai une image en mémoire, verte et très bruitée. Si Nick n'a pas changé d'amplificateur, bah c'est objectivement efficace mais subjectivement, assez moche... Dans cet évènement consacré aux observations visuelles, j'ai quand même repéré deux instruments exclusivement dédiés à l'imagerie : Celui-ci est un pur astrographe (pas de PO), composé d'un primaire, d'un correcteur et d'une caméra (placée où nous mettrions le secondaire, s'il s'agissait d'un SC) Note : Je connais ces tubes en carton épais ! Ils sont vendus au rayon plomberie du SuperVivaHome de mon bourg. Impossible de faire moins cher La bête vue de face (on voit la caméra) : Pour tenir les branches de l'araignée, le gars ne s'est pas emmerdé : il a creusé dans le carton (au canif, apparemment) et passé les vis dans les trous, hop, fini ! Il n'y a même pas de rondelles de protection... sérieux, c'est quoi ce travail de porc ? Le second astrographe est beaucoup plus high tech : cette fois, nous avons un porte-oculaire ET une caméra. Je n'ai pas trop compris où se trouvait cette dernière (je pense que c'est le tube jaune), mais je n'ai aucun doute sur sa présence puisque le créateur a présenté son instrument comme étant équivalent à un EVscope. Il pointe tout seul ses cibles, stack ses images et comme l'instrument dont il dit s'inspirer, se pilote à l'Iphone via une application dédiée ! (Quand je vois ça, je me dis que le gars a du talent à revendre mais - si je puis me permettre - manque singulièrement d'ambition : bon sang, quitte à refaire de A à Z tout le boulot susdit, pourquoi diable se limiter à un si petit tube ? On dirait un 114 ! Perso, je serais parti d'un 200, à minima...) Sur le papier, rien à dire : c'est la classe On ne le voit pas à l'image mais je confirme : il y a bien une application "faite maison" sur son téléphone. Je vous ai gardé le meilleur pour la fin L'équivalent japonais du docteur Frankenstein n'est pas peu fier de vous présenter : la CHOSE ! Avec les PO sur le coté, c'était un jeu d'enfant de poser ses yeux devant les oculaires. On ne voyait rien, ok, mais... c'était facile ! Cependant, notre artiste a retouché son oeuvre et comme je l'indiquais un peu plus tôt, les PO sont désormais "classiquement" dans l'axe des deux gros tubes : pour observer, on tourne le dos à la cible. Ce n'est pas un problème avec un 2x200 à F5, mais avec un 400/505 de focale supérieure à 2m, c'est une autre histoire ! Autant dire qu'en visant haut sur l'horizon, ça devient acrobatique (et la région du zénith, on oublie). Samedi, la nuit : En fin d'après-midi, je profite d'un flottement général (les interviews sont terminées) pour aller profiter des bains chauds. En soirée, nous nous retrouvons tous (et toute seule) pour le repas commun et d'aucuns prédisent, pour 23h, l'arrivée des nuages. Personne ne ronchonne : nous avons déjà bénéficié d'une bonne nuit Dès le soleil couché, la Lune est la vedette ! Le seeing est plutôt bon, nous pouvons à la fois admirer la lumière cendrée - surtout aux binos - et les détails de son croissant (aux télescopes). Elle descend lentement et lorsque l'obscurité me semble suffisante, je me dirige imprudemment vers... la CHOSE. Pour tout vous dire, je manque d'enthousiasme : n'oubliez pas qu'en 2019, j'ai déjà testé l'improbable instrument ! A l'époque, je n'avais rien vu du tout : sans même parler de parallélisme ou de mise au point, les deux oculaires n'étaient carrément pas sur le même plan ! Pour observer quoi que ce soit, il m'aurait fallu avancer un oeil et reculer l'autre... je ne suis pas un homard ! Donc, en ce début de nuit, je marche sans me presser, plus fataliste qu'excité. Lorsque j'arrive au pied de l'échaf l'instrument, il est libre : le proprio est là mais personne n'observe, personne n'attend. Sauf erreur de ma part, sur un instrument hors-norme, c'est mauvais signe ! Le gars est quand même content de me voir et tout sourire, me demande ce qu'il doit viser. "M51", suggérai-je, ayant encore en mémoire l'image fabuleuse délivrée la veille par les binouzes 2x250. Ce n'est pas forcément un bon choix, je m'en aperçois vite : elle est haute et pour l'observer, il faut grimper sur la dernière marche de l'escabeau. Mon hôte la pointe, procède à quelques manipulations techniques et me cède la place. Je monte à mon tour et je vois... D'un oeil. Puis de l'autre, difficilement. Impossible d'avoir deux images en même temps... Du coté 505, j'ai une vue plaisante, ce qu'on est en droit d'attendre à ce diamètre. Le grossissement est faible, le fond de ciel laiteux (le croissant de lune n'aide pas), mais c'est pas mal. Du coté 400, il y a un sérieux problème : l'image est anormalement sombre et fortement vignettée. J'ai l'impression de regarder dans un 200 dont le secondaire est trop petit. On est loin de ce qu'un 400 devrait montrer. Bon, ben voilà. je voulais voir, j'ai vu ! Par rapport à 2019, il y a du progrès ! Mais le fond du problème n'est pas réglé : son truc n'est pas un binoscope, c'est un duo de télescopes mal foutus qui s'ignorent. Il est très gentil, ce monsieur, comme le sont souvent ses compatriotes... alors, du haut de son escabeau, je lui dit ce qu'il veut entendre. Après tout, s'il s'éclate, c'est bien le principal Vers 11h, comme prévu, le ciel se couvre. Le gros de la troupe se dirige vers le réfectoire et nous voilà repartis, comme la veille, à tchatcher, grignoter et picoler ! Mais cette fois, nos espoirs de beuverie fraternelle sont brutalement interrompus : deux excités entrent en courant et braillent quelque chose que je ne comprends pas, excepté le mot aka (qui veut dire "rouge"). Un convive m'explique qu'ils voient le ciel rouge en direction du Nord, ce qui ne peut signifier qu'une chose... Tout le monde se précipite dehors ! Pas fou, je vais d'abord prendre mon APN et son fisheye : si aurore il y a, ce doit être GROS. Je n'en ai jamais vues, mais c'est l'idée que je m'en fais ! Le pack enthousiaste s'est déplacé vers l'arrière de l'hôtel, qui propose l'horizon Nord le plus dégagé. D'habitude, personne ne s'installe là : qui veut observer sous la Polaire ? Du coup, il y a de la place, on ne se bouscule pas. Nous scrutons l'horizon Nord et en effet, entre les nuages qui défilent, les trouées laissent transparaître une lumière pâle, changeante, anormale. Elle n'est pas rouge, mais rose bonbon ! L'équipe de vidéastes de l'hôtel est déjà à pied-d'oeuvre, ils filment et programment un time-lapse. De mon coté, je prends trois photographies au fisheye : 30s de pose à 1600 ISO, ce que j'utilise pour mes "petites planètes" nocturnes. Les lueurs roses devraient ressortir, sur l'ensemble du ciel. Des nuages jouent les troubles-fête mais sur les trois, j'en aurai bien une de bonne ? De fait, je vous ai déjà présenté la meilleure. Je la remets, elle est historique : Des aurores, à la latitude de Tokyo, on ne doit pas en voir souvent ! Le time-lapse des vidéastes est en ligne sur Youtube. Vous pouvez le visionner en cliquant ici. Nous sommes restés dehors une bonne heure, à regarder l'émouvant spectacle, avant que l'accumulation des nuages ne nous renvoie picoler... et discuter de plus belle Le lendemain, après un dernier déjeuner, nous repartons dans nos pénates respectives. Cette édition, je m'en souviendrai ! Tout était au top. Même la météo changeante n'a pas gâché la fête. Et ce final... une aurore boréale ! Au Japon ! Le scenario parfait, celui auquel, dans un film, personne ne croit ! Sauf troisième guerre mondiale : je reviendrai (Fini !)
  35. 16 points
    Bonjour à tous, voici une mosaïque de la Lune d'hier soir vers 22h, composée de 6 photos, avec le Mak 180 et Uranus-C. Les conditions étaient correctes, c'était pas un seeing de fou mais pas changeant entre les captures, ce qui m'a permis d'avoir une mosaïque relativement homogène. J'utilise l'Uranus-C pour son grand champ, l'ASI 290mm étant trop petite, avec la barlow (x1.5 Siebert) il m'aurait fallu composer avec le double de prises. 40% des images retenues (sur 3000 pour chaque plan), deconvolution wiener et ICE pour la mosaïque. Je n'ai pas saturé, un peu de white balance et de gamma (mais pas trop sinon on a plus de contraste). Le plus difficile étant de faire ressortir les parties sombres sans cramer les parties très éclairées Voici en jpg ce que ca donne : pas possible en png, elle fait 120MB => double click pour se balader Bon ciel à tous Laurent
  36. 16 points
  37. 15 points
    Bonjour à tous, Avec le retour du beau temps, un soleil déchainé, la semaine dernière était vraiment exceptionnelle. Voici une série de photos en Halpha de notre étoile le 9 mai. Je les ai réalisées au Sol’Ex sur une TS Photoline 125/975, équipée d’un prisme de Herschel Lacerta + uv-ir cut + polariseur. Je m’initie au traitement et les ai réalisés avec Inti6 puis combo Registax 6 et Gimp. On m’a parlé d’IMPPG, je vais m’y atteler ! Vos conseils sont les bienvenus. J’ai encore du boulot pour traiter la partie protus du limbe sud du 9 mai, puis les datas du 11 mai. Bon ciel à tous! Halpha Halpha inversion des niveau de gris Halpha colorisée Dopplergramme Halpha (un peu de mal à gérer les couleurs après avoir recomposé avec le dp3 et dp-3, je pense que ça crée quelques artefacts) Continuum (avec voile nuag eux)
  38. 15 points
    Le 9 & le 10 Mai j’ai profité de 2 nuits claires. La 1ere nuit j'ai commencé par de la maintenance de l'observatoire. Une fois tout en place, n'ayant plus beaucoup de temps je me suis décidé pour un objet assez lumineux. Les conditions étaient correctes et j'ai mixé le résultat avec mes séries 60s de 2016. L = 65*60s + 16*300s (Fwhm médian 2,5) R = 7 *60s + 4*300s G = 8 * 60s B=10 * 60s + 4 * 300s Capture : SW254/1200 / G42 observatory + / AtikOne6 Guidage : OA + Phd2 Traitement PixInsight + Iris+ Toshop Infos complètes : https://telescopius.com/pictures/view/188571/deep_sky/great-globular-cluster-in-hercules/M/13/globular-cluster/m13/by-siegfried_m31?gallery_user_id=11315&gallery_order=is_featured Pleine résolution, cliquez sur l'image : La nuit suivante je comptais capturer une grande galaxie, je relevé 11' et je me suis trompé de taille. Mais le champ était bien placé pour faire la photo, les galaxies ainsi que le fond du ciel semblait riches en détails. Conditions assez bien sans être optimales. Les aurores semblent ne pas avoir affecté la photo. Je craignais pour les couleurs. Capture et guidage voir M13 L=37*300s (Fwhm médian, 2.7") R+B=8*300s bin2 Traitement PixInsight + Iris+ Toshop Autres infos + annotation objets : https://telescopius.com/pictures/view/188291#annotated La galaxie centrale , Ngc5899, montre un très faible arc de gravitation sur sa gauche. Ngc5900 (en haut) montre un jet de gravitation plus facile à voir que l’arc de la 5899. Le grand phare illuminant l’image est de magnitude 6. Le ciel est tapisser par un grand nombre de galaxies lointaines, certainement au délà du milliard d'AL Pleine résolution, cliquez sur l'image : Cette photo du zénith réaliser avec le smartphone, montre l'ampleur de l'aurore qui occupe la majeure partie du ciel, nord à gauche: D’abord je ne comprenais pas d’où sortait ces reflets rouges, suite aux infos le lendemain j’ai compris qu’il n y avait pas d’anomalies, c’était l’aurore. Dommage que je ne me suis pas attardé à regarder le nord. Mais la 2émé nuit à l’extérieur je n’était plus trop joueur.
  39. 15 points
    Bonsoir les z'amis, Session un peu particulière hier soir car les bonnes conditions se sont révélées vers 20h00. Je sort jauger le ciel et là, je vais pouvoir me taper une session lunaire. J'ai commencé au Lumix sur trépied en vidéo en Full HF à 60 i/s sur 3 prises de 20 s chacune, j'en ai gardé 2. Ensuite, le choix de l'instrument s'est fait venir, j'ai voulu essayer le newton 130/900...très bon choix finalement! La monture EQ2 très branlante sans moteurs, c'est sportif à donf mais on vas gérer! Finalement, j'ai rien gérer du tout!!! Que de catastrophes en chaîne! La 224 m'a fait des misères, elle s'est coupée sur 20 mns avec des traits et des points blancs partout, impossible d'avoir de l'expo! Connecter et déconnecter plusieurs fois, elle s'est enfin décider à partir, j'ai cru au crasch de la cam pour de bon. Souci 2, pas de moteurs, la lune bouge dans tout les sens...monture de merde mais bon tube. J'était perdu sur le quartier, j'ai failli tout arrêter et rentrer! Merde, pas question d'arrêter car pour une fois qu'il fait beau, peut pas louper, hein! Bien en route, c'est la batterie du pc qui se coupe, j'ai du brancher pour remettre en route, bon, j'ai récupérer mon morceau. La MAP n'a pas bougé d'un poil de la soirée, crémaillère et PO de merde, il n'a pas bronché. Finalement, belle session avec une belle surprise de ce 130 au miroir sphérique peu adapté à l'astrophoto mais collimation parfaite et lune bien haute. Une quarantaine de tuiles, j'ai couvert fort de 30s moyennant 1600 i environ en couleur. Stack avec AS4 et 50% de gardées. Sharpen uniquement niveau 30 avec astrosurface et cosmétiques habituels. Assemblage avec ICE. Pour le Lumix: Vidéo de 20s moyennant 1200 i environ. Stack avec AS4, 30% de gardées. Sharpen niveau 10 et cosmétiques traditionnels. J'espère que cette session vas vous plaire malgré les problèmes rencontrés mais qui s'est plutôt bien finis avec une lune particulièrement piquées malgré un pouvoir résolvant inférieur au 150. Je vais mettre le tube sur ma EQ3.2 et ranger la EQ2. Ce soir, c'est téloche car nuages gris et pluie demain. Bonne nuit à tous et bon ciel. Thierry.
  40. 15 points
    bonjour , un peut de soleil hiers , installation du matoss rapide ( 5min) et hop quelques clichés entre midi et 14 h . le nouveau groupe de taches qui arrive , je voulais le prendre sur le limbe j ai fait 4 versions pour les détails il n y a pas photo , c est tjs la version inversée qui l emporte quelques détails avec les protues détails de surface avec les deux versions taches du centre details de filaments voila , bon week
  41. 15 points
    Bonjour, Enfin j'ai pu bénéficier de deux nuits à peu près potables pour imager presque sereinement avec NINA, PHD2 et l'ASI2600MC. Que de nouveautés, moi qui ai toujours shooter avec un APN, un autoguidage Lacerta (par ailleurs excellent) et sans ordi en CP. Pas de Lune ces deux nuits, mais de la turbulence et donc un FWHM dégueu. Tri sévère, un peu plus de 5 heures retenues par tranches de 2 minutes Juste pour l'ambiance, le setup Et la nébuleuse. Vous pouvez vous promener sur la full, ce n'est pas trop moche il me semble J'espère que cette première image vous plaira
  42. 15 points
    Quel spectacle grandiose nous a offert Dame nature dans la nuit du vendredi 10 mai 2024. Présents sur un sommet avec mes amis Alexandra, Axel et Sébastien, nous avons été pris de vertiges par ces draperies luminescentes qui dansaient dans le ciel en direction du nord. L'idiot que je suis n'avait pas prévu un si beau spectacle et je n'avais pas de matériel adapté pour figer ce moment grandiose que j'observais pour la première fois de ma vie (à 63 piges il était temps ! ). Heureusement que l'ami Axel disposait de son téléphone "hytech" pour immortaliser la scène. La science est une discipline merveilleuse qui permet de prévoir ce type d’événement rare sous nos latitudes. J'espère que vous n'êtes pas passés à côté de cette splendeur qui ne se présente à nos yeux que rarement dans une vie. P.S : j'aime particulièrement la dernière sur laquelle Axel apparaît en ombre chinoise.
  43. 15 points
    Bonjour à tous, un séjour astro mémorable au centre de Suc en haute Ariège géré par notre fidèle Sébastien et son équipe ! Les observation du soleil et du ciel profond ont ravi les participants ! 70 personnes ont assisté à diverses conférences sur les galaxies avec des astronomes professionnels comme Vincent Coudé, Dominique Proust etc... Nous avons vibré sous une très violente éruption solaire type X-4 responsable des fameuses aurores boréales qui ont illuminé le ciel du Sud de la France, ...une féérie pyrotechnique venue de l'espace ! Images solaires réalisées avec une VAF 150mm F/7 APO Lichtenknecker + modif PST + BF-15 + barlow 3x Phil : photoastro.com Circumpolaire de 50 min avec Nikon D7500 à 2200 iso + 20mm F/5.6 AR3664 offband + bombes d'Ellerman (petits points blancs) Le 9 Mai à 11H26 locales, le flare X-4 responsable des aurores : 10 minutes avant... La gigantesque protubérance du 11 Mai Les piliers... La protubérance du 10 Mai Phil : photoastro.com
  44. 15 points
    pas d'IA cette fois...c'était bien en direct derrière l'oculaire!
  45. 14 points
    Hello tout le monde, De retour des RAP, où nous avons passé de chouettes moments avec les copains. Le soleil était au rendez-vous avec de magnifiques protubérances, qui n'étaient qu'un avant-goût du spectacle qui nous attendait. La première nuit était vachement humide, mais très sombre. Avec un SQM qui est monté vers 21.67. J'ai décidé de ne pas dessiner afin de garder mes forces pour la nuit suivante qui s'annonçait meilleure. Bien sûr, la nuit du 10 mai est restée dans toutes les mémoires, avec de magnifiques aurores. Pas de dessins de galaxies du coup, du fait de la pollution lumineuse naturelle. J'en ai fait un dessin lors de la 2e vague: Je vous joins des timelapse du moment: Elles ont continué jusqu'au matin, prenant la forme de fines draperies verdâtres. C'était superbe. Le dernier soir s'annonçait bien, malgré la lune gênante en début de nuit. On a profité d'un passage d'ISS pour en voir les panneaux. Je suis ensuite parti faire un somme en attendant le coucher de la lune, je n'ai pas encore bien récupéré et les deux nuits précédentes se font sentir. Au réveil, je fais un peu de TDA au 600 avant de pointer les comètes du moment, C/2021 S3 PANSTARRS et C/2023 A3 Tsuchinshan-ATLAS, à qui j'ai tiré le portrait. J'ai même mis le sens de défilement pour @Sky runner En tout cas, ça m'a franchement fait du bien de revoir des copains et de refaire une star party ! Astronomicalement, José
  46. 14 points
    Je vous présente la nouvelle météorite de la salle d'exposition, cailloux céleste arrivé hier en fin de matinée du 16 Mai 2024 à l'observatoire astronomique de BAUDUEN 83630. Cette salle d'exposition est ouverte au public, 5 vitrines contenant diverses météorites sont à vendre et les deux cailloux de l'espace d'une masse de 54 et 74 kg ont été misent sous cloche. Cette nouvelle pièce métallique composée de fer et nickel, fait partie des 7 tonnes découverte par 3 chasseurs de météorites en 2018. Cette météorite s'est fragmenté en 150 morceaux dont le plus massif pèse une demi tonne... Ce bloc complet estimé à environ 2 mètre de diamètre, est tombé en France il y a 50 000 ans. La chute complète a été validée par des chercheurs du CNRS spécialistes de ce domaine scientifique. La première photo vous informe de son numéro et de sa masse. Cette superbe pièce de collection est donc la deuxième exposée à l'observatoire. Une troisième pièce plus massive sera je l'espère accessible au public. Des cristaux de silice ont été déposé dans un bac en acier sous la météorite, afin d'absorber le peu d'humidité se trouvant en permanence sous la cloche en verre. Quand ces cristaux de couleur bleu passeront au rose (chargé d'humidité), je devrais les mettre au four pendant 2 heures afin de les régénérer. Mon ami Alain quo-découvreur de cette chute céleste et son fils m'ont aidé à cette installation. Cette météorite a demandé pas mal de travail à Alain (nettoyage et décroutage). 5 kg de rouille a été retiré au moment du nettoyage. Puis l'utilisation massive du WD 40 a permis de lui redonner sa vraie couleur d'origine. Un entretien régulier au WD 40 sera donc nécessaire afin d'éviter l'apparition de rouille à sa surface. Olivier PLANCHON, fondateur de gestionnaire de l'observatoire astronomique de Bauduen Tél : 06 76 05 96 36 Email : astrobauduen@gmail.com
  47. 14 points
    Bonjour Voici le panorama effectué dans la nuit de vendredi à samedi 10-11 mai 2024 à Etretat. Les détails suivent sous la photo : Le Soleil suit un cycle d'activité, également appelé Cycle de Schwabe, d'environ 11 ans. Nous sommes actuellement au pic d'activité, qui devrait se maintenir jusqu'en 2025. C'est pourquoi il est intéressant de s'abonner à des sites et applications d'alertes aurores (comme Spaceweather et My Aurora Forecast) et de rejoindre des groupes spécialisés sur les réseaux sociaux, tels que le groupe 'Aurores Boréales en France' sur Facebook. La semaine dernière, j'ai été informé d'une activité solaire intense et soudaine. Mes sens étaient en alerte, et j'avais préparé mon matériel pour une sortie dès que possible. Par chance, nous étions en période de nouvelle Lune, avec un ciel magnifique, presque sans nuages, et pendant les jours fériés. Le vendredi 10 mai, vers 18 heures, tous les sites ont lancé une alerte aurore. La prévision indiquait un indice Kp supérieur à 8 pour la nuit du 10 au 11, entre 3 heures et 6 heures du matin. J'ai donc prévenu mon épouse que je partirais vers 2 heures du matin pour Étretat, l'un de mes endroits préférés à moins de 30 minutes de route de chez moi. Il était 22h30, et je m'apprêtais à me coucher. Par précaution, j'ai pris une photo du ciel nordique avec mon téléphone. À ma grande surprise, on distinguait clairement un halo rougeâtre dans le ciel encore teinté des lueurs crépusculaires, ce qui m'a décidé à partir aussitôt. Arrivé sur place un peu avant 23h20, on pouvait voir à l'œil nu une large bande claire, un arc auroral, qui barrait l'horizon d'est en ouest. Sur l'écran de mon téléphone, cette bande apparaissait verdâtre et était surmontée de halos rouges et roses. Quatre photographes hollandais étaient déjà présents. L'un d'entre eux, peu discret, décrivait le phénomène en hurlant, si bien qu'on devait l'entendre jusque dans la ville ! L'activité aurorale augmentait lentement, puis soudain, un peu avant 00h10, le hollandais a lancé un "What the f*ck !" tonitruant, suivi d'un concert d'autres "WTF" de ses compatriotes. J'avais l'impression d'être au milieu d'une partie de jeux vidéo entre préadolescents... Le ciel s'est illuminé et des piliers d'aurore sont montés de bleu au rouge sombre, évoluant rapidement d'est en ouest, tels des doigts balayant le ciel, comme on peut le voir sur ces deux photos prises à 11 minutes d'intervale avec mon téléphone. J'ai réveillé les deux campeurs installés à proximité, qui ignoraient ce qui se passait et se demandaient pourquoi il y avait autant de bruit. Leur tente éclairée de l'intérieur a offert un superbe plan pour immortaliser ce spectacle. L'aurore a illuminé le ciel jusqu'à environ 1h30-2h00 du matin, atteignant son paroxysme vers 1h. Même le ciel du sud était éclairé par ce magnifique phénomène. Ensuite l'activité a progressivement baissé. Vers 2h00 du matin, d'autres photographes sont arrivés, certains d'Abbeville, d'Arras, d'Yvetôt, de Rouen... Ils n'ont pour certains, pas pu profiter du pic d'activité arrivé 3 heures plus tôt que prévu. J'ai quitté le site vers 3h15. J'ai commencé une liste des photographes présents cette nuit, n'hésitez pas à visiter leurs pages : - Matthieu Soudet, - Maxime Berger-Deschamps, - Julien Looten, - la Dutch Team, championne du WTF à la minute : Gijs de Reijke. Calvin Musch, Rick Bekker, accompagnés de Daphne Oudman, - Blas Garcia qui est venu le lendemain et a réussi un cliché moins impressionnant certes, mais qui illustre bien l’exceptionnelle durée du phénomène. Voici quelques photos que j'ai prises lors de cette soirée mémorable. L'une d'elles a fait la couv du journal local "Paris-Normandie". Matériel : Trépied Sirui et tête pano Nodal Ninja, Canon R6 mk II, objectif Sigma 14 mm f/1.8 Art (images 2, 3, la 4 est un pano de 7 tuiles) et Sigma 50 mm f/1.4 Art (images 1 et 5, en panorama de plusieurs tuiles) Poses de 5 à 8 s, f/2.0, sensibilité de 100 à 800 ISO. C'était le moment où les aurores prennaient leur envol jusqu'au zénit et recouvraient le ciel sur 360°. Ma préférée ! Celle-ci a fait la Une de Paris-Normandie le dimanche 12 mai (c’est le même pano mais réalisé rapidement pour la publication) : À droite Julien Looten, je vous laisse découvrir ses superbes photos sur sa page FB. A+ Fred
  48. 14 points
    Bonjour à tous ! Après avoir produit un time-lapse de l’aurore... Je suis revenu sur certaines images élémentaires, acquises dans les meilleurs moments de la nuit, afin d'essayer d'optimiser le contraste / la luminosité / balance des couleurs .... L'étendue de la palette de couleurs est vraiment surprenante ! Les voici donc ci-dessous. Fabrice
  49. 14 points
    Hello, la gestion de cette image aura été assez longue, entre des prises de vue commencé le 19 avril avec beaucoup de lune puis le 8 mai car pas assez de signal et un traitement difficile. Je n'ai pas pris assez de RGB donc la couleur est relativement ténue et parfois hasardeuse sur certaines étoiles. Je commence par contre avec à l'aise avec les nouveaux outils et j'ai trouvé à peu près le process qui va bien pour traiter les galaxies avec mon setup. En gros je traite séparément les étoiles du reste en L et RGB mais je créé mon LRGB avec la luminance complète (étoiles + objets) et la RGB complète également, c'est ce qui fonctionne le mieux pour moi. Sinon la vedette du jour, ngc2655 qui n'a pas l'air très souvent imagée. C'est une galaxie lenticulaire dans la Girafe avec une forme particulière, et des bras de marée. J'ai réussi à mettre en évidence quelques détails de sa structure mais il faudrait évidemment bien plus de diamètre ! Altair 183M mono non refroidie + Skywatcher 72ED sur HEQ5. L : 211 x 2mn soit 7h02mn RGB : 15 x 2mn soit 30mn chacune Total : 8h32mn Edit : j'ai ajouté une version annotée pour les curieux. Étonnant au passage le nombre de galaxies non répertoriées, il y a des catalogues plus complets que le PGC ? La dernière version, un grand merci à @Discret68 pour m'avoir ouvert les yeux sur une technique tellement évidente qu'elle restait invisible à mes yeux : L'ancienne version, pour référence :
  50. 14 points
    Bonjour à tous, J'avais fait une mosaique de 7 images avec la Skynyx 2.1 M pour le Soleil du 10 mai au foyer de la Zeiss AS 100/1000 SM 90 BF 15 et Ir cut couplé avec la Basler 1920-155. Toutefois, impossible de faire un flat correct et la punition ne s'est pas fait attendre , une horreur avec Photomerge de Photoshop. Autopano Giga est aussi à la ramasse.... Je ne sais pas si le fait de convertir mes images de niveaux de gris en RVB (Autopano n'ouvre pas les niveaux de gris) font que le fond du ciel est complétement pourri, saturé et bourré d'artéfacts. Sonne étant présent avec moi, je lui avais filé les fichiers issus d'AS3. Et là ô miracle, cela marche plutôt bien avec son logiciel (il pourra le préciser sur ce post). J'ai récupéré donc la tif issu du logiciel pour la partie Photoshop. Pour une fois, elle ressort mieux en NB, je la laisse donc comme cela. Et enfin mes 900 Go et mes 150 films sont tous traités ! Pour des questions d'esthétisme et de vision , j'ai laissé la protu pointée vers le haut (sinon symétrie verticale)