Leaderboard


Popular Content

Showing most liked content since 10/17/21 in Posts

  1. 84 points
    Hello mazette quelle période de beau temps. Plus de 1 To de Jupiter en quelques jours du 7 au 14 octobre. Que des nuits bonnes du 7 au 14 et celle du 9 et du 14 étaient particulièrement bonnes. Les autres nuits, c'est le fait d'avoir tout enregistré sur 3 h qui m'a sauvé. Il y a parfois de bons passages courts. Je vous mets déjà un peu en vrac les images du 7 au 13. Le 9 j'ai vraiment observé essentiellement en mode auto, du coup j'ai pu faire une belle animation bio, spécialement dédicacée à @ValereL J'ai volontairement laissé les couleur, on voit que c'est orange quand elle est plus bas. C'était déjà une nuit assez dingo, mais rien à côté du 14. Là jai fait du mono, du filtre bleu et tout le toutim. J'ai tout traité à 130% tellement c'était fin sur certaines brutes. imx462 seul : imx290 : imx462 seul : Et une mini animation pour rire. Ca vous montre en passant le niveau des brutes Je vous mets aussi des prises en live, ça plait bien à chaque fois. Ca c'est du g' (bleu) Du L en couleur avec un peu de gamma pour limiter la destruction par youtube Et en L en mono là encore avec un peu de gamma Et puis on va finir avec le plus intéressant. La carte globale obtenue du 10 au 14. Le truc que je ne suis parvenu à faire que 3 fois sur Jupiter. La vidéo qui met tout ça en mouvement, merci en passant à Benoit Reeves pour la musique. Et voilà, c'est tout pour cette fois. Un gros post évite de multiplier les petits @+ JLuc
  2. 43 points
    Salut, NGC 1501, ou la nebuleuse de l'huitre est une nébuleuse planétaire qui se trouve dans la constellation de la Girafe. Elle est moyennement petite (89'') et assez brillante pour être capturée avec les poses courtes mais sans trop resserrer l'echantillonnage. Cette NP à la particularité d'abriter une étoile Wolf-Rayet (plus précisément [WC4/OVI]) . Environ 14% des NP connues possède une etoile [WR] au centre. La couleur particulière de la Nébuleuse est due à la faible teneur en hydrogène ,elle est dominé par les raies [OIII] ce qui donne sa couleur bleue-verte. Le contact des pulsations intense et rapide de l’étoile [WR] ( pulsations de quelques % de 22s à 1/2h plus une rotation stellaire de 1,17J) et des gaz environnants produit une déformation de la NP par 4 grands lobes plus une abondance de petite bosse donne sa forme si particulière à cette nébuleuse, comme une eau qui bout vaguement. matériels utilisés: TN300F4, barlow 1.7x, playerone neptune colorII. J'ai utilisé 3 type de captures: 1: au foyer de 500ms 2:barlow 1.7x pour le coeur à 500ms à 1s 3:barlow 1.7x pour l'envellope à 5s sans filtre gain 500, pour un total de :28000x500ms (environ 4h)+1h de 5s et un crop du centre avec le gros hubble: et pour finir, on me demande souvent comment je procede...alors ...une main dans la poche (je me suis fracturé l'epaule) et de l'autre je peaufine la mise en station... une photo pour comprendre: evidement cette photo est plutot destinée à tout ceux qui font du nightscape avec un gonze qui eclaire la voie lactée avec une torche à la con.
  3. 42 points
    Bonjour, J'ai enfin fini de traiter ma deuxième et dernière image d'octobre (météo catastrophique). Celle-ci a été faite en pose rapide (4s) + pose moyenne (10s) sur M76, la petite Dumbell toujours en ville et avec la caméra planétaire non refroidie. 3h par pose unitaire de 10s et 3h par pose unitaire de 4s ciel devenant brumeux pendant les poses de 4s On la reconnait quand même. asi290mc sur lunette 80ED sur HEQ-5 sharpcap + siril et photoshop Bortle 6
  4. 36 points
    bonjour à toutes et à tous ! j'ai repris avec winjupos mes 150 fichiers de jupiter et j'en ai créé 275 avec la dé-rotation puis un zeste de wavelets en mode batch (merci à @Lucien puis irfanview et unfreez CFF 300 f/d de 20 asi 462c 150sers de 90s puis création de 275 fichiers avec winjupos ! de 17h26tu à 21h42tu : bon ciel et merci ! polo
  5. 33 points
    Bonjour à tous, Après 6 ans consacrés quasi-exclusivement au ciel profond, j'ai eu envie de me remettre au planétaire ! Une envie qui a refait surface lors de la remise des prix de la SAF début octobre, où était également présent @Jean-Luc Dauvergne, qui a présenté à cette occasion quelques images fabuleuses réalisées au Pic et sur son balcon. En échangeant avec lui, je me rends compte que mon balcon parisien n'est pas beaucoup moins grand que le sien... Au départ, j'avais un Mak127 sur monture AZ-goto sur mon balcon, mais que j'ai fini par revendre car un peu frustré par le niveau de détails ; mais niveau encombrement je ne pensais pas monter en taille. Je décide de tenter le coup pour un essai, afin de vérifier qu'un instrument plus gros pourrait convenir ; et contacte Jean-Luc pour lui demander s'il n'a pas un tube à me prêter. Je pensais à un C8 ou un cassegrain 200mm qui trainerait ; mais à ma grande surprise Jean-Luc propose de me prêter son Mewlon210 ! Un immense merci Jean-Luc ! Un Taka, ça ne se refuse pas ; donc c'est parti ! Parfait en plus pour tester l'encombrement car le tube est assez long (70cm, 10 de plus qu'un C11 par exemple). Premier bon point, monté sur mon AZEQ6, ça passe crème sur le balcon : La vue est plutôt bien dégagée direction Sud-Sud-Est, bien que le grand bâtiment en face limite la visibilité après minuit. Première nuit avec la monture en mode azimutale, essentiellement dédiée au visuel : le Mewlon210 donne vraiment de belles images fines et contrastées et c'est un vrai régal d'en profiter en famille ! En fin de soirée, je fais quand même un essai avec la seule caméra que j'ai sous la main capable de faire du planétaire, à savoir ma caméra de guidage ciel profond Asi120mini. Juste une barlow x2, mais pas de filtres, donc c'est très moche mais plus destiné à prendre en main les nouveaux logiciels (Firecapture). Le lendemain, je reçois dans la journée ma commande passée la veille (avant de récupérer le tube), à savoir un ADC ZWO, un filtre UV/IRcut et une Asi462MC. La barlow est placée dans le PO spécial : Le soir-même, je refais quelques images, après avoir pris soin de recollimater le tube (la collim m'ayant pas tenu pendant le trajet en voiture), c'est déjà plus sympa ! Pas idéal pour la dérotation car sur monture Azimutale encore. Barlow 3x utilisée ce soir-là : Les soirs suivants, le ciel continue d'être bon, donc j'en profite pour de nouveaux essais ! Pas simple de reprendre toutes les techniques et d'appréhender les différents logiciels (Firecapture, AS!3, Registax, Astrosurface, winjupos), mais les supers tuto vidéo de Jean-Luc (https://www.youtube.com/user/jldauvergne77) ainsi que quelques conseils en direct me font gagner un temps fou ! Des hauts et des bas les jours suivants niveau turbulence, mais j'en profite pour faire des essais sur la capture et peaufiner la collimation ; ainsi que la réalisation d'une image PSF pour la déconvolution... Cette PSF facilite grandement le traitement et améliore vraiment les détails au final : Puis vient la magnifique nuit du 14 octobre, un vrai régal (même comparé aux nuits précédentes qui étaient déjà pas mal), avec beaucoup de détails visibles rien que sur les brutes lors des acquisitions. Bien content à ce moment d'avoir pris en main le matériel et les logiciels et d'avoir peaufiné les réglages les jours précédents pour profiter au maximum de cette soirée ! La monture a été repassée en équatoriale et la barlow x2 remise en place. Une petite sélection des bonnes images (dérotation avec WinJupos de 3 images à chaque fois ; 5000 images à 35%) Malheureusement, ça se détériore un peu en fin de session : Malheureusement, le passage de Jupiter derrière l'immeuble d'en face m'empêche de profiter de la sortie d'Io de l'ombre de Jupiter, quelques minutes après... Une animation réalisée avec les images de cette super soirée, sur une durée de 3h20 (3000 images avec 120s de délai, soit environ 2m45 entre chaque série) : Infos techniques pour cette vidéo : 74 images réalisées et création d'autant d'images intermédiaires avec Winjupos, soit 147 images utilisées au total. Traitement avec AS!3, Astrosurface (entre temps j'ai laissé tombé Registax) et WinJupos. Création de la vidéo avec VirtualDub, Lightroom et LR Timelapse + logiciel spécial pour interpoler des images intermédiaires afin de fluidifier la vidéo. Les soirées suivantes étaient moins bonnes ou couvertes, donc je vous épargne les images moins réussies ! Voila pour cette petite reprise du planétaire en mode balcon ! J'espère quelques bonnes nuits encore pour améliorer tout ça, surtout la partie acquisition (réglage du gain/temps de pose) et traitement ! Il va aussi falloir que je réfléchisse à l'instrument à acquérir pour installer sur le balcon... en tout cas une chose est sûre, ça va être compliqué de trouver un remplaçant à la hauteur du Mewlon210 ! Bon ciel à tous, JB
  6. 31 points
    Bonjour à tous, Je vous propose cette image de IC 1613, une galaxie du groupe local. Elle est assez étendue (17'x15') et donc de faible magnitude surfacique (15), mais on peut y apercevoir quelques nébuleuses et pas mal de galaxies lointaines en transparence. La fwhm sur l'empilement est à 2.6" ce qui m'a conduit à un bin2 au traitement (image à 0.66"/p). Il y a 2h30 de luminance et une grosse 1/2h par couleur avec le newton 245/1472 (paracorr2) et l'asi 183 mono. Nathanaël
  7. 30 points
    Bonjour, Météo déplorable depuis début octobre. La saison planétaire étant terminée, j'envisage de faire un peu de cp quand le ciel sera clément. Le 9 octobre c'était assez clair et j'en ai profité pour essayer de mettre en place un autoguidage avec OAG et caméra. J'ai fait des essais sur les Pléiades. Sur les poses d'essai de 3mn les étoiles étaient rondes, mais le fond de ciel sans filtre était irrattrapable (je n'avais pas encore reçu le filtre IDAS prêté par @ALAING ) Donc après avoir validé l'autoguidage, j'ai posé une petite heure et demie sur les Pléiades mais par pose unitaire de 30s seulement pour pouvoir traiter sans trop de problème. C'est pas top, mais c'est la reprise en cp et surtout avec l'apn (en attendant l'achat de la caméra refroidie) : (il y a un gradient d'enfer en bas de l'image, dsl !) 1h30 par pose de 30s (Bortle 6) Lunette 80Ed, réducteur et Canon +6D logiciel eos utility + siril Bon week-end
  8. 30 points
    Bonjour aux visiteurs, Un petit moment que je n'avais pas posté une image, voilà c'est réparé. Pas mal de belles nuits en septembre pour imager, j'ai donc choisi ngc 7822 dans Céphée. J'ai fais ça avec ma lulu de 71 mm quadruplet ( j'attends toujours mon ONTC de chez TS, commande passée en décembre 2020 !!!). Pour les amoureux de l'image, c'est en dessous et pour les fadas de la tech c'est par là: Merci d'être passé, P@sc@L
  9. 29 points
    Salut à tous, Voici les images de la Lune prises au RC 500 d'Astroqueyras le 24 septembre. Le seeing mesuré au zénith tournait entre 0.5 et 1 secondes d'arc. Moretus : Messier A et B, avec quelques dômes visibles ici et là : Frascatorius : Poséïdon : Jansen : Goclenis : La suite un peu plus tard ...
  10. 28 points
    Salut En voyant défilé la NGC 660 de sebseacteam! Je me suis rappelé que j'avais déjà fait cette galaxie il me semble!!! Effectivement!!! La voici fait en 2019! je ne l'avais jamais posté!!! Je me reprend CT16 f4 sur EQ8 QSI683wsg Filtres Astrodon LRVB=225-30-50-50 minutes. Bin 1x1, Sub de 5mn. Autoguidage. ASI120mm sur diviseur optique. Avec PHD2. prétraitement CCDSoft. Traitement final PS CS6. Bon visionnement. Martin
  11. 27 points
    Hello la très belle nuit du 14 a produit de belles images sur Jupiter J'avais tenté Neptune pour la première fois, mais pas eu le temps de traité. C'est chose faite et je pense détecter quelques spots dessus ou une bande équatoriale, je ne sais pas trop. Il y a aussi un rebond de traitement sur tout le tour. Je n'ai qu'une vidéo hélas car le seeing n'a pas tenu. @+
  12. 27 points
    Bonjour, Une image après un long temps d'arrêt. C'est un assemblage de 4 tuiles faites avec mon télescope ASA 10. Une vingtaine d'heures de poses en L RGB et Ha. L'assemblage a été laborieux... La full est ici https://www.astrobin.com/full/zjn6oy/B/ Attendre le chargement du zoom à la volée d'astrobin. Quelques jolis détails... Edit: Nouvelle version
  13. 26 points
    Salut, Je partage ma dernière version de NGC 55. C'est une de mes galaxies favorites de l'hémisphère sud. Elle a l'avantage d'être accessible avec pas mal de détails pour ma petite lunette et de passer pas loin du zenith à ma latitude 22S. C'est ma 3ème tentative de collecte de photons pour cette cible après 2018 et 2019. Cette année j'ai changé de camera et suis passé à la QHY 268M, plus sensible et avec de plus petits pixels que mon venérable KAF8300. Je suis passé d'un échantillonngae de 1.72"/pix à 1,2". J'ai effectivement gagné en finesse et en capacité de résolution stellaire dans la galaxie.. Niveau acquisition, je reste fidèle à mon approche un peu particulière pour mon ciel pas vraiment noir (bortle 5-6) : pas de filtre L qui laisserait passer la totalité de la PL. J'utilise juste les filtres RVB qui ont l'avantage de filtrer une bonne partie de la PL (Sodium) au détriment du rapport signal bruit, il me faut donc poser plus longtemps. J'ai ajouté cette année une bonne quantité de Ha pour faire ressortir les nébuleuses en émission. J'aime bien les images colorées avec un peu de saturation, pas trop du bruit et des détails un peu renforcés, mon traitement correspond à cela. J'ai vu beaucoup d'images de cet objet avec des colorimétries très différentes. De là où je shoot, après calibration colorimétrique photométrique (PCC PI), ce sont les couleurs que j'obtiens. Je pense que les couleurs des étoiles dans la galaxies (rouges/bleues) montrent que je ne dois pas être trop loin des bonnes valeurs. Bon voilà, j'aimerais un jour la shooter d'un vrai dark site mais pour l'instant je me contente des progrès effectués sur cette cible pour moi cette année. Lunette CFF 105, QHY268M, MESU 200 Astrodon RGB 36mm, Baader Ha 7nm R:G:B:Ha 29:39:39:42 x 600s : 25 heures FULL resolution : https://www.astrobin.com/full/fhqyyh/0/?mod=&real=
  14. 26 points
    Voila je voulais la faire et je l'ai faite, bon j'ai pris seulement mes captures faites avec la GRS comme repère, bien entendu j'en ai beaucoup mais j'ai voulu essayé donc voici une petite rotation différentielle de cet été prise entre le 22 Juillet et le 07 Octobre 2021.
  15. 25 points
    Bonjour, quelques images de Jupiter obtenues au foyer Cassegrain du T62 d'Astroqueyras fin septembre. Ce télescope a une focales de 9275 mm,. Malgré une turbulence de l'ordre de la seconde d'arc ce qui n'est pas exceptionnel pour le site de bonnes images ont pu être obtenues avec un ADC une camera ASI224 et une camera 290 utilisée dans l'infra rouge en particulier. Le meilleur seeing a été observé le 30 septembre avec une image rouge dont la résolution est proche de 0.3" d'arc. Il est certain qu'une meilleure résolution peut être atteinte avec ce télescope en particulier dans les années à venir avec la planète qui sera à des hauteurs plus favorables. Vos commentaires ou remarques sont les bienvenues bon ciel jean
  16. 25 points
    bonjour à tous et à toutes ! en regardant mes animations , je trouve celle de 2017 je trouve les couleurs beaucoup plus foncées et diverses , ainsi que l'activité plus intense ! qu"en pensez (vous ! la hauteur de jupiter a-t-elle de l'importance sur ces couleurs ? ou c'est l'activité de la planète ? 2017 : 2021 : merci et bon ciel ! polo
  17. 25 points
    oui je sait Mais qu'est ce que fais Sauveur a se mettre au Cp le jour de la pl Bein des test je veux enfin franchir le cap des 30 secondes J'ai enfin monter en parallèle ma lunette accro que j'avais acheter exprès Tac le soir nuages et troue donc bein on teste comment cela se goupille se truc la localisation pour Julie @MCJC faire une simulation sur stellarium avant elle est sympa c'est a se la noté Julie 5 poses de 200 secondes 100 iso Sony 200/800 images cropper a cause du plein format mal corrigé pas de Dof ca se vois hein ( le gros pâté en haut Traitement Siril CS minimaliste pas apod-able J'ai fais pire vous les montrerai plus tard ( celle la est belle en comparaison et ma donnée peu de travail) bon ciel Sauveur
  18. 25 points
    Encore l'apn inversé j'aime pas faire comme tout le monde lol et j'aurais du y passer plus de temps Le 09/10/21 Skywatcher 150/750 Neq5 goto Canon eos 1300d refiltré astrodon inside Filtre cls ccd xt Caméra d'autoguidage zwoasi 120mm mini 18/300s Dofs 7/17/17 Iso 800 Traitement siril et photoshop
  19. 25 points
    Bonjour, NGC 7217 est galaxie de faible taille angulaire située dans Pégase, il faut de la focale pour lui tirer le portrait, sa forme atypique se dévoile quelque peu pour autant que le seeing soit correct. Dans ces conditions je n'ai retenu que 18 poses de 3 minutes en L, celles qui avaient une FWHM se situant entre 1.6" et 2", les 50 autres autres poses (FWHM > 2") ont étés directement mises au panier. Ces derniers temps le seeing a été très mauvais en Corse .... Je suis quand même surpris qu'avec si peu de poses, le résultat soit relativement correct au niveau de la gestion du bruit. Image d’un crop du champ complet réduit à 1200 px, cliquer pour accéder à une version en pleine résolution avec un champ plus large et les tachouilles en fond de ciel : Jean-Claude Mario.
  20. 21 points
    Hello ! Premières observations d'Uranus pour moi cette année, par une nuit magnifique, suivie d'une nuit (hier soir) complètement pourrie, j'avais plié les affaires après Neptune avant de me raviser et ressortir... j'ai bien fait Les images montrent la région polaire jusqu'en bande V (à peine visible), comme les années précédentes. Pour l'instant pas de grand changement, alors que l'inclinaison du pôle nord de la planète est à présent de 56° vers le Soleil, et que cet hémisphère est entré dans la deuxième moitié de son printemps. L'image avec filtre bleu ne montre aucun détail (normal), mais l'ellipse est bien dessinée, je précise qu'il n'y a bien évidemment aucun traitement visant à améliorer artificiellement la netteté des images RVB non dérotée, la version dérotée (non montrée) est moins bien - trop d'écart sans doute. Trois satellites présents.
  21. 21 points
    Bonsoir, Ce soir on vous présente le résultat de plusieurs années de travail, oui une mosaique de 16 champs c'est un peu long , vous l'aurez reconnu, il s'agit du Grand Nuage de Magellan dans la constellation de la Dorade. Nous proposons la version couleur HaLRGB et pour les amoureux du noir et blanc, la version Halpha seule. C'est sûrement un peu lourd à charger mais ça vaut la peine ;p Pour la technique: Observatoire remote APO - Chez Alain Maury - Chili TOA150 + Flattener 67: focale 1100mm, échantillonage 1.68" par pixel, champ 1°55' x 1°55' Alta U16M ( KAF16803) à -20° Filtre HaLRVB Gen2. Astrodon Pour l'image et par champ : Ha = 16 x 9 x 40 min L= 16 x 16 x 20 min R=V=B= 16 x 6 x 20min par couche soit 277h20 au total Monture Mini-OHP et MCMT Guidage par Atik 314L+ en bin2, acquisition 1 sec 25 Darks 25 Bias 9 Flats Chef d'orchestre pour l'acquiz, autoguidage et prétraitement: Prism v9 Traitement: Prism, Iris et CS6. La vignette est cliquable vers la full que nous vous recommandons comme chaque fois : et la version Halpha http://www.atacama-photographic-observatory.com/photos/0188_LMC_Ha_f.jpg Bonne année à tous malgré les circonstances.... Bon ciel et belles photos @+, Thierry APO_Team Thierry Demange, Richard Galli, Thomas Petit
  22. 21 points
    La Caverne de Céphée, une demeure pleine de Joyaux ! Il y’a un an, je découvrais l’image d’ @idir, une mosaïque incroyable dans Céphée, mettant en scène des colossales colonnes de matières. J’ai été impressionné par l’originalité et la technicité de ce champ, et il ne m’en fallait pas moins pour me motiver à tenter l’expérience de la mosaïque grand champs. Après de longues balades dans Aladin, j’ai eu un coup de cœur pour ce champ qui allait au fil du projet révéler progressivement ses joyaux… En effet, en plus d’être un clin d’œil à Idir , ce titre résume assez bien l’ambiance de cette région, et particulièrement de ce champ riche en objets et en structures variées. C’est généreux en couleurs, on passe de régions sombres et obscures à d’autres très brillantes et lumineuses, et le tout baignant dans des voiles de cirrus galactiques. Aussi, a travers cette image, nous pourrons passer en revue une bonne partie des curiosités du ciel profond. · amas ouvert, · nébuleuse planétaire · nébuleuses obscures · galaxie spirale · grande nébuleuse en émission · petite nébuleuse par réflexion et émission · régions Hydrogènes · IFN (Integrated Flux Nebula) Mais fini de teaser ! Tout ce joli monde m’a donné l’idée de vous présenter cette image de manière moins habituelle ... Et comme la résolution le permet, je vous propose de vous dévoiler ce champ en commençant par une balade sur les régions intéressantes, pour ensuite finir sur l’image complète. Vous pouvez cliquer sur chacune des images afin de les visualiser en pleine résolution. LES JOYAUX DE CEPHEE Commençons par visiter NGC6939 cet amas ouvert bien dense, situé à 4000 A-L, et drapé de nébulosités. On distingue non loin UGC11583 une galaxie irrégulière à faible brillance surfacique, légèrement plus lumineuse que les cirrus galactiques. Passons ensuite à une région HII, comprenant la nébuleuse obscure Barnard 152. Nous remarquerons les nuances de couleurs, de droite à gauche, du rouge Hydrogène à un violet ténu, pour finir sur des voiles aux teintes grises et marron. Plus loin nous trouvons VDB 140, c’est une nébuleuse à émission et réflexion très intéressante avec ses deux teintes bleues et rouges, chacune bien localisées, Je n’ai malheureusement pas trouvé d’informations pouvant expliquer le contraste bicolore de cet objet. On peut cependant remarquer une ressemblance frappante avec M20 La nébuleuse de la Trifide. Pour la suite, vous reconnaitrez NGC6946, la Galaxie du Feu d’Artifice. Une galaxie spirale vue de face, située à 20 Millions d’A-L. Elle doit son nom au fait que l’on y détecte fréquemment des Supernovæ. Celles-ci y sont 10 fois plus abondantes qu’au sein de notre Voie Lactée. Les plus avisés auront remarqué qu’elle est habituellement présentée avec l’amas NGC6939 que nous avons visité en premier… Ici, j’ai volontairement fait un détour afin de brouiller les pistes… Passons maintenant aux objets vedettes de cette image ! SH2-129 : cette grande région HII s’étend sur un rayon de 3°. Ses structures se dévoilent sans trop de difficultés à travers un filtre H Alpha. Néanmoins sa forte dynamique rend son traitement assez exigent, les structures intérieures étant très faibles comparées à celles situées en périphérie. OU-4 : La nébuleuse planétaire de Nicolas Outters, est quant à elle bien plus faible, elle émet principalement en OIII et demande un temps de pose conséquent. Ici presque 10h de poses furent nécessaires afin d’obtenir ce résultat. La balade se termine par Barnard 150, une autre nébuleuse obscure, celle-ci est plus étendue et prend la forme d’un hippocampe. C’est probablement ma région préférée dans ce champs, on y distingue un entremêlement de couleurs, des nébulosités hydrogène et des nuages de poussières sombres. Les contrastes donnent une sensation de plongée dans les abimes cosmiques. Et voici enfin le champ complet : (l'image est fortement réduite pour passer sur le forum, vous pouvez accéder à la full ici : https://filedn.eu/lNcUxmmQIbgFrNcj21qBE1R/LES JOYAUX DE CEPHEE.jpg) Coté technique : Il s'agit d'une mosaïque de 3 panneaux, couvrant un champ de 7.2° par 3.6°. L’image complète non compressée, fait plus de 600 Millions de pixels (mon ordinateur les a vu passer…) J’ai souhaité relever le défi du grand champ et de la résolution, l’image a donc été traitée en drizzle puis réduite de 0.75, car les fichiers pesaient vraiment très lourd. PhotoShop notamment m’empêchait d’enregistrer des Tiff de plus de 4go... L’échantillonnage résultant est de 0,97"arc par pixel. Logiciels utilisés : Pixinsight, AstroPixelProcessor, Photoshop Matériel : APMach1 / FSQ106 / ASI6200MM Temps d’exposition : environ 45h (filtres L-RVB Ha OIII) Acquisitions en total nomade, sous des cieux bons, à très bons : - lors des Nuits du Causse Noir dans les Cévennes, - en vacances en Vendée, - en Seine et Marne dans les champs, - et aux NASE (Saint Eugene dans l’Aisne merci Miro !) Merci d’avoir lu ! Malik
  23. 21 points
    Le seeing était surement très bon je n'ai pas encore d'adc Mak 127 Neq5 goto Caméra zwoasi 224mc couleur Filtre ir cut Barlow x3 explore scientific Expo 30 ms Gain 270 2249 frames Traitement Autostakkert 3 et registax 6
  24. 20 points
    Bonjour, De retour d'une semaine de vacances ensoleillées à Arcachon, je ne résiste pas au plaisir de vous raconter en quelques images un périple spatial intéressant que j'ai fait. J'vous jure, tout est vrai ! D'abord, ça se passe ici, à Arès en bordure du bassin d'Arcachon ... Où l'on trouve un site d'accueil des extraterrestres, comme indiqué sur cette plaque (texte jaunâtre pas très lisible, il faut dire, je l'ai "blanchi" pour mieux voir les lettres) ... Venant de l'espace, j'ai eu un petit creux, alors je me suis posé à l'endroit prévu pour ça ... Et j'ai pu me ravitailler, toujours à Arès ... Ensuite, petit bain de soleil , puis retour vers ma base lunaire ... C'est tout ! (ma femme se demande si le soleil n'a pas tapé trop fort sur mon ciboulot pendant la semaine). A bientôt pour d'autres aventures ... Bon ciel à tous et toutes Claude N.
  25. 19 points
    Hello , Petit bonus de la nuit du 25/09 avec une tentative réussie de mosaïque de 4 images (25MP) de tout le pole sud : la full en cliquant sur l'image ci-dessous, vous verrez du noir une fois cliqué car par défaut, vous vous retrouverez en haut à gauche de l'image, mais il suffit de bouger et le spectacle va commencer, bonne balade . Un filtre rouge a été utilisé pour avoir une chance de rester homogène sur les 4 images (s'est passé tout juste), doctelescope 382mm ALT AZ F4.5, barlow APM ED 2,7X et ASI178MM . Avec la rotation de champ c'est passé tout juste, Clavius a failli être coupé. Toute la difficulté a été de traiter l'image pour qu'elle reste homogène. Exercice plus difficile qu'il n'y parait. Quand se côtoient à la fois une partie très éclairée à droite et une partie plus sombre à gauche, les 2 ne réagissant pas pareil, il faut trouver un compromis. Malgré le filtre rouge, je suis resté à 100% de la taille d'acquisition, ce que je pensais devoir réserver plutôt au filtre vert. Mais la netteté me semble rester satisfaisante, vous confirmez sur la full ? Bon ciel! PS : photo du précieux :
  26. 19 points
    Hello, Sacrée soirée, comme dirait JP Foucault, que celle du 14/10, sûrement la meilleure de la saison. Pas eu le temps de faire Saturne, elle passe vite derrière les arbres mais pour Jupiter, c'était bon. Voici plusieurs versions avec les RGB, LRGB à la 290 et une tentative de mix 224/290. Dérotation de 5 images pour la couche L, 4 images pour la couche couleur de la 224 et 2 images pour la couche bleue. Il y a l'air d'avoir légèrement plus de détail sur l'assemblage 290 / 224, notamment dans la NEB. Depuis plus rien, que des nuits bien secouées... Pourtant il fait beau. A+ et bon ciel !
  27. 19 points
    Depuis notre setup dans l'Atlas Max a commis le délit galactique suivant : NGC 253 avec la complicité active de Thierry Demange Cette image est une image de validation de notre process full auto . la full : https://www.astrobin.com/full/qddldn/0/?mod=&real= Instruments de prise de vue: Takahashi FSQ85EDX FSQ 85EDX Caméras d'imagerie: QSI 6120wsg-8 Montures: Sky-watcher HEQ5 PRO Instruments de guidage: QSI Off Axis Guiding Caméras de guidage: ZWO ASI178MM Réducteurs/correcteurs de focale: Takahashi Flattener 1.01X for FSQ-85ED Logiciels: Photoshop · Alcor System Prism 10 Filtres: Astrodon Bleu · Astrodon Vert · Astrodon Rouge · Astrodon Luminance Dates:5 octobre 2021 Images unitaires: Astrodon Blue: 10x120" (20') -15C bin 1x1 Astrodon Luminance: 38x120" (1h 16') -15C bin 1x1 Astrodon Rouge: 10x120" (20') -15C bin 1x1 Astrodon Vert: 10x120" (20') -15C bin 1x1 Intégration: 2h 16' Âge de la Lune (moyen): 28.46 jours Phase de la Lune (moyenne): 1.30% Echelle d'obscurité de Bortle: 1.00
  28. 18 points
    Bonjour à tous, Malgré un seeing annoncé mauvais, j'ai tenté ma chance le 19 octobre, et surprise le seeing était plutôt bon. Il faut relativiser, "bon" par rapport à ce que j'ai l'habitude d'avoir, mais pas comme certains balcons parisiens. Le télescope est un grégory 300mm f/D 20, caméra ASI462 + IR cut + ADC. Traitement AS3 + Astrosurface (PSF +ondelettes) et photoshop. heure de prise de vue : 20h21 TU Je pense que je peux encore améliorer le traitement. Bonne journée à tous.
  29. 18 points
    Hello Petit test de rotation différentielle entre une image du 2 septembre et du 15 octobre. Je n'ai malheureusement pas d'autres images comparables, c'est bête c'est fun à faire 😊..... À part la différence de taille de la planète entre les 2 jours, ça c'est galere...! A+ 😊
  30. 18 points
    Ici le 5 Septembre 2021 il y avait l'ombre d'Europe qui s'avançais sur la surface de Jupiter, notez l'étirement au départ de l'ombre étant allongée a cause de la rondeur de la Géante gazeuse, je vous met avec l'animation "normal"
  31. 18 points
    Bonjour à tous, Jupiter du 13 Octobre sous le ciel du Finistère Nord. Pas une nuit exceptionnelle, mais on fait avec, un test de MAP et une image avec celle du 24-09 et du 13-10, setup , Meade 12", ADC, Barlow x2, Firecapture. Bon ciel à tous. Michel.
  32. 17 points
    Bonjour à tous, Voici un joli groupe de galaxies qui aurait bien bénéficié d'un meilleur seeing mais il ne faut pas trop en demander! fwhm 2.6" sur l'empilement des 2h de luminance, 1/2 par couleur. L'ensemble de la full est couvert de petites galaxies. La région est dense! Newton 245/1472, asi 183, bin2 au traitement (0.66"/p sur l'image ci-dessous). Nathanaël clic gauche pour la full :
  33. 17 points
    bonsoir, voici une image de la comète C/2019L3 et ses versions inversée et annotée captures faites le 17 octobre entre 4h10 et 6h10 TU, j'ai retenu 90 images de 60" deux queues se détachent bien au niveau du noyau mais sont "diluées" dans le fond de ciel qui été légèrement voilé ce soir là. à surveiller et à tenter en couleur TN400 f/d5 - paracorr - ASI1600mm acquisition prism10 - traitement pixinsight bruno
  34. 16 points
    Salut tout le monde Pfiou, quelle semaine incroyable là haut ! Nous sommes montés à l'observatoire Astroqueyras la semaine du 10 au 17 octobre avec une équipe de 12 personnes,, et pour résumer, sur 63 heures de nuit, nous avons eu seulement 3 heures de nuages... autant dire que nous en avons bien profité Pour ceux qui voudraient un résumé complet de la mission, l'équipe de stelvision qui était avec nous a réalisé un chouette compte rendu que je met en lien ici : Les étoiles intensément : immersion dans le ciel de Saint-Véran (stelvision.com) Pour ma part, j'avais pour projet de monter mon T560 là haut au départ, mais suite à quelques complications et connaissant l'état de la route montant là haut, je me suis ravisé. La prochaine fois, j'espère ! Ceci étant, notre équipe de 4 astrophotographes ( parmi les 12 membres présents ) avons pu utiliser principalement le T500 extérieur et parfois le T620 ( lorsqu'il était disponible ) pour imager. Le seeing n'était pas en reste, avec des valeurs données par le seeing monitor descendant parfois sous 0.7" en moyenne, et des extrèmes chatouillant 0.4" ; le rêve quoi ! Ayant encore plusieurs To de données à traiter, le boulot est loin d'être terminé mais je ferai plusieurs posts afin d'éviter de tout vous livrer dans 6 mois Donc j'ai commencé par traiter les galaxies capturées avec ma QHY290 au T500 ; la suite pour un autre jour ! On commence par peut être la moins réussie, à mon sens... NGC 1954 est une magnifique galaxie, mais un peu trop au sud pour nos latitudes. Je voulais profiter du bel horizon sud et d'être situé dans le sud de la france pour l'imager, mais malheureusement la dispersion atmosphérique se fait cruellement sentir et le piqué n'est pas aussi bon que sur les autres images ; la FWHM après l'empilement est autour de 1.6" sur le demi-grand axe De plus, le temps d'exposition total est un peu juste... déjà qu'elle est basse, elle en reste pas placée convenablement bien longtemps. Voilà l'image, à 0.2"/pixel environ : On passe ensuite sur NGC1055, une galaxie vue par la tranche. Le seeing était très bon ce soir là, mais le temps d'exposition manquait un peu aussi sur cete cible. Nous avons dû rester une petite heure seulement, car elle commençait à décliner et nous sommes passés à autre chose par la suite. Néanmoins, on voit de beaux détails dans la structure, et on aperçoit possiblement quelques amas globulaires un peu au dessus du bulbe central ; à confirmer ? L'image, à 0.2"/pixel également ; FWHM après empilement autour de 1.2" : Ensuite, cette image ci est peut être ma préférée bien qu'elle soit moins photogénique que la suivante NGC278 est une toute petite galaxie dans cassiopée, vue de face et très active donc ayant une luminosité surfacique très importante ce qui la rend très intéressante à imager en poses rapides. C'était la dernière nuit du séjour, et bien que la lune soit gênante et gibbeuse, j'ai pu en sortir de beaux détails en poses de 1s seulement car c'était probablement la meilleure nuit de la semaine question seeing. Mon but était de commencer à séparer quelques étoiles individuelles les plus lumineuses, bien visibles sur l'image de Hubble ; il me semble que c'est chose faite. Compte tenu de la distance de l'objet ( 30 Millions d'AL ) je trouve ça plutôt chouette L'image, à 0.15"/pixel ; FWHM après empilement autour de 1.0" Et enfin, le plus beau groupe de galaxies du ciel à mon sens, et une petite mise à jour fort bienvenue de ma photo de profil voici le groupe Arp273, parfois appelé "la tulipe" Comme d'habitude, difficile de rester très longtemps sur une même cible là haut, la pression sociale est forte donc deux petites heures de pose au total, ramenées à une heure après sélection des images. Pas mal de détails, on perçoit notamment la forme spirale de la galaxie vue à travers la galaxie principale, sur la droite. Et pour l'aigrette double sur l'étoile brillante à gauche, c'est normal : l'étoile est double Image à 0.15"/pixel, FWHM après empilement autour de 1.1" Voilà, j'espère que ça vous a plu ; moi je retourne traiter la suite. A bientôt pour de nouvelles aventures Romain
  35. 16 points
    Hello amis bon Les Cpeux vont preferer mes daubes Cp que mes Juju et mes Saturne a répétition Voila ce que j'avais essayer chez moi il y a quelques temps pour un copains qui devait venir du coup je lui est dit que chez moi c'était pas faisable dans de bonne condition Basse a ras mes arbres dans le halo d'Ajaccio NGC 7293 ou nébuleuse de l'Hélice est une nébuleuse planétaire située dans la constellation du Verseau, à proximité du Poisson austral. Sa forte ressemblance avec un œil humain lui a valu le surnom de « l’œil de Dieu ». Newton Sony A7s Mauvais cadrage pas centré a refaire l'an prochain avec dof et coins bien dégagé sud la brute ou le one shoot pour Julie si tu préfère cette technique En assemblant 1 heure de poses de 10s obturateur electronique ( pas d'usure ) Siril CS Bonne journée
  36. 16 points
    Bonjour à tous, Après le catalogue de Messier par 135 astrophotographes présenté il y a quelques semaines, voici dans ce nouvel article le magnifique catalogue de Caldwell par 141 astrophotographes de toutes nationalités et approches! Le catalogue de Caldwell (109 objets) est le complément idéal au catalogue de Messier (110 objets) pour découvrir les objets les plus remarquables du Ciel Profond. Il intègre des objets des deux hémisphères, contrairement aux objets de Messier qui sont uniquement visibles depuis l'hémisphère Nord. Sur plus de 300 images sélectionnées parmi des milliers, 141 ont ainsi pu être retenues après agencement avec le catalogue afin de faire en sorte que chacun des 109 objet bénéficie d'un astrophotographe différent voir deux. Un grand merci encore à tous les participants, cela a été un grand plaisir de pouvoir travailler avec des images d'une telle qualité et de pouvoir partager ainsi le travail de la communauté mondiale des astrophotographes amateurs! Quelques innovations pour ce catalogue avec : - l'ajout des instruments et capteurs utilisés (sans trop de détails, de même que pour les descriptions des objets afin de laisser place aux images et garder une légèreté de présentation) - les liens vers les galeries ou sites internet de tous les participants en cliquant sur leur nom. (J'en ai profité pour apporter ces mêmes innovations au catalogue de Messier). Comme pour le catalogue de Messier la navigation sur le site est optimisée pour ordinateur et il peut donc y avoir une dégradation de qualité des images dans la version smartphone/tablette ainsi que des incohérences de présentation entre le texte et les images sur ces supports. https://guinotmathieu.wixsite.com/astrophotographies/catalogue-de-caldwell Bonne visite!
  37. 16 points
    Hello, Dans la nuit du 15 au 16/10/2021 j'ai pointé la 80ED vers les 7 Soeurs. Elles habitent dans la constellation du Taureau, cible très très connue. Matos: Lunette 80ED + réducteur 0.6X (pas le bon backfocus) Asi294mc pro, offset 30, gain 120, -10°C Filtre Optolong L-pro Logiciels: Sirilic, Siril, Pixinsight 80 x 180s autre version: Version Starless: Bonne journée
  38. 16 points
    Le seeing ce soir-là était nettement meilleur sur Neptune que sur Jupiter, même si ce n'était pas aussi bon que le 23/09. Deux images, l'une en couleur à la 462MC, l'autre en R+IR avec le 642 Astronomik et la 290MM. Je présente deux traitements, l'un avec ondelettes seules, l'autre avec psf, parce que c'est toujours aussi difficile de se prononcer sur l'effet du traitement psf sur cette cible. Vous en pensez quoi ? La psf a été prise avec le 642, gardée à sa taille réelle pour le traitement avec le même filtre, réduit à 75% pour le traitement en RVB. Je l'affiche avec luminosité réhaussée sur les planches mais bien entendu, elle n'est pas du tout saturée pour le traitement Avec le 642, on a toujours un point lumineux au milieu... comme les fois précédentes. Ca ressemble bien à un artefact, donc. Pourtant le traitement est incroyablement léger, après la psf, juste un coup d'ondelette de bas niveau. La difficulté est accrue par le fait que le bord du disque de Neptune en infrarouge est réellement plus brillant que le centre du disque. C'est facile de tourner ça en gros effet de rebond...
  39. 15 points
    (Re )Bonjour à toutes et tous, Voici la galaxie NGC7479/ Caldwell C44. Cette galaxie située dans la constellation de Pégase est distante de 105 millions d'années-lumière. C'est une cible assez populaire cette année sur les forums et elle le mérite bien Tout comme NGC6934/ C47 réalisé la même nuit (post précédent), cette image est l'une des rares images réalisée depuis un mois. Le taux d'humidité était élevé durant la nuit d’acquisitions et la transparence du ciel était mauvaise, ce qui m'a conduit à réaliser des poses unitaires de 1min au lieu des 5min habituellement. * Acquisitions : - Caméra ASI533, refroidissement activé (capteur à -15°C), gain 100. 142 images de 1min, tri de 130 images retenues, nuit du 09 au 10/10/2021 de 00h04 à 02h37. 30 Darks et 100 Offsets, 100 Flats. Logiciel d'acquisition : Sharpcap * Optique : - Télescope Celestron C11 avec réducteur à 1900 mm de focale. Pare-buée et résistance chauffante. Filtre Baader Neodymium. * Monture : - AZ-EQ6, Autoguidage par diviseur optique ZWO, caméra GPCAM2 IMX224. Logiciel : PHD2 Guiding * Prétraitements : - Alignement et empilement (moyenne additive + mise à l'échelle + rejet Winsorized sigma clipping) de 130 images (92% des images) avec masters dark, offset, flat. Logiciel : Siril 0.9.12 * Traitements : - Extraction du gradient. Étalonnage des couleurs par photométrie. Transformation de l'histogramme. - Masque de fusion : réglage des tons foncés / tons clairs. - Réduction du bruit chromatique. - Masque de fusion : contraste. - Réduction du bruit par médiane. - Masque de fusion : déconvolution. - Ajustement des niveaux. Correction gamma. Ajustement sélective des niveaux couches G, B. - Saturation sélective sans fond de ciel. Logiciels : Siril 0.9.12, Photoshop CS2. * Lieu : - Vauréal (Cergy-Pontoise, 95) * Lien à mon site internet : http://encelade18.free.fr/photos/NGC7479.html
  40. 15 points
    Bonsoir Tout le monde, Voici SH2-188 en version HOO, c'est une très belle nébuleuse qui n'est pas assez souvent photographiée et pour cause.. elle est très faiblarde, avec sa magnitude de presque 18. D'ailleurs il est recommandé d'utiliser les filtres narrowband pour cet objet, et de poser très longtemps.. J'ai posé environ 12 heures en Ha (c'est pas si long), j'avais essayé avec 6 heures mais ce n'était pas suffisant pour les extensions, enfin..si, on les distinguait mais c'était surtout le bruit qu'on voyait..! Donc 12 heures en binning 1 avec une résolution de 1,06"/pixel ça allait, en revanche le binning de 2 pour le OIII m'a fait perdre des cheveux.. je me suis retrouvé avec des étoiles qui avaient des oreilles de Mickey, pas toutes heureusement mais une bonne trentaine, et les images de calibrations n'ont rien changé, j'ai dû les réparer manuellement pour la plupart, enfin les plus voyantes.. A l'avenir, quand je déciderai de faire du HOO avec ce setup, je poserai plus longtemps et en binning 1, pour les deux filtres. Je me suis essayé à la technique de la couche verte synthétique, pour la première fois, et ça me plait mes HOO d'avant avaient des étoiles bleus, rouges et violettes, je suis content du résultat, la couleur des étoiles est assez proche de la réalité je trouve. En espérant qu'elle vous plaise, Bon ciel à tous, Alexandre Prise de vue et matériel: Filtre Ha: 48 x 900" bin x1 à -15°c Filtre OIII: 31 x 600" bin x2 à -15°c DOF: 20/25/25 par filtre Couche verte synthétique d'après la méthode de Richard Beauregard: https://ciel-astro-ccd.com/wp/couche_verte_synthetique/ Caméra Atik One 6, monture Taka EM 200, lunette Taka TSA 120, filtres Astrodon Ha et OIII, acquisition et prétraitement PRiSM v10 + FitsLiberator, traitement CS6. Un crop à 90° sur la nébuleuse
  41. 15 points
    Elle m'en a donné des soucis au traitement ! Et d'ailleurs, je ne suis toujours pas satifait. C'est qu'elle manque de pose aussi ! Mais bon... Au moins les détails restent sympa... Voici donc M106, avec un EOS 350D non défiltré, le T520 de l'asso copernic, et 1h30 d'intégration avec des poses de 30sec à 800iso ! Siril, RawTherapee
  42. 15 points
    Bonjour à tous Images de Jupiter prises lors de la (belle) nuit du 14 octobre, et une petite animation faite avec 11 images prises sur une durée de 30mn (ma 1er animation). Christophe BF
  43. 15 points
    Bonjour à tous, Je fais rarement de planétaire mais je ne pouvais pas laisser passer cette nuit claire avec la lune sans imager un peu JUJU que je n'ai pas fait beaucoup cette année. Je pense que j'ai bien fait car le résultat est pour moi (avec toute modestie quand je vois ce que sortent certain ici sur le forum !!!) ma meilleure à ce jour. Le matériel: C11 sur EQ6 Caméra ASI224MC ADC Pierro astro SER de 90s entre 22h18 et 22h46 Traitement Autostacker - Registax - Astrosurface - et dérotation dans winjupos Bon Ciel à tous Jupiter et IO 22h37
  44. 14 points
    Salut à tous Petite balade dans Céphée avec ce champ englobant l'amas ouvert Ngc 7419 et un morceau de Sharpless 154 Les données techniques : CTA 320 f/d 4 (correcteur Wynne Keller) Caméra ZWO ASI2600MC 132 poses de 300 secondes à -10°c (1x1) Cliquer sur l'image pour la version à 100% @+ Christian
  45. 14 points
    bonjour à toutes et à tous ! voici une longue animation de jupiter , un bon ciel hier soir mais qui a fini par se voiler lors de la descente de jupiter de 110 images/s je suis descendu à 45img/s , en augmentant le gain mais pas trop , dans les voiles la stabilité était bonne 150 ser de 90s , traitement batch as3 , traitement wiener et wavelets dans astrosurface ( un grand merci lucien pour le gain de temps ) je reviendrai plus tard sur cette animation car le traitement peut-être plus poussé sur certains films , mais il faut trouver un équilibre ! CFF 300 f/d de 20 asi 462c adc zwo de 17h26tu à 21h42tu : bon ciel et merci et bon week-end bien sur polo
  46. 14 points
    Bien le bonjour tout le monde. Une nouvelle prise datant du début du mois. Il s'agit de la "petite" galaxie spirale NGC2276 ou Arp25 pour les intimes (bon, tout de même plus de 70000 années-lumière de diamètre quand même). La base de données du CDS la situe à 36,96 Mpc, soit environ 120 millions d'années-lumière ! Un record de prise pour moi On retrouve aussi dans le champ la galaxie lenticulaire NGC2300 un peu au-dessus qui se situe un peu plus proche de nous, à "seulement" 84 millions d'années-lumière. D'autres petites galaxies sont visibles, mais j'ignore leur désignation (hormis IC455 à gauche). Paramètres de prise de vue : - Canon EOS40D non défiltré derrière C8 + réducteur de focale 6.3 (focale résultante d'environ 1400mm) - monture Az-EQ6 autoguidée avec caméra T7M derrière lunette Z66 - logiciels : NINA + PHD2 - Traitement : Siril + Photoshop CS2 - 25 poses de 300s à 800ISO J'ai un peu galéré pour les prises de vue, il y avait un peu de vent, et surtout, je n'imaginais pas à quel point cela devenait compliqué d'autoguider proche du pôle céleste ... Malgré une calibration de PHD2 proche du méridien, il semblait avoir des difficultés; avec le recul, je me trouve bête, j'aurais sans doute dû augmenter l'agressivité pour compenser. De même, le dithering a fait des siennes : dans au moins 80% des cas, il échouait (timeout)
  47. 14 points
    Bonjour, Faire preuve de scepticisme est tout à fait normal et bienvenu en science. Aussi, même pour des chercheurs, il n’est pas toujours évident de comprendre des idées nouvelles. Et c’est normal, car il faut bien souvent y passer du temps, ce dont personne ne dispose vraiment. Par ailleurs, cette théorie est très loin d’avoir été suffisamment étudiée pour l’heure pour avoir confiance en sa robustesse théorique d’une part, et en son adéquation avec l’ensemble des observations d’autre part. Les deux commentaires, par contre, sont mutuellement incompatibles. Car soit la théorie n’a rien de nouveau, et alors elle n’a rien de surprenant, soit le contraire… J’en suis l’un de ses auteurs, donc je vais tenter d’expliquer un peu. D’abord, j’encourage les 2 personnes de référence en question à aller voir la courte introduction que j’en ai donné dans une présentation récente lors d’une conférence : https://youtu.be/IJimJQgn9Ec. (Je pars de l'hypothèse qu'il s'agit de chercheurs, car la vidéo est technique et n'est pas destinée au grand public). Je les encourage aussi à me contacter directement pour en parler s’ils ont des interrogations. Les (nombreux) arbitres des 5 articles publiés sur cette théorie (dans Physics Letters B, Physical Review D (x2), Classical&Quantum Gravity et European Physical Journal C) avaient souvent aussi des questionnements a priori, auxquelles nous avons répondu – il faut croire de manière convaincante. Je tiens aussi à jour un brouillon de page wikipedia avec uniquement les résultats publiés, en donnant les références appropriées. Ça peut être utile pour y voir plus clair et pour trouver les références appropriées – à destination des chercheurs et étudiants essentiellement. En ce qui concerne le premier commentaire: la théorie est belle-et-bien nouvelle. Par exemple, elle ne peut pas être définit en l’absence de matière, contrairement à la quasi-totalité des théories alternatives à la relativité générale proposées jusqu’ici. Ceci n’est pas un simple détail, étant donné notamment qu’il s’agissait d’une volonté d’Einstein non-accomplie par la relativité générale. Aussi, le couplage entre la matière et la gravitation au sein des équations de champ n’est pas nécessairement positif, mais peut devenir négatif dans des conditions de densités extrêmes. Pour rappel, en relativité générale, ce couplage est donné par une constant proportionnelle à la constante de Newton. Cela laisse envisager que la gravitation devient répulsive à très haute densité, même si cela reste à être démontré explicitement avec des modèles d’espace-temps et de matière donnés, en intégrant (vraisemblablement numériquement) les équations de champ. Il est cependant vrai que la théorie peut se ré-écrire sous la forme d’une théorie tenseur-scalaire (si et seulement si, on impose à la matière d’exister dès le départ). D’autres théories peuvent aussi s’écrire comme des théories tenseur-scalaire, telles que la limite effective à basse énergie de la théorie des cordes par exemple, des théories de Kaluza-Klein ou plus généralement des théories dites f(R). Est-ce que toutes ces théories sont pour autant les mêmes ? La réponse est non, car le diable, comme toujours, se trouve dans les détails, et chacune de ces théories possède en réalité des propriétés particulières qui la différencie des autres. Il en va de même pour la relativité intriquée, notamment pour les raisons que j’ai mentionné au-dessus. En ce qui concerne le second commentaire: j’ai envie de dire que c’est le propre des idées radicalement nouvelles. Ce qui dérange a priori avec la forme de la théorie, est le couplage purement multiplicatif entre la matière et la courbure dans la densité Lagrangienne qui définit la théorie. Et ce qui choque plus particulièrement est le terme au carré dans le numérateur. Un couplage aussi exotique est une première, et défit l’intuition de tout chercheur ayant travaillé dans le domaine. Il faut passer du temps à étudier les équations pour comprendre ce qu’il se passe réellement. Mais cela prend du temps. Pour info, nous (Hendrik Ludwig et moi-même) n’y avons pas cru nous-même quand nous sommes tombés presque par hasard sur cette forme, et nous avions donc demandé à Salvatore Capozzielo – une référence en terme de théories alternatives (https://scholar.google.com/citations?user=gGjuV8AAAAAJ&hl=fr) – de vérifier nos calculs. Il les a validé et nous avons donc publié le premier article sur cette théorie tous les trois dans Physics Letters B en 2015. (Mais ce n’est que cette année que nous avons publié le premier article qui nomme cette théorie « relativité intriquée » , dans un article de Physical Review D). Pour plus d’infos, vous pouvez aussi me suivre sur Twitter : @Ominazzoli Je vous invite notamment à lire le « thread » suivant : https://twitter.com/OMinazzoli/status/1442490470853013510 N’hésitez pas à me poser des questions aussi sinon, j’y répondrais avec plaisir. Olivier Minazzoli
  48. 14 points
    Bonsoir à tous, Hier soir, j'ai bien failli renoncer à faire du planétaire quand j'ai vu que le jet stream avait augmenté depuis la veille. Il a presque doublé d'avant hier à hier en passant de 10 à 18m/s. Heureusement que je ne m'en suis pas arrêté à ça, il me semble que le seing au final était bien meilleur qu'avant hier. Pour commencer, un gif de Saturne sur 30 minutes en R, V et B avec l'ASI 120-mms, la roue à filtres Starlight, l'ADC, la Barlow x3 Explore Scientific le tout sur le vieux SW 254/1200 et son primaire tout piqué et bien sûr sa nouvelle EQ8. Pour Saturne, 10 images sont tirées des vidéos de 1 min par filtre coloré. J'ai utilisé 9 de ces images pour jouer avec WinJupos, à gauche l'image sans dérotation et l'image équivalente dérotée qui n'a eu que du Van-Cittert (2x) après: Ensuite, au tour de Jupiter, avec des vidéos de 30 s derrière chaque filtre sur 30 minutes. Les 20 images sont montées en gif : Comme hier, j'ai fait un essai de dérotation sur 9 images du début et 9 images de la fin. A gauche, sans dérotation, à droite avec : à 21h54 et à 22h10 En attendant le passage de Neptune au Méridien, je me suis filmé les satellites de Jupiter, pour voir : Io, Ganymède et Calisto sont à 3x la taille d'acquisition. Neptune passe le méridien, c'est son tour. Les poses unitaires sont de 300 ms, gain à fond sur 12 minutes pour chaque filtre (environ 7200 images//filtre). Histoire d'un peu de confort visuel, les images sont empilées à 3x la taille d'acquisition. Et je poursuis avec des poses de 1s en luminance, histoire de mettre en évidence Triton. C'est tout pour le planétaire, il fait froid et humide. Je monte donc la Starlight SX9 avec sa roue à filtres et correcteur de coma au foyer. Je lance des acquisitions pour 3h par poses de 1 minute soit 90 luminances, 30 rouges, 30 vertes et 30 bleues sur NGC40. Quand je me lève au bout des 3 heures, il fait trop froid et humide pour remonter le système en planétaire pour Uranus. Bonne soirée. Christophe
  49. 14 points
    Salut à tous, Voici une image de Neptune prise au RC 500 dans d'assez bonnes conditions. On voit bien que le pôle sud est plus lumineux. Il semblerait qu'il y ait quelque chose côté hémisphère nord ? Malheureusement, le seeing était moins bon lors des deux vidéos prises avant, donc difficile de confirmer. A ressayer ...
  50. 14 points
    Bonjour à tous, Vendredi soir, enfin un temps à sortir un télescope. Surtout que je viens de doter mon vieux SW254/1200 d'une EQ8, arrivée il y a quelques semaines après quelques mois d'attente. Je vous présente en premier les prises de Saturne avec des vidéos R, V et B faites avec l'ASI 120 mm-s associée à une roue à filtres Starlight, un ADC et une barlow x3. Je n'ai fait le réglage de l'ADC qu'à l'oculaire pour me simplifier la vie. Les 30 vidéos sur une durée totale de 30 minutes m'ont permis de sortir 10 images montées en gif et une image "dérotée" à partir des 9 premières images. J'ai changé la méthode de traitement, en particulier en utilisant la fonction "sharpen" de AS3. Je ne fais qu'un post traitement "light" sur ces images. Le gif : Si quelque chose bouge, ça ne saute pas aux yeux. J'ai eu un petit soucis de lignes verticales sur certaines images bleues. Et l'image issue de la dérotation de 9 images. Je lui ai redonné l'inclinaison de la capture. Ensuite, j'ai pointé le tube vers Jupiter pour faire 2 séries de captures qui m'ont permis de faire 2 gif de 10 images sur 15 minutes chacun. Le premier : Et le second : Voici quelques images passées sous Winjupos, celle de gauche sans Winjupos, celle de droite pour la même heure sous Winjupos sur 9 images. image du premier gif : et du second gif : Ca a changé la teinte apparente des images qui pourtant ont une teinte moyenne identique. Ca vient probablement du fait que c'est plus contrasté? Egalement, un petit tour du côté de la lune dans le coin (en fait c'est avant Saturne). Pour le moment, je n'arrive pas à assembler comme il faut une mosaïque au foyer. C'est probablement le changement de luminosité du fond du ciel qui me joue des tours. Donc je n'ai que quelques gros plans à la Barlow. Et pour finir, une image de m77. Il y a 18 poses de 5 minutes en L avec la caméra Starlight SX9 et 6 poses de 5 minutes par filtre coloré. J'ai aussi monté un correcteur de coma. C'était un peu inutile de poser si longtemps car le fond du ciel éclairé par la lune était très lumineux. Du coup on devine à peine le "grand halo" de la galaxie. J'ai bien tenté 3h sur M78 en fin de nuit mais le résultat est sans intérêt. Les images sont "voilées" les miroirs étaient tout embués. Je suis très content du comportement de l'EQ8, le suivi est bien meilleur que celui de ma vieille EQ6. Il faut dire que le poids tube du télescope et de la lunette de guidage était un peu excessif pour l'EQ6 alors que ça fait "rire" l'EQ8. Bonne journée, j'attaque les traitements des images de la nuit dernière